Connectez vous

5 Conseils Pour Arrêter de Se Comporter Comme un « Gentil Garçon »

Le gentil garçon, je l’aime bien. Il est hésitant, pétri de contradiction. Il respecte tellement les femmes que ça en devient handicapant. Il n’est même pas féministe, le plus souvent il est castré.

Il faut respecter les femmes, certes, mais ni plus ni moins qu’un homme. Le nice guy vient souvent me voir pour me demander comment je fais pour « tchatcher » une fille, me demande des recettes miracles pour devenir un mec charismatique, pour avoir confiance en soi, pour devenir un alpha.

Et là malheureusement, je suis dans l’obligation de lui avouer qu’il n’y a pas de recettes miracles.

En revanche, il existe des solutions pour enfin s’affirmer et « guérir » de ce syndrome.

Les voici…

Savoir dire Non

Savoir dire non est une preuve de maturité. Le gentil garçon ne veut pas fâcher, ne veut pas contrarier sa copine, sa mère, ses amis, ses collègues. Dire non est pour lui signe de méchanceté.

Pourtant, dire non, c’est ce que nous ne faisons plus assez.

Attention, je ne vous demande pas de dire non sans raison. Il faut dire non si cela ne sert pas vos intérêts. Il faut être capable de faire respecter vos frontières personnelles.

Pour ne pas tomber dans la Friend Zone, apprenez à ne plus écouter votre « amie ». Vous voulez récupérer votre ex ? Arrêtez de l’écouter vous parler de ses nouveaux mecs. Apprenez à dire non !

Ne plus se soucier de l’avis des autres

Le gentil garçon est complètement paralysé par le regard des autres. La paralysie pousse à l’inaction.

Dans un métro, dans un train, dans votre cour de récré, à la bibliothèque universitaire, le gentil garçon trouve toujours une excuse pour ne pas aborder une fille : il se sent regardé par les autres, il pense qu’il va être jugé.

Comment éviter cette angoisse de l’approche ?

Prenez conscience que les autres ne se soucient que de leur propre nombril, ils ont autre chose à faire que de vous juger.

Ils ont leurs propres soucis, leurs propres angoisses. Ils sont trop préoccupés pour s’intéresser à vous.

Non, vraiment, le regard des autres, ce n’est pas important. Vous voulez vraiment plaire à des gens dont vous vous foutez royalement ? Chacun sa vie, vivez la vôtre.

Accepter le conflit, surtout une fois en couple

Toujours se méfier de l’eau qui dort. Généralement le gentil garçon évite de faire de la peine, refuse de rentrer dans des conflits. Parce qu’il est incapable de gérer son stress, son agressivité.

Il préfère se la garder pour lui et se faire mal : il boit, il joue, il se ronge les ongles, il se fait volontairement mal.

Il pense que l’engueulade signifie automatiquement la fin d’une relation, ou la dégradation de la relation.

Une bonne relation, avec vos parents, avec vos amis, ou avec votre copine, ne pourra pas se développer sans prises de bec occasionnelles. Certains ont le don de s’embrouiller au quotidien, cela fait partie de leur équilibre…

Le gentil garçon qui refuse le conflit est toujours dans une relation non réglée avec sa mère, qu’il ne faut pas fâcher ni vexer. Je ne rentrerais pas ici dans la pseudo-psychologie, mais si vous avez du mal à exprimer votre colère ou votre désaccord, il y a matière à creuser pour devenir plus mûr, plus viril, plus sûr de vous.

À ce propos, si votre défaut majeur en séduction est de vous comporter systématiquement comme un « gentil garçon » avec les femmes, que vous êtes toujours le mec sympa, docile, et (trop) gentil… et que vous enchaînez les désillusions et les déconvenues… Il serait peut-être temps de changer de méthode ! Et d’opter pour une qui MARCHE vraiment.

Si vous vous reconnaissez dans cette description, vous pouvez immédiatement « doper » vos chances de succès avec les femmes en lisant ceci dès maintenant :
==> www.innergamemaster.com

Faire ses Choix

Le gentil garçon n’a jamais vraiment pris le temps de réfléchir sur lui-même.

À l’école, le gentil garçon est… gentil. Parfois doué. Mais ne va pas choisir sa voie. Ne va pas choisir son cursus secondaire. Va écouter ses parents et ses professeurs plutôt que ses propres envies.

De toute façon, la plupart du temps, il ne sait pas ce qu’il veut. Il se retrouve dans des formations commerciales alors qu’il est plutôt timide ? Il se retrouve dans de grandes entreprises alors qu’il préférerait bosser tout seul ? Il bosse dans la compta ou la finance alors qu’il rêve d’ouvrir un restaurant ou de devenir ébéniste ?

Ne riez pas, ce sont la plupart du temps de vrais cas que mes clients me confient. Le gentil garçon qui ne réussit pas à s’affirmer devient comme mes clients les plus âgés : ils n’ont pas choisi leur vie, pas choisi leurs enfants, pas choisi les prénoms, pas choisi leur job, pas choisi de se marier… Ça va loin.

Il faut absolument apprendre à faire des choix, même si « choisir, c’est renoncer » comme le disait Gide. Vous ne pourrez pas faire l’économie d’une introspection à un moment donné.

Ne plus Chercher L’approbation des Autres

L’avis du public, aurait dit Jean-Pierre. Le vrai mâle s’en fout un peu. Il fait ce qu’il a envie de faire dans la limite du raisonnable.

Quel restaurant ? Il choisit. Quel film au ciné ? Il choisit. Le vin à table ? Bien évidemment, c’est lui qui décide. Être un homme, c’est mener.

Être un leader, c’est ça.

Après un apéro dans un appart, il se lève, parle fort et dit « On y va maintenant » pour partir en boîte, et non « Et si on y allait », ou « Ça vous dirait d’y aller maintenant, s’il vous plaît, pardon, excusez-moi d’exister ».

OK, je force le trait. Mais l’homme mène la danse, on attend ça de vous. Le vrai homme prend des décisions et fait le choix de vivre sa vie.

Vivez pleinement la vie que vous avez envie de vivre. Donnez-vous en les moyens. Travaillez dur, lisez, sortez, partagez de bons moments avec vos amis. Pensez à vos émotions, à votre repos.

Bref, bâtissez un intérieur fort pour cesser de vous faire ballotter par les femmes et la vie.

Sélim, Gentil Coach

P.S. : Être gentil et romantique avec les femmes que vous draguez, ça a donné quel résultat jusqu’ici ?

Pas terrible, j’imagine…

Eh bien ça ne m’étonne pas : le « romantisme » est tout sauf un bon moyen d’attirer une femme !

La bonne nouvelle, c’est que j’ai créé pour vous une méthode « étape par étape » pour comprendre ce qui attire les femmes et ce qu’elles attendent vraiment d’un homme (même si elles ne seront jamais foutues de vous l’exprimer clairement !).

Ça se passe ici :

==> La Méthode Complète pour Comprendre ce qui Attire les Femmes

Si vous en avez marre de regarder en spectateur des mecs moins drôles, moins beaux, moins intelligents que vous sortir avec les femmes qui vous plaisent, vous devez regarder ça :

==> La Méthode Complète pour Comprendre ce qui Attire les Femmes

Lire la suite