Connectez vous

Art de Séduire : Séduction

SPU à Paris : Les 10 Règles D’Or de la Drague de Rue

Aborder une fille

SPU à Paris : Les 10 Règles D’Or de la Drague de Rue

SPU à Paris : Les 10 Règles D’Or de la Drague de Rue

 SPU à Paris : Les 10 Règles D’Or de la Drague de Rue

Le SPU à Paris est-il vraiment le même qu’en province ? Draguer dans la rue dans la capitale requiert-il des capacités différentes ?

Que vous soyez prêt à draguer dans la rue à Paris ou que vous n’ayez encore aucune expérience, cet article vous donne les bases pour sortir de chez vous et aborder dans l’espace public !

Débutants ou confirmés, pour de nombreux players, le SPU ou Street Pick Up, la drague de rue, reste l’épreuve reine.

Le frisson d’être paralysé à l’idée d’aborder une inconnue dans la rue, le blocage quand on s’aperçoit qu’on n’a plus rien à lui dire, et ces foutus écouteurs qu’elles ont toutes sur les oreilles et qui nous empêchent souvent d’adresser la parole à une inconnue qui nous plaît

J’ai rencontré Black Swan, un player qui avait envie, et qui transmet sa passion de la drague de rue à ses amis et à certains membres du forum.

On s’est dit que cette rencontre était une très bonne occasion pour vous concocter une liste des meilleures techniques de drague de rue! Uniquement les règles d’or, pas de bullshit !

Règle 1 du SPU à Paris : pas d’excuse !

drague de rue Paris SPU à Paris : Les 10 Règles D’Or de la Drague de Rue

  • Une fille au téléphone, une fille avec sa mère, un groupe de deux …
  • J’ai mal au ventre, j’ai un bouton, j’ai mal au slip
  • J’ai pas le niveau, c’est ma première fois, et si je prends un râteau ?

La liste des excuses pour ne pas aborder une fille dans la rue est longue comme le bras. Et j’oubliais le harcèlement de rue, tiens. (Même si rien à voir entre ces charognards idiots et un mec qui veut séduire, lis sur le sujet, s’éduque…)

C’est pour cela qu’on se met une bonne claque derrière la tête et GO ! On y va !

En ce sens, là fameuse règle des trois secondes est très pratique pour se lancer.

La règle des trois secondes permettrait de bloquer la réflexion et la montée d’hormones paralysantes liée à cet abus de réflexion.

La règle des trois secondes en SPU, c’est un peu ce moniteur de saut à l’élastique qui était derrière moi en week-end d’intégration et qui me dit “Tu comptes jusqu’à 3…. 1, 2…” et qui me pousse dans le vide à 2 pour éviter que je me prenne trop la tête à 3.

2. Un wingman, ça aide pour la drague de rue !

 SPU à Paris : Les 10 Règles D’Or de la Drague de Rue

S’il y a une règle d’or pour draguer dans la rue à mon sens, c’est vraiment d’être deux pour commencer… et ne pas arrêter !

Bien trop souvent, quand on est seul, on a du mal à se lancer. Un grand bravo à ceux qui se font des sessions de SPU tous seuls.

Mais là, même seul, la partie n’est pas gagnée : après un râteau sévère, le découragement vient facilement… et c’est là qu’avoir un wingman pour la séduction dans la rue s’avère un réel avantage.

Après un échec, le wingman redonne le moral, le wingman soutient, le bon copilote incite à ne pas rentrer chez soi.

Terminer sur une défaite, no way ! Alors qu’avec un wingman pédagogue, vous vous relancerez dans la bataille, il vous proposera des défis drague assez drôles parfois : “OK, tu vas la voir elle, sinon tu prends une claque !”

Dernier point essentiel, surtout pour les débutants : avec un wingman, il est beaucoup plus facile d’improviser dans la rue que quand on est seul.

Panne d’inspiration ? Rien à répondre à ce que la fille vient de vous dire ? Pas grave ! Votre wingman a peut-être une idée pour vous garder dans la course et vous aider à prendre le numéro de téléphone de la fille !

Tips utile : si vous cherchez un wingman pour améliorer votre niveau en drague de rue, il vous attend peut-être sur le forum Artdeseduire !

3. Comprendre les dynamiques de groupe

Aborder un groupe est différent, mais d’après la règle numéro 1, pas d’excuses !

Premièrement, ciblez votre target : vous allez vite savoir quelle fille vous intéresse dans le groupe de deux, trois ou plus. Le but sera de l’isoler du groupe pour créer une intimité entre vous et elle mais aussi pour avoir plus de marge de manoeuvre. Et ça, isoler la fille en pleine drague de rue, ce n’est pas toujours facile.

Deuxièmement, ayez l’approbation du groupe. En effet, une fille ne sera jamais elle-même au milieu de ses amies car elle se sentira jugée en permanence.

“Que vont-elles penser de moi si je fais ci ou ça ?” Elle n’aura pas envie de passer pour la “traînée” du groupe, la fille facile qui donne son numéro à un parfait inconnu.

Toute la pression sociale joue donc contre vous, d’où l’importance d’un bon wingman qui saura amuser la galerie, c’est à dire, distraire ses amies et vous éviter leur cockblock.

Une technique assez simple j’aime utiliser est de demander directement l’autorisation du groupe.

“Les filles ! Vous permettez que je vous la vole deux secondes ? Ce sera pas long promis !”.

Approbation + Isolation : vous devrez cependant la jouer short, car d’expérience, le groupe ne va pas vous laisser tranquille bien longtemps.

N’oubliez pas que vous êtes un inconnu, un étranger, et que dans le doute, même si vous avez l’air sympa, il vaut mieux pour le groupe d’être au complet en récupérant la fille !

4. Peut-on aborder une fille dans la rue même si elle a des écouteurs sur les oreilles ?

Pas évident… mais pas impossible !

Ce qui compte dans la drague de rue, c’est le regard et le sourire. Tant qu’elle vous voit venir, face à elle, avec le sourire, vous pouvez lui parler.

“Hé salut, il fallait que je te parle parce que je risque de ne jamais te recroiser et vu que tu es super jolie…”

Le truc à garder en tête : parlez assez fort pour qu’elle vous entende malgré son casque.

Pour de nombreuses filles, les écouteurs peuvent être une stratégie anti-relou dans la rue.

Mais d’autres filles prendront volontiers le temps de discuter avec vous, malgré les écouteurs, donc pas de généralisation ni de défaitisme, CF règle #1 : pas d’excuse !

5. Et quand c’est une étrangère ?

“Salut, je voulais te dire que je te trouvais mignonne et…”

“Oh I don’t speak French…”

Et encore, si elle vous répond en anglais, ça va. Mais si elle vous répond en turc comme l’autre jour, à vous de rebondir sur la langue internationale.

Avec un minimum d’anglais, vous serez prêt pour draguer partout, tout le temps, tout le monde. Sauf quand la dame ne parle rien d’autre que sa langue (polonais, russe, turc, chinois…)

C’est un cas qui arrive souvent lors des sessions de drague de rue à Paris, un peu moins en province !

Si la conversation prend et que la fille parle votre langue, ou anglais, ou la langue que vous maîtrisez tous les deux, c’est parti !

Récemment, les filles nous ont offert des bonbons dans la rue parce qu’on leur a raconté qu’on avait visité Istanbul récemment. Les points communs, toujours, et les voyages, surtout avec une touriste, ça marche pas mal !

6. De l’importance du langage corporel

Imaginez que l’on vous aborde comme cela: “Heu … Toi attends … heu … Je je voulais te dire que t’étaiiis heu … BEAU”

Et encore, je ne peux pas vous reproduire l’intonation …

Qui voudrait se faire aborder comme cela ? Evidemment personne, alors pensez à soigner votre langage corporel.

Le langage corporel ou communication non verbale, c’est tout ce que vous communiquez ou sub communiquez en dehors de la parole.

J’entends par là votre posture du corps, votre intonation, votre débit de parole etc … D’après une étude menée à l’Université de Californie, 93% de la communication serait non verbale 38% vocale ( intonation et débit ) et 55% visuelle ( posture de votre corps ).

Ainsi vos mots ne représenterait que 7% de ce que vous communiquez. Dire de la merde, OK, mais avec les formes !

Alors tenez-vous droit, regardez-la dans les yeux, souriez, prenez le temps d’articuler vos mots, votre interaction doit être légère et fun, comme si vous parliez à votre nièce de 7 ans.

Je sais toute la pression qu’on peut avoir lorsqu’on aborde une inconnue, papillons au ventre, voix qui monte dans les aigus, mains moites et j’en passe…

Comment y remédier ? En abordant encore et encore, ne travaillez pas tout d’un coup, concentrez vous sur votre posture, puis sur votre intonation, puis sur votre eye contact et lorsque vous aurez bouclé la boucle, vous ne vous reconnaîtrez plus.

7. Dévoiler ses intentions en drague de rue ?

Ici on aborde l’éternel débat entre approche directe ou indirecte.

L’approche directe est l’approche où vous montrez d’emblé votre attirance pour la fille, “Salut ! Je te trouve belle alors je suis venu te parler”.

À l’inverse, vous l’aurez compris, l’approche indirecte ne montre pas votre attirance dès le début. “Excuse moi, est-ce que tu sais où se trouve le Louvre, s’il te plaît ?”

Utilisez l’approche qui vous convient le mieux et celle que vous préférez mais il arrive un moment où vous devez dévoiler vos intentions.

Par là, j’entends montrer votre attirance pour la fille. Elle vous donne la direction du Louvre ou vous répond qu’elle ne sait pas.

Et maintenant, qu’est-ce que vous faites ? Ramez pour maintenir une conversation bancale ou lancer un petit merci, au revoir ?

Les bons players savent rebondir grâce à leur don d’observation : les mots choisis par la fille, son accent, sa tenue. Pour eux, tout est bon pour continuer cette conversation !

Mais si vous n’avez pas encore cette aisance dans la conversation pour enchaîner, soyez direct !

Dévoilez vos intentions: “Non en fait je connaissais la direction, je voulais juste venir te parler parce que t’es mignonne :)

Maintenant, elle sait que vous êtes là pour elle, pas de bullshit, vous êtes un homme qui a ses propres besoins !

À vous de mener l’interaction, en général, au début d’une rencontre vous parlerez 80% du temps et 20% pour elle.

Vous ne savez pas quoi dire ? Une de mes techniques préférée consiste à lancer des hypothèses.

Au lieu d’un “Tu fais quoi dans la vie ? T’habites où ?” qui rend l’interaction lente et donne une impression d’interrogatoire, essayez de deviner ce qu’elle fait et d’où elle vient !

“Toi, je dirais que tu fais des études de psycho haha parce que blablabla …”

De deux choses l’une : soit vous tombez juste et elle vous prend pour un mentaliste, “Génial !”, soit vous avez faux et elle dira de toute façon ce qu’elle fait dans la vie.

8. Savoir lâcher prise

Vous ne pourrez jamais réussir à tous les coups en drague de rue, il faut en prendre conscience !

En effet, il se peut que la fille vienne de rater ses examens ou bien qu’elle sorte de cinq ans de relation et ne soit pas d’humeur aux nouvelles rencontres.

Qui n’a jamais entendu le fameux “J’ai déjà un petit ami”“Je suis pressée” ?

Comment démêler le vrai du faux ? Tout simplement en travaillant votre intelligence relationnelle, votre lecture des dynamiques conversationnelles.

Apprenez à reconnaître un “non définitif” d’un “non peut-être”.

Sourit-elle ? S’éloigne t-elle lentement tout en vous regardant ? Vous pouvez toujours répondre à ces shit test par des réponses classiques mais à vous trouver celles qui vous correspondent:

“ – J’ai déjà un petit ami

– Super ! Maintenant, tu en as deux :D / Wooow pas si vite, on est pas encore en couple !”

Gardez à l’esprit que tous les PUA se sont déjà fait rejeter et continuent à se faire rejeter, cela fait parti du SPU, no pain no gain ! ( cf votre plus beau rateau )

Pour les plus peureux, lorsque l’abordage est bien réalisé, vous n’aurez jamais affaire au “casse toi pov’con !”.

Le pire qui puisse vous arriver est que la fille ne daigne pas s’arrêter et vous répondre ( et bien tant pis pour elle ! ).

Allez-vous alors marcher à côté d’elle comme un loser pendant 2 minutes? Non ! Alors …

9 … “Stand your ground” !!! Ou comment ne pas paraître needy

Evitez de marcher avec la fille et encore moins à reculons. Marcher avec la fille communique une attitude needy et un cruel manque de confiance en soi.

Etes-vous son petit chien pour la suivre ? Préférez donc arrêter la fille et entamer une conversation les pieds fixés au sol.

D’une pierre deux coup, l’eye contact s’en trouvera fortement facilité, les possibilités de kino seront plus grandes.

Pour cela, le fameux coucou de la main de Sélim reste un classique indémodable !

Et si elle part ? De deux chose l’une, ou bien vous pouvez tenter de maintenir la conversation, “ Deux secondes ! Si tu pars, on ne se recroisera plus jamais et t’auras loupé l’occasion de rencontrer l’asiatique le plus cool au monde ( ici chacun peut faire une blague qui fait ressortir sa personnalité ) ” ou bien lâcher prise comme évoqué ci dessus.

Dans tous les cas, vous n’avez pas envie de ressembler à ces mecs-là :

10. La philosophie de la drague de rue « SPU is a journey, not a destination »

L’ultime règle: faites-vous plaisir !

Il est facile de tomber dans la caricature du dragueur de rue, celui qui ne vit que pour le SPU, celui qui approche comme un robot, celui qui ne vise que le résultat.

N’oubliez pas la part de fun dans tout cela ! Il s’agit de se faire plaisir tout en étant soi-même, approcher une belle femme car cela VOUS rends heureux, sortir les blagues qui VOUS font rire.

J’ai l’autre jour approché une rousse comme cela : “Salut ! J’ai vu que t’étais rousse alors je me suis dis que je devais venir te parler, en effet vous êtes une espèce plutôt rare.”

La fille en question a rigolé, on a bien rigolé, une vraie connexion s’est créée car il s’est avéré qu’on avait le même humour.

Et s’il elle n’avait pas rigolé ? Et bien … NEXT !

Quel est l’intérêt de séduire une fille qui n’aime pas votre humour et ce que vous êtes ? Philosophie du Take it or Leave it, vous vous économiserez bien du temps.

Encore une fois, on sait que cet article fera débat. Cela fait des années qu’on vous répète qu’on est préfère vous éviter la drague de rue et vous aider à viser plus ambitieux en vous bâtissant un lifestyle de rêve, vos rêves.

C’est fou, mais statistiquement, la drague de rue n’entre même pas pour 1% dans les « lieux de rencontres » qui conduisent à une relation durable, et rares sont les filles qui vont parler de drague de rue quand on leur demande où elles souhaiteraient se faire aborder par un mec.

Oserez-vous faire la différence en 2018 et continuer d’aborder des femmes dans la rue ? L’exercice est-il has-been après l’affaire Weinstein, tous les #balancetonporc #metoo #harcelementderue ?

Vous êtes les seuls juges de vos actes. Notre avis : la drague de rue devient un exercice de haute voltige, réservé aux meilleurs pilotes. L’erreur ne pardonne plus, elle se paie cash…

The Black Swan & Sélim

Bann SMS1erRDV 1 SPU à Paris : Les 10 Règles D’Or de la Drague de Rue

Banner 50phrases SPU à Paris : Les 10 Règles D’Or de la Drague de Rue

Bann SexTalk 3 SPU à Paris : Les 10 Règles D’Or de la Drague de Rue

sextalk SPU à Paris : Les 10 Règles D’Or de la Drague de Rue

sms SPU à Paris : Les 10 Règles D’Or de la Drague de Rue

Lire la suite
2 Commentaires

2 Comments

  1. 103

    13 janvier, 2018 à 13:13

    Hello !

    Pour ma part, je n’ai abordé qu’une fois dans la rue, mais parce que la fille était vraiment trop mignonne… j’aurais regretté de ne pas y être allé !

    Situation : Je voulais bosser à la médiathèque mais elle était fermée, un peu plus loin, je vois une fille qui attend. je passe devant elle, il y a eye contact, je continue à avancer. 200m plus loin, mon esprit se torture, il FAUT que je lui parle ! Demi tour.

    J’y suis allé cash : « Salut, il fallait que je te parle, tu as l’air vraiment adorable :)  »
    Elle : « Ah merci » (elle sourit, elle est timide)
    Moi (aucune inspiration, trop stressé): « Je voulais bosser mais c’est fermé… »
    Elle : « Peut-être parce que qu’aujourd’hui c’est férié (Quel boulet je suis…) »
    Moi : « Mais oui c’est vrai, je suis bête ! Bon, tu fais quoi plantée ici sous ce soleil radieux ? »
    Elle : « j’attends une amie pour faire un tour en ville »

    On discute deux minutes, (elle fait psycho tiens ! ;)

    Je lui dis que je dois y aller, je prends son numéro.

    Ca n’ira pas plus loin ! on a échangé deux trois SMS, elle a lâché qu’elle partait bientôt en vacs (c’était les vacances pour ceux qui sont en fac…) avec ses parents pour esquiver un date. Pas grave, je suis allé voir une fille qui me plaisait beaucoup, et qui m’a donné son numéro !

    Une autre fois à Paris, je sortais de la gare Montparnasse avec ma valise, je voulais aller au ciné, mais ils ne veulent pas des gens avec des valises qui peuvent cacher des bombes… (Je leur ai proposé de l’ouvrir avec moi mais pas moyen).
    Je me retrouve dans la rue, je conanais rien, je vois deux filles qui ont l’air cool, je leur demande la bibliothèque la plus proche, elles ont carrément fait pause et recherché sur google map ! (J’aurais pu enchaîner mais je n’y ai pas pensé, j’avais juste envie de pouvoir me poser moi et ma valise)

    Il y a pas longtemps, on est arrivé sur le sujet de la drague de rue avec ma soeur, elle me dit que les mecs sont cons et ultra relous (elle est à Paris…). Je lui dis que je ne suis pas d’accord, et qu’il faut distinguer la drague de rue et le harcèlement, qui est malheureusement beaucoup plus répandu. Après je comprends son point de vue, elle a déjà été suivie, frottée dans le métro… forcément elle se crée un bouclier anti-con.

    Tiens d’ailleurs, j’ai appris que « con » désignait à la base le sexe féminin, triste évolution linguistique pour ce mot.

    Bon weekend !

    • Sylvain

      13 janvier, 2018 à 16:30

      Hello,

      Effectivement, le con c’est bien la chatte à la base! :)

      Merci pour ce témoignage! Un début prometteur!

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire plus Aborder une fille