13 Techniques Pour Draguer à Trente Ans

Publié dans Drague par
ArtDeSeduire.Com

draguer trente ans 13 Techniques Pour Draguer à Trente Ans
Comment draguer à trente ans ?
« Mec elle m’a quitté, je sais plus comment on fait pour draguer, j’ai perdu tout mon modjo on dirait ! Comment tu fais pour draguer à trente ans, c’est dur ! »

Merci à David de m’avoir soufflé cette idée d’article, dans lequel je vous donne les Treize Techniques pour Draguer à 30 ans.

30 is the new 20

Draguer quand on a trente ans 13 Techniques Pour Draguer à Trente Ans

Allongement des études, allongement de l’espérance de vie, impératif de mobilité dans les contrats, CDI compliqué à obtenir, augmentation ininterrompue du chômage structurel, difficulté d’accéder à la propriété : avoir trente ans aujourd’hui ne donne absolument aucune garantie de maturité.

Vos parents vous expliquent que « Moi, à 25 ans, j’avais déjà deux gosses et j’étais déjà en couple. Tu es un échec ! » Ouais, mais c’était dans les années 80. Depuis, les choses ont changé et s’ils draguaient à 20 ans, nous sommes désormais de plus en plus nombreux à devoir séduire à trente ans.

Je n’ai pas envie de vous dire « Ce n’est pas de votre faute », parce que chez Artdeseduire, on est très « quand on veut, on peut ». Mais la réalité est que vous n’êtes pas à 100% responsable de ce célibat à trente ans.

Quelques statistiques sur le couple, le mariage et le divorce

Je vous invite à faire vos recherches sur le sujet. Un simple exercice, pour vous comparer à la moyenne des Français ou des habitants de votre pays.

Je ne vous dis pas de viser la moyenne, de vous contenter d’être moyen, mon rôle est de vous pousser à avoir la vie que vous voulez.

Mais dans cet exercice, savoir faire l’état des lieux est important. Que valent les trentenaires comme vous ? Combien gagnent-ils ? Quelle taille mesurent-ils ? Quel niveau d’études ? (Si vous avez 20 ou 40 ans, l’exercice reste le même).

L’homme moyen mesure 1,75m.
L’homme moyen possède un diplôme ? Vraiment ? En êtes-vous sûr ? Regardez ces études.
L’homme moyen de 30 ans gagne plus de 150.000€ dans la finance, mais seulement 2200€ toute catégorie d’âge confondues (source Insee)

Ces chiffres pour vous dire que vous n’êtes pas nul, vous n’êtes pas le meilleur non plus, mais vous avez toutes les cartes en main pour séduire à trente ans !

L’homme moyen qui drague à trente ans

Comment draguer à trente ans quand elle a 20 ans ?

Dans la vingtaine, elle a encore sa carte 12-25, elle est plus proche de ses études que de la retraite.

Pour être vraiment méticuleux et découper correctement le groupe, « les filles de 20 ans », il faudrait presque faire des sous-groupes.

Celles dans la vie active et les étudiantes. Celles qui sont déjà mûres et prêtes à procréer et celles qui ne veulent que s’amuser.

Mais globalement, quand on veut draguer à trente ans, les jeunes femmes de 20 ans sont :

  • Plus souvent en soirées, boîtes, bars, pique-niques avec leurs amis-amies
  • Plus facilement impressionnables, elles n’ont pas votre train de vie ni l’expérience qui va avec (voyages, cercle social, expériences amoureuses)

Attention : certaines jeunes femmes vous mettront à l’amende et vous impressionneront par leur maturité.

Ne pensez pas que votre âge vous fasse accéder 100% du temps au nirvana : traitez-la comme une adulte, comme une femme, et pas comme une ado.

A lire : les techniques pour séduire des filles plus jeunes.

Comment draguer à trente ans quand elle a 30 ans ?

Draguer à trente ans master of none 13 Techniques Pour Draguer à Trente Ans

Votre alter-ego n’est pas la plus facile à draguer : elle a vécu son lot de désillusions comme vous.

Entre potes, on appelle ça la « seconde vague ». Elles ont vécu avec leur mec, un gars comme vous qui se demande désormais comment on revient sur le marché et doit apprendre à draguer à trente ans.

Ils ont rompu, et vous allez trouver la fille de 30 ans à deux stades de sa vie :

  • Stade 1 : elle veut s’amuser et redécouvrir la vie, son corps, et surtout le vôtre (vous risquez d’être le rebound guy). Son leitmotiv : « pas de prise de tête », « on verra bien ».
  • Stade 2 : elle avait un plan de vie tout tracé avec son ex et la magie s’est brisée… mais elle cherche activement le remplaçant avec qui vivre ses rêves. Comme elles l’écrivent sur Tinder « Pas sérieux, s’abstenir », « Plan cul, zappez à gauche ». Celle-ci ne veut « pas perdre son temps », n’est « pas là pour s’amuser ».

Pour draguer la trentenaire, pas de « technique » spéciale, mais sachez que dans un coin de sa tête, chaque homme qu’elle croise est un géniteur potentiel (COUCOU LES FEMINISTES).

Il paraît, je dis bien « il paraît » que les femmes auraient une « horloge biologique ». Ce que ça signifie : gamines, elles se voient avec un enfant à 25 ans, mariée à 28. Plus raisonnablement à 30.

La moyenne française des premières naissances se situe à 28 ans chez les femmes. (Source : Insee)
Chez les femmes plus diplômées, plus Parisiennes, l’âge augmente un peu, mais toutes ses copines de lycée et de province sont déjà maman, ne perdez pas de vue cette pression sociale.

Si vous rencontrez une fille de 30-33 ans, soyez sûrs que sa deadline à 35 ans ne sera pas étirable à l’infini. 36… 37 ans max. Si vous ne réussissez pas à vous engager rapidement et à donner les signes qui rassurent, vous pouvez dire au revoir à l’histoire longue…

banner parler aux femmes 13 Techniques Pour Draguer à Trente Ans
banner parler aux femmes 13 Techniques Pour Draguer à Trente Ans
Banner 50phrases 13 Techniques Pour Draguer à Trente Ans
Banner 50phrases 13 Techniques Pour Draguer à Trente Ans
Bann TechniqueAstucieuse v2 13 Techniques Pour Draguer à Trente Ans
Bann TechniqueAstucieuse v2 13 Techniques Pour Draguer à Trente Ans

Comment draguer à trente ans quand elle a 40 ans ?

 13 Techniques Pour Draguer à Trente Ans

Dans cette case, parce qu’il faut bien mettre les gens dans des cases sinon on n’avance pas, on va trouver les femmes divorcées et les femmes avec enfant. (Oui, je sais, vous allez me dire que certaines trentenaires ont des enfants et sont divorcées… et vous aurez raison).

Professionnellement, elle est en place. Ses objectifs de reproduction sont atteints.

Elle cherche un mec, un mari, et pas un père. Elle cherche un compagnon qui pourra l’aider, l’épauler, être une présence solide lors de la crise d’ado de sa fille qui vous drague vite fait.

Votre cougar n’a pas envie de prise de tête : cette MILF doit déjà gérer ses gosses. Vous êtes là pour les bons moments.

Profitez-en pour la draguer comme un trentenaire : soyez source de rafraîchissement pour elle. Elle est loin d’être has-been et rouillée, tout ce qu’elle veut, c’est se sentir vivante après des années de mauvais sexe.

Qu’est-ce qu’on attend ?

Vous rencontrerez la quadra en soirée, au travail, au sport aussi, et bien évidemment sur les sites de rencontres.

Témoignages de tous mes potes en couple avec des MILFs : « elle me laisse bosser », « elle a sa vie aussi », « le seul truc relou, c’est la présentation aux parents, sinon tout le reste ça va ».

Comment draguer à trente ans quand on n’est pas indépendant financièrement

Vivre chez ses parents à trente ans 13 Techniques Pour Draguer à Trente Ans

Dans cette section, on attaque le vrai problème du trentenaire qui drague. Draguer à trente ans, normalement, c’est plus facile parce qu’on pèse plus économiquement que quand on était étudiant.

Mes soirées étudiantes : je buvais l’eau des toilettes avec mon pote Eros. On n’avait pas l’argent pour payer le loyer, la bouffe et des coups aux filles en soirée. Alors on payait en vannes, en blagues, en présence incontournable.

Mais dix ans plus tard, 20 ou 50 euros une soirée ne vont pas nous tuer… mais nous savons que l’indépendance financière est une des clefs pour draguer à trente ans !

Comment draguer à trente ans quand on vit encore avec ses parents ?

Une vraie galère pour tous les boomerang kids qui sont partis faire des études puis sont revenus pour « se refaire », chez leurs parents, pendant une période de chômage ou après une rupture.

Pour la plupart d’entre nous, un retour à la maison signifie une vraie régression, avec un emploi du temps des parents à suivre, avec des complications pour faire venir les filles chez vous.

Je vous recommande de lire l’article « Je vis chez mes parents » pour trouver au plus vite une solution à ce problème. Les fils à maman ne sont pas sexy.

Comment draguer à trente ans quand on vit encore avec son ex ?

Autre souci qui peut empêcher une fille de venir chez vous, de se lâcher au lit, ou encore d’envisager une relation avec vous : vous vivez encore avec votre ex.

Pour des raisons économiques, elle squatte encore chez vous, ou vous squattez encore chez elle, et vous devez vous tolérer, comme des colocs.

  • Votre target acceptera-t-elle de monter chez vous et de jouir sans bruit pour ne pas gêner votre ex ?
  • Acceptera-t-elle d’aller dans la salle de bain ou aux toilettes et de risquer de croiser votre ex ?
  • Et votre ex, elle, ne fera-t-elle pas tout pour vous nuire avec son nouvel amant ou en laissant exprès traîner ses affaires ?

Pas une situation facile : il va falloir trouver un toit pour vivre sans votre ex, rapidement, pour redevenir séduisant et indépendant !

Comment draguer à trente ans quand on a des enfants ?

Là, pour le père célibataire, la question qu’on me pose le plus fréquemment lors des sessions de coaching en séduction c’est celle de l’organisation, celle de l’emploi du temps.

Les pères célibataires de 30 ans ont souvent la garde de leurs enfants une semaine sur deux, et ils doivent s’organiser pour placer les premiers rendez-vous la « bonne » semaine.

La question qui revient, c’est celle de savoir si on parle de ses enfants ou non : si vous voulez vivre une vraie histoire d’amour, basée sur la confiance, dites-le dès le début.

Parlez de vos enfants. En revanche, si vous ne cherchez qu’une histoire sans lendemain, pas la peine de raconter votre vie entière.

Comment séduire à trente ans quand on paraît plus jeune

Problème rencontré récemment, lors d’un atelier de coaching en séduction : un des apprentis séducteurs présents faisait jeune. Son apparence physique : 25-27 ans alors qu’il en avait 35.

Dur d’être pris au sérieux professionnellement, et dur de faire une bonne première impression très virile si la fille a 30 ou 40 ans.

Si vous faites jeune, ne complexez pas : ça vous donne un vrai avantage pour draguer les filles plus jeunes.

Et n’oubliez pas que l’âge et la maturité, c’est dans la tête. Que l’essentiel de votre pouvoir de séduction vient de votre confiance en vous.

Eliminez illico cette fausse excuse, cette croyance limitante « Je fais trop jeune pour séduire une femme ».

Vous voyez une femme qui vous plaît, vous y allez, vous abordez !

Ce qui vous avantage quand vous draguez à trente ans.

  • Vous avez plus d’expérience
  • Vous avez plus de réseau
  • Votre situation professionnelle est censée être plus solide, plus stable.

Avoir vingt ans, c’est être dans l’incertitude : aucune idée de ce que l’avenir nous réserve, pression sur les épaules de la part des profs, des parents, de la société en général.

A trente ans, si vous avez commencé à travailler sur vous, vous savez que vous êtes les seuls aux commandes.

A trente ans vous avez encore le temps de vous réveiller, de proposer des sorties à vos collègues, à vos anciens camarades d’école. Vous avez toujours la possibilité de rejoindre une association sportive ou caritative pour vous faire des amis.

Et nous allons terminer par le point le plus important, celui qui fait le plus peur, celui qui pose le plus de problèmes : la création d’un nouveau cercle social.

Comment se faire des amis quand on a trente ans pour draguer ?

A trente ans, le constat est là : vos potes sortent moins, et vous aussi. Les raisons : leurs copines, leurs femmes, les mères de leurs enfants souvent les gardent à la maison.

Vos amis vivent dans des bulles de couple, ou vivent entre couples. Et vous, célibataire, vous n’êtes évidemment pas convié. Pas le même mode de vie, pas les mêmes préoccupations.

Si vous êtes célibataire depuis toujours, vous avez vu vos potes tomber les uns après les autres.
Si vous avez été en couple mais que vous êtes de retour sur le marché, vous vous rendez compte qu’il est plus difficile de se faire des amis à trente ans, et de trouver avec qui sortir.

Voici quelques pistes pour vous recréer un cercle social rapidement :

Les collègues de boulot : ne les négligez pas, surtout si vous passez beaucoup de temps avec eux. Soyez force de proposition, lisez les journaux, trouvez des idées de sorties, soyez celui qui propose, qui se bouge !

Tinder Social : la nouvelle fonctionnalité de l’appli Tinder permet de créer des groupes avec des amis pour dire « On sort ce soir ! »

OVS : on va sortir, ou MeetUp, ou tout autre groupe de sorties dans votre ville. Je vous laisse utiliser Google, vous devriez trouver de bonnes pistes de sorties de groupes !

Le sport : le point commun le plus fédérateur, le plus facile pour se faire des amis ! Pour certains, c’est l’église, ou la politique, pour d’autres ce sera le sport : choisissez votre environnement chaud, l’endroit dans lequel vous vous sentez à l’aise pour nouer des relations !

Les associations : association politique, association de lecture, association caritative, apportez vos connaissances à un groupe, soyez utile, soyez généreux ! C’est toujours un bon moyen de faire des rencontres à 30 ans.

Facebook : Il existe des groupes de célibataires sur Facebook, des groupes de crossfit, de running. Il existe aussi des groupes pour tous les Français expatriés, comme les Frenchies à NYC, Frenchies à Londres etc. Posez des questions, rejoignez ces groupes, participez aux conversations et reconstituez petit à petit un cercle social !

Exercice bonus pour vous relancer en soirée à trente ans : au lieu d’aborder un groupe de filles, commencez par aborder un groupe de mecs, afin de vous mettre en confiance !

PS : vous pouvez mater les deux séries Netflix en illustration dans l’article, Master of None et Love. Je n’ai pas accroché du tout, mais ça donne une bonne idée des difficultés relationnelles à 30 ans !

D’autres idées pour draguer à trente ans ? Des difficultés qu’on n’a pas évoquées ?

Sélim, votre coach en séduction

banner parler aux femmes 13 Techniques Pour Draguer à Trente Ans
banner parler aux femmes 13 Techniques Pour Draguer à Trente Ans
Banner 50phrases 13 Techniques Pour Draguer à Trente Ans
Banner 50phrases 13 Techniques Pour Draguer à Trente Ans
Bann TechniqueAstucieuse v2 13 Techniques Pour Draguer à Trente Ans
Bann TechniqueAstucieuse v2 13 Techniques Pour Draguer à Trente Ans
32 COMMENTAIRES
  • Clem 2.0 dit :

    Salut Sélim,

    Cet article sur la drague à l’âge adulte tombe plutôt bien,
    Bon, je n’ai que 20 ans, mais dernièrement, une fille (celle avec qui je couchais cet été (et qui a voulu qu’on arrête à cause d’une dispute stupide)) m’a dit qu’elle avait commencé à vraiment s’attacher à moi, mais qu’elle ne s’imaginait pas du tout avec moi et que l’idée qu’on se mette ensemble était compliquée pour elle parce que je n’étais pas son genre car je cite :
    « Je sais pas, t’es pas mon genre de gars, j’ai besoin d’un gars qui n’est pas posé comme toi, qui ne réfléchisse pas comme toi, qui s’amuse plus.. Enfin quelqu’un avec plus de caractère si tu vois ce que je veux dire
    En fait pour moi, t’es trop adulte dans ta façon d’être et trop enfant pour tes blagues même si j’avoue que les miennes sont pas mieux »

    En fait elle a clairement raison, je m’en étais pas vraiment rendu compte avant, mais c’est vrai que je suis « trop adulte »

    Vu que c’est pas un article prévu pour je vais pas demander une réponse détaillée, mais si je ne devais retenir qu’une seule chose pour être moins adulte, selon vous ça serait quoi ?
    Je précise que je ne le fait pas pour elle, je ne compte pas changer pour une fille, c’est bien pour moi que je le fait, j’ai passé les 3 dernières années plongé dans mes cours sans jamais sortir pour une seule année de réussite et j’ai envie d’être moins adulte justement pour profiter plus de ma vie étudiante.

    Merci d’avance

    • Sylvain dit :

      Hello Clem,

      Déjà, pourquoi vouloir devenir moins adulte? En général, c’est plutôt l’inverse que l’on cherche à faire.

      Après c’est sur qu’il ne faut pas se laisser impacter parce qu’elle t’a dit ça. j’espère vraiment que tu le fais pour toi. Car de toute façon, la prochaine te dira qu’elle ne te trouve pas assez mature et ainsi de suite…

      Si vraiment, tu estimes que tu es trop coincé, sors un peu plus, vois des amis. Essaye de trouver un équilibre entre les cours et les sorties pour le fun. Il faut aussi des moments de décompression. Je pense que c’est peut etre ce qu’elle a voulu dire par trop adulte.

      Donc commence par t’organiser pour pouvoir t’octroyer au moins une soirée de sortie toutes les semaines. Ca semble être un bon début, non? Et tu verras bien si c’est ton truc? Ou alors peut etre bien que c’est elle finalement qui n’est pas assez mature pour toi. N’oublie jamais qui est le prix ;)

    • AL dit :

      Tu veux pas changer pour une fille, mais tu change quand même pour une fille.

      Pour moi, ta problématique ce n’est pas « comment être moins adulte », mais plutôt « comment faire de ce « défaut » une qualité ou une force ? », comment optimiser ce trait de ta personnalité ?

      Encore une fois, Clem, quand je te lis, je vois quelqu’un qui n’assume pas qui il est, qui manque de confiance en lui. C’est ben aussi, d’être adulte et mature. Tu verras que c’est un avantage face à plein d’autres gars pour certaines filles.

      « m’a dit qu’elle avait commencé à vraiment s’attacher à moi »

      Qu’est-ce que je te disais, l’autre fois ? Le truc, c’est que comme beaucoup, elle n’assume pas, et donc elle rationalise, cherche des excuses, s’enfonce dans une forme de déni… La discussion de front, dans ce cas-là, ne marche pas.

    • Clem 2.0 dit :

      Sylvain,

      En fait par devenir moins adulte, je veux dire être capable de débrancher mon cerveau, d’agir sans réfléchir (pour les choses sans conséquences hein), de m’amuser, de profiter. Je suis totalement satisfait de ma maturité, d’être capable d’être sérieux dans les situation nécessaires, de pouvoir réfléchir de manière adulte à certaines situations etc, en fait, je dirais plus que je suis trop adulte, il y a certains points sur lesquels je ne devrais pas l’être et où je le suis (soirée, amusement, vie étudiante etc … )

      Mais non c’est vraiment pas pour elle que je le fais. D’ailleurs ce n’est pas pour toute ma personnalité que je veux changer ça, je veux pas devenir un gros gamin fêtard non plus, mais être capable de profiter de ma vie d’étudiant en étant capable d’être adulte pour ma vie financière, mes études, les décisions « importantes » à prendre etc … en gros tout ce qu’il y à là : http://www.artdeseduire.com/inner-game/devenir-adulte-ca-veut-dire-quoi-et-pourquoi-cest-important-pour-seduire
      il n’y a qu’une facette de moi que je veux en « moins adulte »

      « Je pense que c’est peut etre ce qu’elle a voulu dire par trop adulte. »
      Je pense aussi : pas de weekend d’intégration l’année dernière, pas de soirée de noel, le gala j’étais le premier parmi 500 personnes à partir etc … alors que tout le monde me réclamait (surtout elle ^^ ), très peu de boite, peu de soirée avec mes potes et tout ça parce que je privilégiais mes études.
      En fait quand je sors, je culpabilise de ne pas bosser (et j’ai tord, la preuve j’ai embrassé pour la première fois à ma seule sortie l’année dernière 1 semaine avant les partiels (oui ça c’était pas très fin ^^ ))
      1 par semaine sera peut-être un peu trop, mais oui c’est le but.
      Sans doute que oui, elle est trop fêtarde, mais comme je vais le redire après à AL, je ne le fais pas pour elle, c’est fini entre elle et moi, même si elle m’a dit qu’elle s’était attachée à moi, je ne pense pas qu’on se mettra ensemble, alors c’est pour moi que je le fais, pas pour lui plaire :)
      Jamais capté cette histoire de prizing (enfin si j’ai compris le principe, mais pas comment l’appliquer ^^ )

      AL,

      « Tu veux pas changer pour une fille, mais tu change quand même pour une fille. »

      Non, non et re-non, c’est fini avec elle, j’aurais adoré avoir une relation avec elle, mais elle n’a pas l’air de vouloir, alors stop, je ne peux pas l’obliger, donc je la laisse, on est amis maintenant et c’est tout :)

      « « comment faire de ce « défaut » une qualité ou une force ? », comment optimiser ce trait de ta personnalité ? »

      C’est possible oui, peut-être que je devrais le voir sous cet angle, mais pour l’instant je ne saurais pas répondre à ta question

      « quelqu’un qui n’assume pas qui il est, qui manque de confiance en lui. »
      Oui, oui et 1000 fois oui, mais j’y travaille encore et toujours, j’ai l’impression de ne plus savoir comment progresser, mais j’essaie, et j’avance (tout doucement mais j’avance)

      « C’est ben aussi, d’être adulte et mature »
      Oui c’est sur, mais comme partout, il y a une limite. Limite que j’ai dépassée (d’ailleurs ça me rappelle que plus jeune j’ai été diagnostiqué par 2-3 psy différents comme « trop mature pour mon âge ») et dans certains domaines, que j’ai cités plus haut, je considère que trop adulte n’est pas bien, là tel que je le suis, ça reviendrait presque à « mec qui ne sais pas s’amuser » … pas cool, ça ne fait pas beaucoup rêver hein ?

      « Qu’est-ce que je te disais, l’autre fois ? »

      Oula, tu m’en a tellement dit ces derniers temps que je ne sais pas de quoi tu me parle ^^

    • Sylvain dit :

      Hello Clem,

      Je pense que tout ça, c’est un équilibre à trouver. Faire dans les extremes, c’est facile. Ce qui prend du temps, c’est de trouver le bon dosage pour avoir une vie épanouissante et équilibrer. Ce sera pareil toute ta vie. Equilibrer les études et le fun, le travail et la vie de famille, les sorties et le sport ou la famille, tes amis et ta copine…Voilà, ce sera toujours ça. Trouver le juste équilibre.

      Bien sur, il y a des moments où un domaine prendra le pas sur les autres. A toi de définir des priorités mais globalement, il faut éviter de devenir monomaniaque ou de tout donner à un domaine ou à une personne.

      Mais comme je te l’ai dit, tu testes. Tu es dans un milieu étudiant, dés soirées, il y en a à l’infini. Donc fais en une de temps en temps. Pour étre efficace, il faut savoir décompresser de temps en temps :)

    • Clem 2.0 dit :

      Hey Sylvain,

      Euh, bah j’avoue que je ne sais pas quoi te répondre ^^
      Non bah dans l’ensemble, tu as raison, tu dis vrai et puis bah je n’ai plus qu’à faire comme tu me conseil (comme d’habitude :p d’ailleurs j’ai repris ton conseil à 0 pour la confiance en soi et l’aisance sociale et cette fois je m’y applique vraiment: je dis bonjour dans la rue au maximum de gens, et je me suis pris qu’un vent XD )

    • Sylvain dit :

      Hello Clem,

      C’est comme ça que tu vas progresser. En prenant les choses depuis la base. Tu commences à avoir des résultats mais ce n’est pas une raison pour négliger les premières briques. Plus tu seras solide sur les bases et plus ce sera facile au fur et à mesure du temps :)

    • Clem 2.0 dit :

      Ouais tu dois avoir raison, j’ai trop souvent délaissé les bases, j’avançais en haut de la pyramide du coup je laissais les fondations de côté…
      Si ça se trouve c’est pour ça que j’ai stagné ces derniers temps (enfin tout est relatif, en 3 mois j’ai quand même réussi à coucher avec la fille la plus sexy de ma promo, à me prendre la tête avec elle pour une connerie (en mode dispute de couple à la con), à me faire larguer de notre relation de SF et à me prendre un râteaux par elle après ^^ ÇA c’est du progrès XD)
      Non je stagne trop sur les bases et tout ce qui est confiance en soi, inner game, vie sociale etc … c’est ça qu’il faut que je travaille maintenant !

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Le truc, c’est que tu dois te rappeler que de toute façon, tes capacités de séduction sont reliées au reste de ta vie. En clair, tu n’auras pas plus de resultats en séduction si tu ne travailles pas les autres aspects de ton existence : la confiance, la vie sociale, le projet de vie, le réseau, l’argent…

    • Lenal'airderien dit :

      Bonjour,
      Clem 2.0,

      Si c’est une fille avec qui tu couchais , genre « plan cul  » ou « sexfriend », si les bases de votre relation était définie à l’avance.

      Le coup elle commençait à s’attacher et ne pas s’imaginer avec toi , c’est du n’importe quoi…En général quand on commence une relation par un plan cul , il est très difficile d’en changer ou pour la faire évoluer.

      Aujourd’hui c’est normal que cette fille ne te vois pas être son petit copain (dans le sens relation sérieuse)…Tous les prétextes quelle te sors pour ne pas être en couple avec toi c’est juste quelle te fais comprendre que vous deux , c’est mort pour une relation de couple…

      Je vois pas pourquoi tu te prends la tête avec ce quelle a dit . Ne prends pas ses dires pour argent comptant, tu vas commencer à perdre confiance en toi alors que ce n’est pas le but , reste comme tu es …

      Votre relation était écrite depuis le début. Si tu souhaite plus passe à autre chose…. Bon courage.

    • Clem 2.0 dit :

      Salut Lena,

      Je me prend la tête parce qu’elle a raison, sans dire que je suis coincé, je ne sais pas m’amuser, avant de faire quelque chose (danser, un jeu quelconque avec d’autres personnes, ou je ne sais quoi) je réfléchis tout le temps, et fini par ne rien faire parce que je me dit que je serais ridicule ou qu’on va se moquer de moi, ou que je vais être nul ou autre…
      Je veux savoir m’amuser, arrêter de réfléchir et agir (pas dans l’excès bien sûr, seulement tant que ça reste sans conséquences apparentes et sans gros risques)

      Je suis adulte dans certains domaines et je suis très satisfait de l’être parce que c’est indéniable que c’est un avantage, mais je pense l’être effectivement trop

    • AL dit :

      « je ne sais pas m’amuser »

      Eh bah, je vais t’avouer un truc : on est deux ! Et confidence pour confidence : pas du tout sûr que ça se soigne ! :((

      Vendredi, on m’a emmené dans un parc d’attraction. Une grande première pour moi. La copine avec qui j’étais m’a fait faire tous les manèges à sensation. Et tu sais quoi ? Je n’ai rien ressenti du tout. Ni d’agréable (eux se marraient), ni de désagréable (peur, vertige…). Evidemment, mon corps réagissait, mais émotionnellement, que dalle. Nada. Autant dire que je cogite à mort depuis 2 jours. Hier soir, j’étais à un mariage, j’ai bien dansé près de deux heures sur la piste (ce que je ne faisais pas non plus avant). Là, aussi, ça ne m’a rien fait. ça n’aurait pas été pour être avec une fille, je pourrais affirmer avoir perdu deux heures de ma vie.

      Mon verdict personnel, c’est que tout ce que les « gens normaux » appellent s’amuser, ça m’emmerde au plus haut point. Je trouve ça vain, chiant et sans aucun intérêt. Et c’est pas faute de tester plein de trucs différents depuis 3 ans. (Dans le même temps, je ne suis pas sûr que « les gens qui s’amusent » soient finalement plus heureux que moi au fond d’eux-mêmes…)

      Si tu trouves une réponse de ton côté, je suis preneur.

    • AL dit :

      Après, on peut pousser la réflexion plus loin : est-ce que les gens s’amusent réellement ou bien est-ce que ce sont des mécanismes émotionnels pré-mâchés qu’on leur a foutu dans le crâne et qu’ils le font parce qu’on leur a dit que c’était comme ça qu’il fallait faire ?

      (Au même rang que « les enterrements c’est triste », « l’amour / l’infidélité / la rupture ça fait souffrir », « le mariage, c’est le plus beau jour de ta vie », « un enfant ça change la vie et ça lui donne du sens », « un homme a un orgasme à chaque fois qu’il éjacule », « les femmes obéissent à leur horloge biologique »….)

      En tout cas, moi, j’ai bien assimilé la notion de « détaché du résultat » XDDD

    • Clem 2.0 dit :

      AL, je dirais qu’il y a une différence entre toi et moi, enfin d’après ce que j’ai cru comprendre en te lisant, moi je n’arrive pas à m’amuser, mais quand j’y arrive, ça me fais du bien et j’aime ça, toi apparement ça te fais ni chaud ni froid.

      Après, c’est vrai que pour l’instant je ne saurais pas quoi te dire, mon esprit médical te diras que tout le monde mange des pâtes mais personne ne les métabolisent de la même manière, ici c’est pareil on fait tous certaines choses, on n’y réagit pas pareil, c’est comme se dire que certaines personnes n’aiment pas le sexe (WTF 0_o mon dieu heureusement que j’en fait pas partie ^^ )pour nous ça parait hyper étonnant, mais pas pour eux.
      Comme tu dis, c’est comme ça, pas sur que ça se soigne, mais faut voir, peut-être que c’est autre chose qui peux te procurer cette sensation d’amusement.
      Peut-être qu’on est conditionné, mais je ne pense pas que c’est pour ça qu’on s’amuse ou non et qu’on en ressent les effets bénéfiques.

      Ça au moins c’est un avantage d’être détaché du résultat, faut que je trouve un moyen d’assimiler ça moi aussi ^^

    • Sylvain dit :

      La solution la plus simple, c’est de se dire que le résultat ou pas n’impacte en rien la personne que tu es. Que tu sortes avec cette fille ou pas, tu te leveras à la meme heure, tu mangeras le même petit déjeuner, tu prendras le bus pour aller au bureau…

      Bon plus facile à dire qu’à faire, parfois, il est vrai qu’un résultat positif à quelque chose (autre qu’un test HIV), ça donne toujours du baume au coeur… Même une 5ème place au concours de bière du bar du coin. Mais quand ca va pas, raccroche toi à ce que tu as deja fait de bien. Il y a forcèment des choses que tu as accomplies et dont tu es fier :)

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Pour le coup, un peu pareil. les parcs d’attraction, c’est cool pour la balade mais vu que je n’aime pas les manéges, ca fait cher l’entrée! J’ai dejà l’esprit bien assez secoué sur la terre ferme pour m’infliger des trucs qui montent trop haut et qui descendent trop vite…

    • Sylvain dit :

      Hello Lena,

      Pour ma part, pas tout à fait d’accord avec ça. Il y a des plans cul qui petit à petit prennent plus de place que prévu et qui finissent par se transformer en petites amies officielles. Ce n’est pas forcément le lancement idéal mais c’est très fréquent.

      Petit bémol : c’est souvent la fille qui en veut plus à la base et qui accepte d’etre plan cul pour commencer qui récupère le mec à l’usure. Si à la base, à la fille a le plan cul comme finalité, alors là, je pense comme toi, ca reste en l’état :)

  • Lisa dit :

    Arrêtez, s’il vous plaît, avec vos super anciennes sources
    Ici, c’est plus récent, quand même : http://www.huffingtonpost.fr/2013/09/27/mensurations-hommes-francais-moyen-plutot-mince-pas-tres-grand_n_4003015.html (sources de 2013) sinon y’a l’insee

  • Sylvain dit :

    Merci pour l’update :)

  • Lisa dit :

    http://www.insee.fr/fr/mobile/etudes/document.asp?reg_id=0&ref_id=T15F035

    En 2014, l’âge moyen du permier enfant chez la femme était de 30,3 ans.

    Merci aux sources plus récentes :p

  • Lisa dit :

    @AL : On est pro ou on ne l’est pas! :p

  • marek dit :

    Coucou!
    Très bon article et notamment par rapport aux amis après 30 ans, + chaud à s’en faire.
    Je suis actuellement en LTR mais j’ai pas mal de soupçons d’une éventuelle tromperie, bien qu’elle dise tenir à moi, j’ai remarqué plusieurs choses : il y a 3 mois, elle a eu une mentionnite en répétant régulièrement le nom de son supérieur hiérarchique durant 3 semaines environ, jusqu’à ce ce que je le lui fasse remarquer un peu exaspéré, de là elle a arrêté d’en parler mais y pense peut-être toujours..se met aussi à mieux s’habiller quand elle part arbitrer le Volley Ball depuis environ juillet, rigole aux éclats avec 2 mecs dans la file d’attente d’une fête foraine il y a 15 jours ça a duré 30 minutes.. (je lui ai fait remarqué à contre coup elle m’a dit qu’il y aurait eu un enfant à proximité et que c’est la raison pour laquelle ils riaient, ce n’est pas ce que j’ai vu..) elle a voulu s’inscrire pour supporter son club de volley préféré à travers la France mais de fait, je n’aurais pas eu ma carte et aurait voyagé seule avec ses 2 cousins..
    Et là elle est partie récemment 3 jours en stage d’arbitre de volleyball c’est sûr, elle en est revenue avec un ton un peu cassant et + souvent que d’habitude bloqué sur son tél, elle dit être bien mais ça contraste de + en + avec ces actes..je me pose beaucoup de questions..

    • Sylvain dit :

      Hello Marek,

      Je vois que les soupçons ne se sont toujours pas envolés. Tu as aussi tes petites activités annexes de ton coté comme on en parlait sur les autres posts.

      C’est peut-être le moment d’avoir une franche discussion avec elle. Ce n’est pas la peine de s’enfoncer dans les non dits et les rancunes qui vont miner l’ambiance au quotidien. DOnc dis lui que tu as besoin de parler de votre relation, dis lui calmement tout ce que tu as remarqué et demande lui comment elle envisage les choses. APrès tu seras fixée.

      Puis si elle a autre chose en tête, il vaut mieux que tu le saches maintenant que tu le découvres plus tard. Tiens moi au courant

  • Fawkes dit :

    Excellent article comme d’habitude !
    Je ne suis pas encore dans la trentaine mais les 25 ans et le coup de vieux se rapproche mais je vois déjà les premiers mariages et bébé dans mon entourage.

    Je me reconnais dans pas mal de problèmes de trentenaire , avec une majorités de pote en couple difficile de les motiver à sortir plusieurs fois par semaine et quand c’est le cas pas trop tard « ya repas de famille le lendemain  »

    Élargir son cercle sociale semble impératif à partir d’un certains âges avec les mouvements professionnelles de ces potes où les nôtres . Aucune envies de ressembler à un vieux couple pantouflard qui ne sort qu’à deux où avec les enfants

    Pour moi la principale difficulté est financière entre les vacances , sorties et prêt en tout genre ! Mais la majorité se forge avec l’expérience ,l’éducation et suivant si la vie nous en fait bavé où non :)

    • Sélim dit :

      Hello Fawkes !
      En effet, pour certains, dès la sortie des études et l’entrée dans la vie active, 25 ou 35 ans, c’est à peu près pareil !
      Je te souhaite bonne chance alors pour jouer avec les paramètres « sorties + potes + finances » !

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Effectivement, la gestion du budget est aussi une clé. A toi de définir ton enveloppe mensuelle dédiée aux sorties et aux loisirs. Et surtout de t’y tenir ;)

  • Juan (cristobal) dit :

    Salut sélim, j’aime beaucoup ton article, bien complet, ça sent le vécu !

    • Sélim dit :

      Le vécu, et le coaching aussi.
      Ca me permet de rencontrer des mecs bien différents, d’univers différents. Même si on se retrouve toujours sur des problématiques communes !

  • JC dit :

    A quand les déclinaisons : comment draguer à 40 ans et comment draguer à 50 ans?

    • Sélim dit :

      OK JC !
      Je vais me mettre à bosser sur le sujet !
      (Et il faut que je pense aux déclinaisons par ville, une petite opposition Paris / province, Nord / Sud, ça peut marcher aussi ! )

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)