Field Report 24 : Rachel, la Fille de l’Hôtel

Publié dans Field Reports par Invité

Field Report Hitman Rachel la fille de lhôtel Field Report 24 : Rachel, la Fille de l’Hôtel

Place à Hitman, qui vous livre un Field Report instructif et plein de suspense…

Rachel répond à mon appel mais ne souhaite pas me parler… « Je suis en voiture, on peut se rappeler dans la soirée ? »

Bizarre, elle n’a pas le permis ! Elle a ignoré mes 2 SMS. Je crois que le message est clair, non ? NEXT.

Elle ne veut pas de moi, je ne vais pas courir après une fille qui s’en fout. Je n’ai pas un cœur de pierre mais je relis une dernière fois nos messages échangés avant de tout supprimer :

  • Sa blague coquine du matin d’avant notre rendez-vous.
  • Ma réponse y faisant référence en projetant ce qui pourrait être l’issue de notre soirée de tout à l’heure.
  • Et ce qui sera son dernier SMS, « J’espère que tu es bien rentré. Merci pour cette soirée à vrai dire incroyable »

Suivent les deux textos qu’elle a ignorés.

Petit retour en arrière, pour vous expliquer la situation.

J’ai rencontré Rachel il y a 5 ans, elle était magnifique, un corps parfait et un visage de femme – enfant. Elle était aussi la petite amie d’un collègue et s’il y a bien une priorité dans ma vie, c’est mon job.

Donc pas question de créer une ambiance de merde en draguant la copine d’un collègue. Sauf un soir, en club, j’étais ivre et c’était la soirée de l’agence… (Règle que j’aurais dû respecter : ne jamais boire plus de trois verres pendant une soirée)

Pendant cette soirée, un petit flirt s’est installé entre elle et moi. Suffisamment pour que tout le monde le remarque, y compris son copain.

À tel point que mon directeur m’a pris le bras en me disant « Qu’est-ce que tu fais là ? Tu arrêtes ça ! »

Je n’allais plus revoir Rachel pendant plusieurs années. J’ai appris par la suite que cet épisode allait ressortir lors de toutes leurs disputes de couple ! Oops.

Heureusement, le sort allait jouer en notre faveur. Un jour, je suis tombé par hasard sur Rachel. Elle était en couple, à ce moment-là, mais avec une femme. Je l’ai datée très rapidement.

Date auquel elle est arrivée avec dix minutes de retard… Ah, les femmes…

Je l’aperçois, me faisant face, sur le trottoir d’une grande avenue parisienne. Elle attend que le petit bonhomme soit vert pour traverser et me rejoindre, toujours sexy. Elle fait plus femme désormais.

Nous entrons dans un hôtel de luxe que je connais à peine, direction le bar. Le cadre est important.

Je choisis un canapé qui me permet d’être proche d’elle, mais je me positionne face à la salle, juste légèrement tourné vers elle.
Ma tactique est claire et je vais la suivre à la lettre. Je vise le FC, ce soir et ici !

Rachel attire tous les regards, c’est fou ! Son pull à col V large et profond glisse sur le côté et laisse entrevoir partiellement son sein gauche. Elle remonte de temps en temps son pull qui glisse de nouveau presque instantanément.

C’est amusant et je suis le seul homme dans la salle qui ne fixe pas sa poitrine. Elle-même s’en amuse et me fait remarquer qu’un gars n’a de cesse de la mater.

De mon côté, deux filles me regardent et elles parlent entre elle. Je me sens séduisant parce que Rachel est rayonnante et qu’elle est collée à moi, parce que ces yeux sont posés sur moi et que nous nous amusons bien. Je me sens bien, ma confiance en moi est au sommet.

Une partie de ma tactique est de ne donner aucun signe d’intérêt. J’ai un objectif en tête mais en réalité, je me moque de l’atteindre ou pas. Je veux juste passer une bonne soirée…

Je suis totalement détaché par rapport à mon objectif, je suis content d’être là, dans cet endroit que j’adore avec cette fille que je voulais depuis longtemps, mais je n’ai aucune pression.

Aucune pression d’autant plus que je relève des signaux d’intérêt chez Rachel, elle me regarde constamment… Je décèle un brin d’admiration dans son regard et dans ses paroles. Elle me touche le genou et sourit, se mettant à imiter mon langage corporel comme si elle était en osmose avec moi…

Nous admirons tous les deux un tableau sur le mur en se demandant qui pouvait bien être la personne en portrait dessus. Elle émet des suppositions et je la trouve très sexy à ce moment précis, j’ai envie d’exciter cette fille autant qu’elle m’excite, j’ai très envie d’elle !

Moi : « Nous allons faire une chose ! Je te parie deux coupes de champagne que je peux t’embrasser sans toucher tes lèvres ! »

C’est du rapide et efficace, elle ne dit pas non et je la regarde droit dans les yeux, sourire joueur tout en m’approchant, je fais semblant de stopper mon avancée, mon pouce se pose sur son menton et je l’embrasse.

Elle m’entoure de ses bras. Je marque une pause et lui avoue qu’elle a gagné…

Je remarque que toute la salle nous regarde par intermittence, et je me dis que certains voudraient être à ma place !

J’appelle l’hôtesse afin qu’elle nous apporte du champagne et Rachel me tire vers elle, nous nous embrassons. Je décide de pousser encore plus loin la sexualisation.

Moi : « Attention, tu ne sais pas de quoi je suis capable ! Je pourrais te prendre la main… Te conduire jusqu’aux toilettes qui sont les plus luxueux de la ville… Te plaquer contre un mur et te faire l’amour »

Voilà l’image projetée en elle. Je veux la captiver grâce aux mots.

Rachel me défie du regard : « Tu ne vas pas faire ça ! Tu es fou ? »

Le champagne arrive.

Nous poursuivons nos échanges jusqu’au point de ressentir que nous sommes au top du confort qu’il puisse y avoir entre deux personnes qui se retrouvent pour une première fois, sans jamais avoir vraiment fait connaissance auparavant.

Rachel va faire un truc incroyable. Avec un petit sourire joueur, elle me demande de l’accompagner aux toilettes…

Ma petite projection a été acceptée dans son esprit, elle est prête, du moins elle semble l’être…

Il ne m’en fallait pas tant, je me lève et elle me suit. Je lui prends la main, il nous faut traverser tout l’hôtel ! Nous rigolons dans les escaliers de ce que nous allons faire. Je savais que l’endroit du passage à l’acte est très luxueux en plus d’être calme.

En arrivant, je ne lui laisse pas le temps de penser, nous rentrons dans la pièce et je la plaque contre le mur en l’embrassant, sans même refermer la porte.

Elle laisse tomber son sac…

Elle : « Je me demande bien comment tu vas t’y prendre »
Porte fermée !

(Ce qui s’est passé à l’intérieur nous appartient…)

Porte ouverte !
Je sors le premier.

Tiens ! Il y a quelqu’un… Le gars était un peu surpris de voir un avion de chasse dénudé sortir des toilettes pour messieurs !

Rachel est blonde. Le visage un peu rouge, c’était physique et elle est un peu gênée, je crois… Elle me regarde dans le reflet du miroir avec un sourire.

Nous remontons vers la sortie en riant comme des adolescents qui viennent de faire un truc interdit. Le maître d’hôtel semble nous regarder avec suspicion !

J’ai raccompagné Rachel jusqu’à chez elle.

Elle m’a embrassé et pris dans ses bras avant de quitter ma voiture. C’était tendre, je n’y suis plus habitué. Je ne veux pas m’y habituer. Je décide de ne pas la contacter pendant 5 jours à cet instant.

Ce que je ne savais pas, c’est qu’elle n’allait plus répondre à mes tentatives de la contacter.

Les enseignements de ce Field Report

Je voulais cette femme depuis longtemps et c’est fait, de la meilleure des manières. Tout s’est passé idéalement et nous avons adoré partager ces quelques heures de folies, qui étaient hors du temps, dans un endroit magique.

Ma seule erreur a été de vouloir contacter Rachel à 3 reprises en tout et en une quinzaine de jours, c’était inutile !

Quelle seconde soirée pouvions-nous attendre de mieux que la première ?

La réponse est que nous ne pouvions que moins bien nous amuser. L’éventuelle seconde soirée aurait forcément été plus classique, plus commune et moins mémorable.

Nous avions placé la barre trop haut la première fois, j’en suis en partie responsable.

Quand il y a passage à l’acte le premier soir, désormais, je ne contacterais plus jamais ma partenaire.

Je suis bien trop sentimental pour entretenir une relation de FF et si je rencontrais une femme exceptionnelle avec laquelle j’envisagerais une vraie relation de couple, je m’interdis de FC avant le troisième rendez-vous, pour créer ce qui me semble être une base solide de départ.

Vous l’auriez recontactée à ma place ? Ou vous auriez attendu qu’elle vous rappelle ?

Hitman

banner parler aux femmes Field Report 24 : Rachel, la Fille de l’Hôtel
banner parler aux femmes Field Report 24 : Rachel, la Fille de l’Hôtel
Banner 50phrases Field Report 24 : Rachel, la Fille de l’Hôtel
Banner 50phrases Field Report 24 : Rachel, la Fille de l’Hôtel
Bann SexTalk 3 Field Report 24 : Rachel, la Fille de l’Hôtel
Bann SexTalk 3 Field Report 24 : Rachel, la Fille de l’Hôtel
Bann 16erreurs 1 Field Report 24 : Rachel, la Fille de l’Hôtel
Bann 16erreurs 1 Field Report 24 : Rachel, la Fille de l’Hôtel
Bann SMS1erRDV 1 Field Report 24 : Rachel, la Fille de l’Hôtel
Bann SMS1erRDV 1 Field Report 24 : Rachel, la Fille de l’Hôtel
Bann TechniqueAstucieuse v2 Field Report 24 : Rachel, la Fille de l’Hôtel
Bann TechniqueAstucieuse v2 Field Report 24 : Rachel, la Fille de l’Hôtel
70 COMMENTAIRES
  • la_main-noire dit :

    tellement d’hypothèses… primo: elle était en couple gai. entretenir un plan cul avec un mec? trop risqué. mais est elle toujours en couple?
    deuxio: un peu tiré par les cheveux mais ça , faut qu’une gonzesse vienne démentir, elle a voulu se venger de son ex qui l’a fait chier à cause de ce flirt. oui c’est vrai c’est décalé mais même en différé les gens n’aiment pas payer pour ce qu’ils n’ont pas fait. elle aurait pu se dire: puisque tu m’accuses à tort, je vais baiser avec lui un jour.
    troisio : elle a perdu son portable dans le taxi qui la ramenait chez elle, tellement elle avait les idées brouillées…

  • Hitman dit :

    @ La_main-noire Tellement d’hypothèses… On pourrait en faire 1001 d’hypothèses !
    Je n’avais pas pensé au truc de se venger de son ex ! On m’aurait utilisé…

  • Razzmatazz dit :

    @Hitman
    Resalut !
    Plus je relis ce FR plus je me dis que c’était peut-être avant tout un problème de confort ?
    D’après ce que tu décris elle a plutôt l’air d’une fausse dure, il fallait continuer à la déstabiliser et à la surprendre en mode terroriste !
    C’est vrai que le plus difficile c’est de calibrer.

    Plus généralement, ce qui est délicat à mon avis ce n’est pas le FC du premier soir (franchement qu’est-ce qu’on peut avoir de mieux ?), non, le vrai problème c’est de se quitter juste après le FC sans qu’elle ait l’impression de bien vous connaître, puis de la recontacter !
    ça peut vite créer un vrai malaise chez elle.
    Je pense que pour les filles c’est assez brutal émotionnellement car elles s’en veulent toujours un peu de s’être abandonnées si vite (consciemment ou non quoiqu’elles en disent) et qu’elles ont besoin de nous rendre responsable de ce moment de « faiblesse » de leur part.
    En bref elles ne peuvent pas assumer totalement leurs désirs pour un quasi-inconnu et ont besoin qu’on le fasse à leur place pour tout un tas de raisons.
    C’est pour ça qu’à mon avis après un FC il faut absolument recontacter (tout le contraire d’un KC) pour :
    1) Continuer de la rassurer
    2) Maintenir son intérêt en éveil
    3) Ne pas passer pour quelqu’un qui s’en fout (même si on s’en fout)

    Le mieux étant encore de passer du temps avec elle après le passage à l’acte (l’inviter à dîner ou à boire un verre dans un endroit tranquille et la câliner un peu) mais dans tous les cas éviter de se quitter sur une copulation bestiale.

    Après il y a toujours le problème de la fille qui s’en fout ou qui nous fait des plans bizarres… essayer de la comprendre reviendrait à perdre encore plus de temps, donc « carpe diem » comme dirait l’autre !

  • Hitman dit :

    @ Razzmatazz Une fille en soirée hier soir me disait : « Aujourd’hui, on baise d’abord, et on parle après… »
    Et moi : « Ça dépend, parfois, j’arrive à me sauver avant la discussion ! »

    C’est vrai que le mec est le détonateur du FC, et la fille pourrait se dire que l’initiative ne venait pas d’elle, mais qu’elle a succombé.
    Elle peut nous faire une sorte de rétractation le lendemain, nous dire que les choses sont allées trop vite ou trop loin, et ce genre de conneries… Qu’elle n’était pas prête, qu’elle a besoin de temps.

    Ce qui ramène à ma théorie qu’au troisième rendez-vous, la fille, vous connaît déjà beaucoup mieux et surtout, dans son esprit, il n’y a aucun doute, elle veut coucher avec vous et elle l’assume ouvertement.
    Dans l’idée, elle pourrait même croire que c’est elle, le détonateur et qu’elle serait à l’initiative de votre couple.
    À ce moment là, vous seriez éventuellement d’accord pour être en couple avec elle.

  • Christophe dit :

    Bonjour,
    J’ai une question, moi j’ai couché avec ma petite amie le premier soir … Selon toi, ça veut dire que ça ne va pas durer ? :/

    • selim dit :

      Je réponds parce que je passe par là, l’auteur Hitman te répondra s’il passe un de ces quatre sur l’article :
      il n’y a pas de règle.
      Certaines études démontreraient que coucher tôt nuirait à la longévité du couple, je pense que c’est un choix qu’on fait à deux, et que c’est une question de préjugés aussi…
      Si tu veux que ça marche, tu y arriveras Christophe !

    • lex dit :

      Christophe : non, ça peut durer. Y’a une étude qui dit ça, mais, dans la réalité, si tu veux que ça dure, tu fais en sorte que ça dure. C’est tout.

  • Hitman dit :

    @ Christophe Selon moi, comme tu lis des articles sur ADS, et si tu fais ce qu’il faut pour que ça marche, ça devrait durer !

    Pour le truc de FC ou pas le premier soir, c’est juste de la calibration, mais ça ne veut pas dire que tes chances sont réduites, c’est juste une technique différente qui peut convenir ou pas.

    Certains cherchent à obtenir ce qu’ils veulent tout de suite, d’autres veulent juste jouer… Une LTR est une longue partie que l’on peut gagner ou perdre, de mon point de vue.

    • lex dit :

      Hitman : j’viens de m’apercevoir que ton mail me disait quelque chose. ça fait un bail !

      Pour la LTR, je ne saurais que trop vous recommander mon bouquin pour faire durer la susnommée LTR : ici
      (Comme dit l’autre, ça mange pas de main ! ^^)

  • Hitman dit :

    Hey Lex ! Le mec qui m’a aidé à récupérer une ex !
    J’étais au fond du trou, si je me souviens bien !

    Un jour, j’y serais en LTR, et je lirais ton bouquin… Promis !

    Sinon, je pense passer le samedi 20 !

    • lex dit :

      Hitman : je savais que c’était toi ! A lire ton article, t’as l’air en forme dude ! ^^ Profite de pas être en LTR ! ^^
      On se voit le 20 ! ^^

  • Aïmen dit :

    Exelent article !
    Je voudrais savoir pourquoi t’a attendu 5 jours
    Et pourquoi elle ne repondait pas aprés .

  • auroreinparis dit :

    J’ai pas trop compris ton analyse. Elle n’a pas recontacté par la suite certes, mais ça valait peut être le coup d’essayer … La barre était peut être haute la première fois, mais pouvait être placé différemment une autre fois …

  • Hitman dit :

    @ Aimen 5 jours, parce que j’ai d’autres priorités que les filles dans ma vie. J’avais envie et besoin de me concentrer sur d’autres choses.

    Pourquoi elle ne répondait pas ?
    Impossible de te répondre, je l’ignore ! Il y a tellement de raisons possibles… Je pourrais émettre des suppositions, comme le fait qu’elle soit en couple avec une fille ou qu’elle ne voulait rien de plus qu’une aventure sans lendemain, avec moi.

  • Hitman dit :

    Hello Aurore !
    Je n’étais pas dans une logique de LTR, mais plus d’ONS.
    C’est pour cette raison, que je ne voyais pas trop quoi lui proposer de mieux si nous devions nous revoir une seconde fois, même si j’avais envie de remettre ça !
    J’ai essayé en l’appelant, mais elle a tout ignoré ! Le message était clair.

  • Jahrastaman dit :

    Autant le FR est bon, autant je n’aime pas la morale de la fin.

    Ce n’est pas parce qu’on a passé un moment génial et inégalable que la suite est foutue, loin de là. Si on part de ce principe, autant arrêter tout ce qu’on fait dès qu’on vit une bonne expérience.

    Le passage à l’acte au premier rencard n’empêche en rien une relation, je vois plutôt la dedans une croyance du genre « Celles qui couchent le premier soir n’ont pas d’éthique » qui vient tout plomber.

    Quant à ne pas répondre à son texto de remerciement durant 5 jours, je n’y vois pas vraiment de raison, et ça me paraît être une manoeuvre plus dangereuse ou maladroite qu’utile.

  • Hitman dit :

    @ Jahrastaman Pourquoi répondre à son texto ? Il n’y avait pas de question dedans ! Elle m’a remercié, c’est tout !

    PS : entre nous, j’aime bien celles qui couchent le premier soir… D’ailleurs, je suis dans un bar et je te réponds en attendant une fille avec laquelle j’ai rendez-vous, et qui je l’espère va coucher le premier soir !

  • Jahrastaman dit :

    @Hitman: Un peu contradictoire d’espérer la revoir, tout en ne lui donnant plus aucune nouvelles. Je ne dis pas que c’est impossible (loin de là), mais autant répondre (ou relancer) un petit peu avant, parce que là ça donne un peu l’impression que tu t’en fous totalement.

  • thierry dit :

    freeze out particulierement malvenu…

1 2 3

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)