Affirmation de soi : Respectez-vous, Imposez-vous !

Publié dans Inner game par
ArtDeSeduire.Com

Affirmation de soi Affirmation de soi : Respectez vous, Imposez vous !

Des gars bien qui se font marcher dessus. Des mecs sympas, trop sympas, des bonnes poires. On en connaît tous, des mecs qui foutent leur vie en l’air parce qu’ils n’ont pas le courage de s’affirmer.

Réussir à s’affirmer est un premier pas nécessaire vers la confiance en soi.

Dans cet article, je vous donne les clefs améliorer votre communication avec les autres et vous donne quelques techniques pour vous affirmer.

On va commencer par un court test pour savoir si vous êtes concerné par le sujet de l’affirmation de soi !

  • Est-ce que vous avez parfois envie de claquer les potes de votre groupe qui font des blagues pourries sur vous ? (Racistes, sur votre poids, votre taille, vos boutons, votre vie sentimentale…)
  • Est-ce qu’il vous arrive de vouloir dire non aux demandes abusives de certaines personnes et, sans que vous vous en rendiez compte, vous finissez par céder et leur dire oui ?
  • Est-ce que vous avez souvent peur de vexer les gens en ne faisant pas les choses comme ils vous le demandent ni quand ils vous le demandent ?

On pourrait résumer tout le travail d’affirmation de soi en une seule épreuve : apprendre à dire non.

Avant de vous expliquer comment vous affirmer, voyons ensemble un rappel d’un modèle de communication. Quelles sont les attitudes que vous pouvez adopter dans un rapport à autrui ?

S’affirmer : la recherche d’un rapport gagnant-gagnant

Si vous regardez autour de vous, vous allez vous rendre compte que vos rapports avec les autres peuvent entrer dans une de ces trois cases :

Agressif : vous cherchez à imposer votre point de vue sans écouter l’autre. Vous souhaitez gagner, vous voulez dominer.

Passif : vous êtes dans une logique d’évitement, vous ne prenez pas de décision, vous laissez couler…

Manipulateur : vous cherchez à mentir, à manipuler l’autre pour arriver à vos fins.

Le point commun entre ces trois attitudes ? La personne en face de vous risque de vous en vouloir si vous êtes passif, risque de vouloir se venger si vous la manipulez ou risque de ne plus jamais vous adresser la parole si elle trouve que vous êtes trop agressif.

Heureusement qu’il existe une quatrième voie : celle de l’affirmation de soi et de l’empathie.

L’affirmation de soi, c’est simplement dire ce qu’on pense, quand on le pense. S’affirmer, c’est pouvoir communiquer sans se retenir, sans se mentir ni mentir aux autres.

Concrètement, vous saurez vous affirmer quand vous ne craindrez plus le regard des autres, quand vous ne craindrez plus de vexer les autres car vous aurez compris LA base de l’affirmation de soi : vous êtes dans votre bon droit !

S’affirmer, c’est savoir que ce que vous allez dire à l’autre est juste, c’est savoir que vous ne vous moquez pas de lui, que vous n’abusez pas : vous êtes dans votre bon droit !

Prenons quelques exemples :

  • En vacances avec des potes, vous ne voulez pas dormir tous les jours dans la tente alors qu’eux restent dans les lits de la maison. Vous voulez imposer un roulement.
  • Au bureau, vous ne voulez pas aider un collègue à finir un dossier pour lequel il obtiendra toutes les louanges.
  • En couple, vous avez envie de quitter votre job pour vous reconvertir, aller dans une nouvelle direction moins lucrative mais votre femme a peur qu’il n’y ait plus assez d’argent pour les vacances, les restaurants, les cadeaux.
  • Célibataire, vous en avez marre de toujours payer des verres aux filles qui vous le demandent pour qu’elles ne s’enfuient pas ?
  • Étudiant en médecine, vous savez que ce n’est pas fait pour vous, que vous voulez être pizzaiolo mais vos parents vous forcent à faire ces études, et pas autre chose ?

S’affirmer, c’est savoir ce qui est bon pour soi. Votre vie est trop courte pour vivre celle des autres.

S’affirmer dans le respect des dynamiques sociales

Je sais ce que vous vous dites : « Mais comment faire pour m’affirmer alors que ça fait des années que je me laisse marcher sur les pieds ? »

Ce n’est en effet pas facile. Si vous avez fait le Nice Guy pendant longtemps, à être gentil avec tout le monde, à encaisser sans rien dire, à tolérer l’intolérable, vous allez un jour exploser et réveiller le monstre en vous ! Attention à l’effet cocotte-minute qui explose !

Le plus dur, c’est d’envoyer promener les autres gentiment. D’affirmer votre position et vos convictions sans violence. Ceux qui abusent de votre gentillesse depuis longtemps ne sont pas préparés à ce changement.

[LISEZ L’ARTICLE : Comment changer l’image que vos proches ont de vous ?]

« Trop bon, trop con », c’est fini, dans votre tête c’est clair… mais ceux qui profitaient de votre faiblesse ne vont pas vous laisser vous affirmer aussi facilement.

Les plus intelligents et honnêtes d’entre eux respecteront vos positions et votre volonté de changement, quand les autres essaieront de vous faire culpabiliser :

  • « Arrête de te prendre la tête ! »
  • « T’es plus drôle, t’as changé ! »
  • « Quelle mouche t’a piqué ? »

Apprendre à vous affirmer, c’est apprendre à vous respecter, et à respecter votre ressource la plus importante : votre temps.

Désormais, n’ayez plus peur de ne pas suivre le groupe, n’hésitez plus à proposer des solutions meilleures que celle proposée (imposée) par le leader de votre groupe d’amis. Osez soutenir vos opinions, osez exprimer le fond de votre pensée.

Note pour les plus jeunes : attention au piège suivant, ne passez pas d’un extrême à l’autre. Ne passez pas de la position de victime à celle de bourreau en abusant de techniques d’influence et de manipulation…

Dorénavant, quand vous serez en désaccord avec une personne, et que vous êtes dans votre bon droit, discutez-en immédiatement.

Ne gardez pas vos problèmes enfouis en vous, ne les laissez pas pourrir en vous pendant des années, au risque d’empoisonner vos relations avec les autres.

À chaque crise sa discussion, ne laissez pas des situations pourrir. S’affirmer, ce n’est pas forcément avoir raison en permanence, c’est aussi savoir reconnaître ses erreurs et demander pardon quand on s’est trompé.

Au final, l’affirmation de soi, c’est simplement une communication d’adulte courageux, conscient de sa valeur, et qui vise des relations win-win !

L’affirmation de soi est-elle un souci pour vous ? Comment ça se manifeste, concrètement ? Des exemples à donner pour qu’on vous aide ?

Sélim 

banner parler aux femmes Affirmation de soi : Respectez vous, Imposez vous !
banner parler aux femmes Affirmation de soi : Respectez vous, Imposez vous !
Banner 50phrases Affirmation de soi : Respectez vous, Imposez vous !
Banner 50phrases Affirmation de soi : Respectez vous, Imposez vous !
Bann TechniqueAstucieuse v2 Affirmation de soi : Respectez vous, Imposez vous !
Bann TechniqueAstucieuse v2 Affirmation de soi : Respectez vous, Imposez vous !
banniere 2 Affirmation de soi : Respectez vous, Imposez vous !
banniere 2 Affirmation de soi : Respectez vous, Imposez vous !
80 COMMENTAIRES
  • Rising dit :

    J’ai adoré cet article.
    Notre bien le plus précieux : le temps.
    Excellent !

  • Guiguilingus dit :

    Je suis HS mais j’ai vu ça sur internet !

    http://www.youtube.com/watch?v=Jipon4ReKIU

    On connait une des personnes à la 0:42 non ? =P

    Petit cachotier :)

  • aigle dit :

    oui,
    j’ai lu plusieurs livres sur le sujet aussi pour tenter de régler le tir.
    Comment ça ce manifeste pour moi? J’ai du mal à dire ce que je pense. J’ai du mal à dire non, j’ai du mal à m’imposer, j’ai du mal à confronter les autres…

    des exemples, bon, je dirai des exemples positifs, j’essaie d’oublier le négatif. par exemple ça fait 1 an et demi que je travail au même endroit, j’ai mentionner aujourd’hui une solution que je savais avant, mais que je n’osais pas leur dire. elle a été refusé.

    • Sélim dit :

      La solution n’a probablement pas convaincu, aigle.
      après, tout n’est pas toujours rose : certaines personnes sont bêtes et méchantes, ou simplement bêtes, et veulent asseoir leur autorité par tous les moyens…

  • Julien dit :

    Je suis très heureux d’ intègrer cette communauté de seducteur.
    Merci pour cette article qui me donne déjà confiance en moi.

  • mrstudent dit :

    Sélim, selon toi comment quelqu’un devient un Nice Guy ? Est-ce que l’environnement familial dans lequel on grandit peut avoir une influence sur notre comportement en société et donc nous rendre naïf et incapable de comprendre les normes, les codes, savoir quoi dire et quoi faire lors de certaines situations ?

  • mrstudent dit :

    Sélim, selon toi comment quelqu’un devient un Nice Guy ? Est-ce que l’environnement familial dans lequel on grandit peut avoir une influence sur notre comportement en société et donc nous rendre naïf et incapable de comprendre les normes, les codes, savoir quoi dire et quoi faire lors de certaines situations ?

  • Vialette dit :

    Salut l’équipe Ads!

    J’aimerais avoir votre avis sur un point:

    Pourquoi mon épouse trouve t-elle toujours un moyen de tuer mon game lorsque nous sommes en groupe par une remarque qui me grille, qui me descend ou me trahit?
    De plus, elle donne toujours son attention à d’autres gars, alors que je suis l’amog du groupe. Ce qui forcément me décrédibilise et me fait perdre ma valeur… Les mecs même en se comportants needy, arrivent très souvent à garder son attention. Touchage de cheveux et compagnie…Disons qu’elle ne joue pas mon jeu mais essaye d’en créer avec les autres mecs. Surtout quand on est beaucoup de mecs et peu de filles.
    Lorsqu’il y a des filles dans le groupe, et qui m’envoient des signaux très très explicites, elle s’impose parfois en leur tournant le dos et en se frottant à moi mais très rare. Elle se contente plutôt de se laisser séduire ou d’être simplement attirée par des needy ou par des moins alpha que moi….
    Cette situation m’affecte quelque peu et surtout rend la pratique de mon game encore plus difficile. Je dois gérer ses attaques en plus d’être l’amog…
    Des solutions?
    Mariés depuis deux ans, ensemble depuis quatre et je pratique le game officiellement depuis 3. Je précise que je n’étais pas non plus un mec sympa avant. On s’est rencontrés au boulot, j’étais le boss, et j’attrapais pas mal et de qualité très correcte. Elle le savait biensur.

    • Via dit :

      Je précise que je suis fidèle mais je pratique pour lui être plus attirant, et biensur par plaisir personnel

    • lex dit :

      Vialette : attend, t’es marié, et tu dragues devant ta femme ?

    • Viale dit :

      Lex:
      Ne confondons pas draguer en sélectionnant des targets, et simplement adopter une attitude des plus attirantes.
      Je ne veux pas laisser la place à d’autres mecs!!
      Et voir ma femme se prêter à leur jeu ou être reactive en leur présence.
      Une fois, elle ne s’est pas gênée de le faire comme si je n’étais pas là, toute une soirée. Je ne veux pas que cela se reproduise…
      Peux tu donc me donner ton avis sur mon premier post?

    • lex dit :

      Viale : tu ne peux pas repprocher à ta femme ce que tu te permets, non ?

    • Via dit :

      Ok Lex, la réponse est peut être la.

      Je vais la draguer elle, plus encore, et me calmer en public.

      J’espère que ça va changer…

      Mais c’est elle qui avait commencé!

      Ça reste malsain tout ça, et faut pas prendre la poudre d’escampette… Surtout quand on sait de quoi les femmes sont capables…

      Tu me diras, on ne s’ennuie pas… Mais bon

      Ou dois je l’accepter tout simplement?

      Dernière question, à+ Lex

    • lex dit :

      Via : Faut pas tout accepter, hein ^^

  • AT dit :

    Bourreau, victime et sauveur…
    Tendre vers l’adulte assertif et emphatique, en s’exprimant par la communication non violente !

    Bonnes références mais très difficile à appliquer sous les coût des émotions très fortes que nous pouvons ressentir. Un travail de longue haleine !

  • LynXah dit :

    Merci grandement pour cet article!

    Je suis dans un environnement familial toxique.
    Mes parents ne s’entendent pas. J’ai grandi en secondant ma mère dans son rôle.
    Je suis l’ainée.
    Ma sœur cadette qui a 3ans de moins que moi était traumatisée par leurs bagarres.. Elle se mettait entre eux vers l’âge de 4ans pour les séparer.

    Alors que j’avais 14ans, mon père a eu un enfant hors-mariage né à un mois d’écart avec ma 3e soeur. L’arrivée de l’euro. Ma sœur #2 qui devenait dévergondée.

    Mes parents m’ont oublié.
    Je me suis réfugiée dans la religion. Pour ensuite comprendre que LA vérité est ailleurs, est en MOI. Que JE mérite toutes les bonnes choses! Que je peux aller loin dans la vie!
    Un soucis existenciel:
    mon estime gachée; mon manque de confiance que j’ai dû gagner seule.
    UN GROS PROBLEME PERSISTANT: m’affirmer!

    Ma mère est soucieuse de faire une bonne impression aux yeux du monde, et mon père est de nature raciste. Ils me font souvent des réflexions parce que j’ai des goûts musicaux  » de Blancs »; car je suis « francisée » selon Eux.
    Je n’ai que des amis d’origines étrangères car j’aime m’intéresser aux cultures. Je suis ouverte d’esprit.

    Maintenant rebellée, je veux que l’on me respecte pour mes choix, mes goûts. J’ai fini de tendre l’autre joue et de rester dans mon coin et encaisser tout le temps sans rien dire!
    Mes sœurs, elles sont écoutées. Je suis exclue comme si j’avais été gay. Ma mère a été aveugle pour me remercier de tout le soutient que je lui ai apporté.
    Toujours dans ses problèmes sans prendre de décision aujourd’hui encore.

    J’ai su m’entourer de gens bien dans ma vie. Je n’attends plus rien d’Eux. Avant, j’avais de la colère, de la rancœur, des déceptions…actuellement, chaque jour je suis en pierre un peu plus.

    JE SUIS PARTAGÉE :
    m’affirmer auprès d’Eux ? ou vivre ma vie et les considérer comme cause perdue ?
    LEURS AVIS, OPINIONS m’importent peu aujourd’hui. Seulement, je les vois/ je les subis tous les jours !
    Et par moment, je craque! Je peux ignorer ou être violente. Ils se nourrissent au quotidien dans la négativité et une vie d’insultes! A observer tout et n’importe quoi à critiquer chez l’autre.
    Je précise que j’aurai 25ans le 15septembre; que je suis totalement indépendante, pour payer mes études privées et manger. J’avance fièrement et seule. Je suis en Guadeloupe (971).

    Que me conseillez-vous donc?

    • Sélim dit :

      Hello LynXah, parcours intéressant, histoire très touchante.
      je ne peux rien te dire, si ce n’est que la colère que tu ressens pour tes parents et ta famille est naturelle, face à l’injustice que tu perçois dans cette situation.
      Le mieux à faire est de vivre ta vie, s’ils veulent en faire partie, ils t’acceptent comme tu es, sinon, avance sans eux, même si c’est dur, même si c’est triste.
      Tu es responsable de ton bonheur, pas eux…
      Courage ! Vis ta vie ! (et avec l’âge, tu pardonneras tes parents d’avoir fait avec leurs moyens…)

    • LynXah dit :

      Merci pour cette réponse complète, synthétique et fortifiante!
      Je travaille à me détacher émotionnellement au fil des jours et des épreuves.

  • LynXah dit :

    Merci pour cette réponse complète, synthétique et fortifiante!
    Je travaille à me détacher émotionnellement au fil des jours et des épreuves.
    Je tente de me ressourcer autant que possible en pleine nature, à la mer et parmi mes quelques bonnes relations d’ici ou en ligne…
    Je m’aime et suis tellement fière de moi! :)
    Face à l’immensité de gens qu’il y a sur Terre, pourquoi se laisser envahir par quelques individus perturbateurs? Ils ne sont que poussière! Le bonheur est ailleurs! C’est du moins ce que je me dis pour avancer…

    Lorsque je m’affirme, je perds de l’énergie. Je voulais juste vérifier si je faisais bien de passer outre et me préserver. Merci.

  • Jérémy dit :

    Très bon article, vraiment. S’affirmer est important mais notre tendance à l’auto-analyse et à « l’overthinking » complique pas mal de choses.

    Ce n’est que quand on parvient à changer ses croyances limitantes qu’on peut commencer à vraiment progresser et devenir plus à l’aise avec les autres.

  • Monsieur V dit :

    Actuellement en stage. Je galère a faire mes preuves et supporte le mépris de certains collègues. Je regrette mais la politesse c’est la base. Surtout dans le monde du luxe. Surtout entre collègues. Pas pour tout le monde apparemment. Dire bonjour à quelqu’un qu’on aime pas est une preuve d’intelligence. Donc je ne perds rien. Je fais preuve de sang froid et politesse, empathie avec TOUT LE MONDE.
    Donc j’ai beau avoir des lacunes, j’ai cet avantage de ne pas être con. Cependant la self confidence reste un point à travailler.

    • Sélim dit :

      Hello Monsieur V !
      Effectivement, tous les jours on entend les ravages de la compétition, de la concurrence au travail.
      Alors que tout le monde devrait aller dans le même sens, tout le monde joue pour soi-même.
      Continue de tenir ta conduite très professionnelle, afin qu’on ne puisse jamais t’attaquer sur ce point là !
      PS : n’hésite pas à nous filer tes bons plans, tu as mon mail ;) (selim@artdeseduire.com)

  • andrea dit :

    salut,
    voila j’ai 50 ans ans et je fréquantte une jeune fille de 25 ans et me sans un peut perdu car de puis peux il me semble que la situation méchappe pouvez vous me m’aidé pour reprendre confiance en moi merci

1 2

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)