Field Report 23 : Sortir Seul en Soirée… et Séduire quand même !

Publié dans Field Reports par Invité le 27/02/2013

Field Report 23 Sortir seul Field Report 23 : Sortir Seul en Soirée... et Séduire quand même !

Sortir seul, mais quelle drôle d’idée… Et pourtant, l’article de Nightwing ci-dessous vous prouvera qu’on peut séduire même quand on fly solo !

Le week-end arrive et m’offre plusieurs choix : celui de me reposer pour récupérer de la fatigue accumulée, celui de passer une soirée soft chez des amis ou celui de sortir et partir à la découverte de la population nocturne parisienne.

Mon choix est rapidement fait : la jeunesse file à une vitesse folle, je n’ai pas le temps pour rester me reposer, ce soir je sors seul ! Suivez-moi !

Seul pour sortir : préparation

Une douche, deux gouttes de parfum, un jean sportswear au style vieilli, des baskets Adidas plutôt classiques, une chemise type casual ajustée et un blouson de cuir soigné, me voici prêt pour sortir.

Mince, la voila qui arrive : l’appréhension de sortir seul, elle commence à envahir mon corps et mon esprit. Remède : musique fun et motivante, pour moi ce sera « Run DMC – Walk this way » et sourire forcé devant le miroir.

Une étude a prouvé qu’un sourire, même forcé, pouvait aider à combattre le stress et à se mettre dans un état positif. L’ensemble fonctionne, me voici parti, direction : un pub parisien du Quartier Latin qui a l’air de recevoir pas mal d’avis positifs sur le web.

Seul dans le bar

Il est 22 heures, j’arrive et premier constat : une forte population masculine, répartie sur deux salles.

Dans l’autre salle, je repère un groupe d’amis, mon regard se pose sur chacune des personnes et s’arrête sur cette fille en particulier…

Le sosie d’Emma Watson, la sorcière… Elle est assise sur un tabouret haut, jambes croisées et verre devant sa poitrine généreuse avec les bras croisés, elle rit de bon cœur avec son groupe d’amis debout devant elle.

Elle semble parfois baisser le regard avec un sourire gêné, son langage corporel m’indique instinctivement qu’elle a l’air d’être une fille timide qui n’a pas forcément confiance en elle (je comprendrai par la suite pourquoi).

La plupart des filles timides que je rencontre ont comme point commun d’avoir au final de la conversation, de la répartie et une bonne dose d’humour.

Comment aborder ce groupe mixte?

Comment me faire accepter ? Je commande un verre (alcool très limité pour être conscient de tous mes faits et gestes).

Je repère dans l’autre salle un groupe de mecs plutôt jeunes, BCBG, qui jouent à des jeux assez… puérils mais pourquoi pas !

Ils ressemblent beaucoup à des étudiants d’école de commerce (de première année), ils seront mon groupe « point de chute », c’est toujours mieux que le barman.

Le groupe point de chute me permettra de discuter avec eux, de rire, de m’adapter à leur comportement, à leur jeux (hum), mais surtout me permettra de revenir auprès d’un groupe familier au cas où mes tentatives d’infiltration d’autres groupes échouaient.

Gambler l’enseigne ainsi dans Stealth Attraction : toujours en groupe ou en mouvement, jamais seul et immobile !

Infiltration du groupe d’étudiants

Moi : « Salut les gars, j’étais en train de m’amuser à essayer de deviner ce que vous faisiez dans la vie, alors étudiants je pense que ça va de soi, mais je dirais même plus : étudiants en école de commerce. »

Eux : « Dans le 1000 ! On est de telle école, mais comment tu l’as deviné ? »

Moi (dans ma tête) : « Facile, tu montres tes fesses après que tes potes t’ont chanté « Vas-y Fabrice montre nous tes fesses, vas-y Fabrice montre-nous ton c** » typique école de commerce, j’ai connu ça aussi. »

Moi verbalement: « Bof tu sais, c’était pas très difficile, aujourd’hui après le lycée, c’est soit la fac soit les écoles, donc j’ai tout simplement tenté » (Mouais…)

10 minutes avec eux, le lien est créé, si l’intégration du groupe de la fille se passe mal je pourrai revenir en territoire connu.

Intégration du groupe de la fille

Un de ses potes porte une chemise verte fluo ! Audacieux, mais j’ai mon opener ! Avec un grand sourire :

Moi : « Hé salut ! Je me permets de venir te voir pour te dire que j’aime beaucoup la couleur de ta chemise, en réalité, je porte moi-même toujours des couleurs sobres genre blanc gris ou noir car j’ai peur de me lancer dans quelque chose de plus original, alors je me dis que si ça rend bien comme ça, je devrais peut-être me lancer, non ? »

Nico (le prénom du mec) : « Alors là carrément mec ! Hésite pas une seconde, je l’ai acheté à tel endroit pendant les soldes, moi aussi j’étais plus couleurs ternes… »

Bref la conversation suit son cours, je réussis à le mettre à l’aise et je demande l’avis de chacun de ses amis pour tous les inclure dans la conversation (prénoms check) puis j’en viens à la fille :

Moi : « Et toi Sandra ? Qu’est ce que t’en penses alors : couleur flash ou sobres ? »

Sandra : « Ah moi j’aime pas du tout les couleurs flash, je préfère les couleurs sobres c’est plus classe et plus discret » (P***…Moi qui suis arrivé en ouvrant ma grande bouche et en disant que j’aimerais me mettre aux couleurs flash).

Moi : « Ma garde-robe est remplie de vêtements de couleurs sobres mais j’aimerais réellement changer pour des couleurs plus originales, le truc c’est que j’ai encore du mal à me décider à changer.

(objectif : lui faire comprendre que finalement je ne changerai pas forcément et que je resterai à mes couleurs sobres qu’elle préfère, ouf tir rectifié).

Si toi et moi on devait faire les boutiques je crois que je te rendrais complètement folle, je sais tellement ce que je veux précisément que tu perdrais patience à force de me suivre partout ».

Sandra : « Ahah, alors là crois pas ça, tu t’enfuirais au bout de 10 minutes si tu faisais du shopping avec moi, une vraie maniaque ! Je me souviens d’une fois où je me suis disputée avec une dame pour avoir la dernière taille d’une robe, c’est parti en insultes et limite en bagarre et pleurs »…

(Je commence à me faire une sale image d’elle : dingue, violente, détestable, vulgaire, émotive, dépressive, maniaque), elle continue :

« Mais comprend moi, c’était l’anniversaire de ma sœur et je savais qu’elle voulait absolument cette robe » (ouf, tous ces mots ont disparu remplacés par « Généreuse ! »).

D’un coup, je remarque à son doigt un anneau ! Il faut que j’en aie le cœur net !

Moi : « Demain je travaille, je n’ai pas pu prendre de jour de repos, et donc je rate le mariage de mon cousin qui célèbre ses noces dans le sud ! Je suis très déçu de rater ça… Mais bon, comme il m’a dit, le mariage c’était son rêve alors autant qu’il le réalise, moi personnellement j’ai d’autres rêves à réaliser… »

Sandra : « Ah moi le mariage ou les fiançailles c’est pas du tout mes objectifs principaux dans la vie, aujourd’hui quand tu vois le nombre de mariages qui foirent, vaut mieux s’abstenir ! C’est quoi alors ces fameux rêves que tu souhaites réaliser ? »

Cool, elle n’est pas mariée ni fiancée, hors de question de lui demander si elle a un copain (là ça ne m’intéresse pas pour le coup).

La conversation continue et soudain elle me dit d’un air bizarre

« Mais t’es avec tes amis ici ? Ils sont où ? »

(Oh oh, je risque de devenir le mec flippant qui est seul et qui n’a pas d’amis, le psycho de soirée qui fait peur à tout le monde, plusieurs mots me viennent à l’esprit : « Dangereux, bizarre, glauque, asocial, pervers, chasseur, manipulateur…)

Moi : « Bah écoute ce soir, tous mes amis m’ont proposé des soirées qui ne me convenaient pas, aucun n’était réellement enclin à sortir, alors je me suis dit, quitte à être seul autant sortir rencontrer du monde »

(Ça passe ou ça casse, j’ai choisi l’honnêteté et la sincérité, j’aurais pu inventer tellement de choses qui l’auraient rassurée sur le moment, mais je ne l’ai pas fait.)

Sandra : « Ah cool, c’est vachement bien ce que tu fais, moi je ne pourrai pas sortir seule, je me sentirais mal à l’aise ! »

Changement de décor : le bouncing

Il est temps de prendre un peu les devants, d’affirmer mon leadership et de montrer que je ne suis pas un vagabond de bar.

Moi : « Hey les gars, ici c’est super sympa et si vous vous voulez continuer à passer une très bonne soirée, suivez moi, je bosse parfois dans un pub de Bastille et on y est à l’aise, ça vaut le coup, la musique qu’ils passent vous plaira ! »

Ils ont l’air emballés, taxis direction le pub. 5 mecs pour une seule fille, le videur refoule d’habitude si la parité n’est pas respectée, mais pour le coup le videur est un ami : on entre !

Première tournée de shots offerte par un ami barman : cool, je communique que je suis chez moi ici et par conséquent qu’ils sont également chez eux, je serre beaucoup de mains, je vois des visages familiers, j’espère que Sandra sera rassurée de voir que je ne suis pas ce mec flippant qu’elle aurait pu imaginer au début.

Il est temps d’accélérer les choses avec cette fille, nous nous posons tous à un endroit du bar, je l’isole et reprend la conversation, je sexualise beaucoup tout en taquinant :

Moi : « Quand je t’ai vu tout à l’heure tu avais l’air d’une toute petite fille timide, tu baissais la tête, en plus tu as tendance à rougir, c’est mignon t’es une petite sainte nitouche en fait, tu me fais penser à ma petite
soeur ! »

Elle (en riant et en me tapant, oh yeah kino validée) : « Mais alors là tu te trompes totalement, crois moi les apparences sont trompeuses ! »

Je continue, je lui touche le bas du dos, je lui passe la main dans les cheveux, je la regarde avec intensité et désir, je lui murmure à l’oreille en faisant monter la tension, j’effleure ses lèvres… Et là elle me dit une phrase assez relou à entendre en pointant un des types de son groupe qui nous regarde de loin :

« Il faut qu’on arrête car mon frère va pas vraiment apprécier »

Voilà pourquoi elle avait l’air timide et si peu sûre d’elle : le regard de son frère. J’ai pris son numéro et la soirée a continué son cours dans une ambiance bon enfant, je me suis attardé sur son frère pour qu’on se trouve des points communs (merci le foot, merci le PSG, merci le Real, merci Manchester United).

Mon objectif était de lui faire comprendre (sincèrement) que j’étais un mec sympa et pas une menace pour sa sœur, qu’il m’accepte et me valide. J’ai revu Sandra le dimanche du même weekend… Merci le frère.

Conclusion

Ce que je tire comme enseignement : en étant seul, j’ai peut-être réussi à mettre à l’aise le groupe mais pas à en faire partie intégrante.

En revanche, en utilisant mon cercle social par la suite, c’est-à-dire le pub où je bosse, en prenant les devants et les commandes de la soirée, j’ai pu prouver que j’étais quelqu’un de connu et d’apprécié au moins quelque part.

J’ai commencé la lecture de Pouvoir social et Séduction.

Un vrai reflet de ma soirée : s’il est possible de sortir seul et de draguer seul, il sera toujours préférable si l’on veut intégrer un groupe et attirer des filles de montrer que l’on est entouré, que l’on est apprécié et connu.

Ça vous permettra d’obtenir la validation des membres du groupe grâce à votre maîtrise du concept de preuve sociale.

Je continuerai à sortir seul pour travailler sur moi-même mais mon autre mission cette année sera essentiellement de maîtriser les dynamiques sociales, de travailler mon cercle social, d’acquérir cette fameuse preuve qui fait toute la différence et qui en résumé fait tout le travail à la place de celui qui sort seul !

Et vous, vous aimez « chasser » seul ? Vous recrutez un wingman sur place ou vous êtes vraiment un chasseur solitaire ?

Nightwing

stealth2mini Field Report 23 : Sortir Seul en Soirée... et Séduire quand même !
Stealth Attraction, la Méthode Gambler
Comment arrêter de vous faire rejeter par les femmes... Et coucher systématiquement avec des filles que vous pensiez Inaccessibles, grâce à la Méthode Gambler !
Découvrez ce Guide >>

Téléchargez ces 3 guides Gratuits !
Recevez immédiatement :
  • Tension sexuelle, mode d'emploi (pdf)
  • Savoir parler aux femmes (pdf)
  • Vaincre sa peur d'aborder les femmes (mp3)

OUI, je veux tout télécharger !
95 COMMENTAIRES
  • Nightwing dit :

    Salut Niko, aucune idée si ton commentaire m’est destiné étant donné que je ne vois pas où est mentionné l’existence d’un bloc-note quelque part.
    Donc pour te répondre (au cas où), non je ne suis pas sorti avec un bloc-note, si tu fais allusion aux photos facebook, vacances, amis etc que je montre dans le taxi, grâce à Dieu (ou plutôt Steve Jobs, honte à moi), il m’a été possible d’investir dans un smartphone très connu. Si j’ai remarqué que la 3G galère dans les bars, elle marche incroyablement bien à l’extérieur (taxi compris).
    D’un autre côté, une histoire tient plus vite debout lorsque l’on tente soi-même l’expérience.
    Et si tu comptes tenter l’expérience, ne sort pas avec un bloc-note, tu ne passerais pas pour un mec normal…
    Très bonne journée à toi.

  • karolus dit :

    putain malin le type, pro a la hitman lol

  • Victory dit :

    @Lex : Je viens de voir ta réponse pour mon commentaire. Je me déplace sur Orléans pour voir mes amis parce que je les aime plus que tout, on a vécu des moments inoubliables durant mes années à l’université. Même en ayant des potes sur Paris je ne les oublierais pas.

  • Brad dit :

    Chapeau bas !

  • Boris dit :

    Lol, tu viens de me faire prendre conscience que je suis hyper sûr de moi !
    Je sors presque toujours tout seul, sinon je me fais chier. Je rencontre des gens sur place et dès qu’il m’ennuie j’en rencontre d’autres à côté. Bref je parle un peu à tout le monde. Bon évidement il y a l’alcool avec, sinon je n’ai même pas envie.
    Par contre c’est juste pour le fun, je ne drague pas (enfin pas volontairement).

    • selim dit :

      Ah ça Boris… C’est une sensation complètement différente de sortir pour boire, et de sortir pour draguer.
      Pas les mêmes objectifs, pas les mêmes comportements…
      Tu as de la chance de réussir à sortir seul, beaucoup d’hommes n’osent pas !
      On te souhaite de faire de belles rencontres !

  • Chuck_du77 dit :

    Salut,

    Une Fr très intéressant qui nous montre que sortir seul et draguer est possible. Il faut une bonne dose de confiance en soi et de courage. J’ai souvent tendance à sortir seul pour plusieurs raisons: les potes pas toujours près à sortir, la plupart des amis à Grenoble (et moi à Paris) et enfin la liberté. Je fais ce que je veux personne ne me juge j’ai aucune contrainte. En plu on sait jamais sur qui on peut tomber donc ça pimente les choses. Le seul hic que je rencontre pour l’instant à ce niveau là c’est un manque d’empathie qui fait que souvent j’ai quelques difficultés à m’intégrer dans les groupes.

  • Junior dit :

    Bo Gossss ! Bien joué, j’ai surtout kiffé la rapidité et le réflex du petit storytelling pour savoir si elle est mariée ou pas. T’es un chef !

1 2 3 4

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)


  • Téléchargez ces 3 guides Gratuits !
    Recevez immédiatement :
    • Tension sexuelle, mode d'emploi (pdf)
    • Savoir parler aux femmes (pdf)
    • Vaincre sa peur d'aborder les femmes (mp3)

    OUI, je veux tout télécharger !
    • Près de 100 missions et exercices pour prendre confiance en vous et apprendre à draguer : c’est l’équivalent de 31 jours de coaching en séduction intensif pour le prix d’une entrée en boîte !
    • 267 techniques simples et efficaces pour rendre votre copine accro au sexe ou collectionner les 's*xfriends'.
    • Comment séduire LA fille que vous convoitez. Un guide pour sortir de la friendzone, séduire une collègue, une camarade...
    • Découvrez la version Française du bestseller de Swinggcat, apprenez enfin à maîtriser les Prizing, et devenez celui que les femmes voient comme LE mec à conquérir à tout prix !
    • Le nouveau chef d’œuvre de Mystery en Version Française ! Sûrement le livre le plus complet sur l’attraction et les techniques de drague.
    Découvrez tous les guides


    • Maîtrisez l'Inner Game de la Séduction : éliminez vos peurs et devenez l'homme confiant, solide, détendu, que toutes les femmes recherchent...
    • Dans Mission 06, vous allez découvrir comment aborder et séduire naturellement les femmes dans toutes les situations de la vie quotidienne ! Arrêtez de gâcher des occasions quand vous croisez des jolies femmes !
    • « Certains hommes sortent systématiquement avec les plus jolies filles sans JAMAIS avoir à les aborder dans la rue, en boîte ou en soirée ! Voici leur secret… »
    • Comment Arrêter De Vous Faire Rejeter Par Les Femmes… Et Coucher Systématiquement Avec Des Filles Que Vous Pensiez Inaccessibles, Grâce A La Méthode Gambler !