Comment avoir de la répartie pour arrêter de se faire vanner !

Publié dans Dynamiques sociales par
ArtDeSeduire.Com

hanouna Comment avoir de la répartie pour arrêter de se faire vanner !

Le pire moment dans une conversation : celui où vous vous dites « Mais j’aurais dû répondre ça ! ». Malheureusement, sur le moment, rien de pertinent, rien de drôle n’est sorti… Comme si votre réservoir à vannes était vide…

Ça nous arrive à tous, même si certains séducteurs ont l’air d’avoir plus de tchatche que d’autres ! La bonne nouvelle : avoir de la répartie, ça s’apprend. Le mode d’emploi est par ici !

L’art de la répartie par Matthias Nöllke

J’ai eu l’idée de cet article en relisant l’article phare « Comment bien répondre à une vanne ? » Une réponse encore plus méthodique s’imposait !

J’ai lu pour vous un livre pour vous aider à améliorer votre capacité à plaire – aux filles, voire à autrui en général. Pour développer votre répartie, un excellent moyen est de ne jamais rester sans voix !

L’ouvrage que j’ai lu est L’Art de la répartie du Dr. Matthias Nöllke, un Allemand peu connu en France, un des papes des séminaires de communication et de ce que nos voisins outre-Rhin nomment le « Managementbionik », un courant de pensées qui préconise l’observation de la flore et de la faune afin de s’inspirer de l’ingéniosité et des forces en présence dans la Nature.

L’art de la répartie est un manuel visant à améliorer notre capacité à communiquer, surtout lorsque nous nous retrouvons face à des situations socialement périlleuses.

Extrêmement utile au bureau ou entre bros dans un concours de vannes de soirée, il s’avère inestimable en cas de Bitch Shield d’une HB-10 et, mieux encore, dans le cadre d’une attaque d’AMOG.

Le bouquin présente des techniques et autres parades orales très concrètes à utiliser sur le terrain uniquement.

Rien de théorique, que du pratique ! Au risque de se montrer peut-être légèrement terre à terre, l’expérience sur le field de l’auteur est palpable.

Une notion principale : la souveraineté

Que trouve-t-on dans l’Art de la répartie ?

Vous le verrez, l’auteur utilise souvent les termes suivants : « réagir de manière souveraine », « préserver notre souveraineté » et « protéger sa propre dignité ». Un vocabulaire précis qui n’est pas sans rappeler un concept clef du Game : l’Alpha Male qui défend son territoire (concept des frontières développé dans Inner Game Intense).

Le Dr. Nöllke s’attache en effet à nous prouver rapidement que ce qui compte le plus durant une conversation est la préservation de votre intégrité.

Au fond, peu importe ce que les autres pensent de vous et de vos paroles : tant que vous vous sentez en phase avec vous-même, vous dégagerez une aura. Vous apparaîtrez comme ayant des valeurs et des principes solides, ce qui vous rendra naturellement sympathique – si ce n’est attachant.

Cela constitue un vrai avantage face aux filles :
valeurs solides + bonne conversation + confiance en soi = homme séduisant.

Voici un exemple tiré du livre:

« Un de vos collègues vient vous voir à la machine à café où d’autres personnes sont présentes afin de vous casser du sucre sur le dos en public.

  • «Vous n’apportez pas grand-chose à l’entreprise ces derniers temps Jérôme.»
  • «C’est vrai, je me suis contenté de me mettre à votre niveau Olivier.»

Rires dans l’entourage. »

Le livre regorge d’exemples concrets et facilement utilisables.

Les mémoriser par cœur n’est pas recommandé – sous peine de passer pour un automate – ce qui n’empêche pas de s’imprégner des idées phares pour avoir plus de munitions une fois attaqué sur le field.

On le voit clairement avec cet exemple : le livre nous fournit maintes astuces pour rester maître de soi en toutes circonstances, condition sine qua non pour rester maître de la conversation.

Contextualisation avec le Game

Le livre, bien qu’initialement non adressé spécialement à notre communauté, reste très utile car il aborde des thèmes essentiels en communication – qui se retrouvent naturellement dans la séduction.

Dès le second chapitre, le lecteur est ainsi plongé dans l’ « Importance de la voix et du langage corporel ». Est-il nécessaire de rappeler combien les notions de Body Language, tout comme de la maîtrise du ton sont déterminantes avec les filles ?

Outre une bonne révision du BL de base à avoir pour se montrer séduisant – dos droit, pas de bras croisés etc –, Matthias Nöllke s’exprime sur des notions plus détaillées comme : « Que faire de vos mains » ou même « Comment bien s’asseoir ». Une vraie mine d’or concernant le BL à adopter pour dégager sérénité et assurance !

Sans oublier les « Trois niveaux de gestes » et les gestes tells (notion de l’éthologue Peter Collett, souvent utilisés au poker), ces gestes qui en disent bien plus long sur nous que nos paroles. Crucial !

Enfin, l’avant-dernier chapitre « Faire rire les autres » est très fidèle à l’une des doctrines principales que nous prônons sur ADS : faire rire, déconner par l’absurde le plus loufoque pour détendre les femmes !

Sans prétendre théoriser l’humour – est-ce seulement possible ? –, ce conférencier réussi le tour de force en démontrant que faire rire les autres est simple.

En résumé, il propose deux logiques humoristiques. Celle du propos cohérent (cf l’exemple précédent de la machine à café) où l’on rebondit sur ce que vient de dire notre interlocuteur. Ou celle de la réponse décalée qui ne pourra que détendre l’atmosphère.

Un exemple de réponse décalée tirée du livre:

  • « Votre parfum est fort ! »
  • « Vous avez raison. Au Brésil, on s’en sert pour tuer les termites. »

Imaginons maintenant une situation de séduction parallèle. La fille avec laquelle vous discutez vous envoie un Bitch Shield de ce niveau dans les dents (car le parfum c’est un peu comme les vêtements, cela reflète un de vos choix et par conséquent, un aspect de votre personnalité).

Si vous répondez par l’absurde comme ici, c’est gagné ! Soit elle sourit / rit, soit elle ne se montre pas réceptive à votre humour. Avez-vous réellement envie d’une femme sans humour ?

De la même façon, imaginez un AMOG plus calé en parfum qui vous apostrophe de la même manière sur votre Hugo Boss « ringard ».

En balançant cette réponse, vous transmettez le message suivant : « ta vanne gratuite ne m’a absolument pas touché » + « je réponds avec le sourire, sans hausser le ton » + « je fais preuve d’humour pour rester dans une ambiance décontractée » = combo gagnant auprès de la demoiselle qu’il vous jalouse.

De plus, si elle rit, vous venez de gagner par K.O. : soit il se retrouve à devoir esquisser un sourire pour montrer qu’il a aussi de l’humour, auquel cas il admet tacitement notre victoire sur ce point. Soit il ne fait pas montre d’humour et se disqualifie tout seul aux yeux de la target.

Cerise sur le gâteau : tout un chapitre est dédié aux relations hommes / femmes !

Conclusion

Vivement recommandé pour ceux qui désirent améliorer leur verve, conseillé à tous les passionnés de développement personnel et à feuilleter même pour les players les plus aguerris (« On n’a jamais fini d’apprendre. » disait Lao-Tseu).

Vous êtes plutôt du genre à renvoyer une vanne ou à rester bouche bée quand on vous attaque ?

Kemiko

banner parler aux femmes Comment avoir de la répartie pour arrêter de se faire vanner !
banner parler aux femmes Comment avoir de la répartie pour arrêter de se faire vanner !
Banner 50phrases Comment avoir de la répartie pour arrêter de se faire vanner !
Banner 50phrases Comment avoir de la répartie pour arrêter de se faire vanner !
Bann TechniqueAstucieuse v2 Comment avoir de la répartie pour arrêter de se faire vanner !
Bann TechniqueAstucieuse v2 Comment avoir de la répartie pour arrêter de se faire vanner !
banniere 2 Comment avoir de la répartie pour arrêter de se faire vanner !
banniere 2 Comment avoir de la répartie pour arrêter de se faire vanner !
89 COMMENTAIRES
  • JimmyJig dit :

    « Ta Mère est tellement pauvre qu’il faut lui parler en russe » me faisait bien marrer à l’époque. Y’a qu’à essayer de la resortir à Monaco pour comprendre que les temps ont changé :/

    Pour la répartie au taf, quand ton boss est à 2 doigts de te virer, parfois vaut mieux s’écraser plutôt que de tenter un « c’était pour me mettre à votre niveau » …

  • Jack Beauregard dit :

    Pour moi, la répartie c’est énormément d’observation, beaucoup de contextualisation et une bonne paire de cou***es ! :D

    Dans ce domaine là, j’ai 3 Maîtres : Laurent Baffie, Jean-Marie Bigard et Jean-Yves Lafesse.

    Même si il ne sont pas toujours drôles,ils font quand même de belles punchlines mais surtout ils trouvent toujours quelques choses pour avoir le dernier mot et empêcher l’adversaire de répliquer à nouveau !

  • #J&B dit :

    Si vous cherchez la contextualisation, sans vouloir faire de pub, Les Grosses Têtes sur RTL ! Des bons petits moments culturels. :)

  • Lord Voldemort dit :

    Le roi de la répartie c’est Baffie ! Et y’a aussi Fabrice Eboué pour ceux qui veulent se matter des vannes à la chaînes.

    • Kemiko dit :

      Éboué est très, très fort. Même si parfois – personnellement – je le trouve excessif dans la recherche de polémique, histoire que l’on parle de lui. À n’en pas douter toutefois, il a des répliques géniales ! :)

  • Astral dit :

    Fondamentale la repartie, une véritable base, condition nécessaire à plein d’autre facteur de développement personnel …

    Comment voulez-vous développer le charisme, l’aisance sociale, ou encore vous imposez sans repartie …

    La repartie permet d’une certaine façon de montrer de la force.. Comme avant le flop au poker.
    On sait pas trop de quoi je suis capable mais j’annonce de la force ..

    Je ne conseille pas la vanne, sauf si c’est votre truc. Car souvent dans les exemples cités, on trouve une réponse qui fait mouche, mais croyez-moi la contre-vanne existe toujours, et ainsi de suite.
    On se retrouve alors coincé dans le jeu des petites phrases pas forcément très intéressant …
    (vous n’êtes pas le seul à vouloir avoir le dernier mot…).

    On est d’accord sur le fait qu’il faut répondre quelque chose, et du tac o tac.

    Je conseil la réplique qui signifie « j’assume mes défauts, mes peurs, mes pbs,
    => L’autodérision fonctionne donc très bien dans cette idée.

    En fait tu ne vanne pas l’autre, tu lui fais faire un coup dans l’eau. Ainsi tu romps l’interaction.
    Car je confirme, vous trouverez toujours plus fort que vous aux jeux des petites phrases …

    C’est un peu l’image du mec de 50 ans qui sort de 10 ans de thérapie, et où tu sens direct, qu’il a déjà travaillé à mort sur tous ses complexes, son homosexualité refoulée, ses peurs, ses complexes etc …

    => Tu sens direct toute sa force à assumer.

    Pouvoir encaisser la remarque blessante, sans se faire envahir par les émotions, voilà le vrai challenge …
    Et pour en revenir aux femmes, elles feront immédiatement la différence, si vous encaisser sans broncher, ou si vous êtes touché … tout simplement parce qu’elles vivent les mêmes situations …

    Après ya la situation on dans un cas bien précis, on n’a pas trouvé quoi répondre, on s’est retrouvé bouche bée. Dans ce cas précis, c’est interessant d’échanger ses astuces. Pour cela pourquoi pas ouvrir un sujet forum, dédié à la repartie.

    Par exemple que répondriez-vous au phrases cassantes sur le physique : Petite taille, calvitie, surcharge pondérale, nez imposant, jambes courtes, etc …
    Donnez vos répliques pour chacune, sans sur-réagir bien entendu, (cela montrerais qu’on n’assume pas et qu’on a donc été vexé)

    • lex dit :

      Astral : Inscris-toi sur le forum (En cliquant sur « Forum » en haut), présente toi,et ouvre ça dans dynamique sociale..! ^^

    • Kemiko dit :

      @Astral : tout à fait d’accord avec toi pour le côté autodérision ! Eminem ne gagne-t-il pas son final battle dans 8 Miles en se sabordant lui-même afin de vider le carquois de son adversaire ? Redoutable.

    • lex dit :

      Kemiko : un passage magique, d’ailleurs !

  • nikolai dit :

    Perso je pense qu’il y a une grosse part d’inné dans la répartie.

    • Sélim dit :

      Pas d’accord l’ami Nikolai !
      Je pense que ça s’apprend, ça dépend du contexte… ça s’apprend en écoutant la radio, en matant des films, en regardant des sketchs…
      AU collège, au lycée, c’était vraiment la guerre de « qui détruirait l’autre », qui aurait la meilleure vanne pour faire rire les potes et les filles, en classe comme à la récré !
      Ca s’apprend, le bon timing, la bonne intonation, en observant les plus drôles d’un groupe, on peut à son tour devenir le plus fun d’un plus petit groupe !
      Qu’en penses-tu ?

    • nikolai dit :

      Bien sûr, ça se travaille, je pense simplement qu’il y a une part d’acquis, comme tout trait de caractère. Les chiens ne font pas des chats…
      Et de ma propre expérience, dans un groupe de potes élargi dans lequel on se connait depuis +10 ans, chacun a son humour, mais ceux qui ont la meilleure répartie, les meilleurs punchlines et la meilleure rapidité d’exécution ont toujours été les mêmes, pour lesquels j’ai toujours été admiratif.

    • lex dit :

      Nikolai : la rapidité d’esprit, les vannes, ça se travaille. Avant, je fermais ma gueule, et je me suis inspiré d’amis qui taillaient sévèrement les autres (moi compris.)
      J’suis pas encore au niveau de les battre, mais j’me débrouille !

    • lex dit :

      Nikolai : Nop, le plus gros, c’est l’acquit. Les mecs qui ont des grands frères ont une meilleure répartie que ceux qui n’ont personnes qui t’emmerdes à la maison. Du coup, c’est de l’acquit ^^

    • alouette dit :

      le plus important c’est le ton et le timing.
      Quand tu sors,la bonne vanne au bon moment, c’est juste génial.
      J’étais très timide avec tout le monde avant et lorsque je disai des blagues ou que j’avais une bonne répartie, les gens riaient mais je me disais que ça n’était pas marrant et ne recommencait jamais. Puis j’ai commencer à y croire et j’ai vu que j’avais vraiment une bonne répartie. Malheureusement, je ne l’exploite pas avec les filles de peur qu’elle ne m’aime pas ou me trouve méchant!

  • DD dit :

    Je me demandais. Doit-on en vouloir à des potes qui nous chambrent devant des filles ?
    Peut-on se permettre de taquiner des potes ?
    J’ai bien un pote avec qui on a établi qu’on se vanne pas devant des gonzesses, mais tous ne sont pas au courant…

    • Sélim dit :

      Ah, les fameux potes boulets qui pensent que ça les met en valeur…
      Rire des autres, rire aux dépens des autres, ce n’est pas cool, et ça détruit la valeur de tout le monde.
      C’est à toi de mettre les potes avec qui tu sors au courant DD !

    • DD dit :

      Rabaisser les autres pour se surélever soi, ouais. Pas trop confiance en eux.
      Je fais un petit tour de magie devant des potes, pas de soucis. Y a une fille dans le lot et hop, tu auras toujours un qui va dire « c’est truqué », « montre ta main/ta poche/ton truc », « Tu m’auras pas ».
      Mais tu es sûr que c’est bon de dire à tous que tu vas peut-être draguer et que tu veux pas de vannes ?
      Ils peuvent encore vanner sur la drague par contre. Même si on se laisse pas faire, ça devient des fois lourds. Ils sont sympas, mais si y a une fille (même une connaissance), c’est fini.

    • lex dit :

      DD : Bah, ils devraient faire l’inverse. Ou alors, tu les enchaines pire qu’eux devant les nanas ! ^^

    • lex dit :

      DD : Clair, on ne se vanne pas pendant qu’on drague une nana, on se soutient ! Sinon, tu deviens l’AMOG.

  • Juan (Cristobal) dit :

    De mettre hannouna en photo ce dois être encore un coup de Sélim

  • FromNegativeToPositive dit :

    Merci pour le livre je vais me l’acheter, et pour les vidéos aussi. Pour moi dr. House est le roi de la répartie!

  • Ali dit :

    J’ai une réponse pour la vanne:
    -Ton parfum est fort!
    -Vous avez raison. En Brésil on s’en sert pour tuer les termites.
    -Ben j’espère que t’as mis autant d’antidote ;)
    -J’ai préféré le garder pour toi, j’ai un grand coeur tu sais? ;) ;) (Seulement au cas d’une conversation avec une fille)

  • Bob dit :

    “ça me fait chaud au pied gauche“, “je m’en badigeonne le coquillard avec le pinceau de l’indifférence“ ,et, “ j’en parlerai à mon iguane ovipare unijambiste du Pérou“ sont des genres de phrases qu’il m’arrive souvent de sortir. Elles ont l’avantage de l’effet de surprise.

    Autrement si je ne sais pas quoi dire je me balade avec un calpin et un stylo dans la poche de ma veste et je les sors et gribouille des trucs dessus pour soi disant noter l’originalité, l humour etc,, (établir une liste de critères) de la blague. Dans ce cas JE domine car je possède le stylo et le calpin donc je m’attribue le pouvoir de juger (et non les témoins). Alors si la blague est vraiment bonne je mets quand même une bonne note en félicitant l’adversaire et en lui tendant la main. Par contre si la blague n’est pas énorme je le détruis. Encore une fois, effet de surprise

  • Thomas dit :

    Avoir une bonne repartie n’est pas toujours très pratique
    Je m’explique, une fois en soirée alors que je faisait connaissance avec une créature sublime, un gros lourd s’approche de nous et commence a me critiquer ouvertement et ce devant la fille. Ni une ni deux je réplique et ça part vite en clash (comme ceux de yo momma :p ) mais je garde quand même un peu le dessus jusqu’à ce qu’il insulte ouvertement ma famille. Why not ? Je lui détruit sa réputation avec une réplique bien trouvé (en lien avec sa mère et sa grand-mère, honte a moi) et là grand blanc, il s’arrête, ne dis plus rien, ses yeux se remplissent de larmes, je ne comprends toujours pas, il part alors sans se retourner et la sublime créature qui rigolait a toutes mes piques part en me mettant une gifle magistrale (j’avais la marque pendant 2 jours) rejoint le pauvre type qui lui était en train de chialer comme un gosse et me lance un regard haineux. J’ai appris par la suite qu’ils étaient frère et sœur et que le mère souffrait de la maladie de charcot

  • Shaman dit :

    A Thomas
    Si le mec n’est pas en mesure de supporter des saloperies sur sa famille, alors il s’abstient de dauber sur celle des autres.
    Ne te reproche pas cette « mise à mort » verbale

1 2

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)