Art de Séduire : Techniques et Conseils en séduction et développement personnel

Field Report 23 : Sortir Seul en Soirée… et Séduire quand même !

Publié dans Field Reports par Invité le 27/02/2013

Field Report 23 Sortir seul Field Report 23 : Sortir Seul en Soirée... et Séduire quand même !

Sortir seul, mais quelle drôle d’idée… Et pourtant, l’article de Nightwing ci-dessous vous prouvera qu’on peut séduire même quand on fly solo !

Le week-end arrive et m’offre plusieurs choix : celui de me reposer pour récupérer de la fatigue accumulée, celui de passer une soirée soft chez des amis ou celui de sortir et partir à la découverte de la population nocturne parisienne.

Mon choix est rapidement fait : la jeunesse file à une vitesse folle, je n’ai pas le temps pour rester me reposer, ce soir je sors seul ! Suivez-moi !

Seul pour sortir : préparation

Une douche, deux gouttes de parfum, un jean sportswear au style vieilli, des baskets Adidas plutôt classiques, une chemise type casual ajustée et un blouson de cuir soigné, me voici prêt pour sortir.

Mince, la voila qui arrive : l’appréhension de sortir seul, elle commence à envahir mon corps et mon esprit. Remède : musique fun et motivante, pour moi ce sera « Run DMC – Walk this way » et sourire forcé devant le miroir.

Une étude a prouvé qu’un sourire, même forcé, pouvait aider à combattre le stress et à se mettre dans un état positif. L’ensemble fonctionne, me voici parti, direction : un pub parisien du Quartier Latin qui a l’air de recevoir pas mal d’avis positifs sur le web.

Seul dans le bar

Il est 22 heures, j’arrive et premier constat : une forte population masculine, répartie sur deux salles.

Dans l’autre salle, je repère un groupe d’amis, mon regard se pose sur chacune des personnes et s’arrête sur cette fille en particulier…

Le sosie d’Emma Watson, la sorcière… Elle est assise sur un tabouret haut, jambes croisées et verre devant sa poitrine généreuse avec les bras croisés, elle rit de bon cœur avec son groupe d’amis debout devant elle.

Elle semble parfois baisser le regard avec un sourire gêné, son langage corporel m’indique instinctivement qu’elle a l’air d’être une fille timide qui n’a pas forcément confiance en elle (je comprendrai par la suite pourquoi).

La plupart des filles timides que je rencontre ont comme point commun d’avoir au final de la conversation, de la répartie et une bonne dose d’humour.

Comment aborder ce groupe mixte?

Comment me faire accepter ? Je commande un verre (alcool très limité pour être conscient de tous mes faits et gestes).

Je repère dans l’autre salle un groupe de mecs plutôt jeunes, BCBG, qui jouent à des jeux assez… puérils mais pourquoi pas !

Ils ressemblent beaucoup à des étudiants d’école de commerce (de première année), ils seront mon groupe « point de chute », c’est toujours mieux que le barman.

Le groupe point de chute me permettra de discuter avec eux, de rire, de m’adapter à leur comportement, à leur jeux (hum), mais surtout me permettra de revenir auprès d’un groupe familier au cas où mes tentatives d’infiltration d’autres groupes échouaient.

Gambler l’enseigne ainsi dans Stealth Attraction : toujours en groupe ou en mouvement, jamais seul et immobile !

Infiltration du groupe d’étudiants

Moi : « Salut les gars, j’étais en train de m’amuser à essayer de deviner ce que vous faisiez dans la vie, alors étudiants je pense que ça va de soi, mais je dirais même plus : étudiants en école de commerce. »

Eux : « Dans le 1000 ! On est de telle école, mais comment tu l’as deviné ? »

Moi (dans ma tête) : « Facile, tu montres tes fesses après que tes potes t’ont chanté « Vas-y Fabrice montre nous tes fesses, vas-y Fabrice montre-nous ton c** » typique école de commerce, j’ai connu ça aussi. »

Moi verbalement: « Bof tu sais, c’était pas très difficile, aujourd’hui après le lycée, c’est soit la fac soit les écoles, donc j’ai tout simplement tenté » (Mouais…)

10 minutes avec eux, le lien est créé, si l’intégration du groupe de la fille se passe mal je pourrai revenir en territoire connu.

Intégration du groupe de la fille

Un de ses potes porte une chemise verte fluo ! Audacieux, mais j’ai mon opener ! Avec un grand sourire :

Moi : « Hé salut ! Je me permets de venir te voir pour te dire que j’aime beaucoup la couleur de ta chemise, en réalité, je porte moi-même toujours des couleurs sobres genre blanc gris ou noir car j’ai peur de me lancer dans quelque chose de plus original, alors je me dis que si ça rend bien comme ça, je devrais peut-être me lancer, non ? »

Nico (le prénom du mec) : « Alors là carrément mec ! Hésite pas une seconde, je l’ai acheté à tel endroit pendant les soldes, moi aussi j’étais plus couleurs ternes… »

Bref la conversation suit son cours, je réussis à le mettre à l’aise et je demande l’avis de chacun de ses amis pour tous les inclure dans la conversation (prénoms check) puis j’en viens à la fille :

Moi : « Et toi Sandra ? Qu’est ce que t’en penses alors : couleur flash ou sobres ? »

Sandra : « Ah moi j’aime pas du tout les couleurs flash, je préfère les couleurs sobres c’est plus classe et plus discret » (P***…Moi qui suis arrivé en ouvrant ma grande bouche et en disant que j’aimerais me mettre aux couleurs flash).

Moi : « Ma garde-robe est remplie de vêtements de couleurs sobres mais j’aimerais réellement changer pour des couleurs plus originales, le truc c’est que j’ai encore du mal à me décider à changer.

(objectif : lui faire comprendre que finalement je ne changerai pas forcément et que je resterai à mes couleurs sobres qu’elle préfère, ouf tir rectifié).

Si toi et moi on devait faire les boutiques je crois que je te rendrais complètement folle, je sais tellement ce que je veux précisément que tu perdrais patience à force de me suivre partout ».

Sandra : « Ahah, alors là crois pas ça, tu t’enfuirais au bout de 10 minutes si tu faisais du shopping avec moi, une vraie maniaque ! Je me souviens d’une fois où je me suis disputée avec une dame pour avoir la dernière taille d’une robe, c’est parti en insultes et limite en bagarre et pleurs »…

(Je commence à me faire une sale image d’elle : dingue, violente, détestable, vulgaire, émotive, dépressive, maniaque), elle continue :

« Mais comprend moi, c’était l’anniversaire de ma sœur et je savais qu’elle voulait absolument cette robe » (ouf, tous ces mots ont disparu remplacés par « Généreuse ! »).

D’un coup, je remarque à son doigt un anneau ! Il faut que j’en aie le cœur net !

Moi : « Demain je travaille, je n’ai pas pu prendre de jour de repos, et donc je rate le mariage de mon cousin qui célèbre ses noces dans le sud ! Je suis très déçu de rater ça… Mais bon, comme il m’a dit, le mariage c’était son rêve alors autant qu’il le réalise, moi personnellement j’ai d’autres rêves à réaliser… »

Sandra : « Ah moi le mariage ou les fiançailles c’est pas du tout mes objectifs principaux dans la vie, aujourd’hui quand tu vois le nombre de mariages qui foirent, vaut mieux s’abstenir ! C’est quoi alors ces fameux rêves que tu souhaites réaliser ? »

Cool, elle n’est pas mariée ni fiancée, hors de question de lui demander si elle a un copain (là ça ne m’intéresse pas pour le coup).

La conversation continue et soudain elle me dit d’un air bizarre

« Mais t’es avec tes amis ici ? Ils sont où ? »

(Oh oh, je risque de devenir le mec flippant qui est seul et qui n’a pas d’amis, le psycho de soirée qui fait peur à tout le monde, plusieurs mots me viennent à l’esprit : « Dangereux, bizarre, glauque, asocial, pervers, chasseur, manipulateur…)

Moi : « Bah écoute ce soir, tous mes amis m’ont proposé des soirées qui ne me convenaient pas, aucun n’était réellement enclin à sortir, alors je me suis dit, quitte à être seul autant sortir rencontrer du monde »

(Ça passe ou ça casse, j’ai choisi l’honnêteté et la sincérité, j’aurais pu inventer tellement de choses qui l’auraient rassurée sur le moment, mais je ne l’ai pas fait.)

Sandra : « Ah cool, c’est vachement bien ce que tu fais, moi je ne pourrai pas sortir seule, je me sentirais mal à l’aise ! »

Changement de décor : le bouncing

Il est temps de prendre un peu les devants, d’affirmer mon leadership et de montrer que je ne suis pas un vagabond de bar.

Moi : « Hey les gars, ici c’est super sympa et si vous vous voulez continuer à passer une très bonne soirée, suivez moi, je bosse parfois dans un pub de Bastille et on y est à l’aise, ça vaut le coup, la musique qu’ils passent vous plaira ! »

Ils ont l’air emballés, taxis direction le pub. 5 mecs pour une seule fille, le videur refoule d’habitude si la parité n’est pas respectée, mais pour le coup le videur est un ami : on entre !

Première tournée de shots offerte par un ami barman : cool, je communique que je suis chez moi ici et par conséquent qu’ils sont également chez eux, je serre beaucoup de mains, je vois des visages familiers, j’espère que Sandra sera rassurée de voir que je ne suis pas ce mec flippant qu’elle aurait pu imaginer au début.

Il est temps d’accélérer les choses avec cette fille, nous nous posons tous à un endroit du bar, je l’isole et reprend la conversation, je sexualise beaucoup tout en taquinant :

Moi : « Quand je t’ai vu tout à l’heure tu avais l’air d’une toute petite fille timide, tu baissais la tête, en plus tu as tendance à rougir, c’est mignon t’es une petite sainte nitouche en fait, tu me fais penser à ma petite
soeur ! »

Elle (en riant et en me tapant, oh yeah kino validée) : « Mais alors là tu te trompes totalement, crois moi les apparences sont trompeuses ! »

Je continue, je lui touche le bas du dos, je lui passe la main dans les cheveux, je la regarde avec intensité et désir, je lui murmure à l’oreille en faisant monter la tension, j’effleure ses lèvres… Et là elle me dit une phrase assez relou à entendre en pointant un des types de son groupe qui nous regarde de loin :

« Il faut qu’on arrête car mon frère va pas vraiment apprécier »

Voilà pourquoi elle avait l’air timide et si peu sûre d’elle : le regard de son frère. J’ai pris son numéro et la soirée a continué son cours dans une ambiance bon enfant, je me suis attardé sur son frère pour qu’on se trouve des points communs (merci le foot, merci le PSG, merci le Real, merci Manchester United).

Mon objectif était de lui faire comprendre (sincèrement) que j’étais un mec sympa et pas une menace pour sa sœur, qu’il m’accepte et me valide. J’ai revu Sandra le dimanche du même weekend… Merci le frère.

Conclusion

Ce que je tire comme enseignement : en étant seul, j’ai peut-être réussi à mettre à l’aise le groupe mais pas à en faire partie intégrante.

En revanche, en utilisant mon cercle social par la suite, c’est-à-dire le pub où je bosse, en prenant les devants et les commandes de la soirée, j’ai pu prouver que j’étais quelqu’un de connu et d’apprécié au moins quelque part.

J’ai commencé la lecture de Pouvoir social et Séduction.

Un vrai reflet de ma soirée : s’il est possible de sortir seul et de draguer seul, il sera toujours préférable si l’on veut intégrer un groupe et attirer des filles de montrer que l’on est entouré, que l’on est apprécié et connu.

Ça vous permettra d’obtenir la validation des membres du groupe grâce à votre maîtrise du concept de preuve sociale.

Je continuerai à sortir seul pour travailler sur moi-même mais mon autre mission cette année sera essentiellement de maîtriser les dynamiques sociales, de travailler mon cercle social, d’acquérir cette fameuse preuve qui fait toute la différence et qui en résumé fait tout le travail à la place de celui qui sort seul !

Et vous, vous aimez « chasser » seul ? Vous recrutez un wingman sur place ou vous êtes vraiment un chasseur solitaire ?

Nightwing

stealth2mini Field Report 23 : Sortir Seul en Soirée... et Séduire quand même !
Stealth Attraction, la Méthode Gambler
Comment arrêter de vous faire rejeter par les femmes... Et coucher systématiquement avec des filles que vous pensiez Inaccessibles, grâce à la Méthode Gambler !
Découvrez ce Guide >>

Téléchargez ces 3 guides Gratuits !
Recevez immédiatement :
  • Tension sexuelle, mode d'emploi (pdf)
  • Savoir parler aux femmes (pdf)
  • Vaincre sa peur d'aborder les femmes (mp3)

OUI, je veux tout télécharger !
95 COMMENTAIRES
  • renoboy74 dit :

    Un field reports qui donne envie d’apprendre à sortir seul.
    Pour ma part je ne sort jamais seul, même quand j’en ai vraiment envie.
    Être seul ça rend timide et moins sûr de sois je trouve. Mais c’est une belle leçon que j’ai lu là! Je vais en prendre note et m’y mettre aussi.

    • selim dit :

      Sortir seul est aussi la spécialité d’Eros.
      Ca demande une vraie rigueur mentale et un Inner Game solide pour ne pas s’effondrer dès le premier râteau, mais c’est possible !

  • Greg dit :

    Merci pour cet article, ca va m’aider. En effet je suis arrivé dans une ville ou je ne connais personne (enfin pendant un an c’est un peu ma faute quand meme, mais bon boulot boulot!!! Et une LTR qui s’est mal finie) Du coup je serai plus à l’aise, meme si ca m’arrive de sortir seul des fois ca reste rare. Vous auriez un ou deux autres conseils, histoire de? Je me suis mis en tête de prendre soin de moi cette année, chose que je n’ai jamais faite, et c’est en grande partie grâce à votre site, que je connais depuis plus de deux ans maintenant ( je sais je mets des plombes à me décider). En tout cas merci pour votre site, vos articles et analyses, et votre section parole aux femmes, qui est très enrichissante!

    • selim dit :

      Le sport et les associations, pour rencontrer du monde, ça aide !
      Après, dans les bars, c’est vrai que c’est un peu plus compliqué mais j’ai vu Nightwing à l’oeuvre, facile, souriant, il met vraiment les gens à l’aise.
      Le seul conseil que je puisse te donner c’est d’en lire un peu plus sur les dynamiques sociales peut-être. Comment intégrer des groupes, comment se faire des amis. Axe tes recherches là-dessus Greg !

  • Ed' dit :

    Beau field-report, belle perf. Après peut-on vraiment parler de solo vu que ton cercle social finit par entrer en jeu?
    En attendant, bien que cela n’enlève rien à la qualité de ta prestation et de la retranscription, j’aimerais beaucoup lire un FR où aucun cercle social n’intervient du début à la fin!

    • selim dit :

      Hello Ed’ !
      Tu me forces à me replonger dans mes archives pour voir si j’ai déjà fait des trucs comme ça…
      Eros c’est certain, Nightwing je ne sais pas, il est tout nouveau !
      Mais je pense à quelque chose : même si tu n’es pas avec tes amis, tu parles quand même d’eux, de ta vie sociale.
      C’est dur, de jeter TOUTE forme de social proof aux oubliettes non ?

  • William dit :

    Bien joué ! De ce que je lis, si tu ne les avais pas emmené dans ton bar tu aurais galéré pour être validé au sein du groupe. Pas impossible mais difficile.

    Je faisais beaucoup de soirée comme la tienne à l’exception près que j’y allais avec mon wing (je suis casé, d’où l’imparfait ^^). Ca permettais de distraire « le frère » quand il y en avait besoin.
    Le peu de fois où je sortais seul, j’allais en territoire connu, pour être seul sans l’être, je me faisais accepté plus facilement.

    Dans tous les cas encore une fois bien joué, souviens toi des SAS « Qui ose gagne ! ».

    • selim dit :

      Oui, on a lu la même histoire William !
      Je trouve que le moment où il décide de prendre les choses en main est le BON moment.
      S’il attendait encore, il les aurait peut-être perdus.
      Jouer en terrain connu, partout, c’est simple au final : travail sur l’Inner Game, faire grandir sa zone de confort pour s’adapter à tout type de terrain !
      Un 4*4 de la drague Monsieur !

  • celyve dit :

    c’est vraiment très astucieux ta méthode…j’avoue mais ça nécessite beaucoup de courage :p ou un bon ptit verre pour détendre lol

  • shooters dit :

    Je suis partie chasser seul pour la première fois samedi dernier, et quand on est solo si ‘lon a un petit sp le papillon social et la meilleure arme !!
    Sortie seul et premier close en solo aussi, j’ai un penchant pour agir seul maintenant je trouve sa plus compétitif :)

    • selim dit :

      Clairement, on se situe dans le game, dans la compétition quand on sort seul.
      Un objectif : rentrer accompagné.
      Ou prendre des numéros. Mais sortir seul doit mener à quelque chose. Sinon, autant rester chez soi !
      Bien vu shooters !

  • celyve dit :

    nickel la création du point de chute ac les étudiants d’école de commerce pour toi ça a marché…cependant le groupe peut aussi s’avérer restreint là comment aurais tu procédé?

  • KnightSilver dit :

    aaaah Emma watson, mon phantasme.

    Bon bah ce FR tombe bien :D

  • Nightwing dit :

    Bonjour à tous!

    Il est vrai que sortir seul n’est pas évident, il y a toujours ce fameux bloquage qui nous rend timide et peu sur de nous. Je suis le premier à le ressentir, mais je pense que tout se situe dans l’image que l’on dégage. Il faut se forcer à avoir une apparence et un état d’esprit positif.

    Ca me fait penser à une phrase dans le film « Attrape-moi si tu peux »:

    -Frank tu sais pourquoi les Yankees gagnent toujours?

    -Ben parce qu’ils ont Mickey Mantle

    -Non Frank, les Yankees gagnent toujours parce que toutes les autres équipes sont fascinées par les rayures de leur maillot ». Il faut essayer de faire en sorte que les gens soient fascinés par les rayures de notre maillot.

    Je conseillerais de penser uniquement à des choses positives lors d’une sortie solo: en ce qui me concerne je pense à mes dernières vacances. Mais je pense surtout à mes amis et ça me réconforte de me dire « ils sont quelque part, je peux sortir avec eux quand je veux, ça n’est pas une fatalité de sortir seul ». Voilà je pense à mes amis, à mes vacances, à mes superbes rencontres, etc.

    Par ailleurs, il est vrai qu’à un certain moment le cercle social entre en jeu, mais il entre en jeu surtout après la question que cette fille m’a posée sur le fait de sortir seul. Sans cette question, j’aurais sûrement continuer dans le même pub sans l’aide d’un quelconque cercle. Mais lorsqu’un pêcheur sent que ça tire sur sa ligne (passez-moi l’image), il fait tout pour ne pas la lâcher (Lire Ernest Hemingway, « le vieil homme et la mer », un roman poignant).

    Par conséquent, sentant ma ligne tirer, il me fallait la garder donc==>changement de lieu pour répondre à son objection légitime.

  • MaîtreGuits dit :

    Mec, joli report ! Et surtout jolie paire de c******* ! Non pas que je sois tenté par tes bijoux de famille mais sortir tout seul, faut l’faire… J’ai besoin de mon wingman donc si la prochaine fois que tu as envie de délaisser tes parties de poker au profit d’une sortie sarge, je suis ton homme !!!

  • Nightwing dit :

    Celyve, si le groupe se montre distant et peu commode, dans ce cas je passe à un autre. S’il n’y a aucun groupe d’accessible dans le bar (ce qui peut arriver mais reste rare) dans ce cas je préfère changer de lieu.

  • KnightSilver dit :

    J’avoue une photo ferait du bien !

    A ce soir même endroit que l’autre fois ;)

  • Nico T dit :

    Super prestation.
    Perso je suis casé et ce genre de choses j’ai beaucoup donné auparavant. Jamais tout seul comme tu l’a fait certes mais tout de meme.
    J’ai lu les commentaires qui précèdent le mien et il est dit dedans que ce nightwing aurait pu ne pas réussir cette belle prestation si son cercle social n’était pas rentré en jeu. Je ne suis pas d’accord. En effet , j’ai un ami qui réussi très bien cet effort sans que quoi que cesoit, autre que lui ne rentre en jeu. J’suis sur que toi aussi nightwing tu es aussi bon ;). Bonne contimuation.

  • Armin777 dit :

    Très bon article très bien rédigé et qui donne surtout envie a des gens qui ne sont pas motivés de sortir seuls . Perso je ne drague jamais et ne suis pas dragueur donc je ne Me suis pas retrouvé dans cet article. Je pense aux coureurs de jupons
    P.s: l’article est + destiné a un public hétéro, dans le monde homo, tout est plus simple et pas de prise de tête, heureusement, les filles, elles sont toutes chiantes.lol.

  • Victory dit :

    Je pense qu’au début si tu ne connais personne, il va falloir bouger seul obligatoirement !

    Je vais devoir m’y mettre sur Paris, j’ai aussi commencé à lire Pouvoir social et séduction et l’article est assez motivant.

    Cependant, j’aurais une question. Je me fais souvent invité à des soirées sur Orléans, je me déplace donc assez souvent. Devrais-je arrêter pour me concentrer de maîtriser les dynamiques sociales sur Paris?

    • selim dit :

      Pas nécessairement ! Si tu es heureux de la vie que tu mènes, n’en change pas !
      On ne change que ce qu’on n’aime pas.
      C’est à toi de prendre les décisions Victory !

    • lex dit :

      Victory : les relations à distance, c’est la merde. Plus tôt tu trouveras des amis sur Paris, plus tôt tu te caseras, éventuellement, sur Paris.

      Mais, le seul truc qui compte c’est : est-ce que tu vas à Orléans par défaut de potes sur Paris, ou parce que ceux là, tu les aimes plus que tout ? C’est ça qui compte.

  • avalon dit :

    Très sympa ce FR, je trouve que sortir seul en bar/boite/pub demande pas mal de courage, et en plus d’avoir réussi à te motiver, tu as réussi à choper le téléphone d’une jolie jeune fille, chapeau :)

    Personnellement, sortir faire un tour dans la ville, prendre les transports en commun (le tram de Bordeaux est magique pour ça !) ou simplement me balader dans des coins peuplés constituent à peu près mes seules sorties « seul » lors desquels je me permets de draguer.

    Bien joué en tout cas, et à bientôt pour un nouveau field report :)

    Avalon

    • selim dit :

      Ahah, ce beau tram bordelais… C’est vrai que c’est un peu plus facile à Bordeaux (ou une de mes croyances limitantes).
      A chaque fois que je passe à la maison, je me dis « Cool, ici je ne connais plus personne, je peux aborder plus facilement ».
      Le syndrome du voyage à l’étranger !

  • Nightwing dit :

    Nico T: je serais plutôt d’accord avec les commentaires de William ou Ed’, sans mon cercle social il y avait des chances de faire chou blanc cette nuit là.
    Après c’est plus ta capacité à t’adapter et à rebondir, au départ je n’avais pas besoin de preuve sociale mais par la suite, l’objection de cette fille m’a fait prendre conscience qu’elle était nécessaire.
    C’est peut-être ça, qui, au final, m’a permis de la revoir durant le week-end, sinon sans cette preuve sociale j’aurais sûrement récupéré son numéro mais sans promesse de la revoir car qui voudrait réellement revoir une personne sortie seule?
    Au final Avalon tu as raison et c’est un peu la morale de tout ça: les seules sorties solo où on pourrait se permettre éventuellement de draguer sont celles que tu as décrites. Pour le reste: cercle social, cercle sociale et…cercle social.
    Autre chose qui m’a permis de me motiver: aussi étrange que cela puisse paraître, c’est le récit des échecs de mes proches, les entendre me parler de leurs échecs me poussait à me dire « mais c’est tellement drôle comment à ce moment là il s’est fait jeté, au final c’est rien, faut en rire alors pourquoi moi je ne sortirais pas seul?
    Au final je connaitrai peut-être les mêmes vents (et crois moi j’en ai eu à la pelle), ça ne sera qu’une anecdote fun à raconter à mes amis ». Au final je me dis que rédiger un article de tous mes fails en soirée serait pas mal, pour prouver que ça arrive à tout le monde et qu’au final c’est juste…marrant, c’est juste des fous rires non-stop lorsque tu racontes ça à tes potes le lendemain autour d’un verre: « et là j’étais sur de moi!! Confiant à 100% et d’un coup elle me sort ça devant toutes ses copines…je suis devenu blême » effet fous rires garantie!

  • Tourte dit :

    Bravo NightWing, il faut vraiment osé pour aller à une soirée s’intégrer à un groupe d’amis et puis Num close de la fille souhaitée à la fin.

    Pour ma part Samedi dernier en soirée, ou se trouvait pas mal d’amis à moi, j’ai réussi à me rapprocher d’une jolie petite blonde, mais son frère faux jumeau était là aussi et me regardait avec un regard perçant. J’ai réussi a prendre son numéro mais je ne sais pas si je devrais aller plus loin car je n’ai pas socialiser avec son frère qui semble m’apprécie très peu.

    PS: La fille en question est restée très loin de son frère pendant toute la soirée.

  • Victory dit :

    Merci pour ta réponse Sélim !

  • Every dit :

    Salut, tres bon FR, assez original pour le coup :)

    Personnellement je prefere sortir seul dans les bars/ boites bien remplis et assez spacieux. Les gens font moins attention a toi et tu passes sous les radars en quelque sorte.
    Ensuite j’evite les groupes de + de 3 personnes ce qui permet une meilleure maitrise de l’attention.

    Parfois je prend meme pas la peine de me former un groupe de chute. Et si la fameuse question tombe (ou sont tes amis), je dis qu’ils sont dans la salle a cote, ou plus loin (c’est pour cela aussi que je privilegie les endroits spacieux et bien remplis).

    Aussi, je suis actuellement dans un pays ou les filles sont plus ˝ ouvertes ˝, plus ˝simples˝. Ce qui fait que l’atmosphere est plus detendue et donc ca passe easy =)

    • selim dit :

      Tu es caché où en ce moment Every ?
      A vrai dire, quelle que soit la réponse, j’aurais envie de te répondre « Un Français à l’étranger, bingo ! »
      presque trop facile…

      Take care !

1 2 3 4

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)


  • Téléchargez ces 3 guides Gratuits !
    Recevez immédiatement :
    • Tension sexuelle, mode d'emploi (pdf)
    • Savoir parler aux femmes (pdf)
    • Vaincre sa peur d'aborder les femmes (mp3)

    OUI, je veux tout télécharger !
    • Près de 100 missions et exercices pour prendre confiance en vous et apprendre à draguer : c’est l’équivalent de 31 jours de coaching en séduction intensif pour le prix d’une entrée en boîte !
    • 267 techniques simples et efficaces pour rendre votre copine accro au sexe ou collectionner les 's*xfriends'.
    • Comment séduire LA fille que vous convoitez. Un guide pour sortir de la friendzone, séduire une collègue, une camarade...
    • Découvrez la version Française du bestseller de Swinggcat, apprenez enfin à maîtriser les Prizing, et devenez celui que les femmes voient comme LE mec à conquérir à tout prix !
    • Le nouveau chef d’œuvre de Mystery en Version Française ! Sûrement le livre le plus complet sur l’attraction et les techniques de drague.
    Découvrez tous les guides


    • Maîtrisez l'Inner Game de la Séduction : éliminez vos peurs et devenez l'homme confiant, solide, détendu, que toutes les femmes recherchent...
    • Dans Mission 06, vous allez découvrir comment aborder et séduire naturellement les femmes dans toutes les situations de la vie quotidienne ! Arrêtez de gâcher des occasions quand vous croisez des jolies femmes !
    • « Certains hommes sortent systématiquement avec les plus jolies filles sans JAMAIS avoir à les aborder dans la rue, en boîte ou en soirée ! Voici leur secret… »
    • Comment Arrêter De Vous Faire Rejeter Par Les Femmes… Et Coucher Systématiquement Avec Des Filles Que Vous Pensiez Inaccessibles, Grâce A La Méthode Gambler !