Les 8 règles essentielles pour construire une vie sociale riche et fun

Publié dans Dynamiques sociales par Sélim

8 règles cercle social Les 8 règles essentielles pour construire une vie sociale riche et fun

Une obsession, la nôtre, qui devrait aussi être la vôtre : ne pas vous perdre dans le game. Au fil des ans, on a vu trop d’apprentis séducteurs devenir des robots de la drague, des pick-up autistes.

Trop de mecs timides qui se sont mués en machine à aborder, en virtuose du numclose, en serial allongeurs… le tout au détriment de leur vie sociale. Nous allons voir comment éviter cet écueil et comment garder un bon cercle social autour de vous.

Votre entourage est important, soignez-le !

Mettons les choses au clair : un bon dragueur a-t-il besoin d’un cercle social ? Non. Les vrais gros tchatcheurs peuvent passer des années à enchaîner les coups d’un soir grâce à leur physique, leur argent, l’alcool, la tchatche etc…

Mais puisqu’ici on forme des hommes séduisants et non des clones, il est impératif de visualiser la situation suivante : le jour où vous aurez vraiment envie de vous poser avec une fille, que va-t-elle découvrir lorsqu’elle analysera votre vie sociale (elle le fera, soyez-en sûr) ?

  • Que des anciennes conquêtes qui cherchent désespérément le prince charmant le samedi soir, mini-jupe ras la salle de jeu, que vous traînez comme des trophées avec vous ?
  • Personne, absolument personne car vous volez solo depuis longtemps et plus personne ne vous invite ?
  • Un groupe de potes soudés, des filles et des garçons, preuve d’une intégration sociale réussie ?

Tous les conseils développés dans Pouvoir Social & Séduction visent à atteindre la troisième situation, révélatrice d’un équilibre social recherché par les filles.

On a recensé pour vous 8 conseils pour maintenir un bon cercle social autour de vous.

Voyez vos copains d’avant

La fidélité n’est pas qu’un concept amoureux, il est aussi valable en amitié ! Rien de pire que les potes qui abandonnent leurs frères dès qu’ils ont une copine. Vous devez rester indépendant, vous devez continuer d’avoir votre vie et de voir vos amis, même si elle ne les aime pas.

Vous connaissez probablement cette statistique : quand on se met en couple, on perd deux amis en moyenne. Pourquoi ? Une question de temps, tout simplement. Avoir une petite amie demande du temps et de l’investissement.

Néanmoins, quel que soit votre amour pour une fille, quel que soit votre charge de travail, décrochez le téléphone quand vos potes vous appellent, appelez-les pour proposer des sorties, pour organiser des dîners.

Ne perdez pas de vue vos racines, n’oubliez pas d’où vous venez, ne négligez pas ceux qui étaient là pour vous dans les moments difficiles. En boucle sur nos playlists, No new friends de DJ Khaled, Drake, Lil’ Wayne ! Je vous laisse traduire les paroles !

N’ayez pas peur des nouveaux

Conseil additionnel, après le premier : avoir des potes d’enfance, des copains du collège ou du lycée, c’est bien, mais rien ne vous empêche de faire grandir votre cercle social. Les dynamiques sociales, par définition, sont un champ d’expérimentation mouvant.

Au gré des diplômes, des déménagements, des choix de carrière, des mutations, des ruptures, des soirées en boîte ou des soirées de networking, vous rencontrerez du monde, des hommes, des femmes avec qui vous aurez des affinités particulières.

Ne négligez pas ces nouveaux entrants dans votre vie, vous pouvez leur apporter beaucoup, et eux aussi peuvent être une source de richesse et de diversification dans votre vie.

Par exemple, si je connais Eros depuis 2003 et qu’on s’entend bien sur certains sujets que vous pouvez imaginer, j’ai rencontré en 2010 une amie avec qui je m’entends très bien, avec qui je travaille beaucoup, avec qui nous pouvons échanger énormément.

C’est un privilège et une chance rares que de trouver de nouveaux amis sur ce long chemin que sera votre vie, ne laissez pas des opportunités passer sous prétexte que vous avez déjà trop d’amis ! Des vrais amis, vous n’en aurez jamais trop !

Sortir tous les soirs n’est pas une solution

Ce conseil touchera particulièrement ceux qui sortent d’une rupture, ceux qui se sentent pousser des dents à la nuit tombée, ceux qui veulent progresser rapidement en séduction. Devenir un papillon social prend du temps…

Non, sortir tous les soirs pour draguer ne fera pas de vous un homme séduisant. On se demandera probablement quel est votre problème. Pourquoi vous ne tenez pas en place chez vous. Pourquoi vous cherchez à camoufler cette solitude. On se demandera si vous ne cachez pas une quelconque addiction (sexe, alcool, drogues ou les trois).

Sortir tous les soirs et faire de nouvelles rencontres tous les soirs fera virtuellement grandir votre cercle social (je le sais, j’ai fait cette erreur-là… je suis trop sorti, j’ai accepté trop de monde que je ne connais pas vraiment sur Facebook).

Mais ces inconnus ne laisseront pas en vous une trace impérissable, ils ne seront pas là quand vous aurez besoin de parler, pas là quand vous aurez besoin de bras pour un déménagement. Sortir tous les soirs ne sera révélateur que d’une fuite en avant, et votre job sera d’identifier votre malaise pour commencer à rechercher une solution à votre solitude.

Ne cédez pas à la tentation de l’accumulation factice. Réfléchissez à des solutions durables : un cercle social, ça prend du temps à bâtir, un peu comme Rome…

Où sont les femmes ?

Autre erreur majeure que font la plupart des players débutants : ils se concentrent sur la rapidité d’exécution. « En combien de temps vais-je réussir à coucher avec cette fille ? »

Le problème de cette approche ? Elle n’est pas durable. Au bout d’un moment, vous serez grillé, tout le monde saura que vous n’êtes qu’un parasite, pillant un champ après l’autre. Avec cet état d’esprit-là, vous allez beaucoup lire, vous allez beaucoup sortir, et vous allez vous faire un cercle social composé de mecs uniquement !

Que des chasseurs, comme vous. Or c’était loin d’être votre but initial ! Vous vouliez être entouré de filles et vous voilà entouré de mecs, c’est dommage…

La plupart des apprentis séducteurs qui couchent avec des filles les rejettent une fois qu’ils ont couché avec, quand ils ne les rejettent pas directement avant, si elles n’ont pas envie de coucher avec eux.

Ne tombez pas dans ce piège : les filles sont des compagnons de vie formidables, complexes, mais ne les voyez pas uniquement comme des trous… Vous passeriez à côté d’expériences folles, d’amitiés différentes de celles que vous pouvez avoir avec les mecs.

Mon conseil : quand vous passez des coups de fil pour sortir, invitez des potes, mais aussi des filles ! Encore mieux, organisez des sorties où chaque mec doit ramener au moins une fille (une collègue, une sœur, une cousine…) ! Ça permet de maintenir un certain équilibre dans votre cercle social !

Evitez le syndrome Hélène et les Garçons

Ou le syndrome Friends. Ou le syndrome série télé. Vous savez très bien de quoi je parle… ces groupes où tout le monde sort avec tout le monde.

Pour Eros et moi, la règle a toujours été de chasser loin, le plus loin possible. L’idée : ne sortez pas avec une fille de votre groupe d’amis. Une fois la guerre déclarée après la rupture, c’est le bordel : qui aura la garde des amis ? Elle ou vous ?

Tout le monde se trouvera dans l’embarras, certains ménageant votre susceptibilité, d’autres jurant allégeance à votre ex. Pas certain que vous gagniez à la fin… Dans un monde parfait, vous vous entendez bien avec votre ex et vous vous revoyez en adulte pour le bien du groupe.

Si Artdeseduire écrivait pour un monde parfait, ça se saurait… Soyez réaliste ! « Don’t shit where you eat ».

Soyez curieux, intéressez-vous aux autres

Un bon moyen de vous sentir en phase lors des soirées, des apéros, des réunions entre potes est de vous intéresser vraiment aux autres.

Si vous n’aimez pas la compagnie de vos pairs, c’est peut-être parce qu’ils ne sont pas intéressants pour vous… mais en creusant bien, en posant des questions, je suis sûr que vous réussirez à trouver des points positifs à chacun.

Vous ne pourrez jamais aimer tout le monde, même au sein de votre propre groupe d’amis, mais dans un cercle social, c’est la diversité qui fait l’équilibre. Si tous vos potes étaient comme vous, avouez que vous auriez envie de leur mettre des claques, non ?

Plutôt que de rester dans votre coin à les insulter les uns après les autres dans votre tête, pourquoi ne pas essayer de vous intéresser vraiment aux nouveaux collègues de votre meilleur pote ? Pourquoi ne pas essayer de comprendre ce qu’il trouve génial chez sa nouvelle petite amie ?

Comme en cours : poser des questions ne fera pas de vous un con, bien au contraire !

Des histoires ou des légendes !

Là, c’est un conseil pour prendre les rênes ! Pour vous placer au centre de la scène. Certains d’entre vous ne voudront pas se contenter de faire partie d’un groupe, ils auront envie de l’animer, d’en être l’interrupteur !

(Les théories du Ghost et de la Flame sont développées en français dans Revelation de Mystery)

Pour cela, rien ne vaut un rappel des règles du storytelling ! Vous devrez maîtriser certaines techniques d’éloquence, avoir des tas d’idées pour faire bouger votre groupe et proposer un bouncing efficace.

Concentrez-vous aussi sur le niveau d’énergie de vos potes ! Si vous voulez attirer des filles autour de vous dans les bars et les boîtes, devenez visibles !

Attention aux mauvaises herbes

Le conseil le plus difficile à appliquer… parce que dans un groupe, vous n’aurez jamais que des mecs positifs, heureux de faire des rencontres. Vous aurez toujours un mec ou une fille triste, un peu mélancolique.

Vous aurez toujours un pote qui vous mettra des bâtons dans les roues au moment d’embrasser cette inconnue avec qui vous avez bavardé toute la soirée. Vous aurez toujours une copine jalouse qui regardera votre target d’un mauvais œil…

Ceux qui plombent l’ambiance : vous devrez vous en débarrasser. Attention à ne pas prendre de décisions trop rapides, un pote qui traverse une mauvaise passe, ça arrive. Mais un pote qui est toujours négatif, jamais d’accord avec rien : en quoi reste-t-il un pote si vous n’avez plus du tout les mêmes envies ni les mêmes attitudes en soirée ?

Conclusion

Vous l’aurez compris, avoir un bon cercle social autour de vous ne sera pas seulement positif pour votre apprentissage de la séduction !

Vous apprendrez l’art du compromis, vous pourrez découvrir vos qualités de leader et bénéficier du réseau de tous vos amis. Avoir de vrais amis vous permettra de sortir plus, de faire de nouvelles rencontres, et qui sait, de trouver un nouveau job ou de sortir enfin de votre célibat ?

Les amies d’amies, y’a que ça de vrai !

Pour vous, c’est quoi le point le plus dur à mettre en place ? Le point sur lequel vous voulez vous améliorer ?

Sélim

banner parler aux femmes Les 8 règles essentielles pour construire une vie sociale riche et fun
banner parler aux femmes Les 8 règles essentielles pour construire une vie sociale riche et fun
Banner 50phrases Les 8 règles essentielles pour construire une vie sociale riche et fun
Banner 50phrases Les 8 règles essentielles pour construire une vie sociale riche et fun
Bann SexTalk 3 Les 8 règles essentielles pour construire une vie sociale riche et fun
Bann SexTalk 3 Les 8 règles essentielles pour construire une vie sociale riche et fun
Bann 16erreurs 1 Les 8 règles essentielles pour construire une vie sociale riche et fun
Bann 16erreurs 1 Les 8 règles essentielles pour construire une vie sociale riche et fun
Bann SMS1erRDV 1 Les 8 règles essentielles pour construire une vie sociale riche et fun
Bann SMS1erRDV 1 Les 8 règles essentielles pour construire une vie sociale riche et fun
Bann TechniqueAstucieuse v2 Les 8 règles essentielles pour construire une vie sociale riche et fun
Bann TechniqueAstucieuse v2 Les 8 règles essentielles pour construire une vie sociale riche et fun
43 COMMENTAIRES
  • NGPlayer dit :

    Merci pour ta réponse Sélim, tu es toujours présent!
    Je n’ai pas répondu de suite car je médite depuis ton commentaire ;)
    Amies, sex friends, LTR… J’ai parfois l’impression d’être un stratège militaire qui réfléchi sans cesse à la meilleure façon d’optimiser tout ce petit monde. Mais je me fais plaisir c’est le plus important! Allez, une petite citation de Confucius pour apprécier chaque moment: « Tout le monde recherche le chemin du bonheur, alors que le bonheur, c’est le chemin! ».
    Big up la Team

  • Elfouche dit :

    C’est vrai qu’à courir plusieurs lièvres a la fois, généralement on en attrape aucun..

    Je pense que si on veut de VRAI amis, la bonne méthode c’est d’être naturel, rigoler (ça attire toujours, que ce soit en amitié ou en amour) et surtout être fidèle ! Et oui en amitié la fidélité ça compte !
    Ecoutez ce que les autres ont à dire et apportez des conseils si possible, les gens reviendront surement d’eux même.. (ça marche pas mal si on veut des AMIES filles, mais certainement pas si on veut les *désenchanter* .. lol)

    Après le plus pratique pour avoir un cercle social (ou des cercles sociaux) digne de ce nom, 2-3 domaines peuvent aider :
    – l’école : bon ok pas tout le monde s’attarde a l’école, mais plus vous y restez mieux c’est.. en général c’est à l’école qu’on se forge et que l’on rencontre les vrais.
    – Le club de sport : Vous courez ensembles, jouez ensemble, gagnez ensemble etc. donc forcément des liens se créer.
    – Le travail : pour les plus « vieux », même si c’est plus compliqué, on peut s’en sortir.

    Après n’oublions pas qu’un réseau d’amis c’est comme tout, ça s’entretien ;)

    (ps: pour les meufs, on s’habille classe et on s’accroche un sac de sport a l’épaule.. le contraste passe souvent bien ! héhé..)

  • kammat dit :

    bonsoire.
    être sociale c’est la clé de reussite…
    merci pour l’article.

  • Tron dit :

    Excellent article, nouveaux points d’inner-game importants abordés.

  • drilouu dit :

    Ce qui est dur, c’est l’étiquette qu’on peut nous coller au front quand on veut effectuer l’ascension sociale. On pourrait justement être cette machine à séduire qui n’inspire nullement la confiance, la sympathie.. Mais avec la volonté je pense qu’on peut toujours trouver la solution! Finalement avec la volonté on peut atterrir sur la lune sans fusée et sans catastrophe rien qu’avec la volonté (parole d’un poète, je ne sais plus lequel).

  • Julien dit :

    J’avait de nouveaux amis en début d’années, j’ais débarqué dans une nouvelle ville, j’ais perd confiance, coup de déprime à cause d’une rupture passé et donc je ne sort plus avec personne. Je sans une distance on est resté de l’odre de connaissance, je ne partage plus de moment complice comme en début d’année, bref j’ais foiré mon année à la fac, je me sent isolé mais en même temps je peut les comprendre ma seul question est peut on se ratraper ou dois je passé à autre choses, j’ais manqué d’autre opportunité au second semestre pour m’en faire d’autre. J’ais la faculté de m’entouré si je suis fiert et crois en moi, en tout cas ça à marché en début d’années. Que dois je faire?

    • Sylvain dit :

      Bonjour Julien,

      Il n’est jamais trop tard pour partir à la rencontre de nouvelles personnes. Ne reste pas enfermé sur toi-même et donne envie aux autres de faire ta connaissance. La clé pour devenir séduisant est de développer une vie sociale riche et variée. Tu es au bon endroit pour évoluer dans le bon sens. 1300 articles sur le monde de la séduction à ton service. N’hésite pas à utiliser le moteur de recherche et tu trouveras de précieux conseils. Bonne chance ! Tiens nous au courant :)

1 2

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)