Coach en séduction : en avez-vous besoin ?

Publié dans Drague par Sélim

coach en seduction pour vous Coach en séduction : en avez vous besoin ? Salut à tous ! Aujourd’hui, on a décidé de répondre à une question que de nombreux lecteurs se posent : « Ai-je besoin d’un coach en séduction ? Faut-il que je dépense mes économies pour un coaching en séduction ? »

Dans cet article, je vous révèle comment je procède pour les séances de coaching en séduction pour vous aider à y voir plus clair. Coaching en séduction, la méthode Artdeseduire, c’est ici !

Le coaching en séduction, c’est pour qui ?

Depuis 2009, j’ai coaché 3 types d’apprentis séducteurs :

  • Les jeunes entre 18 et 25 ans. J’agis un peu comme un grand frère, la position de coach est facile à tenir. Beaucoup d’écoute, un partage d’expériences pour ouvrir les yeux du coaché. Normalement, les résultats sont assez rapides à venir, on voit le changement au bout de trois mois.
  • La deuxième catégorie de clients intéressés par le coaching en séduction, ce sont les 25-35 ans, des mecs qui pourraient être mes potes, on a à peu près le même âge. Avec eux, j’agis comme le bon pote, le wingman. Mon rôle de coach en séduction consiste le plus souvent à les aider à y voir clair dans leur situation. Très souvent, ce sont des players qui étaient en couple, qui reviennent sur le marché du célibat et qui ont besoin d’un petit coup de pouce, qui ont besoin d’une petite dose de confiance en soi.
  • La troisième catégorie d’hommes que je coache, ce sont les 45 ans et plus. Avec eux, c’est légèrement différent : ils ont l’âge d’être mon père. Il s’agit souvent d’hommes qui ont été mariés, qui ont déjà des enfants et qui ont du mal à refaire confiance, qui éprouvent des difficultés à faire des rencontres. Ancrés dans une certaine zone de confort pendant des années, ils découvrent un monde nouveau, l’univers du célibat au XXIème siècle.

Précision : les coachs en séduction présents sur Artdeseduire ne s’occupent pour le moment que de séduction au masculin. Pour l’instant, nous orientons les demandes féminines vers le site www.seduireunhomme.fr

Le coaching en séduction, ça coûte cher ?

Oui, le coaching en séduction a un coût relativement élevé pour une simple et bonne raison : la qualité a un prix. Au quotidien, vous trouvez sur Artdeseduire.com une masse d’informations gratuite considérable pour progresser en séduction par vous-même.

Les membres de l’équipe et du forum s’efforcent de répondre au quotidien à des centaines de questions, qui sont très souvent les mêmes. Vous les connaissez, les « Comment récupérer mon ex ? », « Comment séduire une fille de ma classe ? », « Comment draguer sur internet ? »

Mais même si les articles existent, si tous les jours l’équipe répond aux questions de tous, chaque situation est unique.

Le coaching en séduction personnalisé va plus loin. J’utilise certes la même « trousse à outils » pour tout le monde, mais je l’adapte aux besoins de chacun. Une image parle mieux que des mots : est-ce que Jean, garagiste à Limoges, va draguer de la même manière que Boris, trader à Paris ? La réponse est non, évidemment.

Ils utiliseront tous les deux les mêmes techniques d’influence, les mêmes techniques de séduction comme le SP, la présélection, le Prizing peut-être. Mais au final, ils devront aussi s’adapter à l’environnement, à la fille en face d’eux.

Chaque séducteur est différent ! Je vous le dis : si vous aviez tous les mêmes capacités, les mêmes besoins et les mêmes envies, je ne serais pas coach en séduction !

Parmi les apprentis que j’ai eu la chance de coacher, j’ai rencontré :

  • Des ingénieurs
  • Des restaurateurs
  • Des gestionnaires de chaînes d’hôtels
  • Des consultants
  • Des militaires
  • Des profs
  • Des journalistes
  • Des musiciens
  • Des chômeurs
  • Quelques étudiants

Tous ne bénéficiaient pas de la même aisance sociale, tous n’avaient pas le même SP, les mêmes cercles sociaux. Le seul point commun : ils ont tous repris confiance en eux et sont désormais plus à l’aise avec les femmes.

Quel est l’objectif d’un coaching en séduction ?

Si vous avez vu le film Hitch, expert en séduction, vous savez déjà une chose essentielle : nous ne travaillons pas avec les queutards, les serial lovers. La totalité des apprentis séducteurs avec lesquels nous travaillons sont des romantiques, au fond, des hommes qui souhaitent être prêts le jour où ils croiseront THE ONE, LA bonne, la princesse charmante. Des hommes qui en ont marre de la solitude et qui ont envie d’apprendre à séduire.

Les objectifs du coaching en séduction sont aussi différents que ceux qui font appel à nos services :

  • Avoir confiance en soi
  • Reconquérir une ex
  • Draguer une inconnue dans le bus
  • Apprendre à séduire sur internet
  • Devenir plus intéressant, avoir des choses à dire aux filles pour que la conversation ne s’arrête pas au bout de 5 minutes
  • Développer son cercle d’amis

Pour vous donner un exemple, j’ai vécu un jour une session de coaching en séduction incroyable : le player voulait vaincre sa peur d’aborder les filles. Il voulait se jeter à l’eau mais avait besoin d’un bon gros coup de pied au c**, ce que n’arrivait pas à faire ses amis.

Une demi-heure de rappel sur les openers et la conversation, deux heures d’abordage : il n’a pris aucun numéro ce soir-là avec moi mais a rencontré une fille deux mois plus tard, avec qui il vit une belle histoire depuis 2 ans.

En tant que coach en séduction, je ne fais que rallumer le feu en vous, je ne fais pas le travail à votre place, je vous encourage à aller de l’avant, à essayer, à vous tromper, et vous apprends à analyser vos erreurs avec les femmes et à les corriger !

L’objectif d’un coaching en séduction est donc fixé individuellement, en concertation avec votre coach.

Concrètement, ça veut dire que si vous demandez la Lune, je ne serai pas capable de vous la fournir, quel que soit le prix. Il n’y a pas de magie, pas de miracle, que du travail qui demande de l’implication, du sérieux, une certaine répétition pour enfin atteindre des objectifs réalistes.

Si vous nous dites que vos objectifs sont :

  • Aborder une fille
  • Tenir une conversation intéressante avec une fille
  • Reprendre confiance en vous
  • Aborder n’importe quelle fille dans n’importe quelle situation
  • Comprendre tous les mécanismes de la conversation
  • Décrypter les dynamiques sociales pour avoir plus d’amis et être invité en soirée plus souvent
  • Donner envie à une fille de vous revoir
  • Prendre un numéro de téléphone avec aisance…

On vous dira oui, ce sont des objectifs réalistes pour un coaching en séduction. Si vous n’avez que très peu d’expérience et que vous voulez sortir avec des mannequins ou des présentatrices télé au bout de trois mois, on sera forcé de vous dire la vérité…

Le coaching en séduction, c’est comme à la télé ?

Si vous avez vu des documentaires à la télé, sur d’autres coachs en séduction ou sur moi (France 3, Tellement Vrai sur NRJ12, France Ô, France 4, Direct8, W9, Zone Interdite sur M6), vous pensez peut-être que le but du coaching en séduction est d’apprendre à draguer dans la rue : c’est vrai… et faux à la fois.

Le coaching en séduction qu’on voit à la télé doit être rapide, efficace, mouvementé pour que la séquence soit intéressante pour le téléspectateur : on parle de spectacle, de mouvements !

Du coup, les séquences de drague de rue sont celles qui intéressent les chaînes et les spectateurs, c’est le mythe du dragueur professionnel, qui réussit à séduire toutes les filles, partout, tout le temps !

Ce que vous ne voyez pas, et qui n’intéresse pas les télés, ce sont les 2 à 3 heures de coaching qui ont lieu avant, celles où je rencontre le client, discute, apprends à le connaître, cherche à comprendre ses objectifs et ses blocages avec les filles.

Autour d’un Perrier ou d’un thé, feuille et stylo, c’est un travail d’introspection, un vrai travail de recherche sur vous-même que vous devez faire avec votre coach. Ce sont des heures de conversation très intenses, où vous allez exposer votre vision de l’Inner Game à votre coach… et ça, des heures de conversations, même très instructives, ça n’intéresse pas la télé !

Pour l’audience, ils veulent du spectacle, des râteaux, des succès, des baisers dans la rue, des sourires mais surtout du mouvement ! Vous deviez savoir ça si votre objectif était de devenir le meilleur dragueur de rue !

Le coaching en séduction, au fond, c’est beaucoup d’Inner Game, d’exercices pour vous sentir plus en confiance, mieux avec vous-même. C’est ce par quoi vous devriez commencer quand vous voulez apprendre à séduire : chez nous, d’abord on bâtit des fondations solides avant de monter les murs.

Et ensuite seulement on fait la déco. Lors des émissions de télé sur le coaching en séduction, on ne montre souvent que la partie spectaculaire, la drague de rue !

Fin de la précision : vous ne serez donc pas prêt pour aborder toutes les filles en dix minutes, ça prend un peu plus de temps !

La démarche d’Artdeseduire : autonomisation et honnêteté

Un coach en séduction n’est pas un psy, il n’a ni les mêmes diplômes, ni les mêmes outils, ni les mêmes objectifs : les hommes ayant recours au coaching ne sont pas malades, ne sont pas des « patients ».

Si vous êtes lecteur d’Artdeseduire, vous connaissez déjà l’équipe : Boris « Maxx » le fondateur, Alexis « Lex » Durden le coach du sud, et moi Sélim, le coach à Paris. Chacun coache avec sa sensibilité, en fonction de son vécu, et de son bon sens, mais tous respectent la même philosophie d’autonomisation du coaching en séduction.

L’objectif de notre coaching est de vous donner les clefs pour ouvrir les portes qui se dressent sur votre chemin. Ces clefs, ces réponses, vous les avez déjà en vous. Nous n’inventons rien. Le coaching, ce n’est pas de la magie !

Nous ne faisons que mettre en lumière vos points positifs pour vous apprendre à vous vendre sans vous vanter. Le coaching en séduction, c’est beaucoup de bon sens. Souvent, nous vous aidons à prendre du recul pour vous aider à mieux voir ce que vous savez déjà.

Un exemple : vous n’imaginez pas le nombre de fois où vous donnez la réponse en même temps que vous donnez la question. « Peut-être que je devrais arrêter de contacter mon ex si ça me fait trop mal ? », « Je l’ai peut-être effrayée avec mes trois textos dans la demi-heure ? » etc…

Notre point de départ, c’est toujours de vous ouvrir les yeux : vous n’êtes pas aussi nul que vous le pensez, vous êtes bien meilleur que ça !

Vous le savez, nous le savons, il suffit juste de se concentrer sur la partie positive de votre personnalité pour développer de nouvelles bonnes habitudes… les autres finiront par s’atténuer…

Le coaching en séduction Artdeseduire, ça marche comment ?

Si vous venez juste de lire the Game de Neil Strauss, que vous découvrez l’univers des PUA, vous allez être déçu : nous ne formons pas de dragueurs en série ni de clones de nous-mêmes. Nous ne vous dirons pas comment vous habiller. Nous ne vous imposerons pas de phrases toutes faites pour aborder les filles. Nous ne sommes pas gourous, mais coachs en séduction.

Nous sommes là pour vous faire réfléchir, vous accompagner, analyser ce qui pourrait être amélioré : nous sommes une bouffée d’air pur, mais en aucun cas un respirateur artificiel ! Très vite après le coaching en séduction, vous devez être autonome.

La démarche du coaching en séduction est vraiment simple et se déroule en quatre temps :

  • Vous nous envoyez un mail pour prendre contact : contact@artdeseduire.com
  • Puis nous vous envoyons un questionnaire pour que Sélim en sache déjà un peu plus sur vous avant de faire plus ample connaissance ! (Ces questions sont là pour commencer à comprendre vos blocages avec les filles, vos appréhensions, pour comprendre votre « CV » sentimental et certaines de vos « forces », telles que les sports que vous pratiquez, les langues que vous parlez etc…)
  • Ensuite vient le rendez-vous avec votre coach en séduction : qu’il s’agisse d’un « vrai » rendez-vous physique dans un café ou d’une conversation sur Skype ou Google HangOut, vous fixez les objectifs du coaching en séduction et vous commencez à travailler !
  • Après des sessions axées sur la théorie de la séduction, sur l’apprentissage des techniques de séduction qui vous correspondent, vous aurez la possibilité de sortir avec Sélim pour des sessions pratiques dans la rue, dans les magasins, dans les transports en commun, en soirée dans les clubs, dans des soirées privées chez vos amis… Tout est possible !

Le coaching en séduction, ça dure combien de temps ?

Deux heures, cinq heures, dix heures : le coaching en séduction prend du temps, c’est un investissement sur le long terme, comme quand vous avez passé votre permis de conduire ! L’offre étant personnalisée en fonction de vos besoins, on n’a pas une bonne réponse à cette question.

Entre le grand timide inexpérimenté et le divorcé qui veut juste reprendre confiance en lui, le nombre d’heures peut passer du simple au double, mais c’est vous qui choisissez !

Généralement, nos clients volent de leurs propres ailes au bout de deux à trois mois, avec une vraie amélioration dans leurs rapports avec les femmes. Certains décident de sortir souvent avec les coachs en séduction pour apprendre, pour voir, pour profiter des conseils sur le terrain.

Attention : la team Artdeseduire est souvent bookée à l’avance !

Papier, stylo, l’objectif du coaching en séduction est de vous permettre de replonger dans vos notes un mois ou un an après, pour vous souvenir des techniques de drague et autres astuces d’Inner Game. En prenant des notes, vous apprendrez mieux, et cela vous permettra aussi de mesurer la progression effectuée entre le premier jour de votre coaching et le jour J !

Pourquoi choisir le coaching en séduction avec la team Artdeseduire ?

  • Parce que l’équipe vous permet d’obtenir des réponses rapides et des résultats concrets.
  • Parce que l’équipe est disponible, répond à vos mails et au téléphone.
  • Parce qu’un coaching en séduction avec les coachs du site leader sur le conseil en séduction pour hommes, c’est notre version du « Parce que je le vaux bien ».
  • Parce que l’équipe veut que vous soyez heureux, veut vous aider à avoir des résultats avec les filles.
  • Parce que vous nous connaissez depuis longtemps et que vous vous demandez si on est sympa (réponse deux lignes au-dessus).
  • Parce que vous manquez de temps mais que vous voulez passer une heure ou deux à apprendre à draguer avec nous de manière efficace et concrète, sans trop de blabla.
  • Parce que nos clients sont satisfaits, progressent vraiment et repartent chez eux avec des vraies solutions à mettre en œuvre.

Pour reprendre votre vie en main, mettre toutes les chances de votre côté avec les filles ou toute question sur le coaching en séduction, une seule adresse : contact@artdeseduire.com

Bisous. La team Artdeseduire !

48 COMMENTAIRES
  • Sinestro dit :

    Je suis de Limoges ;) ! Ravi que la ville soit citée sur ADS !

    Je trouve ça intéressant d’insister sur le fait que les gens que tu coach ne soit pas des apprentis queutards finis mais bien des mecs chez qui quelque chose s’est brisé.

    • Sélim dit :

      hello Sinestro ! Pour moi, c’est la simple vérité… J’ai eu 1 MEC en plus de 5 ans qui voulait juste baiser baiser baiser… Tous les autres, je peux le dire, c’était des mecs « normaux », à qui il manquait juste le déclic pour revoir la vie en rose !
      Ah, Limoges et sa gare des Bénédictins… (J’avais une amoureuse à Limoges pendant un temps, elle vit toujours là-bas d’ailleurs ! )

  • CarreRouge dit :

    Parfait ! J’ai 36 ans, je n’entre dans aucune tranche d’âge citée. Donc je n’ai besoin d’aucun coach ! Ouf ! ;-)

  • Sélim dit :

    Ahah ! Carton rouge pour CarréRouge !
    Nous travaillons avec tous les âges, professions, taille, poids : tout.
    Je ne m’avoue vaincu que lorsque les personnes nécessitent un vrai accompagnement de professionnel, auquel cas j’oriente les mecs vers des psychologues.
    Take care !

  • Para dit :

    Etant un ancien gros timide et ayant toujours eu un cercle social très restreint, j’en suis au stade où je me demande si un coach serait le plus utile ou si je dois plutôt me tourner vers un psy même si j’ai l’impression de tourner en rond à chaque fois que je vais en voir un. Comment le déterminer ?

    • Sélim dit :

      Avoir un cercle social restreint n’est pas un crime Para ! Ce n’est pas grave, tant que tu te sens bien avec eux, tant que tu te sens bien dans ta peau !

    • Para dit :

      Justement, Je le trouve trop restreint. de plus, ils ont tous déménagés, du coup plus aucun en région parisienne et vu que j’ai du mal à me faire des amis.

    • mr.D dit :

      Dans ce cas la, selon moi, la question qu tu dois te poser c’est ou se situe le problème, tu as un cercle social restreint parce que tu ne rencontre personne ? parce que tu n’arrives pas a te faire de nouveau amis ? etc…
      Une fois que tu auras trouvé ton problème ( si problème il y a ), essayes de le régler par toi meme. Ainsi, si tu n’arrives pas a rencontrer de nouvelles personnes, sors, va dans de nouveau lieux, essaye de rencontrer le plus de monde.
      Enfin si tu as vraiment besoin d’une aide exterieur, sache que le psychologue sera plus aptes a t’aider si le probleme viens de toi, par exemple si tu as peur d’aborder des gens car tu t’es fais racqueter par des inconnus dans ton enfance ( true story bro, s’est arriver a un de mes potes ) il sera plus adapté. Le coach en seduction en revanche te sera plus utile si tu as des problemes dans ta maniere d’agir.
      Ps. j’ecris depuis un telephone portable donc je ne peux garantir l’orthographe de mes mots

    • Para dit :

      Merci pour la réponse.

  • Alvin dit :

    Salut Sélim tout d’abord je tiens à te féliciter toi et l’équipe d’ads pour vôtre bon travail. Moi ma situation s’ est que avec le temps mes amis ce sont tous mit en couple. Donc maintenant mon cercle social est vraiement restreins donc je n’est plus l’ocassion de rencontrer des femmes. De plus j’ai essayé de baîtir un nouveau cercle social mais mes nouveaux amis sont timides donc ils ne sortent pas et n’abordent pas de femmes. Ma question est ce que je devrais faire plus de drague en solo où continuer à vouloir bâtir un nouveau cercle social avec des gens moins timides. Merci

    • Sélim dit :

      J’opterais pour un nouveau cercle social avec des gens moins timides, surtout si tes amis du moment ne veulent pas sortir ni aborder de femmes…
      Parfois, on ne peut pas changer les gens !

  • Yiro dit :

    J’aime bien la partie sur le tarif qui botte en touche !
    est ce que tu pourrais me donner un ordre d’idée du prix réel d’un coaching ?

  • Daydreamer dit :

    Bonsoir tout me monde !

    ADS a été un site qui m’a beaucoup aidé, j’aimerais donc partagé ici un ressentie que j’ai.
    En relisant Révélation, traduit par vos soins, je me suis rendus compte que je n’ai jamais été au bout d’un quelconque projet que e me suis lancé. En séduction, je vais toujours juqu’à un certains point, et puis, je m’arrête. Je l’ai fait 3 fois (j’en suis à la 3ème).
    Mais, ça ne se limite pas qu’à la séduction, plusieurs de mes projets n’ont pas vu le jour ou je ne suis pas allé jusqu’au bout.
    La seule chose que j’ai concrétisé est mon permis.

    J’ai vraiment l’impression d’être un incapable.
    Pourtant, je ne supporte pas perdre. Pour moi, perdre dans la vie veut dire « être incapable d’aller au bout de ses rêves ».
    Et je préfère mourir plutôt qu’échouer…enfin, étant donné ce que je viens de réaliser, je me sens comme une merde.

    Une idée de ce qui cloche ?

    Au plaisir,

    DD

    • Sélim dit :

      Manque de motivation typique de l’adolescence, probablement.
      Tu n’es pas le seul à tout lâcher en cours de route, à tout foirer pour t’émanciper de tes parents, pour te « rebeller ».
      Une fois que tu te rends compte que tu fais fausse route, tu pourras agir et te reprendre en main. Lis les articles sur la procrastination DD !

    • Daydreamer dit :

      Thanks !

  • Étrange-Étranger dit :

    Je vous entends souvent parlez de dynamiques sociales mais je n’ai trouvé que peu de sujet qui en parle en profondeur alors que je trouverais interessant de voir le tout comme un arbre avant de se concentrer sur ses branches. A part cela votre site est super, continuez comme cela

  • anouar dit :

    et sous 18 ans ?

  • tulasdanslcubitus35 dit :

    Bonjour à tous. J’aimerais une petite aide si possible. Voilà, j’ai rencontré une fille à ma rentrée, avec qui j’ai bien sympathisé depuis vendredi dernier, on s’entend vraiment bien, on rigole beaucoup ensemble, bref pour l’instant j’arrive à appliquer tous ce que vous enseignez avec elle, aujourd’hui j’ai commencé (et réussi) à être physique avec elle, lui prendre la main, le poignet la taille pour la bise etc … seulement là je bloque, je ne sais absolument plus quoi faire je pense que c’est encore un peu tôt pour sexualiser verbalement et du coup j’ai l’impression de stagner un peu et je ne sais pas comment faire maintenant et surtout, j’ai peur très de finir ami …
    Sachant que je n’ai pas encore trouvé comment prendre son numéro.
    J’espère que vous pourrez m’aider. Merci d’avance

    • Sélim dit :

      Hello monsieur au pseudo intéressant !
      Ecoute, tu dois te débrouiller pour prendre son facebook ou son numéro de téléphone, ou alors te débrouiller pour passer du temps en tête à tête avec elle.
      Tu dois lui proposer des activités hors de vos études ! A toi de trouver !

    • tulasdanslcubitus35 dit :

      D’abord merci pour ta réponse.
      Ensuite c’est bien ce que je me disais mais études difficiles qui ne permettent pas beaucoup de temps de libre, ensuite être tout seul avec elle j’y arrive jusqu’à ce qu’il y ait un mec avec qui j’ai un peu sympathisé (et qui n’a pas l’air de vouloir faire d’autres connaissances) nous rejoigne (ce qui à le don de me gonfler à balle)… Bref j’ai l’impression d’être bloqué et ça m’énerve pour une fois que j’ai le courage de me lancer et que j’arrive à appliquer vos conseils …

    • lex dit :

      tulasdanslcul : discute, confort, propose une date, prend le numéro, et pose ta date.

  • Dimitri dit :

    Hmmm, cet article sur le coaching en séduction, me fait penser au coaching en musculation ! Le coach ne veut pas se copier/coller sur celui qu’il aide, mais à l’aider à trouver son propre chemin et son propre syle.
    Pour cela, il donne un programme, des conseils, mais en aucun cas de « techniques » car par exemple pour la muscu les mouvement à faire son adapté selon notre préférence, morpho, etc…
    Bref, je radote ^^ bon boulot !

  • Georges dit :

    Bonjour au collège il y avait une fille qui me plaît j’ai suivi tout vos articles kino etc… et cette on est au lycée et nous ne sommes pas dans la même classe du coup j’ai l’occasion de passer beaucoup moins de temps avec elle d’autant plus que pendant les pauses je vais fumer et elle ne fume pas. Bref les rares occasions où l’on se parle c’est en public et on se fait pas mal de kino mais j’ai un gros problème pour KC à chaque fois je m’imagine des trucs comme ‘si j’ai maivaise haleine ou si c’est elle, embrasser avec ou sans la langue. J’ai une idée bien précise pour notre premier KC j’ai vraiment envie que l’on soit que tous les deux mais je n’arrive jamais à l’isoler et elle ne sort pas beaucoup après les cours. L’année dernière j’ai attendu trop longtemps et elle est sortie avec un mec. Pourriez vous me dire comment faire pour l’isoler sans trop faire de rentre dedans.

    • Sélim dit :

      Hello Georges, tu la connais mieux que nous, c’est à toi de te creuser la tête pour aller lui dire « un secret » quelque part dans ton bahut !
      Tu vas trouver !

  • Luc dit :

    comme dit dans l’article, j’ai 45 ans, le plus gros probleme a notre age c’est les rencontres surtout si tu cherches un peu plus jeune (c’est dommage que les sites de seduction parlent pas de ca!)
    rien a voir avec mes 20 ans ou il y avait profusion de femmes dispos
    par contre les femmes 40-50 sont plus aggressives (quelquefois c’est desemparant de se faire draguer par une nana qui drague comme un mec, generalement elles ont la particlualrité d’etre moche) et savent ce qu’elles veulent

    • Gecko dit :

      Luc, G 47 ans, je soigne mon apparence et surveille ma ligne, je fais du NPU en solo et close encore récemment des cibles d’à peine 20 ans.
      Et je ne m’intéresse qu’aux HB.
      Donc je pense que tu devrais te débarrasser de l’âge en tant que pensée limitante.

      Bien sûr il y a des réprobations sociales faciles, mais l’IG c’est la force de l’âge, à baser sur l’indépendance d’esprit.

      AMOG jeune (accompagné de SP car il n’a pas confiance en lui) à la target :
      « Il pourrait être ton daron… Excusez-moi Monsieur vous avez quel âge ?
      – Tu peux me tutoyer, on est en boîte.
      – Mais vous avez quel â-â-âge ?
      – 86 ans, pourquoi ?
      – (Le SP se marre déjà) Nan mais sérieusement ?
      – Je suis sérieux. Je les fais pas hein mes 86 ans ?
      C’est parce que j’ai fait beaucoup de sport (lol).
      – C’est que… elle est mineure elle a 16, euh 17 ans.
      – Elle a rien à faire là alors, je vais voir avec le videur ou le patron. Elle est avec toi ?
      – Euh non (t’as quel âge ? 18 hein ?) non, 18, 18…
      – Et sa copine brune (qui a du tempérament c’est un pléonasme) ?
      – 21 ! (Elle est effrontée quand elle me regarde comme ça.)
      – (Tu vois quand tu veux.) ;) Et ton 06 C quoi ?
      (Et ton facebook ? T’as un facebook ?) »

      Pour les questions de droit quant à la drague des jeunes, je te conseille l’article « Majorité sexuelle » sur le site Wikipédia.

      Ne te laisse pas enfermer dans ta tranche d’âge.
      Les cougars préfèrent les lionceaux (pour leurs performances sexuelles) et fort heureusement réciproquement, beaucoup de « petites jeunes » sont sensibles à l’Inner Game des mecs quadra.

      L’odeur du fric peut jouer un rôle mais pour moi ça n’explique rien vu que j’ai à peine + que le SMIC en ce moment, dans un studio en ville et sans bagnole, mais ça ne me pose problème que pour LTR avec HB.
      (J’espère améliorer prochainement et durablement ce point.)

      Si tu es mal à l’aise vis-à-vis des jeunes du fait que tu as une fille de cet âge par exemple, repense à ce bon vieux Serge et fais la part des choses : http://www.youtube.com/watch?v=McGRnCOmnWE

      Les targets quadra m’intéressent moins pour LTR car n’ayant pas d’enfant et caressant l’espoir d’en faire 1 sur le tard, je ne veux pas tomber sur une femme ménopausée trop tôt, mais il y a de très belles HB quadra sans aller jusqu’à Hollywood chercher Jennifer Aniston (45 ans).
      Mais pour du compagnonnage sur le tard c’est plus-que-parfait.

      Et travaille tes techniques (kinos, instant date, NC) pour réagir adéquatement quand une femme te drague. Ce n’est pas rare pour moi, même des jeunes HB très récemment, avec tout un SP de trop jeunes AMOGs qui bouffaient leur casquette en les voyant faire à 2 HB10++ la danse du ventre les seins collés contre moi et de protester auprès d’elles : « Pourquoi je suis pas à sa place ? Je voudrais être à sa place. » (Entre eux : « Mais C qui ce mec ? »)
      Perso G moins galéré à 45 ans qu’à 20 ans pour séduire, mais j’ai gardé apparence potable aussi, ce qui n’est pas le cas de tous.

      Pense aussi à Roger Moore dans le rôle de James Bond jusqu’à 58 ans.
      Après tu te mattes dans la glace, tu t’évalues et tu prends tes propres dispositions. Pense à un budget dentaire important, le dentiste peut t’attendre au tournant, surtout pour le sourire. Si tu commences à grisonner des cheveux, tu peux te raser la boule de + ou – près ou commencer avec des teinture soft (pas pub) (moi ça va je touche du bois mais je surveille et je prévois).
      Trouve aussi un style vestimentaire qui te fait te sentir bien, classe en chemise (comme moi), vieux rocker Hell’s Angel motard (y en a) etc …

      Si tu trouves le moyen d’être bien dans ta peau, en bonne santé, un sourire indemne grâce à une dentition bien soignée, une ligne surveillée (pas trop gros), pas trop boursouflé, des premières rides assez discrètes, tu AMOG les jeunes comme qui rigole et tu fais craquer les HB.

      Tu peux me retrouver sur le forum d’ADS sous Gecko, et échanger en mp.
      Je verrais bien un clan des dinosaures avec quelques autres quadras qui y sont.

    • Luc dit :

      @gecko

      les filles de 20 ans m’interessent pas je les trouve immatures je cherche 35 et+ (ma derniere ex avait cet age)
      toutes mes ex LTR etaient un peu plus jeunes, avec un max de -5 ans
      je cherchais egalement en-dessous de 40 a cause de la menopause, pour me donner une chance, j’ai pas de gosses, maintenant je vise 35-45

      je reagis adequatement quand une nana me drague mais le fait c’est que je pratique le contre-game (avant c’etait meme rare que je devais le faire) car quasiment toujours elles sont plus agees (10 ans de plus) ou me plaisent pas (par ex une nana qui a exactement le meme age que moi mais tres petite, pour moi c’est le truc rebabarbatif par excellence, je suis assez grand)
      je voudrais dire aussi que j’attire comme un aimant les femmes de 50 ans, qui ont parfois 10 ans de plus que moi et ca n’arrete pas recemment, en boite/bar, et qui m’interessent pas. en plus comme j’ai dit elles draguent comme un mec et te lachent pas. a 20 ans j’ai jamais vu ca.

      les filles qui m’interessent, idealement 35-40 j’en rencontre peu mais en plus elles sont fort convoitées en boite/bar que je frequente et bien sur tres peu de signes d’interet (ou refus de me donner leur numero meme si une amie d’amie)

    • Gecko dit :

      Si tu cherches 35-45 qui veulent encore un enfant ce sera 1 peu la quadrature du cercle à mon avis.
      (C’est rare qu’elles n’en aient pas déjà si elles en ont voulu, et pas envie de s’en mettre 1 de + sur le dos).

      Pour les cibles H2G 35-40 que tu vises, interroge-toi sur ta valeur et pense aux tactiques de prizing, de SP et de pré-sélection. Par exemple, je m’entoure de HB10 (peu importe l’âge) avec qui je couche pas forcément, mais offre facilement de la logistique (transport, entrée – ce qui m’aide par ailleurs vis-à-vis des physios) ou un verre par exemple (même à une taxi-girl intéressée mais trop canon) et décroche des KC volés mais que d’autres voient (très important) au bar ou sur le DF. Du coup d’autres cibles + accessibles me convoitent. Sa marche je t’assure. Les jeunes de 20 servent aussi ainsi de faire valoir et font tomber le préjugés disqualifiants sur l’âge.

      Autour de 30 C le meilleur créneau que je vise « sérieusement » même si les effectifs sont faibles, y a des opportunités, surtout une première relation sans enfant (ou à la rigueur 1 seul) qui a pas marché… Financièrement, elles sont souvent déjà assez indépendantes en +.

      Celles de 20 sont peut-être immatures mais les effectifs sont importants et la beauté + systématique, et tu peux les former à ta guise, malléables, beaucoup sont avides de toutes sortes d’expériences, la maturité peut en partie se transmettre, s’accélérer, elles peuvent aussi chercher ça chez un « vieux » quitte à passer à autre chose après.
      Pour du plus long terme faut voir. Elles peuvent donner un premier enfant reconnu ou non et se la jouer mère célibataire ou séparée par la suite, ça arrive. Il est sage en tout cas de leur prévoir un plan B sur le moyen ou long terme.

      Si c’est pas pour faire d’enfant, mais juste du compagnonnage, effectivement, HB quadra faut pas hésiter. Mais au delà de 50 ans il sera toujours temps de viser ça à mon avis.

    • Luc dit :

      quadrature du cercle : c’est trouvable mais pas facile ma derniere ex LTR avait 37 ans, divorcée sans enfants (ca a foiré surtout car relation a distance, elle vivait pas dans ma ville, on vivait en alternance chez l’un l’autre mais aucun des deux voulait bouger pour raisons professionnelles et amis, )
      je l’ai rencontrée dans un bar/boite de ma ville
      par contre c’est vrai que ce genre de femmes court pas les rues, et surement pas les boites/bars
      je cherche du tres long terme, donc je veux pas une nana meme pour seulement 6 mois, donc c’est une raison pour laquelle je me mefie tres fort d’une fille de 20 ans
      les plans foireux m’interessent pas (pas question de prevoir un plan B des le debut ou de faire une mere celibataire).
      je sais c’est tres con, je cherche du serieux et j’en trouve pas alors que plus jeune je voulais pas du serieux (sauf m’amuser, ce que j’ai fait beaucoup)
      et j’avais pleins d’opportunités d’engagement.
      a la limite une nana de 30 ans qui veut s’engager m’interesse (mais plus jeune j’ai connu des nanas de 30 ans qui voulaient pas s’engager)
      je devrais peut-etre viser ca.
      pour la derniere partie je suis d’accord

    • Gecko dit :

      Ah ! La géographie ! Elle m’a privé de belles opportunités de LTR dont une HB9 de mon âge il y a une bonne décennie. Je ne l’ai « hébergé » chez moi que quelques jours (nuits) (dans mon pieu :p) (après son divorce d’avec son connard de mari) (et après 12 ans de Friend Zone à distance – vive la slow séduction et exit les théories des jeunes PUA ;) (la revanche du Nice-Guy, lol) (mon secret ? n’avoir jamais été un Nice-Guy justement : sexualiser l’amitié sans arrêt).

      Sinon C vrai qu’à nos âges on a plu la vie devant nous à perdre 6 mois dans une relation condamnée à foirer, si on en tient une C quand même pour la phase ultime – en évitant toutefois de devenir needy.

      Et la différence d’âge ne doit pas transformer une cible en infirmière de la charité pour mon Altzheimer de dans 10-20 ans. Donc si elle est très jeune, je suis pas vache, je pense à son avenir avec un « successeur », c’est ce que j’appelle plan B – j’assume de finir seul à la fin de la fin (comme j’aurai vécu).
      Vivre à 2 C pour être bien le temps qu’on est encore bien, si je deviens grabataire, elle pourra se recaser et se casser (avec le gosse) (attitude « altruiste » répandue chez les hommes de ce genre de couple à grand écart d’âge, étonnamment, C la femme qui a du mal à reprendre sa liberté le moment venu alors qu’elle est encore dans la force de l’âge, enfin globalement C ça la stratégie).

      Sinon, quel que soit l’âge, il faut intensifier son game dans toutes les directions pour se donner un max de chances et faire un max de rencontres, on sait jamais à l’avance, sans perdre de vue ses objectifs initiaux, on tombe sur des nanas avec qui faire des projets qu’on aurait pas pensé à l’avance.
      Donc faut rester player, dans la philosophie du site : draguer en s’amusant pour devenir le meilleur possible, connaître le + de monde possible et savoir y arriver le + possible à coup sûr quand on rencontre la bonne personne si on finit par la rencontrer (au lieu de perdre son temps dans des OI d’univers parallèles et des sélectivités préconçues) (mais bon moi je n’aime quand même que les HB, na.)

      Et si on la rencontre jamais, ben au moins on se sera amusé, on s’amuse ad vitam.
      Tant qu’on a encore la santé qui va avec…
      Comme ça pas de regrets, ce sera pas faute d’avoir cherché.
      Et ça s’appellera aussi avoir vécu.

      Métaphore : Il y a 2 façons d’être heureux : manger du gibier et aller à la chasse.
      Pour les amérindiens, dit-on, le paradis était « le pays des chasses éternelles ».
      http://www.youtube.com/watch?v=eVmkNrmNfQY

    • Gabriele LEE dit :

      interressant tout ça !
      A 38 ans mais avec un physique estimé a 30 en moyenne j’avoue que je sais pas trop comment me situer parfois…

    • Gecko dit :

      Si tu as cette chance, comme moi, de faire facilement 10 ans de moins, te pose pas trop de questions, fais comme moi, applique les principes généraux, play the game & go on.
      Les plus belles années sont peut-être devant toi car si ta santé et ton physique restent bons, en séduction quel que soit ton niveau, tu ne peux que progresser en pratiquant.
      Mais attention à ne pas dilapider le temps qui reste, les années seront de + en + comptées.

    • Gabriele LEE dit :

      Euh… Non seulement le miens mais celui de mes cibles aussi !

      Dans l’absolu je cherche une LTR pour avoir une famille et tout (j’ai jamais été marié, pas d’enfant…). Je cible le 28 – 35. 1 gamin max.
      Une 8 ou 9 AVEC cerveau et centres d’intérets…
      Ca existe, j’ai connu, on devait se marrier on a merdé.

      Je viens de larguer une 9 de 30 ans car vraiment trop superficielle…
      Mais franchement je désespere un peu. Surtout dans ma « niche » (rock !)

      Et ne veux plus scorer pour scorer. j’ai fait, j’ai l’experience sexuelle, c’est bon, c’est fait… (même si je m' »impose » une pratique réguliere pour garder la main…)

      En attendent je bosses comme un malade pour etre au top a tous les niveaux…. will see…

  • cedric dit :

    Un coach en séduction, c’est aussi un coach de vie ! C’est offrir a des hommes des outils afin d’être plus heureux, plus ambitieux et surtout permettant de se dépasser. C’est ça qui est bien dans le coaching en séduction, c’est multi disciplinaire

  • Manbro dit :

    Salut tout le monde !

    J’aurai voulu avoir un renseignement, j’ai actuellement 18 ans (bientôt 19) depuis que je connais Art de Séduire (4 ans) j’arrive à avoir un meilleur contact avec les filles en général. Pour autant je n’ai jamais eu de petites amies (How my god !). Il y a certaines étapes ou je bloque telles que : aborder, sexuer la conversation. Je n’arrive pas à être naturel on va dire sauf avec quelques-unes de mes amies mais là c’est une autre histoire.
    Du coup je me demande si j’ai besoin de l’aide d’un coach, parce que je pense qu’il me manque juste le courage (et un peu de technique) pour me lancer. Mais comme beaucoup d’anciens timides certains vieux démons re-surgissent.

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Et merci à Art de Séduire de m’avoir ouvert les yeux pendant ces années de lycée pour que je puisse m’améliorer peu à peu.

    Manbro

    • Sélim dit :

      Pas besoin de coach Manbro ! C’est l’âge, la peur, l’inexpérience : tout ça, ça va venir si tu te forces un peu !
      Tu nous recontactes dans 2 ans si tu vois que tu n’avances VRAIMENT pas, mais dans ta vie, les choses vont changer au cours de ces deux ans, donc on est optimiste pour toi !

    • lex dit :

      Manbro : tu peux aussi commencer par chercher des mecs dans ta région pour t’aider et te soutenir !

  • drummerzen dit :

    Yo la team ! Je voulais juste savoir comment les filles que vous abordez réagissent quand vous leur dites que vous êtes « coach en séduction »? Le prennent-elles au sérieux ? Le cachez vous? Ca peut leur fait peur ?

    Voili voilou, c’est juste par pure curiosité ^^

    • Sélim dit :

      Pas bien drummerzen, pas bien ! Elles ne rêvent pas avec des étoiles dans les yeux.
      Elles se disent que tu expérimentes sur elles, que tu vas les manipuler, que tu es un sale type etc…
      Non vraiment, pas un bon plan ! Je pense que tu aurais plus de bonnes réponses avec « acteur de films pour adultes » !

    • lex dit :

      Drummerzen : on le raconte bien….

  • GGekko dit :

    Salut Sélim,
    je suis ton site depuis maintenant quelques années et malgré tous les progrès que j’ai pu faire depuis j’aurais besoin d’un coaching personnalisé si c’est possible pour pouvoir passer un nouveau « cap ».
    Comment est ce que ça se passe ?

  • Jérôme 27 dit :

    Bonjour j’ai 37 ans et je suis célibataire depuis 4 ans et je sais pas par où commencer et j’en ai ras-le-bol d’être seule

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)