Field Report 8 : Annabelle, la fille qui vous dépucelle

Publié dans Field Reports par
ArtDeSeduire.Com

Annabelle la fille qui vous dépucelle Field Report 8 : Annabelle, la fille qui vous dépucelle

Avant, j’étais un provincial, un bouseux, un campagnard aux yeux des filles. Je n’ai pas toujours été parisien, avec une mèche sur le côté. J’ai été élevé de manière plutôt simple, mon délire quand j’étais jeune (collège, lycée), c’était de jouer au foot.

Jouer aux jeux vidéo. Regarder la télé, lire des mangas. Je cumulais un peu toutes les tares du geek : j’aimais bien être seul, j’adorais lire des comic books, des BD, des vrais romans aussi, et surtout, je m’habillais comme un paysan sportif.

Je vivais dans un pays de super-héros et de princesses, mais je restais vraiment puceau. La personne qui en parlait le mieux récemment, c’était Orelsan, lui vient de Caen. Ou vous avez aussi le film «Les Beaux gosses» pour vous faire une image de la loose quand j’étais jeune, sauf qu’eux ne sont pas vraiment sportifs.

Le sport est ce qui m’animait, la compétition est dans mon ADN. J’ai rapidement été surclassé, et à 14 ans, je jouais avec des types de 16 17 ans. Pour eux le sexe était la nouvelle aventure, pour moi encore un rêve lointain.

Lors des séances de gainage, cet exercice merveilleux qui défonce les abdos, je les regardais comme des héros lorsqu’ils mimaient l’acte sexuel. Ils l’avaient fait ! C’était des hommes, et j’étais encore puceau. Inadmissible ! Quand on a la compétition dans le sang, on veut devenir numéro un.

Je l’ai rencontrée de manière très simple : c’était la plus belle fille de la classe, dès la seconde. Nous nous sommes retrouvés dans la même classe en première. Bonne famille, petites lunettes, fille sage en apparence. Nous luttions pour la première place en cours.

Elle avait des domaines de prédilection, la biologie et la physique, alors que j’étais plus versé dans les lettres, l’histoire, les langues, les maths. Je pensais n’avoir aucune chance avec elle, j’étais fauché, pas stylé. Je n’avais pas confiance en moi.

Un jour, elle décide de faire appel à mes services pour les maths. Nous étions en train de bosser les probabilités. Je jouais déjà au poker avec des amis, donc les probabilités étaient pour moi la base, le commencement. J’étais flatté de pouvoir lui apprendre quelque chose.

Bien évidemment, je prétexte un mal de dos pour aller travailler allongé sur son lit. Et pour que les maths rentrent mieux dans sa tête, je lui propose un massage, ce qu’elle accepte. Je lui fais des bisous dans le cou, elle accepte, nous nous embrassons, je suis persuadé que je vais enfin coucher avec une fille !

Mais je suis allé trop loin, je lui ai touché les fesses, elle n’était pas prête, carton rouge. Tant pis. Fin de séance. Mais je ne vais pas baisser les bras pour autant.

Je sais que d’habitude elle sort avec des gars plus âgés, qui ont des voitures. De mon côté j’ai un vélo, je ne fais pas le poids. Alors je raconte des blagues, et je fais du sport. Et deux semaine plus tard, je réserve un court de tennis pas loin de chez moi.

Après un match complètement déséquilibré (je rappelle que je suis un homme ?), je lui propose de venir se doucher chez moi. Je lui prépare les serviettes et lui dit qu’elle peut prendre tous les produits de ma mère.

Elle file dans la salle de bain pendant que je me gave de brioche et de Nutella dans ma chambre, encore tout transpirant. Pour faire le mec costaud, je me mets torse nu et je fais des pompes avant qu’elle sorte de la douche. Oui, devant le miroir, comme un loser, évidemment, sinon ce n’est pas drôle.

Je m’attends à ce qu’elle ressorte avec ses habits propres puis qu’elle parte immédiatement chez elle. Elle sort avec une seule serviette et me plaque contre un mur. Moi le puceau ! Je n’y crois pas ! J’ai du mal à y croire ! Elle me demande si j’ai « une protection » ! Juste à côté du lit, dans le tiroir, je tremble, j’enfile ma première capote !

Merveilleuse première fois avec une fille géniale, je suis resté jusqu’à la fin du lycée avec elle. Quand on s’est séparé, elle m’a dit que j’avais l’air d’un con avec mes pecs surgonflés ce jour-là…

A retenir de ce field-report

Vous pouvez changer !

La personne que vous êtes à 15 ou à 20 ans n’a probablement rien à voir avec la personne que vous serez à 30, à 40 ans. Ne stressez pas si vous n’avez pas beaucoup d’argent, si vous n’avez pas un pur style vestimentaire, si vos parents ne sont pas connus ou n’ont pas des jobs cools.

Vous avez le pouvoir de prendre votre vie en main, en choisissant d’étudier, de prendre un petit job à côté pour prolonger vos études. Si le monde dans lequel vous êtes né ne vous plaît pas, vous n’êtes pas obligé d’y rester.

On vous demandera plus d’efforts pour apprendre les codes, on vous montrera souvent que vous n’appartenez pas à votre «nouveau» monde, mais ne vous laissez pas abattre.

Be ready !

Comme les scouts, il faut que votre devise devienne « Toujours prêts » ! Ayez en permanence des préservatifs à portée de main, des fois que l’occasion se présente comme ça !

La proximité

Pour séduire, il faut parfois du temps, et de l’exposition, de la répétition. C’est comme pour les tubes à la radio, ou le café : au début on n’aime pas, puis on s’y habitue. Plus on est exposé à un tableau, plus on va s’y habituer.

Certes la première impression est très importante, mais vous aurez loisir de corriger vos erreurs au quotidien, si vous voyez cette fille à l’école ou au bureau. Ne brusquez pas forcément les choses, si elle vient d’arriver, vous pouvez parfois la laisser prendre ses marques et découvrir que vous êtes un type bien, au quotidien, et pas qu’en soirée.

Eros

banner parler aux femmes Field Report 8 : Annabelle, la fille qui vous dépucelle
banner parler aux femmes Field Report 8 : Annabelle, la fille qui vous dépucelle
Banner 50phrases Field Report 8 : Annabelle, la fille qui vous dépucelle
Banner 50phrases Field Report 8 : Annabelle, la fille qui vous dépucelle
Bann TechniqueAstucieuse v2 Field Report 8 : Annabelle, la fille qui vous dépucelle
Bann TechniqueAstucieuse v2 Field Report 8 : Annabelle, la fille qui vous dépucelle
38 COMMENTAIRES
  • S dit :

    J’ ai bien aimé le coup de « cette connasse de Prof' » ^^
    Bon bah merci maintenant je n’ ais plus qu’ a me lancer (la phase la plus dure ^^’ ).
    Au passage merci pour ton site :).

  • BabOo dit :

    C’est beau *_*
    (j’accroche bien avec ce site, je ne suis pas un tombeur, je suis très coincé, mais bon on évolue hein)

  • Blue dit :

    Eros, toujours là pour remonter le moral :)

  • AttentionLesYeux dit :

    Très bel article :)
    L’un des meilleur que j’ai pu lire,ce qui a de bien c’est qu’il ne donne pas de conseil de ce qu’on doit être ou pas ,comment se comporter,ce genre d’article est parfois franchement oppressant…

  • massexkiss dit :

    Bonjour,

    Déjà je vous remercie pour ce site formidable,

    Et trouve ce FR magnifique.

    Mais il soulève une question chez moi (qui diffère un peu de la demande de C-K) car ce que je veux évoquer ne transparait pas dans le FR :

    dans le cas ou l’on a peu d’expérience, mieux vaut se montrer fort et confiant dans les jeux de séduction (a quelque étape que l’on soit) donc ou cela indéniablement transparaitra qu’on manque d’expérience et il faut jouer la franchise ( avouer ou plutôt simplement montrer une confiance faible plus en lien avec l’expérience que l’on a c’est a dire ne pas surjouer ) au risque de perdre du price, ce qui a mon opinion et au vu de ce que j’ai lu ici est un grand risque de de perdre la demoiselle ou le FC et donc retour a la case départ ?

    Car même si j’ai amélioré mon inner sur la séduction même je manque d’expérience et m’aperçoit que je le cache parfois mal (surtout parceque j’ai commencé avec des fails donc ceci explique cela).

  • Philippon dit :

    Salut,
    c’est marrant parce que j’ai 19 ans j’ai jamais eu de copine et je suis encore puceau :(. Pourtant mes parents on une très bonne situation de l’argent j’ai une super voiture et physiquement sans vouloir me vanter j’ai pas à me plaindre. Je sais vraiment se qui cloche chez moi, je suis à la limite de la déprime.

  • Philippon dit :

    je cherche je cherche. Votre site est exceptionnel il est trop bien on a réponse à tout et tout est bien expliqué MERCI :)

  • Benoit dit :

    Je suis d’accord avec Philippon. Les articles sont très bien faits. En matière de séduction, le plus difficile, selon moi, c’est de se débarrasser de sa timidité. Le reste n’est qu’une question de temps et de pratique.

  • Tehau dit :

    bonjour moi je suis un petit séducteur on âge mais j’ai beaucoup de trophée question kissclose mais je veux aller plus loin comment FC en beauté???

  • Tehau dit :

    j’ai 15 ans tous se de notre classe ne sont plus pusseau enfin je suis a Tahiti donc c’est pas la même chose question sexe ici tu peux avoir un gosse a 12 ans

  • anes dit :

    Eros tu es incroyable !!
    je ne suis pas un AFC pour paraître impressionné mais dans tes FR tu es un malade ! je suppose qu’on ne s’ennuie jamais en ta compagnie .
    je t’accorderait à un johnny depp !

  • bilou dit :

    Je trouve ses débuts d’Eros presque émouvant. Qui l’eut cru à l’époque que ce puceau solitaire deviendrait un jour une machine à séduire dont les FR profiteront à toute une communauté de séducteurs. Il faut parfois toucher le fond pour atteindre les étoiles. Magnifique histoire!

1 2

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)