« Je ne couche pas le premier soir » : ce que les filles n’osent PAS vous dire

Publié dans Drague par Sélim

Fotolia 12086873 XS 2 Je ne couche pas le premier soir : ce que les filles nosent PAS vous dire

Article dicté par la nuit parisienne et le hasard des rencontres.

« Pas ce soir » n’est pas que le slogan d’AlloResto, c’est aussi une réalité pour un max de séducteurs qui s’entendent infliger un cinglant « pas le premier soir ».

Qu’est-ce qu’il se passe avec ce premier soir ? Qu’est-ce qui pose problème le premier soir ? Laissez-moi vous raconter l’histoire des filles qui ne couchent pas le premier soir…

Je remontais le boulevard Saint Germain, armé d’une bouteille d’eau après une pizza bien trop épicée quand je vois un mec qui arrive, plutôt costaud, qui marche très vite vers moi, la démarche pas tout à fait sobre.

Il marche à côté de moi deux mètres et me dit : « Putain mec, toi qui ne me connais pas, il faut que tu m’expliques un truc là. La meuf était en culotte sur mon lit. Dix minutes avant, elle me demande si j’ai bien des capotes. On avait passé un bon début de soirée, je l’avais rencontrée sur Tinder, hop restau, et à la fin du restau, je lui dis qu’on a trois choix. Soit on va chez toi, soit on va chez moi, soit on va boire un verre dans un bar. Elle me répond que ses colocs sont chez elle, donc on part chez moi. Je nous sers à boire et cinq minutes après, on se pécho, je commence à nous désaper, hop je la ter-doi tranquille (j’ai été ravi de découvrir le verbe doigter en verlan, je ne l’avais jamais utilisé) et là elle me sort, « non, je ne couche pas le premier soir ». Tu m’expliques ce qui lui passe par la tête à ce moment-là ? »

Imaginez son visage quand je lui dis que je suis coach en séduction !

Parce que je sais que ce n’est pas un cas isolé, j’ai décidé d’écrire un article sur ces filles qui ne couchent pas le premier soir, pour expliquer ce que ça signifie.

Pas le premier soir car j’ai des principes !

Quand elle vous dit « Je ne couche pas le premier soir parce que j’ai des principes », comprenez « je ne couche pas le premier soir car je suis écrasée par la pression sociale, par l’image qu’auraient de moi mes frères, mes parents, mes amis s’ils l’apprenaient. »

La fille qui ne « couche pas le premier soir » par principe trouve que les autres filles sont des traînées, des salopes et ne veux pas être rangée dans le même panier. Elle veut se prouver à elle-même que ce n’est pas une fille facile, qu’elle peut attendre, qu’elle peut contenir son envie.

Elle refuse l’étiquette de fille facile et vit selon les règles dictées par nos pères, nos mères, nos religions parfois trop étouffantes et n’est pas vraiment à l’écoute de son désir.

Chez Artdeseduire, on est pour l’amour avant tout. On est pour le partage d’information et le partage de salive. Coucher le premier soir, pour nous, ne doit répondre qu’à une question : « Est-ce que tu en as envie ? »

Si oui, fais-le. Si non, ne le fais pas.  Et tout le monde respectera ton choix. (Valable pour vous comme pour elle.)

Pas le premier soir parce que je veux tester ton amour

 

La fille qui vous dit qu’elle ne veut pas coucher avec vous parce qu’elle veut un truc sérieux a déjà vécu des sales embrouilles avec des mecs qui lui ont bien parlé, qui lui ont fait la cour, qui lui ont promis monts et merveilles et amour éternel avant de coucher avec elle et disparaître à jamais.

Ce genre de déception amoureuse peut conduire certaines filles à attendre 3 ou 5 rendez-vous avant de décider de coucher avec vous.

Le problème de ce frame là, c’est que dans leur tête, ces filles-là sont les princesses, les prix, sont des récompenses pour votre patience et votre persévérance, et c’est vraiment nul comme manière de penser en 2014 pour des filles qui disent vouloir être égales aux hommes.

Bref, ces filles-là veulent être rassurées sur vos intentions : allez-vous rester une fois que vous aurez couché avec cette fille ? C’est ce qu’elle veut savoir. Et pour vous donner vraiment envie de rester, elle va vous voir et vous revoir, usant du principe de l’engagement.

Je vous rappelle brièvement l’exemple du principe de l’engagement au poker : sur une main jouée, vous avez misé quelques jetons. Le coup d’après, votre cerveau va avoir une petite réticence à vous laisser vous retirer du coup. Si vous misez sur ce coup-là, vous aurez encore plus envie de jouer la mise suivante, pour protéger et rentabiliser votre investissement passé.

Pour ces filles qui ne couchent pas le premier soir, vous voir une deuxième, puis une troisième, puis une quatrième fois est un moyen de vous faire entrer de plein pied dans ce principe de l’engagement : quel mec sensé arrêterait de voir une fille au 3ème ou au 4ème rendez-vous quand il sait que chaque minute le rapproche un peu plus du but convoité ?

C’est là que le Nice Guy perd sa fierté et sa virilité, c’est là que les filles prennent le pouvoir quand vous rentrez dans ce jeu-là.

Un vrai bonhomme saura dire stop au bout du 2ème ou 3ème rendez-vous s’il sent que ça ne se passe pas bien, et qu’il ne contrôle plus les règles du jeu.

Remarque à part pour les filles égarées sur le site : les vrais manipulateurs savent attendre ces quatre ou cinq rendez-vous pour coucher avec vous, puis partir vers d’autres cieux. Attendre et repousser l’acte sexuel n’est en rien une garantie de fidélité et d’amour, ne signifie pas que vous lui aurez passé la corde au cou… C’est donc un mauvais choix.

Pas le premier soir pour des causes physiques

 

Elle désire être impeccable pour des préliminaires de qualité. Elle pense qu’elle n’est pas en état de se dévoiler devant vous, et préfère vous faire croire que c’est pour des raisons de morale.

L’autre cas, et on ne vous demandera pas d’aller vérifier, c’est quand elle vous dit qu’elle a ses règles. Certains mecs n’osent alors pas s’aventurer plus loin, alors que certains Indiana Jones n’hésiteront pas à foncer !

regle bateman 300x193 Je ne couche pas le premier soir : ce que les filles nosent PAS vous dire

Vous avez fait un truc qui l’a refroidie

 

Et c’est là un point qu’il faut comprendre : parfois, la tension sexuelle est à son comble et elle a envie de vous, et dix secondes après, c’est fini, il y a un truc qui l’a refroidie complètement.

La liste des tue-l’amour ou des répulsifs est considérable :

  • Dans votre playlist, vous aviez calé Mozart Opéra Rock
  • Elle n’a pas aimé ce qu’elle a vu dans votre salle de bains ou votre cuisine un peu crade
  • Elle n’a pas aimé vos sous-vêtements ou flippe à cause de la taille de votre sexe
  • Vous avez dit un truc qui lui a fait penser à son ex
  • Vous avez fait un truc qu’elle déteste physiquement (lui lécher l’oreille, essayer de lui mettre deux doigts ou trois)
  • Elle vient de penser à la dernière fois qu’elle a couché avec un inconnu et manque de bol pour vous, ça s’est mal passé et elle est encore traumatisée.

Là, le seul truc à faire est d’être compréhensif. Comme pour toutes les autres excuses, n’est-ce pas ? Une fille nue sur votre lit qui dit non, ça reste non, n’essayez pas de batailler, faites-lui des câlins si vous êtes bien luné, ou partez mater un film si vous êtes frustré, mais ne la forcez surtout pas, n’essayez pas de la faire culpabiliser.

On attaque maintenant le dernier point, le plus dangereux, le plus difficile à comprendre. Je ne suis même pas sûr qu’il reste dans la version finale de l’article tant il est dangereux d’expliquer des trucs comme ça dans une époque féministe.

Pas le premier soir, sauf si tu me fais craquer…

La fille que je vais décrire maintenant joue avec le feu. Elle existe. Vous l’avez peut-être déjà rencontrée, elle a un rapport à la domination assez bizarre : elle veut un homme qui s’impose, pas un enfant.

Elle va vous tester, vous dire non pour voir si vous la voulez vraiment ou si vous n’êtes qu’un petit joueur qui baissera les bras au premier refus que vous ne saurez pas encaisser.

C’est la fille qui vous dit non quand vous commencez à lui toucher les seins, mais qui descend votre main sur ses fesses et se met à vous branler.

C’est la fille qui se déshabille et qui vient se frotter sur vous en boxer avant de vous sucer en vous disant qu’elle a envie de vous, mais…

Elle lutte dans sa tête, elle ne sait pas ce qu’elle veut, elle est très dangereuse pour les plus jeunes qui ne savent pas sur quel pied danser. Evitez-les le plus possible. Couchez avec des filles qui savent ce qu’elles veulent, qui assument leur sexualité.

Les gamines qui jouent ainsi sont de vrais dangers, et je ne peux que vous conseiller de vous rhabiller dès que vous entendez un « Non, je ne couche pas le premier soir. » Ne vous mettez pas dans des situations difficiles. Ça me rappelle un peu la vidéo « Le dernier verre » du Studio Bagel, assez représentative de ce qui se passe dans la tête de ce genre de filles…

Expliquez-lui calmement que vous respectez son choix, et parce que vous êtes un adulte responsable mais excité, il vaut mieux que vous partiez ou qu’elle s’en aille.

Conclusion pour faciliter vos coups d’un soir

Que vous ayez envie de coucher avec cette fille juste pour une aventure ou pour la vie, il est possible de la rassurer de plusieurs manières :

  • En lui expliquant que vous resterez là après, qu’elle vous intéresse vraiment
  • En lui expliquant que vous ne jugez pas les filles qui couchent le premier soir, que vous n’avez pas de problème mal résolu de complexe de la maman et de la putain
  • En fermant votre bouche et en n’allant pas répéter tout ça à vos potes. Apprenez à la boucler un peu, ça mettra les filles plus à l’aise, et ça aidera tout le monde à se lâcher davantage sans peur de conséquences néfastes ! Si vraiment vous voulez partager, envoyez vos field reports !

Vous avez des anecdotes avec des filles qui ne voulaient pas coucher le premier soir ? Ont-elles changé d’avis ? Avez-vous attendu davantage ? Avez-vous perdu votre calme sous l’effet de la frustration et gâché vos chances avec elle ?

Sélim, coach en séduction patient

banner parler aux femmes Je ne couche pas le premier soir : ce que les filles nosent PAS vous dire
banner parler aux femmes Je ne couche pas le premier soir : ce que les filles nosent PAS vous dire
Banner 50phrases Je ne couche pas le premier soir : ce que les filles nosent PAS vous dire
Banner 50phrases Je ne couche pas le premier soir : ce que les filles nosent PAS vous dire
Bann SexTalk 3 Je ne couche pas le premier soir : ce que les filles nosent PAS vous dire
Bann SexTalk 3 Je ne couche pas le premier soir : ce que les filles nosent PAS vous dire
Bann 16erreurs 1 Je ne couche pas le premier soir : ce que les filles nosent PAS vous dire
Bann 16erreurs 1 Je ne couche pas le premier soir : ce que les filles nosent PAS vous dire
Bann SMS1erRDV 1 Je ne couche pas le premier soir : ce que les filles nosent PAS vous dire
Bann SMS1erRDV 1 Je ne couche pas le premier soir : ce que les filles nosent PAS vous dire
Bann TechniqueAstucieuse v2 Je ne couche pas le premier soir : ce que les filles nosent PAS vous dire
Bann TechniqueAstucieuse v2 Je ne couche pas le premier soir : ce que les filles nosent PAS vous dire
63 COMMENTAIRES
  • The Mask dit :

    Les filles sont les championnes pour ça ! Je me suis rappelé de certaines situations durant tout l’article. C’est fou !

    Perso moi j’avais brillamment réussi à contourner un « Nan pas le premier soir » (mot pout mot) en lui disant « Nan mais t’façon je craquerais pas ! »
    BIM ! Dans ta gueule !
    Dans la seconde qui suit elle m’a répondu « Ah ouais?! Bah c’est ce qu’on va voir ! »
    Tu les mets au défi et c’est bon ! J’ai remis en question sa capacité à me plaire, à me faire craquer et ça je pense qu’elles aiment bien ! Comme une petite compétition de qui sera le meilleur ! ^^

    Réussir à traduire un « Non ferme » d’un « Non je veux juste pas passer pour une salope mais insiste un peu ! » c’est pas forcément évident mais c’est facilement repèrable avec le temps.

    Sinon j’ai entendu 2 fois des filles me dirent « Je suis pas épilé ! »
    Ça les fait cogiter grave ce genre de truc. Elles se disent qu’elles vont passer pour une fille qui prend pas soin d’elle je pense. Mais en insistant gentillement, elles se laissent faire généralement. En tout cas j’ai eu un 2/2 derrière en leur disant que ça me gênait pas.

  • maaax dit :

    Un pote a une technique bien particuliere pour les ONS qu’il ramene chez lui: il l’appelle la FIFA (perso je prefere aller chez la nana, surtout pour un ONS, et j’ai pas de console ou de télé).

    Si la nana lui sort un truc comme ça, il se leve sans un mot, part directement allumer la console et se cale une partie dans le salon.

    Il en sort 3 scenarios:
    – la meuf s’en cogne et fini sa nuit.
    – elle est vexée, et si on la joue bien elle veut redevenir la N°1 de la soirée (genre pas moyen que je passe derriere une PS4!)
    – elle s’en amuse et joue avec vous (ce qui peut eventuellement finir sur un FC suivant la partie)

    De mon coté, je différencie 2 types de de nanas:
    – soit je cherche le ONS, et si elle me fait un coup comme ça c’est next (retour en soirée ou a la case maison).
    – soit c’est une target et j’adapte la suite en conséquences, en essayant d’etre plus compréhensif mais en essayant de rester le prize.

  • cyril dit :

    J’avais les 3 premiers point d’un coup avec mon ex, relation ou l’on s’est vu 4-5 fois à cause de ces études, par principe ne voulait pas coucher, voulant attendre d’etre sur d’avoir des sentiments, seulement le deuxieme gars avec qui elle l’aurait fais.
    On a passé trois semaine sans ce voir (depuis sa rentrée quoi).
    Au final j’ai jugé qu’une relation ou l’on se prenait la tete tout les 2 jours ( la derniere semaine) et que l’on ne se voyait pas ne valait pas le coup d’etre continuer.
    J’ai donc décidé d’arrêter les choses. Le soir même elle m’envoie un snap avec une capotte ouverte « maintenant je m’amuse » et j’en reçois tout les vendredis soir « je mets quoi pour sortir ?  »
    Pas mal pour une fille qui a des principes ^^

  • DamDam dit :

    Quelle cinglante remarque ce « je ne couche pas le premier soir »… Mais un jour, elle m’a fait énormément rire.

    Petit raid en boîte de nuit avec un ami et une amie. La soirée se passe bien, je suis en mode « chasse », et je tombe sur une demoiselle plutôt mignonne que je ne laisse pas insensible. Fluff, kino,… tout se passe bien. J’y laisse mon numéro, totalement certain qu’elle me rappellera.

    Le lendemain, petit texto, conversation, on arrange un rendez vous chez moi.

    Elle vient, je l’amène chez mon voisin, on discute 1h puis on rentre chez moi. On s’embrasse, se déshabille, et là, surprise (ou pas ^^) :

    « Je ne couche pas le premier soir »

    Moi, déçu, tente le tout pour le tout. Je rame j’essaie je persiste je deviens lourd rien n’y fait elle ne cédera pas. On finit le film commencé + tôt, je la raccompagne et lui dit, pour l’inciter au défi :

    « Je ne rappelle pas les femmes qui ne couchent pas des le premier soir »

    Elle sourit et s’en va.

    Deux jours après, texto très explicite de cette demoiselle, rendez-vous ce soir chez elle. Sauf que moi, j’ai vraiment envie de m’amuser…

    Je me présente à sa porte, sourit, elle mattrape et m’allonge sur le canapé. On décide de continuer sur son lit. Et là, les affaires commencent. Elle m’offre un préliminaire d’un autre monde, parfait. Maintenant, a mon tour. Je commence, et deux secondes plus tard, je m’arrête, me relève, et lui dit :

    « Je ne couche pas le deuxième soir »

    Sur ces mots, je m’en vais. Très fier, et au maximum de ma confiance.

    Bien sûr elle m’a volé ma petite phrase « je ne rappelle pas les hommes qui ne couchent pas le deuxièmesoir »… Le plagiat… Ma foi.

    La troisième fut la bonne, mais pour une fois j’avais envie de faire comprendre à ces femmes la frustration subie lorsqu’elles nous rétorquent cette phrase « je ne couche pas le premier soir ».

    Bisous a vous !

  • Lady love dit :

    Bonjour,
    Je suis également coach en séduction mais femme aussi… (et avant tout) et faire attendre un peu ne doit pas être considéré comme 1 caprice, du sadisme ou de la manipulation…. Tous les coachs n’ont pas la même vision des choses et de la liberté…
    Qu’elles que soient les raisons, elles leur appartiennent et si dès le début, l’homme ne les respecte pas, qu’il passe son chemin et en trouve 1 qui veuille bien dès le 1er soir ! C simple et c’est leur choix aussi. Des histoires d’1 soir ont duré, dès histoires où l’homme a attendu n’ont duré qu’1 soir !! Il n’y à AUCUNE règle. Ce qui est sûr c’est qu’attendre permet souvent de se rendre compte de la compatibilité ou pas,…car le 1er soir, qui est lui-même ? Cela peut éviter, si c’est notre souhait, de perdre du temps, de se méprendre mais aussi de conforter son envie d’aller + loin. Et alors ? Chacun est libre de choisir de coucher ou pas le 1er soir sans qu’on lui colle 1 étiquette. Il y en aussi qui pensent que si « certaines femmes se sont fait violer ou frapper, c qu’elles l’ont cherché » !!
    Je ne suis pas féministe mais le RESPECT de l’homme comme de la femme avant tout. Chacun vit et pense comme il veut mais tolérons que d’autres puissent avoir un état d’esprit différent mais qui leur appartient ;)

  • enimal dit :

    Je trouves ce manque de principes tellement dommage, et dommageable… que l’on encourage ce genre de pratique. Je suis un homme, et pourtant jamais je ne coucherais avec une fille le premier soir, ou même le deuxieme, ou même le troisieme… j’ai déjà eu l’occasion, à maintes reprises, et je me suis refusé de le faire.

    Avons nous oublier que faire l’amour, est quelque chose qui n’a rien d’anodin ? Je veux dire… ne vaut il pas mieux le faire avec quelqu’un qu’on aime ? C’est ma vision des choses, j’imagines que tout le monde voit midi à sa porte… en tout cas c’est dommage d’encourager ce genre de pratique, je ne suis pas pour la virginité jusqu’a mariage, mais si une fille se préserve pour celui dont elle sera reelement amoureuse, on ne peut que respecter cela. A contrario d’une fille qui couche le premier soir, avec quelqu’un qu’elle ne connaissait pas quelques heures auparavant… et c’est la même chose pour les hommes. Et je vous vois venir, ma vie sexuelle n’a rien d’ennuyeuse, j’ai tout fait, mais toujours en étant amoureux… avec la meme fille. Je l’ai quitté d’ailleurs parce qu’elle avait un passé trop lourd, elle a fait les mêmes choix que vous recommandez dans cet article, et c’est bien dommage. Pour moi, l’amour doit rester dans le cadre de l’amour, ça s’appelle pas comme ça pour rien si?

    • Sélim dit :

      Hello enimal, une vision très personnelle que nous te remercions d’avoir partagé avec nous.
      De notre côté, on est plutôt pour la liberté de chacun.

    • Natacha dit :

      Je ne suis pas du tout d’accord. Cet article ne respecte pas la liberté des femmes qui ne veulent pas coucher le premier soir et les condamne du début à la fin.

      On voit qu’il a été écrit par un homme qui a analysé les choses de son propre point de vue, sans essayer un instant de se mettre à la place d’une femme. Je comprends qu’un homme soit frustré face à un refus, mais vous devriez faire un effort pour nous comprendre vous aussi ! Notre sexualité n’est pas la même que la vôtre, vous fonctionnez en mode « automatique » et ce n’est pas notre cas. Pour beaucoup de femmes, il y a une réelle implication émotionnelle dans l’acte sexuel. Ce n’est pas un acte anodin.

      Si une femme en a envie, je trouve dommage qu’elle se prive pour les « qu’en dira-t-on », mais si elle ne se sent pas prête, je trouve tout aussi dommage qu’on ne la respecte pas assez pour attendre.

      Le jour où un homme refusera de me revoir uniquement parce que je n’ai pas couché le premier soir, je saurai que la perte est bien plus grande pour lui que pour moi !

  • Raptor Shark dit :

    Sélim comment une nana qui est toute nu sur mon lit va dire non au sexe ? Elle est déjà sur mon lit toute nu non ? Si on est arrivé a mon appart et qu’après le kiss close elle se déshabille qu’est ce qui peut se passer de mal après ça pour qu’elle dise non ? c’est dingue ce truc y a vraiment des filles qui peuvent arriver jusqu’à se déshabiller puis hop c’est non ?

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Oui je confirme! Parfois ça arrive. Comme le dit les articles, des filles qui luttent avec leurs envies. Elles se disent que c’est encore acceptable de jouer à touche pipi mais pas principe ne couchent pas le premier soir. Bon apres, c’est quand meme le cas extreme. En general, elle ne se met pas toute nue. C’est plutot qu’apres le kclose, une fois chez toi, quand tu veux passer à la vitesse supérieure, tu te heurtes à une LMR et ça c’est beaucoup plus fréquent ;)

    • waraba dit :

      Le plus simple pour le premier soir c’est de faire passer la chose pour la chose la plus naturelle au monde et surtout retenir son excitation. Ne pas être lourd et surtout prendre sa pour un jeux pour close

  • Jeff dit :

    Salut à tous !

    J’ai vécu une situation il y a quelque temps . J’étais en soirée avec un pote , on buvait un verre (wihsky et jager) puis on est aller danser jusque là soirée banale . J’ai vu cette fille que dis-je cette femmes (32ans alors que j’ai 21ans) je l’ai accosté , on a danser ensemble puis elle m’a dit quel ne couchait pas le premier soir j’ai dit Je comprend . Mais cette femmes quelque seconde après m’avoir dit ça me dit qu’elle n’est pas contre pour faire les préliminaires . Comment appeler cette situation ? (J’ai quand même fait les préliminaires , elle m’a donné son num ,on s’est revu mais plus rien !)

    • Sylvain dit :

      Hello Jeff,

      Oui ca rentre totalement dans ce cadre là. par curiosité, qu’est ce qui t’a empeché d’aller plus loin par la suite quand tu l’as revue?

    • Jeff dit :

      Salut Sylvain

      C’est elle qui n’a pas voulu aller plus loin . Je me suis dit qu’il y avait d’autre femmes à conquérir !

    • Sylvain dit :

      Hello Jeff;

      Excellent état d’esprit ! Plus qu’a essayer de comprendre pourquoi tu n’avais pas pu finir le travail le premier soir pour pouvoir faire sauter la LMR la prochaine fois ;)

  • Fabien dit :

    Magnifique sujet tellement bon et tellement en accord (surtout le fait de ne pas juger et se TAIRE) avec ce que je pense que je vais vous livrer un de mes plus beau field report.
    En partie du à vous car avant j’étais un peu le nice guy (je le suis toujours encore un peu mais ADS m’a filé ce petit coté barney stinson.

    Field Report : De Tinder à son dos ,une histoire de doigté.

    Intro :

    Noémie (Nom changé) est une aide soignante rencontré sur Tinder ,on échange ,un peu ,beaucoup ,encore ,un peu plus ,on rigole ,je la sens joueuse genre pas de prise de tête alors je joue (Un peu le but de la séduction ,non ?)

    Mais le point faible de certaines filles est juste dans le texte ,des fois plutôt que de sortir des vannes pour jouer la carte de l’humour,il suffit de lire entre les lignes et d’avoir ce petit coté observateur ,Madame se plaignait souvent de maux de dos ou de tête après le boulot alors un peu d’audace et je me permets un petit sms du style  » Je viens d’obtenir mon diplôme de masseur – kinésithérapeute et j’ai besoin d’une première expérience pour justifier de mon diplôme,vu que t’as toujours mal au dos je me suis dit que mes mains te seraient utiles »
    (Alors qu’en faite ,je suis en Lettres haha).

    Elle hésite , »me tient au jus pour un éventuel massage » puis on parle encore un peu pour la journée.
    Quelques jours plus tard ,je la relance et elle se plaint encore ,je lui dis que mes mains sont encore disponibles « si jamais » ,et là ,elle est partante (YESS)

    Sur le terrain :

    Le jour J arrive ,il pleut ,un vieux temps comme dans les films ,juste envie de rester à la maison pour fifer = jouer à fifa … mais pourquoi pas après tout ,je rassemble mon courage et j’y VAIS !
    Je ne l’ai jamais vu en vrai,j’observe ses photos en boucle dans le bus afin de savoir à quoi m’attendre ,elle me donne son adresse ,j’arrive avec une bonne heure de retard chez elle (alors que je ne l’ai jamais vu).

    16h45,Elle m’ouvre,je m’excuse ,présentations faites ,elle se retourne pour finir sa vaisselle puis j’observe un fessier (LE-GEND (Wait for it) DARY !) moulé par un de ces jeans de chez *****.

    Elle finit puis me propose à boire (alcool ou sans) ,logiquement je prends avec alcool histoire de décompresser (Jack / Coca) rien que ça ,madame sait recevoir ,visiblement.

    Sur la table ,je vois de la résine de cannabis ,je me demande ou je suis tombé mais apprécie tout de même la « salade » juste ce qu’il faut pour ne pas stresser et être capable d’assurer si jamais.(oui,vous voyez ce que je veux dire).

    Elle me raconte un peu sa vie (je l’ECOUTE) ,je lui raconte la mienne ,on plaisante ,je sors quelques bonnes répliques de spectacle en accord avec les sujets de conversations,histoire de la faire sourire après une journée de labeur pour elle.

    Les heures passent ,les verres ne s’enchaînent pas trop ,trop ,on régule ,histoire de ne pas être trop alcoolisé.
    J’ai fait mes preuves ,il m’a fallu 5/6 heures pour rassurer madame qui avait prévenue la voisine du dessus si jamais (logique de sa part ,on en sait jamais).

    En 6 heures ,je passe d’inconnu à possible coup d’un soir,mais l’horloge tourne et le massage s’impose de lui-même car ce fut mon objectif premier. et que le dernier tram est dans pas longtemps.

    Madame se dévêtit pour le massage et là, mes mains assez larges pour le coup font un effet immédiat ,la chose dure 30 minutes (oui,je sais ,je suis patient et j’aime bien faire).

    23h15 ,on a rien vu et le dernier tram est à 23h40 ,elle habite assez loin de la station et je suis à pied…

    Plusieurs options :
    1 – Rentrer et en rester là (avec future récompense à la prochaine)
    2 – Dormir mais sans que rien ne se passe (elle a un canapé),je ne m’impose pas.
    3 – Tenter le tout pour le tout pour ce que vous savez.

    Je prends la 2 ,malgré ses atouts ,j’étais prêt à dormir sur son canapé et partir au plus tôt et la jouer gentleman tout de même.

    Je lui demande juste de quoi me couvrir,ce qu’elle me donne sans trop de problèmes ,on se fait les bises ,je vais sur le canap ,m’installe tranquillement.

    Elle se prépare pour aller dormir ,une fois que madame finit ,j’ai le droit à un fameux « Tu ne vas pas dormir là quand même,allez ,viens » et c’était plus que bien.

    Conclusion : Un peu de courage ,de l’audace et un peu d’alcool ainsi qu’une bonne tenue et une maitrise de soi peuvent garantir de bons souvenirs.

    Pour l’anecdote ,on s’est revu une ou deux puis plus rien.
    Savoir vivre l’instant présent sans trop se projeter aussi ,ça compte.

    Merci à l’équipe d’ADS (Sélim,Lex ,Eros and co) pour ces précieuses rubriques sans vous ,je n’en serais pas là et c’est un peu grâce à vous que je peux me vanter de ces exploits qui à une époque étaient juste inimaginable.
    Lex n’est plus des notres mais son héritage est bel et bien réel car en lisant quelques articles qui nous font un déclic ,y’a un peu de lui en nous.

    Voilà ,ça fait longtemps que je viens sur ce site et je me suis permis un petit report.

    • Fabien dit :

      La description physique : Blonde ,1m73 ,Hb 7.3,style plutot féminin juste ce qu’il faut pour être attractive.

    • Sylvain dit :

      Merci pour ce témoignage!

      Tu as eu de la chance malgré tout qu’elle en ait envie et que le massage ait fait son effet car elle aurait très bien pu t’abandonner sur le canapé pour te punir d’avoir manqué d’audace! Comme quoi, tu peux encore aller plus loin pour ne pas ratr ces occasions! mais en tout cas, good game anyway :

  • Jeanne dit :

    J’aime bien votre site, que je lis souvent, ça permet d’en savoir plus sur une certaine façon d’être au masculin aujourd’hui. Perso, je pense que coucher le premier soir, c’est quand on est en manque de sexe :) Homme ou femme. Alors y a pas de mal, mais le mode slow seduction est tellement plus classe, et surtout fait tellement monter le désir, que c’est mille fois mieux. A plus, les jeunes ;)

    • Sylvain dit :

      Il y a tant de chose que nous devrions aborder sur le mode slow ;) et sans doute la séduction de temps en temps! Merci pour le témoignage !

1 2

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)