Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Faut-il devenir un dragueur ? Un apprenti séducteur partage ses doutes…

Rocky le meilleur Philadelphie

Inner game

Faut-il devenir un dragueur ? Un apprenti séducteur partage ses doutes…

Faut-il devenir un dragueur ? Un apprenti séducteur partage ses doutes…

 Faut il devenir un dragueur ? Un apprenti séducteur partage ses doutes...
« Devenir un dragueur ? »La parole aujourd’hui à Karim, un ancien débutant qui s’est longtemps posé cette question et se demandait s’il devait apprendre à séduire ! Le clavier est à lui !

Chers lecteurs d’ArtdeSéduire, aujourd’hui question cruciale pour savoir s’il faut ou non devenir un player, ou rester soi-même et attendre de dompter un cheval blanc direction le donjon de la princesse !

Devenir un dragueur : Les doutes du débutant face à la drague

Quand on démarre dans le game, on se dit souvent 5 choses au sujet de la réputation du séducteur et sur l’homme que l’on souhaite devenir :

  • Je ne veux pas devenir un connard : assumer sa sexualité, ses choix, ses attirances, c’est ce qu’on appelle être un homme et c’est une qualité appréciée chez la gent féminine, un homme qui sait où il va et pourquoi. Sans pour autant tomber dans le côté orgie de la chose. Assumez : pensez Deadpool !

On n’aime pas se dire qu’on doit assumer ses avances et sa sexualité mais si on se fait un top 3 des super héros ou des mecs qui assurent ou qui nous font kiffer, on a des mecs plutôt badass, mais pas forcément, du genre: James Bond, George Clooney, Will Smith, etc.

Ceci étant, ce qui nous fait kiffer chez eux c’est qu’ils peuvent tout dire, tout faire, et ça passera parce qu’ils sont comme ça.

Ces mecs-là ne rougiraient jamais de savoir ce que l’on penserait d’eux s’ils allaient aborder une femme qui leur plaît. Verdict : soyez authentiques et ne déguisez pas (trop) vos intentions !

  • Jouer avec les sentiments des autres, c’est atroce : personne ne vous demande de le faire, soyez franc et sincère dans votre démarche et si ça doit se finir, ainsi va la vie ! Vous ne pouvez pas vous résigner à refuser d’apprendre à marcher car vous risquez de tomber, non ?
  • Je n’y arriverai jamais : 5 mots à bannir définitivement de votre vocabulaire, genre vraiment. Et pas seulement en séduction, pour TOUTE VOTRE VIE.
  • Je veux rester le mec bien que je suis : pas si bien que ça visiblement, puisque vous éprouvez le besoin de changer. De plus, draguer est une compétence supplémentaire pour votre vie, un peu comme jouer du piano, sauf qu’on ne le met pas sur le cv ^^
  • Je ne veux pas trahir mes valeurs ni me métamorphoser : draguer ne veut pas dire se prostituer ou aller s’inventer de nouvelles valeurs, vous pouvez tout à fait draguer des personnes saines de corps et d’esprit tout en respectant vos valeurs et rappelez-vous qu’on a le public qu’on mérite. Amen.

Au début, doutes et interrogations sont le lot quotidien

  • On pense que les femmes n’aiment pas le sexe. (FAUX !)
  • On pense qu’on va passer pour un queutard ou un mec lourd … donc on ne sexualise surtout pas, parce qu’on a trop peur de choquer ou d’être rejeté !
  • On subit une pression sociale qu’on s’inflige tout seul en réalité : que vont penser mes potes/ parents/ collègues/ poisson rouge ?
  • On pense qu’on n’est pas assez beau/ musclé/ grand/ intelligent/ riche / blanc / noir / drôle/ etc., etc.

Devenir un player et apprendre à séduire, c’est d’abord désapprendre.

Commencez par désapprendre ces croyances limitantes qui paralysent le game et notre apprentissage et devinez quoi ? Savoir qu’elles existent et qu’on veut les combattre ne suffit pas : il faut pratiquer !

Comme quand on apprend une nouvelle langue, on peut connaître toute la grammaire par cœur, si on ne pratique pas, on restera mauvais et on échouera.

La réussite, le confort et le plaisir ne viendront qu’avec la persévérance, donc dérationalisez ! La légèreté est la clé de la séduction, pensez Mikado : restez léger et vous serez enfin à l’aise avec votre côté player!

Ce qui m’amène au point suivant : démystifier la séduction est crucial !

Certaines cultures comme la culture cubaine sont très au fait de leur sensualité et abordent ça de la manière la plus naturelle qui soit, on est bien loin de notre image péjorative et si on est conscient de ça, on ne subit plus de pression sociale de la part de qui que ce soit !

Le séducteur sait qu’il peut séduire, n’attend pas que tout lui tombe tout cru dans le bec et sait provoquer ce qu’une personne lambda appelle la chance.

Ne soyez plus choisi, choisissez ! Imaginez si dans un supermarché les produits devaient vous choisir et non l’inverse, sauf pour les séducteurs, bonjour les asperges et les radis…

METHODES pour devenir un player… ou au moins devenir plus séduisant !

Ma méthode infaillible pour tirer un trait dans le sable et bien délimiter la nuance entre mec bien et un player ? OSER, aller aborder et ne pas rester dans votre coin !

L’amour ça fait mal oui mais si on y retourne, c’est parce que ce sont les seuls moments qui nous font nous sentir pleinement en vie !

Ce sont des sensations fortes au même titre qu’un saut à l’élastique ou une bonne attraction. J’ai en tête la pub Lacoste où un jeune homme s’apprête à embrasser la fille en face de lui et dès qu’il se lève on le voit sauter dans le vide ; ce moment est le plus redouté, mais c’est aussi le meilleur.

Et ensuite allez-vous me dire ? Ça ne change rien au fait que tu te transformes en player ! A cela je répondrai que l’un n’empêche pas l’autre et que l’important est de rester soi-même !

L’authenticité constitue votre arme la plus puissante si elle est couplée à une confiance en soi à toute épreuve ! Oser aborder vous permettra d’affiner vos techniques pour attirer la fille sur vos qualités que personne ne voit pour le moment.

Le meilleur conseil que je puisse vous donner sera donc de rester vous-même. Enfin, à une exception : si vous souhaitez devenir vous-même, en mieux.

Dans ce cas-là, on met la page ADS dans ses favoris, on apprend, et on pratique ! Si on n’y arrive pas ? On PER-SE-VERE et on relit les articles de base de Sélim, d’Eros et de toute la troupe avant d’aller faire des rencontres.

Faut-il devenir un player ?

La réponse est non. (What ?! Ce mec n’a rien compris!!) Je m’explique : d’une part, cela ne veut rien dire, il n’y a pas de statut de player et d’autre part, il ne faut pas se mettre la pression, cela serait contreproductif.

La séduction doit rester un moment de plaisir, une communication avec l’autre, un jeu.

Dans ces termes, devenir un player prend tout son sens, si l’on considère que devenir un player c’est développer votre cercle social, votre lifestyle, et tendre vers votre perception de la perfection.

Donc, faut-il devenir un player ? Je reformule : faut-il que je sorte avec une fille qui me plaît et que j’arrive à séduire ? Vous avez quatre heures…

Il ne faut pas devenir un player au sens sauter sur tout ce qui bouge, maintenant si pour vous être un player signifie insérer la pièce dans la machine de jeu de la salle d’arcade et enfin mettre votre vie en mode « on », là je dis oui !

De l’importance de l’inner game, ou comment ne pas se perdre en chemin

Savoir qui on est pour savoir séduire, c’est la base !

Au début du game, on ingurgite énormément d’informations sur la drague. On va sur ADS, on devient soi-même en mieux, mais on peut vite s’oublier, tentant d’apprendre tous les openers possibles pour savoir quoi dire pour être bon.

Attention toutefois au piège suivant : si vous faites semblant d’avoir un lifestyle, votre target sentira le guet-apens et verra un connard qui se programme pour tuer, et non un homme vraiment intéressé par un échange entre humains.

Alors qu’en réalité si vous vous bâtissez un vrai lifestyle, vous vous conditionnez à être dans les meilleures dispositions pour draguer mais naturellement cette fois : fini l’impression d’être un connard, un mytho, vous serez bon et surtout vous serez aligné avec vos croyances et vos valeurs !

Et vous ? Pensez-vous que devenir un player c’est renier ce qu’on est au plus profond de nous-même ou est-ce seulement une partie de l’apprentissage du game ?

Mister K, insert coin !

Bann SMS1erRDV 1 Faut il devenir un dragueur ? Un apprenti séducteur partage ses doutes...

Banner 50phrases Faut il devenir un dragueur ? Un apprenti séducteur partage ses doutes...

Bann SexTalk 3 Faut il devenir un dragueur ? Un apprenti séducteur partage ses doutes...

sextalk Faut il devenir un dragueur ? Un apprenti séducteur partage ses doutes...

sms Faut il devenir un dragueur ? Un apprenti séducteur partage ses doutes...

Lire la suite
9 Commentaires

9 Comments

  1. Kheldar

    31 octobre, 2017 à 22:50

    Cet article est… bien ! Je n’ai pas grand chose d’autre à dire dessus, à part que j’ai toujours aimé les articles parlant d’inner game.

    Donc, pour moi, tout dépend de la définition de player qu’on se fixe. Par exemple, j’ai lu Révélation de Mistery. Ces conseils sont bons… mais chiants. Je veux dire par là que ce n’est pas mon style, pas un style que j’ai envie d’adopter et qui ne me concerne pas forcément. Les conseils de body language que Mystery prodigue sont excellents, ainsi que ceux de conversations, etc. Et ceux là, j’ai envie de les suivre. Il y a plein d’autres choses que j’aime dans son livre, mais sortir tous les soirs et aborder 10 groupes par soir, ça, c’est pas mon truc. Mais genre vraiment pas. Ceux qui le font progresseront peut-être plus vite, certes, mais moi, je sens que ça ne me correspond pas comme mode de vie. Sortir deux à trois fois par semaines, avec son groupe d’amis, là je ne dis pas non. Mais bon, quand Mystery recommande de sortir seul quand même pour progresser, là je dis non. Ça ne me dérange pas de sortir seul, de temps en temps, mais pas plus.

    Bref, dans la semaine, le soir, je suis plutôt sport et lecture. Sortir deux à trois fois par semaine, oui, mais sinon, j’aurai l’impression de me travestir, de faire quelque chose que je n’ai pas envie de faire dans le but d’obtenir quelque chose.

    Je ne vais pas sortir tous les soirs de la semaine et aborder 10 groupes par soir dans le seul but de s’auto-proclamer player.
    Pour moi, on est un player quand un aime la vie, quand on la croque à pleine dents. On est un player quand on voit la vie comme un jeu, et qu’on souhaite en être un joueur. Pas besoin de copier tous les PUA pour se dire player. Vous aimez la vie ? Vous aimez jouer au jeu de la vie ? Alors vous êtes un player. Vous ne jouez pas seulement au jeu de la séduction, mais au jeu de la vie.
    Vivez votre vie comme vous le souhaitez. Ne vivez pas la vie que les PUA vous recommandent de vivre, si ce genre de vie ne vous correspond pas. Évidemment, si vous êtes un fêtard qui aime sortir tous les soirs pour aborder 10 groupes par soir, alors allez y, faites le si c’est votre truc. Moi ce n’est pas ma tasse de thé. Le résultat (embrasser quatre filles en même temps comme Mystery sur sa fameuse photo) à l’air bien tentant. Mais tous les efforts à faire, ou plutôt devrais-je dire, le mode de vie à adopter pour y parvenir, ne conviennent pas forcément à tout le monde.

    En fait, Révélation de Mystery m’a apporté de très bons conseils. Mais d’un autre côté, quand tu le lis tu as l’impression, si tu es encore jeune et naïf comme je l’étais au moment de sa lecture, qu’il faut absolument atteindre le mode de vie de Mystery pour être un bon séducteur. Tu peux te mettre à croire, que si tu n’adoptes pas ce mode de vie, ta vie est pourrie. Alors que c’est faux si ta vie te convient bien.
    Mais bon, je reconnais que ça peut être un moyen rapide de progresser. Mais moi personnellement, pour progresser je préfère sortir sans me prendre la tête et sans me dire que je dois absolument aborder 10 groupes ce soir.

    Après, on peut bien entendu adopter ce mode de vie pendant une certaine période seulement, afin de progresser rapidement, puis revenir à un rythme plus tranquille.
    Mais moi ça me donne pas envie. Seul ou avec des potes lambdas, ça ne me dit rien. En revanche, sortir presque tous les soirs avec un groupe d’amis, composé de wingmen et de wingwomen rencontrés sur le forum Art de Séduire, là je dis oui. Parce que dans ce cas là je sais que je vais vraiment m’amuser et que ça va être intéressant quoi qu’il arrive :)

    • Sélim

      1 novembre, 2017 à 14:34

      Hello Kheldar !
      Très bonne analyse.
      Mystery, il y a du très bon, comme du « un peu moins applicable ».
      Il faut choisir sa vie. D’une manière générale, je préfère la philosophie qu’on développe chez Artdeseduire, moins robotique.
      Bonne journée fériée !

    • Sylvain

      2 novembre, 2017 à 11:18

      Hello Kheldar,

      Le problème et ça marche un peu pour tout, c’est que Mystery, en effet te « vend » un mode de vie autour de la séduction. Et c’est un peu le cas pour tous les bouquins. Les bouquins de muscu te proposent des programmes ou on s’entraine tous les jours, les livres de développement perso avec des exercices tous les jours.

      En général les livres oublient que nous ne sommes pas monomaniaques. Donc pour progresser ca prend souvent plus de temps qu’ils nous le disent mais les méthodes sont bonnes et en étant patient, on finit par progresser!

  2. Lenal'airderien

    1 novembre, 2017 à 08:22

    Bonjour,

    C’est beau , ça sent le sable chaud cet article . Dans un monde de bisounours …Le mec il dit à la fille , j’ai juste envie de « baiser  » avec toi….Sauf qu’en général ça marche pas comme ça….Le mec fait croire à la fille quelle va vivre une histoire de ouf avec lui…En lui jouant du « pipeau » et lui en mettre plein la vue … ….Une fois qu’il a « baisé » il lui sort , l’usine à prétextes pour mettre fin à cette histoire …. La fille pensera que tous les mecs sont des connards et le prochain il morflera……

    Ils sont très rare les hommes qui assument clairement leur envies …Arrêtez de nous sortir que les femmes aiment le sexe d’accord , mais pas avec n’importe qui pour coucher il nous faut du +++++++. Si un mec n’a que sa bite à m’offrir , qu’il me fasse mouiller ma culotte , c’est pas gagné…

    Pour une femme savoir décrypter les phrases alambiquées de ses messieurs , est un bon point pour elle…

    • Sylvain

      2 novembre, 2017 à 11:23

      C’est bien pour ça qu’on essaye de former les hommes à assumer leurs envies avec les femmes :)

    • Cassandre

      2 novembre, 2017 à 18:04

      @ Lena

      C’est vrai que certains, c’est un peu comme la campagne de Russie : présomptueux à l’assaut, pathétique à la retraite :-)

      @ Sylvain

      Bel objectif et tous mes encouragements. Ça ne va pas être du gâteau. Comme me le dit souvent un ami « tu sais, nous les hommes, on n’est pas très courageux ». :-)

    • Sylvain

      3 novembre, 2017 à 15:12

      Après Alexandre le Grand on enchaine sur la bérézina quoi!

    • AL

      2 novembre, 2017 à 19:51

      @Cassandre : Si on en croit les témoignages sur Twitter, c’est plutôt des « coups rageux » ^^’

    • Sylvain

      3 novembre, 2017 à 15:14

      C’est plutot les hommes en général qui les prennent en ce moment les coups rageux sur Twitter!

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire plus Inner game