Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Chris le Mec Trop Peace ? [Field Report 41]

Chris le mec trop peace

Field Reports

Chris le Mec Trop Peace ? [Field Report 41]

Chris le Mec Trop Peace ? [Field Report 41]

Chris le nice guy Chris le Mec Trop Peace ? [Field Report 41]
Récit en trois actes d’une tragédie où un type un peu trop nice a le malheur de vouloir se caser avec une fille un peu trop cute et trop smart pour lui, puis de la présenter à un mec un peu trop yolo.

Les faits se déroulent en pays étranger le temps d’un après-midi d’été dans une villa en colocation.

Fragiles et donneurs de leçons s’abstenir.

[Note de l’éditeur : cet article peut choquer. L’histoire éternelle du nice guy est cette fois-ci racontée par le « bad boy ». Bonne instruction à tous.]

Préambule

Malgré son bon mètre 90, ses tatouages, son SUV et son abonnement à la salle de sport, Chris a tout du nice guy.

Avocat à la ville, il répond à ses coups de fil professionnels le dimanche, porte des boutons de manchette avec ses chemises blanches toujours trop grandes, te demande à tout moment de la journée le plus sincèrement du monde comment ça va comme si tu étais malade, et quand il invite une fille à la maison, il n’hésite pas à sortir le combo gilet/ bouteille de vin/ lumières tamisées.

[Et tant pis si cette dernière lui claque la bise en partant, après tout comme il en convient a posteriori « ce n’est qu’une amie »« amie » qu’étonnamment il ne réinvitera jamais plus…]

Et puis Chris c’est le mec qui t’annonce non sans une certaine fierté à peine masquée qu’il s’apprête à recevoir plusieurs jours une fille, mais qu’avec elle « c’est différent ».

Toujours aussi sympa, il est ravi de t’apprendre qu’elle parle le français et que vous pourrez tous les deux taper la discut’ en journée quand lui est au travail.

Quelques jours plus tard, ladite copine finit par pointer le bout de son nez.

Acte 1 : La rencontre

Quand vient le moment des présentations (très brèves, car tard le soir), impossible de ne pas immédiatement se demander ce qu’une fille comme elle (appelons-là comme ça car jusqu’à aujourd’hui j’ignore totalement comment elle s’appelle) fait avec un type comme lui.

Silhouette élancée, longs cheveux bruns bouclés, lèvres dessinées au crayon, yeux gris verts… elle est clairement plus belle gosse que lui, et à la façon dont elle fait scintiller au quart de tour la prunelle de ses yeux (l’attrape-nigaud par excellence), tu comprends vite qu’elle affiche plus de game que lui.

Dès le lendemain matin, les soupçons éveillés la vielle se confirment : l’ami Chris a misé sur la mauvaise pouliche.

Frivolité, inconsistance, manipulation… tous les signaux sont au rouge/ orange : du tatouage dédié à l’Amour, au piercing sur la langue à 32 ans (connaître l’âge ou connaître la profession du père > connaître le prénom), en passant par les appels répétés à sa mère toute la demi-journée, et puis surtout toute cette ribambelle de storytellings dont il n’est pas besoin d’être grand clerc pour deviner qu’ils sont dégainés en boucle à qui veut l’entendre.

Dans le désordre cela donne mademoiselle qui n’a connu que trois mecs dans sa vie (de un personne ne t’a rien demandé, de deux « nan mais HAHA ! »), mademoiselle qui connaît actuellement une passe difficile à cause de son salaud d’ex qui serait allé jusqu’à lui disloquer l’épaule la semaine dernière (ex toujours en photo sur ses covers Facebook, dislocation guérie plus rapidement que celle de Mel Gibson dans L’Arme Fatale), mademoiselle qui aurait été mannequin maillots de bain pour Sports Illustrated (on attend toujours les photos)…

Bref rien de bien original, si ce n’est qu’il est facile de comprendre comment ce grand benêt de Chris s’est fait pécho. Sacré nice guys, toujours prompts à se rêver en sauveurs là où ils ne sont que des dindons de la farce.

Oh et à ce sujet, petite précision qui a toute son importance et qui éclaire pas mal de choses : pour l’aider à « s’en sortir », en plus de lui offrir un toit, il lui a dégoté un entretien d’embauche dans SON cabinet d’avocats.

[Espérons qu’elles défendent ses clients mieux qu’elle ne parle le français…]

Si tout cela peut vous donner l’impression qu’elle et moi avons parlé pendant des heures, détrompez-vous, cela n’a duré que le temps d’un déjeuner en terrasse.

Hors de question de se farcir in extenso ce genre d’anecdotes mille fois répétées et mille fois entendues.

D’ailleurs le repas se termine par un « You so full of shit girl, all you need is an iron fist » qui lui plaît autant qu’il la vexe.

[Pour les non anglophones : « Meuf, tu racontes que la m…, tout ce dont tu as besoin c’est de te faire dresser »].

Toujours est-il que toutes ces « futilités » mises de côté, sa compagnie se révèle néanmoins des plus agréables. Pétillante, malicieuse, elle sait faire preuve d’un certaine répartie et rit quand il faut à mes blagues (personne n’est parfait).

Acte 2 : La cavalcade

Ce qui se passe dans l’heure qui suit n’a au fond rien de bien exceptionnel ou de bien intéressant. En séduction (soit quand deux êtres consentants ont envie de se mettre le grappin dessus), quand ça marche, tout paraît facile, tout paraît reproductible à volonté.

Pour ce qui est de l’horizontale, cette fille se révèle un vrai volcan. Dommage pour Chris, non pas qu’il n’en profitera plus, mais parce qu’il n’en a semble-t-il jamais vraiment profité.

Certes on ne fait pas l’amour à sa meuf de la même façon que l’on prend une inconnue, mais à se persuader qu’assumer ses désirs et ses envies est vu d’un mauvais œil par la gent féminine, le nice guy cultive au lit l’évitement de soi (là encore dissimulé par un pseudo respect de la femme complétement préfabriqué).

Ou comment transformer une porn star en étoile de mer…

Prenons ici un simple petit exemple histoire de ne pas être mal lu.

Une fois l’acte consommé, alors que mademoiselle repart dans une de ses tirades de princesse en désarroi, plutôt que de jouer la carte de la compassion (inutile) ou celle de la contre argumentation (stérile), la meilleure façon de la faire taire reste encore de lui saisir le menton du bout des doigts (avec fermeté mais non sans délicatesse, on n’est pas au judo) et de l‘embrasser au milieu de sa phrase.

Réaction : « Chris, jamais il ne fait ça… il ne comprend pas… »

Dans le même genre, si imposer des limites n’empêche pas les marques d’affection (même pour un coup d’un soir), encore faut-il ne pas trop baisser la garde.

Chez les femmes le jeu ne s’arrête pas après la petite mort. Gare à cette arme de séduction massive qu’est le pillow talk, alias les confessions sur l’oreiller, un excellent moyen de cranter une relation.

Il s’agit ici de la reprendre au moindre « nous », de refuser de répondre à toutes questions personnelles (famille, ex…), de n’écouter que d’une oreille distraite ses compliments flatteries, et globalement de s’en tenir à un badinage de courtoisie.

Le message est clair : « Non, toi et moi ne sommes pas ensemble. Oui, j’ai apprécié ce moment. Non, je n’ai pas envie d’aller plus loin. » 

Acte 3 : La confrontation

Alors que d’ordinaire Chris ne finit jamais le travail avant 19 heures bien sonnées, voilà que comme dans un mauvais vaudeville il rentre aujourd’hui à 16h30. S’il souhaitait lui faire une surprise, l’effet va réussir au-delà de ses espérances.

Non seulement il me croise sur mon chemin vers la salle de bains (au programme de l’après-midi il y avait atelier massage, j’empeste l’huile de coco et brille comme un loukoum), mais quelques secondes plus tôt il a vu sa dulcinée quitter ma chambre ses sous-vêtements à la main.

À partir de là le doute n’est plus permis, autant respirer un bon coup et la jouer carte sur table.

Il me demande si nous nous sommes bien amusés, je lui réponds ce qu’il en est sans tergiverser. Grand prince, je lui propose de m’en coller une gratuite histoire d’être quitte. Il décline l’invitation.

En vrai je sais qu’il sait que je boxe, et je ne le vois pas prendre le risque de me faire confiance sur ce coup (sans compter que j’aurais sûrement esquivé, faut pas abuser non plus).

[Toutes ces heures passées à frapper dans le sac trouvent leur justification dans ces moments : imposer une présence physique permet bien souvent d’éviter le conflit.]

Complètement ttu-ba, il commence à articuler des similis reproches.

L’empathie neu-neu n’étant pas ma qualité première, réponse en reprise de volée : « À toi de voir les choses comme tu veux : tu peux t’en prendre à moi, tu peux t’en prendre à elle, ou tu peux t’en prendre à toi. »

Sérieux, à trente piges et quelques le mec en est à se caser avec une meuf qu’il ne connaît pas et s’offre lui et sa situation sur un plateau par strict intérêt – et absolument pas par « gentillesse » comme il aimerait s‘en convaincre.

Sans aller jusqu’à dire que je lui ai « rendu service », il économise là une relation éminemment toxique qui n’aurait fait qu’empirer avec le temps (lapalissade).

L’échange se conclut sur un « mieux vaut que ça arrive maintenant que plus tard » un peu condescendant de ma part qu’il digère plutôt mal.

Un jour il comprendra (peut-être).

Épilogue

Évidemment tout ceci ne fait guère les affaires de mademoiselle qui voit ses plans prendre un virage à 180°.

Comme elle a de la ressource, cela ne l’empêche pas de venir me taper une crise de larmes afin d’essayer de me gratter le taxi…

Et devinez qui va la reconduire gentiment chez sa mère non sans au passage se faire sermonner à haute voix tout du long pour oser lui parler de la sorte ?

(Soupir)

Ne pouvant s’empêcher d’ajouter le déshonneur à l’échec, le lendemain Chris fera vent de cet incident à la propriétaire des lieux.

Lorsque cette dernière (soignée, la quarantaine) vient s’enquérir de ma version des faits, elle prononce demi sourire aux lèvres ces quelques mots aussi cruels que définitifs : « Why you men like that ? He’s such a nice guy.»

CQFD.

Ce qu’il faut retenir de ce field report :

  • Savoir détecter les red flags au plus vite permet d’éviter de sombrer dans le wishful thinking – et accessoirement de se mettre en couple avec n’importe qui.
  • Si votre meuf vous trompe, vous n’êtes peut-être pas exempt de tout reproche.
  • La séduction est un rapport de force. Vae victis.
  • Pratiquer un sport de combat ne sert pas qu’à frimer sur Instagram.
  • Chez les femmes les larmes doivent être prises avec précaution, tout comme les prunelles des yeux qui brillent un peu trop vite.

 

Aurélien, mec un peu trop yolo sur ce coup. Article sur les red flags à paraître prochainement.

Bann SMS1erRDV 1 Chris le Mec Trop Peace ? [Field Report 41]

Banner 50phrases Chris le Mec Trop Peace ? [Field Report 41]

Bann SexTalk 3 Chris le Mec Trop Peace ? [Field Report 41]

sextalk Chris le Mec Trop Peace ? [Field Report 41]

sms Chris le Mec Trop Peace ? [Field Report 41]

Lire la suite
107 Commentaires

107 Comments

  1. Lenal'airderien

    1 avril, 2017 à 18:45

    Je lui serai tombé dessus si le mec était son pote…On fait pas un » coup de pute » à un ami…

    C’est un mec qu’il ne connait pas …A lui de tenir sa copine… Ou a elle de se respecter au choix.

    • Aurélien

      1 avril, 2017 à 19:22

      Mais clairement…

      Précision : il ne s’agit pas de dire que le gars « mérite » ce qui lui arrive, ni de lui donner une « leçon » comme j’ai pu lire çà et là (et encore moins de me « venger » de quoi que ce soit), il s’agit juste d’expliquer pourquoi ce qui lui arrive lui arrive.

      La fille ayant fait un peu de mannequinat, avec une vraie photo je pense que beaucoup de commentatEURS auraient posé un jugement bien différent sur ce FR ;)

  2. Dr House

    1 avril, 2017 à 19:43

    « Le discours dominant des sites de séduction désireux de ne pas froisser une poignée de guerrières du clavier voudrait occulter le fait que la séduction est un sport de combat comme dirait l’autre. »

    Je vois ce que tu veux dire :) , je ne pensais pas dans ce sens là , je faisais référence aux filles qui font du chantage , manipulation ,des menaces …

    En tous cas , il y a une autre leçon de ce Field Report , c’est que les filles ont une avance ( énorme ) en termes de séduction :) . J’ai vraiment l’impression qu’une paire de seins et un vagin sont plus puissant que n’importe quelle arme :) Il faut donc pas avoir peur de prendre des pincettes avec ce genre de filles ! ;)

    Après , j’avoue avoir un peu de pitié pour Chris , mais pas dans le sens où il a « perdu » la fille (même s’il semble ne l’avoir jamais eu) mais dans le sens où cette histoire n’a pas l’air d’avoir provoquer un changement d’attitude vis à vis des femmes et hommes chez lui

    • Sylvain

      2 avril, 2017 à 15:31

      +1 on aura beau continuer de nous tomber dessus à bras raccourcis, la séduction reste un rapport de pouvoir. Et celui qui détient la ressource pouvoir est celui qui a le moins besoin de l’autre.

    • Dr House

      2 avril, 2017 à 17:49

      « +1 on aura beau continuer de nous tomber dessus à bras raccourcis »
      La roue tourne…

      « Et celui qui détient la ressource pouvoir est celui qui a le moins besoin de l’autre. »
      Dans ce cas , je préfère avoir le pouvoir :)

  3. AL

    1 avril, 2017 à 23:14

    Assez d’accord avec certains commentateurs : quand on est un séducteur expérimenté, qu’on a un bagage comme le tien, on n’a aucune raison de :
    – piquer la meuf d’un autre
    – se taper une meuf qui nous fait une mauvaise impression au départ

    A moins d’avoir des choses à (se) prouver.

    • Lenal'airderien

      2 avril, 2017 à 09:02

      Bien contente d’avoir de l’expérience et du vécu…

      S’il fallait toutes les conditions réunies pour coucher avec une femme , tu attends dix ans et encore!!!!

      Un homme peut avoir envie de » s’envoyer en l’air » avec une femme juste parcequ’il a envie d’elle (bonne) …Elle peut être la plus grande connasse avoir le caractère le plus merdique qu’il soit …

      Entendu de la part d’hommes !!!

      1)J’ai couché avec elle juste parcequ ‘elle était là , je me suis dis pourquoi pas .

      2)J’en avais pas tant envie que cela avec elle , mais elle m’a convaincue en étant entreprenante…

      3)Si je l’avais rencontré dans d’autres occasion , j’aurai passé mon chemin , pas mon type de femmes et pourtant nous avons couché ensemble…

      4) Trop chiante , emmerdante, mais bon au lit , une tigresse.

    • Sylvain

      2 avril, 2017 à 15:33

      L’occasion fait le larron quitte à en oublier parfois ses principes.

    • Aurélien

      2 avril, 2017 à 16:35

      Le prochaine fois j’écrirais une gentil FR à propos d’un gentille fille que j’ai gentiment accosté.

      @AL : Si avec Sélim on est parti sur cette anecdote c’est justement pour ne pas donner dans un politiquement correct qui bien souvent vient occulté la réalité du terrain.

      @Lena : tes commentaires sont plus masculins que 90% des commentateurs ici présents – hum… doit-on en conclure quelque chose sur notre époque ?

    • AL

      2 avril, 2017 à 17:49

      D’accord avec Sylvain, l’occasion fait le larron.

      Aurélien : la question n’est pas de porter un jugement moral sur ton acte. Mais si tu avais autant le choix que ce que tu prétends, tu n’aurais pas eu « besoin » de te taper cette fille. Tu ne te contenterai que de l’élite. Et avec le portrait que tu dresses d’elle, cette fille n’en fait pas partie.

      Mon crédo, c’est : « on est à l’image des gens qu’on fréquente ». Ma question devient donc : puisque tu as choisis d’aller vers cette fille, qu’est-ce que sa personnalité révèle de toi ?

    • Aurélien

      2 avril, 2017 à 18:43

      Nan mais Al on parle de 3 heures de ma vie là, cette fille ne fait absolument pas partie de mes fréquentations.

    • AL

      2 avril, 2017 à 18:53

      A partir du moment où tu as choisis de coucher avec elle, elle fait partie de ton histoire personnelle et de ton parcours. Encore une fois, tu ne peux pas, dans tes articles, faire la morale sur la différence entre ce que les gens disent et ce qu’ils font, et derrière faire l’inverse de ce que tu prônes. Tu as choisis de la sauter ELLE, à cet instant précis. C’est un choix qui a forcément un sens et qui révèle des choses sur toi et ce que tu es. Au-delà de tes discours et du « beau » rôle de salaud que tu te donnes dans cet article.

    • Lenal'airderien

      3 avril, 2017 à 07:08

      Vous êtes sérieux les mecs , c’est très courant ce type d’histoires …Un mec qui couche avec la fille que tu convoites parce que tu mets pas tes couilles sur la table en lui montrant que tu ne vas pas jouer au Monopoly avec elle indéfiniment… Vous êtes d’une naiveté sidérante les mecs.

    • AL

      3 avril, 2017 à 16:53

      @Lena : Grand bien leur fasse ! En ce qui me concerne, je ne mesure pas mon bonheur au nombre de filles que j’ai eu l’occasion de culbuter, ni à la circonférence de mes biceps. J’ai passé l’âge d’envier les autres, et les gens n’appartiennent pas les uns aux autres. Chacun est libre à tout moment de faire ce qu’il veut avec qui il veut.

    • Dr House

      2 avril, 2017 à 17:57

      « Entendu de la part d’hommes !!!

      1)J’ai couché avec elle juste parcequ ‘elle était là , je me suis dis pourquoi pas .

      2)J’en avais pas tant envie que cela avec elle , mais elle m’a convaincue en étant entreprenante…

      3)Si je l’avais rencontré dans d’autres occasion , j’aurai passé mon chemin , pas mon type de femmes et pourtant nous avons couché ensemble…

      4) Trop chiante , emmerdante, mais bon au lit , une tigresse. »

      Que c’est vrai… :)

      « @Lena : tes commentaires sont plus masculins que 90% des commentateurs ici présents »

      Faut faire gaffe elle a voulu mettre son numéro plusieurs fois ici parce que certains pensaient que c’était un homme… et avec ce qu’elle a dit un peu plus haut… :p

    • AL

      2 avril, 2017 à 19:11

      « Faut faire gaffe elle a voulu mettre son numéro plusieurs fois ici »

      ça lui coute rien de le dire. Et au final, elle ne l’a jamais fait ! :)

    • Dr House

      2 avril, 2017 à 20:57

      « Il est aisé de dire, et autre chose de faire. » alors :)

      P.S: je l’ai mis à la bonne place cette fois :)

    • Lenal'airderien

      3 avril, 2017 à 06:56

      Je fais du bla bla sur le site « auféminin » avec le pseudo lenal’airderien

    • Lenal'airderien

      3 avril, 2017 à 06:53

      Aurélien,

      Je pose des questions m’intéressent aux gens …Je fréquente les hommes et en plus je les fais parler , se dévoiler, me raconter leur vie …. Dans les cinq minutes d’une interaction je connais le pedigre de quelqu’un… Ma méthode faire parler l’autre tout simplement.

      Je suis très masculine dans mon rapport avec la séduction c’est tout!

      lenaenmodeimthegirl!

    • Sylvain

      4 avril, 2017 à 11:12

      Hello,

      C’est ce qu’il faut faire! Les femmes adorent parler d’elles même! Va savoir si ce n’est pas un peu vrai aussi pour nous les mecs. peut etre que des filles nous font parler et nous invitent à nous gargariser sans que l’on s’en rende toujours compte!

  4. AL

    2 avril, 2017 à 00:12

    Yo !

    Je me suis délecté à la lecture de cet article que j’ai trouvé pour le moins délicieusement savoureux. Surtout, mis en perspective avec cet article du même auteur :
    http://www.artdeseduire.com/relation/reconnaitre-une-manipulatrice/

    Peut-être que je deviens parano à force de lire tes articles, Aurélien, mais je trouve ta vision des faits linéaire et naïve.

    Admettons que tu aies réellement eu affaire à une manipulatrice, je vois trois autres interprétations possibles à partir des mêmes éléments :

    Option 1 :
    Tu l’as vexée en disant que ce qu’elle disait c’était de la merde. Je l’imagine bien parier dans sa tête qu’elle coucherait avec toi en moins d’une heure. Comme tu n’as pas été congruent, que tu t’es précipité à testicules joints sur elle, si la séduction est un rapport de force, tu as clairement perdu. Quoi que tu en dises.

    Option 2 (ma préférée) :
    Toi, tu pars du principe que Chris était avec cette meuf… Spéciale pour lui. Cependant, tu ignore le prénom de la fille. Etonnant qu’il n’ait jamais parlé de cette fille en l’appelant par son prénom. Ce qui m’amène à une autre théorie : Chris, le nice guy, est toujours prêt à aider ses copines, y compris celles qui ont le feu aux fesses en jouant les rabatteurs et les wingmans. On peut supposer qu’il aurait parlé de toi à sa copine, avec ou sans photo à l’appui. Intéressée, elle vient le voir en se faisant passer pour sa meuf afin de ne pas éveiller tes soupçons (=qu’elle soit là juste pour baiser avec toi). Il prépare déjà le terrain en te disant qu’elle parle français et que vous pourrez discuter ensemble quand il ne sera pas là. Toi tu y vois de la naïveté, moi de la préméditation.
    Le lendemain, elle tente une première approche, ça ne marche pas, mais ça lui laisse le temps de te cerner, de recadrer son game et de finalement te pécho (Victoire de la fille). 16h30, vous avez fini votre affaire, Chris revient afin de la raccompagner chez sa mère. Tu y vois un comeback prématuré, moi un timing millimétré. (Evidemment, s’ils ne sont que potes, Chris n’a AUCUNE raison de t’en coller une)
    Alors… Bien sûr, je peux me tromper… Mais vu sous cet angle, ça expliquerait pourquoi Chris en a parlé à tout le monde, pourquoi la proprio est venue te demander ta version de l’histoire un petit sourire aux lèvres… Et j’imagine aisément que, dans la voiture, ils ont dû se marrer comme des hyènes. Et là, tu passerais non seulement pour un connard, arrogant, prétentieux, immoral, donneur de leçon, mais surtout pour un idiot qui n’y connait rien en séduction (ne pas voir qu’une meuf vient juste pour te sauter et te croire meilleur que l’autre…). Bref : le dindon de la farce, celui qui est la risée des autres, ça pourrait bien être toi…
    J’appuie mon argumentaire sur un point essentiel : Si la fille te voulait juste pour un plan cul :
    – soit tu voulais la même chose et elle ne risquait rien,
    – soit t’étais un mec avec des principes > pris dans une dispute de couple, tu ne risquais pas de sympathiser avec Chris (la solidarité masculine n’existant pas), donc de découvrir son nom ou la nature exacte de leur relation, donc tu ne chercherait pas à la revoir.
    Donc double victoire pour elle.

    Option 3 :
    Elle était vraiment en couple avec Chris qui la saoulait, elle t’a utilisé dans le seul but de créer artificiellement une dispute afin de générer une séparation. N’importe qui aurait fait l’affaire, toi ou un autre, peu importe. C’était toi, mais ta valeur n’avait aucune importance.
    Là aussi, victoire de la fille. Et démontage total de ton field report (invalidé si c’est toi l’objet de la manipulation de la fille et non Chris).

    Ce que je retiens aussi de ce FR, c’est que :
    – Tu considère que c’est une menteuse et une manipulatrice, mais tu la crois quand elle te dit des trucs qui flattent ton égo « Chris ne me fait jamais ça (fleurs)… Il ne comprends pas… »…
    – Tu prétends ne pas être un nice guy, mais tu joues quand même les preux chevaliers… venant à la rescousse de Chris a qui tu veux ouvrir les yeux.
    – Tu prétends être un vrai mec, pourtant, tu te justifies comme une fille quand il s’agit de justifier des coucheries inavouables (« elle pipotte, elle baratine… mais sa compagnie état agréable… blablabla… c’était un bon coup… blablabla… On voulait tous les deux la même chose…  » – En vrai, tu baises n’importe qui et t’assume pas de te taper des connasses…)
    – Tu as un énorme besoin de te rassurer et de te mettre en valeur auprès des autres en affichant ton tableau de chasse (vive le concours de bites avec Chris)

    Bref. J’ignore si ces point sont vrais ou faux (et je m’en fous), mais je suis plutôt enclin à penser malgré tout que tu ne devrais pas forcément faire le malin par rapport à cette histoire qui se base essentiellement sur ton RESSENTI. Comme tu le dis, tu n’es pas pote avec Chris, tu n’as donc aucun moyen de savoir s’il t’a dit la vérité.

    • AL

      2 avril, 2017 à 00:22

      J’oubliais : elle a postulé dans le même cabinet d’avocats que lui, mais pour « le » voir elle vient chez lui quand il n’est pas là au lieu de passer à son lieu de travail ? Non, j’ai beau retourner la situation dans tous les sens, j’arrive systématiquement à la même conclusion : cette fille est venue là pour toi, et pour aucune autre raison.

    • Aurélien

      2 avril, 2017 à 16:37

      1. Je fais pas le malin – l’histoire aurait pu être racontée de bien des façons (genre comment j’ai déroulé mon game, mais ça n’a aucun intérêt dans ce cas présent)
      2. Comme souvent dans l’overthinking tu t’égares (et pas qu’un peu) AL

    • AL

      2 avril, 2017 à 18:00

      Peut-être, peut-être pas. Moi, ce que je vois, c’est que tu colles des étiquettes aux gens, et tu attends qu’ils se conforment au rôle que tu leur attribue. D’une part. Et d’autre part, tu évalue la réussite de chacun au regard de leur parcours sexuel. Tu reconnais les qualités de Chris, mais tu en fait un loser juste parce que t’as tiré sa meuf. Tu brosses un portrait noir de la nana (pas très gentleman au passage de critiquer après coup une fille avec qui on a couché), mais tu choisis quand même de lui consacrer ton temps [opposé aux billets de Sélim sur son blog sur la gestion de la ressource temps, ça me fait réfléchir]. Quant à toi, tu as passé je ne sais combien de temps dans une colloque… et tout ce que tu en as tiré c’est… une partie de jambe en l’air ?

      Eh beh…

    • AL

      2 avril, 2017 à 18:05

      Ceci dit, je crois aussi au karma… Curieux de voir s’il va y avoir une suite… Genre, elle t’a refilé une MST ou elle va te recontacter via la proprio pour te dire qu’elle est enceinte ou qu’elle a accouché et que c’est pas Chris le père XD

    • Aurélien

      2 avril, 2017 à 18:49

      Réglè 101 : les capotes ne sont pas une option

    • Sylvain

      4 avril, 2017 à 11:13

      Et le plastique, c’est fantastique!

    • AL

      4 avril, 2017 à 17:18

      Sans parler grossesse, des gencives irritées pendant un rapport bucco-génital, c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres !

    • Aurélien

      2 avril, 2017 à 18:48

      Sérieux calme toi sur les surinterprétations tu vas nous faire une méningite gros ^^

      Chris j’ai rien contre lui. C’est un loser mais sur cette séquence précise.

      Au risque de te surprendre Sélim, Sylvain et moi-même ne sommes pas de copiés-collés. Nous sommes d’accord à 90% sur les grands axes, ensuite à chacun ses nuances.

      Et si je consacre du temps à cette fille, c’est peut-être parce que ça fait partie de mon taf non ?

  5. Etik

    2 avril, 2017 à 04:59

    Hello! Respect à Aurélien pour sa contribution sur le site avec d’excellents articles. Mais là, c’est le pire des articles du site. Le bro code!!!!!! C’est ici que j’ai appris cette expression.
    Bravo Al. Tu as peut-être vu juste! Je n’ai rien à ajouter.

    • Aurélien

      2 avril, 2017 à 16:32

      Le bro code c’est pour les bros Etik

  6. Nice Guy

    2 avril, 2017 à 17:08

    Quel enfoiré tu fais Aurélien !

    …Et pourtant,plus je rencontre du monde et plus je me rapproche de ta vision « je m’en bas les ******* d’être approuvé par les gens ».

    Respect pour ne pas céder à la culpabilité que la société essaye de t’imposer, et rester fidèle avec ta vision des choses dans les commentaires.

    Et c’est un nice guy qui te dit ça après s’être fait trompé récemment.

    • Aurélien

      2 avril, 2017 à 19:09

      Si je décide de pondre un article c’est pas pour raconter autre chose dans les com’ en effet ;)

      Après oui c’est pas bien, ne faites pas ça à la maison.

      Merci pour ton com NG.

  7. Adrien

    2 avril, 2017 à 18:15

    N’ayant que 21 ans, c’est très instructif de savoir que certains n’ont aucuns scrupules à coucher avec les copines/targets des autres.
    Cet article est simplement là pour nous rappeler la connerie humaine dans toutes ces formes (Chris, le gars qui sous-estime les femmes, Aurélien, le mec qui plante sa queue sans se soucier du reste, La-fille-sans-prénom qui n’a aucun remord à profiter de ce neuneu de Chris).
    Si cette histoire m’a autant touché, c’est que j’ai été à la place de Chris il y a trois ans, et c’est violent comme ça te change.
    J’avais un job d’été et j’étais en coloc avec un type que je n’ai connu qu’une fois sur place. Je tchatchais une nana depuis plus de deux mois et ça marchais plutôt bien entre nous, nous étions quasiment ensemble (du moins je pensais). Elle était en galère, aucun job de prévu pour l’été. Du coup, brave comme j’étais, je lui trouve un taff là où je suis, et je la fais même entrer dans la coloc. Tout ça pour l’impressionner et conclure en bonne et due forme. Et au final, elle a couché avec le type avec qui j’étais en coloc.

    Sur le coup je me suis victimisé (comme l’a certainement fait chris) mais en aucun cas je n’étais innocent : j’ai sous-estimé une fille en pensant qu’en soulevant des montagnes j’allais forcément obtenir son cul (excusez l’expression mais dans ma tête de gamin de dix-huit ans c’était ça).
    Personne n’est jamais innocent dans ce genre d’histoire !

    C’est pourquoi cet article est intéressant pour ramener les gens naifs, les nice-guy, à la réalité.

    Quoi qu’il en soit, j’espère que tu brûleras en Enfer, Aurélien. :P

    • Aurélien

      2 avril, 2017 à 18:53

      Cet article a été écrit dans ce but – je ne comprends ceux qui ne le comprennent pas.

      Marrant de voir qu’il ne choque que ceux qui s’offusquent pour les autres (mais quel grandeur d’âme de leur part).

      Un grand merci pour ton com’ donc Adrien, et bravo pour ta réaction courageuse (de l’analyse, pas de l’aigreur de petit garçon).

      Sur ce je retourne écouter ACDC ;)

    • Sylvain

      4 avril, 2017 à 11:16

      Hello ,

      Merci pour ton témoignage! Trés douloureux sur le coup mais avec le facteur temps, tu te rends compte que tu as changé en mieux. C’est pour ça qu’on est là sur ADS. matrix : effet pilule rouge ;)

  8. AL

    2 avril, 2017 à 18:44

    Après réflexion, moi, j’ai envie de partager une histoire de nice guy :

    Je viens de partir en vacances à l’étranger. Dans l’avion, j’étais assis à côté d’un monsieur d’un âge respectable. Pensant aux enseignements d’ADS, j’ai décidé de rompre avec mes principes (ne discuter qu’avec des (jolies) femmes) et sympathiser avec lui. Au moment de descendre de l’avion, il me laisse son numéro « au cas où ». Il se trouve que 3j après, je suis dans l’incapacité de récupérer des espèces. J’ai des solutions, mais elles me laissent dans le flou entre 24h et 72h. J’appelle cet homme en espérant avoir un toit à pas cher pendant ce labs de temps, mais sa femme et lui ne peuvent pas m’héberger. En revanche, il se propose de me prêter 300 euros. TROIS CENTS PUTAIN D’EUROS. Il s’est évidemment déplacé pour me les amener (ce qui lui a pris plus d’une heure). Il ne m’a demandé aucune garantie, aucune contrepartie, ni même quand j’allais lui rendre. A ce moment-là de l’histoire, il ne connaissait même pas mon nom de famille.

    Le lendemain, quand je lui ai rendu (parce que le monde est bien fait et que la synchronicité est une invention formidable), je lui ai demandé pourquoi il avait fait ça (alors même que je ne savais pas si à sa place je l’aurais fait) ? Il m’a répondu que je semblait être quelqu’un de bien et qu’il avait les moyens de m’aider. Et si je ne l’avais pas remboursé ? Ce n’est que de l’argent, et ça aurait probablement malmené ma conscience pendant des années.

    Quand je compare ton expérience et la mienne, Aurélien, je me dit que je préfère quand même largement vivre dans mon monde que dans le tien. Peut-être que je baise moins, mais je rencontre des gens formidables qui me permettent d’avancer humainement.

    • Adrien

      2 avril, 2017 à 19:16

      Ca donne espoir en l’humanité hein ? Heureusement qu’il y a des personnes comme ça sur Terre. J’ai vécu pas mal de bonnes expériences humaines comme celle que tu cite et elles sont d’autant plus appréciable lorsqu’elles arrivent après une longue série de mauvaises expériences… L’humain est un connard de nature, mais les gens qui le veulent et s’en donnent les moyens peuvent devenir des gens bien. En revanche, c’est bien d’être lucide et de savoir que les mentalités ne sont pas toutes les mêmes.

    • AL

      2 avril, 2017 à 19:29

      @Adrien : Je ne sais pas trop… J’ai en tout cas tendance à penser qu’on attire à nous les gens qui nous ressemblent. Si Aurélien se comporte comme un connard, je ne vois pas comment il pourrait espérer attirer des gens bien (et donc avoir une autre vision du monde que la sienne où règne la loi du plus fort).

      Si la fille de son histoire est effectivement une femme avec peu de principes, en allant vers elle, il montre (à mon sens) qu’il en a peu aussi. Ceci dit, si Chris est sorti avec cette femme, je pense qu’on peut considérer qu’il est probablement moins angélique que le portrait (forcément biaisé) qu’Aurélien dresse de lui.

  9. Spiegel

    2 avril, 2017 à 20:43

    Haha, un article qui n’a laissé personne indifférent on dirait. Je ne juge pas et, seul si l’occasion se présente on est capable de dire comment on réagirait (l’occasion fait le laron, ou pas:) ).
    La seule morale de cette histoire c’est « it’s a jungle out there… » :))).
    Par contre Aurélien, boxe ou pas, je pense que je t’aurais volé dans les plumes, quant à miss culbute elle se serait démerdée pour rentrer… MDR.

    • Sylvain

      4 avril, 2017 à 11:22

      Hello Spiegel,

      Pourquoi lui voler dans les plumes? Si une femme te fait ça, la réalité est simple : grossière erreur de casting. Si cela m’était arrivé, je crois que j’aurai utilisé la méthode douce. je l’aurai peut etre meme ramené. En mode, « moi je m’en fouts, celle qui vient de perdre très gros, c’est toi :) »

    • Aurélien

      7 avril, 2017 à 09:14

      T’as bien raison Spiegel ! :)

  10. Dr House

    2 avril, 2017 à 20:56

    « Il est aisé de dire, et autre chose de faire. » alors… :)

  11. marek

    2 avril, 2017 à 23:49

    Super témoignage, trop gentil et con il se fait baiser sec..
    Pour l’histoire des sports de combat, j’en viens à me demander si développer sa force physique brute à la muscu n’est pas mieux qu’un art martial quel qu’il soit.. Malgré la technique face à la puissance l’adversaire n’est rien..Des avis ?

    • Aurélien

      3 avril, 2017 à 11:35

      Dans le doute, opte pour un sport de combat Marek.

      J’ai dans ma besace un article sur ce sujet, stay tuned ;)

    • Sylvain

      4 avril, 2017 à 11:24

      Hello Marek,

      Hum non pas d’accord. Tu as un grand nombre de videos sur internet ou tu vois des combattants maltraiter des musclor. Regarde l’UFC, ce sont des athletes mais ils ne sont pas bodybuildés. Pourtant je pense qu’un combattant de l’octogone peut tuer n’importe quel Mr Olympia ;)

  12. Lemminka

    4 avril, 2017 à 11:09

    @Aurélien

    La manière dont ton article a été écrit nous amène vers une certaine compréhension de quel est ta vision de la séduction. Si tu sens que tu dois te (re-)justifier face aux commentaires qui te sont fait, peut être qu’à la base ton article était mal écrit (dans le sens ou, le message transmis par l’article est différent de celui que tu voulais transmettre).

    Ce qui me fait tilter, c’est que ADS essaie d’aider des gens comme Chris, mais ici, vous l’écrasez. Pourquoi?

    • Sylvain

      4 avril, 2017 à 11:28

      Hello Lemminka,

      Aurelien passera sans doute répondre pour lui meme mais voici ce que j’en pense.

      Au contraire, on n’est pas là pour écraser Chris. On est là pour lui montrer l’envers du décor, les backstages, le coté obscur de la psychologie féminine. Chris, il pense qu’il a une copine, qu’elle est fiable etc. Et là, il voit par A+B qu’elle finit dans le lit d’un mec qu’elle connait ni d’eve ni d’Adam en une apres midi.

      L’article n’est pas pour magnifier Aurélien, ni dire qu’il n’y a pas de forteresse imprenable ou que tout est détournable. Mais justement pour enlever les oeilleres aux apprentis séducteurs. Regardez comment les choses se passent vraiment. Vous pensez connaitre cette femme? Vous la voyez comme ça? Voici maintenant la réalité toute nue! Ca fait mal mais vous devez la connaitre. Il est là le message.

    • Lemminka

      4 avril, 2017 à 11:50

      @Sylvain

      J’ai compris cela, mais seulement après avoir lu les commentaires laissés par Aurélien. D’où ma remarque initiale: il semble que le message qui voulait être transmis est masqué par d’autres considérations. Si vous devez vous justifier sur autant de commentaires, ca n’est pas une erreur de compréhension de notre part, mais un problème d’écriture de l’article.

      Parce que, le message qui ressort de cet article est:
      – les filles sont pas fiables (bonjour #sl**shaming)
      – le romantisme ne sert à rien
      – les bads boys sont les exemples à suivre
      – la fin justifie les moyens

      Je vois les réactions arriver, et pour anticiper: ca n’est pas face à quelqu’un comme moi que vous devez vous justifier. Mais à tous les Chris qui lirons cet article et qui se sentirons, peut être, trahis par les modèles que vous êtes sensés représenter.

      Je comprend votre message, mais l’article n’est pas éducatif. Et ca me semble en contradiction avec votre philosophie.

    • Aurélien

      7 avril, 2017 à 09:21

      Salut Lemminka,

      L’article parle d’une séquence en particulier (cette fille n’est pas toute les filles, cette approche n’est pas une martingale, tout ça auriat pue très mal se terminer, etc). Ce n’est absolument pas un exemple à suivre (ce n’est d’ailleurs pas présenté comme tel), ce qui n’empêche pas l’anecdote d’être riche en enseignements.

      « tous les Chris qui lirons cet article et qui se sentirons, peut être, trahis par les modèles que vous êtes sensés représenter.» => le com’ montrent que non, bien au contraire. Idem pour les réactiosn féminines.

      Ne se choquent que ceux qui veulent jouer aux belles âmes. Ça aussi ça en dit long.

      Merci pour ton com’.

    • AL

      7 avril, 2017 à 10:06

      « Ne se choquent que ceux qui veulent jouer aux belles âmes. »

      D’un autre côté, si tu ne choques pas ton lectorat, y a pas débat, quand y a pas débat, y a pas de réaction, ni de commentaire… Cf article suivant sur l’amélioration du Missionnaire… C’est triste d’être obligé d’en arriver là…

      Mais sinon, Aurélien, si on parlait un peu de toi ? Qu’est-ce que ça t’as apporté, concrètement, de sauter cette fille ? De « battre » Chris ? De démontrer que tu as raison sur la nature humaine ? Qu’est-ce que tu as ressenti ? En quoi cette expérience, pour toi, est enrichissante du point de vue du développement personnel ?

    • Aurélien

      7 avril, 2017 à 11:07

      Je te citerais bien Poelvoorde dans Podium : « C’était juste un petit coup de b* !!!!!!!! »

      C’est si compliqué que çà comprendre messieurs ?

    • AL

      7 avril, 2017 à 14:32

      Ah si, c’est limpide : tu vaux pas mieux que l’AFC de base ou que le type qui traine sur Youporn :D C’est bien la peine de faire du développement personnel pour finalement ramasser n’importe qu(o)i.

    • AL

      4 avril, 2017 à 17:14

      @Sylvain : La réalité est subjective et complexe. Là où je suis en désaccord profond avec Aurélien sur cet article c’est qu’il se base uniquement sur son ressenti et son interprétation des faits. Alors qu’il existe 1000 nuances possibles ! Qu’est-ce qui prouve que pendant qu’il se tapait la meuf, Chris ne s’envoyait pas en l’air avec quelqu’un d’autre ? (H ou F, d’ailleurs !) Aurélien prétends avoir immédiatement remarqué que la fille était une manipulatrice… Pourquoi Chris n’aurait rien vu ? C’est un idiot ? Peut-être qu’il avait aussi (inconsciemment) envie de se faire manipuler ? Peut-être qu’il était au courant et que ça l’excite de savoir que sa meuf se fait prendre par un autre ? Peut-être que si Aurélien avait joué franc jeu ça aurait fini naturellement en plan à plusieurs… Peut-être qu’elle a un appétit sexuel qu’il ne peut satisfaire seul ? Vous avez, dans ce Field report, une vision hétéro-judéo-chrétienno-centrée des relations hommes-femmes qui me laisse perplexe. En outre, il juge les gens et les enferment immédiatement dans des cases dont ils ne sortent plus du tout ensuite. Et surtout, il a une vision court-termiste des relations humaines ! Si ça se trouve, dans 20 ou 30 ans, Chris sera président des Etats-Unis… et Aurélien, celui qui se sera contenté de tirer sa meuf au lieu de créer un vrai lien avec lui pendant une colloque opportune.

  13. Ceci est un test

    11 avril, 2017 à 14:53

    Bonjour
    Peut-on avoir un avis de l’auteur ou de Sélim sur ce topic ?
    http://forum-seduction.artdeseduire.com/debats/85319-chris-le-nice-guy.html
    Merci !

    • Aurélien

      13 avril, 2017 à 12:15

      Lut,

      Ce que j’ai répondu dans le com, répond en grande partie à ce thread.

      Initialement je voulais poster une réponse globale. Si pour ce que j’en ai lu à la base toutes les remarques ne sont pas infondées, face au ton pris par certains j’ai décide de m’abstenir – insultes et menaces derrière un écran en disent teeeellemeeent plus long que n’importe quelle réponse.

      A.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire plus Field Reports