Day Game : les 9 Erreurs qui ne Pardonnent pas

Publié dans Aborder une fille par Sélim le 09/08/2012
73 Flares 73 Flares ×

Day game les neuf erreurs Day Game : les 9 Erreurs qui ne Pardonnent pas

Récemment je vous livrai un article où je vous disais que le SPU (drague de rue) était mort, n’avait pas d’avenir. Je crois toujours fermement que l’intérêt est limité et les résultats moins probants que ceux que vous pourriez avoir en soirée avec des amis.

Mais le SPU reste une grande source de fun et un moyen de rencontrer des filles que vous ne rencontreriez jamais dans votre cercle social habituel.

Pour vous améliorer en day game, j’ai recensé la liste des pires erreurs que vous devez absolument éviter en SPU. Let’s go !

Prologue : cet article a été inspiré par une session de SPU improvisée. France 3 nous a contactés pour faire un court sujet sur les coachs en séduction, et Hakase, un lecteur, a répondu présent pour tester cette offre.

Nous vous informerons évidemment du passage du sujet quand il sera diffusé à la télé. Ah, deuxième point, bref rappel : mon coup de gueule contre le SPU.

Jamais par derrière !

Quand votre mère vous tape sur l’épaule alors que vous êtes hyper concentré sur un devoir, quand un collègue débarque pour vous proposer un café alors que vous vous morfondez devant lequipe.fr, vous flippez !

Tout le monde a peur quand on l’approche par derrière, parce qu’on est tous vulnérable : nous n’avons pas de sixième sens comme Spiderman pour nous avertir du danger, nous autres !

Tout le monde, ça veut aussi dire les filles ! Donc si vous ne voulez pas qu’elle hurle dans la rue ou qu’elle vous écoute alors qu’elle est encore sous le coup de l’émotion, privilégiez une approche presque frontale.

Les avantages d’un abordage presque frontal :

  • Vous verrez si outre son corps, elle a un beau visage.
  • Vous verrez si elle a des écouteurs (facteur aggravant de râteaux)
  • Vous verrez si c’est un travelo ou pas (oui, j’habite dans un quartier bizarre et parfois je me fais avoir par des belles brunes qui sont en fait de beaux bruns…)

N’avoir rien à lui dire

Avant notre session avec Hakase, nous avions trois openers tout prêts :

  • « Salut, nous sommes perdus, nous cherchons l’Arc de Triomphe » (opener absurde, le monument était 200 mètres derrière nous).
  • « Salut, on organise une soirée de sosies d’homme politique et il nous manque Jacques Chirac, je pense que tu ferais bien l’affaire » (entre neg et opener absurde, je l’aime bien celui-là).
  • « Salut, on organise une soirée XXX et quand on t’a vu avec ce XXX on s’est dit qu’on était obligé de t’inviter ! » (XXX peut être une plume, un débardeur léopard, des cheveux violets, TOUT !)

L’abordage est donc réglé, la question de l’opener ne se pose plus. Une fois que vous avez réglé cette histoire, vous êtes déjà plus soulagé, il ne vous reste plus qu’à bien articuler pour être compris.

Votre esprit est soulagé d’un tracas, vous pouvez vous consacrer à l’étape suivante, très importante : savoir ce que vous allez lui raconter après l’opener. Et pour ça, vous devez être vif d’esprit. La laisser parler, lire entre les lignes, et rebondir. Lancer des idées. Essayer des pistes, mais rapidement.

Par exemple, lors de notre session de drague de rue, nous avons abordé deux Américaines. Nous avons joué les gars perdus. Elles ont répondu «Nous sommes des touristes, nous ne parlons pas français.»

A partir de là, il faut rebondir et enchaîner. D’où viennent-elles ? Qu’est-ce qu’elles font à Paris ? etc etc… Flexibilité du cerveau, adaptation, et haut débit.

Vraiment, il faut être capable d’enchaîner. Un silence en SPU est fatal.

Mal évaluer sa cible

En abordant ces deux filles en jogging-casquette, on savait qu’on allait dans le mur. L’homme a l’habitude de coller des étiquettes sur tout le monde, pour mieux se repérer dans le monde.

Si vous avez rejoint une tribu : urbain, émo, street, sport, métalleux, casual, preppy, ou quoi que ce soit, vous avez rejoint des gens qui vous ressemblent, avec qui vous partagez des codes.

On se sent protégé, à l’aise avec eux.

Là, nous sommes arrivés en mode mec normaux, un peu étudiant / artiste pour Hakase sur un groupe de deux jeunes filles en jogging. Wesh, on s’est pris un fail violent… si vous voyez ce que je veux dire.

Mauvaise calibration, mauvaise évaluation de nos targets. Malheureusement, certains dress codes vous grilleront d’entrée de jeu auprès de certaines filles. Attention à ne pas généraliser, attention à ne pas prendre vos différences pour des excuses. « Ne pas l’aborder alors qu’elle vous plaît est un crime ».

Oublier la contrainte de temps

La contrainte de temps n’est pas valable qu’en NPU (drague en boîte et soirée).

Dans la rue, quand vous allez aborder une fille, poser une contrainte de temps permettra à la fille de se détendre, en sachant dès le début que vous allez très vite la lâcher et la laisser vaquer à ses occupations.

« Salut, on organise une soirée Charlie Chaplin après-demain et là j’ai vraiment juste deux minutes, je voulais te dire que ton chapeau est génial et qu’il faut que tu viennes avec tes potes ! Tu t’appelles comment ? Ah, pardon, je suis impoli, moi c’est Bruce ! ».

C’est ce qui vous permet au bout d’une minute de lui répéter votre empressement.

« Enchanté Charlotte, il faut vraiment que vous veniez toi et tes potes, ou ta sœur jumelle, ou même tes parents si tu veux ! Je t’envoie l’invitation par texto ou par Facebook ? »

Là, observez bien la technique de vendeur. Ni plus ni moins. Elle a l’illusion du choix. Soit vous donner son numéro de téléphone, soit vous donner son Facebook. Mais pas d’autre choix ! Bingo, numclose effectué. Bravo !

Poser des questions flippantes

Là, c’est moi qui suis parti en vrille avec les Américaines. Demander à des touristes méfiantes dans quel hôtel elles sont : mauvaise idée. Ca fait un peu stalker quand même…

On continue de discuter et on se met à parler de Dallas, au Texas, leur ville d’origine. Et là, craquage, je me mets à parler de cowboys et je leur demande si elles ont des flingues. Super pour mettre à l’aise, les armes à feu… Parfois, ça vient logiquement dans la conversation…

Si vous voyez que vous partez dans une mauvaise direction, reprenez-vous rapidement. Ne vous éternisez pas sur un sujet «dead end», l’impasse… Revenez dans du positif, revenez à votre objectif, un numclose rapide avec le sourire !

Poser des questions fermées

Autre erreur, autre truc de vendeur… Si vous lui posez uniquement des questions fermées, vous allez droit dans le mur. Trop facile pour elle de vous esquiver. Ses réponses : « oui », « non ».

Vous devez impérativement éviter les questions fermées et tenter l’ouverture avec des « pourquoi ? » et des « comment ? » qui permettent de développer les réponses.

Entraînez-vous en soirée, même sur des mecs. Intéressez-vous aux autres, et analysez votre manière de communiquer : trop de oui / non ou réussissez-vous à faire vraiment parler vos interlocuteurs ?

Exemple :

Vous : « Vous venez des Etats-Unis ?
Elle : - Oui.
Vous : - Vous êtes en vacances en France ?
Elle : - Oui.
Vous : - Ca vous plaît ?
Elle : - Oui.

Ca, c’est nul. Vous n’allez nulle part, la conversation ne décolle pas d’un poil. Alors que vous pouvez obtenir les mêmes infos et commencez à la faire participer davantage avec un peu d’adresse et d’entraînement.

Vous : - Avec cet accent, vous n’êtes pas française… Where you from ?
Elle : - From The United States !
Vous : - Oh, where in the United States?
Elle : - Dallas !
Vous : - And why are you in France ?
Elle : blablabla parce que ceci parce que cela
Vous : Qu’est-ce que vous préférez ici pour le moment ?
Elle : - Truc positif un, et truc positif deux, mais on vient juste d’atterrir.
Vous : - C’est fou, j’adore aussi truc positif deux ! C’est ma grande passion, blabla…

Ouverture dans vos questions et émotions ! Les sujets dont elle vous parle sont géniaux, OK ? ;)

Monopoliser la parole

Oui, aborder une fille en pleine journée dans la rue, ça fait flipper. Et quand on flippe on a tendance à raconter un paquet de conneries… à meubler, à enchaîner… à chercher tous les sujets possibles pour enfin avoir un point commun avec cette fille…

Halte-là ! Pas si vite ! Surtout, vous ne devez pas oublier de redistribuer la parole. De lui demander son avis. De lui demander pourquoi elle porte un tel chapeau ou de telles boucles d’oreilles.

Pour la faire parler si vous sentez que vous parlez trop, n’hésitez pas à passer du coq à l’âne, personne n’a dit qu’une conversation devait être linéaire, OK ?

Respecter les distances de sécurité

ADS n’est pas là pour former des toucheurs en série. Là, vous abordez une fille dans la rue, elle ne vous connaît pas, elle a peur des voleurs, des pickpockets. Le kino est la pire des idées !

Toucher son bracelet, ses ongles, quoi que ce soit, son sac à main : dans la rue, vous oubliez le kino pour une première rencontre.

Le seul truc autorisé, si ça se passe bien, c’est de terminer en lui faisant la bise et en lui disant « on se voit dans deux jours à la soirée ».

Objectif lune !

Et surtout, last but not least, n’oubliez pas votre objectif ! Vous pouvez partir pour un gros crash and burn pour vous échauffer, mais pour les autres sets que vous aborderez, il faut absolument vous fixer comme objectif le close.

Je vois trois closes réalistes à l’issue d’un SPU :

  • Le plus courant, le numclose
  • A égalité avec le Facebookclose
  • Qui précèdent de loin l’instant date

Je pourrais vous raconter des anecdotes géniales où mon ami Eros ne numclose pas, n’ « instant-date » pas mais rentre directement avec des inconnues chez lui pour les connaître en profondeur.

Mais c’est d’un niveau tellement avancé qu’il vaut mieux garder en tête les options réalistes : visez ses coordonnées, pour la revoir.

Si vous voulez être sûr de prendre son numéro ou son Facebook, vous pouvez utiliser l’illusion du choix.

« Tu as l’air vraiment cool, on va boire un verre maintenant ou on se voit à la fête ? »
Qui sera évidemment suivi par un « téléphone ou Facebook ? ».

Vous voilà prêt à retourner vous amuser dans la rue !

Vous voyez d’autres erreurs à éviter ? Vous rajouteriez des conseils ?

Sélim, Street Fighter pas complètement rouillé

iPad packshot member1 Day Game : les 9 Erreurs qui ne Pardonnent pas
Apprenez à Aborder les Femmes !
Dans Mission 06, vous allez découvrir comment aborder et séduire naturellement les femmes dans toutes les situations de la vie quotidienne ! Arrêtez de gâcher des occasions quand vous croisez des jolies femmes !
Découvrez ce Guide >>

104 COMMENTAIRES
  • Salvador dit :

    Salut je suis salvador Essaga Mvogo, j’ ai lu vos conseils ils passionnant et instructifs.J’ aimerai vraiment que vous m’aidiez a sortir de mon sommeil ou de ma torppeur en me donnant plus de conseils dans cette lancé. Merci

    • selim dit :

      Hello l’ami Salvador !
      Je te conseille de lire un maximum d’articles en ligne, et de lire notamment celui sur la motivation !
      Bon courage !

  • TaksuO dit :

    Salut Toute l’équipe,

    Avant tout de chose, je vous remercie infiniment du temps que vous prenez pour mettre à jour ce site et aider tellement de gens (dont moi) à être plus heureux sentimentalement, sexuellement et dans ma vie de manière générale.

    Je veux me lancer dans le Daygame avec un game direct. Que pensez-vous de Sasha Daygame ? Est-ce un bon séducteur « direct » et est-ce que vous feriez la même chose que lui ?

    Merci les gars !

    Bonne soirée à vous

    • Sélim dit :

      Hello TaksuO !
      Je manque de temps pour regarder ce que font les autres malheureusement (en gros, une fois que tu sais que ta méthode marche, tu essaies toujours de l’améliorer, mais tu ne peux pas passer ton temps à regarder ce que font les autres, sinon, tu n’avances plus :)
      Je te fais confiance pour tirer le meilleur de ce que tu lis ou vois partout ! A toi ensuite de mixer le tout !

    • lex dit :

      TaksuO : te prend pas la tête sur une technique unique. Tu vas devoir faire des centaines de corrections pour arriver à quelque chose de vraiment efficace. Mon conseil : lis quelques articles de notre site sur le SPU, puis go on, attaque.

      (Joyeux noël !)

  • jolebron dit :

    Super article, merci beaucoup

1 2 3 4

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE




(Ne sera pas publiée)




    • Près de 100 missions et exercices pour prendre confiance en vous et apprendre à draguer : c’est l’équivalent de 31 jours de coaching en séduction intensif pour le prix d’une entrée en boîte !
    • 267 techniques simples et efficaces pour rendre votre copine accro au sexe ou collectionner les 's*xfriends'.
    • Comment séduire LA fille que vous convoitez. Un guide pour sortir de la friendzone, séduire une collègue, une camarade...
    • Eliminez la frustration, les angoisses et la honte liées à votre incapacité à « conclure » avec les femmes...
    • Le nouveau chef d’œuvre de Mystery en Version Française ! Sûrement le livre le plus complet sur l’attraction et les techniques de drague.
    Découvrez tous les guides
  • Headline Name: Email: subscribed: 0 We respect your privacy Email Marketingby GetResponse