Le charme discret de la bourgeoisie…

Publié dans Drague par Art de Séduire

Seduire une femme riche Le charme discret de la bourgeoisie...

Comment séduire une bourgeoise riche? Lis cet article, envoyé par Tarick, et les boutiques Prada deviendront ton terrain de chasse préféré :)

Ce « Street pickup », avec proposition de botte sans détour, se pratique dans les beaux quartiers, auprès d’une cible disposée à toutes les aventures, pourvu qu’elles restent sans conséquences.

Au premier coup d’œil, je l’ai reconnue.

Elle a environ 30 ans, parfois plus.

Son sac Chloé vaut bien 10.000 euros et le reste de son look à l’avenant.
Elle est très belle bien sûr, une beauté charnelle, un poil vulgaire, de celles qui font tourner la tête aux grands de ce monde.

En détaillant bien, on trouvera des défauts que la gamme Guerlain s’efforce de dissimuler. Elle a probablement subi une opération esthétique pour corriger son nez ou relever sa poitrine.

Je sais où la trouver : l’après-midi, en semaine, dans le quartier des boutiques de luxe. Seule, ou plus rarement avec une copine clone/faire-valoir.

Elle entre dans les boutiques, avance d’un pas nonchalant, n’achète presque jamais rien – et pour cause – elle a déjà tout. Jamais de soldes, le budget est illimité: la carte Gold du mari.

Les vendeuses la connaissent bien, on lui donne du « chère madame« . Elle passe dans les rayons, effleure les cachemires d’un air dégoûté, fait la moue devant la joaillerie…

Il faut la choper dans la rue, car dans les boutiques elle est trop connue. Allez, on compte jusqu’à 3, on va se faire une bourgeoise vénale, de 5 à 7.

« Bonjour, ça va ? »
Suivi d’une remarque anodine, genre: « Rien de nouveau chez Prada ? »
Elle fait la grimace, mais on lui emboîte le pas.
« Vous voyez la statue d’Henri IV là-bas ?
– oui, pourquoi ?
– Tout près, il y a un hôtel de charme. Les chambres sont ravissantes et romantiques et donnent sur un jardin fleuri. Le personnel est raffiné et discret. Nous y serons amants. »

(Si vous abrégez, prononcez au moins les mots « discrets » et « amants »)

Elle va vous regarder avec consternation, peu importe ce qu’elle dit, ne répondez rien. Si elle s’arrête, restez un peu à distance qu’elle vous voie entier, qu’elle constate votre assurance, que votre regard détaché la déstabilise.

Après un long silence, dites-lui les choses les plus anodines, casez quelques citations, ne lui posez pas de question, un compliment ? Peut-être, mais sur un détail.

Si elle entre quelque part, suivez-la sans hésiter, mais sans l’approcher de trop près, il ne s’agit pas de faire des kinos inconsidérés. Comme elle aura peur de se compromettre, vous devez lui prouver votre discrétion.

Puis, décrivez-lui précisément ce que vous voulez d’elle, en évitant les mots crus, mais sans ambiguïté.
A chacun son baratin, moi, j’utilise des mots puisés dans la littérature érotique du XVIIIe, rien de compliqué, simples copier/coller.
Faîtes-lui le scénario de votre 5 à 7, et terminez en disant que vous ne vous reverrez jamais par la suite. Cette relation protégée restera sans conséquences.

En sexualité, les femmes ont avant tout peur de l’inconnu. Si vous décrivez ce qui va se passer, même en termes explicites, une belle partie de ses réticences va tomber. Elle n’est pas née de la dernière pluie, rien de ce que vous allez lui dire ne va vraiment la choquer. Il faut juste qu’elle s’habitue à votre culot.

A un moment, elle va sourire ou vous regarder en coin. La mayonnaise prend corps.

Comme elle aura probablement pris la direction opposée à la statue d’Henri IV, avouez-lui que l’hôtel en question s’y trouve également, et qu’elle devrait retirer du cash, car il n’est pas prudent de payer un hôtel par carte bleue!

Si elle éclate de rire, c’est gagné !
Si elle s’en offusque, dites-lui que vous consentirez peut-être à offrir le champagne (mais vous n’en ferez rien!)

Et si elle n’a pas le temps ?
Elle a le temps. En bon chasseur, vous avez repéré sa démarche nonchalante, qui dénote sa disponibilité…

Ne cherchez pas à la revoir. Avec un peu d’habitude vous découvrirez que ces femmes sont légion, avenue Montaigne, il en passe une toutes les heures en moyenne. Rive gauche, rue des Saints Pères, une terrasse de bistrot fera l’affaire, dans le Marais, au café de la Perle, ou encore au Palais Royal, mon terrain favori….

En province, il existe toujours un carré d’or quelque part, là ou sont Dior, Gucci et Prada. Ça les attire comme des mouches. Mariées pour l’argent, elles ont renoncé à l’amour, et c’est pour ça que ça marche* !

Les maîtres-mots de cette aventure : un peu de patience, car cette cible ne courre pas les rues, élégante proposition de botte, discrétion assurée, une petite tranche de passion sans conséquences.

*Garanti « Field testé » comme ils disent !

banner parler aux femmes Le charme discret de la bourgeoisie...
banner parler aux femmes Le charme discret de la bourgeoisie...
Banner 50phrases Le charme discret de la bourgeoisie...
Banner 50phrases Le charme discret de la bourgeoisie...
Bann SexTalk 3 Le charme discret de la bourgeoisie...
Bann SexTalk 3 Le charme discret de la bourgeoisie...
Bann 16erreurs 1 Le charme discret de la bourgeoisie...
Bann 16erreurs 1 Le charme discret de la bourgeoisie...
Bann SMS1erRDV 1 Le charme discret de la bourgeoisie...
Bann SMS1erRDV 1 Le charme discret de la bourgeoisie...
Bann TechniqueAstucieuse v2 Le charme discret de la bourgeoisie...
Bann TechniqueAstucieuse v2 Le charme discret de la bourgeoisie...
8 COMMENTAIRES
  • Coquine dit :

    Ne cherchez pas à la revoir. Avec un peu d’habitude vous découvrirez que ces femmes sont légion, avenue Montaine, il en passe une toutes les heures en moyenne.

    Les maîtres-mots de cette aventure : un peu de patience, car cette cible ne courre pas les rues,

    Yen a des tas, mais très peu… warf.

  • Tarick dit :

    Il suffit d’en trouver une pour que les autres te crèvent les yeux. ( Mais il n’y en a pas tous les 2 mètres non plus! )

  • nicoos dit :

    Je suis impressioner par la justesse de ton article je croi que j’ai rencontrer une fille avec qui je suis sorti qui risque de devenir ce genre de femme et il est vrai que ces femmes on renoncer a tout amour.

  • Coquine dit :

    Elles ont renoncé à l’exclusivité. c’est fou ce qu’il y a de bourgeoises libertines… ouvrez les yeux un peu!

  • Frank dit :

    Ho yeah ça me rappel la femme d’un contracteur près de mon travail :P Je me la suis farcie dans les condos que son mari construisait. quel botte!

  • Kami dit :

    une autres remarque inodine mais très efficace ! donner lui carte de vous avre vos contacts(toujours avoir un briqué et une carte sur soit)…

    Et donner lui le briqué aussi et dite lui détruisé la carte après avoir mémorisé le numéro …

    Bande de con

  • Mickaël dit :

    Salut Vlad,

    Je viens de découvrir ton site par hasard et il faut dire qu’il est pas mal par rapport à d’autres… (suivez mon regard)
    Cependant je reste septique quant à ton article ci dessous. Ton approche est vraiment direct, et les femmes de cette classe, se draguent plus en indirect game, vu le bitshield démoniaque qu’elles ont acquis depuis l’adolescence… Donc j’aimerais en savoir plus sur ce que tu préconises.

    Mickael

  • Eagle eyes dit :

    Je suis d’accord avec Mickael . Mais pas de rep de votre part… :-s
    Chèrs éditeurs dads un autre field report avec D’autres details serait fort agréable

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)