Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Peur du Rejet ? Découvrez La Technique Pour Dépasser la Peur du Râteau !

peur-du-rejet

Inner game

Peur du Rejet ? Découvrez La Technique Pour Dépasser la Peur du Râteau !

Peur du Rejet ? Découvrez La Technique Pour Dépasser la Peur du Râteau !

 Peur du Rejet ? Découvrez La Technique Pour Dépasser la Peur du Râteau !
Avez-vous peur de vous prendre un vent, quand vous allez aborder une fille ? Comme vous, je pensais que les filles réagiraient mal et se moqueraient de moi.

Je voulais éviter le râteau à tout prix ! Mais le problème de cet état d’esprit, c’est que vous limitez vos rencontres potentielles.

S’il est normal d’avoir peur d’un du rejet, cela ne devrait pas vous empêcher de briser la glace avec une femme. Prendre un râteau n’est pas agréable, mais une fois que vous savez comment aborder, vous devez y aller et surmonter la peur du rejet !

Je vais vous donner 5 astuces pour dépasser la peur du râteau et aborder les filles sans crainte.

Attention : Il n’y a pas de système parfait pour aborder les filles, qui fonctionne 100% du temps. Mais en appliquant ces quelques conseils, vous aurez moins peur de prendre un râteau et obtiendrez de meilleurs résultats avec les filles.

Pourquoi a-t-on peur du râteau ?

Le râteau nous fait peur à cause de la réaction de la fille

Même avec les meilleurs openers, vous ne pouvez pas prévoir la réaction de la fille que vous abordez. Cela peut très bien se passer, mais elle peut aussi ne pas vous répondre, et même vous insulter et partir.

Cela fait partie du jeu : n’oubliez pas que vous parlez à une personne qui a une vie avec des problèmes, des priorités, des choses à faire.

La réaction diffère en fonction du du lieu où vous l’abordez. Du plus facile au moins facile, ces lieux sont :

  • Une soirée ou une activité entre amis
  • Une activité commune (sport, club…)
  • Les cours, le bureau
  • Un bar, une boîte de nuit
  • Et loin derrière : la rue.

Avec les changements de société actuels, aborder dans la rue devient difficile. Une loi va bientôt pénaliser le harcèlement de rue. Mais séduire et harceler sont deux choses différentes, qu’on soit bien d’accord, on y reviendra (on reparlera de harcèlement de rue et d’outrage sexiste dans un autre article).

Vous pouvez comprendre qu’une femme n’ait pas envie que quelqu’un lui tienne la jambe pendant 10 minutes, surtout si elle va quelque part ou qu’elle est en retard.

Si vous draguez dans la rue, gardez-bien cela en tête : n’insistez pas. Si elle vous dit non, passez votre chemin. Si vous sentez qu’elle est froide et distante, qu’elle regarde ailleurs, c’est sûrement qu’elle n’ose pas vous dire non : passez votre chemin aussi.

Vous perdez votre temps car vous avez raté votre approche, vous lui faites perdre le sien, et vous la mettez mal à l’aise. Autant partir et tirer des leçons pour une prochaine fois.

Est-ce utile de mentionner que, quoi qu’il advienne, vous ne devez pas l’insulter ? Même si elle est impolie et très désagréable, réagissez comme un gentleman.

Mais vous pouvez BIEN EVIDEMMENT aborder une femme ailleurs que dans la rue. Plus de 97% des rencontres ont d’ailleurs lieu ailleurs que dans la rue.

Une grande partie des rencontres se fait dans des activités communes comme les soirées, les cours, et les boîtes de nuit.

D’après une étude menée par Michael Rosenfeld de l’université de Stanford, les rencontres « dans les bars ou les restaurants » et « grâce à des amis » représentent 24% et 28% des rencontres, contre 20% pour les rencontres en ligne.

Dans ce contexte, les filles sont plus à l’aise car vous êtes invité par des amis (= préselectionné, déjà validé socialement), ce qui ne fait pas de vous un inconnu total, et car elle peut être sauvée par son groupe d’amis si besoin.

Le rejet nous fait peur à cause de notre manque de confiance en nous

La plupart des hommes pensent qu’ils ne sont pas assez intéressants pour parler à une fille, qu’ils n’ont rien à lui dire.

C’est mal connaître les conventions sociales : on ne parle pas aux gens pour être intéressant ou pour apporter de la CONNAISSANCE.

Les principaux sujets de conversation à privilégier avec les femmes le prouvent !

L’interaction sociale doit être naturelle, elle est fondée sur les émotions, le partage. Pas besoin d’avoir un prix Nobel pour parler à une fille. Dans How I met your mother, Barney lance les conversations avec le désormais célèbre « Have you met Ted ? » Il montre bien que trop réfléchir est inutile !

peur du râteau Peur du Rejet ? Découvrez La Technique Pour Dépasser la Peur du Râteau !

Votre manque de confiance en vous vient du fait que vous suranalysez la situation. La plupart du temps, quand on parle à quelqu’un, on ne le fait pas pour draguer. Et dans ce cas, la conversation avance toute seule car vous ne vous mettez pas la pression. C’est ce que vous devez éviter !

Il m’arrivait, au début, de stresser à propos de ce que j’allais dire, en oubliant totalement d’être naturel. Ne faites pas comme moi ! Soyez avant tout naturel, c’est comme ça que vous aurez des conversations agréables même avec des filles que vous venez de rencontrer.

Votre problème, c’est que vous rationnalisez et justifiez après coup votre peur d’aborder. Vous n’êtes pas habitués à le faire, vous doutez de vous, et vous finissez par vous dire « de toute façon, elle était trop belle » « je suis mal habillé aujourd’hui… » « Mais de quel sujet aurais-je pu lui parler … ».

Se trouver des excuses : pas très virile comme attitude… Alors voyons les solutions pour ne plus avoir peur d’aborder les femmes qui vous plaisent.

Comment dépasser la peur du râteau ?

1. Voir votre apprentissage de manière positive

Ok, vous risquez de prendre un râteau monumental devant vos potes et des inconnus. Mais au moins, VOUS avez eu le courage d’y aller.

Avoir ce courage, c’est un succès. Le fait d’avoir réussi ou échoué n’enlève rien à votre courage. Pensez, dans la guerre de Troie, au combat entre Achille et Hector : Hector a perdu, certes. Mais cela n’enlève rien au fait qu’il était un héros, et nombreux sont les peuples qui ont considéré qu’ils descendaient des Troyens.

Un de mes potes en a fait les frais lors d’une soirée : Après l’avoir draguée, il a fini par tenter d’embrasser la fille qu’il convoitait sur le dancefloor. Mais là, patatras : elle tourne la tête pour recevoir une bise, il ne pourra pas l’embrasser, et tout le monde l’a vu.

Il était déçu. Mais je lui ai dit directement quand il est revenu vers moi : au moins, tu as eu les cou***** de tenter. Et comme ça tu progresses ! Je ne le trouvais pas ridicule, au contraire.

vaincre sa peur Peur du Rejet ? Découvrez La Technique Pour Dépasser la Peur du Râteau !

Vous devez garder à l’esprit que les échecs sont nécessaires et sont des étapes sur votre courbe d’apprentissage.

Vous ne saurez jamais séduire si vous n’avez pas pris de vents.

Vous n’arriverez jamais aux résultats que vous voudrez avec les filles si votre esprit reste concentré sur la peur du rejet, la peur du ridicule, au lieu de vous concentrer sur la possibilité d’un beau résultat !

C’est comme un sport de combat : on ne sait pas esquiver les coups tout de suite, on en prend plein avant de devenir bon.

Et quand j’ai rencontré Eros et Sélim, c’était impressionnant : dieux de la drague et rois du râteau A LA FOIS ! Comme si c’était les deux facettes d’une même pièce… Simplement, au lieu de se dire « merde, j’ai peur de prendre un râteau », ils étaient plutôt en mode « bon, si on allait faire rire la petite blonde là-bas ? ».

2. Comprendre qu’on est toujours rejeté

Il est impossible d’avoir 100% de réussite, même en étant bon. La séduction est un jeu, un jeu dans lequel vous pouvez augmenter vos chances de gagner mais que vous ne remporterez jamais à tous les coups.

Pour une raison simple : vous ne contrôlez pas toutes les circonstances. Il m’est déjà arrivé d’aborder des filles à une soirée, mais de rater complètement car sur le coup,  je n’étais pas dans le bon état d’esprit. J’ai abordé vite, mais je ne savais pas quoi dire, mes propos ne s’enchaînaient pas bien… une horreur !

Deux des filles étaient mal à l’aise, et je n’ai jamais réussi à communiquer avec elles par la suite, alors que je les croisais régulièrement. Tant pis !

Même en ayant progressé, vous continuez à échouer. Et ce n’est pas grave ! Cela fait partie de la vie.

Les grands dragueurs ont un truc en plus, que les débutants n’ont pas : l’esprit d’abondance. Ils savent que des filles, ils en recroiseront. Ils savent qu’ils auront d’autre chance. Et que ce râteau ne fait que les rapprocher du succès futur.

3. S’habituer au rejet

peur du rejet râteau Peur du Rejet ? Découvrez La Technique Pour Dépasser la Peur du Râteau !

Pour se désensibiliser, un moyen efficace est de commencer par se prendre plusieurs vents pour les dédramatiser. En boîte, tentez des approches loufoques, drôles, originales (ne collez pas les filles évidemment) et lancez des discussions. Si elles s’éloignent, abordez un autre groupe de filles.

Dans la rue, vous pouvez le faire avec des inconnus : demandez deux euros pour prendre le bus dans la rue pour qu’on vous dise non. Demandez à ce qu’on vous prête un téléphone (les gens flippent !).

Une fois que vous aurez dédramatisé le « non », vous comprendrez que c’est plus le fruit des circonstances qu’un rejet de votre personne. La fille rejette l’image qu’elle a de vous car elle la perçoit à travers ses préoccupations du moment.

Habituez-vous au rejet : ça vous arrivera toute votre vie, « on ne peut pas plaire à tout le monde ».

4. Parlez avec des inconnus pour vous habituer à briser la glace

C’est la technique que je trouve la plus efficace. Elle fonctionne particulièrement bien quand vous utilisez les openers indirects.

Au lieu de commencer à aborder des filles, commencez par parler plus souvent avec les gens qui vous entourent. Vendeurs dans les magasins, serveurs.

Vous pouvez parler à des gens dans la rue pour demander votre chemin et essayer de démarrer une petite discussion.

Faire ça vous enlèvera la pression de la « drague » et la peur d’être rejeté, car saurez que les inconnus parlent facilement avec vous.

Cela vous habituera à briser la glace, ce qui sera utile lorsque vous voudrez parler à des filles qui vous intéressent vraiment !

5. L’humour

Ne vous prenez pas au sérieux. Quand vous sortez, allez-y avec des potes et lancez-vous des défis.

« Si tu ne vas pas aborder cette fille, tu nous payes une bière ». Vous lancer des défis, ça change le cadre : vous n’abordez plus seulement pour elle, mais aussi car vous déconnez avec vos potes !

Autre technique : aborder avec humour. Vous lancer des défis en abordant avec des vannes ou des phrases étranges. Compliqué lorsque l’on débute, mais vous passerez une bonne soirée avec vos potes peu importe le résultat !

Rappel : la règle des 3 secondes

Le meilleur moyen de dépasser la peur du râteau, c’est de ne pas trop réfléchir. La règle des trois secondes est toujours aussi efficace.

Quand vous voulez démarrer la conversation avec quelqu’un, faites-le tout de suite, faites-le en moins de 3 secondes. Sinon vous réfléchirez trop, et vous trouverez de (mauvaises) raisons de ne pas y aller !

Conclusion

Plus vous pratiquerez la séduction en soirée et la drague délire avec vos potes, plus votre peur d’aborder diminuera.

Pour le moment, vous êtes concentrés sur la peur du rejet, mais vous y ferez de moins en moins attention et vous prendrez l’acte d’aborder comme une action tout à fait normale à mesure que vous prendrez confiance en vous.

Non seulement vous aurez de meilleurs résultats, mais l’idée qu’UNE fille vous a rejeté ne changera plus rien pour vous. C’est grâce à cet état d’esprit que le succès viendra !

Et vous, comment trouvez-vous le courage d’aborder les filles ?

Tom

Bann SMS1erRDV 1 Peur du Rejet ? Découvrez La Technique Pour Dépasser la Peur du Râteau !

Banner 50phrases Peur du Rejet ? Découvrez La Technique Pour Dépasser la Peur du Râteau !

Bann SexTalk 3 Peur du Rejet ? Découvrez La Technique Pour Dépasser la Peur du Râteau !

sextalk Peur du Rejet ? Découvrez La Technique Pour Dépasser la Peur du Râteau !

sms Peur du Rejet ? Découvrez La Technique Pour Dépasser la Peur du Râteau !

Lire la suite
10 Commentaires

10 Comments

  1. Grine

    12 avril, 2018 à 01:33

    « Et vous, comment trouvez-vous le courage d’aborder les filles ? »

    En m’imaginant qu’elles viennent de faire caca :p

    Croyez, faites ce petit travail de visualisation et même Jessica Alba vous paraîtra accessible.

    Le truc avec les 1eres impressions c’est que les gens donnent souvent le sentiment d’être sur la défense, distant avec un air presque méfiant, sans doute un mécanisme de défense hérité depuis la préhistoire. Mais on se rends compte qu’une fois les 1ers mots échangés, la personne est (bien) moins froide qu’elle n’y paraît.

    Je crois que le meilleur conseil au fond que l’on puisse donner pour combattre cette peur de l’approche ou du rejet, c’est d’être curieux. Chercher à voir au delà de l’image que l’autre renvoit.

    • Sylvain

      13 avril, 2018 à 10:34

      Hello Grine!

      La technique du caca, bien connue, mais toujours efficace. On nous avait conseillé la même quand on se sentait sous pression avant un oral ou un entretien ;)

    • AL

      13 avril, 2018 à 16:32

      Le Caca avant l’oral… Beeeeurk ! ;P

    • Sylvain

      15 avril, 2018 à 12:45

      :) :)

  2. Damien

    12 avril, 2018 à 22:37

    Yeeeessss!!!super article de motivation pour les débutants (comme moi).
    Cependant,il y a UNE question,la seule,l’unique, pour passer de GROSSE MERDE INCAPABLE DE DRAGUER à le mec qui maîtrise la situation (surtout pour un psychopathe comme moi😉)
    Ma question est :COMMENT ON DIT(et j’insiste bien là dessus)je t’aime à 14 ANS.
    ………………………………….
    MERCI BEAUCOUP

    • Sylvain

      13 avril, 2018 à 10:41

      Hello Damien,

      Tu sais tu n’as pas besoin de dire « je t’aime » à une fille que tu essayes de séduire! Tu le diras quand tu seras en couple depuis des semaines. Pas besoin de se lancer dans de grandes déclarations.Le mieux c’est de passer à l’action et de laisser faire les choses naturellement. Rapproche toi d’elle, fais la rire, fais lui passer de bons moments avec toi et quand tu sens qu’elle en a envie tu essayes de l’embrasser :)

  3. Damien

    13 avril, 2018 à 18:21

    Hello Tom,

    Super article alors que je viens tout juste de me lancer un défi pour le mois à venir.

    L’objectif ? Aborder 3 filles ou groupes de filles chaque jour. – Groupes mixtes acceptés seulement si c’est une fille qui me répond. –

    Pourquoi ce défi ?
    D’une part, pour me forcer à sortir prendre l’air. Ne serait-ce que 10 min par jour. C’est bon pour le moral. Bon pour la santé. Surtout quand il fait beau !
    D’autre part, justement pour m’habituer à ce rejet.

    J’ai commencé hier. J’ai choisi la facilité: Aborder en demandant mon chemin.
    Mais c’est toujours un début… Pour la première fois que j’aborde des françaises, plus ou moins spontanément, dans la rue.

    La prochaine étape sera plus douloureuse: piquer un peu la fille, gentiment, avec un grand sourire (push-pull of course). Et l’inviter à sortir. Ou la complimenter. Et passer mon chemin

    • Sylvain

      15 avril, 2018 à 12:49

      Bravo Damien! C’est exactement l’exercice que Mystery préconise dans sa méthode et c’est exactement ce qu’il faut faire. Tu commences par apprendre à socialiser et une fois que tu es à l’aise, tu vas aller de plus en plus loin. En tout cas, je vois que le projet est en route. On attend la suite :)

  4. Damien

    13 avril, 2018 à 23:57

    D’acc Sylvain.
    Donc,tu veux que j’essaie de m’approcher d’elle petit à petit pour l’embrasser « naturellement »en gros.
    Merci pour ta réponse

    • Sylvain

      15 avril, 2018 à 12:50

      Parfait, j’attends la suite! Un gros bonne chance a toi ! Et rappelle toi que quoi qu’il arrive, tu en sortiras gagnant pour la suite! Au moins grace à l’expérience que tu as emmagasinée :)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire plus Inner game