Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Comment Parler Aux Filles en Soirée ?

parler-filles-soirée

Drague

Comment Parler Aux Filles en Soirée ?

Comment Parler Aux Filles en Soirée ?

parler filles soirée 1 Comment Parler Aux Filles en Soirée ?

Parler aux filles en soirée, entre nous, c’est quand même une des raisons principales pour lesquelles on sort !

Certes, on veut voir nos potes, certes, on a envie d’écouter de la musique, de danser (qui ?), de découvrir de nouveaux endroits nocturnes… mais que serait la nuit sans les filles et sans la drague ?

Si aborder les filles en soirée vous paralyse encore un peu, chers oiseaux de nuit, suivez-moi…

Mise en garde nécessaire pour ce genre de conseils de drague en soirée : l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération, OK ?

Et que vous soyez timide de nature ou déjà rôdé à l’exercice d’aborder des filles en soirée, ces 7 conseils devraient vous faciliter la vie pour rentrer accompagné !

#1 Parler fort

La drague en soirée est un exercice compliqué à cause des parasites qui viennent troubler votre message, qui viennent détourner votre communication.

Au premier rang des nuisibles : le bruit, la musique forte, qui laissent certains apprentis séducteurs sur le carreau (les malentendants qui fuient les boîtes de nuit notamment).

Ça a forcément dû vous arriver, de discuter (enfin d’essayer) avec une fille qui vous dit « Quoi ? », ou « Hein ? » ou « Pardon répète ? J’ai pas bien entendu ! » parce que la musique et le bruit des autres clubbers recouvrait le son de votre voix.

Au bout de deux ou trois répétitions, vous allez vous lasser, elle va se lasser parce que votre discussion n’est pas fluide.

Et qui dit « pas fluide », « pas naturelle » dit « forcée », soit tout ce que les filles détestent.

Vous savez comme moi comment se finissent ces discussions compliquées :

 

  • « J’entends rien, viens on va danser »
  • « Je vais aller rejoindre mes copines au fumoir, on se voit plus tard ! »
  • « C’est trop compliqué de parler, on se voit tout à l’heure ? »

 

 

Et c’est souvent terminé pour de bon, vous ne reverrez pas la fille.

Alors que vous auriez pu améliorer deux choses pour captiver la fille et faire passer votre message :

  1. Vous auriez pu parler plus fort, cela s’apprend. Si vous savez que vous avez une petite voix, si les serveurs, vos parents, vos profs, vos collègues ne vous entendent pas, commencez à muscler votre voix en chantant, en lisant à voix haute, en vous enregistrant, en consultant un coach vocal.
  2. Quand on parle aux filles en soirée, ce ne sont pas que vos mots qui comptent, mais aussi votre corps et son positionnement ! Et votre corps doit être proche du sien : plus vous lui parlerez près de l’oreille, SANS HURLER NON PLUS, plus elle sera réceptive à votre message.

Après avoir observé les meilleurs dragueurs pendant des années en boîte, parmi lesquels mes amis Eros et notre pote Nightwing, j’en ressors avec une certitude : la drague en boîte, c’est une affaire de body language et de décibels, et c’est vous qui contrôlez le volume !

#2 : Etre drôle ou être un wall

C’était uniquement pour la rime. Vos alternatives : être drôle, ou être un mur, voire du papier peint, un pot de fleurs, bref : de la déco qu’on ignore, à qui on ne parle pas.

N’oubliez pas ce principe de base de la vie nocturne : on sort pour s’amuser, pour décompresser, pour boire, pour socialiser, pour rencontrer du monde, pour être conquis !

En anglais dans le texte : « Girls just want to have fun », Cindy Lauper est toujours d’actualité.

Dès que vous abordez une fille ou un groupe de filles, faites-le avec le sourire ! Laissez le stress à la maison, ça va très mal à votre visage…

Et découvrez comment aborder une fille en soirée avec ces 15 phrases qui marchent !

>> Téléchargez le Guide GRATUIT : Les 15 Phrases Qui Marchent Pour Aborder les Filles en Toute Situation ! <<

#3 Bouger pour exister en soirée

C’est la suite logique de notre argument précédent : il faut que vous entriez dans le champ de vision des filles afin de les aborder (ou de leur donner envie de venir vous parler, ça arrive).

L’immobilité n’est jamais une bonne solution, à quelques rares exceptions (vous êtes le DJ, vous êtes posé dans le carré VIP au centre de la pièce)

Bouger dans le bar ou le club vous permettra de faire un tour de reconnaissance : repérer les issues de secours, repérer les coins plus sombres pour rouler des pelles, découvrir la population locale, et voir si l’environnement foisonne de targets ou non.

Une soirée où seules deux filles vous plaisent, vous n’allez peut-être pas y rester toute la nuit non plus, non ?

Pour pouvoir être plus mobile et aborder le plus de filles possibles en soirée, je vous recommande de garder un groupe mobile : deux au maximum, vous et votre wingman.

Non que je n’aie quoi que ce soit contre les groupes de potes, de collègues, les équipes de foot ou de rugby qui viennent à 10, mais ça rend la tâche moins aisée.

Note à ceux qui ont le courage de sortir seul : pour vous, le mouvement est encore plus important. Vous ne voulez pas être vu trop seul trop longtemps : essayez de vite vous greffer à un groupe, ou au moins au barman, au videur, à une fille seule ou à un groupe de filles.

#4 Présenter du monde : vos amis ou des inconnus

parler filles soirée1 Comment Parler Aux Filles en Soirée ?

Vous présenter aux filles en soirée, c’est une chose.

« Salut les filles, je me demandais… y’a quoi dans vos verres ? J’ai zéro inspiration ce soir, je fête mes 10 ans en soirée, je crois que j’ai fait le tour niveau alcool… Enchanté, Marco… »

C’est bien, vous allez leur parler, faire leur connaissance, mais parfois, elles ne seront pas intéressées, ça arrive.

Là où vous pouvez gagner en valeur à leurs yeux et les faire rire, c’est en leur présentant du monde.

Pour ceux parmi vous qui connaissent la série How I met your mother, c’est exactement le « Have you met Ted ? ».

« Hey salut, tu connais mon pote Julien ? Julien, je te présente … madame, (là elle dit son prénom), enchanté Julia, Julia, je te présente Julien. Je vous laisse discuter deux secondes, j’ai des courses à faire, je reviens… »

Soyez Barney, ne soyez pas Ted !

#5 Parler aux mecs dans une fête : un des meilleurs moyens d’améliorer vos compétences sociales

C’est le conseil le plus important de cet article pour parler aux filles en soirée : c’est un cercle vertueux !

Plus vous allez parler à du monde, plus vous allez vous habituer. Notez bien que je dis « du monde » car un des meilleurs exercices que je donne pendant les sessions de coaching en séduction, c’est d’aller aborder… des mecs !

En effet, il est illusoire et réducteur de croire que votre problème de communication n’existe qu’avec les filles.

Essayez de discuter avec des mecs que vous ne connaissez pas pour voir si vous arrivez à vous intégrer.

Essayez de voir si vous réussissez à faire rire des mecs, et vous saurez.

Discuter avec des inconnus en soirée vous permettra d’être plus à l’aise avec l’exercice, de vous faire de nouveaux amis, et surtout, d’être vu en compagnie d’autres personnes, évitant ainsi le préjugé du « Oh lui, il est bizarre, il est tout seul… ».

#6 L’importance du concept de tension quand vous parlez aux filles en soirée

Je ne compte même plus le nombre de plaintes qui commencent par : « on discutait elle et moi, et au bout d’un moment, je n’ai plus eu rien à dire, j’ai senti un moment de flottement, elle était un peu mal à l’aise, et la conversation s’est arrêtée… »

En effet, on sort tous pour faire des rencontres qui nous font vibrer, pour élargir notre cercle social, pour vivre de nouvelles expériences, mieux comprendre le monde qui nous entoure, confronter nos points de vue.

Mais même si vous êtes ultra-intéressant, ce dont je ne doute pas, vous devez prendre en compte une donnée extérieure : la capacité d’attention de la fille en face de vous.

Variable, entre 12 secondes pour les poissons rouges, 18 minutes la durée d’un TED talk, 45 minutes la durée d’un cours en Allemagne.

Mais quoi qu’il en soit, à un moment donné, la tension va baisser, son attention va baisser, et ce sera la fin de votre conversation.

L’image que j’utilise : votre conversation c’est une vague qui monte, qui monte, qui monte… et vous devez vous éjecter en premier avant de vous faire exploser dans la descente.

Vous devez partir pendant que la tension est encore en train de monter.

Vous devez maîtriser le tempo et créer le manque chez les filles.

Prétextez devoir rejoindre vos amis, dites-lui à tout à l’heure pour de nouvelles aventures, et gardez-la à l’œil.

Ça facilitera votre retour : « je suis parti tout à l’heure parce que tu as des yeux… je sentais que j’allais finir hypnotisé, médusé, je suis un héros mythologique fragile tu sais… Tiens, en parlant de ça, je regarde American Gods en ce moment… Tu regardes quoi comme série, toi… »

#7 Parler aux filles en soirée grâce à votre Culture club

Et on finit avec un conseil facile qui vous permettra toujours de parler aux filles en soirée.

Bâtissez-vous une vraie culture club si c’est votre terrain de chasse de prédilection.

  • Connaissez l’histoire des grands clubs mythiques (Club 54, Pulp, Berghain, Club 41, Pacha…)
  • Connaissez l’histoire des grands cocktails
  • Avalez les bio des grands DJ sur Trax ou Tsugi, ou Resident Advisor

Il ne tient qu’à vous de devenir incollable et captivant en soirée !

>> Téléchargez le Guide GRATUIT : Les 15 Phrases Qui Marchent Pour Aborder les Filles en Toute Situation ! <<

Sélim, coach noctambule

Lire la suite
30 Commentaires

30 Comments

  1. Kheldar

    25 mai, 2017 à 11:17

    Hello,

    Je suis sorti en bar et en boîte hier soir. Vous savez ce qu’il y a de plus heureux ? Je n’ai pas eu besoin de lire cet article pour m’amuser. Bon, je ne me suis pris que des râteaux, mais curieusement, je passe une bonne soirée quand je ne prend que des râteaux. Je passe une meilleure soirée, certes, quand je séduit une femme qui me séduit. Mais je passe une mauvaise soirée quand je ne fais rien et que je reste dans mon coin.

    Donc voilà. Je n’ai plus aucun problème au niveau du mental quand il s’agit d’aborder les filles :)

    « Soyez Barney, ne soyez pas Ted. »
    Vraiment Sélim ? Tu nous crois assez stupides pour nous comporter comme Ted ? ^^

    « Julia, je te présente Julien. »
    Sans déconner, pas mal le jeu de prénoms qui vont bien ensembles !

    • Sylvain

      25 mai, 2017 à 12:16

      En tout cas, tu n’as plus peur du rateau et ca c’est vraiment la meilleure de toutes les nouvelles!

    • Kheldar

      25 mai, 2017 à 14:21

      Tu l’as dit bouffi ;)

      J’ai juste eu à ne plus attacher d’importance au résultat. La seule chose qui importait pour moi c’était de m’amuser. J’ai compris en lisant Révélation de Mystery que de toute façon je ne pouvais pas contrôler ce qui m’entoure, que les circonstances ne me seront pas toujours favorables. Je n’ai d’emprise que sur moi-même, donc à quoi bon attacher une importance au résultat extérieur ?

      Et puis il y a aussi ton article sur les problèmes d’égo, qui m’a beaucoup aidé, Sylvain. Ainsi que l’article de Sélim « Que Dire et que Faire Après Avoir Abordé une Fille ? » où j’ai compris que je ne paraîtrais pas needy si j’abordais une fille ou lui faisait un compliment.

      Ceux qui ont encore des problèmes pour aborder, faites ça, sérieusement. Mettez votre égo de côté, n’attachez pas d’importance aux résultats, voilà la clé !

      Take care !

    • Sélim

      25 mai, 2017 à 16:58

      Pas mieux, rien à ajouter, la messe est dite :)
      Une fois qu’on sait qu’on ne va pas mourir d’un râteau, ça devient plus facile…
      Enjoy Kheldar !

    • Kheldar

      25 mai, 2017 à 17:29

      De toute façon, quand on y réfléchit de plus près, c’est complètement débile d’avoir peur des râteaux ! Quand j’aborde, 7 fois sur 10 je me prend un râteau. Et sur les 3 fois restantes, ça n’aboutit pas toujours à quelque chose de concluant. Un homme (et c’est valable pour une femme aussi) ne peut décemment pas vivre sa vie en ayant sans cesse peur de l’inévitable ! Les râteaux arriveront, qu’on le veuille ou non. Le seul moyen de ne pas se prendre de râteau, c’est de ne pas aborder, et ça, ce n’est pas une option envisageable !

      En tout cas merci à vous les gars. Merci à toute l’équipe ! Vous faîtes un boulot formidable :)

    • Sylvain

      26 mai, 2017 à 11:51

      Merci à toi Kheldar de nous suivre avec régularité!

      C’est le genre de message qui nous va droit au coeur!

    • AL

      26 mai, 2017 à 12:55

      @Kheldar : il te reste plus qu’à acheter un t-shirt avec le logo Leroy Merlin, et écrire au marqueur derrière un truc du style :
      « Mesdames ! L’autre soir, j’ai eu droit qu’à des râteaux ! Ce soir, j’aimerais aussi quelques pelles ! »
      XD

    • Kheldar

      26 mai, 2017 à 21:16

      Haha pas mal du tout AL !
      Je ne pense pas que le videur va me laisser rentrer avec un t-shirt Leroy Merlin, mais j’aime assez l’idée ^^

    • AL

      27 mai, 2017 à 00:01

      Tu mets une chemise par-dessus et tu l’enlèves à l’intérieur… Arrête de chercher des excuses ;-P

    • Sylvain

      28 mai, 2017 à 23:39

      Pas au marqueur ! Fais un truc classe avec un vrai t shirt! Je suis sur que l’on doit pouvoir en personnaliser sur internet!

    • AL

      29 mai, 2017 à 23:38

      Hum… Je persiste avec le marqueur, qui fait plus délire improvisé, pari entres potes. Le t-shirt personnalisé, ça fait prémédité. Je trouve. (après, Kheldar fait ce qu’il veut…^^)

  2. Baslucats

    26 mai, 2017 à 15:48

    Bonjour, je sais que ce commentaire n’est pas sur le bon post mais je me dis qu’il favorisera une réponse « rapide », je m’en excuse d’avance.
    J’ai 21 ans, il y a 3 mois j’ai rencontré une femme de 36 ans, également collègue de travail, qui me plaît beaucoup. Elle est en plein divorce et un jeu de séduction s’est installé, mais elle était tantôt avenante tantôt sur la défensive. Elle avait rencontré un mec de 31 ans avec qui ça ne se passait pas forcément bien (relation très récente, 1 semaine, 2 tout au plus) . Hier, lors d’un déjeuner au restaurant, je l’ai embrassé. Je n’ai pas été repoussé, et elle est restée très proche durant l’après-midi, mais j’ai senti que cela l’avait gênée. On en a discuté le soir et elle m’a dit que ça l’avait mis mal à l’aise et qu’on devrait éviter de le refaire. Je suis complètement perdu, que pensez-vous de la situation ??

    • Sylvain

      29 mai, 2017 à 00:05

      Hello baslucats,

      Si elle s’est laissée embrasser c’est que tu ne la laisses pas indifférente. ou en tout cas qu’elle est ouverte. Entre son divorce et sa rencontre, elle a visiblement envie de s’amuser donc c’est sans doute le moment d’en profiter. A toi d’assumer et de lui dire qu’elle te plait. Ensuite, n’insiste pas trop et vois comment elle réagit. Continue de lui faire passer de bons moments, de sexualiser et de lui apporter de bonnes émotions et essaye de lui proposer un nouveau date :)

  3. Rising

    27 mai, 2017 à 20:59

    Salut à tous !
    J’ai une petitequestion : qu’est ce que c’est se comporter en Ted ? C’est bonpour ma culture !

    • Sylvain

      29 mai, 2017 à 00:45

      Hello,

      Barney et ted, ce sont les héros de How I met your mother ;)

  4. Clem 2.0

    27 mai, 2017 à 22:09

    Hey !!

    Je ne sais pas si ça viens de moi, mais le site ne fonctionne plus sur Chrome, les articles ne s’ouvrent plus …

    Sinon, vous n’auriez pas des pistes pour assumer le fait d’être un mec au lit (je sais pas pourquoi je vois bien un troll arriver en réponse :p ) genre oser faire des choses (même basiques) sans craindre une mauvaise réaction où je ne sais quoi ?

    • AL

      27 mai, 2017 à 23:31

      « genre oser faire des choses (même basiques) sans craindre une mauvaise réaction où je ne sais quoi ? »

      Prends le problème dans l’autre sens : quand t’es au lit avec la fille, tu lui demande si elle a des limites, des trucs qu’elle ne veut pas faire, puis si elle te laisse carte blanche sur le reste. Et après, tu fais au feeling.

    • Sylvain

      29 mai, 2017 à 00:53

      Hello Clem,

      Effectivement au moment ou tu commences à sexualiser la conversation, tu peux amener la discussion sur ce terrain là avec les limites et les fantasmes. Une fois dans le feu de l’action, laisse toi aller et fais ce que tu as envie de faire. Si quelque chose la gene elle t’arretera. Apres une vraie mauvaise réaction, ça reste assez rare ;)

    • Clem 2.0

      29 mai, 2017 à 23:47

      « laisse toi aller et fais ce que tu as envie de faire »

      En fait, c’est plutôt ça le soucis que j’aurais du donner, me laisser aller, arrêter de réfléchir pour faire ce dont j’ai envie, en gros assumer le fait d’être un mec au lit, assumer ma masculinité … c’est plus ça le soucis, que je n’arrive pas à faire…

      Sinon, effectivement vos idées à vous deux AL et Sylvain d’en discuter, c’est bien, mais ça dépend de la fille aussi, certaines sont choquées rien que d’évoquer le mot sexe alors bon ^^ mais j’aime bien l’idée quand même dans le cas où on trouve une fille qui n’a pas peur de parler de ça :p

      Et bah écoute Sélim, c’est avec plaisir que je lirais cet article alors :p

    • AL

      30 mai, 2017 à 19:47

      « en gros assumer le fait d’être un mec au lit, assumer ma masculinité »

      ça, c’est des conneries. A mon avis. L’important, c’est de faire : 1/ ce que tu aimes, 2/ ce dont tu as envie. Rien à voir avec le fait d’être un mec ou pas. L’idée, c’est de s’amuser et de prendre son pied.

      « certaines sont choquées rien que d’évoquer le mot sexe alors bon »

      Avant de t’occuper des blocages des filles, occupe-toi des tiens ^^; (cf : « j’aurais du donner, me laisser aller, arrêter de réfléchir pour faire ce dont j’ai envie »)

      Après, quand je parle d’en discuter, c’est une fois au pieu, hein. Ou en état de sexualisation avancée (= à un moment où tu sais que ça pourra déraper sans problème).

      (Par curiosité, quand tu dis qu’elles sont choquées dans parler… Vous êtes tous les deux, ou en groupe ?)

    • Clem 2.0

      1 juin, 2017 à 22:09

      « c’est de faire : 1/ ce que tu aimes, 2/ ce dont tu as envie. L’idée, c’est de s’amuser et de prendre son pied. »

      Mais c’est ça le problème, c’est que j’osais pas faire ce dont j’avais envie, sans réfléchir juste parce que c’est ce que je voulais… après c’était mes tout débuts donc je me dis que ça venais peut-être de là, le trac, l’envie de bien faire, la peur de faire des choses « bizarres » ça viendra peut-être avec le temps

      « (Par curiosité, quand tu dis qu’elles sont choquées dans parler… Vous êtes tous les deux, ou en groupe ?) »
      Les 2 mon adjudent, filles différentes, dans des situations différentes (mais en général la même fille, si elle est choquée en groupe, elle l’était aussi en solo, mais parfois un peu moins dans une ou l’autre situation) c’est vraiment tout le temps en général quelque soit la situation, si la fille l’est une fois, elle l’est le reste en général. Après, ça viens peut-être de moi aussi ^^

      Sylvain :
      « Il faut donc avant tout qu’elle se sente bien quand elle parle avec toi! »

      Bah une d’entre elle l’était plutôt puisqu’elle voulait à priori être avec moi ^^’ je vous en avais parlé un jour (celle que je n’ai pas vue ^^’)

      Fin bref, en attendant, tout ça n’est pas la priorité, demain c’est fin des partiels, et lancement du triathlon challenge : nofap challenge, noporn challenge et yesman challenge (+sport, saut à l’élastique (askip ça pourrait m’aider pour mon problème de trop réfléchir), détox, sorties, etc etc …) bref été du tonnerre en approche et c’est ça le principal, ma vie d’abord :D

    • Sylvain

      2 juin, 2017 à 17:39

      Saut à l’élastique! Waouh, sur ce coup là, je suis admiratif! Ce sera sans moi!

    • Sylvain

      2 juin, 2017 à 17:02

      Hello,

      Oui je dirais que quand elle semble choquée, c’est que la complicité n’est pas encore suffisamment forte entre vous. Ce n’est pas forcement le fait de parler de sexe qui la dérange mais sans doute de le faire avec toi car elle estime que vous n’êtes pas assez proches. Donc travailler sur la confiance dans ta relation avec elle !

    • Clem 2.0

      4 juin, 2017 à 15:04

      Et bah à vrai dire, ok j’en ai un peu envie, mais c’est surtout qu’à ce qu’il parait, faire ce genre de choses, ça aide quand on est trop à réfléchir, trop « coincé » etc …
      Donc à priori, c’est tout bénèf ^^

      « Ce n’est pas forcement le fait de parler de sexe qui la dérange mais sans doute de le faire avec toi car elle estime que vous n’êtes pas assez proches »

      Ouais, je pense que c’était ça, tu as raison

    • AL

      5 juin, 2017 à 00:28

      Le sot à l’élastique, oui ^________^

    • Clem 2.0

      5 juin, 2017 à 11:40

      Et bah peut-être que ça m’aidera pas, que ça changera rien à ma timidité, au fait que je réfléchisse trop, mais au moins j’aurais fait quelque chose que j’avais envie de faire et j’aurais quelque chose de cool à raconter :D

    • AL

      5 juin, 2017 à 15:47

      Si l’élastique résiste XDDDD

      (des fois, y a des morts cons… http://www.ladepeche.fr/article/2017/06/03/2587220-mexique-baigne-cinq-jours-apres-etre-fait-tatouer-meurt-infection.html )

      Par contre, je comprends pas… pourquoi tu me répondais au 1er degré ?

    • Clem 2.0

      5 juin, 2017 à 17:34

      Mdrr déconne pas je suis pas si gros que ça XD
      Non en vrai, ça doit arriver mais bon, c’est comme un crash d’avion où même se faire rentrer dedans par un bus ^^
      En parlant de morts cons faut que t’aille voir le site des Darwin Awards certaines sont énormes (je me sens mal de dire que certaines morts sont drôles ^^’)

      Bah euh … je sais pas ^^ je voyais pas trop quoi dire d’autre :p et puis c’est la vérité, au fond, dans le pire des cas ça me fera enfin un truc de vraiment cool à raconter :)

    • Sélim

      29 mai, 2017 à 09:30

      Une aussi belle question, cher Clem 2.0, ça va se finir en article…
      Je demande à Eros et Aurélien et Nightwing s’ils ont envie de s’en charger, Sylvain est déjà débordé, sinon je m’en charge :) Guette les articles à paraître à partir de mi-juin…

  5. Arthur

    4 juin, 2017 à 20:15

    J’suis DJ et je mixe de la grosse Techno. C’est toujours marrant, après ton set, de descendre dans le public et de voir le gonz te regarder t’éclater sur la musique haha (le com inutile)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire plus Drague