Votre plus « beau » râteau !

Publié dans Aborder une fille par
ArtDeSeduire.Com

Votre plus beau rateau Votre plus beau râteau !

Voici le second article qui sera fait par VOS commentaire. Le thème est directement inspiré par « Ownby » et son commentaire sur « votre plus bel exploit sur le field ?« .

C’est simple, dans ce post, vous racontez votre plus beau râteau.

Je me répète, mais oui, nous ne sommes que des hommes et les râteaux, croyez-moi, on s’en est pris pour en arriver là.

Pour continuer sur ma lancée,  je vous raconte le mien :

FRINGUES : Complètement décalé par rapport aux autres.

Ria : T-shirt manche courte, écharpe, jean, pompe cuir.
Ulth : T-shirt manche courte, jean, pompe cuir.
Lex : sneakers, baggy, pull moulant à col remonté (unique et inexplicable), pas rasé depuis 4 jours. Coiffure : mèche sur le front, petite crête. Le reste : en bordel façon saut du lit.

Sans oublier LE collier fluo. Forcément.

Les premiers arrivés sur la piste, nous dansons. Ulth à un mojo de folie et s’éclate vraiment. Il met DAWA, commence un madison et tout le monde le suit. Je m’assoies, et là, AMANDINE, LA BOMBE, LA HHB12 arrive. Je me lèves et me mets au madison.

Nous finissons vite en cercle, une septuagénaire  danse dans le cercle, puis Amandine, face à moi, rentre dans le cercle. Elle tourne les bras levés, elle est sublime, robe noir, talon noir, blonde, petite, les pupilles dilatées, le charme fragile.

Elle sort du cercle et se met à côté de moi. Gros EC et elle me balance dans le cercle, je lui tends la main, elle arrive. Nous dansons, nous ne nous sommes pas encore parlé.

Le cercle se brise, elle va danser avec sa mère (elle était là pour le cabaret, fête d’entreprise de sa mère ici.) Nous nous lançons de bons EC, nous dansons un peu ensemble. Elle remonte en haut de salle, par un escalier protégé par une armoire à glace. La princesse remonte dans son château, fermé à clefs.

Nous dansons sur les barres de strip, Ulth socialise comme jamais, il mène assurément. Je ne l’avais jamais vu avec autant d’énergie. Nous socialisons avec une jolie Eléonore et sa copine. Nous socialisons, elles s’amusent, nous nous éclatons.

Moment de creux sur le dancefloor, nous en profitons pour prendre nos consos et nous poser à une table pour brieffer/debrieffer. Ulth nous demande de nous occuper de sa copine, je lui dis qu’il FAUT que je m’occupe de la petite blonde dès que je la vois.

Nous retournons sur la piste, voir Eléonore et sa copine, nous nous amusons, Ulth se rapproche. Je vois Amandine au bar, les boulets arrivent, c’est une bombe, je dois faire vite. J’y vais, me pose face à elle, lui fait « salut » de la main, puis elle fait tout toute seule : prénom, âge…

J’apprends qu’elle s’appelle Amandine, 24 ans, elle travaille depuis 3 ans. Elle apprend que je m’appelle Lex (« comme dans Smallville ? »), que j’ai 18 ans (et pas 22).

Elle lâche son verre et m’emmène sur la piste, killer EC de la mort . Je lui présente Ulth et Ria, ainsi que les copines ici présente (Eléonore et son amie), nous dansons. La musique commence à se rythmer et les couleurs jouent avec elle.

Je me dis que je suis dans un film, vous savez, ce genre de film où vous avez une femme magnifique qui danse face à vous, en levant les bras au ciel, fermant les yeux et tournant, les moments où elle vous regarde fixement et que votre gorge se serre, votre estomac est noué, vous vous sentez libre, le monde n’existe plus, vous êtes vous, vous ne pensez plus, vous vivez, vous êtes là.

Regard langoureux, elle regarde en haut, et me dit qu’elle doit rejoindre sa mère. Elle m’embrasse la joue, avec cette manière de mettre les lèvres en avant pour y laisser l’humidité de sa bouche …

Je lui dis  » Rendez-vous ICI tout à l’heure. « 

Elle remonte, nous aidons Ulth à isoler mais sa proie ne se laisse pas faire.

15 minutes plus tard, Princesse redescend. Je la vois à l’autre bout de la piste, vais la voir, juste après qu’un boulet se soit glisser derrière elle. Elle me voit, sourit jusqu’aux oreilles, le mec décampe de lui-même.

Nous dansons, c’est de pire en pire, l’ambiance, toutes ces couleurs, je me sens dépassé par les événements… La fatigue, la musique, l’alcool, les lumières successivement rouge, vert, jaune, blanche sur son visage, pas mal de mecs me regardent et sourient, je vis leur rêve.

Je me sens fort. Nous dansons encore, ma tête tourne et j’aime ma vie.

Elle doit partir.

Je sors mon portable, lui tend. Elle fait non de la tête, se glisse vers mon oreille et me dit « mon copain serait trop jaloux », je lui réponds que « ça n’engage à rien d’aller boire un café. ». Elle me répond en toute honnêteté  « C’est marrant, c’est la seconde fois que l’on me parle du café aujourd’hui ».

Encore des dragueurs du dimanche pas calibré de SPU. Utiliser une frame aussi basique sur une nana comme ça, c’est pas humain, c’était mon dernier recours, il me restait rien d’autre !

Je n’ai pas insisté, j’ai préféré laisser la pureté en l’état. Le charme de la femme enfant, une femme du nouveau siècle, paraitre 16 ans malgré ses 24, sa façon de danser complètement dans son monde, sa peau douce et son odeur à tomber, sa voix posée mais rapide.

J’ai compris qu’il ne fallait pas insister en repensant à une phrase culte de Frederic Beigbeder  » Chérie, les filles, je ne les baise pas, je préfères les perdre « .

J’ai voulu qu’elle reste belle à mes yeux. Un baiser n’aurait fait qu’augmenter l’attirance et m’aurait rendu fou, coucher avec elle lui aurait fait perdre de son charme.

Elle me dit merci au creux de l’oreille, m’embrasse sur les deux joues en humectant ses lèvres entre chaque bise.

Le monde est en technicolor.

Je voulais me souvenir d’elle demain, lui laisser sa beauté.

Messieurs, dans ce FR, il n’y a pas de close, mais il y a la beauté, le charme, la retenue, la nostalgie.

J’ai trouvé cette frustration magnifique. Vraiment.

Ceci est, pour moi, mon plus beau râteau. Avec le recul, c’est le seul dont je me souviens vraiment. On apprend à oublier les autres. Ils sont sans importance.

Là, c’est un tout, mais je sais que je m’en souviendrais.

Lex

banner parler aux femmes Votre plus beau râteau !
banner parler aux femmes Votre plus beau râteau !
Banner 50phrases Votre plus beau râteau !
Banner 50phrases Votre plus beau râteau !
Bann TechniqueAstucieuse v2 Votre plus beau râteau !
Bann TechniqueAstucieuse v2 Votre plus beau râteau !
80 COMMENTAIRES
  • Diego dit :

    J’ai 15 ans, sors de ma premiére histoire d’amour. je suis en vacances avec mes meilleurs amis sur la cote atlantique et je décide avec le moins dtimide d’aller draguer sur la plage ( oui draguer et non séduire car j’été un sacré novice). il été a peu prés 23h, et denombreux groupes d’amis/ filles étaient présent! On en repére un petit groupe de 4 ou 5 filles et on se lance:
    – Moi  » Salut les filles cela vous dérange si l’on s’asseois avec vous ? :) »
    – Une d’entre elle :  » Oui » [ puis tourne la téte vers ses copines]
    Jpeux vous certifié qu’à 15 ans cela m’a fait une belle douche froide!!Mais quelque temps aprés cela devient un jolie délir :)

  • Antoine dit :

    Durant une soirée de Gala, je rentre dans une nouvelle pièce, je m’accoude a un table haute circulaire, je remarque une HB qui me regarde, me montre du doigt et rigole avec sa voisine. J’aborde le set constitué de 3 HBs + 2 Mecs. Je souris, m’avance confiant, regard intense, BL ouvert : (triomphant)  » Salut ! « . La HB sur le même ton que moi  » Aurevoir « . Je suis resté bloqué avec le même sourire, puis je suis partis.

  • nikolai_stanislofsky dit :

    Ca doit dater de 7 ou 8 ans, et ça se passe dans un TGV St Raphaël-Paris. Je me retrouve dans les places à 4 et me rends compte rapidement qu’il n’y a pas moyen que je passe tout le trajet devant un couple qui passait son temps à se rouler des pelles. Je décide de squatter les strapontins derrière le wagon fumeur (je l’étais à l’époque) et je rencontre une HB6, maghrébine, avec laquelle j’engage la conversation. Je constate qu’elle est un peu agoraphobe et qu’elle n’ose même pas traverser seule les allées des wagons pour trouver une place assise. Je l’emmène donc en première (les contrôleurs étaient déjà passés) mais de ce que je m’en souviens, je lui trouve très vite peu d’intérêt et me lasse très vite de ses déblatérations sur son ex. Tout ce à quoi je pouvais penser c’était cette HB10 aperçue en traversant le wagon fumeur, cette bombe aux boucles d’or, toute vêtue d’un blanc nacré, dont le haut maillé laissait entrevoir un corps et une poitrine de rêve… Quel stratagème pouvais-je élaborer pour faire sa connaissance, moi qui n’étais pas dragueur pour un sou, qui n’avait quasiment jamais abordé une inconnue (et ce jour là, 2 d’un coup !), et qui de plus avait les cheveux gras et une dégaine des plus crades, alors qu’elle était scotchée à son livre, et avait ses affaires étalées sur le siège voisin ?
    Sur un coup de folie, je me suis présenté, pas déglonflé, devant elle, et ait prétendu avoir échangé ma place avec quelqu’un (la fille que je venais d’accompagner) car elle n’était pas fumeuse. Rapidement, elle lâcha son bouquin et le contact s’établit naturellement. Et là Ô surprise, elle faisait exactement les même études que moi, mais un an au-dessus et dans une autre fac parisienne !
    Je ne me souviens plus du tout de ce qu’on a pu raconter pendant les 3 heures qui ont suivi mais je me rappelle bien du jingle sncf si distinctif qui annonce l’entrée en gare imminente. Ni une ni deux, je lui demande comment elle compte rentrer, si on peut faire un bout de chemin ensemble, en préparant un futur NC ou autre (après tout elle pouvait aussi bien me donner des conseils de filière ) et là, le mentionnant pour la première fois de toute la conversation, elle lâche un « c’est mon copain qui vient me chercher en voiture », puis devant ma mine quelque peu désabusée, et avec un sourire ravageur : « Bah, faut bien que ça serve à quelque chose non ? »…
    Plutôt surpris et inquiété par le fait que mes bagages se trouvaient 5 wagons plus loin, j’ai eu la faiblesse de la laisser partir sur cet échange, sans prendre ses coordonnées… J’ai même oublié son nom depuis, mais tout comme le râteau de Lex, il n’y a pas grand-chose à regretter. La nostalgie l’emporte et je me remémore souvent ce moment lorsque je dois prendre mon courage à deux mains pour aborder une fille…

  • Ownedguy dit :

    Mon plus beau rateau, j’ai abordé une fille :

    Moi: Salut t’aurais un bout de papier ?
    Elle : Pardon?
    Elle se lève et s’en va..
    Moi : Moi aussi….

  • nabil dit :

    mon plus beau rateau et dons je suis fiére etais au lit avec ma copine pour la premiére fois ou j’ai dis « j’adore tes f….se »

  • Tony dit :

    Le Week-end dernier je me fais un petit barcomme ça le soir tout seul tranquille juste pour décompresser un peu, confiant et super bien dans ma peau, je repaire une jolie fille (HB8-9) assise seule dans un fauteuil. Elle semblait vraiment de mauvaise humeur mais moi j’étais super heureux ce soir là. Du coup, je me lance ce petit défi (Hé oui, plus c’est « hard to get » plus j’aime jouer). Souriant et détendu (comme d’hab’ en fait), je l’aborde à l’arrache sans eye contact (j’ai péché par excès de confiance, mea culpa).
    MOI : « Bonsoir et félicitations car vous venez de gagner ! »
    ELLE : « Gagné mais gagné quoi exactement ? »
    MOI : « Le gros lot : le mec parfait (me pointant du doigt en souriant à la GM style) hé oui un vrai sex symbole (lol) ! »
    ELLE : « Je commence à croire que ma sœur avit raison ! »

  • Tony dit :

    (Suite après maladresse :D)
    MOI : « Vraiment, elle t’avais dit que tu allais rencontrer le mec parfait et passer une nuit inoubliable ! ;p »
    ELLE : « Non, elle m’avais bien dit qu’avec ces jeux à gratter les gros lots étaient toujours des arnaques ! »
    MOI : PAS DU TOUT VEXE MAIS MORT DE RIRE TELLEMENT JE ME SUIS FAIT RAMASSER ET CROYEZ MOI : C’EST PIRE ;p

  • Macounet dit :

    A mon tour:
    C’était au collège, en 3ème avec la première fille que j’ai dragué de ma vie: Je connaissais Karine depuis quelque années, un jour j’ai décidé de lui écrire une lettre d’amour et lui dire ce que je ressens.
    Résultat: elle ne m’a plus adressé un seul mot gentil et à fait lire ma lettre à tout le collège. Le vannes n’ont pas cessé de toute l’année, ça a été la plus terrible année d’école que j’ai connu.
    Aujourd’hui j’ai 29 ans, ma confiance en moi en subit toujours les effets et ça doit être la source de ma difficulté à aborder les femmes et les gens en général.

  • hamza dit :

    salut
    je trainait avec des potes a la fac et la j’aperçois une blonde qui s’amene je fonce vers elle je lui sors mon opener
    moi : salut je vous ai vu et je me suis dit que cette fille marche lentement tout en profitant de chaque instant vous devez surement crocker la vie de pleine dent :)

    elle : oui :) j’adore profiter …….

    moi :alors on doit vraimment pas s’ennuyer avec toi

    5 mn de conversation

    on pourrait continuer cette discution autour d’un caffée

    elle leve la main et me montre son alianace ( mariée 2 enfants )

    silence total pendant 5 s
    heureusement j’avait pris mon courage a 2 main et on a continué a discuter pendant un moment ,on a vraiment passé un bon moment ,ça prouve qu’on peus passer un bon moment avec une inconnue sans avoir pour but de la séduire

  • Jayman dit :

    Je vous raconte le rateau que je me suis pris en pleine gueule en fin de semaine.

    Je fais du théâtre à l’université, et sur un projet, je rencontre une fille. On s’entend à merveille, et puis pendant un party, on se rapproche. On fini la soirée collés, mais ça ne va pas plus loin. Quelques jours plus tard, je l’invite à aller prendre un verre, elle accepte, on passe une super soirée. Finalement, de soirées en soirées, on fini par s’embrasser (je suis du genre à prendre mon temps et à me laisser désirer!!).

    Au courant d’une soirée bien arrosée, elle devient complètement conne. Elle me sort des trucs du genre « si tu veux que j’aille dormir chez toi, il va falloir que tu ailles te rouler dans la neige! », « je te trouve pas assez entreprenant! » (et ce, même si j’ai passé la soirée à l’embrasser et à lui pogner le cul!), etc. Bref, ça me dégoûte, et je décide de passer à autres choses.

    Deux semaines plus tard, on rediscute de ces « évènements », elle s’excuse, dit ne pas avoir souvenir d’avoir dit de telles choses. Je lui laisse donc une seconde chance. Le soir même, encore un party (les gens de théâtre font toujours le party!), elle se saoule et redevient complètement conne. Je me dit que c’est assez; je la séduit, je la ramène chez moi, et demain, ciao bye! Ce que j’entreprends à merveille. Tout se passe bien, jeux de regards puissants, une kino-escalation digne des maîtres, elle me tombe pratiquement dans les bras.

    Elle semble même ne pas être au courant que trois jours avant, j’ai couché avec Suzanne, une autre fille du projet! C’était fantastique!

    On se perd de vue quelques temps durant la soirée, puis quand elle repasse devant moi, je la prend par la taille et la colle sur moi. Elle se dérobe, se retourne, me regarde droit dans les yeux et me dit « Ce soir, tu coucheras avec Suzanne! », avant de me laisser en plan!

  • Ellusionist dit :

    En pensant à « Votre plus beau râteau » je m’attendais à voir un truc violent digne d’un Chuck Norris. Mais non, c’est un beau râteau, un râteau charmant même. Quand même dommage pour « le café n’engage à rien », plus dans le fun aurait peut-être changé la donne qui sait, peut-étre qu’elle te mettait un gros Neg et qu’elle attendait autre chose de ta part. Tu étais proche de la one-it is quand même =P

  • King AFC dit :

    Mon plus beau rateau ce fut sur une fille qui arretais pas de m’envoyer des IOI impossible de me tromper je tente donc je rigole avec elle et tout et puis un jour elle me dit qu’elle est en kiffe sur deux garsque je connaissais et qu’elle hesitais entre les deux (vous imaginez comment j’etais interrieurement) puis je lui conseille celui que je considerais comme le plus meritant (je suis fair play) elle sort avec lui une semaine puis il casse et elle revient vers moi et arrete pas avec les IOI alors qu’il etait clair que je voulais plus qu’etre son ami, puis un jour je la racompagne chez elle et je tente de l’embrasser mais non elle me repousse avec un petit sourrire et un  »la prochaine fois » elle continue ses IOI mais j’ai compris qu’elle etait comme ca et que j’etais pas le premier a m’etre fait avoir.

    ensuite un autre rateau pas mal fut celui que m’a mis une fille sur qui j’etais en OI et qui semblait etre super interresse par moi on discutais tout le temps je me disais que c’etais bon mais impossible de faire evoluer la relation, un jour n’y tenant plus je profite d’une discussion portant sur l’amour pour lui demander  »si je te demandais de sortir avec toi que dirais-tu » (je sais erreure fatale) inutile de preciser qu’elle m’a sorti un petit  »je prefere qu’on reste ami » et qu’elle m’ignore presque depuis ce jour.

    et tout recement j’ai rencontre une fille een soiree avec qui j’ai bien accroche je discute avec elle je lui ais bien fait comprendre que j’esperais plus mais au bout d’une semaine elle me dit qu’elle c’est mis en couple.

    Ce ne sont la que trois exemple de rateau que je me suis pris mais j’en ai pris avec a peu pres toute les HB9-8-7 de mon bahut et je suis encore en premiere et mon lycee compte plus de 2500 eleves donc imaginer le nombre de rateau que je me suis pris sur deux ans

  • Josh dit :

    Je viens d’avoir mon premier rateau , j’ai 23 ans et d’habitude je le sais quand une femme me veut . Mais là j’y comprends rien . c’est une collège de travail , elle me colle toujours , dès que j’arrive au travail elle vient me faire la bise ,elle cherche toujours une escuse pour venir me trouver pour me parler , toutes les signes qu’elle voulait faire de quoi avec moi, on planifie p-e faire un voyage ensemble entre mes amis et ces copines . aujourd’hui pendant ma pause ,elle avait fini de travailler et elle attendait une amie ,donc decide de rester avec moi , à la fin de ma pause je m’approche d’elle et j’essaie de l’embrasser elle recoule et me donne la joue et souris et elle s’en va.
    p.s : p-e le fait qu’on etait au travail , bizarement apars le fait que je suis un peu perdu , je me sens pas si mal , je sais que au moins ,J’ai essayé , p-e pas au bon moment mais j’ai essayé .

    • Dante dit :

      Josh, il y a de fortes chances qu’elle veuille jouer ! Essaie de la revoir en dehors du travail et ça pourrait mieux fonctionner !

  • josh dit :

    Je viens d’avoir mon premier rateau , j’ai 23 ans et d’habitude je le sais quand une femme me veut . Mais là j’y comprends rien . c’est une collège de travail , elle me colle toujours , dès que j’arrive au travail elle vient me faire la bise ,elle cherche toujours une escuse pour venir me trouver pour me parler , toutes les signes qu’elle voulait faire de quoi avec moi, on planifie p-e faire un voyage ensemble entre mes amis et ces copines . aujourd’hui pendant ma pause ,elle avait fini de travailler et elle attendait une amie ,donc decide de rester avec moi , à la fin de ma pause je m’approche d’elle et j’essaie de l’embrasser elle recoule et me donne la joue et souris et elle s’en va.
    p.s : p-e le fait qu’on etait au travail , bizarement apars le fait que je suis un peu perdu , je me sens pas si mal , je sais que au moins ,J’ai essayé , p-e pas au bon moment mais j’ai essayé

    ****C’EST UNE SITUATION PLUS COMPLIQUER .****

    Avant de commencer à parler à celle qui m’interesse presentement ( F) je parlais plus à une de ces copines (L) .J’avais invité (L) à un cours de salsa gratuit pour le fun , parce que moi je danse deja la salsa et je lui ai dit que j’allais des fois a cette place, elle etait joyeuse et disait que cela la tentait beaucoup , car c’etait different de ce que les autres gars l’invitait à faire . Mais environ 2 heures avant de se voir elle annule sans me dire de raison , pendant la semaine me text que je lui ai passer la grippe que j’avais, je lui sors que la derniere fois que je lui ai racompagner chez elle , je l’avais pas embrasser ,donc fallait chercher aillers le vilain crapaud qui lui a fait sa et une connerie scientifique sur le temps d’incubation qui ne fittait pas avec la derniere fois que l’on c’est vue ( elle rit et m’a probablemnt pris pour un nerdz) . On a remis la salsa à la semaine apres ,mais j’ai du annulé j’avais des trucs pour l’ecole à faire . apres elle me sort qu’elle a recommencer à travailler à une autre place . Donc je laisse faire ,j’e conclus qu’elle n’est pas si interessé ou voit quelqu’un d’autre , Anyways elle a mon number , me text comme 1 mois plutard ,mais des publicités , je lui dit de ne pas m’envoyer des trucs de meme et profite pour avoir une conversation , elle ne comprends pas l’un de mes phrases , il y a deux sujet de conversation , donc lui dit c’est quoi qu’elle ne comprend pas , elle brain freeze et elle ne reponds plus . des fois elle passe à la job toute pressé , mais fait juste dire salut et continue son chemin .

    les semaines apres je parle plus souvent avec (F) , on se rapproche , la première fois qu’elle me parle de (L) , elle me sort une liste de compliment de comment elle me trouve , je lui dit ok et change de sujet de conversation et apres elle mentionnait (L) quand elles fesaient de quoi ensemble . durant le moment que je pensais que (F) et moi se rapprochait je ne voyais plus (L) , car nos horaire etaient devenus contradictoire .
    le jour apres mon rateau , leur ptite clique de fille passe à la job apres que (F) ai fini de travailler pour sortir , elles sont toutes bien habillées et ivres .

    mon rateau etait fraiche quand j’ai vu (L) et (F) ensemble , j’ai un peu paniqué et je suis allé faire semblant que je travaillais fort.

    le lendemain , je sors avec mes potes et parle de mon reteau et l’un de mes potes qui travail à ma job ,me sors que à chaque fois que (L) le voit demande comment je vais et de me dire salut de sa part , mais il le reponds toujours , tu me dit meme pas bonjour et parle de Josh , wtf . et me passe jamias le message parcequ’il le trouve ininportant. ce n’est pas un blockcock , mais c’est definitivement pas un wingman , c’est tellement pas la premiere fois qu’il me fait cela . des fois il me dit environ 1 ou 2 apres qu’il y a une fille qui n’arrete pas de demander des nouvelles sur moi et demande quand est-ce qu’on sort ensemble et quand il me voit de me passer le message .

  • tekka dit :

    C’est dingue l’effet que la peur du rateau peut avoir sur nous, les hommes… J’en avais une peur panique avant de rencontrer la mere de mon fils il y a quinze ans… Lorsque je me suis séparé d’elle, je me suis retrouvé face à cette peur qui m’empèchait d’aller vers les filles… J’ai découvert votre site, les régles du « Game » et je me suis lancé dans le bain… Forcé de constater que je n’ai pas eu le moindre echec avec en moyenne une à deux filles toutes les deux semaines (trés loin de sélim je suppose mais score honorable et améliorable pour moi ^^)… Et là, à la lecture de cet article, je me suis posé la question : Quel a été le plus gros rateau que je me sois pris ? Je n’en ai jamais pris… D’où me venait cette peur du rateau ? J’ai compris que ca datait du college, la période à laquelle les seules relations sexuelles que j’avais se passaient avec la veuve 5 doigts et où les filles se souciaent peu de moi et plus de l’image qu’elle pouvaient avoir en ma compagnie… Peur infondée donc… Voila ! Je n’ai jamais pris de réels rateaux !!! Mais pour ce qui est du largage, je suis un expert !!! ^^

1 2 3 4

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)