Ce que la Boxe peut vous apprendre sur la Séduction…

Publié dans Inner game par Hakase le 28/11/2012
45 Flares 45 Flares ×

Boxe la seduction Ce que la Boxe peut vous apprendre sur la Séduction...

Un intello blanc qui part vivre dans un des plus difficiles ghettos de Chicago pour apprendre la boxe dans la sueur et dans le sang aux côtés de noirs américains, ça donne quoi ?

Nous suivons aujourd’hui les déboires du sociologue Loïc Wacquant pour vous expliquer en quoi son apprentissage de la boxe peut vous apprendre comment séduire efficacement.

Vous vous demandez peut-être comment adapter toute cette théorie que vous lisez ? Comment améliorer rapidement votre comportement, votre body language, et moins perdre de temps ?

La réponse est ici.

I) La boxe : un apprentissage collectif, mimétique et pratique

Une rééducation

« La simplicité de façade des gestes du boxeur est on ne peut plus trompeuse : loin d’être « naturels » et évidents, les coups de base (jab, crochet, direct, uppercut) sont difficiles à exécuter correctement et supposent une « rééducation physique » complète, un véritable remodelage de sa coordination gymnique, et même une conversion psychique. […] La maîtrise théorique n’est que de peu d’utilité tant que le geste n’a pas été inscrit dans le schéma corporel. […] Il y a en fait une compréhension du corps qui dépasse -et précède- la pleine compréhension visuelle et mentale. »

Apprendre à séduire, c’est une « rééducation » totale de vos réflexes sociaux, tout comme c’est décrit juste au-dessus pour la boxe.

Ne pas vous fâcher en la présence d’un AMOG pour montrer de la dominance, ne pas paraître needy par votre body language ou vos actions en validant trop votre cible, prendre le réflexe de sourire ou parler aux inconnus lorsque l’occasion se présente… Ce sont autant de choses qui doivent devenir des réflexes.

Pour l’apprenti séducteur, on ne naît pas « naturel », on le devient.

Un sport collectif et mimétique : l’intérêt du coach et du wingman.

« Le ‘noble art’ présente à ce titre le paradoxe d’un sport ultra-individuel dont l’apprentissage est foncièrement collectif. »

L’apprentissage de la boxe est mimétique : vous voyez un geste, vous le reproduisez, et ça vient peu à peu.

Sortir avec un séducteur meilleur que soi est le meilleur moyen de progresser vite en séduction. Pourquoi croyez-vous que le lexique de la séduction a repris le terme « coach » au monde du sport ? Le coach, par ses encouragements, son exigence envers vous et votre progression, ses conseils en vous observant et son exemple que vous imitez, fait figure de guide spirituel pour le jeune séducteur.

Si vous le pouvez, trouvez-vous un grand frère ou un ami qui a du succès avec les femmes et qui vous forcera à sortir.

À la rigueur, regardez des films ou séries avec des séducteurs (Hank Moody de Californication, Chuck Bass de Gossip Girl, Barney Stinson de How I Met Your Mother, Alfie dans Alfie. Ou encore, 90% des rôles de Brad Pitt, Johnny Depp, Ryan Gosling, etc. Vous les reconnaissez aux cris et soupirs de leurs fans.)

Regardez des vidéos de Pick Up Gurus comme Mystery si vous en trouvez, et SORTEZ les imiter.

L’utilité du wingman, ou du sparring partner, c’est l’émulation. Vous vous encouragez mutuellement et confrontez à deux les étapes difficiles. Exactement comme les autres boxeurs dans un club qui vous charrient, vous encouragent et vous aident dès qu’il y a un problème.

Allez séduire à plusieurs. Faites un tour sur le forum et trouvez des membres d’ADS de votre région !

La répétition du geste.

« Le plus beau des uppercuts est dénué de valeur s’il est décoché au mauvais moment ; le crochet techniquement le plus parfait « à blanc » est nul et non avenu s’il ne s’intègre pas dans le style du boxeur et le tempo de l’échange. »

Pour le boxeur, seule une répétition infernale du geste combiné à des séances de sparring (des combats contrôlés pour s’entraîner) peut lui permettre de perfectionner son geste. C’est la pratique qui déterminera son niveau.

Il n’y a qu’en appliquant ce que vous apprenez sur ADS régulièrement et maintenant une présence en société très active que vous apprendrez les réflexes qui feront de vous quelqu’un de charismatique et séduisant. Vous aurez beaucoup de ratés : c’est un apprentissage lent. Mais plus vous vous y dévouerez, plus les progrès se manifesteront clairement.

Il faut mille uppercuts pour faire toujours un uppercut propre ; mille sourires pour savoir faire un beau sourire. Mille uppercuts en combat pour savoir toujours quand mieux le placer ; mille sourires en société pour instinctivement sourire quand il le faut.

II) La vie du boxeur : une dévotion totale à son sport

Le boxeur du ghetto utilise la boxe comme moyen de sortir de la rue; la discipline de vie lui permet de sortir de la délinquance. De la même manière, ceux qui apprennent à séduire fuient quelque chose : une frustration personnelle ou l’exclusion sociale.

Attention, il ne s’agit pas ici de « centrer sa vie autour des filles », mais de se bâtir un style de vie séduisant.

Le boxeur, après avoir atteint un certain niveau d’investissement dans la boxe, organise son emploi du temps pour y caler des entraînements réguliers. Il commence à surveiller son alimentation pour maintenir un poids idéal, à adapter son comportement et éliminer ses mauvaises relations sociales pour prendre garde aux aléas de la vie afin de conserver son corps (qui devient même une source de revenus, souhaitable dans les quartiers démunis, s’il se professionnalise).

Sa dévotion à son sport est totale, il moule sa vie en fonction des prérequis de son activité.

De la même manière, il s’agit pour l’apprenti séducteur de se forger un lifestyle adapté à la séduction.

Ce lifestyle ne doit pas être choisi uniquement pour séduire. Il doit être choisi pour que vous puissiez exprimer votre personnalité, réaliser des projets, vous plonger dans des activités sociales fréquentes, avoir des hobbys originaux et qui vous comblent, maintenir une forme physique solide et un corps attirant mais surtout vous remplir d’émotions positives afin de devenir séduisant naturellement.

Le sport auquel le séducteur se dévoue, c’est apprécier la vie et ses opportunités.

Et comme pour le boxeur qui subit un entraînement rude, des coups et un ascétisme sévère avant de trouver l’équilibre qu’il recherche ; cela vous demandera du courage, des efforts et du sacrifice avant de pouvoir jouir de votre lifestyle.

III) Intérêts et limites du théorique en séduction

L : « J’ai trouvé un livre qui apprend à boxer… »
Coach DD :« On n’apprend pas à boxer dans les livres. On apprend à boxer en salle. »
L : « Mais ça peut aider à voir les différents coups et à mieux les comprendre ? ».
Coach DD : « Non, ça aide pas. Point final. »

Même si je suis en train de vous écrire un article purement théorique, je reste convaincu de ceci : en séduction, la théorie est parfaitement inutile sans la pratique.

Cependant, pour un individu complètement perdu, un « handicapé social » comme je l’ai été (sans wingman ni coach pour l’aider), en vous offrant des bases pour apprendre à vous développer gratuitement et sans forcément avoir de coach ou wingman à disposition, le théorique a quelques intérêts en séduction.

Lire du théorique vous aide à remettre en cause vos fausses croyances.

  • Les gens n’aiment pas être dérangés dans le bus
  • Sourire donne l’air stupide
  • Les femmes ne veulent pas être abordées
  • Etre soi-même ça marche à tous les coups
  • C’est impoli de fixer les gens dans les yeux
  • En donnant des cadeaux à cette personne, elle m’aimera
  • Les belles femmes sont toutes des garces
  • Etre méchant est le seul moyen de dominer une interaction sociale

Toutes ces croyances d’AFC peuvent être contrecarrées avec un enseignement théorique, combiné à une expérience sur le terrain. (field testing : mais tiens, ça marche !). Vous apprenez ensuite les bonnes croyances qui vous permettront d’adapter votre comportement; elles seront la clef de votre succès (teasing, cocky’n’funny, push’n’pull, calibration, importance du toucher, de l’écoute, etc.).

Mais savoir que sourire et regarder les gens dans les yeux vous permet de leur parler sur de bonnes bases ne sert à rien si vous ne prenez pas l’habitude de le faire. Si vous ne cherchez pas à dépasser physiquement vos peurs mentales de la société.

Comme un boxeur qui doit apprendre à ne pas craindre les coups pour que ses gestes soient plus naturels. Pour cela, il doit s’en prendre, et comprendre que sa peur n’avait pas de raison d’être.

Le théorique vous apprend les bons gestes, mais pas les subtilités de leur réalisation

« Pour éviter un crochet, baissez la tête. »

« Pour gérer un shit test, restez calme et tournez-le à la dérision avec un neg amical et joueur. »

Savoir ceci est utile, certes, mais si vous ne prenez pas le réflexe et ne comprenez pas le geste « avec votre corps », ça ne sert à rien.

Le crochet, c’est avec vos tripes que vous devez y répondre, par instinct pur. « Si tu t’arrêtes pour penser, t’es foutu. », comme dirait Sugar Ray Robinson. VLAN, dans la tempe.

Le séducteur qui ne répond pas à son shit test du tac-au-tac (en devenant immédiatement et instinctivement joueur en réaction au body language et au ton du shit test qu’il sait reconnaître grâce à ses tripes, vu qu’il en a confronté des centaines) perd de la valeur aux yeux de sa target et rate son coup.

Des connaissances peuvent parfois aider à gérer la logistique et la calibration.

Gérer la logistique ne marche que sur des démarches longues. En séduction, c’est tout à fait possible d’appeler un taxi quand vous sentez que le close arrive. En boxe, c’est plus compliqué de préparer sa stratégie gagnante lors du combat. Le coach est d’ailleurs là à ce moment pour donner du feedback entre les rounds et te conseiller une meilleure stratégie pour toi.

De plus, la séduction va moins vite, est moins agressive et notre attention peut se concentrer sur plusieurs choses.

Du coup, savoir bouncer, reconnaître les signes d’intérêts et de désintérêt, peut vous permettre d’adapter votre comportement en fonction.

Attention, car il s’agit d’une épée à double tranchant : pour calibrer votre comportement à votre cible, il faut déjà savoir intuitivement comment se présenter ! Changer de comportement (être plus distant, par exemple), sans savoir exactement comment s’y prendre, c’est risquer gros, car vous risquez d’être incongruent : de ne pas sembler authentique dans votre comportement (car vos gestes et dires ne sont pas accordés), et donc de passer pour un mec bizarre.

Le sixième sens féminin vous grille : K. O.

En bref, ce troisième intérêt du théorique ne sert à rien si l’on n’a pas la pratique derrière pour s’en servir.

Conclusion : la pratique en séduction est suprême. Lire des articles ne sert à rien si vous ne sortez pas pour appliquer ce que vous apprenez. Un boxeur qui réfléchit trop se fait défoncer, un séducteur non-naturel se fait recaler.

Et vous ? Vous êtes déjà resté bloqué à un stade théorique, vous avez eu du mal à passer à la pratique ? Quelles solutions avez-vous utilisées ?

Hakase, votre coach sportif en séduction

PS : pour ceux que l’article de Loïc Wacquant intéresse, on peut le trouver ici.

Revelation Cover600x800 1 er Ce que la Boxe peut vous apprendre sur la Séduction...
Révélation
Le nouveau chef d'oeuvre de Mystery est enfin en Version Française ! Révélation est un ouvrage exceptionnellement riche, détaillé et concret sur l'attraction, les dynamiques sociales et les techniques de drague.
Découvrez ce Guide >>

85 COMMENTAIRES
  • Ed' dit :

    Enfin apprenti sociologue, je suis en L1 !

  • Yass' dit :

    Article très complet, faisant moi même de la boxe j’ai cherché quelque chose à redire mais je n’ai rien trouvé.
    Le lien entre la boxe et la séduction a bien été mis en évidence.

    J’aime beaucoup le passage ou on compare l’uppercut au sourire et ou on différencie le contexte ou ils sont appliqués.

    Belle plume Hakase bravo !

  • Terrigan dit :

    Remplacez « boxe » par « sports de combat » et vous découvrirez un nouvel éclairage sur cet article très pertinent.

    J’ai adoré au passage le petit croche-pied aux sports collectifs!
    Marre des idées reçues comme quoi seuls les sports collectifs développeraient l’aisance sociale. Ils croient quoi les gens? Que les pratiquants de sports individuels sont des autistes??? ^^

    Pour revenir à la boxe, on peut ajouter aussi le facteur courage et ténacité, car une bonne pèche dans la tronche, ça pique autant, voire plus qu’un râteau ^^

    • selim dit :

      PLUS qu’un râteau !
      Mille fois plus !
      Quand j’ai repris la boxe, je n’avais plus de garde, j’étais handicapé, je me suis fait éclater le pif deux ou trois fois et la lèvre inférieure autant.
      Un râteau à côté, c’est une blaguounette !

      Les sports co, plus pour les dynamiques sociales. (Demain, publication d’un article fou sur les dynamique sociales !)

  • Terrigan dit :

    oooOOOHHH, pauvre choupinou…

    Tu veux un bisou magique ?

  • Terrigan dit :

    Oups, désolé pour le coup bas!

    En tout cas c’est clair que la boxe, avec sa culture de la cogne, est une grande école du réalisme. Là où d’autres sports de combats se sont organisés pour jouer la touche, là où certains arts martiaux qui carburent à la prise ont carrément renoncé aux combats, trop dangereux pour les articulations, à la boxe on en mange régulièrement.

    En tant qu’adultes on a tous déjà une certaine dureté, donc je ne vais pas dire que ça endurcit, mais disons que ça fait remonter à la surface une dureté qu’on a tendance à inhiber par confort et / ou timidité.

    • selim dit :

      Ah, tu le vois comme ça…
      J’ai beaucoup vu des débutants fuir. Fuir le combat, fuir les coups.
      je pense que c’est surtout ça qui ressort : la peur de sortir d’une zone de confort, sortir de son nid douillet.
      La boxe c’est une sorte de calcul des risques… Rentrer dans le périespace du mec et risquer un coup ou rester loin et ne jamais en marquer.
      La boxe, la séduction, c’est la vie. C’est la même attitude de guerrier !

  • NG-Player dit :

    Encore et toujours un bon article sur ADS!
    J’ai toujours pratiqué des sports de combat par intermittence et cela donne une confiance en soi du tonnerre! Cela permet de vous mesurer aux autres et voir vos limites, votre style et vos failles a améliorer. De plus, il est clair qu’une fille se sentira protégé avec vous et c’est une carte non négligeable à jouer!
    Je me suis inscrit au Muay thaï depuis septembre, 1 séance par semaine jusqu’en juin prochain et je vais m’y tenir! C’est bon pour le corps, bon pour le mental, bon pour le lifestyle, bon pour les filles!

  • NG-Player dit :

    Je me suis toujours remis en question, et depuis quelques années désormais, je me pose les bonnes. Je serai un ingrat de dire qu’ADS n’y a pas participé. Mettre des mots sur des actions, construire des théories, chercher à s’améliorer et agir.
    Musculation hebdomadaire depuis 3 ans, donc joli corps
    Reprise d’étude donc nouveau job la classe.
    Boxe thaï depuis 5 mois
    Bientôt cours de musique en 2013

    J’appelle ça SWAG ; Sport Work Art Game

    Merci a vous

  • Brazil dit :

    Il en va de même pour le rugby !

    On va « au charbon » malgré la peur, mais au final on finit par aimer le contact.

    On ressort grandi de chaque affrontement, on apprend, on progresse et on s’élève.

    Bel article. Go sarger.

  • Damief dit :

    Les boxeurs sont tous très généreux : chacun préfère donner que recevoir ^^(c’est moi qui l’ai faite mais je m’en suis inspiré d’une autre !)

    • selim dit :

      C’est une vanne que l’on case généralement quand on discute avec une fille.
      Quand elle me dit que la boxe est un sport de bourrin, je lui réponds que non, c’est un sport avec des valeurs, un sport où les hommes sont généreux… tu connais la fin !

  • Damief dit :

    ok merci c’est bien placé!

  • green pua dit :

    j’ai fait de la boxe pendant 4ans et je compte reprendre cette année , sans ça j’ai perdu confiance en moi ,ma volonté ,2 choses qui me seront desormais très utiles dans la séduction , je suis content de partager un point commun avec toi sélim ,bonne conitnuation à l’équipe!

    • selim dit :

      Hello jeune green !
      Evidemment, la confiance en soi est un des critères de séduction les plus importants pour les filles !
      Tu as ce côté « je suis indestructible »… et surtout, on a l’habitude de prendre des coups à la boxe, ce n’est pas une petite meuf qui va nous faire du mal, même si elle nous met un râteau, non ?

  • Damief dit :

    Ce n’est pas moi qui ai inventé cette blague je l’ai juste adapté… 8′(

1 2 3

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)




    • Près de 100 missions et exercices pour prendre confiance en vous et apprendre à draguer : c’est l’équivalent de 31 jours de coaching en séduction intensif pour le prix d’une entrée en boîte !
    • 267 techniques simples et efficaces pour rendre votre copine accro au sexe ou collectionner les 's*xfriends'.
    • Comment séduire LA fille que vous convoitez. Un guide pour sortir de la friendzone, séduire une collègue, une camarade...
    • Eliminez la frustration, les angoisses et la honte liées à votre incapacité à « conclure » avec les femmes...
    • Le nouveau chef d’œuvre de Mystery en Version Française ! Sûrement le livre le plus complet sur l’attraction et les techniques de drague.
    Découvrez tous les guides
  • Headline Name: Email: subscribed: 0 We respect your privacy Email Marketingby GetResponse