Comment Bien S’Intégrer Et Se Bâtir Un Cercle Social Solide Dans Une Nouvelle Ville ?

Publié dans Dynamiques sociales par Sélim

intréger une nouvelle ville Comment Bien SIntégrer Et Se Bâtir Un Cercle Social Solide Dans Une Nouvelle Ville ?

C’est la rentrée ! Synonyme pour certains de déménagement, d’arrivée dans une nouvelle ville, de prise de fonction dans une nouvelle entreprise, ou d’inscription dans une fac située dans une autre région : le changement, c’est maintenant !

J’ai vu beaucoup de mecs et de filles flipper quant à leur intégration dans cette nouvelle ville, lors de cette nouvelle vie. Dans cet article, je vous livre mes 5 secrets pour bien vous intégrer quand vous êtes nouveau en ville !

Comme très souvent, cet article s’adresse aux hommes, mais les femmes pourront bénéficier de ces conseils sur les dynamiques sociales : la peur de ne pas s’intégrer, la peur d’être rejeté n’est pas spécifiquement masculine !

Confessions intimes : je n’ai jamais eu peur des déménagements, des arrivées dans de nouveaux environnements. Confiance en moi peut-être, goût du risque sûrement, habitude évidemment.

Quand j’ai quitté ma prépa à Bordeaux en 2003 pour débarquer à Grenoble en septembre, j’ai fait le plus mauvais investissement de ma vie : j’ai claqué 400€ pour une PS2 et des jeux vidéo, au cas où je ne me ferais pas d’amis. Pour la première fois de ma vie, j’ai flippé de ne connaître personne, de ne pas me faire de potes, de ne pas m’intégrer dans cette nouvelle ville, dans ma nouvelle vie étudiante.

Résultat des courses : j’ai passé UNE soirée dans l’année chez moi avec ma manette à la main à jouer à Hitman. Dès le lendemain, dès la rentrée, l’échiquier s’est dévoilé, et chacun a trouvé sa place dans ce jeu de rôles géant.

Les gens qui n’ont pas beaucoup déménagé me demandent souvent : « Mais tu n’étais jamais triste ? » Quitter mes potes quand j’étais gamin, ce n’était pas un problème : les déménagements ne m’ont jamais traumatisé, me faire de nouveaux potes, j’adorais ça. M’intégrer, je n’y pensais même pas : ça se faisait naturellement dans le cadre scolaire.

Grâce à cette jeunesse de fils de gendarme, toujours en mouvement, grâce à un début de carrière (chaotique) de consultant qui m’a permis de voir quelques grandes entreprises, je peux vous livrer 5 conseils très simples à appliquer pour vous intégrer dans votre nouvelle ville !

Pourquoi on a peur des déménagements et des changements ?

Le premier truc à comprendre, c’est qu’il est normal d’avoir peur face au changement. Face à la nouveauté, on développe tous ce qu’on appelle une résistance au changement.

La situation actuelle A, on la connaît, on la maîtrise, on l’aime (ou pas), mais au moins on la connaît. Or, le changement, la situation B, on ne sait pas ce qu’il nous réserve.

Au travail, un nouveau boss, ça impliquera probablement de nouvelles méthodes de travail, de nouvelles méthodes managériales, de nouveaux reportings à faire, des questions sur votre efficacité et votre manière de travailler : ULTRA RELOU ! Pourquoi changer quelque chose qui marche bien ?

De la même manière, quand on quitte le lycée pour aller à la fac, ou quand on termine ses études supérieures pour signer son premier contrat (j’ose plus dire CDI, c’est devenu hyper rare…), on se retrouve face à un nouvel environnement qu’on ne maîtrise absolument pas : « Et si j’étais rejeté ? Et si je passais mes pauses du midi tout seul ? Et si on ne m’appréciait pas ? Et si j’étais victimisé ? »

Globalement, la nouveauté déstabilise parce qu’on nous force à sortir de notre zone de confort :

  • Notre zone de confort géographique
  • Notre zone de confort relationnelle (sphère amicale, sphère familiale)
  • Notre zone de confort professionnelle (nouveau job, nouveaux process, nouveaux outils)

L’être humain étant un « animal social », on recherche tous la compagnie des autres quand on déménage et qu’on est nouveau en ville. Voici comment accélérer votre intégration pour constituer un cercle social sympa !

Tout miser sur le sport pour s’intégrer

Un club de running ? La salle de muscu ? L’équipe de foot du coin, de votre entreprise ou de votre école ? Pour les plus aventureux, allez faire des cours d’abdos-fessiers ou des cours de zumba ou de gym suédoise aussi…

Le sport, c’est l’effort ensemble, et la sueur, quelque part, ça aide à tisser des liens. Bizarrement, certains s’illustrent beaucoup plus pendant la troisième mi-temps lors des épreuves de beuverie, mais ça a l’air de marcher aussi. (À consommer avec modération, tout ça…)

Outre l’aspect intégration sociale, ça vous permettra aussi de rester en forme, et vous savez à quel point le monde est cruel et a besoin de boucs émissaires frêles physiquement ou « différents »(le grand maigre, le petit gros, le mec aux oreilles décollées, le mec avec des seins etc…)

Note : le e-sport, ça compte aussi, même si je prônerais plus les rassemblements physiques, et pas les parties de FIFA16 ou LOL chacun chez soi.

L’importance de Tinder sur votre cercle social

Gratuit et efficace : quand vous débarquez dans une nouvelle ville et que vous voulez vous intégrer, quoi de mieux qu’un premier rendez-vous avec une « locale » pour vous faire visiter la ville, et vous briefer sur tous les endroits cools et branchés ?

Les restaurants, les bars, les boîtes : les filles ont généralement une meilleure culture « night » que nous les hommes, sont plus souvent à l’affût de la nouveauté que nous (cf leurs garde-robes, pas besoin que je développe…)

Il est fort probable que la fille que vous allez rencontrer sur Tinder ne vous plaise pas complètement : vous pouvez toujours la recycler en bon plan pour sortir si elle a une vie sociale plus active que la vôtre au début.

Pas besoin de lui mentir sur vos intentions : si vous êtes cool, sympa, que vous ne puez pas le désespoir, elle sera probablement ravie de vous présenter à son cercle social ! Le seul moyen que ça arrive et qu’elle vous convie aux apéros chez elle : avoir des trucs à raconter, être intéressant et drôle, et maîtriser l’art de la conversations captivantes ! Pourquoi infligerait-elle la présence d’un mec relou à ses ami(e)s ?

Parler la langue locale si vous partez à l’étranger

Logique, me direz-vous, mais je vous promets qu’on ne compte plus les expats en pleine crise parce qu’ils n’ont pas de vie hors du travail. Parler la langue du pays vous permettra de mieux le comprendre et de mieux en profiter, et pourquoi pas de vous faire de nouveaux amis dans ce pays.

D’expérience, il y a plus à parier que vous allez vous faire des amis DANS votre cours de langue, des gens qui sont dans la même position que vous, qui cherchent à s’intégrer dans cette nouvelle ville.

Soyez assidu en cours de langue, et surtout, soyez celui qui propose un verre après le cours ! Tout le monde ne dira pas oui, mais vous aurez au moins essayé, et ça vous permettra de renforcer vos liens avec ceux qui ont un peu plus de temps !

PS : oui, l’alcool pourrait se retrouver en tête de liste des méthodes pour s’adapter à une nouvelle vie mais non, la team Artdeseduire se doit d’être responsable…

PS2 : A lire, un article intitulé « l’accent reste un marqueur social » est très intéressant aussi. À lire pour votre culture, si comme moi vous migrez de la province vers Paris !

Être plus curieux que les autres et être force de proposition

Le leadership, encore et toujours ! Ne croyez pas que votre position de dernier arrivé ne vous donne pas le droit de proposer à des connaissances ou des collègues de sortir ! Au contraire, vous avez le droit d’être audacieux, tant que vous n’en faites pas trop. (Dur équilibre, I know…)

Certains seront ravis de vous rejoindre pour plusieurs raisons :

  • Certains ont besoin de se faire botter le c*l pour sortir de chez eux
  • Certains vous utiliseront comme prétexte pour fuir leur couple, leur coloc, leurs parents
  • Certains sont aussi seuls que vous malgré des années passées dans la même ville (rupture récente, licenciement, chômage longue durée…)
  • Certains auront vraiment envie de vous démolir au laser game. Et ça c’est cool.

Un truc essentiel à faire : vous tenir au courant des manifestations culturelles de votre ville. Du passage de Gad Elmaleh à celui d’un navire de guerre ou d’une expo intrigante, restez en alerte pour être celui qui propose !

Pourquoi ne pas miser sur le réseau de vos amis ?

Vous savez ce qu’on dit : « Les amis de mes amis sont mes amis… » Avant de finir vos cartons et de préparer votre déménagement, pensez déjà à l’emménagement.

Une recherche Facebook pour trouver qui vient de Limoges, qui a posté des photos de Limoges récemment. Un post rapide : « Yo les amis, je bouge à Limoges : des amis à vous à voir ? Des trucs sympas à faire là-bas ? »

Si vous voulez que ça reste discret, vous pouvez tout simplement contacter en inbox vos potes originaires de Limoges et roulez jeunesse ! Seuls les gamins, les idiots et les radins ne « partageront » pas leurs amis. Tout le monde n’a malheureusement pas une bonne connaissance des dynamiques sociales

Le meilleur conseil pour s’intégrer : soyez patient

Vous aurez le temps de briller et de vous faire des amis si vous attendez un peu. L’échiquier social va se mettre en place assez rapidement et vous trouverez naturellement votre place.

Si vous êtes étudiant, il y aura toujours des projets de groupe, des activités extra-scolaires, des soirées organisées. Si vous êtes étudiant et que vous voulez profiter à fond de ces années délurées et sortir avec les filles les plus convoitées du campus, lisez ça immédiatement !

Si vous êtes dans la vie professionnelle, il y a forcément des occasions de voir vos clients, vos prospects, vos équipes, vos collègues, vos concurrents.

L’essentiel, c’est d’oser, de ne pas rester dans votre coin. Proposez, posez des questions, et surtout, travailler votre VALEUR. A quoi vous servez ? Vous apportez des projets ? Du fun ? De la réflexion ? De la beauté ? Qu’est-ce qui fait votre valeur ? Qu’est-ce qui rend votre présence agréable ?

Au boulot ! Bonne rentrée à tous ! Vous avez d’autres conseils, d’autres techniques d’adaptation en milieu hostile à partager ? Pensez aux petits nouveaux !

Sélim, déménageur pas vraiment breton.

banner parler aux femmes Comment Bien SIntégrer Et Se Bâtir Un Cercle Social Solide Dans Une Nouvelle Ville ?
banner parler aux femmes Comment Bien SIntégrer Et Se Bâtir Un Cercle Social Solide Dans Une Nouvelle Ville ?
Banner 50phrases Comment Bien SIntégrer Et Se Bâtir Un Cercle Social Solide Dans Une Nouvelle Ville ?
Banner 50phrases Comment Bien SIntégrer Et Se Bâtir Un Cercle Social Solide Dans Une Nouvelle Ville ?
Bann SexTalk 3 Comment Bien SIntégrer Et Se Bâtir Un Cercle Social Solide Dans Une Nouvelle Ville ?
Bann SexTalk 3 Comment Bien SIntégrer Et Se Bâtir Un Cercle Social Solide Dans Une Nouvelle Ville ?
Bann 16erreurs 1 Comment Bien SIntégrer Et Se Bâtir Un Cercle Social Solide Dans Une Nouvelle Ville ?
Bann 16erreurs 1 Comment Bien SIntégrer Et Se Bâtir Un Cercle Social Solide Dans Une Nouvelle Ville ?
Bann SMS1erRDV 1 Comment Bien SIntégrer Et Se Bâtir Un Cercle Social Solide Dans Une Nouvelle Ville ?
Bann SMS1erRDV 1 Comment Bien SIntégrer Et Se Bâtir Un Cercle Social Solide Dans Une Nouvelle Ville ?
Bann TechniqueAstucieuse v2 Comment Bien SIntégrer Et Se Bâtir Un Cercle Social Solide Dans Une Nouvelle Ville ?
Bann TechniqueAstucieuse v2 Comment Bien SIntégrer Et Se Bâtir Un Cercle Social Solide Dans Une Nouvelle Ville ?
41 COMMENTAIRES
  • Chuck_du77 dit :

    Super article Sélim,

    J’ai déménagé à Paris il y a quelques mois au début ça a été difficile. Mais maintenant ça va mieux. Ce qui m’a aidé ça a été de trouver un bar sympa (un QG quoi) où je me suis fait des potes même parmi les serveurs. Ensuite la musculation franchement c’est incroyable. Je comprend mieux la phrase « un esprit saint dans un corps saint ». Personnellement je m’y suis mis début juin depuis j’ai pris 7 kg, je me sens beaucoup mieux mentalement, je suis optimiste, j’avance sur mes projets etc. Vu d’où je partais je pense avoir bien progressé. En plus le fait d’être bien mentalement et physiquement rapidement ça donne envie de sourire. Et le sourire montre aux gens qu’on est ouvert comme tu nous le rappelles Sélim.

  • Martinpecheur dit :

    Hey !
    Ça y est la rentrée est passée et les doutes commencent mdr
    Bon bah voilà j’ai remarqué une fille dès le premier jour qui me regardait d’une maniere assez intense et répétitive … J’ai fais eye contact ce jour là 3-4 fois…
    Ensuite un jour elle vient me parler en me demandant pourquoi j’avais changé de lycée (chose que je ne lui ai pas dite) on a pas trop parlé après
    Ensuite avant hier je m’assois à une table seul en cours et elle vient s’asseoir à côté de moi du coup je la laisse après elle commence à me parler avec un regard que je jugeais érotique et elle me demande « c’est vrai que tu prend le bus 1h tous les matins ? » Je lui dis oui et ensuite elle me dis que ça je dois m’ennuyer et que ça doit être chiant et j’ai remarqué (oui j’ai fais des test ^^) que quand je lui répondais elle se mordait les lèvres en souriant et se touchait les cheveux avec le même regard « érotique » …
    Le même jour je venais avec mes nouvelles chaussures et elle m’a dit « oooh elles sont belles tes nouvelles chaussures j’aime bien… » je pense qu’elle a donc remarqué que j’avais changé
    Puis en sortant finalement de courd elle vient me voir et elle me dis « et mais en fait tous les deux on a trop pas de chance *son prenom* et *mon prenom * ça fait prénom de papy et mamy »
    Pensez vous qu’elle veut être mon amie ou un peu plus ou je me fais des idées? Merci d’avance et désolé du pavé ^^

    • Martinpecheur dit :

      Ah oui et elle m’a demandé mes origines je lui ai donc répondu « guyannais d’origine Nicaraguayenne  » et elle m’a repondu que j’avais de la chance et que c’etait de belled origines

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Fais attention à ne pas surinterpréter ses faits et gestes. Pour en avoir le coeur net, si elle t’interesse, commence à la gamer. Taquine là, fais de l’humour, apporte lui du fun et de l’émotion, sois tactile avec elle en la touchant. Et là tu verras bien comment elle réagit. Tu devrais facilement en savoir plus sur ce qu’elle peut attendre ou pas ;) Mais pour ça, il faut se lancer! Bonne chance! :)

    • Martinpecheur dit :

      J’avais pensé à la déconsideration ça peut fonctionner aussi ou pas ?
      Bien-sûr sans être désagréable et en ajoutant des kinos en fonction du contexte ;)

  • Sylvain dit :

    Hello,

    De la déconsidération? C’est a dire? A quoi penses tu ? l’ignorer? Ca peut etre un outil, mais tu vas l’utiliser en ixant les signaux. C’est à dire que parfois tu vas etre dispo et parfois moins. Pretexte que tu es occupé ou que tu n’as pas le temps pour augmenter ta valeur. Elle n’en sera que plus réceptive dans les moments ou tu seras dispo pour elle. :)

1 2

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)