Le Choix

Publié dans Drague par Art de Séduire le 18/06/2008
0 Flares 0 Flares ×

Avoir le choix Le Choix

« Choisir ! c’est l’éclair de l’intelligence. Hésitez-vous ? Tout est dit,vous vous
trompez. »

La plume de Balzac n’aura jamais aussi bien exprimé ce qui me semble être la pierre angulaire de la séduction. Car tout ce que nous accomplissons lors d’un PU, de l’approche à l’envolée conjugale, en passant par toutes sortes de closes, ne repose que sur la somme des décisions que nous avons été amenés à prendre.

Chacune de ces décisions est le résultat d’un choix entre plusieurs alternatives. Ainsi, le concept de choix peut être perçu comme un paradigme, à l’instar du « flow », en ce qu’il relève à la fois d’un processus à mi chemin entre le réfléchi et l’inné, et d’un objectif en terme de développement personnel.

Car pour faire un choix, encore faut-il l’avoir. A l’inverse, à trop avoir de choix on finit par en ressentir l’embarras. Appliquée à la séduction, cette conceptualisation permet, à mon sens, de progresser plus rapidement en ce qu’elle est adaptable à chaque individu, à chaque personnalité, bref, à chacun d’entre nous.

Avoir le choix

Nous sommes quotidiennement confrontés à un ensemble de choix. Mais qu’il s’agisse de notre tenue vestimentaire, de notre moyen de transport ou de notre métier, nous avons tous ressenti, au moins une fois, cette impression de ne pas trop avoir notre mot à dire… à cela on peut trouver plusieurs facteurs…

Certains sont techniques : l’ascenseur est en panne, je n’ai d’autres choix que de prendre les escaliers ; d’autres sont d’ordre plus personnel : la pression sociale, voire familiale, pour le choix de votre métier, les contraintes financières, pour celui de vos sapes, etc…

Pour ce qui est des contraintes techniques, à moins d’être réparateur en ascenseur et d’avoir justement sous la main votre mallette à outils, il faut reconnaître que l’alternative est imposée. C’est grosso modo ce qui dans le game correspondrait au « facteur chaos ».

Pour le reste, l’absence de choix n’est bien souvent qu’une illusion. Tâchons d’appliquer cela à la sarge. Vous êtes dans la rue, sur le point de traverser. Sur le trottoir d’en face, une HB 12 (oui je sais) attend que le feu passe au rouge.

Vous pouvez trouver toutes les raisons du monde pour ne pas l’attendre sagement de votre côté : elle est trop bien pour vous, vous n’avez pas d’opener en tête, vous êtes pressé, finalement elle n’est pas si belle, ah si seulement vous aviez été avec un wing…

Je ne reviendrai pas ici sur ce qui a déjà été maintes fois répété, sur ce forum ou sur d’autres, dans tous les manuels de théorie, et même par votre pote natural qui pourtant est sceptique sur le game.

Tout le monde sait ici que ces raisons ne sont que des excuses liées à une réaction automatisée dictée par la pression sociale. Se protéger, enfin… protéger son égo, face à la peur du rejet, du rateau, ou tout simplement du regard des autres.

Comment soigner le mal à la source ? en accordant plus d’importance aux causes qu’aux conséquences. Il n’est plus exclusivement question, sous cet angle, d’un manque d’audace, de confiance, ou de compétences en matière de séduction. Car mille techniques peuvent être utilisées pour « vaincre » cette peur…

Je vous renvoie ici aux théoriciens de la séduction, chacun y va de sa méthode perso. Mais comprenez bien que le recours à ces « remèdes » ne sert qu’à soigner les effets, les conséquences de cette peur première.

L’idée développée ici, c’est que nous avons tous, en nous, les capacités d’y parvenir. Il suffit (et il faut mesurer tout le chemin évoqué par ce simple verbe) de s’en donner les moyens en se débarrassant au passage de toutes une série de croyances limitantes.

Sur ce chemin, il arrivera un moment ou vous prendrez conscience d’une chose fondamentale : avoir le choix, c’est ne plus avoir peur. La différence est subtile. En soignant le mal à la source, vous ne vous contentez pas de « vaincre » la peur… vous n’avez même pas besoin de la combattre.

Elle n’est tout simplement plus là. Car vous avez le droit de choisir, personne ne vous en voudra d’aborder une inconnue dans la rue (à part son mec ou votre LTR mais tâchons de nous limiter à la phase de séduction elle-même). En réalité, la seule personne qui peut vous en vouloir, c’est vous même !

Et ce sera le cas à chaque fois que vous aurez fait le choix de ne pas l’aborder pour les mauvaises raisons (pour une liste non exhaustive, cf supra).

Ainsi, ce n’est pas tant le fait d’avoir le choix qui compte, mais c’est surtout le fait d’en avoir conscience. Vous savez que vous avez le choix. C’est vous qui choisissez et personne d’autre. C’est en vous que vous devez rechercher ce qui va vous pousser faire ce choix.

Faire un choix

Une fois que vous avez pris conscience que vous avez le choix, vous devez comprendre qu’il n’y a pas de « bon » ou de « mauvais » choix. Il n’y a que « votre » choix, qui lui-même dépend de vos attentes, de votre personnalité, de votre background, de votre vie.

D’où l’importance du développement personnel pour progresser dans l’art de la séduction. Autant il n’y a pas de formule magique, autant votre game dépend de ce qu’il y a de plus séduisant en vous.

Mieux vous vous connaîtrez, plus vous serez à même de calibrer, de façonner, d’affiner vos choix en fonction de ce que VOUS attendez de la sarge (ça vaut aussi pour le reste d’ailleurs).

Plus vous avancerez, plus certains choix vous paraîtront automatiques. Alors il ne faudra pas vous laisser surprendre par ce qu’on appelle communément « l’embarras du choix ».

Tout bon player a déjà au moins ressenti une fois cet embarras : il vient de numcloser une HB 9, une de plus, et alors qu’il est en train d’enregistrer son nom, il se demande : pourquoi elle ? Qu’est-ce qu’elle a de si spécial finalement ? La semaine dernière, j’en ai closé 5 comme elle et j’ai même pas envie de les rappeler…

Certes cela peut vous paraître exagéré. Sachez qu’il n’en est rien. Les seuls à qui cela n’arrive pas sont ceux qui ont en amont déjà parcouru ce chemin, ie ceux qui sont conscients qu’ils ont le choix, et que le choix qu’ils feront ne sera ni bon, ni mauvais.

William Bryan écrivait que « le destin n’est pas une question de chance. C’est une question de choix : il n’est pas quelque chose qu’on doit attendre, mais qu’on doit accomplir ».

Vous pouvez rester dans votre zone de confort, croire qu’en fait de choix vous n’en avez aucun puisque votre métro/boulot/dodo ne vous laisse pas le temps ni l’occasion de rencontrer l’âme sœur… et laisser filer votre vie avec la première fille venue de peur de ne pas en retrouver une autre.

Vous pouvez aussi décider de vous accomplir, de rechercher en vous ce qu’il y a de meilleur, de vivre chaque seconde de votre vie comme une nouvelle occasion de vous épanouir… et être en LTR depuis des années tout en sachant que les surprises qu’une telle vie vous réserve ne dépendent pas d’un hypothétique destin, ni des autres, mais de vos choix.

Car si on ne choisit pas de naître, on choisit de vivre.

Pour conclure, j’emprunterai ces mots à une femme qui, oh comble de l’ironie, a contribué à sa mesure à ce qu’un bitch shield puisse être anéanti :

« Le présent n’est pas un passé en puissance, il est le moment du choix et de
l’action. »
Simone de Beauvoir

Pulp pour DjyroscoLifestyle Conseil

How to become an alpha male small Le Choix
Devenir un Mâle Dominant
La méthode de l'homme paresseux pour facilement réussir à coucher avec les femmes. Ce bestseller mondial est la référence sur l'inner game (attitude et état d'esprit du séducteur naturel).
Découvrez ce Guide >>

13 COMMENTAIRES
  • Mec dit :

    Ahh çà! Rien à dire, de quoi motiver les plus mourants… 10/10 .

  • Mec dit :

    Euhh ouais, au fait je me suis inscrit sur le forum mais je ne sais pas comment je dois m’y prendre pour me procurer « le guide du phone game » du sieur Djyrosco. Alors, il y a quelque chose que je dois faire ??

  • Toukidi dit :

    Tres bon article pulp mais je voulais juste préciser que comme tu l’as si bien précisé le choix c’est l’action, mais je pense que le fait de nous demander au moment de l’action si l’on a le choix peut nous désorienter dans la phase d’accroche.
    Rien que le fait de se demander s’il on a le choix d’aborder une femme lorsqu’on la voit peut nous faire peur car indirectement notre conscience nous offre le choix de ne pas l’aborder.
    Donc je voulais savoir ce que tu en pensais c’est à dire si le fait de choisir doit être travaillé préalablement avant toute approche ou bien doit se faire sur le tas au moment de l’action ?
    Car pour ma part je pense que c’est un probleme de confiance en sois …

  • TomF dit :

    Intéressant comme point de vue. Le coup du métro-boulot-dodo me renvoie à ma propre médiocrité de ces derniers jours. C’est bien, ça me remotive pour le coup à tenter des approches. Merci.

  • warior dit :

    cet article ma beaucoup intéresser, veillez ajouter encore les meilleurs plus que ça. je vous encourage. merci

  • TêteHaute dit :

    ADS a un partenariat avec FTS ?

  • Casanova dit :

    C’est l’un des meilleurs articles du site. Je pense qu’il faut aussi dire au débutant que l’embarras est parfois plus difficile à gérer que la solitude.

  • Markinky dit :

    Vraiment très bon article!
    Je suis novice je n’arrette pas d’ouvrir des onglets pour voir les termes que je ne comprends pas mais je suis vraiment très touché par ce qui est écrit.
    Je n’ai pas de problème de confiance en moi, je suis plutôt beau gosse (a ce que les filles disent…) mais je n’ai JAMAIS abordé une fille dans la rue ou ailleurs, je n’ose pas faire ca…
    Metro Boulot Dodo c’est exactement ma vie…
    Il faut que je me bouge le Q pour rencontrer une HB level 12 !!!

  • Michel dit :

    très beau texte

    je vais essayer la drague en rue,magasin et métro alors…pourtant je croyais que ça ne se faisait pas(pour l’avoir rarement,voir jamais vu…)

  • Robby dit :

    Je n avait rien du tout compris au debut mais tout devient clair mnt. J aime vraiment 7article, il en manque des comme ca sur ce site. Je vais commenC des 2main a draguer le HB.

  • Fra dit :

    J’ai eu les larmes aux yeux en lisant cela…

    C’est tellement vrai… C’est nous qui nous mettons des barrières nous mêmes et nous empêche d’avancer…

    Folala ce site est pas seulement un dictionnaire pour séduire…Mais aussi un exemple de savoir vivre !

    Merci !

  • Shivers dit :

    J’ai juste envie de rajouter que si l’on ne veut souvent pas faire de choix, ou qu’on n’ose pas le faire, c’est parce que tout choix est un renoncement, et que l’on a souvent du mal à accepter à renoncer à quelque chose…
    Parfois, en voyant le renoncement dans le choix, on prend la mesure de l’importance de ce dernier. En effet, si vous vous dites : je décide d’aller l’aborder, c’est parce que vous renoncez à être renfermé sur vous-même, à chercher des excuses tout le temps, etc.
    D’un autre côté, si vous hésitez à prendre une décision, c’est parce que vous ne vouelz pas renoncer à l’une des options qui se propose à vous. En avoir conscience permet alors de peser les pour et les contre jusqu’à ce que l’on se rende compte qu’en renonçant à une des options, on perd moins qu’en renoçcant à une autre…

    Sinon, très bon article ! ;)

  • RIGOLLET LIZETTE dit :

    Très bon article!

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)




    • Près de 100 missions et exercices pour prendre confiance en vous et apprendre à draguer : c’est l’équivalent de 31 jours de coaching en séduction intensif pour le prix d’une entrée en boîte !
    • 267 techniques simples et efficaces pour rendre votre copine accro au sexe ou collectionner les 's*xfriends'.
    • Comment séduire LA fille que vous convoitez. Un guide pour sortir de la friendzone, séduire une collègue, une camarade...
    • Eliminez la frustration, les angoisses et la honte liées à votre incapacité à « conclure » avec les femmes...
    • Le nouveau chef d’œuvre de Mystery en Version Française ! Sûrement le livre le plus complet sur l’attraction et les techniques de drague.
    Découvrez tous les guides
  • Headline Name: Email: subscribed: 0 We respect your privacy Email Marketingby GetResponse