Dressage de Warpig : 3 Techniques Efficaces pour Gérer la Copine reloue !

Publié dans Dynamiques sociales par Sélim le 22/02/2013

cockblock warpig copine reloue Dressage de Warpig : 3 Techniques Efficaces pour Gérer la Copine reloue !

« Oh les filles, oh les filles, elles me rendent marteau… » Voilà à peu près l’état dans lequel on se trouve tous quand on drague une fille, que tout se passe bien, et que sa copine reloue débarque.

Reloue. Horrible. Sans scrupule. Sorcière. Aigrie. Elle mériterait des claques pour ce cockblock mais un gentleman ne frappe pas les femmes, pas même avec une rose… Alors la copine reloue, il faut apprendre à la gérer comme on gère un AMOG.

La copine reloue, c’est ce taliban de la drague nocturne qui vient t’imposer ses règles et sa vision des choses. Vous êtes l’ennemi, vous n’êtes pas le bienvenu. C’est SA copine, vous comprenez ? Allez, rions ensemble et voyons comment se débarrasser de cet obstacle qui se dresse entre vous et l’amour d’une vie, ou d’une nuit…

La vilaine : coupable !

J’accuse la copine moche, la copine aigrie d’être responsable de tous les maux de notre société. Par sa faute, le taux de natalité est en chute libre, les profits des vendeurs de préservatifs dégringolent comme une demie-molle.

La copine reloue est responsable de la hausse de l’alcoolisme chez les jeunes (à défaut de pouvoir FC, combien des nôtres se sont réfugiés dans l’alcool ?) et des très bons chiffres de connexion sur les sites avec des filles toutes nues (You**rn et autre RougeTube).

La copine reloue empêche la nature de s’exprimer, et ça mademoiselle, c’est très grave… et vous allez le payer.

Ses méthodes pour vous nuire

Attention messieurs, la copine reloue est armée, féroce et dangereuse. Elle surgit quand on s’y attend le moins. Selon des témoignages, elle aurait été récemment surprise en train de :

  • Revenir en courant à travers le dancefloor pour éloigner sa magnifique copine de votre bouche.
  • Vous couper la parole toutes les 5 minutes pour proposer à votre target d’aller danser (comme si une boîte de nuit, c’était fait pour danser…)
  • Bouder dans son coin comme une gamine de 4 ans qui a envie d’attirer l’attention sur elle, alors qu’elle n’a strictement rien de cool à proposer.
  • Se mêler à votre conversation dans le simple but de vous rabaisser, de vous contredire même quand elle n’a aucun argument, uniquement pour faire de vous le méchant qui la martyrise.
  • Se mêler de la conversation que vous aviez avec votre target afin de braquer les lumières sur elle.
  • Se plaindre à sa copine qu’elle se sentait négligée, qu’à la base c’était une soirée entre filles et que là, vous veniez tout gâcher.
  • Prendre sa copine par la main sans un mot, parce qu’elles doivent aller « aux toilettes » toutes les deux, immédiatement, on revient après…

La copine reloue est un individu qui baisse rarement les bras. Si elle n’a pas eu gain de cause et n’a pas réussi à vous faire fuir avec tous ces stratagèmes qui méritent des biffles, elle peut sortir son atout. La carte maîtresse. Le cheat code qui lui permet de remporter la partie :

Prétextant la fatigue, elle simulera l’épuisement soudain pour partir et vous éloigner ainsi de votre dulcinée. Ne l’oubliez pas, la copine moche a développé avec l’âge tout un arsenal de ruses de Sioux.

Dernier point pour l’identifier : la copine reloue, c’est aussi celle qui va retenir son amie au moment où elle décide de monter dans un taxi pour finir la nuit chez vous. Elle saura alors trouver les mots pour traiter sa copine d’irresponsable, lui rappeler qu’un viol est si vite arrivé et qu’après tout, on ne le connaît pas ce « Mettez votre prénom ici ».

Pourquoi la copine moche est devenue la copine reloue ?

La copine reloue est reloue : mais pourquoi ? Parce qu’on ne la regarde pas. Par jalousie. Les filles auront beau dire ce qu’elles voudront, entre elles, c’est bisous bisous par devant, et langue de p*** vipère par derrière.

On l’a déjà dit, les filles ne partagent pas. Du coup, ce qui est gagné par l’une est forcément perdu par l’autre. La copine moche est devenue reloue avec le temps, à force de perdre en permanence face à sa belle amie la HB.

Dès l’école, les professeurs étaient plus cools avec la HB. Sur son passage, les mecs riaient comme des ânes en rut. Sur le passage de la moins belle, les mecs riaient pour autre chose : par moquerie puérile. Pas très cool pour la copine moche, qui a pris l’habitude d’être moins intéressante pour les mecs.

Du coup, elle l’a mauvaise. Si vous avez le mot frustration sur le bout de la langue, c’est normal. Les gens jaloux sont aigris. Dans la vraie vie, et sur le Net (coucou les trolls).

La copine reloue, c’est un peu un troll dans la vraie vie…

Un seul mot à retenir, un seul sentiment qui l’habite : la jalousie. Un moteur d’action très puissant.

La copine reloue est votre pire cauchemar, pire qu’une LMR, pire que des règles qui durent un mois. Il va falloir apprendre à faire avec, et pour ça, j’ai trois techniques pour vous.

Trois techniques pour gérer la copine reloue

Le Gay Book™

C’est l’équivalent masculin du chattalogue (le nom parle de lui-même). True Story, bros. Ce qui va suivre est inédit à ce jour, je ne le mentionne que dans Pouvoir Social & Séduction tant cette arme de diversion est géniale.

Vous voulez votre target la HB. La reloue ne peut donc pas vous avoir. Mais vous êtes un mec génial : vous avez en stock dans votre Smartphone toute une galerie de potes célibataires. Rien que pour elle.

Facile à faire : un jour, vous demandez à des potes proches de vous envoyer leurs plus belles photos, vous leur expliquez la raison. Vous allez agir comme une agence matrimoniale pour eux !

Ainsi, la reloue n’aura plus qu’à choisir parmi votre cheptel de potes. Pratique, efficace, le Gay Book™ a fait ses preuves ! PS : je vous vois venir avec votre « à quoi ça sert, on a Facebook pour montrer nos
potes ».

Le problème, c’est que souvent, dans les boîtes, on capte mal. Il vaut mieux les avoir tous dans un petit dossier, ça facilite le choix pour la copine reloue ! Adoptez le Gay Book™, promettez-lui de lui présenter le mec qui lui convient, vous me remercierez un jour.

Devenir pote avec la copine reloue

L’idée est la même : elle veut de l’attention, elle veut qu’on la regarde, qu’on lui parle à elle, et pas qu’à sa pote la bombasse. Si vous avez le niveau, gérez le groupe de deux filles. Easy.

Si vous avez votre wingman avec vous, c’est encore mieux. Le wingman, dans ce cas précis, est une arme à double tranchant. Soit il fait son job et se sacrifie pour l’équipe, soit il se rend détestable aux yeux de la warpig qui vous détestera deux fois plus !

Le mieux restant évidemment de gérer une conversation à quatre, et d’alterner la direction de vos propos, parfois pour la HB, parfois pour la warpig, afin d’obtenir sa bénédiction en temps voulu.

Car oui, si vous ne voulez pas qu’elle vous empêche de rentrer avec sa pote, il vaut mieux lui en parler avant si vous sentez qu’elle veut être consultée, qu’elle veut avoir son mot à dire, qu’elle veut vous montrer que c’est elle la boss. Dans ce cas, faites le gentil.

Qui sait, elle est peut-être très intéressante la moche ? (Je force le trait…)

Atomiser la warpig grâce à la conspiration

La technique la plus compliquée des trois. Le Gay Book™ et l’option « devenir pote avec la reloue » sont bien plus faciles que ce qui va suivre. Là, il faut assumer de n’en avoir rien à foutre. Il faut assumer votre côté viril, indomptable, et violer toute notion de dynamiques sociales.

Dans l’apprentissage des dynamiques sociales, je vous dirais évidemment « devenez pote avec la reloue », c’est le chemin le plus simple.

Là, la troisième voie, consiste à bosser sur l’élément de conspiration. Il va s’agir de vous faire de votre target un allié, et de la warpig un ennemi. Comment faire ? Il faut faire prendre conscience à votre target que sa copine est reloue. L’amener à avouer que sa copine est jalouse de son succès, que sa copine est reloue dans un premier temps.

Le second temps consistera à lui faire admettre qu’elle, elle vaut mieux que ça. Qu’elle est libre, que c’est une grande fille, qu’elle a envie d’aventure et surtout, qu’elle n’a pas besoin de la validation de sa copine.

Pourquoi est-ce risqué ?

Parce que vous ne pouvez lancer ces discussions-là que pendant les absences de la casse-bur**s.

Parce que vous risquez de mettre votre target mal à l’aise : si elle a choisi la reloue comme copine, c’est qu’elle est vitale à son équilibre affectif, allez-y donc mollo quand vous cognez sur les défauts de la reloue.

Je vous recommande véritablement les deux premières solutions si vous visez une LTR avec votre target. Si c’est pour un ONS, dans ce cas-là déchainez les Enfers et essayez de vous débarrasser de ce boulet collé à vos basques !

Vous connaissez d’autres astuces pour gérer les copines reloues ? Des anecdotes ou des fails liées à des copines reloues à partager ?

Sélim, ReloueBuster

PouvoirSocial livreDVD 2 Dressage de Warpig : 3 Techniques Efficaces pour Gérer la Copine reloue !
Pouvoir Social et Séduction
« Certains hommes sortent systématiquement avec les plus jolies filles sans JAMAIS avoir à les aborder dans la rue, en boîte ou en soirée ! Voici leur secret... »
Découvrez ce Guide >>

103 COMMENTAIRES
  • Dylan dit :

    J’vis vraiment dans un trou paumé … –‘ Y’a rien a faire dans cette ville ( Munster , en Alsace ( 68 ) 1000 habitants ) .
    Le seul truc qu’il y a c’est le cinéma , et là-bas , c’est assez dur d’intéragir …
    Et les bars de Munster sont tous pourris , remplis de vieux …
    A moins que je fasse un datefast ? Genre , une ou deux heures .
    Si j’arrive a KC assez vite , on aura de quoi s’occuper pour l’après-midi … x) Et les bars de Munster sont tous pourris , remplis de vieux … ( J’ai 14 ans et elle en a 15/16 )
    En tout cas merci encore , vous faites un boulot de malade ! :)

    • selim dit :

      Merci Dylan !
      Courage, Munster ça ne pue pas tant que ça ! Signé un mec né dans le 67 !

    • lex dit :

      Dylan : Mec, ne néglige jamais les pubs pourrit. Tu l’amènes dans « le meilleur bar de ton village » (qui sera à chier, OK, on a comprit le principe), puis : tu la fais marrer sur ça ! Sur le côté incongru de la situation, que vous êtes dans un patelin particulier, et bla, et bla, et bla. Et que la prochaine fois, tu lui prépares le meilleur chocolat chaud de sa vie chez toi, et que vous y serez tellement mieux, blablabla.

  • Papiche21 dit :

    Oui: draguer la moche pour frustrer la belles qui tombera bien vite ds vos bras^^

    La moche vous aiera mais qu’importe puisqu’elle est moche xD

  • antony dit :

    yep une annecdote pour ma part mais sauf que cetait pas la copine relou mais le copain relou de FZ. j’ai commencé a draguer sa copine en boite et puis je voyait qu’il avait instauré une competition. Je me suis raprocher de sa copine puis je l’ai kiss close en boite de nuit sauf que il nous a remarqué et s’est enervé. frustration evidente. J’ai trouvé comme solution temporaire de lui faire rencontrer une fille dans la boite et il a recu finalement un kiss d’une fille ou il etait tout fier. mais malgré ca. Etant lui ayant la voiture il a refusé categoriquement que elle dorme chez moi pretextant que chaqun dors chez soit…
    ce soir la j’ai voul me pendre. Heuresement j’ai revu la meuf quelques semaines plus tard et on a finalement « terminé nos petites affaires ».
    en bref : gaffe egalement au bon pote jaloux et possessif

  • Dylan dit :

    Lex : Elle veut se balader au parc des cigognes , donc c’est nickel ! x) ( Et désolé pour la répétition du bar , mais j’avais fait copier-coller pour le mettre autre part dans le comm , mais j’ai oublié de l’enlever . )
    Selim : Mdrrr’ trop cool un Alsacien ! :D T’as surement raison ! :)

  • Dylan dit :

    Hey , compte rendu : x)
    Je lui donne rdv devant la mairie à 14h , on se ballade un peu dans les différents parcs , je n’avais pas vraiment pour but de la séduire , j’attendais de voir si elle me plaisait vraiment . On commence à avoir vraiment froid , on va boire un chocolat chaud dans une brasserie à laquelle je n’avais pas pensé . On est ressorti , puis on a encore discuté , puis on s’est quitté vers 18h , je n’ai pas kissclosé .
    Je pense que pour une première fois c’était pas mal , encore un peu trop timide , mais c’était cool ! :)

  • Flux dit :

    Selim, le chapitre « Atomiser la Warpig » m’a pour le coup atomisé de rire. Tout ce que tu dis est vrai, j’ai déjà utilisé cette technique. Ce qui m’a fait rire, c’est ta manière écrire, le coup de « l’absence de la casse-bur**s »

    Merci d’ajouter ta touche humouristique à chaque article, un vrai plaisir de te lire ;)

  • Dylan dit :

    Selim : Ouais , c’était pas mal , on a pas mal ri , quelques petits blancs ou on se souriait , y’a pas eu d’accrochages , on était contents de se voir , et voila ! :) Derien ! :’)
    Lex : T’inquiète , je fais gaffe ! x)

  • thony23 dit :

    tu m’as tué

  • Alfy dit :

    Arfff mdr, cet article est criant de vérité. Combien de fois je me suis cassé les dents sur la chieuse. J’ai beau avoir tout essayé, le mec sympa en discutant aussi avec elle, presque plus avec elle que celle qui m’intéressait, cette dernière pensait même que sa copine me branchait plus. Le gars qui lui trouve un mec, mais ce genre de nana est tellement aigri que personne ne lui convient (aucun gars n’est de son rang). Le pire c’est qu’elle ne décolle jamais pour aller au toilette seule. Puis cette intrusion systématique dans ta vie privée, à te poser des questions genre inquisition du 14eme siècle. Enfin bref, comme cité plus haut, un article criant de vérité.

  • labille dit :

    Le pire étant, comme je l’ai expérimenté récemment que la reloue en question se permette, en plus, d’être sympa, intelligente et jolie (barrer les mentions inutiles:) mais un peu moins que la target.
    Que, d’un instant, le temp d’embrasser sa copine, elle passe d’un oeuil de braise à un regard haineux et ruine votre nuit ou votre vie (juste pour souligner le tragique de la situation. ;-).
    Bilan: une de perdue, deux de perdues…

  • Latuile dit :

    Une fois, je suis allé parler avec une fille sans intention de la draguer parce que je trouvais qu’elle avait l’air sympa (social proof amélioré, qui sait?) et c’est sa copine HB10 qui a joué les warpigs… Je crois qu’il y a des mutants…

    • selim dit :

      Ahah, les warpigs mutants. On va finir par écrire des films terribles avec tout ce qu’on trouve dans les commentaires !
      Bonne soirée Latuile !

  • JimmyJig dit :

    Bon ben j’ai une anecdote bien pourrave qui s’est passé y’a 2 semaines, impossible de ne pas la relater ici.

    Soirée sarge avec mon wing. Vers 1h du mat, on arrive dans un bar dansant, et je revois une connaissance : 30 ans, mimi, mais super timide et réservée. Je l’ai rencontrée à une soirée célibataire, je l’ai revue sur meetic, elle me dira d’ailleurs que ça fait 8 mois qu’elle est dessus, mais ça fait aussi 8 mois qu’elle n’a rien fait du tout (elle sort d’une très longue relation et « je suis très bien toute seule maintenant je profite de la vie », le baratin habituel). Du coup je n’avais jusqu’ici jamais réussi à avancer dans le game avec elle, elle n’est pas réceptive par mails (avec personne) et je ne la croise que 5 min tous les 3 mois.

    Mais ce soir c’est THE bon moment, peut-être la seule fois de l’année où elle se lâche. Elle est bien émêchée, très joyeuse, expansive sur la piste, très charmante également, et est ravie de me revoir. Ok, pas question de rater la fenêtre de tir, l’instinct du tueur est activé, je me donne 10 minutes max pour la KC. Les 5 premières se passent super bien, elle me dit qu’elle est venue avec une copine. Magnifique, pas de mec, la copine n’est pas trop présente (jusque là!) et toute façon mon wing n’est pas loin pour l’occuper.

    Alors que j’allais attaquer un petit massage sensuel sur le canap, j’entends : « je vais fumer une clope dehors avec ma copine! » Arf. Bon ok, je suis sans protester, j’aurais cer-tai-ne-ment l’occasion de reprendre en revenant.

    Et là le cauchemard a démarré. La copine est moche, tire la gueule, ne l’ouvre que pour dire des conneries, chaque mot qui en sort est comme une aiguille enfoncée dans une poupée vaudou à mon effigie.

    Elle me voit parler à sa cops et c’est direct :
    « bon ben moi je vais y aller
    – ah? euh bon je pars aussi alors
    – non c’est bon reste si t’as envie. Je prendrai le taxi. ça me coutera 100 € (elle devait dormir chez ma target)
    – non ben je vais venir avec toi! » ……

    Je suis en train de me décomposer en me demandant comment elle peut me faire ça cette pét$sse. Je réagis en relançant la discussion, en optant pour le choix de faire pote avec la copine AMOG. Elle ne veut parler que de boulot, de trucs chiants, encore qu’elle tente une ou deux vannes qui me laissent pantois. Sa copine refroidit dangeureusement, perd peu à peu son humeur festive. Heureusement mon wing arrive et tente de m’aider à alimenter la discussion mais s’empêtre lui aussi dans le 2-de-QI shield de notre interlocutrice, pendant que ma target va aux toilettes. C’était quand meme dur et flag de la suivre, donc nous voilà tous les 2 tétanisés et remplis d’effroi face à quelqu’un qu’on aurait volontiers échangée contre un ultimate fighter agressif et totalement bourré.

    « Nan mais franchement les mecs vous êtes pas sociables! et pi vous vous intéressez à rien! et pi toi t’habites où déjà? et pi toi ton boulot tu m’as pas bien expliqué! (j’avais sorti une réponse humoristique et décalée pour botter en touche, complete fail).

    Quand ma target revient, je supplie du regard mon wing d’occuper le pitbull quelques minutes, ce qu’il fait avec grand professionnalisme. Impossible toutefois de revenir vers l’objectif du KC, pourtant à portée de lèvres 10 minutes auparavant, je me contente de fluff un peu jusqu’à chopper son tel et le vague projet de se revoir la semaine suivante.

    Evidemment, le phone game est compliqué et n’a guère avancé 2 semaines plus tard, puisqu’elle est repassé en mode relou (mais pas autant que celui de sa copine, qui est en plus permanent).

    Bref, moment mémorable de lositude, j’ai souffert et maudit le Seigneur comme rarement dans ma vie. J’imagine que je n’étais pas assez préparé pour affronter la situation mais chacun ses limites. Merci à Apoteoz pour le sacrifice, qui risque malheureusement de s’avérer inutile.

  • Anonymuse dit :

    Un conseil les dragueurs: la copine est souvent reloue parce qu’elle s’ennuie, et non parce qu’elle est jalouse. Ou encore elle peut être en couple.
    Il semblerait donc que la chose la plus simple à faire serait d’alterner 5 échanges avec la target, puis 1 avec la copine reloue.
    Critiquer l’amie reloue pour rebooster la confiance de la target me paraît assez risquée; à moins que la target ait un sérieux problème de confiance en soi, elle défendra sa copine. Enfin, si elle manque de confiance, c’est tant mieux pour vous! Mais cela ne rabaisse-t-il pas le jeu après tout?

    Bien à vous,
    La fille ni spécialement moche, ni spécialement jolie

    • Dante dit :

      Anonymuse, tu n’as pas complètement tort, mais les deux situations existent, et la jalousie est pourtant bien plus fréquente !

  • DefLeppard dit :

    Je vous propose un nouveau concept intéressant que je suis en train de vivre en ce moment : le taliban

    Je suis toujours en progression avec ma petite LSE et un type a fait son entrée : son meilleur pote qui vit dans le même village qu’elle et qu’elle voit donc le week-end.
    Ce type est en FZ total avec depuis 6-7 ans et me déteste (je ne l’ai jamais vu de ma vie, il y a vraiment des gens cons). C’est le genre de mec relou qui interdira limite à la fille d’avoir un contact avec vous (elle a dû sortir dans le froid pour m’appeler d’une soirée car Môssieur était vexé et me traitait de connard).
    Ce genre de mec est un beau blocage car sa jalousie est sans limite et naturellement, la fille éprouve de l’amitié pour lui et rechigne à lui faire encore plus de mal qu’un FZ depuis des années.

    Une espèce de boss de fin de jeu qui déteste viscéralement toute personne de sexe masculin parlant à sa déesse

  • ice dit :

    Bonsoir les players,

    J’ai abordé vendredi dernier un groupe de 2 filles à la fac. Au début, je me suis adressé à la moche, mais elle m’a l’air d’être arrogante. J’ai finalement changé de stratégie et me suis concentré sur la plus belle. Je leur ai fait une lecture à froide. Stupéfiant! Tellement je me suis fait mysterieux que la HB9 me demande une panoplie de questions: ma formation, ma copine, etc.
    Et pourtant sa copine moche lui soufflait toujours : » il ne dit pas la vérité »;  » il fait comme ça avec toutes les filles », etc

    Finalement, quand elles allaient reprendre leur cours, j’ai désigné la HB9 comme la plus gentille et la moche comme la méchante. Et j’ai pris le numéro de la HB9 pour un petit café un de ces jours.

    Y avait un moment, la HB9 et moi on s’est lancé un EC très doux et on a failli s’embrasser et elle a tout de suite changé de sujet pour me demander si j’ai une copine.

    Seul probleme: je sais que le jeu de sa copine moche peut jouer en ma défaveur.

    Comment gérer ce game?
    Merci de m’apporter vos avis

1 2 3

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)