Etes-vous bien entouré ? Les 5 Bro’s nécessaires à votre cercle social !

Publié dans Dynamiques sociales par
ArtDeSeduire.Com

power rangers 1 mighty morphin Etes vous bien entouré ? Les 5 Bros nécessaires à votre cercle social !

En passant devant le kiosque à journaux l’autre jour, j’ai vu le magazine Néon, dont la couverture m’a interpelé : « Avons-nous trop d’amis ? »

Je ne sais pas si nous avons trop d’amis… je suis certain en revanche de n’avoir pas assez de temps pour les voir tous. Les vrais amis se comptent sur les doigts de la main.

Après l’analyse de la composition de mes amis, je me suis dit que j’allais vous proposer la liste indispensable des 5 amis que tout homme devrait avoir à ses côtés !

Les 5 bros qu’il vous faut, c’est parti !

On commence par le bro’ dont on ne peut se passer chez Artdeseduire : le wingman !

Le wingman

C’est une évidence : un bon séducteur sans wingman, c’est un peu triste. Votre wingman, c’est celui qui vous met en valeur quand vous abordez un groupe de filles.

C’est celui qui se sacrifie en décidant de désamorcer la copine reloue pour que vous puissiez prendre du bon temps avec votre target.

C’est aussi lui qui va venir servir de prétexte pour vous éjecter d’un groupe très adhésif quand vous voulez voler vers d’autres cieux.

Comment bien le choisir ?

Ça, ça ne se choisit pas. C’est un peu le hasard. Vous allez tomber sur un type avec qui vous aurez les mêmes approches, ou des manières de draguer complémentaires, et vous saurez que c’est lui.

Bromance, le coup de foudre affectif entre potes. C’est lui qui vous remontera le moral quand vous devrez surmonter votre rupture, lui qui vous forcera à sortir pour faire de nouvelles rencontres…

Veillez à le choisir célibataire : un wingman en couple, c’est beaucoup moins drôle.

Ça n’ira pas aussi loin qu’un wingman célibataire, ça se couche plus tôt, ça ne persévère pas assez !

Si vous avez besoin d’un nouveau wingman pour vous suivre en soirée, relisez l’article pour former votre wingman !

Le pote bricoleur

Surtout si vous êtes une quiche comme moi, et que vous avez séché les cours de mécanique, de déco d’intérieur, de bricolage, ce pote vous sauvera la vie plus d’une fois !

Comment fait-il ? Est-ce qu’il regarde des vidéos de Leroy Merlin ou de Conforama avant d’aller se coucher ? Ce mec, c’est une sorte de Valérie Damidot, en mieux.

Il adore bricoler. Il aime remettre à neuf des appartements, des maisons, faire des trous dans les murs. Outre son expertise en bricolage, ce qui est appréciable, ce sont ses muscles.

Toujours là pour porter un canap ou une armoire pendant un déménagement, il sera là pour arranger vos cartons dans le camion parce qu’il a vraiment développé une expertise sur ce genre de sujets ! La vista !

Le vrai avantage : il peut vous expliquer et vous apprendre tout ce que votre père ne vous a pas appris en termes de bricolage. Avec plus de patience.

Débrouillez-vous pour le voir en dehors des moments où vous avez besoin de lui si vous ne voulez pas qu’il sente que vous ne le voyez que pour l’exploiter. Allez prendre une bière avec lui de temps à autre, ou offrez-lui à dîner après les coups de perceuse !

Le collègue de travail

Qui a dit qu’on ne pouvait pas être ami avec un collègue de travail ? Il a un double avantage : vous pouvez le voir au travail dans un cadre pro, et en dehors, pour boire un verre, où il pourra aussi jouer le rôle du wingman.

Ne demandez pas à votre collègue de travail d’être votre meilleur pote : son rôle, quelque part, c’est juste de vous faire passer une semaine agréable, moins pénible au travail.

Il est un peu comme le rayon de soleil avec qui vous ne risquez pas de coucher, celui qui ne vous accusera jamais de harcèlement sexuel.

Les amitiés au travail restent néanmoins dangereuses : entre collègue de même niveau hiérarchique, ça va, mais si l’un des deux est promu, ça peut compliquer les relations.

Être pote avec son boss, celui qui signe votre évaluation annuelle et compte sur vous pour faire augmenter ses résultats et ses primes, c’est compliqué : si vous le déceviez dans le boulot, votre amitié en souffrirait…

De la même manière, comment être respecté par un subalterne qui vous a vu bourré en train de vomir en soirée ? Pas facile. Il vaut mieux éviter les collègues trop proches et aller chercher dans les autres services.

Par exemple, vous pouvez vous faire des potes au sport, le midi, entre ceux qui nagent, ceux qui courent, ceux qui jouent au foot, vous trouverez bien quelqu’un à qui parler pendant la pause déjeuner !

Ou alors vous pouvez profiter de la pause clope / café pour passer un peu de temps dehors avec les collègues des autres services (avantage social aux fumeurs sur ce point-là…)

Le pote fan de sports

Il court, il joue au foot, il nage, il met ses fléchettes dans le mille les yeux fermés : c’est un pote qui nous agace un peu. Il est motivant, plein de bonne volonté, il veut nous aider à perdre du poids, certes…

Mais on n’a pas tous sa volonté de fer ! Parfois, avoir ce genre d’ami peut être inhibant, ça peut filer des complexes. Il réussit tout, et nous non…

Son vrai avantage : il nous pousse à nous entraîner en secret.

Toutes ses invitations à jouer au foot avec ses potes du centre de formation, toutes ses invitations à se joindre à lui pour un semi-marathon ne resteront pas sans réponse : un jour, vous allez le rejoindre, quand vous vous serez suffisamment entraîné de votre côté pour ne pas être ridicule.

N’oubliez pas : le sport peut booster votre pouvoir de séduction !

Le mentor

On finit sur mon préféré ! Le Yoda, le Obi-Wan de Luke, le Mickey de Rocky, le professeur Xavier des X-Men, le Syrio Forel d’Arya Stark, le Viper de Maverick, le Gandalf de Frodo…

On pourrait passer la journée sans épuiser le sujet des mentors au cinéma. C’est un personnage clef du voyage du héros. Et vous êtes le héros.

Votre mentor peut être votre père, mais pas nécessairement. C’est un homme qui va vous prendre sous son aile, généralement un homme plus âgé qui voit en vous un vrai potentiel qui n’a pas encore été exploité.

Votre mentor vous aidera à passer à la vitesse supérieure et surtout, saura vous écouter. Que vous ayez besoin de lui parler d’un souci masculin, d’un problème de couple ou de quoi que ce soit, sa grande force est son écoute, liée à son expérience.

Vous n’aimerez pas toujours votre mentor parce qu’il ne retiendra pas ses coups ni ses critiques, constructives et bienveillantes.

Il saura vous ramener sur terre quand vous prendrez la grosse tête, saura vous ramener sur le droit chemin quand vous flirtez un peu trop fort avec la serveuse alors que votre copine vous attend chez vous.

Le mentor est le seul ami important à avoir, celui qui viendra compenser la folie de votre wingman par exemple.

Recherchez-le autour de vous, votre père, vos oncles, des associations politiques, caritatives ou religieuses, des seniors au sport, des anciens de votre réseau en école.

Votre cercle social est-il complet ? Y en a-t-il un qui manque à votre vie ? Un de vos potes qui joue plusieurs rôles à fois ?

Sélim

banner parler aux femmes Etes vous bien entouré ? Les 5 Bros nécessaires à votre cercle social !
banner parler aux femmes Etes vous bien entouré ? Les 5 Bros nécessaires à votre cercle social !
Banner 50phrases Etes vous bien entouré ? Les 5 Bros nécessaires à votre cercle social !
Banner 50phrases Etes vous bien entouré ? Les 5 Bros nécessaires à votre cercle social !
Bann TechniqueAstucieuse v2 Etes vous bien entouré ? Les 5 Bros nécessaires à votre cercle social !
Bann TechniqueAstucieuse v2 Etes vous bien entouré ? Les 5 Bros nécessaires à votre cercle social !
53 COMMENTAIRES
  • Toutilapinou dit :

    Pour nos amis globe-trotteur il faut un bro’ de voyage :-) Celui avec qui tu voyages partout et tu sais que tout se passe toujours bien!

    Bonne fin d’année TEAM ADS!!

    • Gabriele LEE dit :

      Bon sang, j’ai rien de tout ça ! :-(
      Juste des « psys » dans mon entourage…

      Pas de Wing… Des potes celibataires démotivés
      Pas de collegue de taf… je bosse seul
      Pas de pote bricoleur… Ma mere est la seule bricoleuse de mon entourage !!!!
      Pas de fan de sport… c’est moi qui tire tout le monde dans ce sens…
      Pas de mentor… Comme un ado, je prends modele sur des personnes publics…

      Non non mais mon social circle est de TRES TRES loin mon talon d’achille…

  • fg dit :

    Et dire que j’étais passé à côté de cet article… Excellent ! Les profils sont intéressants, beaucoup d’humour ! J’aimerais avoir ces amis..

    Malgré les deux petites contradictions dans l’intro :
    – je suis certain de ne pas avoir de temps pour les voir tous / les amis se comptent sur les doigts de la main
    – après avoir fait l’analyse de la composition de mes propres amis / je vais vous dire qu’elle est la liste idéale des amis indispensables pour TOUT homme

  • olivier dit :

    hello

    c’est quoi la définition d’un ami ?

  • Crush Override dit :

    excellent article ADS!
    Sauf que difficile de trouver des prototypes de bro’s de ce genre: les bons amis se comptent sur les doigts des mains!!!
    j’ai quitté ma ville,je connais personne ici,mais j’essais d’entretenir des relations avec les gens du coin

  • Hero dit :

    Bonsoir, messieurs.
    Article intéressant et instructif. Mais encore plus instructifs, les commentaires et les réponses de la team:
    @ Olivier: « C’est quoi un ami? »
    @ Sélim: « C’est celui qui t’aide à enterrer un type dans la forêt sans poser de questions. » XD

    Toutefois, j’ai une question: ne pensez-vous pas qu’on puisse avoir un « tout en un »? Autrement dit, un pote ne peut-il pas être également un wingman, un sportif, un collègue et un mentor?

    De plus, j’aimerais avoir votre avis: peut-on (ou doit-on, au choix) être prêt à faire n’importe quoi au nom de l’amitié? Comme aider quelqu’un à enterrer un cadavre dans la forêt (là tu m’as achevé Sélim, j’en pleure de rire X´D)? Je sais que cela était à prendre au second degré, mais sait-on jamais?

    Les larmes aux yeux, Hero (Cameroun).

    • Sélim dit :

      Hello Hero !
      très dur de trouver le wingman parfait qui réunisse les 5 bonhommes en un seul.
      Jamais connu ça…
      Au nom de l’amitié, non, évidemment : il y a des lois à respecter ;) On sait poser des limites, tu avais bien lu, second degré !
      Bon week-end l’ami !

  • Monkey1 dit :

    Salut,

    En lisant l’article, je reconnais trois de mes potes :

    – le wingman (bien qu’il ne soit pas parfait : la dernière fois qu’on est allé en boite, je lui montre 2 filles qui dansaient seules et lui demande d’occuper celle de gauche pendant que je drague celle de droite. En moins de 30 secondes, il avait refourgé la fille à un autre pote qui la lui même laché au bout de même pas dix secondes. Et la fille reviens alors sa pote avec qui j’étais en train de danser. Qu’est-ce que je peux faire dans un cas pareil ?) ;
    – le fan de sport (je dois avoir l’un des meilleurs, il connais même des footballeurs sud-coréen. Et on se motive l’un-l’autre.) ;
    – le mentor (RAS ;) ).

    Après j’ai pas de pote bricoleur mais à vrai dire je me débrouille assez bien seul pour ce dont j’ai besoin. Et je n’ai pas non plus de pote de travail, de toute manière, pour le travail que je fournis…

    Sinon, je me demandais puisqu’il y a un pote « mentor » avoir un 6e pote « apprenti/élève » n’est-ce pas aussi important ?

    Merci et à plus.

    PS : Désolé pour le commentaire précédant, erreur de manipulation.

  • Jhewaï dit :

    pas evident a trouver dans mon village quasi tous sont des fumeur de weed et la plupart me mette sur le coté du fait que j’ai laisser mon passer de smoker derriere moi maintenant j’ai reprit le basketball y a 3 ans qui me fait évoluer dans un club très prestigieux de belgique après avoir arrêter 5 ans! comme quoi tout est possible je me bat pour être pros et avoir ma revanche sur la vie mais je suis souvent prit de solitude entre la rue ou les coup bas sont nombreux et le monde des étudiant mécheux sportifs ou la aussi les gens sont hypocrite mais je reste focaliser j’y arriverait tot ou tardmais avoue que je me sent comme un rémy dans ce monde ou la loyauté ce fait rare.. Lol

    • Sylvain dit :

      Hello Jhewai,

      Bravo pour ton parcours dans le sport. Pour le reste, effectivement, quand on change de vie et de passions, en général on change d’amis avec. Dur de concilier la discipline du sportif de haut niveau avec des mecs qui fument…A toi de développer ton cercle social et de te faire de nouvelles relations. Partout autour de nous, il y a des opportunités de rencontrer des gens intéressants :)

  • Guigui dit :

    Plop !

    Perso mon meilleur pote joue le rôle de wingman (et il est pas celib mais ça meuf ne l’empêche jamais de sortir..), de pote bricoleur et de mentor (quoique c’est variable, ça va dépendre du contexte, des fois c’est moi le mentor ^^). En plus au niveau du sport, ce n’est pas vraiment inné pour nous deux mais on a réussi à se motiver l’un l’autre et on est passé de rien à 4 séances par semaines depuis presque 2 ans..

    Finalement il reste le collègue de taf, et je n’ai pas de réel soucis à ce niveau là étant fumeur je sympatise facilement avec les autres..

    Enfin voilà, mon bro rempli déjà 4 bros sur 5 !! C’est pas mal hein :p

    A+

1 2

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)