Comment Proposer un Coup d’un Soir par Texto ?

Publié dans Draguer au Téléphone par
ArtDeSeduire.Com

iStock 000013968447 Large 2 Comment Proposer un Coup dun Soir par Texto ?

Article spécialement dédicacé à ceux qui n’ont pas envie de trouver l’amour en ce moment mais souhaite juste une « relation sans prise de tête », autrement dit un plan cul, une histoire sans lendemain.

Comment proposer à une fille d’avoir ce genre de relation ? Faut-il le proposer par SMS ? Devez-vous annoncer vos intentions par texto ? Dans cet article, on vous dit tout sur la culture du one night stand, le coup d’un soir, et comment amener l’idée sur le tapis…

On va commencer par la partie sérieuse : le rapport de l’IFOP, réalisé pour CAM4, un site de rencontres assez sexuelles.

On y apprend également que, « associés à des scénarios de rapprochement accéléré, les sites de rencontres apparaissent comme des espaces où la phase de sexualisation de la relation -c’est-à-dire la durée entre la première rencontre et le premier rapport- peut s’avérer extrêmement brève. »

Très sympathique rappel dans ce rapport de ce qu’est la sexualisation : le moment où on fait monter la température, où on commence à faire comprendre qu’on n’est pas là pour sucer des glaçons.

Car c’est là le cœur du problème auquel nous allons nous attaquer dans cet article : le plus dur, ce n’est ni de récupérer le numéro de téléphone de la fille, en ligne ou dans un bar, ni de lui faire la conversation. Le plus dur, c’est bel et bien la sexualisation, la création d’une atmosphère propice aux aventures sans lendemain…

A qui proposer un coup d’un soir ?

Toutes les filles ne sont pas forcément partantes au départ pour une histoire sans lendemain, et il y a des raisons très logiques à ça :

  • Marre de ne rien construire
  • Marre de ne pas avancer dans leur vie alors que leurs copines se pavanent avec leurs chéris, leurs bébés
  • Certitude de « valoir mieux que ça », d’avoir le droit à des câlins, de la tendresse, de la continuité dans la relation
  • Pas envie d’abaisser leurs exigences avec n’importe qui, n’importe comment
  • Blasées par ces coups d’un soir qui ne leur apportent rien qu’un plaisir fugace (et encore…)

Certaines filles sont très claires sur leurs intentions et le font savoir, notamment sur les sites de rencontres où l’on peut parfois lire les mentions « Pas de coup d’un soir » ou encore « No hook-up » pour les anglophones.

Mon avis : soyez cool, ne les considérez pas comme un défi si vous souhaitez juste coucher avec quelqu’un. Ces filles veulent une vraie histoire d’amour, et elles n’envisagent pas de la commencer par un coup d’un soir. Ne perdez pas votre temps à argumenter, concentrez-vous sur celles qui laissent la porte ouverte à l’éventualité d’une rencontre éclair…

Quand proposer un coup d’un soir ?

Je vais traiter ici deux cas de figure pour cette sexualisation par texto (ou Whatsapp d’ailleurs, ou Facebook, c’est comme vous voulez). Dans le premier cas, il s’agira d’une rencontre en ligne, dans le second, il s’agira d’une rencontre « réelle », physique, dans un bar ou dans une fête.

L’aventure sans lendemain issue d’une rencontre en ligne

Qu’il s’agisse de Meetic, d’Adopteunmec ou de Tinder, vous avez finalement réussi à prendre son numéro de téléphone pour prolonger la conversation et la rendre plus intime.

Au fond, il y a deux approches pour la rencontre en ligne : la première catégorie de players considère qu’il ne faut pas faire peur aux filles et réussir à obtenir un premier rendez-vous. Ce n’est que lors du premier rendez-vous qu’ils commenceront à installer une certaine tension sexuelle et commenceront à inviter les filles dans un imaginaire plus sexuel, et pas seulement poli.

Pour la deuxième catégorie de séducteurs, le RDV n’est que la preuve d’une stratégie de sexualisation qui a porté ses fruits. La conversation était très chargée sexuellement, la fille a été conquise par cette audace, par cette confiance sexuelle affichée, et s’est laissée tenter par un RDV.

Les deux types de players peuvent évidemment passer un rendez-vous parfait et plaire à la fille en face d’eux, mais l’un des deux a déjà pris de l’avance, mentalement, pour proposer un coup d’un soir à la fille.

Le deuxième séducteur n’a pas fait mystère sur ses intentions. Pas de détour. Pas de mensonge. Il passera peut-être pour un bourrin, pour un « obsédé sexuel », mais il ne fait pas croire aux filles qu’il cherche une relation.

Ainsi, il peut dès les premiers échanges par sms commencer à planter l’idée d’une histoire sans lendemain dans l’esprit de la fille.

L’aventure sans lendemain issue d’une rencontre physique réelle (bar, soirée entre amis etc)

Ce deuxième cas de figure implique simplement le fait de rencontrer une fille en soirée, d’être sympa avec elle et de l’intéresser suffisamment pour qu’elle vous laisse son numéro de téléphone. Ok, et après ?

Après, on joue la même partition que d’habitude : on discute, on avance, et on fait monter la température. L’avantage, c’est que si elle n’est pas intéressée, vous le saurez assez vite.

De quoi parler pour proposer un coup d’un soir ?

De la mort, de l’urgence, de l’amour, de la jouissance, de l’aventure, de la folie, de l’audace ! C’est un défi qu’il vous faut proposer, et pour ce faire, vous allez devoir créer une atmosphère moite où elle pourra dire ce qu’elle veut, où elle pourra être elle-même ou qui elle veut, parce qu’elle aura confiance en vous, en votre savoir-faire.

On parle dans ce cas de cadre à poser, à définir. Le cadre, c’est un peu la pièce de théâtre dans laquelle vous allez tous les deux jouer. Vous allez proposer un jeu de rôles, à elle d’accepter ou non. Tout comme les jeux de rôles de mon enfance, il faut un maître du jeu qui connaisse bien le script et qui sache s’adapter.

Si elle vous sent trop faible, pas assez motivé, pas sûr de vous, elle ne vous suivra pas dans cet univers différent de ceux qu’elle a l’habitude d’arpenter (surtout si c’est une fille « sage »).

Certaines filles assumeront totalement le côté « je veux du sexe avec toi, sans engagement pour commencer, on le tente en mode aventure sans lendemain ». Pour les autres filles, il va falloir les aider à créer et accepter cette liberté dans sa tête, lui faire comprendre qu’elle est libre d’avoir le rôle qui lui convient avec vous parce que vous ne jugez pas, vous n’êtes ni sa mère, ni son père, ni ses copines, et que vous resterez à jamais muet comme une tombe.

Savoir la boucler, savoir garder le secret sur ces « activités extra-scolaires » vous permettra de reproduire l’expérience avec d’autres filles.

La deuxième clef à maîtriser et à connaître, c’est la partie RISQUE. Tout comportement, toute prise de risque au fond obéit toujours à une logique de calcul. On agit tous en fonction d’un calcul « risque – récompense ».

On n’agit que si le risque pris présente une forte probabilité de récompense, supérieure à celle de l’échec.

A vous de comprendre le risque qu’elle court en vous rejoignant dans ce délire de coup d’un soir. Elle ne vous a probablement jamais vu en vrai. Elle ne connaît rien de votre éducation, de vos goûts, de votre logis, de vos manières, de vos goûts musicaux ou sexuels.

Une partie d’elle veut le danger, l’excitation de l’inconnu, mais l’autre partie a besoin de sécurité, de stabilité, de pouvoir prévoir les choses pour ne pas être prise de court. C’est donc à vous de la rassurer dans vos textos, dans vos messages.

Lui en dévoiler suffisamment sur vous pour qu’elle comprenne l’image globale, qu’elle ait une bonne impression de vous, mais ne pas tout révéler afin qu’elle ressente encore un peu d’excitation, afin de garder une partie du programme inconnu sur ce que vous pourriez lui faire…

C’est un équilibre compliqué à trouver, un réel exercice de funambule.

Exemple pour proposer une aventure sans lendemain par texto

Exemple : une fille jamais rencontrée physiquement, un match sur Tinder et ça part en texto.

Elle : « Mais alors, quand on se voit, on fait quoi ? »

Eros : « A ton avis ? Jouer… »

Elle : « Au chat et à la souris ? »

Eros : « Peut-être… La souris court mais le chat a des longues pattes… Comme tes jambes… Tu ne vas pas prendre tes jambes à ton cou… »

Elle : «Mais je te connais à peine »

Eros : « C’est là que ça devient intéressant. La possibilité d’être qui tu veux. La possibilité d’imaginer la femme que tu veux être avec moi. Je ne serai qu’homme pour toi. Tous tes fantasmes, tu les prends avec toi dans ton sac à main, avec tes talons. Je veux une femme fatale, celle que tu veux être. Si tu en as le courage… et l’envie… devant un homme qui saura apprécier… »

Elle : « J’aime les mots que tu emploies… »

Eros : « Tu les entendras quand je serai derrière toi, à les susurrer au creux de tes oreilles… Jeudi soir, 20 heures… »

C’est un extrait seulement, je ne vous dévoile pas toute la conversation qui suit, encore plus chaude, donc aucun intérêt. Le but, c’est vraiment de réussir à trouver les mots justes pour créer en elle UNE ENVIE IRRESISTIBLE.

Qu’elle se dise : « OK, pourquoi pas ! Une nouvelle expérience. Je ne risque rien, il a l’air de s’y connaître, let’s go ! »

En conclusion, il faut vraiment vous mettre en tête que c’est possible ! Que vous pouvez proposer ce genre d’expériences aux filles et que certaines fille seront réceptives… à condition d’employer les bons mots…

Déjà réussi à proposer un coup d’un soir par texto, ou vous préférez en parler en tête-à-tête ?

Eros, pro du texto chaud…

banner parler aux femmes Comment Proposer un Coup dun Soir par Texto ?
banner parler aux femmes Comment Proposer un Coup dun Soir par Texto ?
Banner 50phrases Comment Proposer un Coup dun Soir par Texto ?
Banner 50phrases Comment Proposer un Coup dun Soir par Texto ?
Bann TechniqueAstucieuse v2 Comment Proposer un Coup dun Soir par Texto ?
Bann TechniqueAstucieuse v2 Comment Proposer un Coup dun Soir par Texto ?
banniere 2 Comment Proposer un Coup dun Soir par Texto ?
banniere 2 Comment Proposer un Coup dun Soir par Texto ?
23 COMMENTAIRES
  • Mister M dit :

    Bonjour,

    C’est très…direct comme conseils…mais bon si ça marche, c’est bien mais faut avoir le physique qui suit parce que dans 95% des cas, on va au clash avec cette approche, car vous n’imaginez pas le nombre de « beauf » qui envoient en premier message « (Ingrid),Est ce que tu baises? » :)

    Bien cordialement.

    Mister M

    • Eros dit :

      Hello Mister M !
      Encore une fois, non, pas forcément une question de physique, je te dirais plus une question de maniement des mots, des images, du son et de la lumière pour faire rêver les filles à distance et leur proposer un programme qualitatif !
      promis, je ne suis pas Apollon…

  • Alex dit :

    Article intéressant ! Par contre messieurs : Calibré !!!!

    La pire erreur serait de tenter d’appliquer l’article à tout va sur toutes les filles.

    Adapter à la fille ou femme en face. Évaluer les risques. Tenter un petit coup de poker pour DHV oui. Mais sans inner game vous passerez pour un loser qui a copier coller la phrase de son pote ^^

    En général pour sexualiser par textos j’utilise des métaphores et je donne jamais de mots crues ni d’intentions réelles. Cela maintient une atmosphère de jeu et de séduction ou dans le fond sur le plan logique on rigole et on parle de trucs ayant aucun rapport. Et au niveau psychologique on sexualise hyper fort.

    Un exemple est de parler cuisine (je suis bon cuisinier) :

    « Je vais te faire la cuisine, par contre je te préviens j’accepterai pas que tu me sautes au cou quand tu auras goûté à mon plat ! »

    Elle « Haha tu sais ça dépend si tu sais bien y faire… ;) »

    Moi « Je serai manier les instruments et les ingrédients pour te faire savourer un bon moment. Ce soir 20h… »

    Bref à part si je foire ma cuisine… On sait déjà ce qu’on veut (sauf si elle est ultra conne ^^)

    Alex

    • Eros dit :

      Hello Alex,
      rappel nécessaire, la calibration, en effet.
      Certaines filles ont besoin de mots doux, certaines préfèrent les mots crus. On prend son temps, on analyse, on écoute, on adapte !

      Merci ! (PS : trop facile pour les cuisiniers…)

  • Don't judge me dit :

    Hello !
    Je suis bloqué, je requiert tout avis extérieur susceptible de m’aider.
    Voici ce qui se passe tout le temps :
    1/ Rencontre d’une femme en soirée (généralement une amie d’amie). La soirée se passe bien, beaucoup de rires, de social proof, et évidemment de kinos (caresses sur le bras, massage….)

    2/ D’elle même, la target me recontacte et demande mon numéro. Servi tel un prince.

    3/Conversation légère : Moi et ma target parlons d’elle, de ses envies, etc…

    4/ Signes d’intérêts venant de sa part, conversation plus sérieuse et romantique de ma part (compliments sur des qualités précises de la femme/ des moments agréables [tel que les caresses du premier soir])

    La target semble vraiment touchée (pas de la politesse. Vraiment vraiment touchée : « […]ça m’a fait plaisir et j’en souris encore […]).

    5/ Tentative de RDV : LE problème, impossible de revoir la target (report, excuses….) Pourtant, les IOI sont flagrants (demande de numéro, kinos qui passaient avec une facilité déconcertante le premier soir, envois de 3/4 Sms à la suite lorsque je ne répond pas assez vite…

    6 / Bye bye, c’est repartit pour un tour avec une nouvelle target pour arriver à ce moment fatidique de la prise de RDV.

    Du coup, des IOI variés et divers, prouvant un intérêt des targets à mon égard mais toujours, toujours l’impossibilité de les revoir. Une sorte de flake, mais en évitant tous les défauts cités dans l’article « comment éviter le flake ».
    J’espère que vous éclairerez ma lanterne ,
    Amicalement, un fidèle d’ADS.

    • Eros dit :

      Pas assez de sexualisation si tu veux mon avis.
      Tu dois être un mec gentil, mais ça doit manquer de virilité dans ton approche, je ne vois que ça.

  • Apollon dit :

    S’adapter par rapport à la fille, avoir le juste dosage, et y croire tout simplement!
    L’auteur risque bien de se tirer une balle en voyant un « résumé » de son article qui tient en une seule ligne alors que lui a du passer de longues heures à l’écrire…
    Et dire que je ne ferais plus que lire les articles d’Eros sans les appliquer désormais…

    Je ne cache pas que pour moi la monogamie était péché jusqu’à il y a peu. Mais quand THE ONE frappe à la porte et qu’on galère 25 jours par textos pour obtenir un 1er rendez-vous, on sent qu’on tient là quelque chose! Et le pire c’est quand on n’a quasiment besoin d’aucune routine lors de la première ‘date’ tant le courant passe… Ce serait presque terrifiant. L’engagement? Plus de 2 semaines avec une même fille? Mon Dieu j’en tremble…
    Mais après avoir passé beaucoup de temps avec elle, c’est décidé, je suis prêt à franchir le cap et me mettre en … Tousss … Tousss … couple!

    Direction les articles relations de couple, je souhaite à n’importe quel player de connaître ça un jour. C’est une nouvelle vie qui commence! En espérant ne plus avoir à appliquer dans la réalité vos articles sur les ONS cher Eros,

    Cordialement et de bonne foi ;)

    • Eros dit :

      Ravi de lire de bonnes nouvelles, Apollon ! Vraiment canon !
      Tu sais, je donnerais mon royaume pour une fille, une seule ! (Mais en suis-je seulement capable, that’s the question…)

      BRAVO, et donne tout ! (sans perdre la tête, évidemment…)

    • Apollon dit :

      La clef de ma réussite est issue d’un phone game intense avant l’obtention de ce premier rendez-vous (le numclose dans un bar ne compte pas). Je me sens obligé de raconter tout ça car OUI ça a marché pour moi.

      Vie sentimentale : jamais tombé amoureux, relation la plus longue : 2 semaines et demie (quand même!)
      Qu’ais-je dit à la fille? Je lui ai tout avoué.
      Bitch shield (que j’aurais appelé normal shield) : tu n’es pas sérieux, qu’est ce qui te dit que j’ai envie de te revoir?… J’avoue en avoir bavé mais la sincérité j’adore, avec modération. Va t-elle être la 1ère à me mettre en cage? (cette question lui est passée par la tête très furtivement)
      En maniant répartie, humour, et en n’oubliant pas d’omettre le fait que je ne désespère pas de trouver LA perle rare un jour, mes chances sont passées de nulles à 1%. Mais elles ont augmenté avec le biAtch shield : j’ai rencontré quelqu’un d’autre!
      Ma solution : envoyer un message pour couper les ponts parce qu’on pense qu’elle mérite de rencontrer quelqu’un de bien, mais qu’on a été ravi de textoter avec une fille « un poil » différente des autres. Je n’ai vraiment pas insisté, et j’ai manié humour, répartie et culture au fil des semaines (c’est elle qui me l’affirmera plus tard). Pour elle j’ai été différent des autres. Le phone game m’aura pris du temps et un certain investissement ‘physique’ (heures d’appel hors forfait grrrr ainsi que certains sms au milieu de la nuit pour lui répondre alors que je dormais (ok ce n’est arrivé qu’une fois, je ne suis ‘pas’ un faible!)).

      Ensuite ce qui a fait définitivement pencher la balance c’est quand je me suis rendu compte qu’en face à face la fille n’était pas aussi confiante et intouchable que par texto, qu’elle avait certaines faiblesses : j’ai été obligé de m’attacher.
      Après avoir récolté naturellement son numéro dans un bar, et avoir mis presque un mois pour la revoir, le ‘timing’ a été très loin d’être excellent, mais une certaine relation a été créée ainsi, et si c’était à refaire je ne changerais absolument rien. Ceci est la méthode d’un simple Dieu Grec qui n’a pas fini d’embêter les gens avec son histoire, et qui part rechercher de nouvelles victimes à qui casser les oreilles!

  • Jay-Zee dit :

    Article très intéressant, du bon direct game à la Eros ça fait toujours plaisir !

    Seulement les demoiselles ont l’art de camoufler plus ou moins habilement leur libido, comment réussir à déceler leur intention sans lâcher trop d’IOI de notre côté ?

    Je ne parle qu’en mon nom mais récemment j’ai abandonné quelques conversations par sms où la sexualitation était trèeees compliquée ! Comment savoir quand il faut persévérer pour réveiller leur désir, freiner un peu dans le direct game ou encore lâcher l’affaire car non intéressée ou « contraire à ses valeurs » ?

    • Eros dit :

      Hello l’ami Jay-Zee !
      En effet, pas évident quand tu vas trop vite, quand tu es dans une conversation sexuelle et qu’elle a juste « envie de te connaître », de « prendre son temps » blabla.
      C’est cool, mais il faut juste en déduire que vous n’êtes pas sur la même longueur d’onde, et vite passer à une autre target.
      Quand on ne communique pas bien, c’est qu’on ne veut pas la même chose : pourquoi se forcer ?

  • MPOMI dit :

    Oui par textos déjà fait je trouve ca mieux aussi

  • John dit :

    Mouais. Ca parait facile et sympathique dans l’article. Dans la réalité : vous passez pour un SACRE PERVERS si le terrain n’est pas bien préparé… (et il est rarement bien préparé)
    Buvez, beaucoup, faites-la boire, beaucoup aussi.

  • karim dit :

    bsr, je suis amie avec une fille depuis un ans on ce parle réguliièrement nous nous amusons a des caresse cuni etc , mais je sais pas pk a chaque que je fais allusion a des bisous du genre ( tu me fera des bisou) elle me précise oui sur la joue et me répète que nous amis QUE CELA SIGNIFIE prquoi ce besoin de rappeler que nous somme qu’amis???

    • Sylvain dit :

      Hello Karim,

      C’est une amie a qui tu fais des cunni? C’est une sexfriend alors. Sans doute une façon pour elle de clarifier votre relation en tant que sexfriend et signifier qu’il ne doit pas y avoir d’ambiguité. Et toi, est ce que cette situation te convient?

  • Unknow dit :

    Hello voilà j’suis une fille de 15 ans j’annonce direct c’est pas tellement en rapport et je veux surtout pas de leçon de morale je sais très bien ce que je veux.
    Je suis vierge et la première fois on a beau dire « faut le faire avec quelqu’un en qui t’a confiance, où ton mec » dans tout les cas elle est raté et de toute manière les mecs de notre âge ne sont pas assez matures je pense.. Alors voilà ya un gars plus agé que moi dans mon bahut qui m’a demandé en ami sur Facebook et il a commencé à me parler ect il me plait vraiment .. le problème c’est qu’on explique toujours qu’aux mecs comment aborder le sujet (sur le plan d’un soir) mais on explique jamais pour une meuf.. Après yen a qui dise que pour nous les meufs tout est gagné d’avance mais c’est pas si simple que ça .. J’ai jamais su si la règle c’était que ce soit les mecs qui abordent le sujet ou les meufs … J’espère que vous répondrez et si vous répondez sans insultes ni rien ..
    : pourquoi je pose cette question sur ce site « d’aultes ou jeune adultes » et pas sur un blog d’ado ? ils auraient tous dit la même chose comme quoi la première fois c’est super important nanana.. bref merci d’avoir lu jusqu’à la fin

    • Sylvain dit :

      Hello Unknown,

      Pas de soucis. Chacun ses envies. Ici, on ne juge personne. Si tu veux que ce soit ta première fois, libre à toi. Sur facebook, il te sera facile de lui tendre des perches. Amene la conversation sur le couple et le sexe et tu vois bien comment il réagit. Il doit sans doute être interessé. Comment se passe vos conversations jusqu’ici? Quels sont les sujets évoqués?

  • lafife dit :

    Alors moi j’ai bien lu tes article mais j’ai toujours le même soucis, une fille qui me plait, je pense que je lui déplait pas, je lui est proposé un café qu’elle a ccepté sans probleme, mais je ne sais pas comment faire pour ne pas me retrouver dans la friendzone rapidement et passé a côté d’elle ( ps : je chervhe une vrai relation avec elle )

    • Sylvain dit :

      Salut Lafife,

      Alors, pour te protéger de la friendzone, il faut que tu assumes de la séduire. La solution: sexualiser la conversation+kino. Amene la conversation dans la sphère intime, émotionnelle. Et fais monter le kino. Touche lui la main, effleure lui les doigts, la hanche quand tu lui dis bonjour, puis le visage, les cheveux…Si tu sens une réticence, c’est que son niveau d’interet n’est pas encore suffisamment fort et que tu ne pourras sans doute pas encore la closer. Si elle se laisse faire, les drapeaux sont au vert :)

    • soso dit :

      Bah moi elle me laisse tout ce vous aver dit mais j ai essaye de conclure elle ma dit  » je suis pas encore amoureuse de toi laiise moi je temp je suis pas assez mature etc…
      Vous pouvez me donner des conseil pour qu on soit en couple svp

  • titou dit :

    bonjour, j’aimerai avoir votre avis pour retourner vers un mec avec qui on a partagé un super moment de sex.
    j’explique, c’est un mec qui m’a toujours attiré et c’est réciproque, on a repris contact et tout de suite il a été trés direct quand a ses intentions, on a beaucoup echanger par texto, on avait les memes envies, les memes desirs … on s’est vu, on a passé un moment plus que parfait mais les jours qui ont suivi j’ai été relou, trop pressante pour le revoir avec lui, je l’ai reconnu et me suis excusée mais il a pris de la distance et plus de nouvelle. Une semaine apres je lui renvoi un mess et il me repond enfin.
    J’aimerai lui proposer de partager juste des moment de sex entre nous, mais je ne sais pas comment lui dire a present, dois je être direct comme il la ete avec moi au départ ?

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Oui je pense! Mais il faut que tu sois sur de toi! A savoir qu’il y a des moments ou tu n’auras pas de nouvelles et qu’il ne t’appellera que pour coucher! A ce moment là, il faudra vraiment eviter de se formaliser ;)

  • the boy we won't forget dit :

    hello, moi ça fait quelques mois que j’ai rencontré une fille sexy qui m plait bien et j sai c’est réciproque(sans vouloir m prendre la tête). elle m’a déjà invité fois chez elle(chez ses parents) j’ai un peu hésité pour lembrasser vu qu’on s connaissai à peine 3jours.
    une occasion d plus s’est présenté à moi mais j l’ai pas saisis et chaque fois elle affiche un air désespéré quand rien s passe . ell attend d moi que j fasse l 1er pas j sais,
    jsui sûr d pouvoir faire quelque chose mais j’ai une certaine peur en moi en plus avec tout ces ratés j commence à douter d moi

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)