Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Comment Ramener une Fille Chez Soi (Après un Date Ou une Rencontre en Club !)

ramener-une-fille

Drague

Comment Ramener une Fille Chez Soi (Après un Date Ou une Rencontre en Club !)

Comment Ramener une Fille Chez Soi (Après un Date Ou une Rencontre en Club !)

ramener une fille3 Comment Ramener une Fille Chez Soi (Après un Date Ou une Rencontre en Club !)

Ramener une fille chez soi, c’est le but du dragueur qui part en soirée. Il ne sait pas encore s’il va trouver l’amour d’une nuit ou l’amour d’une vie, mais il rentrera accompagné.

Pourquoi ? Parce qu’il l’a décidé et qu’il va mettre en œuvre des tactiques pour coucher avec une fille ce soir.

Si vous sentez qu’il manque toujours un tout petit truc pour faire basculer la situation en soirée, lisez cet article, je vous donne mes tuyaux pour finir la nuit à deux, les 7 techniques pour ramener une fille chez soi.

« Pas de sentiments, que des centimètres », ç’aurait pu être le titre de cet article, mais le rédac’chef m’a demandé de rester calme et m’a rappelé qu’Artdeseduire n’était pas une boucherie mais le site où on apprenait à devenir séduisant et attirant.

OK OK, je vais faire de vous une machine à séduire alors. Vous choisirez ensuite si vous décidez de passer la nuit avec elle ou un peu plus de temps. Ça vous regarde.

Je vous livre les 7 techniques que je me force à appliquer avant de sortir, pour être presque sûr de ramener une fille chez moi.

Je dis ramener une fille chez moi, mais je peux aussi aller chez elles.

Simplement, au fil des années, je me suis rendu compte que les filles préféraient venir chez les mecs : ça leur permet de décamper si elles sont déçues, si elles veulent dormir seules, si elles ne le « sentent pas ».

1 / Le pouvoir de la visualisation

Je suis mon propre coach. Avec Sélim qui passe trop de temps sur son projet en ce moment, il m’arrive de sortir seul parfois, ça ne me gêne pas, ça me ralentit un peu parfois.

Notamment en début de soirée, si je décide de me chauffer, c’est toujours plus simple quand on est deux.

La motivation vient plus vite à deux, et les exercices de visualisation bien plus faciles quand on est avec son wingman.

« Ok on va là, on se pose vers là, on verra bien comment ça se passe, on rejoint qui déjà ? Sophie ? Et Sarah ? OK montre un peu… »

Quand on se rend dans un nouveau lieu, notamment quand on drague à l’étranger, on essaie de trouver des infos sur le lieu, de préparer la visite.

Mentalement, on se voit entrer en gagnant, et rentrer à la maison en gagnant. « Elle, elle rentre avec moi, NOA. »

NOA c’est No Other Alternative. Pas d’autre option.

(Bon, en réalité, on en est tous bien conscient, il y a des fins alternatives, c’est elle qui aura le OUI de la fin, c’est elle qui décidera de rentrer avec moi ou non, mais je préfère ME conditionner en me disant « ce soir, en priorité, je ne sors pas pour me faire des potes, ce soir je ne sors pas pour écouter Rihanna et Calvin Harris, je sors pour conclure, le reste c’est du bonus ! ».

Et mentalement, ça change déjà beaucoup de chose, le fait de se fixer un objectif. Je sais aussi m’amuser sans pécho forcément, mais si je décide de sortir pour draguer et rentrer accompagné, je me mets dans un état d’esprit psychologique différent.

2/ L’humour toujours

ramener une fille1 Comment Ramener une Fille Chez Soi (Après un Date Ou une Rencontre en Club !)

C’est un petit exercice que je veux vous donner : comptez le nombre de fois où vous faites rire les filles quand vous draguez.

J’ai décidé unilatéralement qu’à partir de 5 rires de la part de la fille que je veux, j’accélérai. J’ai décidé que c’était mon feu vert pour attaquer vraiment.

Les filles ont besoin de rire, ça fait du bien, ça détend, ça abaisse les défenses, elles se sentiront plus proches de vous si vous réussissez à les faire marrer.

Mes références n’évoluent guère avec l’âge, je reste très Canal +, H, Platane, The Office aussi. L’absurde reste pour moi la meilleure arme pour faire rire les filles.

Et ma spéciale me permet d’enchaîner sur la sexualisation

« Eh mais arrête de rire… Si tu ris là maintenant, je n’ose même pas imaginer comment tu vas rire quand tu vas me voir tout nu… »

Autodérision : C’est 80% de mon pouvoir de séduction.

3/ Un truc pour la ramener chez vous : quelle est votre USP ?

On est dans le business les gars… Vous êtes un produit, je suis un produit, et la madame en face, on lui fait croire qu’elle est l’acheteuse. On lui fait croire que c’est elle la cliente…

Quand je dis « on lui fait croire », c’est parce qu’il y a vraiment deux approches en séduction.

  1. L’approche du dragueur (plutôt moi), qui aime bien « poursuivre » les filles, au sens où parfois, je suis prêt à encaisser leur shit tests débiles, à attendre un peu pour coucher avec elle, à être un peu collant en leur montrant combien elles comptent pour moi. Lourd et efficace.
  2. Et l’approche que je préfère quand je m’attaque à de gros poissons, à des filles vraiment sublimes et intelligentes, le prizing. Léger, puissant et efficace.

Là où je me positionne en tant que juge, arbitre du match. C’est moi qui décide si elle est drôle, si je veux la revoir, si je l’apprécie.

C’est un changement de paradigme total entre les deux visions. Si les deux, le dragueur, et le séducteur, veulent baiser ou faire l’amour à la fin de la soirée, il y en a un qui accepte de se dévaluer, de montrer qu’il a besoin de la fille, qui se plie aux désirs de la fille.

Et il y a l’autre, qui dicte ses règles. Qui sait ce qu’il vaut et ce à quoi il peut prétendre.

C’est à vous de choisir votre positionnement. Le chasseur ou le chassé ? Le joueur ou le trophée ?

Dans les deux cas, si vous voulez qu’à un moment elle tombe dans vos bras et rentre avec vous, il faudra définir ce qui fait de vous un mec unique.

C’est ce qu’on appelle l’USP, l’Unique Selling Proposition ou l’argument clé de vente.

  • Qu’est-ce qui fait que c’est vous et pas un autre qu’elle doit choisir ?
  • Qu’est-ce qui fait que vous lui ferez plus de bien qu’un autre ?
  • Qu’est-ce qui fait que vous êtes plus adapté à ses besoins ?

À vous de réfléchir à votre positionnement…

Sélim joue à l’intello (alors qu’il lit des Batman et des Spiderman en cachette…), Sylvain le geek alternatif gainsbourien, Aurélien joue au surfeur boxeur bonhomme, Dante joue le dandy qui s’y connaît en mode bio vegan fit, et moi je vends des orgasmes.

Et vous, vous vendez quoi ?

4/ Ramener une fille chez soi, c’est une question de logistique!

Organisation & planification deviendront vos maîtres-mots pour un coup d’un soir.

« Rentrer chez vous », ça veut dire « vivre un moment où la tension sexuelle peut retomber ».

Un coup de fatigue qui peut couper les jambes de la fille à talons.

Pensez à ça pour votre trajet du retour. Pas plus de 10 minutes à pied à 4 ou 5 heures du matin pour une fille qui aura dansé une partie de la nuit…

  • Si vous conduisez : prévoyez des bonbons ou des boissons dans votre voiture pour le retour, ça fait toujours plaisir. Comme un VTC, oui oui, le sens du service avant tout.
  • Si vous rentrez en taxi : soit vous avez de la monnaie sur vous pour le taxi, soit de la batterie dans votre téléphone pour le Uber ou le Chauffeur Privé.

Dans votre séquence de visualisation, au moment où elle entre chez vous, avez-vous pensé :

  • À vider la poubelle ?
  • À faire la vaisselle ?
  • À nettoyer la salle de bains et les toilettes ?
  • À nettoyer les poils de chien, de chat, de trucs dégueu chez vous ?
  • À changer les draps et à rafraîchir l’air chez vous, en aérant votre intérieur ?
  • À préparer les bonbons, fruits, thé, café, alcool, jus de fruits, smoothies qui permettront à la dame de se sentir à l’aise chez vous ?
  • À préparer un plaid en cas d’hiver rude, pour qu’elle se sente à l’aise sur le canapé ?
  • À préparer des bougies ou des lumières tamisées pour éviter de trop voir son maquillage qui a coulé ?
  • À mettre une bouteille de blanc ou de champagne au frais ? (Notre pote Nightwing est très branché roots alternatives et propose des bières, ça marche pour lui, donc pourquoi pas…)
  • À stocker des capotes à portée de main pour ne pas briser « la magie de l’instant » comme on dit dans les magazines pour filles ?

Si jamais vous vivez en colocation, jetez un œil à cet article, et si vous vivez chez vos parents, à celui-ci !

5/ L’alcool : la fausse solution pour enfant qui manque de confiance

Je ne vais pas vous mentir, l’alcool a débloqué des situations quand j’étais plus jeune, mais ce n’est pas comme ça qu’on obtient les meilleurs résultats.

  • On ne réussit pas à séduire les plus mignonnes,
  • On n’est pas très performant sexuellement avec deux grammes dans chaque veine,
  • On n’apprend pas à draguer correctement, avec le mental, le LOL, la personnalité : l’alcool est une vilaine béquille, les shots sont des petites roulettes dont vous n’avez pas besoin.

Votre personnalité ne se révèle pas quand vous êtes bourré, « in vino veritas » mon cul.

Préférez la sobriété qui vous aidera à trouver les bons mots, à avoir un body language autre que celui du DRUNKEN MASTER, celui qui vous permettra de mettre les femmes en confiance.

Certes, une jeune fille qui manquera d’expérience vous suivra de temps à autre, éméchée elle aussi.

Mais celle qu’on veut, LA FEMME, celle avec qui on veut avancer dans la vie, on n’a pas trop envie qu’elle se mette des mines le vendredi soir comme nos potes.

On est des romantiques, au fond, on veut croire aux princesses…

(Le vrai argument de ce point « anti » alcool, c’est plutôt de vous inciter à vous modérer, à vous contrôler. Si vous commencez à avoir de bons résultats avec l’alcool (ou pire, la drogue), vous allez en faire un pilier de votre stratégie pour rentrer avec une fille.)

Et ça, c’est tout sauf une bonne idée. Apprenez à faire briller votre personnalité sans artifice.

Je vous recommande sincèrement de prendre une ou deux heures de leçon de storytelling pendant un coaching en séduction de Sélim, parfois j’y passe aussi 😉

6/ Vendre du sexe et bien le vendre

ramener une fille2 Comment Ramener une Fille Chez Soi (Après un Date Ou une Rencontre en Club !)

C’est le principe de base pour coucher avec une fille le premier soir.

Ne pas lui mentir sur vos intentions, et encore plus pointu que ça : faire connaître vos intentions, et les assumer.

Je vous promets que si je baise plus souvent que vous, ce n’est pas parce que je drague mieux, que je suis plus beau, que je suis plus drôle, non !

C’est parce que je leur dis qu’elles vont crier, qu’elles vont kiffer, que je n’ai pas qu’une grosse bite mais que je sais aussi m’en servir, que je suis généreux, que je veux son plaisir, que je veux la faire jouir.

Ne tournez pas des heures autour du pot.

Coupez court aux conversations insipides.

Allez droit au but, et tout le monde sera heureux, c’est ça la séduction en soirée !

Vous gagnez du temps, elle gagne du temps.

Mais que ça marche ou que ça ne marche pas, votre honnêteté sera bluffante pour elle !

Et je sais que c’est flippant. Je sais que vous êtes « bien élevé », que vous avez peur de « vexer une fille » en lui disant que vous aimez son cul.

Mais on peut dire à une femme qu’on a envie de la prendre en levrette tout en la respectant. Croyez-moi. Il suffit de bien avoir en tête le concept de leadership : elles veulent un homme qui assume, un homme qui conduit les échanges, un homme qui propose et n’a pas peur de se prendre des murs.

Elles veulent un mec qui s’en fout d’être rejeté, qui n’a pas besoin de la validation de toutes ses copines et de toute la société.

Si elle voit en vous un mec qui assume ses envies : GO commandez le taxi pour rentrer avec elle !

Il faut le vouloir. Question d’état d’esprit.

Prophétie autoréalisatrice, loi de l’attraction, appelez ça comme vous voulez, mais si vous ne verbalisez pas votre désir, si vous ne faites pas passer le message avec vos yeux « je vais te bouffer », vous rentrerez en friendzone, en « oubli zone », en « dans tes rêves zone ».

7/ Rester gentleman en toute situation

Un dernier point avant de clôturer cet article pour vous aider à rentrer accompagné.

Parfois, la demoiselle vous appréciera vraiment et aura envie de se faire désirer, aura envie de vous mais dans sa tête, « on ne couche pas le premier soir ».

Soit. Respectez sa volonté.

Montrez que vous êtes compréhensif et respectueux.

MAIS… et c’est là que ça devient compliqué pour la plupart d’entre vous : c’est là que vous baissez les bras, que vous jouez au mec déçu.

Alors que c’est là que les points se gagnent.

A l’annonce des fameux « je te préviens, on ne couchera pas ensemble ce soir », « je ne suis pas ce genre de fille », « je ne suis pas épilé », « je ne couche jamais le premier soir », « je reste habillée », « on ne va pas dans ta chambre », en 2005, on vous aurait dit :

« Là c’est le moment du freeze out, de faire le mec énervé, de ne plus lui parler, de lui montrer que vous êtes un homme ».

C’était des gamineries, même si ça a très bien marché, même si on a couché avec beaucoup de filles en leur disant « Oh moi je veux une femme, tu m’entends ? Pas une gamine, allez rhabille-toi et rentre chez toi ! ».

C’était très immature, et on s’est orienté vers beaucoup plus de respect, de bienveillance et de compréhension.

Désormais, la réponse que l’on donne est plutôt :

  • « Mais je m’en fous, je suis content de passer du temps avec toi ! »
  • « Mais je m’en fous, de toute façon on se revoit dans 3 jours pour le concert de – l’apéro avec – le film de – … »
  • « Mais je m’en fous, de toute façon je jouis plus fort tout seul, tu sais ! T’es forte à Mario Kart ? »
  • « Mais arrête de tout ramener au sexe espèce de nympho… Promis tu vas kiffer jouir avec moi mais là, je vais te présenter mon chat / te faire des pâtes / te jouer de la guitare / te masser jusqu’à ce que tu t’endormes / te faire un merveilleux cocktail de fin de soirée »

Ça la rassurera sur votre envie de la revoir, sur votre envie d’implication dans la relation (si c’est ce qu’elle cherche).

Si c’est une fille qui ne cherche d’un plan cul, vous pouvez toujours lui dire « Promis, je ne vais pas m’attacher à toi Gwendoline… je ne suis pas un vieux relou qui tombe amoureux au bout d’un orgasme… »

(encore plus puissant si elle s’appelle Géraldine et que vous vous trompez volontairement de prénom).

L’idée, c’est qu’elle vous suive, chez vous, qu’elle rentre avec vous, qu’elle vous fasse confiance.

Une fois chez vous, elle a le droit de changer d’avis… et de finir dans vos bras… et une fois nue, elle a encore le droit de changer d’avis…

Quoi qu’il advienne, le simple fait qu’elle rentre avec vous facilitera sa prochaine venue : elle a vu votre intérieur, elle connaît les lieux, c’est une cause d’appréhension en moins.

Tout est toujours bon à prendre quand une femme décide de rentrer avec vous, alors ne faites pas l’enfant en lui disant de dégager si elle a « décidé de se comporter comme une ado et de ne pas coucher avec vous ».

Respect, humour, leadership, et le tour est joué, non ?

Si vous voulez qu’on vous « débloque », laissez-nous un commentaire sous l’article, on vous répondra, quel que soit le blocage (abordage – RDV – sexualisation – prendre un numéro de téléphone – bisous – coucher avec une fille…)

Eros, séducteur qui aime bien rentrer accompagné…

Bann SMS1erRDV 1 Comment Ramener une Fille Chez Soi (Après un Date Ou une Rencontre en Club !)

Banner 50phrases Comment Ramener une Fille Chez Soi (Après un Date Ou une Rencontre en Club !)

Bann SexTalk 3 Comment Ramener une Fille Chez Soi (Après un Date Ou une Rencontre en Club !)

sextalk Comment Ramener une Fille Chez Soi (Après un Date Ou une Rencontre en Club !)

sms Comment Ramener une Fille Chez Soi (Après un Date Ou une Rencontre en Club !)

Lire la suite
8 Commentaires

8 Comments

  1. Dendy

    20 juin, 2017 à 04:30

    Je lis régulièrement des articles sur ADS.com depuis mes 14 ans. Aujourd’hui j’en ai 18 et je suis une personne très à l’aise, aussi bien seul, qu’en compagnie d’autres personnes.
    J’ai appris énormément sur la société, sur moi-même et surtout sur les relations hommes-femmes. Sur ces points, j’ai dévancé mes camardes qui ne connaissent pas ADS.com et je suis socialement très épanoui.
    Et tout cela, je le dois à mes NOMBREUSES lecture sur ArtDeSéduire.com Je dois un grand merci à Selim, Eros, Maxx et tous les autres rédacteurs du sites qui font un boulot formidable et qui m’ont permis d’avoir le plein pouvoir de décider de la vie que je veux mener. Merci, je ne le dirai jamais assez. C’est à vous que je dois la moitié de mon éducation, pour m’avoir enseigné des choses que je n’aurai appris nulle part ailleurs, surtout pas à l’école. Vraiment, merci !

    Oh mon Dieu, c’est pratiquement mon premier commentaire sur le site. Il faut dire que j’ai toujours été parmi la masse silencieuse de vos lecteurs. C’est la première fois que je vais poser un problème, et je dois vous prévenir, il n’est pas simple à résoudre !!
    ( Désolé pour la longueur démesurée que va prendre mon commentaire )

    Au lycée, en classe de terminale littéraire, je suis pratiquement un des « rois du lycée » sinon le principal. Grâce à ce que je sais de la séduction, je plaît au gens, surtout aux filles, qui me tournent toujours autours et qui recherchent ma compagnie. Mais je les traitent continuellement comme des « amies » alors que j’ai bien conscience de leur sentiments envers moi. Tout cela, avec beaucoup de respect bien entendu, en accord avec le code de conduite chez ADS.
    Il est rare que je sois attiré par une fille, car je suis très sélectif. Je n’aime généralement que les HB 8/9 ( je suis comme ça ) qui sont plutôt rare autour de moi. Mais, environ une fois par ans, j’en rencontre une et je tombe systématiquement amoureux. Et c’est là que les choses deviennent compliquées.

    Habituellement, je ne fais pas beaucoup d’efforts pour intéresser les filles. Et je les interressent quand même. Mais quand je tombe amoureux d’une HB 9 par exemple, ma vie prend une tout autre couleur. Là, il s’agit d’une fille qui me résiste, qui me tourmente, et même qui cherche à me dominer.

    Excité par le défis qu’elle représente à mes yeux, je me jette dans la bataille, sans la moindre hésitation. J’applique de manière naturelle tout ce que j’ai appris de la séduction les 4 dernières années. Et dès les premiers jours, les bons résultats se font sentir. Je lui avoue mes sentiments. J’apprend qu’elle aussi en a pour moi. Le couple est formé, validé aux yeux de nos proches. Tout semble indiquer que nous sommes fais l’un pour l’autre. Tout encourage, tout béni notre relation… Et puis, d’un seul coup, plus rien…

    C’est la dégringolade totale, alors que tout semblait bien fonctionner. J’ai moi-même pu découvrir la cause de ce phénomène qui m’arrive en ce moment pour la quatrième fois, la quatrième année consécutive. Mon erreur est toute simple : Je manque de décision, je faiblis et je devient needy avec la fille. Alors, elle finit par s’éloigner de moi…!

    Vous vous demandez sans doute pourquoi cela m’arrive, alors que j’en sais beaucoup sur le needisme et ses méfaits ? Alors que j’en connais les symptômes et le moyens d’en guérir ?

    Eh bien, je me laisse faire ! Le fait est que je me retrouve confronté à mes principes et mes valeurs. Et je ne peux me résoudre à les ignorer !

    Tout le problème est là :
    ( mais d’abord, partons du principe que je dispose déjà des plus puissantes armes de séduction, et que je sois un bon séducteur qui peut aller et venir comme bon lui semble dans les jeux de la séduction, OK? ).

    He bien voilà : SI LE NEEDISME « DIMINUE » LA VALEUR D’UNE PERSONNE EN TERME DE SÉDUCTION ET L’EMPÊCHE D’ATTEINDRE SES OBJECTIFS, DE S’EPANOUIR, EST-IL CORRECTE DE « RENDRE NEEDY » LA HB QUE L’ON AIME ÉPERDUMENT AFIN DE LA MAINTENIR SOUS DOMINATION DANS LA RELATION ?

    Je réformule : si j’ai les « moyens » de rendre ma copine complètement NEEDY avec moi, dois-je le faire ? Sachant que je veux une relation dans laquelle nous puissions tous les deux nous épanouir ? Sachant que, si elle ne devient pas NEEDY, elle fera tout pour me rendre NEEDY ? C’est ce qu’elles font avec moi, ces HB habituées à être « au-dessus » dans leurs rapports habituels avec les autres ?

    Comme j’aime sincèrement la fille, je ne cherche pas à la dominer psychologiquement. Mais, dès que je baisse ma garde, je deviens « NEEDY pour elle » s’en m’en rendre compte. Et avant de pouvoir inverser les tendances à nouveau, je les déjà perdu. Elle disparaît de ma vie systématiquement. Cela m’ai arrivé quatre fois, à quatre années successives.

    Je me demande aujourd’hui si je ne devrait pas laisser de côté cette relation « idéaliste » que je recherche et redescendre un peu sur terre. Mais, étant un grand romantique, je refuse de croire que cela ne soit pas possible dans ce monde.

    J’attends d’avoir votre avis complet sur le problème avant de décidé si je deviendrai dresseur de NEEDY ou si je continuerai à cherché la HB qui n’aura aucune soif de domination ( si elle existe ).

    Je compte sur vous pour m’éclairer, afin de m’aider à sortir ce cette situation qui me désole vraiment.
    Merci d’avance, chers rédacteurs de chez ADS.com

    • Sylvain

      21 juin, 2017 à 13:35

      Hello Dendy,

      Tout d’abord, bravo pour ton parcours et tes progres. Ensuite, pour le probleme que tu rencontres, c’est malheureusement souvent le cas. Quand on tombe amoureux, on a tendance à avoir peur de la perdre et à accepter de plus en plus de choses que nous n’aurions pas toléré auparavant. Or, tout le monde n’est pas forcement d’accord mais je pense que toute relation de couple est un rapport de pouvoir. Une femme attend de toi que tu t’affirmes, que tu prennes des décisions et que tu sois capable de lui tenir tête. Si tu ne le fais pas, elle se dit que tu n’es que de la guimauve et que tu manques de caractere. Il ne s’agit d’etre têtu ou borné, mais de faire preuve d’écoute et de ne pas hésiter à lui dire les choses quand tu n’es pas d’accord. :)

    • Dendy

      19 juillet, 2017 à 22:26

      Merci ^ ^

  2. Otis

    20 juin, 2017 à 04:32

    Eros, je t’aime. En vrai, ce sont tes articles que je souhaite ramener chez moi. Ca tombe bien j’ai vidé ma poubelle!

    Article au top! Ca fait plaisir.

    • Eros

      20 juin, 2017 à 14:11

      Je vous ai déjà dit que je ne faisais pas les mecs, non ?
      Mais OK, va pour cette déclaration d’amour :)

  3. Lenal'airderien

    20 juin, 2017 à 14:32

    Hello sympa l’article,

    Je crois que tu sous estimes les femmes quand toi tu es en train de te faire des films pour savoir comment la ramener chez toi avec des techniques apprises ici et là ….Elle a décidé bien avant toi que tu seras son quatre heure. C’est qui le boss Eros!!!

    • Cassandre

      21 juin, 2017 à 18:57

      Ha Lena, tes messages me font toujours rire !

  4. rfx

    6 novembre, 2017 à 02:37

    Je n’arrive pas à embrasser la fille au 1er RDV, à créer une tension sexuelle, au dernier RDV je lui ai lancé « il paraît que les filles avec un « e » dans leur prénom embrassent mieux et du coup je voudrais vérifier » elle m’a répondu je n’embrasse pas au 1er RDV bla bla merci de vos conseils

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire plus Drague