Les 7 Erreurs à Eviter quand Vous Abordez une Femme

Publié dans Aborder une fille par Sélim

Mission 06 extrait drague 2 rue Les 7 Erreurs à Eviter quand Vous Abordez une Femme

Avec le retour des beaux jours, j’ai la chance de pouvoir observer les erreurs les plus flagrantes en SPU chez ces apprentis séducteurs que je coache.

Dans cet article, je vous dévoile les 7 erreurs les plus fréquentes que commettent les hommes en drague de rue et vous explique comment les corriger quand vous abordez une fille.

On a tous nos points forts et nos points faibles quand il s’agit d’aborder des filles, et vous allez forcément vous reconnaître dans une de ces sept erreurs…

Les 7 erreurs à éviter quand vous abordez une fille dans la rue, c’est parti !

La fille GO FAST

Cette fille a peur. Pas forcément de vous, mais par réflexe, par habitude, par ambiance de merde généralisée, elle a appris à regarder ses pieds et à battre Usaïn Bolt dans la rue.

La première erreur à faire, c’est d’essayer d’aborder une fille qui sprinte, qui est au téléphone, ou qui a ses écouteurs et qui garde son regard vissé sur les pavés.

Ne vous mettez pas sur son chemin, ce serait pire qu’une manchette de l’Undertaker ou de John Cena.

Ne la suivez pas, vous n’êtes pas un stalker : si vous ne croisez pas son regard, ne faites pas comme les mecs de la Croix Rouge ou d’Action contre la Faim qui vous sautent dessus pour vous expliquer comment faire des dons.

Le meilleur moyen pour éviter de prendre un gros vent sur son passage est de repérer cette fille-là à 10 mètres, et de tenter un eye contact et un coucou !

Lui parler alors qu’elle a des écouteurs sur les oreilles revient à vouloir raisonner un alcoolique après 10 verres : c’est une mauvaise idée !

Le mieux à faire, quand vous voulez draguer dans la rue ou au parc, c’est d’aborder une fille immobile !

Le « penseur » de Rodin

Vous la voyez, cette statue, vous la connaissez. Un tourbillon de questions dans la tête du dragueur de rue :

  • « Je lui dis quoi ? »
  • « Et si elle a un mec ? »
  • « Et si elle me met un vent ? »
  • « Et si elle me rejette et m’humilie ? »
  • « Et si je ne suis pas son genre ? »  

Penser, c’est bien. Mais parfois, en drague, agir, c’est mieux ! Vous pourrez vous en rendre compte dans MISSION 06 : pour prendre le numéro des filles que j’ai abordées, pas besoin d’être Molière ou Shakespeare !

Faites simple sur les openers et les sujets de conversations !
Je vous invite à revoir cet extrait de MISSION 06, pas besoin d’interactions très logiques ni de sujets de conversation brillants, mais ça marche !

Je vous renvoie vers le premier extrait de MISSION 06 pour le constater par vous-même !

Le toucher, c’est après

C’est une des bases de la persuasion et de l’influence : quand on veut persuader un client dans un magasin de fringues, il faut qu’il puisse toucher le produit.

Quand je bossais chez Gap, pendant six mois, à vendre des jeans pour femmes, j’utilisais énormément cette technique : je faisais tout pour que les femmes aillent en cabine et ESSAIENT le jean qui avait l’air si bien sur le mannequin.

Pourquoi ? Les femmes sont plus convaincues par un jean qu’elles ont pu toucher et essayer, il y a dans le toucher une dimension affective primaire, avant de comprendre les mots, on comprenait le toucher, les gestes de nos parents.

Le toucher rassure, apaise. There, there

Donc quand on dit : « Pour séduire les filles, il faut les toucher », j’ai envie de dire « Oui, dans une certaine mesure ».

Et surtout pas dans la rue en deux minutes ! Vous aimeriez qu’un inconnu vous touche dans la rue ? Non. Elles non plus !

J’use et abuse des checks dans les vidéos disponibles dans la formation Mission 06.

Mais pas de kino escalation, pas de massage à une inconnue dans la rue, pas de câlins sur les mains, pas de tentatives de câlins dans les cheveux.

Mon conseil séduction : gardez les premiers contacts physiques pour plus tard, pour un premier rendez-vous en terrasse ou lors d’une soirée en boîte ou chez des amis, sur le dernier Rihanna / David Guetta.

Vous pouvez à la rigueur claquer une bise à la fille en partant, une fois que vous aurez pris ses coordonnées.

Ne pas assumer, comme un gros… bébé

Aborder une fille dans la rue, c’est un exercice compliqué qui a un objectif. Pour certains mecs, ce sera l’instant FC, d’autres l’instant kiss, d’autres encore le 06.

Je me suis rendu compte lors de récentes sessions de coaching en séduction que certains hommes n’assumaient pas de draguer.

Ils viennent sur Artdeseduire pour avoir plus de filles dans leur vie, certes, mais face aux filles, ils se dégonflent complètement, comme si draguer, c’était sale ou mal.

Le mec qui n’assume pas, généralement, va essayer de trouver des excuses, va tenter de se défiler, va me dire que cette fille est trop grande, trop vieille, trop jeune, trop vulgaire etc…

Et quand enfin il va pour aborder la fille, il va complètement masquer la raison de sa venue ! Remontez un peu, et repassez la fin de la vidéo : je dis clairement à la fille que je suis là pour la draguer !

Soit elle se sent flattée et est intéressée, soit elle s’en fout et c’est fini, next ! Les mecs qui n’assument pas ont avant tout peur d’être jugé, ont peur de l’échec !

Or, l’échec fait partie du processus d’apprentissage ! Draguez, assumez !

Réciter un texte par cœur

Un opener appris par cœur, ça peut servir, au début. Comme quand on apprend à faire du vélo avec les roulettes, comme quand on apprend à nager avec les brassards.

Mais l’esprit d’Artdeseduire, c’est plutôt de vous apprendre à réfléchir, de vous apprendre les mécanismes de la drague et de vous laisser improviser par la suite !

Si vous pompez un peu des openers du genre « Police des sacs à main en crocodile », apprenez à vous en détacher rapidement, sinon vous allez développer une dépendance à un type d’openers en particulier.

N’apprenez rien pour aborder les filles : forcez-vous à observer et improviser pour draguer léger !

Pour apprendre à aborder les filles naturellement dans toutes les situations de la vie quotidienne, rendez-vous ici ! >>

Gestion de la frustration et harcèlement de rue

Vous savez que le contexte est tendu en ce moment sur la drague de rue… Vous avez comme moi en tête l’image de ce sale type qui va draguer emmerder une fille :

« Oh mademoiselle ! Eh t’es charmante, tu veux une glace à la menthe ? Vas-y, réponds ! Putain, salope, t’es même pas belle ! »

Ça, c’est le cas extrême du mec qui ne sait NI aborder, NI gérer sa frustration. Ce n’est pas de la drague. En aucun cas. Pas comme on la conçoit chez Artdeseduire.

Prendre un râteau, ça arrive à tout le monde. Même à moi, et ce sont des râteaux filmés dans MISSION 06, qui me torturent tous les jours (^^)

Soyez un parfait gentleman : si la fille vous éconduit, ainsi va la vie ! Si elle vous met un râteau, repartez au boulot ! Ce n’est vraiment pas la fin du monde. Souhaitez-lui une bonne journée, et poursuivez votre chemin, mais restez courtois !

Ne soyez pas le genre d’hommes dont les filles se plaignent en rentrant le soir chez elles. Soyez plutôt le rayon de soleil qui leur aura fait plaisir avant de retourner à leur morne vie !

Ne pas oser aborder : ERREUR 404

La pire des erreurs. Celle que vous commettez au quotidien, parce que vous avez peur d’aborder, parce que vous êtes paralysé, parce que ça ne se fait pas, parce que vous avez peur d’être ridicule…

Résultat, vous attendez le vendredi et samedi soir dans les bars et les boîtes où le choix est plus restreint, où la concurrence est plus rude.

Ou alors vous vous en remettez à des algorithmes qui décident pour vous sur les sites de rencontres.

Mais pourquoi attendre ?

L’autre jour, un de mes clients me dit « J’ai failli y aller… je l’ai repérée à une station de métro, on était dans le même wagon… elle m’a regardé, je l’ai regardée, et je me suis dit que je l’abordais dans 3 stations si elle était encore là… Elle est sortie au deuxième arrêt… VDM ! »

Vie de merde ? Pas vraiment. À mon avis, au bout du troisième arrêt, il aurait trouvé une autre excuse pour ne pas aborder la fille. Je connais bien la règle des 3 secondes, pas la règle des 3 arrêts !

Arrêtez de vous trouver des excuses ! GO ! Sortez votre plus beau sourire et c’est parti ! Si vous refusez de sortir de votre zone de confort, personne ne va draguer à votre place !

Si vous avez tendance à reproduire toujours la même erreur avec les filles que vous abordez ou à ne pas oser aborder des filles dans la rue, je vous recommande de jeter un œil à MISSION 06 !

Cette formation vous propose 3 heures de vidéos théoriques + 24 séquences de drague de rue décryptées pour seulement 59€ (prix de lancement jusqu’au 19 mai).

Découvrez Mission 06 et apprenez comment aborder les filles ici >>

Sélim, votre street coach

banner parler aux femmes Les 7 Erreurs à Eviter quand Vous Abordez une Femme
banner parler aux femmes Les 7 Erreurs à Eviter quand Vous Abordez une Femme
Banner 50phrases Les 7 Erreurs à Eviter quand Vous Abordez une Femme
Banner 50phrases Les 7 Erreurs à Eviter quand Vous Abordez une Femme
Bann SexTalk 3 Les 7 Erreurs à Eviter quand Vous Abordez une Femme
Bann SexTalk 3 Les 7 Erreurs à Eviter quand Vous Abordez une Femme
Bann 16erreurs 1 Les 7 Erreurs à Eviter quand Vous Abordez une Femme
Bann 16erreurs 1 Les 7 Erreurs à Eviter quand Vous Abordez une Femme
Bann SMS1erRDV 1 Les 7 Erreurs à Eviter quand Vous Abordez une Femme
Bann SMS1erRDV 1 Les 7 Erreurs à Eviter quand Vous Abordez une Femme
Bann TechniqueAstucieuse v2 Les 7 Erreurs à Eviter quand Vous Abordez une Femme
Bann TechniqueAstucieuse v2 Les 7 Erreurs à Eviter quand Vous Abordez une Femme
121 COMMENTAIRES
  • Karim dit :

    Bonsoir à tous,
    Ayant déjà fréquenté plus d’une fois votre site, je peux dire que je suis adepte de certains de vos articles.
    J’ai cependant une question à vous soumettre, plutôt un cas « spécial »: cela va faire plus de quelques mois que je tente d’attirer le regard d’une jeune femme au pedigree plutôt rare, mademoiselle est une intello canon et très peu bavarde pour ce qui est du face to face. J’ai opté pour la douceur dans un premier temps, savoir si elle suivait les mêmes cours que moi (FAC 4ème année), je l’ai boosté dans la matière où je suis conquérant. Mais son visage n’exprime rien d’autre que la mélancolie, et la beauté m’enfin bref. Je suis ensuite devenu un peu plus tenace, plus taquin, je ne suis pas allé jusqu’à dégrader sa personne mais c’était juste assez connoté pour qu’elle l’insinue d’elle même. Je tente tant bien que de mal de la faire réagir, la demoiselle ne répond que par des sourires froids et gênés. C’est sa timidité envers moi qui me laisse penser que j’ai une chance et je ne compte pas la lâcher. Un conseil pour essayer de tout bonnement la réveiller ?

    • Sylvain dit :

      Salut Karim,
      Mon premier conseil serait de ne pas la mettre sur un piédestal. Rappelle toi que tu es le prix et que tu dois représenter un challenge pour elle. Je te conseille d’utiliser tous les outils du séducteur à ta disposition : DHV, attract, kino, cocky & funny…Montre toi original et décalé et quand tu vas sentir que la température sera suffisamment montée, lance toi pour lui proposer un date hors de la fac. N’hésite pas à utiliser notre moteur de recherche en haut à droite pour aller plus loin et intégrer ces notions. Bonne chance !

  • Legentleman dit :

    Bonjour,

    J’ai déjà écrit sur ce site comment les femmes du Québec ou du Canada sont différentes versus les européennes face à la drague dans la rue (technique enseignée sur ce site). Sur le site MSN on parlait d’un reportage fait par Radio-Canada au sujet d’un spécialiste de la drague qui se promenait avec une caméra cachée. Une résidente d’Ottawa avait été abordée par cet homme et elle avait détesté sa façon dont il l’avait abordé. Elle a fini par le fuir en retournant à son travail.

    Elle a eu un doute à savoir qu’il avait pu avoir une caméra sur lui. Elle a fait des recherches sur le net et elle vu les vidéos de ce type. Par la suite elle a appris que plusieurs femmes avait été abordées de la même manière par ce soit disant expert. Mme Samantha Deleonardo pense qu’il faut dénoncer ce genre de comportement.

    Alors elle a pris la décision de porter plainte à la police d’Ottawa contre cet homme. Selon elle le comportement de ce spécialiste de drague est similaire à celui d’un prédateur. Cette façon d’aborder les femmes nourri le sentiment d’insécurité disait-elle.

    Alors vous voyez que j’avais raison dans mon commentaire que j’avais fait sur un autre blogue d’enseignement sur comment aborder les femmes. Je disais que les techniques offertes sur votre site ne sont pas adéquates avec les femmes de l’Amérique du Nord. Votre spécialiste risquerait d’avoir un coup de poing à la figure par une canadienne et une poursuite en boni oufff…

    Voilà pourquoi les mecs du Québec sont de moins en moins actifs dans la drague. Il faut être plus subtile en approchant les québécoises sans demander leurs numéros de téléphone dans la rue. Dans certaines situations le gars qui oserait faire ce genre d’approche aurait la police à ses trousses:)

  • seasons dit :

    Bonjour,

    Une fille en face de mon bureau a attiré mon attention, j’aimerai l’aborder mais je me sens tellement foireux.

    J’ai ecris un mot que je lui ai posé sur le pare brise ;  » J’ai été charmé en t’apercevant. je souhaiterai te proposer d’aller prendre un verre. Sincèrement. XXX avec mon numero »

    Elle a bien eu le mot, elle a souris je l’ai vu de ma fenêtre. Elle a gardé le mot sur son tableau de bord. Je n’ai pas eu de nouvelles depuis.

    Qu’en penser ,? peut on récupérer le coup ? Comment ?

    Merci

    • Sylvain dit :

      Hello Seasons,

      Attends déjà un peu de voir ce que ça donne ;) Après est ce qu’elle te connait? Est ce qu’elle sait qui tu es? Ou c’etait totalement spontané? Peut etre que si elle ne voit pas du tout qui tu es, elle a besoin de mettre un visage sur ce mot. Comment elle a attiré ton attention? Elle bosse dans un lieu public? :)

    • seasons dit :

      Bonjour sylvain,

      merci d’avoir pris le temps de me répondre.

      Elle ne me connait pas, nous nous sommes croisés quelque fois car elle travaillé en face de mon local commercial. Elle est belle au naturel sympa.
      Je lui ai mis ce mot pour déclencher la machine mais elle doit hésiter.

      Comment faut il que je m’y prenne pour l’aborder suite à ce mot ?

      Elle travaillé dans un bureau ou elle est seule,le.siège de son entreprise est dans une.autre ville.

      Comment m’y prendre ?

      Merci

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Bon maintenant, je pense que tu vas devoir te lancer. Au moment ou tu la vois sortir de sa voiture, tu fonces. et tu l’abordes  » tu as peut etre peur que ce soit l’oeuvre d’un psychopathe cannibale vu que je n’ai pas eu de nouvelle mais c’est moi qui ai écrit le petit mot et je me suis dit que tu aimerais mettre un visage sur ces mots. » Pas facile mais tu y vas avec le sourire et tu vois ce que ça donne. Intimidant mais peut-être que ca en vaut la peine. De toute façon, c’est une bouteille jetée à la mer. Si ca ne marche pas, tant pis. Tu en sortiras tout de même gagnant vu l’effort que tu auras fait pour sortir de ta zone de confort :)

  • seasons dit :

    Merci pour ce plan d’attaque au top. Mais, comment faire pour trouver le moment car je ne peux la guetter et attendre le bon moment pour l’accoster.

    Comment procéder ?

    merci

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Ha je croyais que tu pouvais la voir depuis ta fenêtre. Si tu l’as vu l’autre fois, tu peux avoir une vague idée de ses horaires. Donc le moment idéal pour faire une pause clope ou aller se dégourdir les jambes ;)

    • seasons dit :

      Plus facile à dire qu’à faire, pas eu le courage hier.

      Comment l’aborder, penses tu que je doives l’accoster avec la phrase que tu m’es donné ou alors autrement ?

      un conseil pour éviter de bafouer quand je parlerais ?

      merci

    • Sylvain dit :

      Hello,

      Et oui, je sais bien! Si c’etait facile d’aborder une femme, ça commencerait à se savoir au bout de 2000 ans de civilisation. ;) Prends ça sur un mode fun. De toute façon, c’est une bouteille jetée à la mer, il y a de bonnes chances qu’elle te réponde qu’elle a déjà un copain ou autre. Mais lance toi. Mon approche me semble pas mal. Après à toi de l’adapter. Et ne te mets pas de pression. Dis toi que si ça foire, tu ne lui parleras plus et qu’il n y aura aucune conséquence. le rateau n’est pas grave. vas y avec plaisir pour passer un bon moment. Que risque tu? dans le pire des cas, ça dure 1 min et elle va te dire  » c’est très gentil mais j’ai déjà un copain » avec un sourire et puis voilà. pas de quoi fouetter un chat. Et si ca va plus loin, c’est jackpot. Dis toi que quoi qu’il arrive, tu en sortiras gagnant :)

  • Hugo dit :

    Cela serait d’une aide énorme si tu pouvais me conseiller dans la matière, je sais bien qu’il faut être le plus naturel possible, et à l’écoute, j’ai d’ailleurs démarré la première étape depuis 10 jours je dirais, nous nous sommes croisés du regard à maintes reprises, nous avons 17 ans, j’aimerais bien entamer la seconde étape, qui consiste à élaborer un contact avec elle, mais la manière de dire les openers + le fait de ne pas en avoir me bloquent un peu, et pourtant, j’ai essayé de regarder sur le site

    Elle se situe bien évidemment dans une autre classe que la mienne, et franchement, j’ai l’impression qu’il y’a un petit feeling, cependant, nous rentrons parfois après + de 18h sur des rues parallèles, et c’est à ce moment là que j’aimerais entrer en action, mais que dire, comment l’aborder, j’aimerais vraiment avoir des conseils s’il vous plaît, je vous souhaite une bonne journée et merci encore pour vos vidéos.

    • Sylvain dit :

      Hello Hugo,

      Pour que je comprenne bien, tu ne la connais pas et tu voudrais l’aborder, c’est ca? Du coup, vous avez déjà des points communs, etre dans la même école et habiter pas loin l’un de l’autre. Ensuite, quelles sont les circonstances? Elle est seule en général sur le chemin? Avec des copines? Il te suffit de lui parler avec un truc inhérent à la vie du lycée et d’enchainer sur autre chose… genre « wouaaah tu as vu la méga baston dans la cour cet aprem!? » et derrière tu embrayes sur ton game ;)

    • Hugo dit :

      Salut Sylvain,

      Tout d’abord, je l’ai en ami facebook depuis le collège, sans vraiment l’avoir connue, oui je sais j’ai été surpris de voir que cela fait plusieurs années que je l’ai sur facebook, on a pas masse points communs, elle a l’air plutôt fan de chevaux, elle fait beaucoup d’équitation.

      Sur le chemin, on va dire qu’il y’a au minimum un à deux jours par semaine où elle est seule, les copines avec qui elle est, je pense que cela ne vaut pas le coup de tenter quand elles sont présentes pour une première fois, elle n’est pas dans la même classe, je connais certains trucs sur ses professeurs effectivement, j’ai acheté 297 phrases de artdeseduire, je suis entrain de l’étudier attentivement.

      Le pourquoi du comment je suis ici comme on pourrait être dire vient principalement du fait que je ne sais pas trop comment l’aborder, du moins, je sais qu’elle vient du sud, et on est au nord, dire un truc du genre ;

      Tu as l’air sympas, tu ne dois pas être du Nord, (où il fait froid là-bas en l’occurence), oui je sais, ne me jugez pas sur les clichés peut être cool mais c’est le seul opener direct que j’ai lu que je me verrais bien ré-employer, c’est pour cela que je viens vers toi légèrement désespéré mais pas trop quand même, ça serait pas bien de l’être pour quelque chose de ce genre lol, pour avoir des conseils sur comment l’aborder de manière naturel avec un truc qui pourrait l’accrocher.

      Merci d’avoir pris le temps de répondre en tout cas! =)

    • Sylvain dit :

      Mais si tu l’as en ami sur facebook, commence par lui envoyer un like de temps en temps, puis va lui parler sur Facebook. Ce sera beaucoup plus facile je pense!!

      Si tu te rapproches d’elle dans le digital, tu te sentiras plus à l’aise! et tu pourras valider le fait de faire vos trajets ensemble. Sur facebook, tu l’abordes avec un truc en rapport avec ses photos. Mais comment se fait il que vous ne vous parliez jamais si tu l’as en contact sur Facebook?

    • Hugo dit :

      Merci beaucoup de tes conseils, donc tu penses que l’aborder sur facebook par des petits likes puis un opener c’est bien? Quels types d’openers tu penses qu’il serait préférable d’utiliser? Je sais, ce sont mes débuts en réalité sur des relations  »normales » on va dire avec des gens du bahu, je m’excuse de mon inexpérience sur cela, pour être honnête elle a du m’ajouter il y’a 3 ans sans que je m’en rende compte, j’ai du accepter par inadvertance, ce qui est plutôt rare pourtant.

    • Sylvain dit :

      Hello Hugo,

      par exemple, un soir ou tu la vois rentrer, tu lui fais une remarque sur sa tenue vestimentaire! genre ha très sympa cette petite robe! Dommage qu’elle n’etait pas assortie a tes boucles d’oreille. Et hop tu commences sur FB comme ça! Adapte le à ta personnalité bien sur ;)

    • Hugo dit :

      Haha ok ça marche! =)

      Et dans le cas où j’aborderais une amie que je n’ai pas sur facebook, mais avec laquelle y’a un feeling également, tu penses qu’il faut faire la même ?

    • Sylvain dit :

      Hello ;)

      Ha bin si tu la connais déjà et que tu lui as déjà parlé, inutile de l’aborder ainsi mais tu peux ajouter des lines de ce genre dans ton game. Là tu peux dérouler normalement et utiliser les outils que tu connais : attract, dhv, kino…Tu as tout ce qu’il faut sur le site. Tu trouveras les articles en utilisant notre moteur de recherche!

    • Hugo dit :

      Merci beaucoup! Je te tiendrais au jus pour la suite ! Merci d’avoir pris le temps d’avoir répondu à multiples reprises! =)

    • Sylvain dit :

      Avec plaisir Hugo! J’attends la suite ;)

1 2 3

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)