Art de Séduire : Techniques et Conseils en séduction et développement personnel

L’inner game – qu’est-ce que c’est ? 1/3

Publié dans Inner game par Art de Séduire le 12/09/2008

Inner game Linner game   quest ce que cest ? 1/3

Sur les forums j’ai lu à peu près tout et n’importe quoi au sujet de l’inner game. Bien que les concepts utilisés représentent certaines réalités de nos vies mentales, tout cela reste assez vague et peut être source de confusion pour celui qui débarque ici ou ailleurs.

Je vais donc tenter, dans cette suite de 3 articles, de remettre l’église au milieu du village en m’appuyant sur ce qu’a écrit sur le sujet celui qui est à l’origine du concept d’inner game : Tim Gallwey.

1 – Historique
2 – Définition
3 – Apprendre
4 – Les jeux de l’ego
5 – En guise de conclusion : pourquoi développer son inner game ?
6 – Références

1 – Historique

L’expression inner game a été introduite au début des années 1970 par Tim Gallwey.

Tim Gallwey, initialement diplômé de Harvard et promis à une belle carrière universitaire, prend en 1971 une année sabbatique pour enseigner son plus grand dada : le tennis. Il réalise que dans la tête de la plupart de ses élèves se déroulait de nombreuses choses qui nuisaient à la performance et à l’apprentissage.

Tim Gallwey commence alors à explorer des moyens pour contrer ces interférences et en 1974, il écrit le livre « the inner game of tennis ». S’ensuivront toute une série de livres (inner game of music, inner game of work, etc.)

Au milieu des années 70s, certaines entreprises commencent à s’intéresser à ces concepts également. Au début des années 80s, Tim Gallwey travaille avec AT&T, IBM, Apple, Coca Cola.

S’ensuivent de nombreuses coopérations avec des entreprises, pour déboucher sur « The inner game of work » et de nombreuses conférences et séminaires.

La principale activité de Tim Gallwey est maintenant d’enseigner ses méthodes.

2 – Définition

L’inner game est le jeu qui intervient avec soi-même comme si « je » était 2 :

« Celui qui parle » l’égo

« Celui qui fait » qui comprend l’inconscient & le corps

L’inner game est l’une des deux aires d’engagement présentes dans toute activité humaine. L’inner game est l’interne. L’autre aire est l’externe, encore appelée outer game.

L’outer game est joué contre les obstacles externes tandis que l’inner game est joué contre les obstacles internes.

Les obstacles externes dépendent de l’activité, alors que les obstacles internes sont les mêmes pour toute activité. C’est d’ailleurs pour cela que l’apprentissage d’une discipline exigeante (sport de haut niveau, métier complexe, drague…) a toujours un gros impact sur le reste de la vie de la personne qui la pratique.

Obstacles internes : peur, doute, perte d’attention, critiques contre soi, hésitation, sur-analyse, croyances limitantes, etc.

Ce sont ces interférences qui empêchent d’atteindre son plein potentiel, on peut donc résumer cela avec l’équation suivante :

Performance = potentiel – interférences.

Impossible d’atteindre la maîtrise ou la satisfaction dans quelque activité que ce soit sans un minimum de maîtrise de l’inner game. Quand les interférences sont au minimum on a une impression que tout coule de source, certains athlètes appellent ça être « in the zone ».

A l’inverse, quand l’esprit est rempli de critiques contre soi-même, d’hésitation, d’analyse, etc. Les actions sont bizarres, manquent de timing et d’efficacité.

L’inner game n’est donc pas quelque chose de statique mais dynamique, c’est un ensemble de compétences avec des principes, des méthodes et des outils.

La compétence centrale de l’inner game est la concentration. On peut comparer la concentration à la lumière, plus on est capable de se concentrer et plus on éclaire l’objet qui nous intéresse.

La lumière puissante et orientée permet de mieux « voir » alors qu’avec une lumière blafarde et diffuse on voit mal le présent, on regrette le passé, on a peur du futur, et on résiste contre le flot de la vie.

Quand une grande partie de notre énergie consciente est orientée vers le présent avec une profonde envie de comprendre, alors on voit mieux, on peut pour ainsi dire que la conscience est plus claire.

Lorsque l’on se met à s’intéresser à l’inner game, on passe en général par d’abord par une phase où le pratiquant se dit qu’il va travailler son inner game pour devenir plus efficace dans l’outer, puis s’il continue le voyage vers lui-même il finit par basculer pour devenir un joueur de l’inner game avant tout, l’outer devenant simplement un moyen et non plus une fin en soi.

Il se libère alors de la pression du résultat et n’est plus ni anxieux, ni frustré. La pratique de l’outer et son apprentissage se fait alors de manière naturelle, de la manière que tout être humain utilise pour apprendre à marcher, parler, nager, sauter, courir, etc.

LDY

inner game intense s2 Linner game   quest ce que cest ? 1/3
Inner Game Intense
Eliminez l'anxiété, la nervosité, les doutes et la PEUR qui ruinent vos chances avec les femmes depuis des années... Apprenez ENFIN comment devenir l'homme confiant, solide, détendu, qui attire naturellement les femmes...
Découvrez ce Guide >>

Téléchargez ces 3 guides Gratuits !
Recevez immédiatement :
  • Tension sexuelle, mode d'emploi (pdf)
  • Savoir parler aux femmes (pdf)
  • Vaincre sa peur d'aborder les femmes (mp3)

OUI, je veux tout télécharger !
7 COMMENTAIRES
  • ockwick dit :

    Ce que j’en pense de l’inner game :)

    Dans les relations humaines, en gros, nous sommes perçu d’une manière ou d’une autre, pas à travers nos mots ou nos actions, mais à travers toutes sortes de signaux (pupilles, gestes, pincements de lèvres, etc). Trop de signaux pour répertorier et garder activement dans notre conscient quand on essaie de parler à quelqu’un.. Sinon.. CRASH! trop sur l’esprit en même temps.

    Tous ces signaux par contre sont naturels, dans le sens où nous les émettons automatiquement, nous les percevons automatiquement (inconsciemment), et c’est à partir de ça que l’on forme des impressions sur les autres personnes.

    Travailler son inner game donc revient à travailler ce qui affecte ces signaux, afin d’envoyer automatiquement les bons signaux quand nous allons approcher des filles, quand nous sortons avec elles, et ainsi de suite. Ça nous sert aussi à mieux se sentir à propos de soi-même, et donc nous nous sentons dignes de leur parler, nous avons l’énergie d’aller faire ce que nous voulons faire, et ainsi de suite.

    Donc en gros, 2 grosses parties: énergie, et croyances. Et tout ça nous permet d’envoyer les bons signaux et d’entreprendre des actions productives…

    J’ai hâte de voir si les 2 prochains articles parlent de ça ;)

    ock

  • Dorian Grey dit :

    Comme dit LDY, quand on commence à s’intéresser à l’inner game, l’outer game devient un moyen plutôt qu’une fin.

    J’ajouterais seulement que quand tout est en place, inner et outer agissent réciproquement en synergie. L’inner améliore l’outer et l’outer nourrit l’inner. Comme un pilote de Formule 1 ou un combattant qui devient plus calme et avec de meilleurs réflexes à force de se confronter fréquemment à des situations semblables.

    Ceci s’appelle simplement l’expérience.

  • ockwick dit :

    Complètement d’accord Dorian, la séparation entre Inner et Outer game est assez floue, et il y a effectivement cette synergie (positive ou destructrice dépendant du cas ;) ) entre les deux, ils sont inséparables.

    ock

  • seb dit :

    merci pour cette 1ere partie (Historique – Définition)
    ne reste plus que « Apprendre » « Les jeux de l’ego » « En guise de conclusion : pourquoi développer son inner game ? » « Références ». ça laisse présager de bonne choses ! ;o)

    à quand la suite ? ;o)

  • RockPeach dit :

    Hello, article super interessant! Pourquoi ne pas mettre les liens des parties 2 et 3 en dessous pour que l’on puisse y acceder facilement… ;)

  • stopneedy dit :

    L’inner game revient en faite à controler son mental.
    Aprés comme le physique et le mental son étroitement liés (quoi qu’an disent certains) on controle le physique.
    Le plus important: cultiver des penssées positives et constructives.
    tchouss

  • thoniest dit :

    J’ai trouvé excellent la présentation de cet article, cependant, je ne trouve pas l’essentiel même du sujet.
    est-ce que tu as terminé les articles ou il y a un ouvrage (Ebook) pour compléter ?

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)