Field Report 17 : Sortir à Varsovie et Draguer à L’étranger

Publié dans Field Reports par
ArtDeSeduire.Com

Seduire en pologne Field Report 17 : Sortir à Varsovie et Draguer à Létranger

Nouvel-An à Varsovie, capitale de la Pologne avec deux coachs en séduction. Le premier, vous le connaissez, c’est Sélim, nous avons pris un hôtel situé au cœur de Varsovie. Le second, c’est un ami d’Art de séduire qui nous a très bien orientés pour sortir.

Vous avez vu Very Bad Trip ? Vous ne pouvez qu’imaginer l’ambiance. Du grand n’importe quoi. Impossible à raconter sans passer pour des mythos ou des psychopathes. C’est le premier field report où je suis obligé de vous cacher des choses.

Retenez une chose : l’audace paye. Énormément.

Les enseignements de ce micro Field Report décousu. Oui, c’est un peu décousu, mais les souvenirs sont légèrement flous eux aussi…

Draguer à Varsovie : le Paparazzi

On a beau parler 7 langues (dont deux imaginaires), le polonais ne figure pas sur notre liste d’idiomes.

La situation : Sélim décide de commander une pizza à minuit après avoir enfin terminé la traduction de Révélation de Mystery.

Au Paparazzi, le bar que tout le monde nous a recommandé (le personnel de l’hôtel, les hôtesses de l’air, et Kamal), il n’y a plus une table libre. Note de l’auteur : toujours demander au personnel de cabine (= les hôtesses bombasses) les meilleurs endroits pour sortir. Elles savent.

Sélim aperçoit deux tables, occupées par trois filles, il reste donc une place libre, il décide de s’y asseoir. Et les aborde en anglais. Bonne idée : les trois filles sont polonaises, et une seule parle anglais. Il a eu le coup d’œil. Je me retrouve en galère à communiquer en langage des signes avec les deux autres.

Avec la complicité de celle qui parle anglais, on réussit à faire rire les deux autres. Il est l’heure d’aller danser si on ne veut pas perdre la vibe. Prizing ou faim de loup, Sélim prend son temps, les filles s’impatientent et leurs visages s’illuminent quand enfin il termine à p#*%* de pizza.

A retenir : mangez avant de sortir ! Lorsque vous sortez pour faire des rencontres, vous devez être opérationnels ! On ne part pas à la guerre le ventre vide !

Draguer à Varsovie : l’Enklawa

Ce soir-là, à l’Enklawa, c’est un stand de tir. Des avions de chasse de tous les côtés. Varsovie n’est pas encore aussi touristique que Budapest ou Prague où les légions romaines rivalisent avec les Pick-Up artists allemands et français, peu de concurrence à gérer, les filles sont faciles d’accès.

L’avis des filles, l’avis des spécialistes et l’avis de notre ami polonais sur la séduction en Pologne : les Polonais ne savent pas draguer. Comment draguer une Polonaise ? Nous avons décidé d’aborder une Polonaise comme n’importe quelle fille, tout simplement.

Les réactions ont été surprenantes. Sélim a perdu son temps à parler communisme avec une perle de 20 ans. Belle, remarquable depuis l’autre bout de la piste. Mariée. Il l’a vu trop tard. Elle portait l’alliance côté droit…

J’ai enchaîné les KC toute la soirée, mais impossible de conclure en ONS. Trop fatigué, ça ira mieux le jour d’après.

A retenir : un bon séducteur sait gérer son sommeil. Être complètement crevé ne jouera pas en votre faveur.

Sortir à Varsovie : le Platinium

J’ai tenté la technique du dragueur riche. C’est plus facile de séduire quand on est riche, vous dites-vous ? Vous avez probablement raison. Je ne vais pas vous mentir : j’ai ramené à notre table les plus belles filles de la boîte de manière presque honteuse.

Sur Art de séduire on apprend à développer ses qualités. On connaît bien les leviers d’attraction décrits par David Buss dans son ouvrage « The Evolution of desire ». On a retenu que les trois plus puissants étaient le statut économique, le statut social, et l’humour.

Je ne pense pas que mon statut social et mon humour aient servi à quoi que ce soit pour avoir la meilleure table du club. Le portefeuille était suffisant. Laissez-moi développer : le salaire moyen étant inférieur en Pologne, le coût de la vie étant moindre qu’à Paris, le statut économique de n’importe quel player français est démultiplié !

OK : l’argent c’est facile. L’inner game c’est mieux. Mais l’argent est le résultat d’années de travail sur mon inner game, donc, bon… rien de choquant. L’essentiel étant de ne pas tout miser sur l’argent !

A un moment j’ai décidé d’aborder un mannequin et ses trois copines elles aussi top-models, et leur proposer de nous rejoindre à notre table… c’est ce grain de folie, d’inconscience, de courage que je vous encourage à développer !

Le porte-monnaie n’est que le couronnement. Si vous avez peur d’aborder une fille, il ne vous sera d’aucune aide. Si vous manquez de répartie, les filles ne resteront pas quatre heures avec vous à discuter, elles s’en iront « danser » à la fin de leur verre ou de votre bouteille…

Night out in Warsaw : Opera Club

Terrain de chasse du fondateur de Kamal (fondateur de SeductionbyKamal.com), l’Opera Club est un régal pour isoler vos targets. Des petites pièces partout, une décoration orientale, un DJ généraliste, un club fait pour la pratique de la séduction nocturne.

Les filles dansent et boivent comme partout, mais elles ont une particularité que les autres n’ont pas. Elles sont encore assez puritaines, très marquées par le catholicisme et une éducation de parents ayant grandi sous le joug du communisme.

On a halluciné quand par deux fois, des filles envoyaient des mecs pour nous parler. Vous avez bien lu : des filles envoient des émissaires pour nous passer des messages, pour nous demander de les aborder.

« Tu vois la fille là-bas, en robe rouge, elle aimerait bien faire ta connaissance… »

Nous nous sommes posés la même question que vous : est-ce que le type c’est un pimp qui veut faire travailler la fille, ou est-ce qu’on est vraiment de retour à l’école primaire, là où votre pote allait draguer à votre place ?

Réponse : c’était une fille timide qui avait vraiment envoyé un pote à elle.

Résultat de la nuit : Sélim perdu dans une salle sombre avec une blonde, j’ai ramené Kamal à l’hôtel. Ce qu’on a fait ne regarde que nous deux… et les deux filles qui étaient avec nous !

Sujets de conversation pour draguer en Pologne

Evitez les sujets chiants : la guerre, les années de communisme, la pauvreté. C’est passionnant si comme moi vous aimez l’histoire, mais comment vous voulez faire rêver une fille comme ça ? Clairement pas comme ça.

Vous pouvez évoquer la star Jean-Paul II, rapidement. Et Marie Curie, née là-bas. Et l’Euro 2012 aussi. Restez léger, jouez avec les clichés, ils sont pratiques pour faire connaissance plus rapidement.

Restez simple, sortez quelques routines liées à l’enfance, liées aux projets pour le futur, et surtout faites la parler d’elle, de sa vie, de ses amies, de ses études.

L’avantage de la drague à l’étranger : le simple fait d’être étranger vous rend séduisant. Vous êtes différent de ceux qu’elle a l’habitude de côtoyer.

Et quand vous ne savez plus quoi faire, dansez avec elle et on demandez-lui si elle a déjà embrassé un français. Un vrai French kiss avec un vrai français.

Si elle dit non, dévouez-vous pour être son professeur, mais seulement si elle est sage.

Si elle dit oui, expliquez-lui que vous êtes champion du monde de French kiss 2011, que vous remettez votre titre en jeu à Vegas dans une semaine.

Draguer une Polonaise de dos

Essayer de séduire une Polonaise de dos, c’est dur. Mais deux, c’est mieux. Elles avaient de beaux cheveux, vu que je ne voyais que ça. Elles étaient posées sur leurs chaises, en train de contempler le dancefloor d’en haut, comme un arbitre au tennis.

« Eh les filles, vous êtes vigiles ? C’est vous le type de la sécurité ? J’avoue que vous faites flipper avec vos gros muscles (kino sur les bras des filles), mais si quoi que ce soit se passe, je ne suis pas sûr que vous puissiez courir après les bad boys, sur vos Louboutin. Jolies chaussures ! (compliments, œil observateur). Et sérieusement, à part surveiller la foule, vous servez à quoi ? (neg) Oh, je m’aperçois que je ne me suis pas encore présenté : Eros, enchanté. (Serrage de mains, kino à nouveau).

– Nice to meet you ! D’où viens-tu ?
– Je ne répondrai que si vous vous présentez !
(frame control)
– Sandra, et elle c’est Joanna, la copine du DJ (sous entendu « je ne suis la copine de personne »)
– De France, mais mon cœur est en Pologne depuis longtemps, blablablabla…

L’erreur ici n’a pas été d’aborder une fille de dos, j’avais l’énergie nécessaire pour les tenir longtemps, mais d’aborder sans wingman pour m’épauler et s’occuper de l’obstacle, la copine du DJ. Où était Sélim, mon wingman coach en séduction ? On se le demande…

Géolocalisation de la séduction

Choisissez votre hôtel au cœur du quartier qui bouge. Dans l’ordre, un coup de Google pour trouver les endroits où sortir à Varsovie, puis une recherche des hôtels dans le secteur.

Plus facile pour ramener une fille à l’hôtel. Elle aura moins le temps de penser, de rationnaliser, de reconnecter son cerveau logique. Gardez-la sous l’emprise de ses émotions. Elle peut certes marcher 5 voire 10 minutes sur des talons, à 4 heures du mat’. Mais ne tentez pas le diable pour rien. Vous devez anticiper le retour.

Nos chambres sont toujours rangées avant de sortir, au cas où. La logistique de la séduction est impitoyable, ne tolère aucun laisser-aller.

Lorsque les filles entrent dans la chambre d’hôtel, elles doivent rêver, et pas voir des caleçons et des chaussettes qui traînent. Le frigo bien rempli, à boire et à manger, et pour élever le niveau de jeu, la piscine dans l’hôtel pour les inviter à se détendre. Elles doivent se sentir à l’aise en permanence.

Je m’arrête là pour ce field report en Pologne. Le plus drôle : observer le coach en séduction en action. Aucune question. Tout est fluide. Tout est naturel. Voilà ce que je vous souhaite pour 2012 : devenir un séducteur naturel !

Et vous, des histoires folles ou des EPIC FAIL en territoire étranger à confesser ?

Eros

banner parler aux femmes Field Report 17 : Sortir à Varsovie et Draguer à Létranger
banner parler aux femmes Field Report 17 : Sortir à Varsovie et Draguer à Létranger
Banner 50phrases Field Report 17 : Sortir à Varsovie et Draguer à Létranger
Banner 50phrases Field Report 17 : Sortir à Varsovie et Draguer à Létranger
Bann TechniqueAstucieuse v2 Field Report 17 : Sortir à Varsovie et Draguer à Létranger
Bann TechniqueAstucieuse v2 Field Report 17 : Sortir à Varsovie et Draguer à Létranger
banniere 2 Field Report 17 : Sortir à Varsovie et Draguer à Létranger
banniere 2 Field Report 17 : Sortir à Varsovie et Draguer à Létranger
62 COMMENTAIRES
  • PleneufMC dit :

    Coucou Selim,

    Je passe sur le site où tu officies et tombes sur « the field report » Warsawa!
    Je suis tout de même complètement désabusé que tu ne mentionnes mon tuyau copyrighté concernant le Platinium! :)

  • Luxor dit :

    Ahah. En Pologne c’est pas validé mais en Australie oui. Portant un tshirt que j’avais fait imprimé avec ecri au devant « i’m french.. » et dans le dot « … And i’m free » la fille en question est venu d’elle même me carresé le menton. Moi ne comprenant pas pourquoi je lui refait pareil en lui demandant ce que signifié son geste sûrement parce que je suis français rie puis me prena à part. S’en suit une quand même grande improvisation en anglai par rapport à ses cheveux blond comme les suédoise qui aime la vodka d’où l’absolut. 2 verres après suivit d’une intense séance sur la piste on suffit afin que je la ramène a ma chambre d’hôtel où j’avais une vodka pour un after avec elle. ^^
    La proximité du logis avec le lieux de sortie joue il est vrai clairement un rôle prédominant mais a letrangé dire et montré qu’on est français aide en grande partie. Notre réputation nous précédant .. Petit bémol ça marche aussi sur les man qui eux pense et savent qu’on est là uniquement pour ramené quelqu’un
    Et donc nous jouons sur leur terrain donc un peu de vigilance quand même au cas ou ne serai pas de trop.

  • kino dit :

    Hello!

    J’aurais voulu savoir… Est-ce qu’il y a moyen de contacter par MP les gens qui répondent ici? Car j’aurais voulu poser quelques questions à R.

    Sympa ce field report et bonne continuation pour ce très bon site! ;-)

    A+

    Kino

  • Filippo dit :

    J’ai passé le jour de l’an à Varsovie mais je n’ai pas réussi à closer

  • pol dit :

    On est 3 potes à aller à Varsovie pour le nouvel pendant 1 semaine !
    Envoyez les bons plans :D

    • selim dit :

      Gros kiff ! Vous allez vous marrer !
      Enklawa / Platinum / Opera / et tout ce que vous pouvez faire. Vous allez voir qu’il y a un max de trucs dans le même périmètre, après avec un peu de budget vous pouvez faire des sorties mignonnes.
      On était avec Eros en haut de l’hôtel Intercontinental, piscine qui domine la ville,
      et tournois de poker au Hilton. (pas excessivement chers).

      Enjoy ! On attend les histoires au retour !

  • spaghettiraisin dit :

    Bonsoir , alors voila on prevoit d’aller du coté de l’est avec quelques potes (bratislava et varsovie ) et bon je me suis rappelé de ce FR, enfin voilà , je voulait juste savoir ce qu’il en etait au niveau de la tolerance a Varsovie . parce que bon j’ai eu quelques echos a propos du racisme . j’espere que tout est faux . en tout cas la FR est vraiment bon pour que je ‘en rappelle jusqu’à maintenant.

    • selim dit :

      Hello SpaghettiRaisin !
      Comme tu peux t’en douter avec mon prénom et ma tête, je ne suis pas complètement Polonais, et pourtant tout s’est bien passé là-bas avec Eros !
      Tu devrais t’en sortir vivant ! amusez-vous bien !

  • NoNoR dit :

    J’avoue que le succès des Francais à l’étranger n’est plus à démontrer. Je suis resté 3mois à Varsovie, et ma première soirée dans un club a fini dans le lit d’une Polonaise.
    Ce que j’ai remarqué la bas, c’est qu’il est très facile d’embrasser une belle demoiselle mais beaucoup plus compliqué de la mettre dans son lit, comparé à mes experiences en France.

  • Junior dit :

    Ah , trop cool vos FR ! Ça m’inspire a écrire les miens avec mon wigman aussi. Sympa le fait que vous connaissez Kamal et que vous chassez ensemble. Good job Éros et Selim.

  • Bruno Bosanac dit :

    Pour l’Europe de l’est je déconseille aux français d’origine africaine les quelques lieux suivants
    Zadar , bastion nationaliste croate
    Beograd, Serbie
    Et surtout le fief de Radovan Karadžić, la Srpska Republika

1 2 3

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)