Charlotte, la fille qui enchaîne deux potes ! [Field Report 38]

Publié dans Field Reports par Invité

charlotte la fille qui enchaine 2 potes Charlotte, la fille qui enchaîne deux potes ! [Field Report 38]

Il y a un mythe qu’on a décidé d’exploser avec Eros, parce qu’on n’en est pas vraiment à notre coup d’essai. Comment faire pour qu’une fille avec qui vous couchez couche aussi avec votre pote (non, pas en même temps…) ? Un article pour les séducteurs les plus avancés, les plus ouverts d’esprit, les plus partageurs, on va tirer vers le dark side mais pas tant que ça.

Cet article servira aussi à tous les apprentis séducteurs un peu trop gentils qui n’osent pas assez, qui ont peur d’être direct avec les filles. Lisez la suite pour comprendre que parfois, le mystère a ses limites, et que les clichés sont parfois bien pratiques…

Paris, janvier 2015. Eros m’appelle à minuit, il est au lit, couché par une vieille grippe / angine / rhume, un truc qui l’explose. L’enjeu du coup de fil ? Charlotte, une Australienne qui passe sa dernière nuit à Paris, dans un hôtel à deux pas de chez moi et de chez Eros.

Eros : « Mec, j’ai une passe décisive à te faire. Hier soir j’ai couché avec une Australienne de passage à Paris, elle repart demain matin, tu as une nuit pour coucher avec elle. Elle est cool, elle est physiquement incroyable. »

Nightwing : « Historique et perspectives ? »

Eros : « Attends, je t’envoie la conversation Tinder et la conversation Facebook qui ont eu lieu hier. Là, je suis cramé, je vais mourir, je ne peux pas la voir. Je vais lui proposer que tu y ailles à ma place. »

Nightwing : « All in, je passe chez toi pour voir tout ça et mettre en place le plan de négociations. »

Jour 1 : de la rencontre Tinder au sexe

Combien de temps à votre avis entre leur match sur Tinder, la discussion Facebook, la rencontre à l’hôtel et le moment où elle le fait monter dans sa chambre ?

discu tinder Charlotte, la fille qui enchaîne deux potes ! [Field Report 38]

Trois impressions d’écran entre le premier message d’Eros à une heure et demie du matin et le moment où il la retrouve le soir suivant à l’hôtel. Ils sont restés un quart d’heure au bar de l’hôtel puis sont montés directement dans la chambre de la demoiselle.

Après avoir couché avec elle, Eros est rentré chez lui dormir.

 
Bann SMS1erRDV 1 Charlotte, la fille qui enchaîne deux potes ! [Field Report 38]
 

Jour 2 : same girl, different player

Le lendemain, un bref échange s’en est suivi, où elle explique, en milieu d’après-midi, qu’elle rentre à son hôtel pour faire une sieste. Puis arrive le moment où Eros me propose de le relayer et d’aller voir Charlotte. Qui ne tente rien n’a rien, la seule règle à respecter est celle des négociateurs lors des prises d’otages : un seul négociateur à la fois, un seul interlocuteur.

A partir du moment où Charlotte accepte ma Friend Request sur facebook, Eros disparaît du paysage, il rompt toute communication, il n’existe plus. Pas de message parasite : elle ne doit plus avoir que moi en tête.

Voici comment Eros m’a présenté à Charlottee :

 

discu fb e1447079915428 Charlotte, la fille qui enchaîne deux potes ! [Field Report 38]

Notez bien que ça n’a pas été facile. La première réaction de Charlotte est la déception. Elle est déçue qu’Eros lui propose un autre mec. « Ce n’est pas ce que j’attendais venant de toi. » Néanmoins, il insiste psychologiquement sur la raison pour laquelle il m’envoie : je suis cool, je bosse dans les médias, et j’ai envie de vivre en Australie. 3 mensonges  invérifiables pour un coup d’un soir, mais qui rassure sur ma personnalité globale.

Le coup final d’Eros : « mais non ce n’est pas bizarre, les amis de mes amis sont mes amis, tu connais ce proverbe, je file juste un coup de main. » très malin de sa part. A la fin de cette conversation, elle acceptait ma Friend Request.

Voici l’intégralité de ma discussion avec Charlotte sur Facebook.

 

NIGHTWING

Good evening dear Charlotte !

 

CHARLOTTE

Hi Nightwing, nice to meet you.

 

NIGHTWING

Nice to meet you ! I am finishing a video for my TV editor and was heading for a drink

Eros told me that he could not meet me.

Too much work…

Are you up for a drink, a talk ?

 

CHARLOTTE

I’m just back at my hotel unfortunately, I fly out at 9am tomorrow. Otherwise I would have been more than happy to meet up. (Je viens de rentrer à l’hôtel malheureusement, mon vol est à 9 heures demain matin, sinon j’aurais adoré te voir : une tentative d’esquive polie. A moi de lui proposer un programme PLUS INTERESSANT que le sommeil.)

 

NIGHTWING

Perfect

I’ll be fast I am on Champs Elysees. Are you somewhere around ?

 

CHARLOTTE

I’m in bed…Eros said you’re interested in coming to Australia?

 

NIGHTWING

Ok I need to make you a proposal. They call me the sandman. I will tuck you up and read you a story good night. (Ok : je dois te faire une offre. On m’appelle le marchand de sable. Je vais te border, te lire une histoire et au lit !)

Yes !

I have friends there, in the media and in the cooking business

Some chefs, some artists

I really want to get to know Melbourne and Adélaïde

 

CHARLOTTE

Favourite book?? (Un shit test génial pour voir si je lis des livres, j’adore déjà cette fille.)

 

NIGHTWING

I would say: L’étranger d’Albert Camus. Favorite movie ?

CHARLOTTE

Adelaide is small and boring…Melbourne and Sydney are fantastic! I’m happy to introduce to people if you would like.

Old school favourite! My fav movie would be Out of Africa and Midnight in Paris.(On va jouer la carte du Woody Allen romantique alors, cliché à fond, c’est parti)

 

NIGHTWING

Horse riding. Surfing. Cats or dogs ? (je relance avec une question débile pour qu’elle me raconte son histoire avec les chiens ou les chats)

Let me be your Midnight surprise (OK, je vends de la surprise)

 

CHARLOTTE

Dogs for sure!

 

NIGHTWING

Trust me, you will not be disapointed. I do not like cats at all

My proposal: reading some French poetry while massaging you to sleep. If I am boring , ugly or not fun: fire me. (Ma proposition : lui lire de la poésie française tout en la massant pour qu’elle s’endorme. Si je suis ennuyeux, laid ou pas fun, elle aura le droit de me virer.)

So jealous you went to Rodin this afternoon. I went to see some street art exhibition… (Là, j’ai fait du stalking rapide sur son profil facebook, pour récolter de l’info, pour remplir la conversation. Elle avait une photo au musée Rodin que j’adore, et qui figure dans Midnight in Paris, la scène avec Carla Bruni)

 

CHARLOTTE

Your proposal is very compelling. Did Eros mention how we know each other..? (Question piège ! Elle aime bien ma proposition, et enchaîne avec un test. Sous-entendu : est-ce que Eros t’a dit qu’on avait couché ensemble hier soir ? Est-ce que c’est pour ça que tu veux me voir, est-ce que tu crois que je suis une fille facile ? Il faut donc une réponse intelligente et diplomate pour la mettre en confiance).

 

NIGHTWING

(yes, stalking already for your night)

No he did not. He told me you did not have time to see each other

That you met though a friend (Mensonge total qui fonctionne : « Non, Eros m’a dit que vous n’avez pas eu le temps de vous rencontrer, que vous vous connaissez via un ami.)

Eros is a friend of a friend, I met him in a party some years ago: very nice. He is always wondering about my jobs J (t’inquiète, Eros c’est un pote de pote, je le connais peu, il me demande toujours ce que je fais. Sous-entendu : on ne se connaît pas tant que ça).

Shall I suggest red wine ? Life is short and tonight I had two stupid but fun meetings (Vin rouge ? La vie est courte et ce soir j’ai enchaîné deux réunions débiles)

 

NIGHTWING

I am looking for Baudelaire but it is a mess in my library…

 

CHARLOTTE

He’s a great choice.)

 

NIGHTWING

Or even more fun: astrology. I need to know your sign to decide

 

CHARLOTTE

No, stick with the French poet!

 

NIGHTWING

Give me an address and I am here in 5

 

CHARLOTTE

The bar in my hotel is shut and I am in my pyjamas. So you can come to my room for a drink but you need to behave and read me poetry… (Tu viens dans ma chambre mais tu te tiens à carreau et tu me lis de la poésie… Mais bien sûr…)

 

NIGHTWING

I am on my way. Poetry ready.(J’arrive, je suis chaud sur la poésie.)

 

CHARLOTTE

I’d better get these pyjamas on. (Vite, que j’enfile mon pyjama)

 

NIGHTWING

Would you by any chance have the name of the hotel ?

I took a surprise (Le nom de l’hôtel stp ? J’ai ramené une surprise)

 

CHARLOTTE

Hotel Lancaster. A surprise, what is it??

 

NIGHTWING

No way ! It is just next to my office. I am in rue de Ponthieu with the lawyers, closing a deal.

Room number ?

 

CHARLOTTE

205

 

Fin de la conversation. Elle ne m’a pas accueilli en pyjama mais en robe noire (la même que celle d’Eros la veille. Intérieurement, je riais.)

 

Convertir la passe décisive en but

Comment ça s’est passé dans sa chambre : montre en main, 7 minutes pour la déshabiller.

Elle me fait la bise quand j’arrive. Je joue mon rôle de professeur de français venu lire du Baudelaire. Je suis là pour répandre la culture française. J’aurais pu être chef, pour des sensations qui fondent en bouche, mais non. J’aurais pu être JPG ou Christian Louboutin et mettre ses jolies jambes en valeur mais je ne sais ni coudre, ni dessiner. Je joue donc mon rôle d’ambassadeur français en lisant de la poésie à voix haute. D’abord « Le Vampire », évidemment. Elle est contente quand je lui explique que le vampire, c’est moi, et qu’elle a un très joli cou… Je m’approche d’elle, pose deux mains sur son cou, elle se laisse faire, je l’embrasse dans le cou et retourne m’asseoir. Histoire de faire monter la tension sexuelle.

J’enchaîne avec un deuxième poème : « la muse malade ». Fin du game. « Et toi, tu aimerais être la muse d’un artiste ? Imagine, je pourrais être potier, comme dans Ghost. » Je vous vois rire les gars… Mais heureusement, le ridicule ne tue pas.

Je la rejoins sur le lit… et comme dirait Eros dans ses field reports « le reste de la nuit nous appartient. »

Les enseignements de ce Field Report

Une coordination sans faille dans la transmission du dossier

La guerre de l’information : dans cette bataille pour le plaisir, tout se joue sur l’information. Eros m’a très bien pitché l’histoire : une touriste Australienne dans un grand hôtel de luxe qui a envie de faire des rencontres pour profiter de Paris. Une femme qui aime le sexe (comme la plupart d’entre elles) et n’a pas de souci avec le fait de coucher le premier soir (qui sera aussi le dernier).

Eros m’a donné TOUTES les informations dont il disposait avant que je n’ajoute CHARLOTTE sur Facebook pour démarrer la conversation. Transparence totale : j’ai toutes les cartes en main pour bien avancer, même si je n’en ai pas beaucoup. Lors du jour 1, quand ils sont montés dans sa chambre, ils n’ont pas parlé. Je pense avoir discuté davantage avec elle. Bien évidemment, elle ne sait ABSOLUMENT pas que nous nous sommes coordonnés auparavant pour réussir ce doublé. Ce qui nous mène au deuxième enseignement…

La mettre à l’aise : on ne sait rien, on ne juge pas

Pour réussir à coucher avec une femme qui a couché avec votre bro’ la veille, il faut jouer l’idiot et prétendre ne rien savoir de ce qu’elle a fait avec lui. Le mot clef : la déculpabilisation. On est là sans pression !

Arrivé dans la chambre de CHARLOTTE, elle me demande si je sais comment elle et Eros se connaissent. « Mais pas du tout, il m’a juste dit qu’une amie Australienne de passage à Paris avait besoin de divertissement et pourrait probablement me renseigner sur la good life que je veux mener à Sydney l’an prochain. »

J’élude le sujet, j’enchaîne directement sur autre chose. Mon objectif : qu’elle pense que je suis une feuille vierge, que je ne sais rien sur elle, qu’elle peut se présenter sous l’angle qu’elle veut. Je veux qu’elle pense qu’elle peut se réinventer, qu’elle part de zéro avec moi : aucun préjugé, aucun jugement, je suis un mec ouvert, elle peut être ouverte.

Ce n’était pas gagné, vu le message qu’elle avait envoyé à Eros : « J’attendais mieux de ta part, je ne m’attendais pas à ça… » Sous-entendu : « Eros, j’ai apprécié notre moment ensemble, mais je ne suis pas une salope, je ne vais pas coucher avec ton pote le jour d’après. » Vous savez à quel point chez Artdeseduire, il n’y a pas de salope, pas de jugement, chacun et chacune fait ce qu’il veut avec son cul. Et c’est ça le message à faire passer dans votre attitude : le sexe, c’est bien, c’est cool, vous adorez et vous maîtrisez, vous n’en faites pas une affaire d’état.

Là, il s’agit ni plus ni moins d’une bonne lecture du jeu, d’une certaine maîtrise des dynamiques sociales : on est dans une chambre d’hôtel, elle a accepté un programme cliché de la part d’un inconnu, simplement validé par la preuve sociale de sa rencontre avec Eros la veille.

L’utilisation massive de YOLO

You Only Live Once, ou Carpe Diem ? Vous choisissez mais la base de la philosophie du coup d’un soir, c’est de se dire qu’on peut mourir demain. Si l’on devait mourir demain, qu’est-ce que tu ferais ?

D’autant plus approprié que CHARLOTTE prenait son avion 8 heures après notre premier message. Lorsque je suis arrivé dans sa chambre, la conversation est rapidement partie sur les voyages, sur l’audace, sur l’aventure… avant que je tente un passage douche froide sur la mort, les expériences folles, les crashs d’avion… mais qui ne m’empêcheront pas de partir la voir en Australie en 2016, avant de parler de NYC, Londres, et de Tokyo qu’elle adore. Chaud, froid, chaud…

Des montagnes russes bien huilées entre les sujets de conversations positifs, et quelques phrases sur la mort, sur la fragilité de la vie.

Elle tente un passage sur mon travail, relativement inintéressant dans le cadre de notre histoire, pas brillant, pas percutant.

CHARLOTTE : « Il se fait tard, tu ne travailles pas demain ? »

Nightwing : « Si si mais YOLO, mon boss est débile, il est alcoolique, chacun ses vices et ses formes d’amusement tu vois. Si j’arrive avec des cernes à cause de toi, c’est toléré parce que tu es belle, parce que c’est une belle histoire que je ne raconterais jamais, parce que j’en ai marre de ce travail mais je suis trop bien payé à planifier mes prochains voyages en Australie… »

Je détourne toujours les sujets chiants pour en revenir à du pur plaisir, et à des sensations plaisantes, à des expériences positives. La pluie sur mon visage en arrivant, le froid dans les rues alors que dans sa chambre, il fait si chaud…

L’utilisation du cliché du French Lover

Aucune pitié pour les clichés ce soir-là. C’est elle qui a attaqué sur mon livre préféré, pour voir si je lisais des livres. Ce sera Baudelaire et la lecture à voix haute. Pas la première fois que je le propose à des étrangères, et pas la première fois que ça marche.

J’ai aussi clairement abusé des compliments. Socialement, une personne que vous aimez bien a plus de chances de vous aimer. Vous le comprenez facilement : on a plus d’affection pour une personne qui nous aime bien que pour une personne qui ne nous aime pas.

Avec CHARLOTTE, j’ai mis mon masque de mec transcendé par sa beauté. Enchaînement de compliments :

  • «J’adore tes cheveux »,
  • « Quel bon choix d’hôtel »,
  • « Ta robe, quelle classe, madame a du goût »
  • « Arrête de me regarder avec ces yeux-là, comment veux-tu que je me concentre ? »

Tout pour lui faire comprendre que ce n’est pas moi qui dirige, mais que mon corps est déjà raide dingue d’elle et que je suis tout acquis à sa cause.

Needy ? Non… rapide et efficace. Pas besoin de jouer le mec dur à avoir, pas besoin de jouer la carte du Prizing à ce stade-là de la compétition. Ni elle ni moi ne voulons d’une relation longue, nous savons ce que nous venons chercher, et je le répète, mon rôle est de la mettre absolument à l’aise avec ce qui va se passer entre elle et moi. Aucun neg, pas besoin. Nous sommes là entre adultes consentants. J’ai besoin qu’elle comprenne que je sais ce que je fais.

Je lui ai aussi proposé de ramener une bouteille de vin, ce qu’au final je n’ai pas fait pour trois raisons :

  • Je n’avais que du très bon vin que je ne voulais pas gaspiller pour une aventure sans lendemain qui ne nécessitait pas de boire
  • Je n’avais pas envie de boire car il était déjà tard
  • Je savais par Eros qu’elle avait un minibar de qualité, si jamais elle voulait picoler pour se détendre davantage en ma présence, tout était déjà sur place.

Troisième point, pas forcément cliché français, mais cliché de lover, le massage. J’ai débarqué à l’hôtel avec ma petite fiole d’huile de massage que je comptais utiliser sur elle au début, tout en lui récitant des poèmes, pour la détendre.

Je n’ai pas eu besoin de dégainer cette arme pour coucher avec elle : elle n’a eu son massage qu’entre les deux mi-temps que nous avons partagées ensemble. J’aurais très bien pu m’abstenir de lui offrir ce massage, mais je voulais rester cohérent et lui faire comprendre que j’étais fiable : je fais ce que je dis, et c’est valable dans tous les domaines.

L’objectif de cette attitude ? Gagner sa confiance suffisamment pour lui proposer des expériences plus corsées, plus intenses, avec une autre fille ou en présence d’autres couples… Mais ceci est une autre histoire…

Nightwing, Amoureux d’Eros (mais pas trop quand même, restez calmes)

Bann SexTalk Charlotte, la fille qui enchaîne deux potes ! [Field Report 38]

53 COMMENTAIRES
  • Alana dit :

    Hello !

    Une technique brillante, sur le plan physique, rien à dire, c’est parfait. Propre, surtout.

    Mais j’avoue que du point de vue de la fille, j’ai un peu de mal. Niveau moral, perso, ce serait pas passé et je vous aurai tout bonnement ignoré tous les deux dés l’amorce.
    Je sais pas ce qui m’aurait génée le plus dans tout ça : le principe de la roue de secours ou le fait d’être prise pour un vulgaire objet qu’on refile au premier venu.

    Ceci dit, je comprends aussi votre point de vue et qui ne tente rien n’a rien, effectivement.

    Bref, je suis mitigée au sujet de cet article, c’est une bonne technique, mais un bémol : à ne pas utiliser avec tout type de femmes…

    Belle journée à tous !

    • Nightwing dit :

      Du point de vue de la fille : elle est à Paris, elle veut son plaisir, avec des hommes intéressants. N’importe lesquels, si tu veux mon avis.
      Elle a été servie, nous sommes désormais amis, et pour nous, le sexe c’est vraiment le Disneyland pour adultes.
      On ne prend personne pour un objet qu’on refile : on donne de l’amour. Beaucoup. Le plus souvent possible.
      Alors oui, niveau sentiments, c’est pas à nous qu’il faut s’adresser, j’avoue… mais ce n’est pas ce qu’elle cherchait.
      Elle voulait du respect, de la politesse, des orgasmes : check, check et (j’espère ^^) check !

    • Kâma dit :

      Tu « espères » qu’elle a eu des orgasmes, tu n’en es pas sûr ?
      T’es-tu au moins intéressé suffisamment à elle pour savoir si elle a eu du plaisir ? Mais peut-être que ça te dépasse et que le but ici c’était juste de te vider les couilles avec un minimum d’efforts…

    • Kâma dit :

      Eh bien, ça faisait longtemps que je n’avais pas vu une aussi belle censure sur le net, bravo !

    • Sylvain dit :

      Bonjour Kama,

      Alors, aucune censure de notre part. Juste me laisser le temps de valider les commentaires et d’y répondre. Mais je sens que globalement, tu n’as pas apprécié cet article.

      Je t’invite à relire nos articles sexo que tu trouveras en utilisant le moteur de recherche en haut à droite. Je pense que nous sommes au contraire toujours dans l’écoute de l’autre et dans l’échange. Le sexe est agréable et il est pratiqué dans le respect entre adultes consentants. Mais si tu veux apporter un témoignage après la lecture des articles et participer à améliorer la communauté de manière constructive, nous sommes constamment à l’écoute de nos lecteurs :)

    • Kâma dit :

      Peut-être me suis-je emportée dans le second commentaire mais avoue que 9h pour valider un commentaire ça prête à confusion.
      Je n’ai pas à améliorer votre communauté, c’est un job et je ne suis pas payée pour.

      Et je ne vois pas du tout pourquoi tu dis que je n’ai pas aimé l’article (??) vu que mon commentaire portait uniquement sur le commentaire de l’auteur.
      Si tu veux tout savoir, je n’ai rien contre cette technique (même si je trouve ça dommage que le mec se sente obligé de jouer un rôle pour séduire mais après je le connais pas, peut-être qu’il a une personnalité détestable qui l’empêcherait de baiser beaucoup).

      Par contre je pense que la deuxième partie de ton message doit être un vulgaire copié/collé officiel parce que c’est complètement à côté de la plaque.
      Je n’ai jamais dit que vous n’étiez ni dans l’écoute ni dans l’échange, au contraire je trouve qu’il y a ici beaucoup de discussions pour un ONS.

      D’autre part je ne vois pas pourquoi tu parles ici de consentement, ce n’est pas une caractéristique hein, c’est juste la différence entre un rapport sexuel et un acte criminel.

      Enfin on en vient à « le sexe est agréable ». Totalement d’accord. Je me permettrais toutefois de rajouter: le sexe est agréable pour tous les participants. Parce que là, et on en revient à mon premier commentaire vu que je n’ai pas eu de réponse pertinente, le player ne s’est posé aucune question sur le plaisir de sa partenaire, comme si ça ne le concernait pas. Je veux dire, merde, on n’est pas forcées d’avoir un orgasme à tous les coups pour ressentir du plaisir mais le fait qu’il ne sache même pas si elle en a eu un ou pas, ça en dit long sur son attitude.

    • Sylvain dit :

      Bonjour,

      Pas de soucis. Merci pour ton point de vue. Non non aucun copier coller de ma part. c’est d’ailleurs bien pour ça que la modération prend parfois quelques heures. Mais nous passons au moins 2 fois par jour pour vous répondre. Au plaisir de te lire.

    • Sonia dit :

      Je comprends ce que tu veux dire Alana, sur le fait d’avoir l’impression d’être un objet. Le souci c’est que justement tant que tu auras cette impression, tu sera toujours « prisonnière » du carcan de la morale que la société impose aux femmes.. Après tout si tu couchais avec deux mecs différents deux soirs de suite, on pourrait aussi dire que tu enchaines toi aussi les mecs comme des objets. En fait, tout dépend de l’état d’esprit de la personne en face, et du contexte.
      Car effectivement malheureusement, il y à encore trop de mecs – et de femmes, nous sommes nos pires ennemies- qui considèrent qu’il y a les filles « bien » d’un coté et les « salopes » de l’autre, c’est ce que tu sous entends par  » à ne pas utiliser avec tout type de femmes »… en gros, cette technique ne serait pas à utiliser avec les filles « bien ». C’est exactement ce type de vision qui fait que beaucoup de femmes n’assument pas leurs désirs par peur du jugement.

    • AL dit :

      « ce que tu sous entends par » à ne pas utiliser avec tout type de femmes »… en gros, cette technique ne serait pas à utiliser avec les filles « bien ». »

      Perso, je l’ai compris comme « à ne pas utiliser avec les femmes mal à l’aise avec la sexualité ». ^^

      Personnellement, j’ai vécu une anecdote partiellement similaire en début d’année, mais à l’époque, je n’avais pas assez confiance en moi, et mon niveau d’anglais ne m’a pas permis d’aller très loin dans la conversation. Le truc, c’est que lorsqu’on est seul(e) à l’étranger, tenter ce genre d’expérience est plus facile parce que, d’une part on a aucune pression sociale de la part de notre entourage habituel (si on n’a pas envie que ça se sache, on ne raconte rien – et on n’a même pas besoin de donner notre vrai nom à nos partenaires de passage), et d’autre part, ça donne un côté aventureux au voyage (« quand j’étais à l’étranger, cette année-là, j’ai fait des trucs de fous »). J’ai même tendance à penser que moins on connait l’autre, plus ça a de chances de marcher. (Après, moi, ça me ferait chier de passer derrière un pote… En même temps, à la limite… Mais après, j’aurais l’impression de me contenter des restes…)

    • Rpjopxcav' dit :

      Mon point de vue de mec : Des filles qui me font ce coup, je les marie toute les deux.

    • justDo dit :

      Te rends tu compte ce que tu viens de dire Rpjopxcav’. Je trouve cela triste ce que tu viens de dire.

      Je suis de l’avis de tes précesseurs, Nightwing, Sonia, Al, on doit absolument pas juger et être traiter au meme titre qu’un homme sur ce point là.
      La morale auprès des femmes n’a pas lieu et si un jour, on arrive en s’en débarasser (dans certains pays du nord, ils sont plus en avance), tous le monde y gagnera.

      Si tu fais cela à une fille, la fille te marie? ;)

  • renoboy74 dit :

    Vous êtes carrément jetés…

    Mais si non belle histoire, j’ai bien ris sur le passage « la guerre de l’information »

    • Nightwing dit :

      On n’est pas « carrément jetés » ^^
      On essaie de repousser les limites en restant dans la légalité, et en ne faisant que répondre au besoin de sexe des femmes :)
      (on est au service de ces dames, rien de plus…)

  • Ben dit :

    J’adore ! ;-)

    Comme une impression que la « vision Eros » est contagieuse… Bien joué à vous deux !

  • Klangka dit :

    En gros, Eros t’a offert ton cadeau de Noël en avance.
    En tout cas, vous avez vraiment géré, je n’y avais jamais pensé, un nouveau défi ajouté à ma liste. :)

  • NicolaN dit :

    Je cite : « Good evening dear LAUREN »
    Je crois qu’il y a un loupé pour le changement de prénom de la demoiselle ;-)

  • retribution dit :

    la technique de ghost et la poterie est à mourir de rire , je l’avais imaginé il y a un temps ravi de voir que ça fonctionne je me serais permis de lui donné un complement de compliment sur la venus de mila je me serai méme amusé de lui faire un poeme en anglais , pour le massage c’est vrai que ça permets d’activer toute les zones erogenes d’ou la seconde mi temps , pour info les femmes preferent le vin blanc chardonnay vous avez de très bon à partir de 8 euros au cas ou si jamais vous voulais avoir toute vos chances à vos cotés cher amis lecteur
    merci pour ton article tu m’a appris pleine chose

    • Sylvain dit :

      Hello Retribution,

      Merci pour le conseil oenologique, je note! Pour le reste, attention, c’est la venus de Milo. ce serait bete de se louper à cause d’une voyelle ;)

    • retribution dit :

      merci mais je me serais rattrappé de toute façon le louvre a la venus de milo et moi j’ai la venus de mila . pour le vin blanc , si le chardonnay il n’y en a plus envisage un meursault à partir de 10 euros ma belle mere l’adore et le montbazillac ma daronne ne jure que par cela , pour le vin rouge un fitou fera l’affaire si ton budget est plus consequent un chateau neuf du pape ce sera parfait à acheter dans une cave dans des patelins de préfèrence les produits couteront moins cher et seront uniques privilegiant davantage des produits régionaux que les grandes surfaces ne commercialise pas

    • Sylvain dit :

      Merci, je vais commencer à m’interesser au sujet! Bientot un article, Gamer grâce à l’oenologie? ;)

    • retribution dit :

      tout le monde le fait déjà la technique ultime attendre à la fermeture et tu récuperes  » les fonds de bouteille  » qui restent l’article vite fait bien fait

  • Clem 2.0 dit :

    Salut la team

    L’article est bien même si je ne suis pas trop concerné ^^

    Je viens plus ici pour une petite requête : en lisant les commentaires du site et les messages du forum, je me rend compte que l’un des plus gros soucis est la sexualisation.
    Est ce que vous pourriez faire un peu plus d’articles à ce sujet non pas pour donner des exemples comme vous avez pu le faire, mais pour expliquer l’état d’esprit à avoir, l’attitude générale à avoir etc ?
    Ça serait super si vous le pouviez parce que c’est aussi mon problème, parler de sexe y’a aucun problème mais c’est le fait « d’exciter » la fille et de lui faire comprendre qu’il pourrait se passer quelque chose avec moi et qu’elle commence à s’imaginer des choses avec moi c’est ça le problème

    Merciii :)

    • Sylvain dit :

      Hello Clem,

      2016, l’heure de prendre tous tes défis à bout de bras. Effectivement, la sexualisation est souvent un probleme. l’idée est d’assumer dés le départ de la séduire. En fait, dans ton attitude, tu lui fais comprendre clairement que tu la dragues et qu’il pourrait bien se passer quelque chose entre vous. A cote de ca, ne pas etre needy, Ne pas etre trop dispo. la clé c’est de lui apporter une explosion d’émotion quand tu es avec elle et de faire en sorte que tu lui manques quand tu n’es pas là. Il faut apprendre a développer une certaine connexion avec la fille, que son interet soit élevé. Ne pas tenter la sexualisation à froid mais une fois que tu as montré que tu peux etre quelqu’un d’interessant. Mais effectivement, on va peut etre essayer de creuser le sujet :)

    • AL dit :

      « 2016, l’heure de prendre tous tes défis à bout de bras. »

      ça rime même pas !

      2016… Année de la BAISE ! (là, c’est mieux)

      @Clem : … Sachant que parfois, les filles sont excitées sans que tu aies besoin de faire quoi que ce soit. Et c’est après coup (souvent quand tu rates le coches), que tu réalises qu’en fait, elle avait une façon personnelle de le montrer / de le ressentir / de le vivre (sobriété…). (Et là, tu comprends que pendant que toi tu cherchais à sexualiser, la fille, excitée, attendait que tu agisses… Poin, poin, poin, pooooiiin….) Mais tout ça, ça arrive avec l’expérience et les échecs ^^;;;;

    • Sylvain dit :

      mouhahaha 2016, l’année de la baise! Il faut absolument que je la note!!

  • Clem 2.0 dit :

    Oh putain AL, tu vends du rêve là… 2016 année de la baise ! J’espère bien ^^

    Pour le coup de la fille qui s’excite toute seule, j’ai un peu l’impression que c’est ce qui m’arrive en ce moment, j’ai une fille de ma promo qui est hyper tactile avec moi, qui dès qu’elle peut vient me voir pour me taquiner (essayer de me chatouiller etc…), qui dès que je le dit que je « boude », boude aussi parce qu’elle ne veut pas que je boude (je boude pas vraiment hein :p ) pareil, dès que je lui dis en plaisantant que je suis vexé : « oh mais non te vexe pas je voulais pas … »
    Bref tout ça me parait représenter ce que tu dis à une exception près : elle a un copain et du coup moi pas comprendre elle pourquoi agir comme ça avec moi ^^

    Sylvain, je l’assume justement maintenant, peut être pas assez, mais je me prend pleins de vanne d’autres mec comme quoi je suis un dragueur tellement je l’assume plus (bon je me dis que c’est parce qu’ils sont jaloux comme ça au moins leurs vannes ne me touchent pas ^^)
    Je pense que ouais mon soucis ça doit être le manque d’explosion d’émotion, peut être encore un tout petit peu needy (quand ça commence à bien ce passer j’ai ce fâcheux défaut de ne plus réfléchir et mon cerveau me dit « passe le plus de temps possible avec elle (c’est pourquoi j’ai d’ailleurs plusieurs cibles cette année pour passer du temps avec le plus de filles possible (ce que je réussis plutôt bien pour l’instant)) et peut être trop de sexualisation à froid aussi, je vais peut être un peu vite de ce côté là

    • AL dit :

      « elle a un copain et du coup moi pas comprendre elle pourquoi agir comme ça avec moi ^^ »

      ça veut dire qu’elle se sent bien avec toi. Peut-être qu’il y aura moyen de pécho, peut-être pas. En tout cas, moi, je trouve ça très chouette, ce que tu racontes, parce qu’il y a vraiment une évolution par rapport à tes premiers témoignages. Quand les filles commencent à devenir tactiles avec toi, c’est bon signe. C’est même très bon signe ! ça m’a fait bizarre au début, mais aujourd’hui, il ne se passe plus une journée sans qu’une femme me passe la main dans le dos, sur les bras, les épaules, le torse… (bon, OK, aujourd’hui, c’était une vieille… On peut pas toujours faire plaisir qu’aux jeunes ! ^^) D’ailleurs, l’an dernier, quand la petite soeur de mon meilleur ami, que je connais depuis 15 ans et qui ne m’avait jamais vraiment calculé plus que ça, est devenue tactile avec moi, c’est là que j’ai pris conscience que j’étais devenu sexué à se yeux (et donc que j’avais réussi à changer en profondeur).

      Bref ! Tes efforts payent, et ça fait plaisir. On sent également, dans ce que tu écris, que tu prends confiance en toi. Continue comme ça ! :))

    • Clem 2.0 dit :

      Ah oui, je viens de penser que j’avais oublié un petit détail, 3 fois rien, un jour elle m’a dit qu’elle était tendue nuque, dos etc… du coup bien sur je lui ai proposé un massage (oui elle s’était un peu bloquée par ma faute ^^ )j’ai bien sur précisé que je ne pratiquais que de vrais massages sans vêtements, sur un lit ou une table faite pour, avec huile etc … et je ne sais pas si elle était sérieuse ou pas (je pense que oui) mais j’ai réussi à obtenir une session de massage chez elle (elle vit seule) dès que notre emploi du temps le permet. Plutôt bon signe aussi ça non ?

      Par contre je crois que l’une des règles ADS est de tenter obligatoirement quelque chose dans l’éventualité ou je lui fait un massage c’est bien ça ? ^^

      En attendant, c’est clair que c’était agréable de enfin avoir les couilles d’être physique avec les filles, mais c’est encore mieux quand elles te le rendent :p

      Ok c’est pas la plus belle de ma promo, mais malgré tout, quand le contact physique d’une fille arrive pour la première fois, ça reste super agréable, on se sent apprécié pour ce qu’on est, presque même beau, et puis ça booste la confiance en soi et ça donne envie d’en faire encore plus (tiens d’ailleurs c’est marrant ça me fait me rappeler qu’elle est venu me taquiner quand j’étais en plein milieu d’un groupe de filles (je dois être le seul mec de ma promo à être aussi souvent le seul mec au milieu de plusieurs filles) comme quoi je me rend compte que j’ai pas mal progresser pour réussir à me retrouver seule couille entre une dizaine de filles, réussir à les faire marrer, ne pas être timide et à en attirer d’autres ^^)

      Bref on se trouverait presque plein de qualité :p mais j’ai encore beaucoup de chemin à faire, je pense que le plus dur reste à venir, parce que maintenant il va falloir prendre ses couilles à 2 mains et tenter des choses ^^

      En tout cas merci pour ton soutien et ton aide (et celle de tout ADS), je progresse grâce à vous !

    • AL dit :

      Clem, j’ai deux questions :

      ça date de quand, cette histoire de massages ? Est-ce que tu as un moyen de la contacter ?

    • Clem 2.0 dit :

      Si je ne me trompe pas, un peu moins de 2 semaines.

      Yep elle a réussi à prendre mon numéro à une autre fille pour m’envoyer un petit message surprise pour mon anniversaire :p

      J’avais bien pensé faire ça pendant les vacances, mais étant donné que plus de 150km nous séparent et qu’on a des partiels à la rentrée, je crois que je vais attendre un peu ^^

    • AL dit :

      Aloreuh… Comment direuh… Je veux pas te mettre la pression, mais là, t’as une putain de série d’IOI qui ne trompent pas. (Sylvain, t’en pense quoi ?)

      1/ N’attends pas. En tout cas, ne laisse pas le truc refroidir. Garde le contact (pas forcément tous les jours, mais régulièrement). Si tu t’en sens capable, travaille sur le phone game.
      2/ Attendre la fin des partiels me semble une bonne idée A CONDITION qu’à un moment de la conversation, des échanges, tu fasses valoir le fait que tes massages seront sa récompense. Il faut qu’elle attende ça avec impatience. Sexualiser, c’est aussi ça. Tu n’as pas besoin d’être cru avec elle, mais il faut que tu saches faire en sorte que tous les jours, elle finisse par se dire « putain, vivement la fin de ces partiels à la con que j’ai droit à mes super massages ! »
      3/ Je te conseille de profiter des vacances pour t’entrainer à masser ton entourage, parce qu’il va falloir être bon le jour J. Je te suggère également de te renseigner sur les huiles de massages et d’en acheter (pourquoi pas, lors d’un échange de texto, lui demander quels sont ses parfums favoris (apprendre à la connaître doit être aussi important, sinon plus, que vouloir coucher avec elle – si tu l’intéresse comme je le crois, ça se fera tout seul, si tu ne penses pas qu’à ça)), voire lui demander lequel elle aimerait (ATTENTION, pas en un seul texto ! Il faut alimenter la conversation, sur plusieurs jours, plusieurs semaines. A toi de t’adapter.). Enfin, je te suggère de regarder des vidéos sur le net (et pas sur Youp*rn) ou d’acheter des livres. J’ai bien aimé celui de Gérard Leuleu sur les caresses :
      http://www.amazon.fr/Traité-caresses-connaître-géographie-sensuelle/dp/2290336300

      Good luck, jeune padawan ! (et surtout, sois détendu !)

    • Clem 2.0 dit :

      Ouais c’est ce que je me disais au fur et à mesure que je t’expliquais la situation, j’avoue que j’ai rarement eu tout ça

      En ce qui concerne le phone game, bah disons que c’est très loin d’être mon point fort … Je n’en ai quasiment jamais fait et quand je tentais c’étais vraiment pas terrible. En plus après son message de bonne anniversaire, j’ai répondu avec une petite blague et j’ai pas eu de réponse (peut être qu’elle a oublié, pas eu le temps, ou je ne sais quoi, mais ça m’a un peu refroidis à faire du phone game).

      Ah ouais c’est pas con ça, faire passer les massages pour une petite récompense histoire qu’elle les (me ?) désire encore plus ^^

      Des huiles j’en avais déjà mais pas comestible et je me dis que s’il y a une chance que ça dérape au delà du massage, vaut peut être mieux que j’investisse un peu, en fait j’ai toujours aimé masser donc je ne devrais pas être trop mauvais et puis au pire j’irais faire un tour sur youp… euh un site spécialisé en massages sensuels histoire de me rafraichir un peu la mémoire :p
      Le pire c’est que je crois que y’a une catégorie « sensuelle » non ? Youporn créateur de sensualité depuis 2006 XD

      « (et surtout, sois détendu !) » XD c’est que tu commence à bien me connaitre :p
      Pour l’instant ça va, mais j’avoue que l’idée de me retrouver seule avec elle, chez elle à la masser et surtout à devoir tenter quelque chose, ça me stress un peu ^^

      Bon plus qu’à trouver comment relancer le sujet par SMS ^^

    • Sylvain dit :

      Hello Clem, Al,

      Effectivement, je pense que tu peux foncer. Peu importe la façon dont tu relances par SMS. Souhaites lui un joyeux Noel, bref on s’en moque. Mais encore une fois, toujours pareil, ne fais pas de plans sur la cométe et ne focalise pas sur le résultat. Pour l’instant l’objectif à court terme est de faire monter la température par sms autour du sujet du massage :) Ni plus ni moins. Si tu remplis bien cet objectif, les choses devraient se faire sans que tu n’aies d’efforts supplémentaires à faire. le close n’est pas un objectif en lui même. C’est le résultat de petites étapes émotionnelles qui sont achevées avec succés. Donc concentre toi sur ce que tu sais faire : gamer par sms et pourquoi pas effectivement un petit coup de fil que tu auras soigneusement préparé :)

    • Clem 2.0 dit :

      Oui bien sur, comme d’hab, pas d’inquiétudes sur le résultat.

      Par contre je suis d’accord avec toi que je devrais faire monter la température par SMS, mais déjà je ne sais pas trop comment faire (je vais chercher un peu sur le site) et surtout, j’ai lu sur le forum un exemple de sexualisation par SMS avec pour sujet les massages, et bizarrement avec cette fille je ne me vois pas du tout faire ça. C’est vrai que je n’ai jamais trop sexualisé avec elle, et je ne me vois pas parler de choses osées avec elle, je ne sais pas trop pourquoi, c’est peut être qu’une impression, mais je ne suis pas sur qu’elle le prendrais bien si je montais la température comme dans l’exemple
      (au cas ou : http://forum-seduction.artdeseduire.com/seduction-online/66507-sexualisation-online-phone-game.html (c’est au grand 2))

      Vous auriez pas un petit guide pour le phone game par hasard ? parce que c’est très loin d’être mon point fort ^^

    • AL dit :

      Tu te vois faire quoi, avec elle ? Tu crois qu’elle veut faire quoi, avec toi ?

    • Clem 2.0 dit :

      Ouais c’est vrai tu as raison, mais c’est bizarre comme impression, j’ai très rarement parlé sexe ou choses de ce genre avec elle (même si à chaque fois ça la faisait rire et ça se passait bien) si bien que j’ai un peu peur qu’elle soit du genre « fille sage », mal à l’aise quand on fait monter la température etc (le look col roulé aide pas trop ^^ ) … et qu’elle prenne mal mes messages.

      Et ce que je crains aussi c’est de ne pas savoir gérer si elle le prend mal.

      Enfin bon, il y a aussi de fortes chances pour que je me cherche des excuses pour ne rien faire, ça me ressemblerait bien ça …

      Ce qu’elle veut faire avec moi, ça à vrai dire j’en sais trop rien pour le moment, ce que je me vois faire avec elle est un peu plus clair par contre ^^

    • AL dit :

      Je vais essayer de répondre en détail à tous les points que j’ai laissé en suspens.

      « Pour le coup de la fille qui s’excite toute seule »

      Une fille ne s’excite pas toute seule. Elle réagit toujours à des stimuli extérieurs. Volontaires ou non. Le but de la séduction étant de permettre à chacun de provoquer, doser ou contrôler la chose. Dans le cas présent, il semble que tu n’aies pas réussi à savoir ce qui lui plait chez toi. ^^;;

      « qu’elle peut vient me voir pour me taquiner (essayer de me chatouiller etc…), qui dès que je le dit que je « boude », boude aussi parce qu’elle ne veut pas que je boude (je boude pas vraiment hein :p ) pareil, dès que je lui dis en plaisantant que je suis vexé : « oh mais non te vexe pas je voulais pas … » »

      Présenté comme ça, ça fait quand même très enfantin, tant dans le story-telling que dans l’action. ça manque encore de sensualité, de sexualité. Ce qui n’est pas dramatique en soi. La fille qui agi comme ça avec moi ne me donne pas envie de coucher avec elle. (et là, c’est toi, dans le rôle que j’appelle « la fille »)

      « je l’assume justement maintenant, peut être pas assez, mais je me prend pleins de vanne d’autres mec comme quoi je suis un dragueur tellement je l’assume plus (bon je me dis que c’est parce qu’ils sont jaloux comme ça au moins leurs vannes ne me touchent pas ^^) »

      Tout ça, c’est très bien. Tu progresses à ton rythme et, le plus important, tu évolues. Et s’ils te traitent de dragueur, ça veut dire que ton manque d’expérience ne transparait pas dans ton attitude ! L’image que tu renvois aujourd’hui (tel que tu le décris en tout cas), me semble bien loin de celle que tu avais il y a un an.

       » je viens de penser que j’avais oublié un petit détail, 3 fois rien, »

      On n’a pas la même définition du mot détail !! ^^ C’est super important, ça, ça s’appelle une opportunité, mon lapin ! ça a commencé comme ça avec la dernière fille avec qui j’ai couché ^^;

      « Plutôt bon signe aussi ça non ? »

      De mon point de vue, t’as fait plus de la moitié du chemin et la vue est dégagée. Si tu ne fais pas n’importe quoi, ça devrait bien se passer.

      « Par contre je crois que l’une des règles ADS est de tenter obligatoirement quelque chose dans l’éventualité ou je lui fait un massage c’est bien ça ? ^^ »

      Si tu te débrouilles bien (vu que tu sembles aimer faire des massages, ça devrait aller), quand elle sera « prête », elle prendra le relai ou elle te guidera. T’as juste à être à l’aise et détendu le jour j. Comme si tu faisais ça tous les jours et à mettre de la sensualité dans tes gestes. Et si ça ne se fait pas, t’auras exercé tes dons de masseur, et t’aura au moins appris que tu ne fais pas fuir les filles. Si ça a marché avec celle-là (la confiance), il n’y a aucune raison que ça ne se reproduise pas !

      « c’est clair que c’était agréable de enfin avoir les couilles d’être physique avec les filles, mais c’est encore mieux quand elles te le rendent :p »

      Tu verras qu’on fini par être blasé ^^ Mais ce n’est pas une question de couilles. C’est juste qu’avant tu te mettais tes propres barrières (comme bcp d’entre nous)

      « je pense que le plus dur reste à venir »

      Tout dépends si tu bandes ou pas quand tu écris ça ^^

      « Yep elle a réussi à prendre mon numéro à une autre fille pour m’envoyer un petit message surprise pour mon anniversaire :p »

      Gros signe d’intérêt. Double signe d’intérêt, d’ailleurs. Bien sûr, elle peut changer d’avis (pour peu qu’un autre type entre dans l’équation comme ça m’est arrivé), mais à ce moment-là, elle avait envie d’aller plus loin que le simple contact de FAC.

      Pour le phone game, je ne suis pas un spécialiste, et il faut vraiment que la fille ait envie de jouer. Si c’est pas le cas – ou si elle n’a pas la même culture du texto – ça tombera à plat. La séduction, c’est vraiment quelque chose d’aléatoire. Parfois, une technique fonctionnera en quelques minutes, parfois, elle mettra plusieurs mois. L’inconvénient des articles de séduction, c’est qu’ils laissent parfois penser que les résultats sont immédiats (parce que dans un contexte donné, ça a marché), mais ça dépend de tellement de choses… Contexte, personnes, feeling, état d’esprit, chance/malchance… Dans le doute, si tu ne te sens pas de le faire, ne le fais pas. Mon avis étant qu’il vaut mieux, dans certains cas, ne rien faire (ici, ne pas en faire trop / plus que nécessaire), plutôt que de faire une connerie et perdre du temps à la rattraper alors que les choses se présentaient naturellement bien. Calibration. Toujours.

      « mais j’avoue que l’idée de me retrouver seule avec elle, chez elle à la masser et surtout à devoir tenter quelque chose, ça me stress un peu ^^ »

      Au pire, si c’est le cas le jour J, tu lui diras que t’es un peu tendu et que tu auras besoin d’un massage en retour ! ;) Tu verras bien quelle partie elle essayera de détendre. (oublie pas les capotes dans le sac !)

      Pour les huiles, je me répète, mais profites-en pour l’interroger sur ses goûts. Quand je te lis, j’ai vraiment l’impression que ta préoccupation principale, c’est juste de coucher avec. Cette fille est un être humain, avec une personnalité propre. Et, si tu envisages d’aller plus loin avec elle, la communication est un point clé de la réussite relationnelle.

      Pour la sexualisation, tu peux commencer par des jeux de mots. ça aide à rebondir si elle le prend mal. Mais surtout, souviens-toi que plus tu as peur que quelque chose arrive, plus tu agis de manière à ce que cette chose arrive (ça vaut pour le positif comme pour le négatif). Donc tant que ton premier texto le 25 décembre n’est pas « Oh toi je te baiserais bien comme une chienne ! », y a pas de raison qu’elle se vexe. ^^ reste fun et courtois au départ, et adapte toi à ses réactions.

      « Ouais c’est vrai tu as raison, mais c’est bizarre comme impression, j’ai très rarement parlé sexe ou choses de ce genre avec elle  »

      Je croyais avoir compris que t’avais rarement parlé sexe avec les filles en général ? ;-P

      « il y a aussi de fortes chances pour que je me cherche des excuses pour ne rien faire, ça me ressemblerait bien ça … »

      Avance à ton rythme, sans te juger. Sois bienveillant avec toi-même. Remercie-toi déjà d’avoir fait tous ces efforts en 2015 et félicites-toi d’avoir autant progressé.

    • Clem 2.0 dit :

      En ce qui concerne le phone game, j’ai bien compris que l’essentiel était d’y aller doucement, bien sur que je vais lui demander ses gouts en matière d’huile, que je vais lui en reparler un peu histoire qu’elle s’en souvienne à la rentrée, après peut être que je ne ferais rien d’autre, ou peut être que je démarrerais très soft pour voir comment elle réagis, je ne sais pas

      « Je croyais avoir compris que t’avais rarement parlé sexe avec les filles en général ? ;-P »

      Oh si, je suis à l’aise avec ça maintenant, d’ailleurs avec une de mes autre cible parfois on y va un peu fort sur ce genre de discussions, c’est un peu cru ^^ mais en général, ça j’y arrive mieux et j’avoue qu’en général, beaucoup de filles ne sont pas aussi sage qu’on aurait voulu nous le faire croire :p

      Bon en tout cas c’est vrai t’as raison, faudrait déjà que sois conscient du chemin que j’ai accompli plutôt que d’avoir perdu d’avance dans ma tête.

      En tout cas merci pour le roman, tu m’as remis quelques idée à l’endroit ^^

  • reinhold dit :

    C’est le genre d’histoire auquel j’aurais presque du mal à croire. En même temps ca ne s’invente pas. Et aucun interet à inventer.
    Vraiment bien joué les gars!

    • Nightwing dit :

      Il y a une seule règle chez Artdeseduire : que du vrai.
      Entre nous, entre potes, on a fixé la ligne de conduite : on peut faire n’importe quoi, on peut pousser pour aller toujours plus loin, MAIS ON NE MENT pas. Il faut que ça reste vrai.

    • Sonia dit :

      Mouiiii….mais quand vous dites à la fille que votre pote ne vous a absolument pas raconté ce qui s’est passé entre eux, pour la mettre en confiance etc..c’est quand même un mensonge, (pas très grave certes) mais ce n’est pas très honnête, il faut bien l’admettre :-)

    • AL dit :

      Genre vous, les filles, vous ne débriefez JAMAIS à propos de vos nouveaux partenaires avec vos copines ? Jamais ! O;-)

      Marmotte. Chocolat. Papier d’alu.

    • Sonia dit :

      Si ca arrive, mais dans ce cas, là, je ne mens pas dans le but de chopper :P

      De toute façon le jour où je mentirai à un mec pour le mettre en confiance parce que je voudrais chopper; en lui disant que je ne sais pas ce qu’il c’est passé entre lui et ma pote, ce jour la on entrera dans la 5ème dimension des rapports hommes-femme ^^

    • justDo dit :

      C’est un cercle vicieux en fait.
      Si les demoiselles n’étaient pas jugés par nous, par vous entre filles, vous n’auriez pas peur d’être jugé juste pour quelqu’un qui aime passer du bon temps. Dans ce cas, dans la séduction, tout pourrait être dans l’honnété.

    • Sylvain dit :

      Comme quoi, il ne faut pas avoir peur d’oser car en séduction tout est possible! Lancez vous et n’hésitez pas!

  • Elle dit :

    Je lis depuis longtemps aussi vos articles. La première fois par curiosité, puis pour la qualité et la diversité des sujets. Précisément en lisant celui-ci : « Wooww » je suis impréssionnée par votre capacité à cerner votre cible, la combler (j’en suis certaine ^^) et cette mise en confiance en quelque ligne. Bref. Je salue.
    NB: J’espère ne jamais vous croiser mon féminisme serait détruit :D

  • SpamBox dit :

    Cette vision du game… Vous me faîtes rêver les gars !

    Un game sans complexe, j’adhère totalement.

  • Flo dit :

    En effet tu pourrais qualifier ça de gros gros gros YO freaking LO !!
    Quand tu démarres la conversation elle a pas l’air si enjouée, ensuite dans la conversation quand je lisais j’avais l’impression que c’était pas équilibré, que tu étais insistant etc et pourtant c’est passé, elle a même fait pété la robe. Ca c’est de la séduction avec la finesse d’un panzer Allemand mais bordel ça a fonctionné donc respect. :)

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)