« Je peux t’offrir un verre ? » :
Pourquoi Vous ne Devez JAMAIS Utiliser cet Opener !

Publié dans Aborder une fille par Sélim

offrir verre fille Je peux toffrir un verre ? : <br/>Pourquoi Vous ne Devez JAMAIS Utiliser cet Opener !

Article inspiré par un lecteur. Sa question est simple :

« J’ai peur d’aborder des groupes de filles. Ma technique, c’est donc de proposer de payer un verre aux filles, ou alors je leur demande poliment si je peux m’asseoir à leur table.

Comment savoir alors si elles acceptent parce qu’elles ont envie de faire ma connaissance ou parce qu’elles veulent se faire payer un verre gratos ? »

Les players aguerris connaissent déjà la réponse à cette question. Alors, « Je te paye un verre ? », ça marche ou pas pour aborder une fille ?

OK, je vous donne la réponse immédiatement. Ça ne marche même pas une fois sur dix.

Le seul moment où vous pouvez aborder une fille en lui proposant de lui offrir un verre, c’est dans un open-bar, parce que c’est drôle. Ou dans une soirée entre amis, là où l’alcool est gratuit, et où votre proposition sera perçue comme une vanne.

Sinon, vous oubliez. Laissez-moi vous donner les deux raisons pour lesquelles cet opener vous flingue d’entrée de jeu.

Comme les autres

Vous n’avez pas idée du nombre de fois qu’une jolie fille se fait aborder dans une soirée. Si elle est facilement accessible au bar ou sur la piste, le chiffre explose.

A votre avis, combien de timides l’abordent ? Combien de mecs sans idées originales ? Sur une soirée, pas des masses, deux ou trois peut-être…

Mais c’est comme ça deux à trois fois par semaine. Depuis ses 16 ou 18 ans. Toutes les semaines, des mecs viennent l’aborder en lui proposant de lui payer un verre. Cette phrase, elle la connaît par cœur !

Vous aurez beau être un mec sympa, original, drôle, intelligent, riche, elle va vous associer aux losers qu’elle a déjà congédiés… Et on ne vous le souhaite pas !

Voilà pourquoi cet opener est mauvais. Mais il y a une deuxième raison encore pire que celle-ci…

Et le prizing, bordel ?

Revenons, si vous me le permettez, à la raison d’exister du bouquin de Swinggcat, Real World Seduction.

D’habitude, les mecs draguent les filles, les courtisent. Les filles sont le Prix, la récompense. Elles se savent en position de force, elles savent qu’elles sont le trophée. Résultat : lorsqu’elles acceptent de coucher, les mecs ont l’impression d’avoir touché le gros lot…

Alors que le séducteur qui s’y connaît un peu en Prizing sait qu’il faudrait adopter la démarche inverse : vous êtes le Prix ! Vous êtes le trophée et les filles veulent coucher avec vous. C’est vous qui leur faites une fleur.

Tel est l’état d’esprit que Swinggcat développe pour aider les hommes à se démarquer.

Le point commun entre Révélation et Real World Seduction ? L’accent mis sur la Valeur. Si Mystery reste vraiment concentré sur le terme de Valeur, Swinggcat appelle ça la Prizability, votre capacité à être le Prix.

Comment augmenter votre valeur aux yeux des filles ?

Il y a tout un tas de critères de sélection chez les filles, même si j’ai tendance à souvent citer les 6 critères d’attraction de David Buss, un psychologue texan.

Du moins important au plus important, ça donne :

6 : La confiance en soi
5 : L’intuition sociale, le fait de savoir quoi dire et quoi faire en fonction des interlocuteurs
4 : Le look, le physique, l’apparence générale
3 : L’humour et l’intelligence
2 : Votre capital social (qui vous connaissez mais surtout, qui vous connaît ?)
1 : Votre capital économique

Connaissant ces six critères, c’est maintenant à vous de vous prendre en main pour tout améliorer. Certes, le facteur « argent » peut paraître important, c’est le plus important pour qui veut se projeter à long terme, mais le reste est à développer aussi.

Par exemple, avec Eros, pendant des années, nous ne misions que sur notre humour et notre confiance en nous. Nous étions étudiants, nous ne connaissions pas grand monde, nous étions « normaux », « sans plus », pour ne pas dire « banals » en apparence.

Et pourtant, je peux vous dire qu’on s’est amusé, parce qu’on misait tout sur nos points forts ! A vous de trouver VOS points forts, et à vous de braquer les projecteurs là-dessus ! Pourquoi je vous dis tout ça ?

Retour à notre opener « je peux t’offrir un verre ? »

Qu’est-ce qu’il communique en termes de valeur ? Il envoie les signaux inconscients suivants :

  • J’ai besoin d’acheter ton temps avec une boisson parce que je ne suis pas sûr que tu veuilles rester sans contrepartie.
  • Je te paye un verre pour te louer le temps d’une demi-heure, comme si tu étais une pute.
  • Ce que j’ai à raconter n’est pas forcément intéressant, il vaut mieux que tu boives.
  • Je ne sais rien de toi, je ne sais pas ce que tu penses, je ne sais pas ce que tu aimes, mais je vais quand même t’offrir un cadeau. Au fond, toi ou une autre… Je m’en fous, je ne cherche qu’un trou.
  • Je ne sais pas quelle est ta Valeur, mais j’estime en avoir moins que toi.
  • Je ne sais pas si tu es intéressée par moi mais je vais essayer de capter ton intérêt grâce à 20 euros bien investis.

Pas grand-chose de positif donc dans cette offrande à la déesse inconnue…

Conclusion : on n’offre pas un verre à une fille qu’on ne connaît pas, avec qui on n’a pas parlé pendant au moins 20 minutes, une demi-heure.

Quand est-ce qu’on offre un verre à une fille ?

Vous avez les puristes qui vont vous répondre « JAMAIS », elles ne le méritent pas, elles sont toutes vénales, « je ne paye rien avant d’avoir baisé » etc… Je comprends le point de vue, un peu hardcore à mon sens.

Mon point de vue : quand vous avez déjà repéré quelques IOI, quand vous sentez que la fille vous plaît vraiment, quand vous savez qu’elle a un cerveau et que vous aimeriez bien vivre une aventure sérieuse avec elle, vous pouvez lui proposer un verre. Plaisir d’offrir, en quelque sorte.

« Tu bois quoi ? » est suffisant. Pas la peine de vous lancer dans de grandes tirades explicatives… Vous savez que vous allez la revoir si tout se passe bien, alors croyez-moi, ces 10 euros dans un cocktail passeront bientôt inaperçus dans le flot de dépenses qui suivront une fois que vous serez en couple avec elle…

J’ai presque oublié la mention responsable : à consommer avec modération, bien évidemment ! Je vous laisse relire l’article sur le meilleur de la drague bourré, même s’il vaut mieux éviter !

Bonus : pour les musiciens, je repense à la chanson de TTC Girlfriend… « J’aime ton air sévère, est-ce que je peux t’offrir un verre ? » Ca, c’est un très bon opener pour petite parisienne hipster qui reconnaîtra les lyrics !

Et vous, votre avis sur la question ? Gentleman barman ou Pick-Up Avarice ?

Sélim, ancien barman

banner parler aux femmes Je peux toffrir un verre ? : <br/>Pourquoi Vous ne Devez JAMAIS Utiliser cet Opener !
banner parler aux femmes Je peux toffrir un verre ? : <br/>Pourquoi Vous ne Devez JAMAIS Utiliser cet Opener !
Banner 50phrases Je peux toffrir un verre ? : <br/>Pourquoi Vous ne Devez JAMAIS Utiliser cet Opener !
Banner 50phrases Je peux toffrir un verre ? : <br/>Pourquoi Vous ne Devez JAMAIS Utiliser cet Opener !
Bann SexTalk 3 Je peux toffrir un verre ? : <br/>Pourquoi Vous ne Devez JAMAIS Utiliser cet Opener !
Bann SexTalk 3 Je peux toffrir un verre ? : <br/>Pourquoi Vous ne Devez JAMAIS Utiliser cet Opener !
Bann 16erreurs 1 Je peux toffrir un verre ? : <br/>Pourquoi Vous ne Devez JAMAIS Utiliser cet Opener !
Bann 16erreurs 1 Je peux toffrir un verre ? : <br/>Pourquoi Vous ne Devez JAMAIS Utiliser cet Opener !
Bann SMS1erRDV 1 Je peux toffrir un verre ? : <br/>Pourquoi Vous ne Devez JAMAIS Utiliser cet Opener !
Bann SMS1erRDV 1 Je peux toffrir un verre ? : <br/>Pourquoi Vous ne Devez JAMAIS Utiliser cet Opener !
Bann TechniqueAstucieuse v2 Je peux toffrir un verre ? : <br/>Pourquoi Vous ne Devez JAMAIS Utiliser cet Opener !
Bann TechniqueAstucieuse v2 Je peux toffrir un verre ? : <br/>Pourquoi Vous ne Devez JAMAIS Utiliser cet Opener !
89 COMMENTAIRES
  • benwa dit :

    ah ah c est sympa ici!!
    petite anecdote : j’ai rencontrer une fille sur le net (rien d extraordinaire)
    apres un peu de blabla je propose un rdv dans un lieux neutre .. probleme elle n aime pas se garer en centre ville.
    je lui dit en deconnant : je vais quand mm pas te donner rdv au leclerc dans le rayon saucisson …
    reponce surprenante: et bah pourquoi pas
    on c est reelement rencontrer la bas et elle a acheter le saucisson pour l apero!
    comme quoi y a pas de bonne ou mauvaise technique de drague!!

  • marco dit :

    Salut Sélim, top ton conseil, cela nous aide.
    Ton avis STP:
    Une femme que je connais un peu avec qui j’ai une ‘touch’ m’a dit ok pour un verre proposé facon l’air de rien apres un compliment m’a planté au tel juste avant le rdv sans me donner d’explication. bon j’ai appris qu’elle est en couple. mais pourquoi avoir dit oui sachant que je suis interessé par elle? Marco

  • Apoteoz dit :

    @JimmyJig : Suite à la conversation de notre dernière soirée, je passe faire un tour pour lire ton comm’ ci-dessous.

    Pour précision du contexte : tu trouves que le très direct « faire connaissance » est le pire truc à dire, alors que je trouve ça pas si mal quand on manque d’inspiration (et moi, c’est souvent ^^).

    Il s’avère qu’un petit mec s’est amusé à tester différents openers, il s’appelle Yvon Dallaire, il est psychologue spécialisé dans le domaine.

    Il indique que « J’aimerais beaucoup faire votre connaissance » récolte le score très honorable de 82% de réussite dans l’entame d’un échange intéressant, alors qu’un opener plus original comme « Que mangez-vous pour le [petit] déjeuner ? » qui sort de nulle part débouche sur un taux de réussite inférieur à 50%.

    C’est un peu décalé, mais il faut avouer que c’est un peu plus difficile de rebondir que dans le premier cas… l’envie de parler doit vite s’étouffer après un « moi c’est chocapik et pepito, tu aimes les pepito?…. Mon chat pas trop… dis pourquoi tu regardes ton verre comme ça et tu réponds pas? » ^^.

    En indiquant clairement qu’on veut faire connaissance, que l’on assume ce désir et que l’accord est marqué par la cible, le fluff se lance sans avoir besoin de pirouettes intellectuelles hasardeuses.

    Rien sur le « je vous paye un verre », mais le pire opener à ne vraiment pas reproduire selon l’étude : un compliment merdique sur ses yeux.

    Pourtant, les yeux ne doivent pas être négligés, le jeu du regard est à la fois le préambule à un abordage et l’élément primordial pour avoir une interaction réussie.

    L’EC doit toujours être bien marqué avant un abordage, sinon c’est l’échec presque assuré.

    Je ne me prononcerai pas sur la valeur scientifique de cette étude, on ne sait rien du protocole sur le site sur lequel j’ai vu l’info publiée, et il faut avouer que c’est de la bonne accroche de boulet qui fut testé.

    Mais bon, dans le fond, ce qu’il raconte, c’est quand même pas trop mal cohérent avec le game.

    Je vous laisse le lien:

    http://www.psycho-ressources.com/bibli/seduction.html

    Si ça tente quelqu’un, on peut-être lancer des statistiques du genre (sur le forum) pour vérifier l’efficacité des ouvertures (les théories c’est bien, mais il faut les vérifier sur le terrain !).

    Et pour éviter que Selim ne le fasse, je rappelle que si vous manquez d’inspiration comme moi, il y a un ebook pas cher sorti récemment que vous trouverez ici, avec quelque openers peut-être un peu meilleur que « salut! tu baises ou tu bois un verre? Perso… j’ai pas soif! » :

    http://www.amazon.fr/Phrases-pour-Aborder-Filles-ebook/dp/B00DTVCXCA/

  • Cracktoumunch dit :

    Salut à tous, me revoilà !

    Je partage avec vous une variante assez fun que j’ai trouvé:

    Avec un grand sourire, un BL de kéké-dragueur et une paille a la main:
    « Salut! Je peux t’offrir une paille? »
    (Il y’en a a foison sur les bars, suffit d’en prendre une)
    Ensuite j’enchaine sur « Par contre il faudra être sage pour avoir le reste! » Ou « garde là précieusement, si tu me plait elle peut toujours servir »

    Et enfin, on place dans la discussion qu’on est super doué en cocktails et qu’on vient d’en inventer un, la suite se passe chez nous…

    Cracktoumunch, team PUAvarice.

    • selim dit :

      Hello Cracktoumunch !
      J’ai ri, cette idée est vraiment géniale (elle est à la fois drôle, radine et dans un contexte de soirée « dangereuse », on peut même se mettre à parler de drogue…)

      PS : ne prenez pas de drogue, c’est mal.

      PS2 : on la garde évidemment celle-ci !

  • marco dit :

    Selim peux tu m’envoyer ton email stp? merci !!!

  • plus un dit :

    Tout dépend comment on le tourne:

    -Je t’offre un verre ?
    -non
    -Ouf… Tu veux une gorgée du mien, c’est du whisky. Si tu m’a vu mettre deux cachetons dedans, ne t’inquiète pas, c’est pour mes hémorroïdes!

    ou alors

    -Je t’offre un verre ?
    -oui
    -C’est pas du jeu! J’attendais le regard du python dérangé dans sa digestion… tu me déconcertes! On partage le mien si tu veux c’est du whisky.

  • kevin dit :

    Il y a deux jours et après quelques semaines à se croiser dans notre master et avoir pas mal discuter par sms, nous nous voyons pour boire un verre. elle : une biere, moi : 2. Au moment de régler je sors la carte bleue et elle me dit que ça la gène que je paye. Je lui dit : « Je n’ai que la carte bleue ce sera plus pratique, mais rassures-toi c’est toi qui paieras la prochaine fois. » Elle me dit ok avec un sourire.
    J’attends de voir si ce jour va arriver….!?

  • Danette dit :

    Salut,
    Ça peut marcher avec : » salut, tu m’offre un verre? »( avec un grand sourire) ???

  • Jamie Lannister dit :

    Hello,

    Totalement d’accord avec cet article, ne jamais offire un verre facilement => Position de soumission/faiblesse vis à vis de la Target… Perso quand on la connait pas, c’est 50/50… Quand on a des certitudes, qu’on a acquis sa confiance, là ok pour un verre.

1 2 3

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)