Ce Que « Expendables 2″ Peut Vous Apprendre sur les Dynamiques Sociales

Publié dans Dynamiques sociales par Sélim le 04/09/2012
9 Flares 9 Flares ×

expendables 2 et dynamiques sociales Ce Que Expendables 2 Peut Vous Apprendre sur les Dynamiques Sociales

OK, c’est un peu exagéré, autant vous le dire tout de suite, c’est un film sur la dynamite sociale ! Ca explose, ça vanne, ça mitraille dans tous les sens et la séduction a assez peu sa place dans le film (quoi que… me répondront ceux qui ont vu ce chef-d’œuvre du second degré).

Quand un casting réunit les Alpha Males des années 1980 (Stallone, Schwarzenegger et Willis) et les meilleurs acteurs de films d’action des 20 dernières années, on se sent obligé d’aller voir Expendables 2 pour vous.

Je ne suis pas sûr de vous le recommander pour un premier rendez-vous avec votre target, mais Expendables 2 dispense de sérieuses leçons de virilité et de savoir-vivre. Embarquement immédiat !

Lisez cet article si vous avez vu le film ou si vous ne comptez pas le voir. A vrai dire, même si vous comptez le voir. Le dénouement est tellement évident que je ne vais pas vous gâcher grand-chose…

Devenez leader de votre groupe comme Stallone !

Stallone, c’est le big boss. C’est son projet, Expendables. Il a réuni tous ses bonhommes dedans, toute sa mafia en leur promettant quoi ? Du fun, et du fric !

Vos potes, vous leur promettez quoi ? Quelle valeur leur apportez-vous ? Stallone dans la vie et dans le film, il protège les siens. Il leur donne ce dont ils ont besoin : du boulot. Il les occupe. Est-ce que vous proposez des activités vraiment valorisantes à vos potes ?

Est-ce que vous leur faites profiter de votre réseau ? Un vrai leader donne en permanence avant d’essayer de prendre et de penser à son intérêt. Il pense d’abord au bien-être de son cercle social.

Si vous êtes le leader d’un groupe, veillez aussi à transmettre votre savoir, votre envie, votre passion aux plus jeunes. Qu’il s’agisse de politique, d’associatif, de business, d’un club sportif, d’apprendre à filmer, à coder, à écrire : vous avez des choses à transmettre.

Un vrai leader, c’est aussi celui qui transmet des valeurs aux autres. Et pour ça, son cercle social le suivra partout, dans toutes ses aventures.

Dynamiques sociales : savoir s’entourer comme dans Expendables

Le casting est impitoyable. Ils sont tous là. Sauf Steven Seagal et Vin Diesel qui refusent de se faire déboîter à l’écran. Question de fierté (mal placée ?).

Dans tout groupe, il y a un leader : ici Stallone. Secondé par un bras droit puissant, un Bêta qui pourrait très bien lui succéder en cas de coup dur, ou l’aider à prendre les bonnes décisions : Jason Statham.

Savoir s’entourer, c’est aussi savoir larguer les potes boulets. Se débarrasser du superflu. Vous avez deux choix si vous voulez progresser dans l’univers des dynamiques sociales : former une super équipe, inculquer les bases à vos potes et wingmen ou couler avec eux.

Draguer comme Dolph Lundgren : mauvaise idée

Ce bon vieux Gunnar dans le film est fascinant. Outre un ronflement surpuissant et un goût prononcé pour les blagues sur les minorités, ce qu’il faut retenir de lui est cette anti-leçon de séduction.

Afin d’attirer la jeune Maggie dans le film, il se met à se racler la gorge. En mode « humm hummm », comme s’il allait balancer un vieux mollard. Quand elle daigne enfin lever les yeux sur lui, il se retrouve comme un âne, avec rien à dire !

Gunnar, c’est l’antiséducteur ! Ne faites pas comme lui : quand vous avez décidé d’attirer l’attention d’une fille, préparez déjà la transition, ayez un ou deux sujets de conversation en tête pour assurer derrière !

La subtilité n’est pas son fort non plus… Au moment de parler de repas, il ne peut s’empêcher de parler de Maggie comme d’un plat de nouilles chinoises qu’il aurait envie de croquer… Faire des compliments, c’est tout un art !

Adopter les codes du groupe pour s’intégrer

Dans tout groupe existent des lois non-écrites, des codes que tous respectent implicitement. Dans Expendables, les mecs se réunissent dans un bar de bad ass après leur première mission. Ils parlent tous mal, ils ont tous des motos, sont sapés comme des Hell’s Angels.

J’ai l’exemple en tête de mon club de foot où on bannissait les conversations politiques. On se concentrait sur ce qui nous unissait plutôt que sur ce qui nous séparait.

A chaque époque, à chaque groupe correspondent des manières de parler. Champ lexical plus ou moins soutenu, expressions qui reviennent en permanence. Pour vous intégrer, relisez l’article sur la PNL et la synchronisation et l’effet de miroir.

Deux exemples marquants dans le film :

  • Au cours de la première mission, un petit « Ou-Ah !» caractéristiques des Marines américains
  • Le tatouage de chèvre qu’arborent tous les Sangs, le groupe des méchants…

Un groupe, c’est aussi une histoire commune, un vécu, des souvenirs qu’on crée ensemble. Quand on y fait référence par la suite devant des étrangers au groupe, ça devient très vite une private joke, une sorte de référence secrète pour eux, mais qui unit tous les membres du groupe.

Typiquement, dans le film, les scénaristes ont envie de nous faire entrer dans l’unité spéciale Expendables, on sent qu’ils veulent vraiment nous inclure : les blagues qui font référence à la culture ciné / films d’action sont nombreuses.

Pêle-mêle : des blagues sur Terminator, une scène de torture à la Rambo, des blagues sur Chuck Norris que vous auriez pu lire il y a cinq ans sur internet, la musique du film « Le bon, la brute et le truand », des répliques de JCVD hallucinantes, tout est fait pour que ces mecs deviennent nos potes !

Bonus track : deux tips dynamiques sociales

En sortant du film, je me suis demandé ce que j’allais retenir du film. Le plus important : les mecs aiment jouer à la guerre. Avec muscles ou sans muscles, invitez vos potes à la confrontation.

Karting, sport d’équipe, paintball ou laser game comme Barney dans HIMYM, on forge aussi un esprit de corps dans l’opposition et la douleur.

La deuxième chose que je retiendrai, c’est la discussion « dernier repas ». Imaginez que vous deviez mourir demain, quel serait votre dernier repas ? En termes de présentation, c’est vachement mieux amené qu’un simple « Et toi, c’est quoi ton plat préféré ? ».

Si vous deviez conseiller deux films sur les dynamiques sociales à un pote, vous conseilleriez quoi ?

Sélim

PouvoirSocial livreDVD 2 Ce Que Expendables 2 Peut Vous Apprendre sur les Dynamiques Sociales
Pouvoir Social et Séduction
« Certains hommes sortent systématiquement avec les plus jolies filles sans JAMAIS avoir à les aborder dans la rue, en boîte ou en soirée ! Voici leur secret... »
Découvrez ce Guide >>

61 COMMENTAIRES
  • drilouu dit :

    Je conseillerais coach carter. Pour d’amples détails, regardez le film et vous comprendrez

  • mrgoodfella dit :

    Dis donc Selim t’es allé voir ce film tout seul ou avec une nana ?

  • Proxi dit :

    Pour l’esprit de cohésion et de dynamique sociale pour moi il y a difficilement mieux que « Le plus beau des combats » avec beaucoup d’acteur de talent qui était très jeunes à l’époque (dont Ryan Gosling), c’est un film qui donne des leçons à tour de bras et des leçons utiles!

    Dans mon top 5 des films à voir depuis de nombreuses années, j’y ai même initié la famille tellement pour moi l’esprit du film est fort.
    Pour EXP2 j’ai bien ris et profité de mon film, il faut le prendre pour ce qu’il est et la il n’ y a pas de déception.

    ps: Sinon, moins dans la dynamique purement sociale mais sur la confiance en soit et le dépassement de ces « obstacles » l’incontournable « Les chariots de feux »!

  • hank_hitch dit :

    Salut, la famille, c’est clair que j’avais envie de voir le film mais là vous avez augmeté mon envie, l’adrenaline grimpe comme un singe.
    Je me demande comment est-ce possible d’introduire mon wing à l’amie de ma copine. Le truc c’est que je la connais pas, mon wing a vu ma copine et sa pote et celui-ci a craquer sur elle et là il faut à tout prix que je l’aide mais comment? Merci la famille!

    • selim dit :

      Dans l’ordre : tu dis à ta copine que ton wing est génial.
      Ensuite, tu lui dis que ton wing aime bien sa copine.
      puis elle lui présente, et le tour est joué si ton wing s’y prend bien !
      Be good Hank_hitch (gros programme ces deux-là en même temps…)

  • Drole de mystere dit :

    Chuck Norris nous a bien montré comment faire pour se sociabiliser !

  • antony dit :

    quand j’ai regardé ce film, j’ai mis mon cerveau sur pose… Faire un article dessus… lol. Bien joué. Je n’y avais pas pensé.

    Sinon, merci pour les plus jeune: on ne pose plus de questions directs. Mais moi, je ne tire pas ça d’expendables mais de lcp.

    « Mme la ministre, au regard de [...] si cela se produisait, quelle solution nous proposeriez vous? »

  • Hank_hitch dit :

    Donc en gros faut que je DHV mon wing d’abord puis je dis à ma copine que sa pote plait bien à mon wing?
    Pour le reste ça sera du gateau pour lui, il lui faut juste l’intro.

    Merci la famille!

  • salim dit :

    Je pense que le mec de « Flypaper » est un vrai mâle dominant

  • Superbrunette dit :

    J’ai choqué tous mes potes (enfin TOUTES mes potes surtout) en disant que j’avais surkiffé ce film ! Tout est dans l’excès et clairement assumé ! Yeah !

  • slafol dit :

    Super article Sélim, merci ! Ce film est une tuerie. Sa canarde dans tout les sens, de l’action à gogo, des vannes hilarantes et des très bons acteurs. Mais c’est vrai que c’est une bonne idée de faire un article sur les dynamiques sociales avec comme exemple « The Expendables 2″. Sa pourra en aider plus d’un.

    slafol

    • selim dit :

      On fait ce qu’on peut !
      Je cherche encore ce que je vais aller voir ce soir… Mais dans mon quartier, je n’ai qu’un cinéma « prise de tête » à base de films indépendants.
      Je vais les voir quand même, mais le spectacle n’est pas le même !

  • Bibi-12 dit :

    Sélim, quand on sait que Stalonne et sa bande de pote sont tous pour la plupart des gros racistes anti- musulman et arabe, je pense qu’ils sont loin d’être des exemples de virilité et d’intelligence sociale. J’obterai plutôt pour le terme de gros beauf, un peu décalé et surtout très cons. Je vois pas qu’elle fille peuvent t’ils faire rever a part peut etre, les milfs un peu dépassé. Je m’inspirerai bien plus de mecs comme Clooney ou Pitt, plus virile et surtout plus classe. Merci d’avance de ta reponse, à bientôt.

    • selim dit :

      Je suis partiellement d’accord avec toi.
      Moi je vois une bande de potes qui s’amusent un peu à tirer dans le tas. Qui s’amusent ensemble.
      Bien évidemment, la classe d’un Clooney n’est pas comparable et il serait bien plus judicieux de s’inspirer de son style à lui.
      Mais les articles sur Ocean’s 11, 12, 13 ne tarderont pas !

  • DragoLcc dit :

    Fan de tous ces films d’actions à l’ancienne et de leurs acteurs, je ne peux dire que : trop star cet article !

  • Docno dit :

    Hello, c’est pas pour radoter, je suis d’accord qu’il peut (devoir serait une obligation ?) y avoir un leader dans un groupe. Mais imaginez que quelques personnes recommandent ce superbe site de « renforcement personnel » (et de marketing faut l’avouer) et que de fil en aiguille tout le monde lise et applique les méthodes développées, il ne restera bientôt plus que des leaders proprement dit, donc qui dirigera le groupe ? :D

    • lex dit :

      Docno : y’en a toujours un qui dépasse le groupe. Quand le monde sera en 2.0, il sera en 2.1.

    • selim dit :

      Hello Docno !
      Une expérience a été faite, il y a longtemps.
      Avec des rats. Quatre rats leaders de quatre groupes différents?
      On les a sortis de leur groupe. On les a mis ensemble.
      Le schéma s’est reproduit à nouveau : le leader, le bras droit, le suiveur et le grognon.
      Il y aura toujours un leader « naturel » qui prendra le dessus !

  • Dan dit :

    Ben voilà, je me disais qu’il y avait certainement des choses inattendues à apprendre de Pros de la drague. La leçon, la voilà : voir de la drague partout, même là où il n’y avait QU’UN FILM DRÔLE… et rien d’autre.

    De l’adrénaline, des bonnes grosses blagues bien grasses mention Men Only, c’est ça, Expendables II .
    J’ai passé une période à faire des phrases à triple sens, auxquelles riaient les plus subtiles des auditrices, avec lesquelles finalement ça se passait relativement bien … jusqu’au close.

    Mais il faut admettre un jour que si l’on ne peut plus profiter des choses simples, c’est qu’au lieu de tenir les deux couleurs du Yin Yang, on a lâché une rive, et l’on se laisse emporter dans un tourbillon qui nous excluera directement d’un monde qui s’appelle la société.

    Bonne chance, les gars. (non, c’est pas de la drague, Sélim, c’est un avertissement entre mecs… sans arrière pensée)

1 2

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)




    • Près de 100 missions et exercices pour prendre confiance en vous et apprendre à draguer : c’est l’équivalent de 31 jours de coaching en séduction intensif pour le prix d’une entrée en boîte !
    • 267 techniques simples et efficaces pour rendre votre copine accro au sexe ou collectionner les 's*xfriends'.
    • Comment séduire LA fille que vous convoitez. Un guide pour sortir de la friendzone, séduire une collègue, une camarade...
    • Eliminez la frustration, les angoisses et la honte liées à votre incapacité à « conclure » avec les femmes...
    • Le nouveau chef d’œuvre de Mystery en Version Française ! Sûrement le livre le plus complet sur l’attraction et les techniques de drague.
    Découvrez tous les guides
  • Headline Name: Email: subscribed: 0 We respect your privacy Email Marketingby GetResponse