Pourquoi la FriendZone peut Vous Aider à Progresser en Séduction…

Publié dans Inner game par Hakase le 14/09/2012

La friendzone peut vous aider Pourquoi la FriendZone peut Vous Aider à Progresser en Séduction...

On accueille aujourd’hui Hakase, qui va vous retourner le cerveau avec son analyse surprenante des bienfaits de la friend zone! On vous en dit pas plus mais on attend vos réactions dans les commentaires !

On la connaît tous. On la redoute tous. À part quelques séducteurs qui savent s’y prendre naturellement avec les femmes dès leur plus jeune âge, on y est tous passés, et certains y sont encore.

Pourtant, malgré son caractère extrêmement frustrant, il se trouve que la friendzone peut se révéler très utile.

Dans les deux premières parties, nous discuterons les deux types de friendzone dans lesquels un homme peut se trouver. Dans une troisième partie, nous verrons comment bien utiliser la friendzone pour gérer nos amies féminines.

Tout d’abord, parlons de nos amis coincés dans la zone ami. Nous distinguerons deux cas : ceux qui sont en one-itis et ceux qui ne le sont pas.

1) Vivre en FZOI (friend-zone-one-itis), le cauchemar de l’homme.

Vous l’aimez, c’est votre unique amour, les autres femmes ne sont que des bruits lointains et flous face à cet ange inaccessible. Peut-être avez-vous même du succès avec d’autres femmes, mais elles ne comptent pas.

Vous êtes dans le meilleur des cas un garçon qu’elle connaît à peine et qu’elle a déjà rayé de sa liste des amants potentiels, dans le pire un toutou incapable de lui dire non pour la moindre de ses demandes.

Voilà, vous êtes foutu. Faut le dire. J’en reviens, je vous le garantis : elle, vous ne l’aurez pas. Il va falloir s’y faire, mais ne perdez pas espoir : vous en trouverez certainement une autre, mieux pour vous en plus, dans quelques année. Mais avec elle c’est foutu. Même si vous étiez en couple avec elle, en LTR, vous seriez aussi foutu.

Une one-itis c’est sans compromis ni exception : ça fait que vous n’avez aucune chance de maintenir la séduction sur le long-terme, vous devenez jaloux ou vous attendez plus d’elle qu’elle ne peut vous donner.

Les couples où sont présentes une ou deux one-itis explosent en vol, et de manière assez crade souvent, c’est un fait.

Comment alors rentabiliser cette période dramatique et désagréable ?
Et bien, ça va être une des épreuves les plus difficiles à surmonter de votre vie, mais se sortir de la FZOI est l’acte le plus significatif pour transformer un AFC en alpha.

Le problème, c’est que vous l’idéalisez. Vous ne la voyez pas telle qu’elle est vraiment. Du coup, vous n’êtes pas capable de réagir rationnellement face à elle. Vous acceptez l’illusion d’avoir une chance avec elle, alors que vous êtes sûr d’avoir tort, au fond.

Vous n’êtes pas d’accord avec ce qui suit : mais en fait, ce n’est qu’une femme; de plus, c’est une femme qui ne vous rendrait sûrement pas heureux, même si vous en êtes convaincu. Si, si, je vous l’assure : elle ne vous rendrait pas heureux.

Notamment parce que vous avez tendance à croire que c’est elle qui va régler vos problèmes émotionnels.

Et bien voilà, l’utilité de la FZOI : vous faire toucher le fond peu à peu pour vous donner envie de rebondir et de remettre votre personne en ordre. « Get your shit straight » comme le disent si bien les Anglo-Saxons. Reprenez-vous en main !

Il faut ici rompre VOLONTAIREMENT le contact avec votre Dulcinée (une one-itis célèbre, cette grosse paysanne-là). Lui dire clairement que vous ne subirez plus le traitement indigne qu’elle vous réserve, ou alors vous jeter à l’eau en lui avouant vos sentiments qu’elle rejettera sans scrupule.

Puis rompre tout lien, pour vous soigner, lécher vos blessures et vous reconstruire sur de nouvelles bases, pour devenir un homme plus confiant.

Effacez son numéro de téléphone, son Facebook, ne la voyez plus. Fuyez-la si c’est une collègue de bureau ou une camarade. Essayez de séduire d’autres femmes. Vous reviendrez peu à peu dans le monde des vivants, grandi émotionnellement.

Partie 2 : La GFZ, ou General Friend Zone.

Ici, vous n’êtes amoureux de personne, mais vous n’avez aucun succès avec les demoiselles, ou du moins pas avec celles qui correspondent à vos standards. Comment utiliser cette friendzone à bon escient ?

Un mot : soyez la bonne oreille. Soyez le confident, de toute façon, vous êtes DEJA en friendzone, vous n’avez rien à perdre. Vous avez perdu cette bataille, prenez le temps de transformer cette défaite en victoire.

Comment ? En apprenant des choses sur les femmes. Si vous êtes le confident, même si c’est frustrant, vous aurez le droit d’écouter ce qu’elles disent vouloir, vous aurez accès à leurs anecdotes.

Essayez, même, de vous rapprocher des autres femmes qui vous ont friendzoné : vous obtiendrez alors encore plus d’expérience pour les comprendre. Parlez de dynamiques sociales avec elles, de séduction, de sexe, demandez leurs conseils, ce qui les attire, faites-les parlez d’elle, et acceptez poliment leur réponse (même si elles vous racontent des âneries, vous savez, le « sois toi-même ! »).

N’ayez pas peur d’utiliser l’auto-dérision et de signaler vos insécurités pour les faire parler.
C’est universel, disait Schopenhauer : les gens adorent parler d’eux et de leur vision des choses.

Ces femmes apprécieront le fait que vous les laissiez parler et donc n’hésiteront pas à le faire. En utilisant la friendzone dans laquelle vous êtes déjà afin de devenir pour un petit groupe de femmes le « mec pour qui on ne ressent rien et à qui on peut parler sans scrupule », vous apprendrez énormément de choses.

En plus de cela, commencez à lire des magazines féminins (je conseille Cosmo) et continuez de lire les articles sur la sociologie de la séduction présents sur Art de Séduire ou dans des ouvrages (The Game , Révélation, etc). Apprendre la lecture du body language féminin et l’analyse du frame est très important pour mieux profiter de ces entretiens.

Une fois ce travail terminé, votre compréhension des femmes et de ce qu’elles désirent sera grandement accru, et votre finesse psychologique vous permettra de booster considérablement votre game.

N’oubliez pas de vous entraîner (en boîte, dans des bars, dans la rue,…) sur vos autres points faibles en séduction en même temps. Ce petit bonus d’expérience avec les femmes qu’offre la GFZ ne suffit pas pour faire de vous un alpha male !

Aussi, si vous avez une peur pathologique des femmes ou n’avez que des amis masculins, je vous conseille d’approcher diverses filles gentilles, intelligentes et/ou sociables en tentant par exemple l’approche suivante…

« Ecoute, je ne sais pas comment m’y prendre avec les femmes, regarde-moi, on est loin de penser à Brad Pitt… Tu peux essayer de m’expliquer ce que je devrais faire ? Ce qui te plaît ? Ce qui plaît aux autres ? Si tu ne veux pas, je comprends, j’ai pas l’habitude qu’on accepte de m’aider… Mais je ne savais pas à qui m’adresser d’autre, je n’ai aucune amie-fille, du coup, si tu m’aides, j’apprécierai vraiment. ».

Sa réaction devrait être très positive. Si elle vous humilie ou rigole en refusant (très rare mais possible), vous avez le droit de la maudire dans votre tête, car c’est purement justifié : vous vous étiez montré vulnérable face à elle et elle n’a pas respecté cet effort extrêmement courageux.

Allez alors en trouver une autre plus prête à vous aider, elles sont nombreuses. Mais ne vous fâchez jamais avec celles qui vous aident : écoutez humblement en essayant de comprendre. Excusez-vous si jamais cela vous arrive.

Le passage par la GFZ peut être très utile pour ceux qui sont (comme j’ai pu l’être) des « handicapés sociaux », car la GFZ est une forme de rapport non-conflictuel et non-sexuel avec les femmes.

Partie 3 : Et les femmes que vous placez en FriendZone ?

Peu de gens s’en rendent compte, mais nous les hommes friendzonons aussi les femmes. En général, c’est pour une question de physique, il faut l’avouer. Si c’est une question d’intellect, on pourrait parler de sexfriend zone : on se la ferait bien, mais jamais on ne la présenterait à nos parents, ou même à nos potes.

Du coup, comment gérer d’un point de vue éthique la friendzone ?
Pour nous, c’est plus simple. En général, les femmes friendzonées ne feront pas le premier pas, car c’est à l’homme de le faire. Du coup, elles se mettent toutes seules dans la friendzone pour essayer de vous pousser à faire ce premier pas.

Elles resteront dans la friendzone à se morfondre en attendant avec espoir le jour où vous lui avouerez votre flamme, jusqu’à ce que, désabusées, elles se jettent bourrées dans le lit d’un autre et décident de reprendre leur vie en main.

Du coup, la gestion de notre propre friendzone est une question éthique : comment faire pour « dire non » aux femmes sans leur faire trop de mal ?

Soit elle ne ressent rien pour vous (et vous non plus pour elle). Dans ce cas-là, vous pouvez être amis, pour de vrai (l’amitié réelle entre hommes et femmes est un cas extrêmement rare, soyons honnêtes, plus souvent à cause du désir sexuel masculin que l’inverse).

Soit elle a des sentiments pour vous (vous vous en doutez par rapport à son body language avec vous, ses actions ou paroles à votre égard, etc). Dans ce cas-là, ne reproduisez pas ce que les femmes font avec nos amis bloqués dans la friendzone. N’en faites pas votre caniche.

Au contraire, coupez les liens, voyez-la de moins en moins, ne lui répondez plus par texto, n’acceptez plus de la voir, et faites-lui voir subtilement le film « He’s just not that into you » (VF : Ce que pensent les hommes).

C’est la seule chose à faire pour l’aider à comprendre sa situation et à passer le cap. Il faut qu’elle n’ait pas d’espoir ni d’illusion.

Ne lui dites pas à haute voix que vous savez qu’elle a des sentiments pour vous sans qu’elle les ait dévoilés d’elle-même, car elle se sentira profondément blessée (qui ne le serait pas ?), et elle risque de fortement nuire à votre réputation : elle niera formellement le fait de vous aimer tout en inventant une multitude de ragots infamants à votre sujet.

Un investissement émotionnel long ne disparaît jamais d’un seul coup : en cas de choc, il passe d’une forme positive à une forme négative. Si elle vous aimait, elle se mettra à vous haïr. Ce n’est qu’avec le temps qu’un investissement émotionnel peut s’atténuer, d’où l’intérêt fondamental de s’éloigner de nos one-itis.

Cet article est clairement provocateur. Qu’en pensez-vous, la FZ peut-elle être utile ?

Hakase

inner game intense s2 Pourquoi la FriendZone peut Vous Aider à Progresser en Séduction...
Inner Game Intense
Eliminez l'anxiété, la nervosité, les doutes et la PEUR qui ruinent vos chances avec les femmes depuis des années... Apprenez ENFIN comment devenir l'homme confiant, solide, détendu, qui attire naturellement les femmes...
Découvrez ce Guide >>

196 COMMENTAIRES
  • CookieMonster dit :

    Ou se procurer Revelation en français? ( la version manuscrit ) j’ai chercher mais je ne trouve que des e-book . ps: il en ai de même pour la mystery methode

  • gui home dit :

    Salut L’equipe.

    Je reviens vers vous à propos de cette fille avec qui tout se déroule bien.
    Enfin pas assez rapide à mon gout mais bon.
    Hier petit resto ensemble avec pour but de KC (c’était notre deuxième rdv) .

    il se trouve que la fille à vraiment souffert de sa dernière relation et a aussi un passé familial pas évident. Ca n’enlève rien au fait que c’est une fille vraiment géniale, une personne géniale même.

    En revanche elle a énormément besoin d’être rassurée, de se sentir en confiance.

    Moi je veux bien adopter cette attitude mais comment ne pas rentrer dans une relation trop « confidence » et surtout comment lui faire comprendre qu’elle peut y aller avec moi sans avoir peur, que je n’ai pas envie de la faire souffrir.

    Car je n’ai pas l’habitude d’attendre une fille, mais la c’est une LTR que je souhaite essayer d’entamer avec elle donc ça change pas mal de donnée.

  • Cube dit :

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour votre site, pour votre travail et tous ces articles, c’est génial! 

    Pour ma part, j’aimerais avoir votre opinion à mon sujet, je n’ai aucun problème à côtoyer des filles, ce que je veux dire, c’est que j’ai plus d’amis fille, je parle plus avec des filles et je traîne plus avec des filles qu’avec des mecs. (Non je suis pas gay). Je suis souvent considéré comme le bon pote, le confident, friendzone de confiance. Et pour moi ça me dérange pas car souvent avec ces filles je n’ai pas d’attirance. Donc plus ou moins une vraie relation d’amitié.

    Ma question est la suivante, on discutant avec ces filles, ce qui ressors le plus et qu’elles me disent toujours que je suis trop gentil, trop respectueux, trop à l’écoute. Bon en même temps je fais rien d’exceptionnel, je suis pas leur chien, je ne réponds pas a leur texto direct, suis pas souvent présent mais bon va savoir.

    En m’analysant, j’ai constaté que tant que mes émotions n’etait pas en jeu, j’arrive à analyser les BL, je suis capable de voir les indicateurs d’intérêt de donner des conseils etc. Mais quand mes émotions sont la, je deviens débile et n’arrive même plus à voir ou analyser les BL.

    Ce que j’aimerais savoir, c’est qu’est ce qui me manque afin de passer à l’étape supérieur. En gros, avoir une copine pcq je sais que j’ai tous les éléments qui sont la, social proof, travail, hobby, par moment je suis l’alpha. Donc je sais qu’il me manque un tout petit truc et j’aimerais que vous m’aidiez si vous avez réussis à comprendre un peu ma situation.

    Merci beaucoup pour votre aide ;)

  • gui home dit :

    Qu’entend tu par jouer sur le confort ?

  • Mathieu dit :

    bonjour, premiére fois que je poste quelquechose malgré ma fréquente consultation du site..lol j’ai rencontrer une nana qui m’a ajouter sur fb..on s’est texter pendant plusieurs semaine..et la température ainsi que le désir est monter d’un cran..elle m’a inviter chez elle sa a été trés physique dés le départ ou presque..un peu de bodylanguage et le tour été jouer.. nous avons passer une super nuit..mais elle ne parlais pas beaucoup..sexuellement parlant et physiquement on été la!le matin je la sent plus froide…mais ne la connaissant pas je me dit que c’est peut étre son caractére!je m’en fout moi je suis peace et je lui demande méme ou est mon petit déjeuner sur un ton blagueur.en rentrant chez moi je ne ressent plus la nana envieuse du départ mais je la sent plus froide ..je créve donc l’absés et lui demande ce qui se passe : physique Ok sexuel OK mais en gros je suis des iles et le fait que je m’exprimais en français avec elle elle m’a dit que « les kréol qui font les métropolitains sa n’est pas trop son truc »(a savoir que je vis a la réunion les deux langues sont parler courament.. et je ne joue pas au métropolitain elle c’est fait un film la grande ..lol) qu’elle est bloquer avec moi elle n’a rien à me dire que c’est la premiére fois que sa lui arrive…ben moi aussi d’ailleur c’est la premiére fois qu’on me sort sa..lol au final elle me dit qu’elle veut rester amis avec moi mais qu’on peut s’envoyer en l’air de temps en temps..je lui ais dit ok..je ne suis pas le genre de mec qui va s’attarder sur la chose..Question : comment rescusciter son intéret sans pour autant passer pour le mec qui veut absolument remettre sa rapidement ? lol la donner envie à nouveau de me découvrir..? elle me plaisait bien cette fille j’aurais aimer appronfondir un peu malgré tout. c’est la premiére fois qu’une situation comme celle ci m’arrive.

  • Manu dit :

    OMFG ! Je n’ai encore jamais lu un article aussi intelligent sur les dynamiques/relations hommes-femmes ! Toutes mes félicitations Hakase pour l’intelligence sociale que tu as développé et pour la générosité dont tu fais part en livrant à tes lecteurs ces conseils très crus mais tellement vrai ! Ouaoh, je suis bluffé. Surtout que j’ai l’impression que j’ai déjà rencontré les 3 situations dans ma vie et que tu ce que tu as écrit est exactement vrai par rapport à ce qui m’est arrivé, au mot près limite !
    Une seule chose à dire pour conclure, continue à poster ce genre de trucs stp =)

  • Bird dit :

    Big article, en effet, bravo! Tout y est pour gérer sa FZ.

    J’avais déjà mis en pratique pas mal des conseils prodigués par Hakase (car je suis un peu un Serial FriendZoner – SFZ à introduire dans le lexique?^^), notamment sur le fait d’essayer de gagner de l’expérience en « travaillant » certaines filles qui m’ont FZoné, et c’est bizarre mais elles ne racontent QUE des conneries (j’exagère, mais j’en ai entendu de si belles..)

  • Vraidevrai dit :

    Bonsoir, pour tous ceux qui doutent encore sachez que j’étais un nice guy et que j’ai découvert artdeseduire et le game apres une longue friendzone et un rejet violent. Ce rejet m’a poussé à changer, j’ai appris à séduire, à devenir dominant, à prendre soin de moi et d’attirer en faisant de moins en moins d’efforts alors que ce fut ma priorité par le passé.ADS, vous m’avez littéralement changé ma vie, merci!!

  • Ntsanyem dit :

    Salut; voila quelque mois deja que je lit toutes les pages de ce site et je crois que c est mon premier commentaire. voila je suis coincé dans une friend zone avec cette fille ******* . en fait j etais amoureux d elle en 5 eme mais j ai reussi a en demordre grace a plus ou moins un freeze out (a lepoque le site n existait pas…) bon le truc cest que apres un an passé avec elle dans cette fac pourrie ou se parlait quasi tout le temps , ces vieux sentiments on refqits surface, sans que je m en rende compte j etais de nouveau retombé et meme si parfois on joue, je suis quasi sur (non sur) d etre dans la freeze zone. Je meurs d envie de le lui dire pour SOULAGER ma conscience , surtout quelle quitte le pays demain le 06 08 mais j ai aussi peur car personne ne le sait (du moin a ce que je sache) et j ai la trouille quelle le raconte. Alors je vous demande humblement, Lex; selim,… HELPPPP

  • rafiston dit :

    Bonjour,
    Je n’ai fait que survoler les différents commentaires cependant j’ai eu une expérience d’amitié H-F à faire partager, assez bizarre même;
    1ère question suite à l’article: dans le terme « friend-zone-one-itis » que veut dire le terme « one-itis » svp?
    2ème question suite à l’article: que veut dire LTR?
    Voilà le truc: avec une ancienne collègue de bureau j’ai fait le chemin inverse: on a couché ensemble un soir d’hiver (j’étais alors en couple mais cette fille dans l’équipe projet avec qui j’avais bossé depuis quelques mois m’avait trop excité; j’avais fait des approches subtiles qui ne sont pas passées inaperçues mais trop de gens autour pour une discute approfondie) bref après l’avoir emballée dans ce bar du 1er [pour la petite histoire j'arrive à l'embrasser sur un gage: en me demandant mon âge elle ne me crois pas une seule seconde (je fais 10 ans de moins en apparence, merci le sport) et elle perd quand je lui montre ma cni; c'est le seul truc que j'avais trouvé sur le coup vu que son body-language n'était pas trop engageant] je me retrouve dans son studio. Je veux bien comprendre que la fatigue, le froid, l’heure tardive, la galère pour trouver un taco et l’alcool avaient fait fait leur oeuvre mais contrairement à elle j’avais une pêche d’enfer et elle m’a sommé d’en finir assez rapidement comme je faisais durer le plaisir et peut-être aussi sa douleur par manque de cyprine et de gel intime. Bref le lendemain j’ai trouvé une étrangère qui n’a pas donné suite. Plus tard j’ai tenté une vaine approche et par tèl elle m’a dit avoir regretté d’avoir couché avec moi. Toujours en contact par mails et après avoir laissé pourrir la situation en ne la contactant plus on s’est retrouvé des mois après autour d’un verre puis dans un concert d’été. Redevenu célib mon attraction pour elle n’avait pas varié d’un iota et dans ses yeux calmes j’y ai vu aussi une trace de complicité. C’était de bon augure pour la suite mais elle m’a arrêté net en me demandant si je voulais devenir son ami. Alors là en acceptant je me suis mis tout seul dans la partie 1 de l’article avec le vain espoir de la retoucher. J’ai compris ce qu’était le supplice de Tantale à ce moment-là! C’était comme Sega c’était plus fort que moi: je fantasmais sur elle quand je ne la voyais pas et quand j’acceptais par faiblesse de la voir avec ses amies filles avec qui elle voulait me voir caser je n’avais d’yeux que pour elle. L’horreur incarnée: la GFZ avec elle!
    Je suis même allé dormir avec elle dans son lit sans la toucher un jour de détresse et de céphalée aigüe en me signifiant bien le caractère amical de la situation d’entraide. Doux supplice: à partir de là j’ai essayé de la voir le moins possible. Et voilà-t-y pas qu’un jour en l’aidant à déménager et resté le dernier dans son nouvel appart elle me tombe dans les bras comme un fruit trop mûr. J’ai mis sur le dos de la fatigue ma débandade d’alors mais ce fut le choc émotif de trop. Quand on en a discuté après elle m’a avoué que je n’étais pas son type préféré et que retrouvée seule avec un mec (moi ou un autre) chez elle elle ne pouvait s’empêcher d’être attirée. Et puis elle m’a dit tomber trop vite amoureuse du type avec qui elle a une relation suivie et ne me voulait pas comme boy-friend. Ça fait mal à entendre mais bon là je me suis dit qu’il valait mieux arrêter de se voir même pour un verre (surtout pour me ménager parce qu’au fond cette fille je l’ai dans la peau bien que je n’ai réellement eu qu’un seul rapport avec elle et le pire c’est que malgré toutes ses bonnes raisons je n’en suis pas convaincu; il en demeure une qu’elle ne m’a pas dite peut-être pour me ménager à sa façon…) En ce moment je suis galérien en GFZ, je n’ai que peu d’amis, je bosse beaucoup et fais pas mal de sport (peut-être par compensation) et malgré toutes les infos que j’ai pu collecter sur la compréhension des femmes j’ai l’impression que je ne sais rien. Il y en a toujours une qui remet tout en question et me renvoie à mes contradictions (peur du râteau que je croyais surmontée, relations virtuelles qui n’aboutissent pas voire peu, interrogations sur ma capacité à séduire; voilà pour l’essentiel)
    En fait ma position du moment c’est de trouver une sex-friend régulière mais c’est pas évident au vu de toutes celles qui veulent trouver du sérieux, du stable, du concret et tutti quanti, bref la perle rare. Pas envie de me poser avec une nana pour l’instant.
    Voili voilou pour mon commentaire.

  • Kevweg dit :

    Bonsoir à tous, Lex, Sélim ..

    Je ne savais pas trop où poster mon commentaire. Je vous explique :

    À 14 ans, j’étais amoureux de ma « meilleure amie » – (J’en ai 26 dans un mois). Déménagement, changement d’école, etc.. On s’est perdu de vue.

    Il y a deux jours, je reçois une invitation d’elle sur Facebook. Je l’accepte et le lendemain elle m’envoie un message pour prendre de mes nouvelles. On parle 5 minutes le temps de se dire ce qu’on est devenu. Je savais qu’elle voulait être fleuriste, je lui demande etc.. Mais pas du tout pour finir. Soit..

    Je lui pose une autre question. Elle me répond qu’elle n’est plus avec son petit ami, ça faisait 7ans. Je finis par lui donner mon numéro de téléphone et lui dit : « voici mon numéro de GSM, envois-moi un SMS. Ça me ferait plaisir de te revoir ;) »

    Le lendemain, je me connecte, elle n’est plus dans mes contacts. Je lui écris « Déjà supprimé?! Ça valait la peine de me rajouter ^^ »
    Sur ce, elle me répond qu’elle va changer de compte ou arrêter Facebook et que de toute façon elle a mon numéro de toute façon.

    Depuis, elle n’a pas stoppé son compte et plus de nouvelles.

    J’ai fait une erreur? Je réagis? Je laisse tomber ? Que dois-je faire si elle m’envoie un SMS?

    Merci d’avance pour vos réponses ;-)

    Bonne soirée ;•)

  • Sgt Six dit :

    Bonjour tout le monde ! Donc voila le topo : je suis sorti recemment au restaurant avec une fille que je n’avais plus vu depuis longtemps .Tout se passe super bien , les conversations etaient toujours remplies etc ..Mais je voudrais vraiment m’engager avec elle serieusement .Le souci c est que je n’arrive pas a la cerner (et c est rare pour moi ) .Je ne sais pas si elle est interessée ou pas ,si elle compte gentiment me  » Friendzoné » ou pas ,etc …Comment etre sur et surtout comment lui faire comprendre que je ne veux PAS etre son ami mais son amant … Nb: au restaurant j’ai utilisé un gd nombre de technique de seduction telles que le neg ,le kino etc etc et ca semblait marcher … Merci d ‘avance ;) !

  • Sgt Six dit :

    @lex : Je suis resté assez posé a ce niveau la …ex: elle me montrait son nouveau vernis a ongles ,de ce fait je prend sa main et je la serre .Elle repond en serrant aussi mais bon .Pour ce qui est du teasing ,je la taquinais parfois sur ses anecdotes tt en restant dans la limite ( etroite) du neg …Elle a bien pris tt ce que je faisais .

    • lex dit :

      Sgt Six : qu’elle prenne bien ce que tu fais ok, mais, est-ce qu’elle a des doutes sur là où tu veux en venir ? Parce que, c’est ça qui compte…

  • Aladar dit :

    Bonjour, tout d’abord je voudrais remercier Hakase pour cette article magnifique et rempli de conseils.
    Voila j’ai 20 ans et il y a 2 ans un ami a moi ma presenter une amie a lui qui se trouvait etre une de de camarades de classe, le feeling est passer direct entre elle et moi on se parlait beaucoup (au moins 1 SMS par jour) on se voyait souvent (on sechait les cours pour se voir etc….) Puis sans, comprendre ce qui m,arrivait je suis tomber amoureux d’elle et au fil du temps je devenais presque obseder par elle! Je l’ai presenter a mes ami les plus fideles (c’est-a-dire 4) et un jour je decide de prendrz mon courage a deux mains et de lui declarer mon amour pour elle (je l’ai fait par texto, minable me direz vous) bien entendu elle, m’a gentillement recaler en disant qu’elle preferait qu’on reste, ami car si on se mettait en couple on risque de briser cette belle amitie.
    Ce qui m’a vraiment toucher c’est que 2jours plus tard un de mes ami proche me montre la conversation qu’il a eu avec ma meilleur amie ou elle disait qu’a ce moment la si j’avais ete a coter d’elle, elle m’aurait sauter dessus etc..
    Depuis nos chemins ont pris des routes differents, on ne se parle plus beaucoup et si c’est le cas c’est parceque je relance a chaque fois la conversation!
    Voila si quelqu’un pourrait m’aider car franchement je n’ai jamais cesser de penser a elle. Merci

  • J. dit :

    « Ne lui dites pas à haute voix que vous savez qu’elle a des sentiments pour vous sans qu’elle les ait dévoilés d’elle-même, car elle se sentira profondément blessée (qui ne le serait pas ?), et elle risque de fortement nuire à votre réputation : elle niera formellement le fait de vous aimer tout en inventant une multitude de ragots infamants à votre sujet. »

    Pfiou, tellement vrai ! J’ai eu tellement d’histoire à cause de ca, parce que je ne savais pas m’y prendre… :/

  • craft dit :

    bonjour, je connais une fille depuis la crèche mais ai des sentiments, que faire sachant qu’elle préfère qu’on soit amis?

1 5 6 7

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)