Comment Draguer et Séduire quand on a un Prénom « difficile » ?

Publié dans Drague par
ArtDeSeduire.Com

kaka prenom difficile Comment Draguer et Séduire quand on a un Prénom difficile ?

Un article à quatre mains pour les lecteurs d’ADS aux prénoms bizarres et originaux, qui sont de plus en plus nombreux, écrit par Simon, un lecteur, et complété par Sélim.

Cet article est dédié à tous ceux qui ont pu bloquer sur leur prénom un jour, en rêvant de le changer, et en regrettant de ne pas être né à l’époque où tout le monde s’appelait Pierre, Paul ou Jacques

Grâce à cet article, votre prénom ne sera plus jamais un problème !

Pour éviter la confusion, on mentionnera à chaque changement de rédacteur son prénom !

Sélim : On en a discuté avec mon coloc. Pour le test. « Et si on changeait de prénom, tu crois que ça marcherait mieux ? »

Pour le recrutement, sur vos CV, sur Tinder, votre photo de profil et votre prénom jouent en votre faveur… ou contre vous, en fonction de la fille ou de la personne que vous avez en face de vous.

Vous ne ferez jamais l’unanimité, mais entre un Yohan, un Youssef et un Yoni, il y a une différence « marketing » sensible…

Le changement, c’est maintenant !

Votre prénom est un fardeau pour vous ? On a fait trop de blagues sur votre prénom quand vous étiez gamin, ou vous sentez qu’il vous empêche de séduire certaines filles ?

Simon : La première solution, et celle qui vient à l’esprit en premier, c’est bien sûr de changer votre prénom, et de vous inventer une identité le temps d’une soirée.

Il suffit juste d’avoir un peu d’imagination et de vous trouver une identité sympa, qui puisse coller avec votre personnalité ou le personnage que vous jouerez. Vive les jeux de rôles ! (Souvenez-vous du job de « réparateur de briquet » de Neil Strauss dans The Game).

Même le nom d’une star, si vous le souhaitez, bien que votre couverture risque de ne pas durer bien longtemps.

A vous de choisir un prénom sympa, qui sonne bien, ou juste amusant, rien de bien compliqué.

Sélim : À l’époque avec Eros, nous étions plus connus sous les noms de Jean-Brandon et Jean-Kévin, « catholiques ascendant Beverly Hills ». Des blagues et des discours faits de références people, ça collait bien avec nos personnages débiles. On ne donnait nos vrais noms qu’une fois les filles accrochées. On n’est pas dans du mensonge, on est dans du flirt, pas la même chose !

Simon : Pour ma part, il m’arrive lors de soirée de m’appeler « David Salomon », non pas que mon prénom soit difficile à porter, mais pour éviter à mes coups d’un soir de me retrouver sur Facebook (j’ai du mal à refuser les invitations Facebook, mais là n’est pas le débat).

Si vous voulez jouer dans le burlesque, prenez le même prénom que votre wingman, le temps d’une soirée, vous êtes au moins sûr de vous amuser. Jean Valjean et Jean Vagin aussi, c’est con. Mais parfois, c’est drôle.

Néanmoins, cette technique ne peut s’appliquer que pour des histoires sans lendemain, des coups d’un soir à l’étranger ou dans des grandes villes. En effet, il serait idiot et malsain de vouloir débuter une vraie relation sur la base d’un mensonge.

Comment assumer son prénom ? C’est la deuxième partie de l’article.

Venez comme vous êtes !

La seconde solution, c’est d’assumer. Pas toujours évident, mais votre prénom, vous l’aurez toute votre vie, alors autant faire avec. Donc, à vous de choisir d’en rire ou de le banaliser.

Exemple révélateur, connaissiez-vous beaucoup de Sélim avant de découvrir ADS ? Pourtant, ce prénom vous paraît désormais familier, commun, voire quotidien. Comme quoi …

Sélim : ouais, original, peu commun… sous nos latitudes françaises. Un prénom arabe au Maghreb, l’impact ne serait pas le même. Tiens, à 12 ou 13 ans, ma mère m’avait proposé de changer de prénom si ça me posait trop de problème. Déjà beaucoup trop fier et arrogant à l’époque, vous avez compris que je n’ai pas cédé à la tentation d’un « Cédric » ou d’un « Kévin ». Trop facile. Trop commun. Vos « défauts » sont vos forces.

« L’important au poker, ce ne sont pas les cartes, c’est ce que vous en faites. » Bon, voilà l’idée. Se démerder avec les cartes qu’on nous donne à la naissance. Pourquoi ne suis-je pas né sous la même étoile ? On s’en fout. On la travaille. On change d’étoile s’il le faut.

Toute ma vie on m’a demandé si j’avais des origines, toute ma vie on me le demandera. Derrière cette question, la réalité, c’est de pouvoir vous mettre dans une case rapidement. « Comme nous » ou « différent de nous ». Vous tomberez sur des personnes avec des préjugés, d’autres au contraire, totalement ouvert. N’adoptez pas une position de victime, même si votre prénom ne joue pas en votre faveur. Un peu comme à la manière de la dernière campagne Adidas : « Faites taire les rageux » par la qualité de votre travail, de votre répartie, de votre humour, de votre curiosité.

Niveau filles : ne bloquez pas sur votre prénom. Il est évident que vous tomberez sur des filles un peu plus… communautaristes, dira-t-on, qui ne vous jetteront pas un œil. Alors que d’autres seront vraiment ouvertes d’esprit et se moqueront de vos origines (l’iceberg caché sous la pointe de votre prénom).

Simon : Dites-vous que l’avantage, c’est qu’avec un prénom original, elle se rappellera de vous, ne serait-ce que pour ça.

Après, en effet, si vous vous appelez Adolphe, Saturnin, Saddam ou Fulbert, il va falloir dédramatiser la chose et en rire, car vous aurez forcément des réflexions.

A vous de ressortir cette bonne vieille aide qu’est l’autodérision, et de prouver à votre interlocutrice que malgré ce prénom, vous n’êtes ni un canard, ni un tyran.

Que ce soit donc pour le banaliser ou pour y attacher une petite pointe d’autodérision (qui montrera d’ailleurs que vous ne vous prenez pas la tête), inutile de faire une fixette sur votre prénom, il passera tout seul …

(Aparté culture : « Le prénom n’est pas magique. Il ne favorise pas de lui-même un résultat plutôt qu’un autre. Le prénom est le reflet indirect de l’origine sociale » Lisez l’article de ce chercheur sur le lien entre les mentions au bac et le prénom)

La meilleure des défenses, c’est l’attaque !

Dernière solution, choisissez l’attaque plutôt que la défense. Je ne vous demande pas de coller une mandale à votre target, mais, comme Cyrano, n’attendez pas qu’on s’attarde sur votre prénom, mais allez de l’avant !

Vous pouvez ainsi faire de votre prénom une carte de visite, et un très bon opener. Parfois, totalement décalé : « Salut (les filles), je m’appelle […], et ce soir, je ne drague que des filles s’appelant Cyprienne, Frangipane ou Linayah. Aucune de vous ne s’appelle comme ça ?! Mince, je n’ai pas de chance aujourd’hui … Bah, on fera avec, vous avez l’air sympa, c’est déjà ça ! ».

Vous avez pleins d’autres possibilités, à vous de varier et de vous éclater !

Sélim : votre prénom n’est qu’un élément de votre personal branding, votre marque personnelle. C’est un ensemble que vous devez maîtriser.

J’aime beaucoup la manière qu’a Gary V, Gary Vaynerchuk. Il martèle le Gary Veeeeee ou Gary Vay – Ner – Chuk pour que ça rentre dans le cerveau de ses lecteurs, de ses spectateurs.

Le mieux pour assumer votre prénom, votre nom, c’est le regard d’une amoureuse, le discours d’une fille qui vous dit un jour : « Sélim Niederhoffer ? Ça sonne trop comme Arnold Schwarzenegger ! »

À propos d’Arnold, vous croyez que ses agents lui ont dit « Cool, garde ton nom trop dur à écrire ? » Non, évidemment. Mais il a fait de son nom compliqué sa marque, et a travaillé pour faire taire les jaloux

[Relisez l’article sur la jeunesse d’Arnold Schwarzenegger !]

Conclusion

Simon : En bref, caché ou mis en avant, qu’importe votre prénom, il ne doit pas vous bloquer. S’il est particulier, dites-vous qu’il pourra déjà vous rendre unique aux yeux de votre target.

Et puis, n’oubliez pas, comme je vous l’ai déjà dit, votre différence peut devenir votre plus bel atout…

PS : En parlant de ce sujet, je me sentais obligé de vous conseiller de visionner le film « Le Prénom », issu de la pièce de théâtre éponyme, qui est tout simplement délicieux à regarder. Si vous voulez faire une soirée télé avec votre target, ça peut aider, qui sait …

PS2 : cet article a été écrit en janvier… Depuis, un intellectuel de la télé-réalité a appelé sa fille « Jetaime ». Monde de merde…

Vous avez déjà eu des embrouilles en séduction à cause de votre prénom ? Comment vous vous présentez pour que la pilule passe mieux ?

Miths, ou Simon de son vrai prénom

banner parler aux femmes Comment Draguer et Séduire quand on a un Prénom difficile ?
banner parler aux femmes Comment Draguer et Séduire quand on a un Prénom difficile ?
Banner 50phrases Comment Draguer et Séduire quand on a un Prénom difficile ?
Banner 50phrases Comment Draguer et Séduire quand on a un Prénom difficile ?
Bann TechniqueAstucieuse v2 Comment Draguer et Séduire quand on a un Prénom difficile ?
Bann TechniqueAstucieuse v2 Comment Draguer et Séduire quand on a un Prénom difficile ?
banniere 2 Comment Draguer et Séduire quand on a un Prénom difficile ?
banniere 2 Comment Draguer et Séduire quand on a un Prénom difficile ?
33 COMMENTAIRES
  • Chuck_du77 dit :

    Salut,

    Merci pour cet article Simon et Sélim. C’est vrai que parfois les gens veulent nous mettre dans une case rien d’avec notre prénom. C’est vrai que jouer avec son prénom ça peut être marrant. Ca peut être un bon opener. Comme je m’appelle Charles les gens ont toujours l’impression que je suis un noble. De plus pour eux j’ai aussi le style qui va avec. J’avais jamais pensé à jouer avec mon prénom mais maintenant je pense surjouer sur ce côté noble que les gens voient.

    • Sélim dit :

      Evidemment ! Fais-toi plaisir.
      Et apprends tout ce que tu peux savoir sur ton prénom, les CHarles célèbres etc.
      C’est ça aussi, « définir son univers ».

    • Chuck_du77 dit :

      Les gens pensent directement à De Gaulle. Après il y a aussi Darwin, Quint les rois français etc. J’ai déjà fait les recherches sur mon prénom et son origine etc.

    • Sélim dit :

      Tiens, en ce moment, je pense plutôt à « TCHARLES » Barkley, guest star dans l’épisode S05E04 de SUITS !
      Tu vois, c’est ça qui est bon : toujours multiplier les références pour une conversation qui dure :)

    • Sylvain dit :

      Charles Baudelaire, Charles Aznavour,Charles Trenet, Charles Pasqua…;)

  • Birds dit :

    C’est marrant. Ce week end, j’ai dit à des filles que je m’appelais Saucisse. Saucisse de Mont de Marsan. Et que j’étais venu avec mes cousins Saucisse de Strasbourg et Saucisse de Francfort…

    Bon, ‘y avait ma copine pas loin donc j’ai pas poussé l’histoire plus loin, mais je me suis vraiment demandé comment un truc aussi con avait pu les accrocher.

    Bref, faut pas s’emmerder avec les prénoms, on dirait

    Bonne semaine les hommes

    Birds

  • Kheldar dit :

    Mon prénom est très rare et assez original, et je l´assume sans complexe. D´ailleurs les gens me demandent souvent quelle est l´origine de mon prénom. Ca fait partie de mon personal branding. Par contre pour l´orthographe, les gens galèrent pour me retrouver sur facebook ou les réseaux sociaux.

    En revanche mon nom de famille est assz dur à porter. Pas qu´un peu meme… Mais j´ai l´intention de le changer de facon administrative et officielle ; en espérant que ca ne prenne pas quatre ans, parce qu´on ne sait jamais avec les bureaucrates et les fonctionnaires.

  • Alana dit :

    Bonsoir,

    Certains d’entre vous vont crier au scandale, mais mon prochain fils, je compte l’appeler Lucifer. Non, c’est absolument pas une blague.
    Et d’ailleurs, si vous me connaissiez en vrai, vous ne seriez pas du-tout étonnés.

    Je vais pas me justifier ici sur ce choix ; sinon que c’est juste un prénom qui me plait pour la faire rapide. Le mental est plus fort que tout et j’ai moi-même un prénom très rare qui me vaut parfois bien des surnoms (Alana est évidemment un pseudo). Je réfléchis d’ailleurs à changer mon prénom simplement parce que je n’en aime pas la sonorité.

    Bref, finalement, un prénom, c’est juste un état civil. Une inscription sur papier. Nous sommes ce que nous décidons d’être et le préférable à mon sens est de juste assumer. On assume son physique, ses qualités, ses défauts et bien autant assumer le reste aussi. Voilà mon point de vue.

    Bonne soirée à tous !

    • Sélim dit :

      Ce n’est malheureusement JAMAIS juste un bout de papier.
      Sans rentrer dans les discussions du film « LE PRENOM », sans déconner, LUCIFER, j’espère qu’à la mairie, il te le refuse, pour le bien-être mental de ton fils…

    • Jay-Zee dit :

      LUCIFER, really dude ?

      As-tu pensé à ce pauvre enfant s’il souhaite devenir membre des Témoins de Jéhovah ? Et les rêves de gosses alors ? Le bonheur dans ses yeux pendant le porte à porte ? Monstre…

      PS: Selim tu portes le prénom de mon géniteur je ne peux qu’apprécier ! Provenant d’un ancien sultan turc si je ne m’abuse :)

    • JimmyJig dit :

      Donner un prénom est un choix personnel (ou un choix qui se fait à deux) en oubliant parfois que celui qui devra le porter toute sa vie en a rien à branler du délire qui a conduit ses géniteurs à le lui attribuer. Change ton prénom en Lilith si tu veux, mais de grâce, ne condamne pas ton enfant à une vie à fréquenter les psys (parce que ça serait inéluctable, dans un monde où ça serait autorisé).
      Tu m’as coupé l’envie de dire des conneries sur ce topic, j’entends vraiment trop d’histoires d’enfants qui finissent en psy alors que ce sont les parents qui devraient y aller.

    • Mister M dit :

      Je veux juste rajouter ma graine pour espérer que tu n’appelles pas ton fils de cette façon…Et au vue des différentes réactions, tu devrais vraiment y songer…

      Bien cordialement.

      Mister M

    • Kheldar dit :

      Que tu aimes ce prénom n´est pas un problème. Pour certains c´en est un, mais là n´est pas la question. On ne te juge pas sur le fait que tu aimes ce nom, mais sur le fait qu´il est tout à fait égoiste de donner un prénom pareil à un enfant. Certes le choix du prénom est un choix personnel… sauf que ton fils, lui, n´aura pas fait ce choix « personnel ».

      Je ne vais pas répéter ce qui a été dit dans les autres commentaires, je n´ai qu´une seule chose à rajouter :
      Si ca t´amuses tant que ca, appelle ton chien Lucifer, mais pas ton fils !

  • clement dit :

    Très bon article. Pendant les vacances je suis tombé sur une belle hollandaise rousse qui aimait la litérature. Elle avait un nom qui se prononcait « Kafèn » avec le n qui se prononcé. J’en ai profiter pour la charmer en parlant de ce qu’elle lire et j’ai fini la soirée avec un bisou sur le cou à la façon Dracula. Le lendemain j’ai réussi à lui faire un french kiss. Bref, de belles vacances. Son prénom la mettait en valeur puisqu’elle est très active dans les moments présent. Moins un prénom est connu, plus il est original tant qu’il ne dévalorise pas la personne.

  • Zizou dit :

    mon prenom a souvent cree des moments de genes…
    le pire avec une femme?
    – je m’appelle Zied
    – non serieux c’est quoi ton prenom
    – Zied, je viens de te le dire
    – arrete de te foutre de moi allez! Zied c’est pas un nom ca!
    – ok merci, ca fait plaisir …Next

    • Sylvain dit :

      Hello Zizou !

      C’est sur que ce n’est pas agréable. Mais à toi d’être fier de ton prénom et de faire preuve d’autodérision. Il y a plein de moyens. A toi de te créer un univers la dessus. Tout est possible avec les prénoms. Une fois, j’ai dit à une fille avec qui ça a presque failli devenir sérieux que je m’appelais Alphonse-Bob mais qu’elle n’avait qu’à utiliser que les initiales en prononçant à l’Américaine « Heeeeybeeee ». Puis avec Zizou, je vois que tu tiens déjà un beau surnom ;)

  • retribution dit :

    j’utilise mon prénom d’usage car l’administration avait refuser mon vrai prénom ( nazareth) , je suis fière car grace à ça je peux faire des sketchs sans parler de mon nom de famille qui veut dire diamant en plusieurs langues. j’utilise cela à mon avantage pour placer des routines et ça marche assez bien

    • Sylvain dit :

      Bravo, c’est exactement ce qu’il faut faire! Tu as su créer un univers autour de toi à partir d’un élément pas vraiment commun ! :)

  • calico-jack dit :

    Ps3 , tu appel ton fils tiamo a quelque sonorité sa te fais penser a tiago silva …. si sa gamines vie pas en france le rendu sera meilleur. .. il y a une etude qui indique que le bienvenu devans sa porte amenai 10 % de visite en plus , que amour et gratitude sur une bouteille d eau ameliorai la qualité de celle-ci … mon voisin black qui s appelle joyeux me parais plus joyeux que la moyenne ….. je me perd ok Je sors

  • Birds dit :

    De toute façon, rappelons-nous toujours que Mimi Siku finit par chopper

  • Othmane dit :

    Mon prénom est assez original, j’ai eu pas mal de blague par rapport à mon prénom mais le plus marrant c’est qu’il plait aux filles et il suscite souvent leur intérêt du coup je l’assume très bien.

  • Rémi dit :

    Bonjour Sélim,
    Je suis fou amoureux d’une fille que j’ai rencontré à l’université. Ce n’est pas la plus belle fille de l’université objectivement mais c’est celle qui me plaît le plus, alors elle apparaît comme la plus belle pour moi. Elle a une personnalité qui me plaît beaucoup et elle est toute mignonne. Le seul problème, c’est que je me sens bloqué dès que je la vois. Ca va faire presque un an qu’on discute brièvement mais je n’arrive pas à passer le cap. Elle dit qu’elle m’apprécie beaucoup, elle prend souvent de mes nouvelles et me donne des siennes, elle aime bien me sourire et me parler quand on se croise à l’université. Je pense que j’ai mes chances, mais j’ai ce blocage. Comment faire pour me débloquer et pour faire avancer les choses? Je sais que si j’attends encore, elle va finir par me passer sous le nez et je regretterai beaucoup ça.

    • Sylvain dit :

      Bonjour Rémi,

      Il ne te reste plus qu’à te lancer. De toute façon dis toi que si tu ne fais rien, comme tu le dis toi même, elle va finir par te passer sous le nez. Donc commence par lui proposer de vous voir en dehors de l’université et là tu utilises tous les outils de la panoplie du séducteur : attract, dhv, cocky & funny, kino…Tu pourras approfondir toutes ces notions en utilisant notre moteur de recherche en haut à droite !

      N’aies pas peur de sortir de ta zone de confort, quoi qu’il arrive, tu en sortiras gagnant :)

  • Kheldar dit :

    Un petit conseil à partager avec ceux qui ont un prénom difficile et assez étrange.

    Après vous être présenté, dites lui : « Mes parents m’ont appelé comme ça parce qu’ils tenaient une boutique de farces et attrapes. Et sans vouloir me vanter, je peux t’affirmer que je suis leur plus belle création » en mode Cocky And Funny ;)

  • Amandine dit :

    Cet article date je sais, mais je n’ai pas pu m’empêcher de penser à mon mec. Il s’appelle Raoul, du nom de son parrain ou un truc dans le genre. Pas le Raul ibérique, nan, le vrai Raoul français. Je me suis habituée depuis le temps, mais avant j’avais un peu du mal à l’appeler par son prénom, je trouvais ça bizarre. Même maintenant, je dis jamais son prénom pendant l’amour, alors que je sais que s’il s’appelait Cédric, comme vous dites, il y aurait pas de problème. ça fait un peu blocage et ça m’énerve parce que je sais qu’il aimerait bien que je le fasse, des avis / suggestions? =)

    • Sylvain dit :

      Hello Amandine,

      Oui le vrai Raoul, façon cool Raoul ;) C’est sur que cela pose problème si tu es complétement bloquée sur son prenom. C’est déjà bien de ne pas lui donner le prénom d’un autre ;) De toute façon, je pense que pendant l’acte, cela te viendra naturellement. Si tu es en train de réfléchir à dire son prénom, c’est déjà que tu n’es pas totalement au partage pendant l’amour. Donc laisse toi aller, parle, communique, guide le e tje pense qu’à un moment, le prénom sortira tout seul, instinctivement. Il faut etre dans le lacher prise :)

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)