Couple, amis, famille : comment avoir du COURAGE dans vos relations ?

Publié dans Inner game par Sélim

avoir du courage dans ses relations Couple, amis, famille : comment avoir du COURAGE dans vos relations ?

Récemment, j’ai été choqué de voir à quel point certains apprentis gentlemen manquent de courage. Pas seulement face aux filles, quand il s’agit de les aborder, de parler de sexe ou de les embrasser, mais aussi dans d’autres moments de leurs vies, avec des amis, des collègues, leur famille etc…

Je comprends complètement les angoisses liées à toutes ces étapes du processus de séduction. Au fil des ans, malgré tous les films de superhéros qui nous poussent à nous dépasser, à nous relever, à faire preuve de courage, il y a encore trop d’hommes qui manquent de courage dans leurs relations.

Et pas seulement avec les filles ! Au boulot ! Avec vos amis, vrais ou faux ! Avec votre famille ! Et surtout avec vous-même… Dans cet article, je vous livre les clefs pour avoir du courage dans vos relations !

« Le courage est la première des qualités humaines car elle garantit toutes les autres. »

Non, cette citation n’est pas d’Eros, adepte du direct game qui pourrait enseigner la confiance en soi mais du philosophe Aristote.
Le courage est en effet à la base d’un Inner Game solide, le courage garantit la confiance en soi, il vous permettra de vous construire et de défendre vos points de vue sans jamais avoir honte de vous.

Prenons quelques exemples afin que vous puissiez comprendre les grands principes pour avoir du courage quelle que soit la situation.

#1 Avoir du courage face à ses parents

En psychologie, vous avez déjà entendu l’expression « tuer le père ». S’émanciper de son autorité. Quitter le nid familial pour créer votre maison. Pas besoin de l’abattre pour de vrai, mais l’affronter, s’opposer, symboliquement, pour lui faire comprendre qu’il ne fait plus la loi et ne prendra plus de décisions à votre place.

La plupart des parents, je l’espère, sont bienveillants et vous donneront des conseils pour choisir vos études, gérer vos finances.

Les parents moins « professionnels » vous imposeront des sports, des activités extra-scolaires qu’ils pensent indispensables, vous forceront à faire médecine, droit ou école d’ingé pour vous garantir un diplôme et un job « respectable ». Ils essaieront aussi de surveiller vos fréquentations, pour vous éviter de « mal tourner ».

Ces parents-là ne font pas vraiment confiance à votre faculté de jugement, vous pensent incapable de distinguer ce qui peut être bon ou mal pour vous.

La dernière catégorie de parents, c’est Livia Soprano, la mère de Tony, la mère étouffante qui veut se mêler de tout, de votre business et de vos amours. C’est la mère qui vous fait culpabiliser après un divorce ou le départ de votre père. La mère qui vous répète que tous les hommes sont des salauds et que vous devez respecter les filles et ne pas ressembler à votre père.

[Aparté The Sopranos : David Chase le créateur explique que sa mère était vraiment comme ça, et que ce n’est pas une coïncidence si à la fin de la saison 1 Tony veut l’étouffer avec un oreiller.]

Cette sensation d’étouffement, vous l’avez probablement déjà ressentie : c’est la manifestation physique d’un mal-être profond, quand quelqu’un d’autre prend des décisions pour vous, des décisions contraires à vos intérêts et à vos aspirations.

Si vos parents vous étouffent, il est grand temps de trouver le courage de leur parler. Comment s’affirmer vraiment face à ses parents alors qu’on dépend d’eux financièrement ? Pas évident.

Une seule piste à vous donner : leur prouver qu’ils peuvent vous faire confiance. Leur prouver que vous savez vraiment ce que vous voulez faire, que vous vous êtes documentés sérieusement au moment de choisir votre future orientation.

Leur prouver que vous êtes responsable et que vous sortez et conduisez la nuit sans boire. Leur prouver qu’ils peuvent vous laisser sortir parce que vous ne prenez pas de drogue.

La plupart du temps, être parent signifie « flipper pour ses enfants ». À vous de les aider à passer en mode positif afin qu’ils vous encouragent, qu’ils vous  soutiennent dans vos envies d’aventures, qu’ils soient enfin heureux pour vous !

(Note de l’auteur : plus facile à dire qu’à faire, surtout avec de vieux ronchons dépressifs, ou avec des parents brillants, surdiplômés, sûrs de leur méthode…)

Aussi, un des problèmes que vous ou vos proches avez probablement déjà rencontrés : les parents / la communauté qui se mêlent de votre vie sentimentale et sexuelle.

Juifs, Musulmans, hindous, bouddhistes, catho, protestants : chez Artdeseduire, on s’en fout. One love, c’est Bob Marley qui vous parle. À mon sens (et ça n’est vraiment que mon avis), personne ne devrait vous contraindre à aimer ou désaimer une personne plutôt qu’une autre.

Un dernier souci avant de faire preuve de témérité mal placée envers vos parents : n’oubliez jamais le plan B, la sortie de secours.

Obéir à ses parents quand on a moins de 18 ans, qu’on n’est dépendant financièrement, ce n’est pas de la lâcheté ou de la peur, ça s’appelle de la sagesse.

Pour certains apprentis séducteurs, cette situation de dépendance financière va durer des années.

C’est la pire, et de loin. Ce qui nous fait une transition rêvée pour la deuxième partie !

#2 Oser avoir des relations équitables et pacifiées au travail

Encore une fois, une pensée pour tous les lecteurs au chômage. Les temps sont durs, le marché est dégueu, peu d’appelés, encore moins d’élus. Ne baissez pas les bras, même face à des recruteurs débiles ! Show must go on !

Votre boss vous casse les … ? Vos collègues profitent de votre gentillesse ? « Trop bon, trop con… » J’ai beau croire très fort en la loi de l’attraction, en la pensée positive, il faut bien se rendre à l’évidence quand certaines personnes au boulot se comportent comme des fils de p… et abusent de votre caractère conciliant.

Pour vous faire respecter, je ne peux que vous conseiller une relecture de Robert Greene et des 48 Lois du Pouvoir, ou de la 50ème Loi. Dans le même genre, j’avais lu il y a quelques temps un livre qui reprenait toutes les fables de la Fontaine et les adaptait à l’univers de l’entreprise.

On ne va pas se mentir, vu le contexte actuel, avoir du courage au bureau n’est pas simple, surtout si dès demain un autre peut prendre votre place.

La solution pour garder votre place et évoluer dans un univers pacifié : la communication. Encore et toujours. Soyez pro, soyez calme, soyez efficace, et surtout, ne laissez jamais de situation déplaisante s’installer.

Pas de place pour la rancœur, réglez toujours tout tout de suite ! Ne gardez jamais rien pour vous en vous disant : « la prochaine fois qu’il fait ça, je lui donnerais une bonne leçon ! »

Au nom de l’intérêt général, il est parfois toléré que certains agissent en divas… Pas avec vous, faites-vous entendre, tout en respectant l’autre. On ne vous prendra jamais au sérieux si vous perdez votre sang-froid…

#3 Dynamiques sociales et hypocrisie : le silence intelligent ?

Un groupe de potes. Une bande de six, dix, vingt personnes. Vous ne pouvez évidemment pas être pote avec tous, il y en a même certains qui vous indiffèrent au plus haut point, voire vous agacent.

Que faire quand il y a des secrets dans un groupe ? Que faire quand des micro-clans se forment et que l’ambiance devient merdique ? Que faire quand l’érosion naturelle fait son œuvre et que vous vous éloignez de vos amis ?

Le dire, le formuler, leur en parler ? Demander à chacun de faire des efforts ? Prendre part à des conflits internes au risque de vous embrouiller avec les deux parties ?

Le moment qui vous demandera le plus de courage sera probablement la première fois où vous vous rendrez compte que vos potes ne sont pas de vrais bros.

Qu’ils ne vous invitent jamais, mais que vous devez toujours aller à la pêche aux informations. Qu’ils vous tolèrent tout juste pour mieux se moquer de vous.

Je sais que la solitude fait peur, mais vous ne devez pas accepter le rôle de portefeuille du groupe ou de bouffon du roi pour appartenir à cette bande de faux amis.

« Mieux vaut être seul que mal accompagné ».

Avoir du courage dans ses relations, c’est dire la vérité, même si elle fait mal, même si elle isole. Concrètement, si vous estimez que votre entourage n’est pas constitué de vrais potes, laissez-les tomber, et faites-vous de vrais amis !

#4 Pourquoi vous manquez de courage

Dans votre relation à vous-même, souvent, vous vous mentez. Vous avalez vos propres couleuvres.  Vous refusez d’admettre la vérité, au boulot, avec vos amis, en couple.

Le vrai courage est parfois de choisir. De prendre l’initiative. De déclencher les hostilités. D’aller au clash intelligemment, de provoquer une vraie discussion de fin, tout en sachant d’avance que l’issue sera fatale.

Ce qui fait peur, c’est l’inconnu. Les conséquences inconnues d’une discussion nécessaire. Comment ça va se passer ? Comment votre copine va-t-elle prendre le fait que vous ne vouliez pas vivre avec elle tout de suite ? Aujourd’hui, ça vous gonfle, mais c’est supportable. Si vous lui parlez, c’est le saut dans le vide !

Pour rester dans votre zone de confort, vous n’allez pas provoquer la confrontation, vous allez éviter la difficulté et vous allez subir. Le vrai courage, c’est de choisir, même si ça signifie être seul à la fin.

Avoir du courage, c’est accepter sa liberté, et ne chercher d’autre maître que soi. Si un jour vous acceptez de céder votre liberté de choix à quelqu’un, faites en sorte que cette personne soit digne de confiance.

« Il n’est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage.  » Périclès. Encore un Grec, tiens…

Vous pouvez maintenant prendre un stylo, une feuille de papier, et réfléchir à toutes les situations difficiles et pénibles que vous devez gérer et surmonter. Tout ce qui vous saoule. Et réfléchir à de vrais plans d’action pour aplanir la situation. C’est une question d’organisation, de volonté, et de santé mentale à la fin !

Bon courage à vous pour cette mission émancipation ! Prenez votre envol ! « Les aigles ne volent pas avec les pigeons ». Un mec qui mange des grecs.

Pour vous, la situation qui demande le plus de courage, c’est quoi ? Affronter vos parents ? Rompre avec une fille ? Quelle est la conversation qui a été la plus dure pour vous ?

Sélim, coach courage !

banner parler aux femmes Couple, amis, famille : comment avoir du COURAGE dans vos relations ?
banner parler aux femmes Couple, amis, famille : comment avoir du COURAGE dans vos relations ?
Banner 50phrases Couple, amis, famille : comment avoir du COURAGE dans vos relations ?
Banner 50phrases Couple, amis, famille : comment avoir du COURAGE dans vos relations ?
Bann SexTalk 3 Couple, amis, famille : comment avoir du COURAGE dans vos relations ?
Bann SexTalk 3 Couple, amis, famille : comment avoir du COURAGE dans vos relations ?
Bann 16erreurs 1 Couple, amis, famille : comment avoir du COURAGE dans vos relations ?
Bann 16erreurs 1 Couple, amis, famille : comment avoir du COURAGE dans vos relations ?
Bann SMS1erRDV 1 Couple, amis, famille : comment avoir du COURAGE dans vos relations ?
Bann SMS1erRDV 1 Couple, amis, famille : comment avoir du COURAGE dans vos relations ?
Bann TechniqueAstucieuse v2 Couple, amis, famille : comment avoir du COURAGE dans vos relations ?
Bann TechniqueAstucieuse v2 Couple, amis, famille : comment avoir du COURAGE dans vos relations ?
51 COMMENTAIRES
  • Wildturtle dit :

    Salut, merci pour cet article !

    Je suis tombé dessus après ce que j’ai décidé de faire aujourd’hui, j’ai avoué mes sentiments à une fille qui est déjà en couple, elle m’a alors dit que j’aurai du lui dire plus tôt, avant qu’elle soit en couple (mais il y a un an j’avais pas assez confiance en moi pour lui dire),
    elle se confie alors à moi et me dit qu’un mec dans mon genre l’attire et lui plait beaucoup et qu’elle aimerai bien cassé son couple, mais qu’elle en a pas le courage, elle veut le faire progressivement en essayant de faire le moint mal possible … J’avais envie de l’embrasser sur le coup pour essayer de forcer un peu les choses mais je l’ai pas fais, je savais pas quoi faire …
    Je lui ai dit que j’attendrai pas 6mois et du coup j’aimerai savoir quoi faire ? J’attends qu’elle rompe si elle en a le courage ? Ou je la revois et j’essaie de forcer les choses pour que le couple se casse ? Jtrouve la 2eme solution pas très adéquate, je me dis que c’est pas a moi de cassé son couple quand même !

    J’aimerai vraiment pouvoir tenter ma chance avec cette fille, j’ai beaucoup de sentiments pour elle (je lui ai dis je rappelle :p), mais que faire ? Help me plz :D

    • Sélim dit :

      Pas facile, mais dis-toi une chose : elle va sortir d’une relation, elle aura des attentes, des vraies, et pas seulement du sexe.
      Il va falloir que tu sois SON NOUVEAU MEC, qui la rassure, qui soit là, qui lui explique que tu ne la juges pas pour cette rupture etc…
      Il faudra que tu sois là quand son ex va tenter de revenir… sans jalousie, juste l’accompagner.
      En attendant qu’elle rompe ou trouve le courage, je te conseille de faire ta vie, Wildturtle

  • Wildturtle dit :

    Merci de ta réponse Sélim,

    Je me rends compte que j’ai manqué d’empathie, je lui ai dis cash comme ça mais j’aurai peut être pas dû lui dire « j’attendrai pas 6mois », c’est trop égoiste de ma part, j’essairai de rattraper ça et de lui dire que je lui laisse le temps, je comprend que c’est pas plus facile pour elle que pour moi en fait.

  • Drino dit :

    Très habile l’association des citations grecques et le clin d’oeil finale  » Un mec qui mange des grecs « .

  • Romano dit :

    Bonsoir,

    J’ai actuellement une copine avec qui je suis en début de couple, qui a quitté son ex il y a 3 semaines. Son ex, avant qu’elle le quitte, il la tenait par la peur et par la violence. Elle a réussi à faire le pas d’elle même pour tout plaquer pour moi.

    Mais, son ex lui envoie constamment des textos. Ils se parlent beaucoup, se mettent des cœurs et lui, il lui dit « Je t’aime ».

    J’en ai discuté avec elle et elle m’affirme de pas m’inquiéter, d’y croire et de ne pas me prendre la tête. Pour elle, c’est juste des « cœurs ». Elle a qu’une peur c’est que je la lâche. Elle m’a dit que ce mois de décembre va être très dur pour nous deux (car avec son ex, en décembre ils étaient tout le temps ensemble, elle passait les fêtes de Noel avec lui), que le début de notre couple va être difficile mais une fois que cette mauvaise période sera passée, tout ira très bien. On en est convaincu tous les deux.

    Elle montre moins ses sentiments. Pourtant elle est amoureuse et on se voit très souvent en semaine. C’est une fille qui ne dit pas facilement les choses. Elle commence à avoir confiance en moi, comme je commence à avoir confiance en elle.

    J’ai l’intention de la voir un peu moins pendant ce mois de décembre, pour éviter les « prises de tête » qui pourraient avoir lieux et histoire de lui laisser un peu de temps à elle toute seule, sans brusquer les choses.

    (C’est une séductrice comme j’en suis un aussi)

    Fait-elle ça pour l’amadouer, histoire de l’apaiser pour qu’il ne la flic/trace/agresse pas (c’est ce que mon intuition me dit, mais je me méfis) ? Comment dois-je réagir ? M’y prendre (me paraitre impassible ?) concernant tout ça ?

    Merci pour tout.

1 2

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)