Sortir seul : comment faire des rencontres même quand on sort en solo ?

Publié dans Drague par Sélim

sortir seul Sortir seul : comment faire des rencontres même quand on sort en solo ?

On connaît deux très bons moyens de ne PAS faire de rencontres chez Artdeseduire. Le premier moyen, c’est de rester toujours avec la même bande de potes et de sortir toujours dans les mêmes endroits en soirée.

Le deuxième moyen de rester célibataire, c’est de ne pas sortir de chez soi sous prétexte qu’on est seul.

Alors oui, il faut l’admettre, c’est plus difficile de draguer sans wingman, mais on a quand même compilé pour vous les 7 choses à savoir pour sortir seul et faire des rencontres.

« Il est facile de se tenir avec la foule. Il faut du courage pour rester seul. » Le Mahatma Gandhi disait des trucs cools sur la solitude.

J’ai deux images contradictoires qui s’opposent dans ma tête : le pervers esseulé qui vient draguer en soirée tout seul, qui vient repérer les proies faciles. Et Don Draper, ou le héros de Shame, qui eux aussi savent sortir seuls et provoquer des rencontres.

L’image qu’a la société de l’homme seul est celle du loup solitaire, du prédateur, du mec dangereux : tout le monde se demande pourquoi il est seul, pourquoi il n’a pas d’amis, ce qu’il a de repoussant.

L’homme qui va sortir seul est un homme mystérieux, et ça peut jouer en sa faveur… sous certaines conditions que nous verrons un peu plus loin. Dans la première partie de cet article, je vous explique pourquoi sortir seul est risqué, mal vu et pas forcément efficace pour faire des rencontres.

Sortir tout seul, ce n’est pas donné pour tout le monde

Sortir seul : dur d’aborder, non ?

Plus compliqué d’aborder un groupe quand on est seul, en effet. Beaucoup plus compliqué de se raisonner tout seul, de se dire de respecter la règle des 3 secondes, de se forcer à aller saluer la fille qui vient de croiser votre regard.

Avec un wingman ou votre coach en séduction, vous prenez un bon coup de pied au cul (aussi appelé « shot de motivation ») et vous y allez ! Vous n’avez pas le choix !

Trouver la motivation interne quand on sort seul, c’est vraiment compliqué, vous aurez tout un tas d’excuses pour ne pas sortir de votre zone de confort.

« À quoi bon ? De toute manière, je vais encore prendre un râteau… »

« Pfff, et puis merde, je préfère rester à la maison ce soir , Playstation devant LoL ou Fifa15, c’est moins risqué ! »

Sortir seul : comment encaisser le rejet ?

Si vous réussissez à vous motiver pour aborder une fille ou un groupe en soirée, vous risquez de manquer de conversation, vous risquez de vous retrouver sans rien à dire… Et là, ce sera le rejet, le sentiment d’échec envahissant.

Sans wingman pour vous mettre en valeur, sans la présence de votre pote pour terminer vos phrases, vous aider à faire rire les filles, vous risquez de vous éjecter beaucoup trop vite des groupes que vous venez d’aborder.

En gros, si vous avez l’habitude de sortir avec un wingman, sortir seul peut revenir à subir une perte de confiance en vous. Sans votre béquille, vous avancez moins bien, et quand vous prenez un mur, il est plus dur à encaisser.

Par exemple, avec Eros, quand on se fait exploser par des filles qui nous traitent de bouffons et nous ordonnent de dégager, on sait en rire, parce qu’on sait qu’elles manquaient d’humour ou qu’on est allé trop loin.

Mais on ne déprime pas pour autant : on relève la tête, coup d’œil à gauche, coup d’œil à droite et c’est reparti ! Pas le temps d’attendre quand on est deux : la notion de défi et de fun fait toute la richesse d’une sortie à deux !

Or si vous souhaitez sortir seul, vous risquez de rentrer chez vous dès le premier rejet… ce serait dommage, non ?

Sortir seul pour éviter vos potes les boulets ! 

Les pires potes. Les boulets qui viennent chanter à côté de vous, faire des remarques sur votre célibat, vous vanner ou au contraire vous encourager !

« Manu, tu lui as dit pour ton micro-pénis ? »

 « Vas-y Manu tu vas chopper ! »alors que vous venez juste d’aborder cette fille

 « Pas ce soir Manu, ta chambre est trop en bordel me dit ta mère ! »

« Manu, on avait dit des filles jolies ce soir ! » pour embarrasser la fille que vous venez d’aborder

Vous connaissez ces situations désagréables où vous étiez bien, vous étiez en place et vos potes viennent tout gâcher, la fille se sentait à l’aise avec vous et elle se sent désormais surveillée, mal à l’aise, soumise à la pression sociale et au regard de vos amis (surtout si elle n’a pas confiance en elle).

Sortir seul, c’est comme sortir à l’étranger, ça permet de se libérer du qu’en dira-t-on, ça permet de se sentir beaucoup plus libre. Débarrassé des contraintes des autres, vous pouvez enfin donner le meilleur de vous-même !

Malgré ce tableau de départ plutôt négatif, il est possible de sortir seul, de faire des rencontres en solo et de vivre de très chouettes aventures sans wingman ni groupe de potes. Je vous explique comment !

Sortir seul, ça se prépare !

Il y a deux points que vous devez éclaircir avant que vous ne vous lanciez dans l’aventure en solo. Où sortir, et comment expliquer que vous êtes seul ?

Où sortir seul pour faire des rencontres ?

Sortir seul, OK, mais encore faut-il savoir viser !

Le choix classique, la première idée qui vient à l’esprit serait de sortir seul dans un bar. Manque de bol, les bars français sont rarement comme les pubs anglais, animés, bruyants et joyeux.

Optez pour un bar où vous savez que vous trouverez des groupes de gens debout : il est encore plus difficile d’aborder des filles assises avec leurs bandes de potes, commencez facile, commencez debout !

Si l’idée du bar ne vous convient pas parce que vous estimez que les bars de votre ville sont trop petits, vous pouvez sortir seul en boîte de nuit. Bien habillé, les videurs n’auront pas de raison de vous refuser l’entrée.

Le travail préliminaire de recherche est le plus important : consultez les journaux de votre ville, les guides touristiques, les sites comme La Fourchette ou Trip Advisor pour connaître les endroits branchés où vous êtes sûr de rencontrer du monde.

Pour ne pas vous planter, jetez un coup d’œil sur Facebook ou sur le site des endroits, dans les galeries photos, pour être sûr que la clientèle correspond bien à vos attentes et à vos goûts.

Enfin, un dernier bon plan : les sites d’entraide, les sites de sortie, les sites de cours en commun (cours de cuisine, cours de salsa). Bougez-vous ! Allez rencontrer des femmes solitaires qui ne demandent qu’à vous rencontrer !

Comment rassurer les filles sur votre solitude ?

Vous le savez, la question va très vite arriver. « Et toi, pourquoi t’es célibataire ? Ça fait longtemps ? » si vous êtes en tête-à-tête.

« Mais tu n’as pas d’amis ? » Si vous abordez un groupe de filles, ou une fille dans un groupe mixte.

Pour la première question, j’opterais pour l’honnêteté. Ou la blague.

« Écoute, c’est très dur pour moi d’en parler… Ses parents venaient de mourir… Elle venait d’hériter… on venait de se marier… et elle s’est étouffée toute seule dans son coussin. C’est vraiment très bizarre de se retrouver à la tête d’une fortune de quelques millions d’euros en ayant simplement pressé un coussin deux minutes sur un visage… Tous ces gens qui jouent au Loto alors qu’il y a tellement plus simple… »

« Je ne sais pas trop pourquoi je suis célibataire… Beau, riche, drôle, intelligent, ça va être à toi de m’éclairer là-dessus ! »

La vraie feinte, la vraie technique, c’est de lui renvoyer directement sa question : « Mais TOI, pourquoi tu es célibataire ? Tu as l’air d’être drôle, intelligente, tu es à peu près potable… Qu’est-ce qui ne va pas chez toi ? Tu ronfles la nuit ? Tu as des poils à des endroits chelous ? Tu es nymphomane et aucun homme ne réussit à te satisfaire ?»

Miroir, affaire réglée. Ça vous permettra d’adapter votre réponse à la sienne et de répondre dans le même ton. Si elle répond vraiment de manière sérieuse, optez pour le sérieux, si elle est plutôt dans la déconne, restez léger vous aussi !

Sortir seul et rassurer un groupe

C’est de loin l’exercice le plus difficile. Aborder une fille seule, ça va. Aborder deux filles seul, ça va aussi. Aborder un groupe mixte, ça devient plus délicat.

On ne va pas se faire d’illusions, en termes de dynamiques sociales, il y a toujours un élément nocif, un poison, une personne mal à l’aise et rageuse qui va bouloir vous abattre dans un groupe.

« Putain mais t’as pas d’amis ? Pourquoi tu viens nous parler ? Sortir seul, c’est pour les psychopathes ! »

Là encore, vous allez avoir deux manières de régler l’histoire et de désamorcer l’obstacle.

« Avec mes potes on a décidé de passer une soirée différente pour une fois ! Dans mon groupe de potes, j’ai un rageux comme toi qui repousse TOUT le monde ! Résultat, ça fait 5 ans qu’il n’a couché avec personne tellement il est agressif et qu’il nous empêche de voir de nouvelles têtes ! Du coup, avec les autres, on a décidé de faire une soirée expérimentale et de tous sortir dans des endroits différents ! Et vous, vous vous connaissez depuis quand ? »

Un peu de fluff au début, vous lui faites bouffer ses dents gentiment, puis vous expliquez la vraie raison de votre sortie en solo.

L’autre méthode, c’est de le faire culpabiliser encore plus en inventant une histoire sordide :

« Je suis seul ce soir parce que c’est la soirée anniversaire de la mort de tous mes potes. Ils étaient dans un bus qui s’est retourné en montagne. Et depuis l’accident, tous les ans je me mets une race en leur honneur, je bois et je m’amuse toute la soirée avec des inconnus ! Et vous, vous êtes venus en bus ? »

Avec cette histoire macabre, vous allez refroidir l’ambiance, c’est évident ! À vous d’enchaîner directement derrière avec une histoire plus crédible !

« Ce soir je suis seul, parce que je suis en déplacement pour le business ».

Ou vous pouvez carrément avouer votre penchant pour le développement personnel :

« Ce soir j’ai eu envie de tester mes limites, de me connaître un peu mieux, de voir si je pouvais sortir seul et faire des rencontres intéressantes ! »

Pour que ça marche, pour que ça colle avec le groupe, il faut absolument que vous leur apportiez du sang neuf, des idées, de l’énergie, du fun !

Si vous n’êtes pas très bar ni boîte, le dernier bon conseil que je peux vous donner, c’est d’aller prendre votre café en terrasse dans un coin qui bouge, dans un café où il y a du passage. Une heure pour lire l’Equipe ou Monocle, deux heures pour bosser sur votre roman, votre film, votre série ou pour écrire à tous vos potes en voyage : mêlez –vous à la foule !

Relisez l’article Comment aborder une fille en terrasse d’un café et le tour est joué !

Sortir seul, vous l’avez déjà fait ? Vous trouvez ça trop dur ? Qu’est-ce qui vous bloque le plus ?

Votre coach, SEUL1. 

banner parler aux femmes Sortir seul : comment faire des rencontres même quand on sort en solo ?
banner parler aux femmes Sortir seul : comment faire des rencontres même quand on sort en solo ?
Banner 50phrases Sortir seul : comment faire des rencontres même quand on sort en solo ?
Banner 50phrases Sortir seul : comment faire des rencontres même quand on sort en solo ?
Bann SexTalk 3 Sortir seul : comment faire des rencontres même quand on sort en solo ?
Bann SexTalk 3 Sortir seul : comment faire des rencontres même quand on sort en solo ?
Bann 16erreurs 1 Sortir seul : comment faire des rencontres même quand on sort en solo ?
Bann 16erreurs 1 Sortir seul : comment faire des rencontres même quand on sort en solo ?
Bann SMS1erRDV 1 Sortir seul : comment faire des rencontres même quand on sort en solo ?
Bann SMS1erRDV 1 Sortir seul : comment faire des rencontres même quand on sort en solo ?
Bann TechniqueAstucieuse v2 Sortir seul : comment faire des rencontres même quand on sort en solo ?
Bann TechniqueAstucieuse v2 Sortir seul : comment faire des rencontres même quand on sort en solo ?
78 COMMENTAIRES
  • Brendan dit :

    Salut!
    Étant l’un des seuls célibataires parmis mes potes, c’est pas facile de les faire bouger… Est-ce que sa vaut vraiment le coup de sortir tout seul?

  • Brendan dit :

    Salut,

    Etant l’un des seuls célibataires de ma bande de potes, ben sa devient dur de les faire sortir (pourtant on a que 20 ans…) je voulais savoir si sa se fais de sortir seul à mon jeune âges et si oui dans les bars ou ailleurs? Et dans se cas comment « accoster » un groupes de personnes sans avoir l’air trop débile? Je suis pas quelqu’un de timide et j’ai pas peur d’avoir honte, c’est juste l’approche que gère pas..

    • Sylvain dit :

      Hello Brendan,

      Pas facile de se motiver quand les amis ne sont pas là. Heureusement, nous sommes là. Tu trouveras sur le site des articles qui te donneront des astuces pour te motiver a sortir seul et meme pour aborder un groupe. Tu les retrouveras en utilisant le moteur de recherche en haut à droite :)

1 2 3

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)