Comment réussir un speed-dating

Publié dans Drague par Invité le 12/02/2013

réussir un speed dating Comment réussir un speed dating

Chers amis, le commentaire de Jimmyjig était tellement bon et complet qu’on s’est dit qu’on devait faire lire sa prose sur le speed-dating au plus grand nombre ! Bonne lecture !

Enfin le speed dating abordé sur ADS! J’avais pensé à faire un article dessus tellement je trouvais que ça manquait.

Je ne l’ai jamais fait au final car ce n’est pas si répandu que ça. Du coup je n’ai pas assez d’expérience dans le domaine pour me prétendre expert, mais j’ai été assez surpris d’entendre Sélim dire que ça avait quasiment disparu dans la capitale!

Pour ceux qui seraient déçus des sites de rencontres, des soirées entre amis ou du SPU, ça reste un bon endroit à tenter, laissez-moi vous donner les clefs pour séduire dans un speed-dating !

Je rajoute quelques précisions :

Le choix du speed dating est important

La plupart des SD sont mal organisés: pas d’inscription à l’avance, et le jour J y’a 30 mecs pour 3 nanas (j’ai connu ça!).

Ou pour faire le nombre on va chercher des filles pas intéressées (serveuses du bar où se tient l’évènement, filles que les orgas ont supplié de venir au dernier moment, pas de respect des critères d’âge…).

Si vous vous retrouvez dans un SD de ce type, ça va être super dur de tomber sur quelqu’un d’intéressant et d’intéressé.

Mon conseil est de cibler les associations qui organisent régulièrement des SD, qui ont le savoir-faire pour une soirée réussie. Il est finalement assez rare de trouver un bon speed dating en province.

Venir bien accompagné

Débarquer avec 5 potes qui vont finir bourrés en criant « alors Jimmy c’est bon tu vas la niquer ?? » sera rarement un avantage. Seul, c’est pas terrible non plus, ça fait trop désespéré.

Avec un wingman c’est beaucoup mieux, pour finir la soirée avec votre cible et sa copine par exemple, ou encore l’introduire au cours du dating : « ah tu aimes la photo! mon ami que tu vas voir juste après est justement photographe! tu vas voir il est super! ».

Venir avec au moins une fille, si possible jolie, est toujours un vrai plus. Vous savez le pouvoir des winggirls !

Dédramatiser l’enjeu !

Dédramatiser l’évènement au cours du dating. Je trouve que le SD est une belle idée de départ, à laquelle sont ouverts la plupart des mecs.

Par contre, la grande majorité des femmes sont très mal à l’aise avec le fait qu’on pense qu’elles « cherchent un mec », et donc ne viennent pas ou restent assez distantes, méfiantes, en adoptant une attitude fermée de type « Je ne suis pas là pour ça! Juste pour passer une bonne soirée! Je suis bien toute seule! ».

Mon conseil est donc de dédramatiser l’évènement, de la jouer super détaché, de la faire rire, en tournant en dérision le dating ; j’aime bien les approches du genre « Salut! Je suis Monsieur 14, mais tu peux m’appeler numéro 14 si tu veux».

Ne surtout pas essayer de se vendre, de surjouer, de réciter son CV, de justifier votre présence ici (si on vous demande, dites que vous adorez les cocktails qu’on fait ici par exemple).
Pour la conclusion j’aime bien la dernière phrase de Sélim « t’inquiète je reviens bientôt, tiens le coup! »

Les indispensables lors du speed-dating

Le Kino !

Essayez de placer un kino naturel et discret, par exemple faire la bise avant de vous asseoir (ou en partant, ça peut donner l’occasion de la retrouver avec une accroche sur son parfum), ou en lui prenant la main pour regarder sa bague, la réconforter.

Votre temps est précieux

Ne perdez pas votre temps avec des « candidates » qui ne jouent pas le jeu: « moi je suis une Princesse! Dans la vie j’aime ne rien faire et non je vais pas te dire dans quoi je bosse ! ».
Situation vécue avec la seule jolie nana d’une soirée où je suis reparti avec le numéro d’un mec (avec qui j’avais sympathisé hein, y’a des soirs où on se dit que l’amitié c’est bien aussi…).

Autant ne pas insister avec quelqu’un qui n’en vaut pas la peine.

Le résultat ? On l’oublie !

Ne surtout pas vous focaliser sur le résultat : « Ce soir j’en choppe absolument une », « objectif : au moins 3 numéros! ».

C’est le meilleur moyen d’échouer et de se frustrer. On y va pour passer une bonne soirée, vivre une expérience si c’est la première fois, et tant pis s’il n’y a pas de suite. Si personne ne vous branche, repartez seuls et puis c’est tout.

Et après le Speed dating ?

Les RDV sont finis. Selon l’organisation, on vous dira qui a envie de vous revoir ou vous devrez vous débrouiller tout seul.

Si vous êtes amenés à déposer vos « numéros favoris », n’en mettez pas une dizaine, mais juste les femmes qui vous ont vraiment plu (de 1 à 4 max).

S’il y a une correspondance, c’est Byzance. Sinon n’insistez pas, sauf si une fille vous a vraiment plu, auquel cas il faut aller la revoir et essayer de la convaincre, avec humour, confiance et détachement. Pas de « comment ça tu ne veux pas me revoir?! Tu ne sais pas ce que tu vas rater!! ».

L’heure du numclose!

Vous vous retrouvez avec plusieurs cibles intéressées ? Félicitations! Vous avez été bon, plusieurs filles veulent vous revoir et ça tombe bien, vous êtes gourmand et n’aimez pas vous contenter d’une crème brûlée quand toute la carte des desserts est appétissante.

L’écueil à éviter est de privilégier une fille et de se griller avec les autres.

Exemple: vous passez une demie heure main dans la main avec une fille, vous lui faites une bise appuyée en partant, et vous allez vous asseoir à côté d’une autre candidate en lui demandant quel soir elle est dispo pour vous revoir. A priori, il n’y en aura aucun…

Pour avoir connu des situations similaires dans d’autres soirées qu’un speed dating, je pense que le mieux est de récupérer discrètement les numéros et d’aller dire au revoir à chacune des cibles par un « j’aurais aimé rester mais je suis attendu à un anniversaire, on se revoit un soir de la semaine prochaine pour que tu me parles plus en détail de ta passion pour les xxxx ? »

Il est important de retrouver une référence commune, un ancrage qui lui fait comprendre qu’elle vous a marqué et que vous avez vraiment envie de la revoir. Et bien sûr, vous dites la même chose à la suivante (sans être trop flag si possible).

Le risque c’est de ne pas avoir été assez marquant pour que toutes répondent à votre sms du lendemain, mais si on veut être joueur…

Inversement, si une femme en particulier a retenu votre attention, autant vous focaliser sur elle, terminer la soirée avec elle (et probablement avec sa ou ses copines) et essayer de la revoir ensuite.

En conclusion, n’attendez pas trop d’un speed dating. A part des quadragénaires et au-delà, divorcées avec des enfants, qui n’ont pas l’occasion de sortir, rares sont les participantes à un SD vraiment motivées pour trouver quelqu’un.

Autant y aller pour passer une soirée fun et atypique, et voir ce que ça donne. Mais l’aspect peu naturel rebute la plupart des femmes, donc n’attendez pas le fameux speed dating de votre bar préféré qui a lieu tous les 6 mois pour draguer!

En bonus, une excellente pub qui montre tout ce qui ne faut pas faire en SD : (Clio speed dating)

Vous avez déjà vécu des expériences en speed-dating ? Partagez vos meilleures anecdotes !

Jimmy Jig, with Sélim

rdv Comment réussir un speed dating
Réussir Ses Premiers Rendez-Vous
Voici une méthode pour inviter les femmes à des rendez-vous originaux et excitants, maîtriser l’art de la conversation, savoir sexualiser vos interactions, et enfin convertir vos premiers rendez-vous en relations… ou en coups d’un soir !
Découvrez ce Guide >>

2 COMMENTAIRES
  • Sidney dit :

    Ah je me souviens de cette pub! Elle a quelques années déjà.
    Mais je savais pas qu’il y avait une version longue.. Plus drôle que la courte en tout cas.

    Sinon personnellement le speed dating j’ai jamais tester vu que j’etais trop jeune quand c’est apparu dans nos vertes contrées donc c’est un peu comme un territoire inconnu pour moi mais certainement un excellent terrain pour instaurer un jeu de rôle pour l’absorber dans sa bulle comme expliquer dans Revelation

  • JimmyJig dit :

    J’ai eu l’occasion de refaire un speed dating récemment, un méga speed dating même (200 participants, avec respect des catégories d’âge). Sans faire de field report complet, voici quelques compléments à l’article, et des confirmations à ce qui a été énoncé ci-dessus :

    – Importance de venir à plusieurs. Ça permet d’être détendu, déjà échauffé, et d’engager la conversation avec un set de 2 ou 3 copines avant le coup d’envoi officiel des hostilités. Et même si les rendez-vous ne sont pas fructueux, le feed-back de fin de soirée entre potes c’est toujours un grand moment (surtout celui des filles !)

    – La majorité des filles se sentent très mal à l’aise avant de démarrer, se demandent ce qui leur a pris de venir, sont bourrées de préjugés sur les participants (préjugés qui se vérifient souvent il faut bien le dire) et nombre auraient renoncé à venir au dernier moment si le paiement de l’inscription ne s’était pas fait à l’avance
    => importance de faire du confort, de mettre son interlocutrice à l’aise, de lui faire passer un bon moment

    – Un speed dating c’est comme une boite de chocolats, on sait jamais sur qui on va tomber. Y’a un peu de tout en termes de look, de physique et de stratégie. On peut passer d’une nana avec un décolleté jusqu’au nombril à une autre avec un gros pull en laine à col roulé et une écharpe par-dessus (« ben oui il fait froid dehors ! »). Il y a les filles en couple inscrites juste pour faire plaisir à l’organisateur en faisant le nombre ou encore venues accompagner leur copine (c’est souvent celles-là qui ont les plus gros décolletés bizarrement…). Il y a les désespérées qui n’ont jamais eu de copain dans leur vie ou qui sont célibataires depuis des années sans comprendre pourquoi, il y a les girouettes habillées très sexy mais qui râlent parce qu’on les mate, qui se plaignent que les mecs ne pensent qu’à ça alors qu’elles veulent du sérieux mais qui demandent aux gars ce qu’ils portent comme sous-vêtements, mais on retrouve aussi des femmes charmantes et intéressantes qui rencontrent peu de monde en dehors de leur cercle d’amis
    => ne pas y aller avec un objectif précis (obligatoirement trouver quelqu’un, prendre 5 numéros…) le seul objectif qui me semble pertinent c’est celui de passer la meilleure soirée possible (et devinez quoi, c’est ça qui plait !)

    – La concurrence est faible. Mais alors vraiment vraiment faible. Je ne parle pas du physique mais bien de l’état d’esprit, de l’impression dégagée sur un laps de temps aussi réduit qu’une poignée de minutes. C’est affolant de savoir la kyrielle d’erreurs techniques que la majorité des mecs sont capables de commettre (pas à l’aise, timides, discours appris par cœur, interrogatoire de police, pleurnicheries, jugements, fermeture d’esprit, chercher à se vendre ou chercher l’approbation en permanence etc etc.)
    => démarquez vous de tous ces losers ! Vous êtes détendu, confiant, drôle, irrévérencieux, taquin, vous êtes le prix à conquérir. Vous devez marquer les filles et leur faire passer un bon moment

    – Le speed dating a été inventé pour que les mecs qui n’osent pas aborder les femmes aient la garantie de pouvoir leur parler pendant 7 minutes. 95% vont ainsi se conformer à la confortable marche habituelle : rester seuls ou avec leurs potes avant le coup d’envoi, repartir sitôt le speed dating terminé et prier très fort pour avoir un retour de l’organisatrice leur disant que oui, la très jolie brune portant le numéro 15 attend impatiemment leur appel, ce qui ne va jamais arriver. Dans le SD dont je parle, les « résultats officiels » ont été communiqués aux participants par téléphone 10 jours après la soirée ! Autant dire qu’une demoiselle à qui vous avez fait bonne impression au point de la tenter de vous donner (indirectement) son numéro pourra tout à fait vous avoir complètement oublié si vous ne lui avez pas parlé depuis
    => changez les règles du jeu ! Parlez aux filles avant si possible, et surtout, retournez tchatcher celle ou celles qui vous ont plu avant de rentrer chez vous. Ça donne une discussion moins formelle ; vous n’êtes à présent plus seulement un numéro, mais par contre vous pouvez peut-être prendre le leur directement !

    – Le num-close n’est cela dit pas forcément évident dans le cadre d’une soirée speed dating, comme j’en ai fait l’expérience. Certaines filles, bien qu’en demande d’un amoureux, ne peuvent s’empêcher d’être méfiantes, de se trouver des raisons de ne pas vous revoir, elles ressentent une forte pression sociale, elles ont peut-être été échaudées par les propos de leurs interlocuteurs… j’ai eu droit à un : « je sais pas si j’ai envie de te revoir ! T’es un charmeur j’ai vu que tu as bien parlé avec toutes les filles ! – et si toutes les filles s’étaient fait chier avec moi, tu aurais envie de me revoir ?? – bah euh non… – bon donc 06.. ? – nan laisse moi plutôt le tien… » Pour le coup, pas moyen de chopper son num, j’ai dû lui laisser le mien et ô surprise, elle ne m’a jamais rappelé. Et n’a jamais rappelé personne puisqu’elle n’a pas rendu sa feuille…
    => essayez de taxer directement les numéros pour prendre le game à votre compte plutôt que de rester à côté du téléphone en vous demandant s’il finira par sonner

    – Ne parlez pas qu’aux participantes officielles ! Il y a peut être des femmes séduisantes qui ne sont pas dans le même groupe que vous (tranche d’âge différente, serveuses, vendeuses de sex toys…). Les meilleurs contacts que j’ai eus cette soirée-là étaient justement avec une fille avec qui je n’ai pas eu de « rendez-vous » officiel, et avec une serveuse hyper sexy.

    – Difficile de contenter tout le monde ! Si vous passez du temps à discuter avec une grande blonde à forte poitrine en plein milieu de la salle, il y a des chances que les autres nanas le remarquent et vous envoient bouler quand vous décidez que c’est leur tour. Tout donner sur une target en particulier ou tenter subtilement de revoir toutes les filles qui vous ont plu, à chacun sa stratégie !

    – Un speed dating, ça peut donner des résultats. Je suis actuellement en couple avec une participante à qui j’ai parlé avant et après le jeu, mais pas pendant…

    Pour terminer en beauté, un florilège des plus belles perles entendues cette soirée là :

    Les Winneuses :

    • « Je suis célib depuis 2 ans je comprends pas pourquoi ! – et pourquoi ça n’a pas marché avec ton dernier mec ? – il ronflait ! »
    • « Je n’ai jamais eu de copain dans ma vie, je n’ai pas de boulot, je n’ai pas d’appart et je n’ai pas une seule copine, je tombe que sur des gens qui profitent de moi je n’ai vraiment pas de chance… »
    • « Je veux trouver un mec qui ne parle bien qu’avec moi et que je sois la seule qui compte pour lui ! »
    • « Je suis en couple. Ça me fait chier d’être là, c’est ma copine qui m’a obligé à venir… »

    Les Winneurs (entendu de la bouche des filles) :

    • « Mon ex m’a trompé ! c’est vraiment une salope ! Faut pas croire y’a pas que les mecs qui font ça !! »
    • Lui, levant la main pour couper la parole à son interlocutrice en indiquant sa montre : « Stop ! tu as parlé 3 minutes 30. C’est mon tour »
    • « Tu es qui ? tu viens d’où ? tu travailles dans quoi ? tu as des animaux ? c’est ton premier speed dating ? c’est quoi ta couleur préférée ? …. »
    • « Désolé si je parle à tes seins, je n’arrive pas à te regarder dans les yeux »
    • Et pour finir, THE champion of the monde, celui qui fait rêver toutes les femmes : « Je suis poissonnier. Ça te dérange si ton mec pue le poisson quand il rentre le soir ?? »

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)