Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Tinder Online : L’ Appli de Rencontres Fait Du Neuf… Avec du Vieux !

Tinder Online

Draguer sur internet

Tinder Online : L’ Appli de Rencontres Fait Du Neuf… Avec du Vieux !

Tinder Online : L’ Appli de Rencontres Fait Du Neuf… Avec du Vieux !

Tinder online version PC Tinder Online : L’ Appli de Rencontres Fait Du Neuf… Avec du Vieux !
Il n’est plus vraiment utile de vous présenter Tinder, cette application qui vous permet depuis 2012 de rencontrer des personnes qui se trouvent à proximité de vous grâce à la géolocalisation de votre smartphone.

Cinq ans plus tard, alors que nos smartphones sont devenus le prolongement de nos mains, au détriment de l’ordinateur, Tinder décide de faire un bond de 10 (15 !??) ans en arrière pour lancer… Tinder Online !!!

Pourquoi ? Pour qui ? Qu’est-ce qui leur est passé par la tête ? On vous dit tout.

L’appli Tinder fait parler d’elle en ce moment !! Peu après que le monde a découvert Tinder Select, le Tinder pour les VIP, l’application américaine a annoncé l’arrivée de Tinder Online.

Elle fonctionnerait relativement de la même manière que la version mobile : connexion via Facebook, principe du « swipe » mais avec la souris, match…

Pas de géolocalisation toutefois, mais on imagine qu’il faudra entrer la ville dans laquelle on se situe et possiblement, un rayon dans lequel on souhaite rencontrer quelqu’un.

Tinder Online : Pourquoi ?

Vous allez vous demander, tout comme moi lorsque j’ai appris son existence, « Diantre, mais d’où leur est venue cette idée saugrenue ? » (ou plus exactement : « WTF ??? »).

Eh bien, la raison avancée par Tinder, c’est que l’appli n’est que très peu présente dans certains pays, notamment dans les pays émergeants où les habitants n’ont pas des smartphones mais des téléphones, avec pas ou peu de capacité de stockage pour les applis.

De plus, ils sont probablement encore en Edge (et c’est SO 2007).

En parlant d’Internet mobile, savez-vous que nous sommes très chanceux en France d’avoir des forfaits avec Internet à des prix accessibles ?

Une très grande majorité des pays développés doivent payer le prix fort pour cette option. Le Canada, par exemple, propose une offre avec 6 Go d’Internet… pour 50$. Vous souffrez vous aussi ? (Moi je meurs.)

Du coup, Tinder Online, c’est le moyen pour Tinder de s’implanter dans d’autres pays, très développés ou non.

[Edit de Sélim : et ça permettra aussi à un max d’entre vous de ne pas avoir l’air suspect en jouant à Tinder au travail !]

Tinder Online : Quoi de neuf, docteur ?

Eh bien… Rien. Basiquement, Tinder Online, c’est Tinder, mais sur plus grand écran (et pas toujours tactile !)

Le design est très épuré, relativement similaire à l’application. Lorsque vous parlerez à une de vos « matchs », son profil s’affichera sur la droite (pour ne pas dire de bêtises ;) )

À gauche, vous retrouverez toutes les personnes avec qui vous avez matché.

Bref, ça ne casse pas trois pattes à un canard, mais ça va permettre à Tinder d’étendre sa suprématie sur d’autres territoires.

Et si vous partez en voyage et que vous n’avez pas Internet ailleurs que sur un ordinateur (dans quelle m**** vous vous êtes fourré ??), vous aurez toujours la possibilité de rester en contact avec vos matchs… et de vous en faire d’autres en lisant ces 7 conseils pour draguer sur Tinder !

Bref, je vous laisse apprécier cette merveille de technologie qu’est Tinder Online au travers de cette vidéo grand budget postée par Tinder.

Et bonne année 1995 !

 

Et vous, trouverez-vous une utilité à Tinder Online ? Ça vous a fait plaisir de revoir un vieil ordinateur ? C’était pas mieux avant hein ?

Ambre, technophile (non, ça ne veut pas dire que j’aime la musique techno)

ban Messages Irr Tinder Online : L’ Appli de Rencontres Fait Du Neuf… Avec du Vieux !

ban Messages Irr2 Tinder Online : L’ Appli de Rencontres Fait Du Neuf… Avec du Vieux !

Lire la suite
30 Commentaires

30 Comments

  1. Michaelis

    5 avril, 2017 à 12:43

    je ne sais pas comment vous faites, mais moi je n’ai jamais réçu à avoir un match avec quelqu’un.

    • Sélim

      5 avril, 2017 à 15:38

      Vivre dans les grandes villes, ça aide, c’est certain.
      Là, c’est un article rapide, à grignoter, juste une news en passant ;)

    • Lenal'airderien

      6 avril, 2017 à 09:15

      Hello,

      Surtout que les applications bugg toutes les 5 minutes …. Et tenez vous bien on capte toujours pas sur Paris dans le métro avec le portable. Bah oui , comme quoi « Tinder on line » , bien pensé!!!

      Retour vers le passé…

    • Sylvain

      6 avril, 2017 à 18:08

      Ici non plus on capte pas dans le métro si ca peut te rassurer!

  2. Le Marginal Magnifique

    5 avril, 2017 à 12:46

    Pfff, quel intérêt ? N’y a-t-il donc pas suffisamment de femmes dans la vie réelle ? Soyez vrais et courageux les mecs.

    • Juan (Cristobal)

      5 avril, 2017 à 12:55

      Oui on comprends pas trop pourquoi art de séduire tiens tellement à faire de la publicité pour cette application … Mais ça va avec la féminisation global de ce beau système de capital. Difficile de passer à côté, mais les gars, on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a. C’est pas tout les hommes qui ont des couilles !

    • Sélim

      5 avril, 2017 à 15:45

      Hello Juan Cristobal,

      Je ne tiens absolument pas à « faire de la publicité » pour Tinder, ni pour Happn, ni pour Bumble.
      Pour aucune d’entre elles.
      Mets-toi juste à notre place : notre mission, c’est de donner aux lecteurs au quotidien l’actu séduction, les dernières avancées, les dernières techniques, les pensées les plus efficaces etc.
      Là, c’était un jour calme, avec une actu que je qualifierais d’insolite : un acteur majeur décide de se déployer sur ordinateur, c’est pas courant !

      Quant à ta réflexion d’avoir des couilles ou pas :

      tu veux convaincre qui ?
      EN coaching, je rencontre des hommes qui veulent aborder physiquement, dans les bars, dans la rue, et d’autres qui veulent apprendre à développer leur tchatche et leur personnalité en ligne.
      Je ne vais pas leur dire non, ni aux uns, ni aux autres.
      Je réfléchis toujours en me disant : « est-ce que ça peut servir aux lecteurs, est-ce que ça peut faire rire, est-ce que ça peut être un bon sujet de conversation ? »
      Là, c’est plutôt la troisième catégorie !

    • Juan (Cristobal)

      6 avril, 2017 à 08:34

      Je vais mieux me reformuler :
      je suis totalement contre les applications de rencontres en ligne ou sur le téléphone, pour moi une rencontre c’est dans la vraie vie : deux êtres constitués de chair qui se croisent dans un moment matériel fini (ça ne veut rien dire, je sais).

      Sauf : pour ceux qui ont des contraintes matériels physiques, par exemple un boulot trop prenant ou des enfants à charge, ou dans le cas d’un mec qui part en bateau en solitaire pendant des mois. Là les circonstances peuvent rendre ces applications très pratiques et même indispensables.

      Le problème c’est que ces nouvelles technologies transforment de façon bien trop rapides (au vue de leur succès) notre rapport à la séduction. C’est quand même bien plus facile de citer du Balzac derrière son téléphone. Et on rentre encore un peu plus dans l’ère du paraître et du faux semblant. (mais tu vas me dire c’est un peu ça la séduction…).

      Et ben je suis pas d’accord !

      On est sur « art de séduire » (point com) : et je trouve depuis 2 ou 3 ans peut être que la tournure des articles ont pris un mauvais fillon, puisque la teneur de ces derniers est adaptées à toucher le plus grand auditoire, plutôt que de viser la pertinence. (encore une fois c’est l’avis de bibi)

      La place que prennent Tinder, meetic, Bumble, dans vos articles devraient être limité à une catégorie bien définie et NON majoritaire. C’est en cela que je dis que tu fais de la « publicité ».

      « Je réfléchis toujours en me disant : « est-ce que ça peut servir aux lecteurs, est-ce que ça peut faire rire, est-ce que ça peut être un bon sujet de conversation ? » »

      Depuis quand tu réfléchis ?
      (ça va c’est une blague)

      « un acteur majeur décide de se déployer sur ordinateur, c’est pas courant ! » (effectivement, c’était un jour très calme… … )

      L’être humain tendra de toutes façon vers un peu plus de facilité et vers une zone de confort plus élargie : au chaud chez soi, derrière son écran.
      Si tu ressasses une « fausse facilité iréelle » tu confortes les lecteurs sur leurs positions confortables.
      Eeeeeeett ils sont oùùùù les bonhommes ?

      Dans la rue à gruger la file d’attente de Tinder.

      Peace Sélim.

    • Lenal'airderien

      6 avril, 2017 à 09:21

      Juan…

      Si tu cites Balzac derrière l’écran , je t’épouse!!!

      Du vécu…. Un pseudo 4 saisons …. Pour moi 4 saisons Vivaldi (Musique classique) … Le mec m’a dit connait pas!

      « Pizza 4 saisons  » , j’ai eu envie de pleurer là!!!

    • Sylvain

      6 avril, 2017 à 18:08

      Haha pizza 4 saisons? C’est 4 fromages non?

    • Sylvain

      6 avril, 2017 à 18:07

      Hello Juan,

      C’est un point de vue qui se défend. Apres je pense qu il faut être pragmatique. Est ce que Tinder peut permettre de séduire plus rapidement et plus souvent des femmes à des mecs qui auraient moins de résultats sans les utiliser? la réponse, à mon sens, est oui. Ok, c’est pas chevaleresque mais ça paye. C’est un peu le meme débat qu’au foot : gagner 1-0 ou faire 0-0 en garant le bus devant les buts, ou faire du beau jeu et perdre 3-2. Tout se défend. Mais je pense que ceux qui galèrent préfèrent gagner des matchs :) Et j’espère aussi que les puristes trouvent quand meme leur compte sur ADS! ;)

    • Tie amo

      7 avril, 2017 à 21:56

      Peut etre tout simplement parce qu´il y a eu une campagne sur le harcèlement de rue.

    • Sélim

      5 avril, 2017 à 15:40

      Hello cher Marginal Magnifique,
      Encore une fois, il n’y a pas d’opposition vie réelle et vie « irréelle ».
      Autour de moi, j’ai des dizaines de couples qui se sont formés sur les sites de rencontres en ligne.
      Des dizaines d’amis qui trouvent leur job en ligne.
      Il n’y a pas d’un côté la vie en ligne, et de l’autre, la vie réelle…
      Je maintiens qu’on peut être vrai en ligne, et qu’on peut être courageux en ligne, tout comme dans la vie « PHYSIQUE ». ;)

    • Volusian

      5 avril, 2017 à 16:56

      Bonjour, personnellement sans parler d’avoir des couilles ou non, je trouve qu’être en ligne c’est peut plus simple et naturel que dans un bar.

      Je m’explique, en ligne on ne discute qu’avec la femme seule sans devoir s’adapter aux copines à côté d’elle ou bien à l’ambiance général du bar etc …, tu ne juge pas forcément autant le physique puisque tu ne vois que quelques photos et non vraiment la personne, même si du coup tu ne peux pas t’aider du langage corporel, tu ne vois pas son regard ou ses expressions qui peuvent te bloquer dans ce que tu voudrais dire, et du coup tu arrives à communiquer plus clairement « pour commencer » .

      Bon après j’avoue être un grand timide et de ne pas avoir assez confiance en moi pour aborder des filles pour le moment, même sur des applis, mais j’ai toujours mieux su communiquer et plus clairement à l’écrit derrière un écran que devant la personne au début.

      Et je dirais que pour certains avoir des couilles c’est parfois juste venir sur ce site et devoir reconnaitre qu’ils ont des difficultés sur la séduction et qu’ils ont besoin d’aide pour faire ce qui est tellement naturel et banal pour certains de leur entourage. ;)

    • Sylvain

      5 avril, 2017 à 22:58

      Hello Volusian,

      Honnetement toute cette opposition, je pense que ca n’a pas vraiment de sens. c’est comme les pratiquants de musculations qui opposent le fullbody, le split ou le crossfit. Au final leur but, c’est de se muscler.

      Nous, notre but c’est de vous aider à rencontrer des filles. Et si tu es performant sur les applis tu pourras coucher avec des femmes de façon tout aussi consistante qu’un seducteur aguerri et sans sortir de chez toi. Ce n’est qu’un corde de plus a ton arc. A toi de voir celles que tu souhaites développer :)

    • Volusian

      6 avril, 2017 à 00:22

      Bonjour Sylvain,

      Pour le moment je lis beaucoup sur le site et les forums des conseils pour prendre confiance en soi et être capable de parler à des filles que je pourrais croiser au hasard d’une ballade ou simplement que je peux croiser tous les jours dans le train pour aller travailler. J’essaie d’apprendre à me « mettre en danger » pour avancer, du coup j’évite les sites et applications pour le moment mais c’est plus un objectif personnel qu’un préjugé.

    • Sylvain

      6 avril, 2017 à 17:50

      Et c’est tout à fait louable! Belle sortie de la zone de confort en tout cas. n’hésite pas à nous raconter ce que ça peut donner!

    • Babaorum

      9 avril, 2017 à 12:37

      En ce moment, il n´est pas évident d´etre courageux , surtout avec la découverte du  » Harcèlement de rue  » . Si avant on pouvait etre intimidé à aborder quelqu´un dans la rue, la double peine actuelle est la peur de se retrouver entre deux gendarmes. Donc, sur ce point, internet est interessant.

      Enfin, que ce soit dans le réel ou via internet, on rencontre quand meme des gens dans la vie réel . ( Avant internet, on pouvait se rencontrer par petites annonces :p )

      Cdlt

  3. Sôwal

    5 avril, 2017 à 19:18

    Ok avec les autres commentaires, dans l’idée.
    Je ne sais pas à quel moment ça a viré, mais l’idée des apps de rencontres qui était totalement défendable au départ n’est aujourd’hui qu’un truc archi chelou qui obéit à des codes tout aussi archi chelous, très peu naturels, voir douteux et WTF.

    Perso ça se passe bien mieux pour moi depuis que j’ai admis que je ne devais pas forcément insister avec ça, sous prétexte que c’est devenu commun.

    Bien sûr ça fait partie de vos sujets obligés ici, et puis ça correspond aux besoins et aux attentes de certains, pas de soucis là-dessus, c’était juste une réaction au fil de commentaire.
    Non, un intermédiaire algorythmique, ça n’est vraiment pas obligatoire.

    Vous aviez déjà fait un article sur les profils qu’on ne trouve pas sur Tinder. A mon avis ça peut encore faire de très bons sujets, qui peuvent aider ceux qui ne sont définitivement pas fait pour ça, ce qui n’est franchement pas toujours un mal. En tout cas moi je n’ai jamais regrété de ne plus m’infliger ça.

    • Sylvain

      5 avril, 2017 à 23:01

      Hello Sowal,

      Chacun son choix ! Si tu penses que tu n’en as pas besoin ou que c’est contre productif, concentre toi à fond sur d’autres leviers de rencontres. Apres, regarde, Adopteunmec, c’est 10 millions de profils, il y avait la pub il n y a pas si longtemps dans tous les abribus. Ca veut dire que tout age et conditions confondus, 1 francais sur 6 est présent sur le site! Pas négligeable quand il s’agit de faire des rencontres ;)

    • Sôwal

      6 avril, 2017 à 20:00

      Enfin, tu comprends bien que ce chiffre est complètement creu concrètement, entre la proportion de mec, de fake, de comptes plus ou moins inactifs, sans parler des largesses toujours naturellement prises par les pubs. La réalité du pourcentage de femmes en France présentes là-dessus est inchiffrable mais bien sûr à dix mille lieues du panneau sous l’arrêt de bus, j’espère souligner une évidence.

      Encore une fois j’apporte juste un peu de modération sur ce qu’on lit trop souvent, je n’ai rien contre l’existence de ces sites.

      Comme d’hab, juste pour provoquer un peu, je dirais… GMF, assurément humain… Badoumba (pour les jeunes vieux).

    • Sylvain

      9 avril, 2017 à 14:03

      Hello,

      Evidemment chiffre gonflé! Mais encore une fois, ce n’est qu’une corde de plus à l’arc du séducteur!

    • Lenal'airderien

      7 avril, 2017 à 08:28

      Sylvain,

      10 millions de profils dans le monde entre les fakes, les hommes mariés ou en couples , les escort, les hommes qui se font passer pour des femmes , les mytho, …. A méditer!

      Tout le monde peut s’inscrire , si tu respectes certains horaires , tu n’as pas besoin de prendre un abonnement payant (homme)

    • Sylvain

      9 avril, 2017 à 14:13

      Hum, je crois que ce n’est plus d’actualité ça maintenant! Avant ou mais maintenant je crois que pour les mecs, c’est payant quels que soient les horaires!

  4. 103

    5 avril, 2017 à 20:19

    Salut !

    En parlant de Tinder, je l’avais réinstallée pendant les dernières vacances, et j’ai été surpris de me rendre compte que plus de la moitié des profils étaient des fakes : tout le temps (ou presque) une bombe, et tout le temps à 8 km, et tout le temps une étudiante étrangère… le profil rêvé pour la découverte ! Mais la déception à la fin.
    Cela ne doit pas être aussi problématique dans les grandes villes, où il y a de vraies demoiselles/femmes (étrangères pourquoi pas) derrière le profil !

    • Sylvain

      5 avril, 2017 à 23:02

      Hello 103,

      J’avais noté la même chose quand je l’avais testé, mais tu apprends vite a reconnaitre les fakes malgré tout!

    • Lenal'airderien

      6 avril, 2017 à 09:35

      Du coté féminin.

      Les gens qui sont inscrits sur un site , ce n’est pas anodin souvent ont des problèmes pour rencontrer dans la vraie vie …J’adore , quand les gens me sortent j’ai pas le temps , le boulot bla bla ….J’ai envie de lui dire , si tu as une recherche normale et tu sais ce que tu veux , tu te donneras les moyens pour faire ta rencontre dans la vraie vie …

      Tu n’as pas besoin du virtuel , ça tient pas la route….Il ne faut pas avoir de grandes attentes ou autrement tu es déçu…. C’est un moyen de faire des rencontres sans plus… J’avoue que je n’aurai jamais confiance en un mec rencontré sur un site , trop de menteurs , manipulateurs, mytho… Je sais que ce que je dis , ne vas pas trop plaire à certains , mais bon je pratique les sites , désolée de ne pas faire dans la dentelle , vous connaissez mon coté « cash »… Y rencontrer l’amour , j’y crois pas une seconde …Par contre y prendre du bon temps , s’amuser entre adultes consentants pourquoi pas tu as largement le choix si tu es une femme…
      Les sites tu y rencontres des hommes mariés ou en couples, des queutards , des cas sociaux , les fraîchement largués … Dans le lot tu as quelques personnes qui sortent du lot… C’est comme trouver une aiguille dans une meule de foin…C’est pas gagné.

      J’ai appris beaucoup sur les hommes grâce au sites de rencontres …. En gros , je suis devenue une « killeuse » dans l’art de la séduction et la drague…

      Lenaenmodejesuisunekilleuse!!

    • Sôwal

      6 avril, 2017 à 19:44

      D’accord avec toi Lena, et je comprends que chez les femmes on utilise ces apps comme tu le fait, du moins si on a le courage de triller je suppose.

      Côté mec, encore une fois ça n’est que mon avis, mais si on est capable de gérer les innombrables biais de ce genre de trucs, les profils fakes, les tarifs étranges à la limite de l’honnête, les profils de gens bien tordus, d’attirer l’attention de la bonne juste sur photos et avec sa tchatche par clavier, de se pointer en RDV juste sur cette base, d’éviter de passer un entretient mutuel, et de sortir de là avec quelque chose d’un tout petit peu constructif (je veux dire un peu mieux que 2 affamés qui se sont trouvés à l’instant T)… Si vous faites tout ça, déjà chapeau parce que vous êtes bien meilleurs que moi ‘et que l’ensemble de mon cercle social d’ailleurs, je ne connais qu’un seul couple qui ait tenu un an), je m’incline, mais n’allez pas me faire croire que vous êtes un grand timide ou que vous avez du mal à discuter en vraie, parce que là j’ai raté plusieurs épisodes, ou vous vous inventez des problèmes ;

      Parce que franchement, les gens EARL sont bien plus tranquilles hein, bien plus facile à comprendre, à anticiper, et bien plus agréable à découvrir. Ca parait cucul et pourtant on dirait que ça mérite encore d’être dit…

      Allez allez, ca n’était pas une mauvaise idée ces trucs-là, et il faut bien essayer pour savoir ce qu’on en pense, mais sérieux si ça ne vous parait pas très très naturel n’insistez pas, on nous a bien marqueté l’acceptation générale mais ça n’est pas une obligation, juste une option de plus.

  5. Sôwal

    6 avril, 2017 à 20:26

    Correction, les gens IRL bien sûr, pas « EARL », comme quoi la vie de geek ça s’oublie :).

    • Sylvain

      9 avril, 2017 à 14:04

      On avait compris malgré tout! Tiens ça vient de me refaire penser à la série « my name is earl » ! A decouvrir!

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire plus Draguer sur internet