Les 7 Erreurs Fatales qui vous Empêchent de Choper en Boîte de Nuit

Publié dans Drague par
ArtDeSeduire.Com

choper en boite de nuit nightclub baiser Les 7 Erreurs Fatales qui vous Empêchent de Choper en Boîte de Nuit
La Meuf Qui revient en pleine forme (comprendre vénère) pour de nouveaux conseils drague spécial clubbing.

Fraîchement célibataire, elle en a eu marre de mettre des coups de taser aux relous, et a donc préféré écrire un article sur les choses à ne pas faire si vous voulez mettre le plus de chances de votre côté pour choper en boîte.

Ha les boîtes de nuit ou discothèques, night-clubs, soirées clubbing ou teboi… (rayer la mention inutile selon votre âge) : LE lieu ultime où alpaguer de la chair fraîche à se mettre sous la dent pour la nuit (vie ?) !

Alors oui bon il y en a (il paraît) qui vont en boîte juste pour danser et s’éclater entre potes.  Dites-moi, ne serait-ce pas ceux qui n’arrivent pas à choper qui se défendraient de ce passe-temps ?

Parce que si je veux danser et m’éclater avec mes potes, je mets Spotify à fond dans mon salon et je danse en pyjama, pas besoin d’une robe de chagasse et d’un maquillage de teupu, enfin je dis ça…

Bref le débat n’est pas là, partons du principe que vous voulez rentrer accompagné après une soirée en boîte : voici les choses à ne surtout pas faire si vous voulez que ça se produise. Si vous vous reconnaissez dans la liste qui suit, au nom de mes pairs à boobs, je vous castagne avec mes talons de 15, c’est compris ?

1 – Commencer à nous soûler dans la file d’attente

Toutes les filles ont forcément eu affaire à cette situation. Vous êtes en meute de loups, partiellement éméchés, et craignez de ne pas entrer si vous n’êtes pas accompagnés de filles bien sous tous rapports.

Que ce soit clair : débrouillez-vous, on n’est pas vos mamans. Et ne pensez pas que c’est une bonne occasion de nouer contact : vous nous les brisez déjà et on se souviendra de vous éviter une fois à l’intérieur (si vous parvenez à passer le physio). #sorrynotsorry

Si vous en avez marre de vous faire refouler, arrêtez de sortir à 2 ou 3 mecs : bâtissez-vous un cercle social, venez avec vos copines (ça nous rassurera) !

2- (Trop) Nous parler

Dois-je vous rappeler que dans ce genre d’endroit, il y fait plus de 500 degrés et plus de 100 décibels ? Ce n’est donc pas le lieu idéal pour nous poser une rafale de questions ouvertes et nous raconter votre vie.

Une discothèque est propice au rapprochement physique, pas intellectuel. Laissez ça pour plus tard si jamais vous réussissez à prendre notre numéro.

Donc oui, désolée pour les moins gâtés par Dame Nature, mais on ne peut juger que sur la marchandise en boîte de nuit. Si vous êtes super drôle mais qu’on n’entend pas la chute de vos blagues, c’est pas de notre faute.

La solution : apprenez à danser, les gars ! Ou relisez l’article « draguer en boîte quand on ne sait pas danser »…

3- Envahir notre espace vital sans y être invité

Y-a-t-il des zoukeurs-frotteurs dans la salle ? Allez, on sait tous que passé 3 ou 4 whisky-coca vous êtes plus proche de Franky Vincent que de l’étudiant sage.

Pourtant, une des pires choses que vous puissiez faire (et malheureusement vous êtes trèèèèèès nombreux à commettre cet impair) c’est de vous coller à nous de dos et de commencer à « danser » (= nous tripoter) alors que :

  1. On n’a AUCUNE idée de quel énergumène colle sa sueur putride sur notre corps qui sent la vanille propre mais on a comme un pressentiment que ce ne sera pas Johnny Depp…
  2. D’où vous vous permettez de venir nous faire ch*** alors qu’on kiffait la vibe du DJ en fermant les yeux ? Je sais pas, présentez-vous au moins dans notre champ visuel avant, faites en sorte qu’on vous remarque un peu et si vous ne voyez aucun signal d’invitation dans les 2 minutes, passez à la prochaine proie, merci.

4- Etre malpoli

Nous bousculer sans vous excuser, nous crier dans les oreilles à nous déchirer le tympan, nous postillonner votre vodka-orange sur notre fond de teint, nous renverser votre bière sur nos collants neufs et nos chaussures en daim, nous insulter parce qu’on refuse vos avances (étonnant !), nous mettre une main au cul en passant…

Seriously les mecs, behave. Tenez-vous. Si ça peut vous aider, dites-vous que ça pourrait arriver à votre mère, à votre sœur, ou même à vous ! Essayez un peu de vous mettre à la place des filles deux secondes (gardez quand même votre paquet, ça peut servir…) qui sont sans cesse sur le qui-vive dans la rue, les transports, les soirées, etc.

5- Penser qu’en nous offrant un verre on vous sucera la b***

Pardon hein, peut être que je ne suis pas assez au fait du comportement michtonien de mes semblables, mais si vous nous proposez gentiment un verre et que nous acceptons, ça ne veut pas dire qu’on vient de signer un contrat moral avec votre queue, just saying.

Inutile donc de vous montrer déçu voire menaçant quand vous comprenez que vous venez de « perdre » 8€, ça gâche un peu le moment.

Je rejoins vos coachs en séduction dans le fait qu’on n’aborde pas une fille en lui proposant de lui offrir un verre immédiatement. Discutez un peu, dansez un peu, et si notre compagnie est agréable, proposez un verre, on paiera le suivant (oui, oui) si l’attirance est là…

6- Critiquer nos ami(e)s

Se foutre de la gueule de notre copine alcoolisée parce qu’elle danse comme un porcinet nouveau-né ne nous fera pas forcément rire, ni entendre que notre meilleur ami est super teubé… Réfléchissez 2 secondes, ce n’est pas en critiquant les gens qu’on aime sans les connaître qu’on va vous apprécier.

Utilisez plutôt le peu de fenêtre de tir (sans mauvais jeu de mot) que vous possédez pour vous intéresser à votre target plutôt qu’aux gens qui l’accompagnent, surtout si c’est pour les critiquer inutilement.

Si c’est un sujet de conversation pour vous, dites plutôt qu’ils ont l’air très sympa ou au moins des choses pas trop méchantes et drôles.

7- Etre arrogant

Pour ne pas être déstabilisé (la peur du râteau, bien légitime après tout ce qu’on vient de voir), il peut arriver que vous en fassiez beaucoup trop.

Le problème c’est qu’on sent bien que vous en faites des tonnes pour nous impressionner : vous affabulez sur votre boulot (incroyable le nombre de traders qu’on rencontre en boîte), vous nous lancez des piques en pensant qu’on va vouloir vous séduire plus ensuite… tout ceci ne fonctionnera pas. Soyez juste vous-même, jouez avec votre regard, vos gestes, et en douceur !

Je sais que le portrait que je dépeins des mecs en boîte ne correspond pas bien sûr (et fort heureusement) à tous ; il y a aussi des gentils garçons bien élevés dans ces endroits de débauche ;) Mais au moins vous savez ce qu’on pense si ça vous arrive d’avoir l’un ou l’autre de ces comportements.

Finalement le meilleur moyen de pécho en boîte c’est peut-être de nous laisser faire vous ne pensez pas ? On sait très bien arriver à nos fins quand on vous a repéré, don’t worry !

@lameufqui drague à la suédoise

(La team Artdeseduire ne cautionne évidemment pas cette conclusion : on ne laissera pas faire les femmes, sinon on n’est pas arrivé… On va continuer de tenter, d’oser, on prendra des râteaux, mais le temps que les filles décident de faire le premier pas devant leurs copines et nos potes, on sera en 2050 et impuissants…)

banner parler aux femmes Les 7 Erreurs Fatales qui vous Empêchent de Choper en Boîte de Nuit
banner parler aux femmes Les 7 Erreurs Fatales qui vous Empêchent de Choper en Boîte de Nuit
Banner 50phrases Les 7 Erreurs Fatales qui vous Empêchent de Choper en Boîte de Nuit
Banner 50phrases Les 7 Erreurs Fatales qui vous Empêchent de Choper en Boîte de Nuit
Bann TechniqueAstucieuse v2 Les 7 Erreurs Fatales qui vous Empêchent de Choper en Boîte de Nuit
Bann TechniqueAstucieuse v2 Les 7 Erreurs Fatales qui vous Empêchent de Choper en Boîte de Nuit
68 COMMENTAIRES
  • Yop dit :

    Interéssant d’avoir un point de vue féminin. Jecomprends l’agacement des filles, qui se font beaucoup aborder, et pas souvent de façon classe;
    En revanche, je trouve le ton de l’article particulièrement arrogant. Surtout quand tu énumères toutes les caractéristiques du mec incompétent pour finir par une chute en mode « nous les filles on sait parfaitement arriver à nos fins »…
    Tu sais, si les filles exprimaient plus clairement et plus sincèrement leurs VRAIS désirs, au lieu d’espérer être devinées, les mecs galèreraient beaucoup moins. De plus, il faut vraiment arrêter de vous prendre pour des princesses:
    1. On est pas à votre disposition. Tu peux pas énumérer 30 critères du mec idéal pour ensuite nous dire « restez vous-même.
    2. Evite de dire: « nous on sait y faire ». Pour la plupart des meufs, choper signifie se mettre sur son 31 et attendre que les poissons mordent. Pour les plus entreprenantes, elles considèreront que choper consiste à rouler une pelle et c’est tout. puis au lit, au mec de faire son travaille, et on s’allonge en mode « étoile de mer ».

    Considérations qui ne prennent bien sûr pas en compte la totalité de la gente féminine. Juste pour montrer que l’opposition « les mecs sont bidons » vs  » les filles savent y faire » doit être nettement nuancée.

    • yuri dit :

      Complètement d’accord avec toi, Pop.
      Le point drole aussi, c’est quand la nana nous sort « ne mentez pas »…..alors que justement, dans 90% des cas, elles (surtout les nanas en boite) finissent avec les mecs qui pipotent le plus (et le mieux!) alors que les mecs sincères sont souvent catalogués comme ennuyeux et pas assez excitants.
      En fait, ce « témoignage » féminin confirment bien ce que tous les coaches en séduction masculins ne cessent de répéter : entre ce qu’une femme dit vouloir d’un homme et ce qu’elle souhaite réellement, il peut y avoir un monde……ne serait ce que parcequ’elle a honte de le dire.
      Et on sait bien que globalement, les femmes sont bien moins courageuses que les hommes à ce niveau la.

  • Yop dit :

    Bien sûr, les femmes sont plus exigeantes que les hommes, et à mon avis il y a deux raisons à ça:
    1. Elles réfléchissent plus que nous au préalable, ce qui les mène à élaborer des listes. Les mecs sont plus dans l’instant, dans l’action.
    2. Les filles se font 50 fois plus aborder que les mecs, donc elles en arrivent à être plus exigeantes, pour trier la marchandise.
    C’est d’ailleurs pour cette seconde raison – en partie – que les filles se remettent plus facilement des ruptures. Elles n’ont qu’à se montrer sympa et bien apprêtées, et attendre que ça morde. Nous, quand le célibat arrive, on sait qu’on repart pour les tranchées, à se prendre des râteaux, élaborer des approches, et de nouveau se prendre la tête à propos de ce que veulent les femmes. On propose, elles disposent, et malgré l’évolution des moeurs, cette règle ne change pas !

  • Otari dit :

    Article assez désagréable à lire, au ton inutilement agressif. Avec le conseil ultime: « soyez vous-même » ah ah.

  • Mansao dit :

    Et on fait comment si on est vraiment trader?

    • Yop dit :

      Tu ne le dis pas, tu dragues en mode normal, puis tu demande à ton wingman de parler seul à seul avec la fille, pour lui dire entre autre:  » tu sais mon pote est trader, mais surtout ne lui dit pas que je te l’ai dit. C’est quelqu’un de très modeste, il aime pas que ça se sache. » Ahah

    • Terrigan dit :

      La question du métier en boîte de nuit et en soirée ça peut être piégeux pour tout le monde, QUEL QUE SOIT LE METIER.

      Parce que les conversations doivent être simples à cause du bruit et même du rythme de la soirée.

      Si tu te lance dans une description précise de ce que tu fais et de comment tu le vis c’est lourd, si tu ne le fais pas la fille peut se faire des idées.
      Sans compter le statut social qu’elle peut projeter sur toi…

      Ne crois pas que les réactions que tu vois avec ton métier de trader sont une malédiction juste pour toi, des malentendus et des filles qui te parlent comme si elles voyaient à la vitesse de l’éclair dans quelle catégorie te ranger juste parce que tu as dit ton boulot, ou tout autre réponse test et / ou à côté de la plaque, c’est pour tout le monde.

      A nous d’être légers sur le sujet.

      Comme on veut, comme on peut.

      Dis-toi que c’est un exercice de répartie : tu peux éluder la question avec ou sans une grosse blague, ou encore change le mot qui fâche :

      –> « Je travaille dans un établissement financier », pour toi c’est plus neutre que « trader », le vilain mot plein de fantasmes…

      Au final si la fille a un minimum de finesse elle se fiche de ton boulot. Elle veut juste faire connaissance et recevoir des signaux positifs comme quoi tu t’assumes et tu es sympa…

  • Terrigan dit :

    Pour 2050 soyons optimistes, je suis certain que la team ADS nous offrira des articles de fond du style « comment draguer dans une maison de retraite »… ^o^

  • Hka dit :

    Ok, dès le début de l’article j’ai compris que c’était pas Sélim qui avait rédigé…
    Là on se sent agressé directement par une péteuse qui se sent plus c’est dingue…

    Revoyez le ton que vous employez quand vous pondez des articles, parce que là clairement en plus d’être mal rédigé, vous employez un ton qui est juste méprisant.

  • Terrigan dit :

    Moi je trouve au contraire que le ton de l’article est très bien.

    D’autant que dans l’espace public, face à face ou à l’écrit, par rapport aux relous de tous poils et de tous sexes, les discours et les diverses réactions sont déjà suffisamment lissés, c’est donc peut-être bien de dire les choses telles qu’elles sont vécues de temps en temps.

    Car à la fin, une personne ou des comportements super-lourds, eh bien c’est lourd, tout simplement, qu’on y mette les formes pour le décrire ou non ;)

  • rock'n BCBG dit :

    C’est marrant, j’étais pourtant sûr d’avoir reconnu le style de Sélim ;)

  • fabrice dit :

    Bonjour,
    Comment en fait pour sortir tous seul sans que sa se voie? Quand on sors tous seul on est considerer comme sans amis (low status prouf) Quels est l’heure ideal pour sortir en boite?

1 2 3

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)