Méthode Gunwitch : rappel de ce qui apporte des résultats (2/2)

Publié dans Aborder une fille par Art de Séduire

Methode Gunwitch 2 Méthode Gunwitch : rappel de ce qui apporte des résultats (2/2)

Voici la deuxième partie d’un article d’Allen Reyes, alias Gunwitch, l’auteur de la fameuse Méthode Gunwitch et du cours La voie de Gun, traduit en français par ockwick du site voiedegun.com.

Dans cet article, Gunwitch cherche à nous rappeler les bases de la séduction, ce qu’il nous faut comprendre au minimum pour arriver à des résultats, ainsi qu’une marche à suivre simple qu’il utilise lui-même; la même marche à suivre décrite dans sa méthode.

Comment je procède

Je sors le jour.

Je vais dans un grand magasin en général. Restez loin des boîtes de nuit: apprenez à ne pas avoir besoin du « courage liquide » afin d’approcher des femmes.

Les boîtes sont aussi un environnement plus difficile à maîtriser, car il y a une grande emphase sur le visuel, voilà pourquoi c’est plus facile quand on fait 2 mètres ou que l’on est musclé. Trouvez donc un grand magasin ou centre commercial.

Je repère ma cible. Une femme qui est mon idéal, pas l’idéal « bombasse blonde aux gros seins et petit cul », mais le type qui me fait réagir. J’en trouve une qui est seule, qui ne se déplace pas.

Je n’ai pas besoin d’ajouter du chaos à la situation en approchant une fille qui se déplace ou qui est avec des amies. Quand elle est avec quelqu’un, elle va bien plus facilement être affectée par ce qu’elle pense de leur jugement, par les conditionnements sociaux qui lui disent de ne pas coucher avec un étranger.
 

Je me relaxe

Je suis à l’aise.

Au moment de l’approche, je ressens déjà mes désirs, mon état sexuel (voir la MGW pour plus de détails); peut-être 2 ou 3 sur une échelle d’intensité de 1 à 10.

Je me place près d’elle et je regarde autre chose, et j’attends qu’elle me remarque. Pas difficile quand on entre dans l’espace personnel de quelqu’un.

Aussitôt je la regarde dans les yeux et je lui dis « salut », « hey », « allô », tout dépend de mon humeur et de son apparence ou son âge.

En d’autres mots, je ne saute pas brusquement dans son univers. Je « flotte » près d’elle, ce qui me rend moins intimidant et rend le processus plus naturel. Ce n’est pas une boîte de nuit où des saouls se marchent sur les pieds et se bousculent.

Je reste à l’aise, et je lui demande quelques questions jusqu’à ce qu’elle semble à l’aise elle aussi. Des questions du genre « tu viens d’ici? »  « oh, tu viens d’où alors? »  « en passant je suis Rob, et tu t’appelles…? » Rien de trop complexe.

Dès qu’elle me sourit en retour, ou qu’elle rit à quelque chose que je dis qui n’est pas si drôle, je mets immédiatement en marche ce principe du « marche/agis/parle comme un canard »: j’agis comme quelqu’un qu’elle connaît déjà, je parle comme quelqu’un qu’elle connaît déjà, ainsi je serai perçu comme quelqu’un qu’elle connaît déjà et non comme un inconnu.

À partir de là, je parle de l’environnement présent, de musique, de télé ou de films, de gens célèbres. Je me relaxe encore plus. Ok.

Tout le monde connaît Les Simpsons.  Tout le monde connaît Rachel, Chandler et Ross de « Friends », ou Marissa, Ryan, Seth et Summer the « The OC » (NdT: je parle d’une perspective Nord-Américaine, mais vous pouvez sûrement trouver des personnages et émissions de ce genre, qui sont populaires en Europe)

Je ne lui demande pas « est-ce que tu écoutes xxxxxxx? » Je lui demande « qu’est-ce que tu écoutes à la radio? ». Et si elle mentionne une émission que je ne regarde pas, sur laquelle on ne peut pas faire connexion? Je lui demande quoi d’autre elle écoute, jusqu’à ce que l’on trouve une émission que nous regardons tous les deux.

Cela me permet de supposer qu’il y a déjà du rapport entre nous, que nous avons quelque chose en commun. C’est ce que des gens qui se connaissent font, ils parlent de choses qu’ils ont en commun. Ils parlent de personnes que tous deux connaissent – même si ces personnes sont fictives!

À cet instant, mon état sexuel monte en intensité, peut-être 5 ou 6 sur 10. Je la regarde dans les yeux un peu plus sensuellement, je suis assis près d’elle.

La conversation continue, nous parlons de plusieurs choses, mais toujours des sujets de conversation neutres.  Au cours de cette conversation, mon état sexuel et ma relaxation montent graduellement jusqu’à 9 ou 10 sur 10. Cela pourrait prendre une heure, une demi-heure ou même 3 heures.

Ce n’est pas du temps gaspillé. Essayez de passer 3 heures à récolter des numéros de téléphone, pour ensuite avoir besoin de les rappeler, fixer des rendez-vous… Et voyez combien de fois vous allez baiser.

Beaucoup moins de fois que si vous passer 3 heures en face-à-face, en essayant d’aller jusqu’au bout, avec chaque femme. C’est garanti.

Pendant ce temps, je l’observe, afin de déceler quand elle entre en état sexuel, quand elle le projette elle aussi.

Vous le savez lorsque sa voix devient plus douce, son regard plus sensuel, et qu’elle vous touche, qu’elle se rapproche de vous. Ce sont les éléments clés de l’état sexuel.

Lorsque ça se produit, je suggère l’isolation, par exemple « viens chez moi, je reçois des amis plus tard et j’aimerais te présenter à eux » – cela lui donne une bonne excuse pour vous suivre, sans qu’elle se sente comme une salope qui reçoit une invitation directe pour baiser.

Et si elle est vraiment charmante, pourquoi ne pas inviter des amis plus tard pour vrai… Après l’avoir baisée, bien sûr, afin de ne pas introduire plus de chaos dans la situation.

N’importe quelle excuse fonctionne, et ce n’est JAMAIS une proposition directe. Les femmes ADORENT le sexe, mais elles ne veulent pas paraître « faciles » et la société leur dit que c’est mauvais de vouloir baiser. La clé ici c’est la subtilité.

Si elle hésite, j’attends, je continue la conversation, puis j’essaie encore. Je répète ce processus jusqu’à ce qu’elle devienne rude, ou me dise un « NON » catégorique. La majorité du temps, elle hésite un peu, et puis elle finit par accepter.

Un « NON » rude et catégorique? Ça arrive rarement, surtout lorsque l’on remarque qu’elle est elle-même dans l’état sexuel avant de suggérer l’isolation. Même souvent si l’état sexuel n’y était pas, le « NON » est rare, car les gens en général on de la difficulté à fermement refuser quand quelqu’un persiste. Essayez et vous verrez.

Donc enfin nous sommes seuls, isolés, et je lui demande de venir s’asseoir ou s’étendre à côté de moi, ça dépend de la situation, si je suis assis ou étendu moi-même.
 
Je l’embrasse, de plus en plus chaudement, pendant le temps qu’il faut pour qu’elle soit vraiment allumée, et je continue jusqu’au sexe.
 

Commentaires

Cette démarche n’est bien sûr pas immunisée contre le chaos. Il y a toujours quelque chose de neuf ou d’imprévu dans chaque situation. Mais cette démarche fonctionne pour moi environ 80% du temps.

Si je vais en boîte approcher des groupes, ou que j’approche des filles qui se déplacent, ou que je vais à une soirée où tout le monde est excité et fait la fête, ce taux de réussite devient sensiblement plus faible.

Ne reste que cette démarche est une fondation solide que je suis en mesure d’adapter selon la situation. J’espère que ça pourra aider quelques personnes qui tournent en rond un peu.

Qu’importe la méthode que vous préférez, si vous n’avez pas les relations sexuelles que vous désirez, allez essayer cette démarche pendant 1 semaine et vous verrez. 

Quelles sont les chances, en suivant cette démarche, de ne PAS baiser ? Les chances sont minimes. Il y a eu des centaines et des centaines de rapports de sortie menant au sexe en employant ces principes. Pas des rapports de collecte de numéros.

Pas des rapports venant de gens que j’ai rencontrés et qui sont devenus des amis, mais des gens qui ont lu ma méthode et qui l’on essayée. Des gens du monde entier.

Je ne dis pas ceci pour m’en vanter, je veux simplement donner une idée que ce que j’ai décrit ci-haut fonctionne, et que ça fonctionne BIEN, même si parfois notre orgueil nous dit « ça ne peut pas être si simple, sinon j’aurais déjà compris et réussi! »

Vous pouvez évidemment lire la méthode au complet, en français sur www.voiedegun.com

Si vous n’avez déjà pas les résultats que vous souhaitez obtenir, prenez une chance, essayez quelque chose de différent – la définition même du non-sens c’est de toujours faire la même chose en s’attendant à des résultats différents. 

Cessez d’utiliser des lignes que vous avez lues sur Internet, cessez de récolter des numéros qui ne mènent nulle part, et tentez cette démarche! Au pire, vous serez encore dans la même situation, au mieux votre situation s’améliorera.

Allen « Gunwitch » Reyes, traduit par Ockwick. 

banner parler aux femmes Méthode Gunwitch : rappel de ce qui apporte des résultats (2/2)
banner parler aux femmes Méthode Gunwitch : rappel de ce qui apporte des résultats (2/2)
Banner 50phrases Méthode Gunwitch : rappel de ce qui apporte des résultats (2/2)
Banner 50phrases Méthode Gunwitch : rappel de ce qui apporte des résultats (2/2)
Bann SexTalk 3 Méthode Gunwitch : rappel de ce qui apporte des résultats (2/2)
Bann SexTalk 3 Méthode Gunwitch : rappel de ce qui apporte des résultats (2/2)
Bann 16erreurs 1 Méthode Gunwitch : rappel de ce qui apporte des résultats (2/2)
Bann 16erreurs 1 Méthode Gunwitch : rappel de ce qui apporte des résultats (2/2)
Bann SMS1erRDV 1 Méthode Gunwitch : rappel de ce qui apporte des résultats (2/2)
Bann SMS1erRDV 1 Méthode Gunwitch : rappel de ce qui apporte des résultats (2/2)
Bann TechniqueAstucieuse v2 Méthode Gunwitch : rappel de ce qui apporte des résultats (2/2)
Bann TechniqueAstucieuse v2 Méthode Gunwitch : rappel de ce qui apporte des résultats (2/2)
9 COMMENTAIRES
  • samtoo dit :

    Et que fais tu du téléphone portable ? Les nanas seules dans les lieux publics sont à 96% du temps pendu à leur portable…
    Que fais-tu du probable gros malabar qui été à 50 métres de sa copine en train de regarder autre chose ? :)
    Ta conception est pas mal, mais trouver ce genre de contexte est très rare !

  • ockwick dit :

    En journée, c’est assez facile voir quand une fille est avec quelqu’un.. Le copain ne va pas souvent loin! Et puis l’approche est assez subtil, et personne n’est saoul (habituellement), ça cause pas de problèmes quand même.

    En autres mots, quelques instants courts pour observer ça aide beaucoup.

    Quant aux filles sur leur portable, moi j’en vois pas à cette fréquence, ici au Canada ni à Londres. Va voir dans une librairie, une épicerie, un café, n’importe quoi, il n’y a pas 96% des femmes qui sont en train de parler sur leur portable!

    ock.

  • ockwick dit :

    Et puis après, si elle y est, parle-lui quand même, ça fonctionne parfois. Parfois elle faisait semblant de toute manière. Crois un peu en toi, n’es-tu pas plus intéressant pour elle, sexuellement parlant, qu’un message texte achalant d’une amie qu’elle déteste? lol…

    ock.

  • Rayban dit :

    Elle à l’air efficace cette méthode, et surtout, elle me convient bien. Pas besoin de surjouer devant la fille, de se faire passer pour quelqu’un qu’on est pas. Ici, c’est beaucoup plus fin. J’ai réellement l’impression que cette méthode mène quelque part, et pas dans une impasse.
    J’irais tester quand j’aurais l’occasion.

  • phulis dit :

    Quelques points m’ammènes à me poser des questions.
    Au niveau de l’approche principalement.
    Si je m’inscruste à environ 1 ou 2 metres à côté d’une cible, il n’y a pas foule et j’avais plein d’autre choix : pourquoi a cette place la ? risque t-elle de se demander.
    Donc je skouate, je la mate, j’attends un EC, sourire et je fonce. Je ne suis pas persuadé que se soit plus naturel que d’y aller directement…

    Second point : Réussir à causer 3 heures sans s’arrêter, ces hot pour moi. Deux heures de conversations, je les faits un peu près, en comptant le cube, des questions du maniac plan, du fluff. Mais 3 heures ???

    Après sa demande à être testé, un bonne ancrage pour se mettre dans l’état sexuelle et ces partis mon coco.

    Merci pour ton article.

  • ockwick dit :

    Salut phulis:

    Est-ce que tu peux lire les pensées des autres? J’imagine que non… Les femmes ne le peuvent pas aussi. Alors si tu es là, tu es là, c’est tout.. Toi tu sais que tu t’approches d’elle pour lui parler, mais elle ne le sait pas, alors tu ne fais que t’imaginer ce qu’elle pense en te basant sur ce que tu sais – et ça, elle ne peut pas le deviner vu qu’elle ne lit pas les pensées! Et de toute manière, les femmes aiment se faire approcher (les femmes normales), alors qu’elle sache pourquoi tu es là ou non, ça ne pose pas de problème.

    Si c’est plus naturel ou non, « Congruence et flottement » sur le blog sur mon site. Ça explique la psychologie derrière le flottement, la supposition du rapport, l’état sexuel.. Même derrière le C&F! Et un tas d’autres trucs! Des explications qui ne sont pas les explications typiques ;)

    =====

    Conversation: « 3 heures » ça veut pas dire qu’il faut parler exactement 3 heures lol. Mais sérieusement, as-tu besoin de matériel du cube ou de routines pour parler à tes amis? Non? Alors pourquoi ça serait différent avec une fille? T’as pas besoin de l’impressionner ou de faire semblant de lire les ligne de ses mains ou de la divertir avec des histoires.. Va lire à propos de la supposition du rapport sur mon site « Méthode verbale » dans la section de la Méthode Gunwitch, ça va éclairer un peu là-dessus.

    ======

    Merci pour les commentaires, et j’espère que mes réponses vont vous être utiles :)

    ock

  • Cranf dit :

    phulis :
    « Si je m’inscruste à environ 1 ou 2 metres à côté d’une cible, il n’y a pas foule et j’avais plein d’autre choix : pourquoi a cette place la ? risque t-elle de se demander. »
    Gunwitch suggère dans à peu près toute sa méthode d’assumer l’état sexuel .Il ne faut pas oublier que c’est du game très direct : à partir du moment où tu t’approche d’une inconnue et que tu commence à lui parler dans le but d’une conversation longue et interessée (donc pas de FTC ,de routine pré-machées , et tous les trucs propres à l’indirect), tes intentions sont à peu près claires pour elle .Le fait qu’elle ne te rejette pas directement (ce qui serait très étonnant étant donné que tu ne fas que suggérer ton état , donc donc ne le verbalise pas : tu rejette souvent une fille qui engage une conversation dans le bus , surtout si elle est un minimum soignée niveau physique ?) laisse entendre de sa part qu’elle va te laisser déployer tes cartes .
    La méthode étant très tournée ONS , même si tu te fais rejeter , tu next proprement , point barre.

  • Playboy dit :

    Je connaissais déja cette méthode mais c’est toujours bon de la relire. Personnellement je l’adore, j’ai toujours eu de très bon résultats (bon dans un magasin je suis pas trop fan). Ca change vraiment des boites où bcq de hb ont déja un BS bien présent, en plus ça permet d’avoir une conversation censé pour une fois et sans besoin de crier. Je ne pars jamais dans l’idée d’un FC sinon c’est perdu d’avance, le FC se fait naturellement est c’est du coup bcq plus plaisant! Et si le FC ne se fait pas les garanties d’un prochain RDV sont quand a elles bien présentes!

  • Nabil dit :

    Salut ockwick,j’ai déjà essayé la démarche,elle se fonctionne,sauf j’ai un problème au niveau d’isolation,parceque je ne possède pas un local par défaut,j’ai testé la démarche sur la rue mé la rue dispose de plusieurs chaos,j’ai tombé sur des bon cibles sauf elles sont déjà un empêchement comme koi par ex pressé de rentrer chez elle,déjà un rendez vous et même les filles dans la rue ont un grande pression social,donc j’ai décidé de fréquenter les endroits ou il n y ‘a pas de trop de gens,des endroits calme.A savoir j’ai bien supposer le rapport plus profondement dans le transport commun comme le bus et le train.c’est trés important de trouver le bon endroit au niveau des logistiques,surtout je me suis rendu en compte qu’elle ne faut pas fréquenter les endroits ou il y ‘a trop dragueurs qui sont par défaut lourds,c’est suffisant ce que j’ai lu dans votre blog et la site du méthode pour moi tu sais c’est la première fois que j’ai réussi à atteindre un niveau avancé pour moi,il y a que des principes et les bases dans la méthode j’ai commencé a voir les choses autrement
    Merci bcp ockwick

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)