La Seule Bonne Raison de ne PAS Draguer sur Tinder [FR39]

Publié dans Field Reports par
ArtDeSeduire.Com

Ne pas draguer sur Tinder La Seule Bonne Raison de ne PAS Draguer sur Tinder [FR39]
Que vous aimiez ou non Tinder et les sites de rencontres, l’usage se développe de plus en plus, depuis près de 15 ans maintenant : ce n’est plus une tendance, c’est désormais banal.

Mais Eros vient de prendre une sacrée leçon de drague sur Tinder… ou plutôt sans Tinder, et elle devrait vous servir !

Si l’appli Tinder est particulièrement pratique pour des coups d’un soir ou pour planifier vos plans culs plus ou moins réguliers, elle a malheureusement un souci dont je vais vous parler aujourd’hui… et qui devrait vous inciter à sortir davantage de chez vous pour faire plus de rencontres !

Cet article s’inspire de faits réels. Toute personne qui se reconnaîtrait blabla…

C’était en soirée. J’étais invité pour une pendaison de crémaillère, ou une démolition party après un déménagement, je ne sais plus trop.

Elle était là. Micheline, 21 ans. Elle était avec une copine moche à elle, sur le canapé recouvert de couvertures et de peinture, mais elles avaient l’air de s’en foutre.

Des regards qui se croisent, j’ai repéré que tu m’as repéré, elle a 10 ans de moins que sa grande sœur qui m’a invité. Une ex, qui est désormais en couple avec un pote à moi. Pour ma part, je viens de fêter mes 32 ans.

A un moment, je file au « bar » (la planche posée sur des tréteaux sur laquelle s’alignaient les bouteilles de whisky et d’Oasis) et elle se lève au même moment (comme par hasard : mon cul… Dans la tête d’un mec confiant, c’est un IOI !)

Condescendant, paternaliste, ou très drôle, je lui propose de lui servir un Oasis et lui demande « c’est qui ton personnage préféré dans la saga Be Fruit d’Oasis ? » comme s’il s’agissait d’une enfant de 12 ans.

« Eh mais vieux croûton, reste calme, c’est pas parce que t’as trois cheveux blancs que je vais te vouvoyer, sans dec… Vas-y fais péter le verre de skyyyy ! »

Elle a du répondant, ça fait du bien.
On a à peine démarré la conversation que sa copine le thonglier (femme mi-thon, mi-sanglier, ce mot sera désormais utilisé pour parler des filles moches. Il a été utilisé la première fois à grande échelle par l’ex-femme de Yoan Cabaye lors de l’Euro2016 pour trasher sa nouvelle compagne) vient nous interrompre.

Elle doit partir, son copain l’attend en bas. Ok. Salut.

Avec Micheline, on part s’asseoir sur le canapé, et je décide de lui parler de son mec. Autant être fixé directement. (Subtilité : aucune. Pas le temps ce soir.)

« Et ton mec, Micheline, lui non plus il n’a pas le permis et n’a jamais voté pour une présidentielle ? »
« Mon dernier mec il était plus vieux que toi, tu sais… »

Et là ça commence à devenir intéressant !

banner parler aux femmes La Seule Bonne Raison de ne PAS Draguer sur Tinder [FR39]
banner parler aux femmes La Seule Bonne Raison de ne PAS Draguer sur Tinder [FR39]
Banner 50phrases La Seule Bonne Raison de ne PAS Draguer sur Tinder [FR39]
Banner 50phrases La Seule Bonne Raison de ne PAS Draguer sur Tinder [FR39]
Bann TechniqueAstucieuse v2 La Seule Bonne Raison de ne PAS Draguer sur Tinder [FR39]
Bann TechniqueAstucieuse v2 La Seule Bonne Raison de ne PAS Draguer sur Tinder [FR39]

Donc Micheline, 21 ans, sortait avant avec un « mec de la night », un restaurateur, ou un avocat, je ne sais plus trop. Mais un mec qui connaissait du monde, elle était bien avec lui, elle découvrait le monde dans ses bras et était sa princesse.

Je n’ai pas envie non plus qu’elle ne fasse que me parler de son ex, je ne suis pas son psy. Faudrait me payer pour écouter les soucis des gens, je ne suis pas coach en séduction comme Sélim !

Et là, mon téléphone vibre. La petite est curieuse. « Allez vas-y montre, j’suis sûre que c’est Tinder, ma sœur m’a dit que tu étais un vieux queutard… »

Bah bravo Morray. Super la réputation. Je la retiens la sœur, je m’en occuperai en temps et en heure. Je suis Arya Stark, je suis la vengeance, ça se mange froid tout ça…

Comment esquiver la question de Micheline ? Je décide de prendre le contre-pied. Pourquoi jouer le mec gentil ? Je vais assumer mon côté grand méchant loup, le surjouer.

EROS : « Allez, on va voir ça. Alors… Ah, vous avez une nouvelle affinité. Julie, 31 ans, infirmière libérale… »

Micheline : « Vas-y, montre ton profil un peu. Ahah, débile ta photo, en fait t’es drôle dans la vie… OK, photo avec tes potes pour faire genre t’as des amis. Photos avec Marcel Dessailly ok. Photo avec une affiche de Johnny Depp : chelou. Photo avec une médaille de marathon : trop attendu le running… Donc en fait t’es banalement drôle, ou drôlement banal… »

Eros : « Ok je t’ai montré mon Tinder, montre-moi le tien. Histoire de voir le genre de mecs avec qui tu matches. »

Micheline : « Qui te dit que je drague sur Tinder ? »

Eros : « Mon intuition de vieux. Mes photos, tu jugeais comme si rien ne te surprenait. Sous-entendu : tu as déjà vu tout ça… A mon avis, tu vois des photos comme ça au quotidien, le soir avant de te coucher… »

Micheline : « AHAHAHA comment tu sais que je joues à Tinder avant de dormir ? T’es balèze en fait ! »

Eros : « Allez fais voir. »

Là, Micheline sort son téléphone portable et se connecte à Tinder.

Eros : « Alors… La photo de bouffonne de Snapchat avec la couronne de fleurs : OK. La photo de bouffonne avec une clope au bec pour faire la rebelle : OK. Ne dis rien… je sens que la photo au yoga arrive… »

Micheline : « pffff… »

Et effectivement, on la voyait ensuite sur le Brooklyn Bridge, sur un cheval et en train de taper une pose de yoga. #LesMeufs…

Là-dessus, je la fais jouer un peu à Tinder devant moi. Envie de comprendre avec qui elle matche, pourquoi elle choisit un tel plus qu’un autre. La psychologie féminine, ce sont des études interminables, dont personne n’a jamais fait le tour…

Puis, à ma demande, elle accepte de m’ouvrir sa messagerie. Quand je lui dis que mon meilleur pote est coach en séduction, et que je veux voir ce que lui racontent les mecs, elle est heureuse de participer à l’avancée des relations hommes-femmes.

Pour la bonne cause, pour que les mecs soignent leurs messages et la conversation.

Et là je vois un truc : que des matchs entre 21 et 28 ans. Je m’effondre mentalement. Aucun mec de plus de trente ans.

Je repense à la différence d’âge, à la loi mathématique assez marrante pour calculer la différence d’âge maximale entre un homme et une femme :

Prenez votre âge, divisez par deux et ajoutez 7.
Si vous avez 30 ans, ça donne (30/2 = 15 + 7 = 22 ans) 22 ans.
Si vous en avez 40, ça donne 27, etc.

Là, avec mes 32 ans, ça donnait 23. Micheline était-elle trop jeune ? Non, bien évidemment. Etais-je trop vieux pour elle ? Non plus, elle avait déjà tapé dans du plus âgé que moi.

Non, c’est simplement la pression sociale, l’idée qu’on se fait de ce que doit être un couple. Mes parents ont 8 ans d’écart. Les parents de mes voisins ont 3 ans d’écart. Qui décide ? (La loi. Oui oui, la loi, faites attention aux mineures…)

Eros : « C’est quoi ton filtre pour choisir les mecs sur Tinder ? »

Micheline : « J’ai réglé la distance max à 7 kilomètres, pas envie de perdre une heure pour aller rencontrer un gars potentiellement chauve ou gros ou marié… »

Eros : « Non, je parlais de ton filtre en âge. »

Micheline : « J’ai mis 21-26 ans, mais parfois il me propose des vieux de 28-29 »

La conversation a continué, nous nous sommes bien amusés ensemble et elle a mordu à l’hameçon quand je lui ai dit « Tu as 5 minutes pour me rejoindre, je file, mon Uber attend en bas ».

Elle m’a quand même répondu : « On va chez toi, mais on rentre à pied, j’ai envie de marcher un peu, il fait bon… »

Le reste de la nuit nous appartient…

Les Enseignements de ce field report

« Age ain’t nothing but a number » chantait la regrettée Aaliyah.

Mon filtre habituel sur Tinder : 18-45 ans. Je suis très ouvert quand c’est l’été. Mais j’ai remarqué que depuis que j’avais passé la trentaine, ça fonctionne moins bien avec les 18-22 ans.

A un moment, j’avais menti, j’avais changé mon âge sur Facebook, j’étais repassé à 27 ans, et ça fonctionnait à nouveau bien avec les jeunes étudiantes.

Ce que j’ai retenu de cette aventure, et ce que je veux que vous reteniez aussi, c’est que la jeunesse est souvent en soirée, souvent dehors.

Les jeunes femmes ont beau être sur les sites de rencontres et les applis comme Tinder, elles ont peut-être exfiltré, rejeté les profils comme les vôtres, comme le mien : les VIEUX !

Pour contourner ce problème si vous voulez coucher avec des filles plus jeunes, une seule solution : le réel ! Les bars, les boîtes, les soirées !

Ça vous permettra au moins de les rencontrer et de les aborder, là où Tinder vous rend invisible aux yeux des jeunes filles qui ont une idée bien précise de l’âge de leur futur mec / plan cul.
Après, c’est simplement une question de courage pour aller aborder les filles qui vous plaisent, quel que soit leur âge ! Mais ne restez pas invisible ! Sortez !

D’autres arguments en faveur du réel ? En faveur de Tinder ? Je reste un player 4*4, tout terrain, mais cette histoire m’a bien fait marrer !

Eros, homme pas invisible !

banner parler aux femmes La Seule Bonne Raison de ne PAS Draguer sur Tinder [FR39]
banner parler aux femmes La Seule Bonne Raison de ne PAS Draguer sur Tinder [FR39]
Banner 50phrases La Seule Bonne Raison de ne PAS Draguer sur Tinder [FR39]
Banner 50phrases La Seule Bonne Raison de ne PAS Draguer sur Tinder [FR39]
Bann TechniqueAstucieuse v2 La Seule Bonne Raison de ne PAS Draguer sur Tinder [FR39]
Bann TechniqueAstucieuse v2 La Seule Bonne Raison de ne PAS Draguer sur Tinder [FR39]
36 COMMENTAIRES
  • Lisa dit :

    Eros, es-tu déjà tombé amoureux?

    • Eros dit :

      ON m’explique pourquoi je ne suis pas en rouge dans les commentaires ?
      Jean-Sélim tu te réveilles, tu lâches tes livres de coloriage et Pokemon Go stp ?

    • Grine dit :

      Eros qui se fait éjecter de la Team AdS pour détournement de jeune demoiselle xD

      Blague à part, je ne connaissais pas cette règle du «diviser par 2 et ajouter 7»
      Ils ont manifestement oublier de l’inscrire dans le Bro Code. C’est désormais noté.

    • Eros dit :

      Ecoute, je crois bien qu’il s’agit de la LOI 113 du Bro code !
      Je la trouve un peu restrictive :)

    • Sylvain dit :

      Non moi non plus! Mais ca me parait assez réaliste avec ce que j’observe!

  • Sélim dit :

    Chuuuuuut.
    Concentre-toi sur mon forfait téléphonique.
    (Mais vraie réponse : not a clue, checke tes mails, tu as tes identifiants, I ain’t your mama)
    Lisa : si tu savais. Il a été grandement amoureux. Et c’était drôle. Pour nous, à observer. Bon quand elle est partie, c’était moins drôle de le supporter :)

  • Lisa dit :

    Ha ok. Il a comblé sa peine en devenant un véritable queutard…heu pardon séducteur :p

    P.S : Eros, tu me rassures. ;)

  • Luc dit :

    une question….récemment une nana m’a conseillé de me mettre sur tinder surtout pour les 30/40 ans, il parait que c’est si facile
    mais est-ce vrai pour les mecs aussi ?

    • Eros dit :

      Ca dépend de tellement de facteurs, Luc…
      Ta ville, ton âge, ton physique, tes habitudes de sortie…
      C’est pour moi le simple reflet en ligne de la vie « physique ». Ni plus ni moins compliqué.

  • Tonio dit :

    Je ne suis pas encore sur Tinder et j’avais le pressentiment que mon âge me couperait d’une partie de l’auditoire.
    Merci Eros d’avoir confirmé cette impression.

    • Eros dit :

      Ca reste un des meilleurs entraînement,
      un grand champ pour tester sa conversation !
      Je n’ai pas dit que c’était mauvais, attention :)
      je dis juste qu’on a plus de chance de croiser des jeunes filles si on sort :)

  • Oxymore dit :

    Cet article et bien d’autres écrits par Eros me touchent beaucoup (si si c’est possible!), il y a quelque chose à mes yeux dans cette quête vorace de partenaires amoureuses/sexuelles qui à la fois triste et spectaculaire en même temps. Et pour cause, pour avoir lu nombre de ses articles et notamment ses fields reports, je me suis toujours demandée quelque chose: n’y perd-t-on pas peu à peu nos plumes quand on enchaine (autant) de conquêtes ? Si j’arrive aisément à voir ce qui est excitant dans tout ça (l’adrénaline, le défi, le jeu, la nouveauté …), je me demande si à terme on ne perd pas un peu de fraîcheur par rapport aux filles, mais aussi par rapport aux relations humaines en général. N’est-il pas blasant à la longue de se rendre compte qu’on est tous (relativement et dans une certaine mesure) interchangeables, et peut être pas si uniques qu’on aimerait bien s’en persuader? Après réflexion je pense parfois qu’une « diète amoureuse » est peut être salvatrice. Peut être nous permettrait-elle de nous recentrer sur ce qui compte véritablement pour nous et enrayerait peut-être (au moins temporairement) notre quête de la perfection, de « the one » qui n’est peut être que fuite en avant …

  • Alphability dit :

    En tout cas pour draguer sur Tinder voici un MUST READ!
    Inventez vos propres questions… rien de plus simple!
    http://www.artdeseduire.com/drague-sur-meetic/croissant-ou-chocolatine-routine-draguer-en-ligne

  • Roses dit :

    #barithmétique ! XD

  • UnOiseauCoureur dit :

    Hello les amis!
    Bon, j’ai un problême. Un peu un problême de riche. Ça faisait deux ans que j’étais célibataire et que je cherchais à sortir avec une fille et le jour est finalement arrivé. Je rencontre une fille qui m’a été présentée par mes potes. Le courant passe, KC. On recommence. Au moment de lui dire au revoir, j’ai du mal à m’en aller. Mais ce matin j’ai un sentiment bizarre. Je ne sais pas si j’aime ou pas cette fille, j’ai l’impression de vouloir rester célib. Du coup je sais pas quoi faire : lui dire que ça s’arrête et redevenir un mec célib désespéré, ou rester avec elle et voir si ça peut marcher. Elle s’est attachée à moi mais je me questionne sur mes sentiments.
    AIDEZ MOI ADS!!

    • Fawkes dit :

      Salut l’oiseau ! Essaie de faire le point sur ce qui t’effraie réellement :la peur de ne pas développer des sentiments pour elle où le fait que celà risque de bouleversé ta vie de célibat sûrement bien rodé avec le temps ?
      Comme tu as cherché à te mettre en couple je te conseil de tenter le coup surtout si ça passe bien pour le moment ;)

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Je dirai la même chose! Rien ne t’empeche de tenter le coup. Si tu vois que ça ne te convient, il reste très facile de retourner au célibat.

      Mais évite de faire des plans sur la comete. Vis ta relation avec elle au jour le jour et tu vas bien pouvoir comment cela peut se passer :)

    • UnOiseauCoureur dit :

      Merci beaucoup Fawkes et Sylvain!
      Oui vous avez raison, je peux jute vivre cette relation au jour le jour sans me prendre la tête. D’ailleurs samedi (demain) elle m’a invité au ciné. J’irai avec elle puis je verrai si je me sens bien avec.

    • Lenal'airderien dit :

      Oiseaucoureur…

      Vous ne vous êtes qu’embrassés « kc » , elle est déjà attaché… C’est quoi ce délire.

    • UnOiseauCoureur dit :

      Euh j’ai pas FC car j’ai 15 ans (limite j’aurais pu ) mais oui elle s’était attaché elle se projetait avec moi ^^

  • Tira-soumi dit :

    Bonjour.
    Très bon article. On comprend un peu plus le style d’Eros, visiblement très direct, tres confiant :)

    Alors voilà j’ai une petite question pas rapport à une sensation qui découle d’un événement de ma vie. J’ai été en couple pendant 1 an et fou amoureux d’une fille (c’était pas de la gniogniotte de sentiment mvoyez!) et suite à la rupture j’ai comme qui dirait sombré. 3 mois de bad après cet événement « tragique » je me remet à tchatcher nottament sur tinder et arrive à une ONS avec une fille rencontrée sur tinder. J’enchaîne plus ou moins les filles (peu de ONS mais beaucoup de petit bisous… bon gros bisous!) et arrive un moment ou je veux, ou du moins crois vouloir me mettre en couple. Une fille bien, que je connais depuis longtemps, que je « travail » depuis longtemps, et j’arrive au moment du premier baiser, assez théâtral. On se met en couple mais deux semaines après surgit un sentiment de mal aise… je ne voulais pas être en couple. Ce sentiment est revenu une seconde fois cet été avec une autre fille, pareil, même histoire sauf que ce sentiment a resurgit 2 jours après. Alors je tire mes conclusions, j’ai peur de l’engagement (faut pas s’appeler Sigmund pour le voir!). Je me tourne donc vers vous car je n’ai pas la moindre idée de comment vaincre cette peur. La rupture fatidique a eu lieu il y a de cela 1 an 1/2, durée normalement assez longue pour se remettre de ça. Surtout que ma vie est plutôt remplie (pas encore assez pour avoir suffisament d’anecdotes). Que me conseilleriez vous? Qu’en pensez vous surtout?

    Merci de votre disponibilité à tous, franchement, beau site, bel investissement, bravo! Continuez

    Cordialement,

    Un lecteur occasionnel!

    • Sylvain dit :

      Hello Tira soumi,

      Pourquoi vouloir forcer les choses en te mettant en couple? Il est possible que tu ne te sentes pas encore prêt ou que tu aies encore peur de souffrir par rapport à ton expérience précédente. Ou que tu aies encore envie de profiter avant de te relancer dans l’arene.

      Je te conseille de ne pas aller contre ce que tu ressens. Le jour ou tu seras pret, les choses se feront naturellement et tu ne ressentiras pas cette sensation désagréable. Tu sais quand on est en couple, qu’on fait tous les efforts nécessaires et que ça ne marche pas, on a besoin de retrouver de l’énergie et de se régénérer. Beaucoup de gens se remettent en couple beaucoup trop vite alors qu’ils sont encore remplis de ressentiment. Donc prends le temps qu’il te faut

  • luc dit :

    un article sur tinder. les femmes ont beaucoup plus facile, qui s’en etonnerait ?
    http://www.slate.fr/story/121709/150-rendez-vous-tinder-et-toujours-celibataire

    • Sylvain dit :

      Haha intéressant! Bon pour le reste, les femmes ont moins de soucis que les hommes pour être avec quelqu’un…Rien de bien nouveau sous le soleil. :)

    • Lenal'airderien dit :

      Sylvain, plus de facilité pour de la « baise »… Pour une relation de qualité , plus difficile on se rejoint là avec les hommes qui ne trouvent pas.

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Je crois avoir noté un truc. Quand un mec trouvé une fille moyenne, il essaye quand meme de la baiser. Quand une fille trouve un mec moyen, elle le nexte. Ce qui fait qu’effectivement, les femmes trouvent facilement des one-shot. Pour du sérieux, c’est sur c’est évident pour personne. Apres, meme si ca ne convient pas, les femmes ont de facto la possibilité de creuser plus car plus de contacts.

  • Eric dit :

    Salut Eros je voulais savoir quand tu as commencer le game qu’elles étaient tes terrain de chasse favoris et pourquoi? et tes terrain de chasse de maintenant ?

  • Rstlne94 dit :

    Bonjour les gars, et les filles aussi d’ailleurs.

    Que c’est bon de voir des field report ! Abusez-en ! Je parle au nom de la communauté, on adore ça, surtout quand ça « match ».

    Pour mon expérience perso en voici un petit :
    J’étais en vacances y a deux semaines, on sort de la piscine, avec quatre potes on s’habille vite fait à l’arrache (Sans gel, ni parfum, Short du RC Lens, c’est dire ..) et on va manger à Mac Do.
    Et là on tombe nez à nez avec un groupe de 7 filles prêtes à sortir dont une petite HB 8 qui m’attire particulièrement.
    Elle mange à l’intérieur et nous à l’extérieur (ON EST EN VACANCES MERDE !)
    Et là ! Ma target sort fumer une cigarette seule à une table extérieure. Fort de confiance, j’y vois un IOI, enfin je me suis forcé à y croire.
    Je suis allé la voir pour discuter un peu avec elle :
    Moi : « Salut, je peux m’asseoir deux minutes, j’ai un truc à te demander ? »
    Elle : « Oui vasy ».
    Moi : « Voilà vous avez l’air du coin et prête à sortir, nous on est du camping à côté et on voulait savoir un peu ce qui pouvait être intéressant à découvrir ».
    Elle me sort les bons clubs du coin. Avant de repartir je lui demande si je peux avoir son facebook pour pourquoi pas se retrouver si elle sortait ce soir.
    Elle me l’a donné mais n’a jamais accepté ma demande et impossible de lui parler : Shiiiiiiiiit !

    J’ai merdé quelques part ? Mis à part que j’étais très moyennant présentable, mon Fb reste très clean, et l’occasion se présenter je n’avais pas le choix je devais y aller comme ca.

  • UnOiseauCoureur dit :

    Bon j’ai du nouveau chers séducteurs. Je me sentais pas vraiment amoureux car c’était assez rapide malgré le fait qu’elle se soit attachée. Je viens de la larguer car je voulais pas faire durer la situation. Merci pour vos conseils les gars. :)

  • Lenal'airderien dit :

    Bonjour,

    C’est un rendez vous « tinder » qui se finit en coup d’un soir…Sacré Eros tu nous prends pour des « jambons »…

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)