Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

Trois Openers tout Bêtes que Vous Pouvez Facilement Utiliser en MPU

draguer dans un centre commercial

Aborder une fille

Trois Openers tout Bêtes que Vous Pouvez Facilement Utiliser en MPU

Trois Openers tout Bêtes que Vous Pouvez Facilement Utiliser en MPU

 Trois Openers tout Bêtes que Vous Pouvez Facilement Utiliser en MPU
Le MPU, c’est la drague du samedi après-midi, la drague au centre commercial, c’est la version « mall » du SPU : le mall pick-up.

Au lieu de draguer dans la rue, le fameux SPU (Street Pick Up), là, vous allez draguer dans un centre commercial (les MALLS, ces centres commerciaux géants de deux trois étages).

Hier, j’ai accompagné Sam et JC pour une session de Mall Pick-Up aux Halles, un centre commercial du centre de Paris.

Compte-rendu pour vous, et 3 openers naturels dont vous pouvez vous servir pour aborder les filles que vous croisez en MPU.

Je vous répète depuis 10 ans que les mots pour aborder une femme ne sont pas importants, c’est l’énergie et la créativité qui comptent !

Et bien sûr, la capacité à aborder les filles, à dépasser votre peur d’aborder.

Et c’est ce qu’il s’est passé lors de cette session où nos apprentis séducteurs avaient décidé de draguer dans un centre commercial.

La drague pendant la session de shopping du samedi après-midi a un vrai avantage : les filles ont un peu plus de temps, elles flânent, elles sont prêtes à discuter deux-trois minutes avec vous si vous êtes sympa !

Le plus simple, pour aborder une fille dans un centre commercial restera toujours de demander votre direction ou de commenter la taille de leur sac Zara, H&M ou Forever21.

Mais si vous ouvrez grand les yeux, vous trouverez des manières faciles et naturelles pour aborder les filles qui font leur shopping.

Situation 1 pour aborder dans un centre commercial – La Fille au Tshirt UNFOLLOW : vive le peacocking au féminin !

Aborder Une Fille Dans Un Centre Commercial Trois Openers tout Bêtes que Vous Pouvez Facilement Utiliser en MPU

Vous connaissez le peacocking, cette philosophie qui consiste à porter des fringues flashy, voyantes, et des accessoires qui attirent l’œil, pour attirer les filles et leur donner directement un prétexte pour vous parler.

En voyant cette jeune femme et son Tshirt avec l’inscription « UNFOLLOW », j’ai été obligé de l’aborder…

Sélim : « Salut, je viens te dire que je suis dans la détresse la plus totale… J’avais 8000 followers sur Insta et là, à cause de ton T-shirt, tout le monde est en train de m’Unfollow… Tu peux arrêter ? Tu peux le mettre à l’envers ? En plus je vois que tu es allée faire des courses chez Go Sport, mets un maillot du PSG, c’est mieux ! Tiens, tu ne vas pas au Parc ce soir ? »

Elle : « Ahah non, c’est un cadeau pour mon cousin, le maillot, il est fan ! »

Sélim : « Quand tu dis il est fan, ça me fait comprendre que toi t’es Marseillaise ? T’es fan de l’OM ça veut dire ? »

Elle : « Ah non, pas quand même, t’es un fou toi ! Pourquoi, t’es pour quelle équipe toi ? »

Sélim : « Bah comme tout le monde, Mönchengladbach pourquoi ? »

Elle : « Quoi ? répète ? »

Sélim : « Ah merde, tu ne suis pas la Bundesliga ? Laisse-moi deviner… T’es pas très foot, t’es plutôt danse… Plutôt hip-hop ou bachata. OU PIRE… ZUMBA ! »

Elle : « Ah mais j’ai fait de la zumba avec une copine, c’était chouette ! »

Sélim : « Sélim, enchanté, professeur débutant de zumba. »

Elle : « Michelle. »

Sélim : « J’aime bien ton style Michelle, en fait, c’est pour ça que je suis venu te parler, y’avait un ptit swag bien mignon. »

Elle : « Swag ? Mais t’as mille ans ? »

Sélim : « Pas loin, j’ai 43 ans, mais je fais beaucoup de sport, je m’entretiens. Toi ça va, t’as quoi… 22 ans ? »

Elle : « Moins… »

Sélim : « 17 ? »

Elle : « Ahah pas quand même ! »

Sélim : « 20 et demi ! C’est important les demis ! Enfin sauf au babyfoot, c’est chiant un peu… »

Elle : « Presque ! Je vais avoir 21 ans après-demain ! »

Sélim : « Je le savais ! T’imagines, ça veut dire que quand on va partir se marier à Vegas, tu auras le droit de boire de l’alcool ! Tu es déjà allé à Las Vegas ? »

Elle : « Non, jamais… »

Sélim : « Et ailleurs aux Etats-Unis ? C’est quoi ton dernier voyage ? »

Elle : « Je suis partie en Thaïlande avec des copines blabla… »

Là elle regarde son téléphone ! Je me dis que je suis potentiellement en train de perdre son intérêt, donc je relance fort.

Sélim : « Merde Michelle, je vais pas tarder à devoir filer, j’ai vu l’heure sur ton portable, mes potes m’attendent, on file voir le match au Parc ce soir… »

Elle : « Ah donc t’es supporter du PSG ! »

Sélim : « Un peu… mais j’ai surtout un fond d’écran bien plus cool que le tien ! »

Là je sors mon téléphone et elle voit mon fond d’écran, dont je vous parlais déjà dans cet article sur les techniques de visualisation et le tableau de visualisation pour atteindre vos objectifs.

Elle : « Ah ouais, t’aime vraiment les Etats-Unis en fait ! »

Sélim : « J’avoue, j’aimerais bien y vivre, soit NYC, soit Miami pour la musique, le soleil, bon pas trop pour les ouragans… Tiens, en parlant d’ouragan, tes cheveux, on en parle ? »

Elle : « Ahah… La flemme, c’est samedi… »

Sélim : « Pareil, j’ai pas coiffé mes poils de torse aujourd’hui, c’est samedi… Je mettrais peut-être du gel pour les coiffer ce soir… »

Elle : « Ahah… mais t’es dégueu… »

Sélim : « Ecoute, je vais prendre ton numéro de téléphone pour te proposer une réunion de travail la semaine prochaine. L’ordre du jour sera super simple : nos fringues pour Vegas. Tiens, donne-moi ton numéro de téléphone parce que je vais t’envoyer l’invitation ce soir, ce sera dans un café super stylé qui vient d’ouvrir, j’espère que tu ne le connais pas encore. »

Je lui tends le téléphone, j’ai déjà écrit 06 sur la fiche nouveau contact.

Elle : « Ça va, tu perds pas de temps, toi… ? Tu fais ça avec toutes les filles ? »

Sélim : « J’aime pas perdre de temps, tu sais. J’aime pas les boîtes de nuit, si c’est pour rencontrer des meufs bourrées. Là je t’ai vue, je me barre rejoindre mes potes, je me suis dit que j’aimerais bien faire ta connaissance, mais pas comme un crevard dans la rue. On va faire ça comme des gens civilisés dans ce nouveau café ! Tu viens avec le même style et le même sourire, sinon je divorce ! Mais tu peux te coiffer si tu veux, personne ne t’en voudra, promis ! »

Elle : « Ahah… »

Sélim : « Passe une bonne journée, je te dis si je vois ton cousin au Parc ! Je file ! Commence à réfléchir à des idées de thèmes pour Vegas ! Ciao Michelle ! »

Situation 2 : Aborder la fille qui prend un selfie

Acte 2, c’est JC qui s’y colle et que je vois accélérer en direction d’une fille qui prenait un selfie. Jeune, j’aurais dit moins de 25 ans.

JC : « Attends je vais t’aider, c’est pour ton Insta ? Je suis photographe amateur. »

Elle : « Genre amateur, ça veut dire que t’as un vrai appareil photo, un studio et tout ? »

JC : « Non non, amateur du genre j’ai un smartphone et je prends mes burgers en photo ! J’ai pas dit que j’étais Helmut Newton non plus… »

Elle : « Helmut qui ? »

JC : « Un photographe qui savait très bien mettre les femmes en valeur. Je pense qu’il aurait adoré ton élégance, et ton sourire… Enchanté, je m’appelle JC… »

Elle : « Eléonore. Bon mais en vrai, à part être photographe imaginaire, tu fais quoi dans la vie JC ? »

JC : « Moi je bosse dans la mode la semaine. Mais je suis un peu comme Batman, la nuit et le week-end, je me transforme… Et toi, tu fais quoi ? Attends, laisse-moi deviner… Je dirais que tu es étudiante… étudiante en design, ou dans la mode… un truc qui a rapport à l’art en tout cas ! »

Elle : « Mais pas du tout ! Assistante dentaire ! »

JC : « Ah, c’est pour ça que t’as un aussi joli sourire ! J’avoue, je suis venu te voir pour ça en fait, t’avais l’air mignonne, je voulais juste vérifier si t’étais sympa… »

Elle : « Ah ouais, et alors ? En 30 secondes tu trouves que je suis sympa ou pas ? »

JC : « Je t’avoue que c’est pas assez pour être sûr… Et c’est dommage, j’aimerais bien être fixé rapidement tu vois… Là en plus je dois rejoindre des potes un peu geek, je suis déjà en retard, quand je vais leur dire que j’ai parlé à une fille, ils vont être comme des fous ! »

Elle : « Vous allez faire quoi ? »

JC : « Je peux pas te dire, c’est secret… Mais je pourrais tout te raconter si je suis encore vivant, mardi ou mercredi soir, on va prendre un jus de pamplemousse ou d’ananas, de pamplanas même si tu veux. Tiens… »

Là, il sort son téléphone et la fille rentre son numéro de téléphone.

Elle : « On verra… Je suis pas très jus de fruits… »

JC : « Ah, chouette, une consoeur alcoolique. Mais je t’ai jamais vue aux réunions des AA… »

Elle : « Des quoi ? »

JC : « Des alcooliques anonymes… Tu crois que je vais où là… Tu crois que c’est quoi mon secret… Non je déconne ! Bon ce qu’on va faire… T’es plutôt thé ou café ? »

Elle : « Plutôt thé ! »

JC : « Alors guette ton portable, je t’envoie une adresse et un horaire pour mardi soir… Je file, je suis vraiment à la bourre, et les geeks comptent sur moi ! Viens je te serre la main. Ils vont halluciner quand je vais leur dire que j’ai serré la main d’une fille sympa et mignonne ! »

Elle : « Ahah »

Assez facile pour JC, qui a su créer pour prolonger la conversation.
Et pourtant JC a toujours la boule au ventre, comme de nombreux séducteurs, mais là, il a assuré !

Situation 3 : Police de Parkinson pour draguer dans un centre commercial !

Puis vint le tour de Sam, qui a eu une très bonne inspiration en voyant une jeune femme faire tomber le bouchon de sa bouteille de Coca.

Sam : « Pardon madame, police de Parkinson, j’ai pour ordre d’évacuer immédiatement toutes les personnes qui ne sont pas capables d’ouvrir un Coca sans faire tomber le bouchon. »

Elle : « Ahaha »

Sam : « Oh j’adore votre rire, il est si frais… comme ce Coca ! Mais pourquoi vous avez pris un Coca normal et pas un zéro ? Je croyais que la loi c’était de prendre du Zéro maintenant ! »

Elle : « Ahah non je m’en fous, une question de goût. »

Sam : « Oh cet accent ! Vous n’êtes pas de Paris, vous… »

Elle : « Bah, si, de banlieue ! »

Sam : « Ah mais c’est pas Paris ! Banlieue NTM ou plutôt 9-2 Izi ? »

Elle : « Ok bonne journée allez… »

Et elle s’en va, plantant sur place notre ami Sam qui avait pourtant réussi à vaincre sa timidité pour l’aborder dans ce centre commercial.

Vous ne serez pas toujours récompensé et c’est normal : personne n’a un ratio de 100% de réussite.

Comme tous les dragueurs, débutants ou experts, vous prendrez des râteaux, c’est le jeu pour progresser.

Ce qui compte, c’est d’essayer, et de ne pas rester avec vos regrets.

Et vous le voyez, les openers sont vraiment bêtes, rien de réfléchi. Juste des openers contextuels ! Le maître-mot, c’est la spontanéité !

On reparle très vite du parcours pour aborder les femmes de JC et Sam !

Votre mission si vous l’acceptez : imaginer les raisons pour lesquelles Sam s’est planté. Je vous lis dans les commentaires, et je vous donne très vite la réponse.

Sélim, le coach qui vous fait avancer

Bann SMS1erRDV 1 Trois Openers tout Bêtes que Vous Pouvez Facilement Utiliser en MPU

Banner 50phrases Trois Openers tout Bêtes que Vous Pouvez Facilement Utiliser en MPU

Bann SexTalk 3 Trois Openers tout Bêtes que Vous Pouvez Facilement Utiliser en MPU

sextalk Trois Openers tout Bêtes que Vous Pouvez Facilement Utiliser en MPU

sms Trois Openers tout Bêtes que Vous Pouvez Facilement Utiliser en MPU

Lire la suite
15 Commentaires

15 Comments

  1. Player 1

    17 mai, 2018 à 06:07

    Corrigez moi si c’est pas logique… (j suis débutant dans ce métier: la séduction), mais je pense que Sam a certainement grillé sa couverture de policier trop tôt avec du 9-2 izi qui faisait un peu too much à mon avis. Du coup la meuf à du voir l’objectif de notre flic venir de loin car à mon avis il a très vite montré de l’intérêt de manière direct. C’est peut etre ca…

    • Sylvain

      17 mai, 2018 à 16:06

      Hello ,

      Le plus magique, c’est d’etre fan de Monchengladbach :) De toute façon, je pense que toutes les filles les ont vu arriver de loin. Elle peut s’éjecter pour tout un tas de raisons, l’approche est bonne mais ça ne peut pas marcher à tous les coups ! Mais le positif, c’est d’y aller et de se rendre compte que dans le fond, tout ça n’est pas si grave :)

    • Player 1

      21 mai, 2018 à 04:40

      Bien sûr c’est pas si grave et comme le dis l’adage « c’est en forgeant qu’on devient forgeron »

  2. Hugin

    17 mai, 2018 à 18:06

    Le vouvoiement n’était sans doute pas la meilleure idée (ça met une sorte de distance je trouve). Le cliché banlieu-rap c’est peut-être limite pour une première approche ou alors le faire avec le bon langage corporel voir tenter de rattraper le coup. Mais franchement bravo à lui pour l’audace et l’inventivité!:)

    • Sylvain

      21 mai, 2018 à 10:46

      Hello,

      Pour le vouvoiement et le sujet du rap, je pense qu’il faut s’adapter à la cible aussi! Tout dépend de l’age, de l’endroit où l’on se trouve, ça peut tres bien passer. Il faut vraiment être capable de s’adapter et d’avoir la subtilité de trouver le bon moment à dire à la bonne personne :)

  3. bruno

    18 mai, 2018 à 14:02

    vous faites rêver les gars , c’est un truc de fou.

    pour le dernier cas peut être que le fait de parler de banlieue sujet sensible depuis la un peu braqué et que du coup sa ne le différencié pas des mecs qu’elle rencontre justement dans ce milieu.
    Après moi je suis un gros noob donc ….

    • Sélim

      19 mai, 2018 à 08:25

      La vérité révélée au grand jour : c’était son body language surtout…
      Beaucoup de stress, beaucoup de mouvements saccadés, un peu flippants, et la voix très haut perchée du mec qui a peur.
      + probablement les sujets de conversation abordées, très négatifs…
      Mais l’aventure ne fait que commencer pour Sam !

  4. AL

    18 mai, 2018 à 16:01

    De mon côté, je pense que Sam a été trop dans les negs (Parkinson+ préjugé femmes et leur poids (coca zéro) + préjugés sur les banlieues) et que c’est ça qui a joué contre lui là où JC était aussi dans l’autodérision. [je ne dis pas que j’aurais fait mieux…]

    • Sélim

      19 mai, 2018 à 08:26

      Hello AL !
      Je me repasse la séquence et je pense que Sam a en effet trop été dans les sujets négatifs…
      Bien qu’à l’image, ce soit surtout son BL qui me choque un peu, on voit le malaise géant.
      Le truc cool, c’est qu’on y retourne aujourd’hui !

  5. Sir Prize

    19 mai, 2018 à 18:18

    La réponse de Sélim au shit-test, elle est golden! Confiance, maîtrise, sérénité…
    Perso, dans des situations similaires, je sors parfois le fait qu’une journée ne fait que 24h… histoire de laisser apparaître le fait que la routine ne fait pas partie de ma politique.

  6. Damien

    20 mai, 2018 à 00:02

    Superbes openers directs,originaux et drôles.
    Cependant, dommage que je doute de leur utilité au collège à cause des meufs qui sont quasiment tout le temps en groupe et qui vont nous prendre pour un déséspéré(ou un psychopathe)
    D’ailleurs,à quand cet article sur la drague au collège ?

    • Sylvain

      21 mai, 2018 à 11:28

      Hello Damien,

      Franchement, en college, lycée, c’est le réseau social qui fait tout! Plus tu vas etre populaire et plus tu vas avoir d’amis et plus ce sera facile d’aller vers les femmes. Donc essaye de socialiser avec le maximum de personnes, d’etre leader, de proposer des activités et tu vas voir que tu vas faire de plus en plus de rencontres. Mais il faut prendre le temps d’amorcer la pompe :)

  7. Julien

    20 mai, 2018 à 00:23

    Déjà ils sont courageux d’y être allé !

    Avec Sam, j’ai l’impression que la fille n’a pas l’air plus intéressé que cela, vu comment elle réponds dès le début… peut-être le  » Qui ne sont pas capables  » de l’ouverture, c’est jamais plaisant d’entendre dire cela, d’un autre côtés avec le bon ton, le sourire, ça peut passer ! :)

    Sinon je vous rejoint sur le négatifs :/

  8. Damien

    21 mai, 2018 à 22:11

    En tout cas,merci pour tout les gars.
    Sérieusement,pourquoi j’y ai pas pensé,un jeu, je pourrais inviter plein de monde et ça serait une superbe excuse.
    En tout cas,merci de me redonner peu à peu confiance en moi (malgré mes potes amogs qui m’emmerdent souvent quand je pécho/ma nature introvertie/ma petite taille)
    Quand je pense que certaines personnes disent :oué mé c tro dla mer2/fo pa alé sur sé cit c dé coneri.
    Franchement, vous êtes les meilleurs, vous êtes vraiment comme des psychologues de la séduction
    Respect

    • Sylvain

      22 mai, 2018 à 12:05

      Merci à toi!! Tu as fait la démarche de chercher et de passer à l’action et c’est la plus belle des victoires :)

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire plus Aborder une fille

Top Articles